AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Was it a dream » ▬ Lukas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Was it a dream » ▬ Lukas Dim 5 Déc 2010 - 19:04

        Venant de se faire insulter de « pute », Logan ne put s'empêcher de faire part du fond de sa pensée à Lukas « Une pute… Non mais je rêve… J’peux pas aller lui écraser les couilles? Il verrait que les putes ne font pas que sucer comme ça. ». Le polonais ria doucement. Mais il ne fallait vraiment rien dire de plus s'il ne voulait pas d'ennuis ce soir. En y réfléchissant bien, ça lui été égal si lui arrivait quelque chose mais il ne supportait pas l'idée que Logan puisse être mêlé à ce genre d'histoires.
        Ils accélérèrent alors le pas afin d'éviter d'autres incidents de la sorte et arrivèrent enfin à destination. Lukas amenait le jeune allemand dans un immeuble délabré qui sentait la poussière et qui en aurait fait fuir plus d'un. Le tressé se retourna alors avant de poser le pied sur la première marche de l'escalier « Bon vu qu'Mandrax y arrive, t'es obligé d'y arriver. », il lui sourit et commença à monter suivi de très près par son chien. « Et si Mandrax y arrive, c’est parce qu’il fume pas autant que moi. ». Le jeune polonais ricana à cette remarque. C'est vrai que lui aussi commençait à faiblir alors qu'ils n'étaient qu'à la moitié de leur ascension. « Ca te donnera une bonne raison d'arrêter! », bon il est clair qu'aucun des deux n'arrêteraient leur consommation mais ça donnait toujours bonne conscience de se le dire.

        Mandrax fut le premier à poser la patte sur le toit une fois que son maître lui avait ouvert la porte. « T'as pas l'vertige j'espère! » lança Lukas avant de sortir à son tour. Le vent glacial de l'hiver venait fouetter son visage, mais la vue en valait largement la peine. « Tu vois, c'est ça qu'il y a d'énorme! ». Lukas se rapprocha du bord et pencha son corps en avant, observant la longue guirlande lumineuse des phares d'automobiles. Il soupira d'aise et se retourna vers Logan « Tu t'sens pas libre là?  Quand j'ai pas l'moral j'viens souvent ici. Juste pour m'dire que malgré la merde dans laquelle j'suis, y'en a qui le sont encore plus que moi. », la situation pouvait surement paraître dérisoire, mais le tressé n'avait pas si tort que ça, au contraire. A Miami, ils étaient des milliers à vivre dans la rue, et certains n'étaient encore que des enfants ou alors bien trop âgés. Lui avait cette chance d'être fort physiquement tout autant que mentalement pour subir le quotidien. « Tu vois, faut prendre la vie comme elle vient. Et oublier qu'après aujourd'hui y'a un d'main. Tu vois c'que j'veux dire? Pour l'moment ma philosophie marche, j'suis toujours pas d'venu fou. » Lukas ria doucement et caressa l'encolure de son chien qui jouait entre ses jambes. « Je sais qu't'as faim, ça sert à rien d'vouloir attirer mon attention sale bête. ». Il sortit de quoi rouler une cigarette de ses poches et en quelques minutes il recrachait sa première bouffée. Il n'était qu'en haut d'un immeuble après tout, mais de ce toit il se sentait envahi par un sentiment de délivrance, libéré de la misère qu'il vit en bas.
        « T'as p't'être envie d'rentrer chez toi? Tu veux j'te raccompagne? L'autre de tout à l'heure doit t'attendre gentiment en bas pour t'voler ton sac et te scalper la tête... J'déconne... Sauf pour le sac. Puis, j'y pense, j'ai des trucs à faire moi aussi... » et Lukas aurait bien aimé ne pas avoir ce genre de choses à effectuer mais malheureusement, la vie qu'il menait l'obligeait parfois à renier certains de ses principes. « Si jamais on s'revoit pas dans la semaine, t'inquiètes pas, j'donnerai signe de vie quand j'serai... Disponible. ». Mais Logan avait-il réellement envie de le revoir? Il l'avait peut-être dérangé après tout, c'était peut-être pour ça que Lukas avait attendu un bout d'temps avant de lui-même aller le retrouver... Qui sait? Le jeune polonais tenait vraiment à passer encore du temps avec l'androgyne, et si cela était réciproque, il fallait annoncer la couleur : Lukas est un homme à problèmes et qui s'occupe plus de lui que des autres. « J'te dis ça genre on va se revoir tous les jours, c'marrant... M'enfin bref, c'moi qui reviens, ok? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Was it a dream » ▬ Lukas Dim 5 Déc 2010 - 23:01

« Ca te donnera une bonne raison d'arrêter! » & ce n’était pas la seule raison. En fait, Logan aurait du arrêter de fumer depuis le diagnostic de sa maladie. Seulement, il n’en avait ni le courage, ni l’envie. La danse inexorable de la fumée grisâtre contre ses poumons lui procurait une bien trop agréable sensation pour qu’il réussisse à s’en passer. Haussant alors simplement ses frêles épaules, il se contenta de faire une petite moue qui lui correspondait bien. & finalement, il ne lui fallut pas plus de temps pour enfin arriver sur le toit. Ravi, Logan souffla et passa ses mains sur son cœur, qui s’agitait toujours pour rien. Peut-être aurait-il du songer à embarquer ses cachets avec lui… juste au cas où.

« T'as pas l'vertige j'espère! » Hochant simplement la tête de gauche à droite, Mackenzie suivit son ami jusqu’au rebord. La vue était impressionnante, la hauteur aussi mais il ne flancherait pas. Mains enfoncées dans les poches de son jean foncé, l’androgyne ne put qu’approuver les paroles de Lukas. Cet endroit était « énorme » comme il le disait si bien, & plein de surprises. Qui aurait cru qu’en grimpant ce tas de ruines, ils se retrouveraient ici, à profiter pleinement de ce spectacle ?
Au moment même où le tressé pencha son buste, Logan eut le réflexe de sortir sa main de sa poche. La peur s’était propagée en lui, l’espace de quelques infimes secondes. « Tu t'sens pas libre là? Quand j'ai pas l'moral j'viens souvent ici. Juste pour m'dire que malgré la merde dans laquelle j'suis, y'en a qui le sont encore plus que moi. » C’était une façon de voir les choses. D’ailleurs, cela eut le don d’arracher un sourire à l’étudiant, qui pencha sa tête sur le côté. Lukas semblait si serein. Est-ce qu’il en était de même à l’intérieur de lui ? Rien n’était moins sûr. Mais toujours est-il que Logan l’appréciait beaucoup. Autant lui, que sa façon d’être, sa façon de parler. « Tu vois, faut prendre la vie comme elle vient. Et oublier qu'après aujourd'hui y'a un d'main. Tu vois c'que j'veux dire? Pour l'moment ma philosophie marche, j'suis toujours pas d'venu fou. » Le sourire aux lèvres, l’androgyne acquiesça. N’importe quel clochard pourrait se plaindre, s’en prendre aux passants et d’autres choses complètement hallucinantes. Mais Lukas, non. Sa philosophie était belle, noble & Mack’ l’admirait vraiment pour ça. Parce que lui aurait déjà craqué s’il devait vivre - ou plutôt survivre - dans ces conditions. S’approchant doucement de lui, il pouvait sentir son épaule frôler la sienne. Ses yeux charbonneux fixaient son profil & il ne put que sourire. D’un sourire sincère. « J’t’aime bien Lukas, tu sais ? » souffla t-il silencieusement. Ce fut presque un murmure. « T’as toutes les raisons de te plaindre & pourtant… J’te connais pas beaucoup mais, j’apprécie sincèrement ce que tu me laisses découvrir. » En d’autres termes, même si Lukas restait un garçon mystérieux, Mack’ aimait ce qu’il voyait. L’un comme l’autre ne trichait pas.

« T'as p't'être envie d'rentrer chez toi? Tu veux j'te raccompagne? L'autre de tout à l'heure doit t'attendre gentiment en bas pour t'voler ton sac et te scalper la tête... J'déconne... Sauf pour le sac. Puis, j'y pense, j'ai des trucs à faire moi aussi... » Déjà ? Arborant sa petite moue habituelle, le brun pencha sa tête et approuva. Avait-il le choix de toute façon ? Il ne comptait pas rester seul ici, si Lukas devait partir. Tranquillement donc - et en guise de réponse - le brun se recula du bord et retourna en haut de l’escalier bancal. « Si jamais on s'revoit pas dans la semaine, t'inquiètes pas, j'donnerai signe de vie quand j'serai... Disponible. » Inévitablement, Logan se demandait ce que cela signifiait. Comment est ce que Lukas occupait ses journées. Était-il comme beaucoup ? Autrement dit, rentrait-il dans le milieu de la drogue, à ses heures perdues ? Putain. Logan hocha vivement la tête pour chasser ses pensées. En tant qu’ancien drogué dépendant, ça pouvait être… dangereux pour lui. « De toute façon, tu sais où me trouver… » dit-il simplement. Autant de mystère le rendait nerveux ; mais lui-même avait énormément de choses à cacher. « J'te dis ça genre on va se revoir tous les jours, c'marrant... M'enfin bref, c'moi qui reviens, ok? » Logan rit doucement. L’enthousiasme de Lukas le touchait en fait. Il n’avait réellement pas l’habitude d’entendre de telles choses, tout comme il ne s’attendait pas à ce que le tressé veuille le revoir… encore et encore. Seraient-ils en train d’emprunter le chemin de l’amitié, ensemble ? « Je t’interdis de me faire attendre trop longtemps. C’est clair ? » lança t-il d’une voix autoritaire, bien qu’amusée.

& tous les deux purent enfin repartir tranquillement. La descente de l’escalier fut plus facile que la montée - si on laisse de côté le fait que Logan ait sérieusement failli se casser la figure. Au moins, cela les aura fait rire l’espace de quelques instants.
Durant le trajet, l’étudiant ne prononça mot. À vrai dire, il pensait à la façon dont il dirait au revoir à son ami. Pourrait-il lui proposer d’entrer ? « J’habite ici… » lança t-il en pointant un petit appartement très banal. Tout seul & avec son salaire de serveur, Logan ne pouvait pas se permettre de s’acheter plus grand. « J’suppose que tu ne voudras pas entrer ? » devina t-il. Hésitant, le beau brun glissa une main dans son sac, et sortit un peu d’argent. Bien évidemment, il craignait la réaction du tressé mais… il n’en avait que faire. L’aider restait son objectif & il était tout simplement hors de question que Mack rentre comme ça, dans son appartement chauffé en le laissant dehors sans même lui avoir donné un petit quelque chose. Alors d’une main d’abord timide, il s’approcha de Lukas et glissa le tout dans la poche de son baggy. Ses yeux ne quittaient pas les siens ; & à l’intérieur, on pouvait y lire de la sincérité, de l’attachement. Mais certainement pas de la pitié. Bill savait à quel point cela pouvait être désagréable. « Fais attention à toi Lukas. & donne-moi rapidement des nouvelles, s’te plait… » souffla t-il en remontant sa main le long du bras de son interlocuteur. Il l’effleura jusqu’à son épaule et se recula.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Was it a dream » ▬ Lukas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Bayside Street & Ruelles-