AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
Logitech G635 Casque Gamer RVB Filaire
Voir le deal
69.99 €

Partagez | 
 

 contre vent et marré [ VICTORIA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyVen 12 Juin 2009 - 10:39

Deux semaine plus tôt


« Monsieur Wayhne, John Hayle viens de se réveiller de son coma... Un véritable miracle... Vous êtes là ? »


Les battement de cœur, les spams, il était devenu violent, il ne fallait pas que Dakota est une attaque, sa aurait été un comble. Il ne dit rien d'autre au docteur, à part seulement « J'arrive ». Il se retourna alors vers la jeune femme, brune assise sur le fauteuil et dans un murmure, il lui dit.

 Il est réveillé, je dois y aller désolé Cordélia. 


Silence, puis des bruits de pas dans l'allée, juste à la voiture démarrant en vitesse direction l'hôpital. Je vous évite, tout les détails ennuyant pour vous retrouvez, au moment ou le jeune rentre dans la chambre, blanche de son ami celui qui avait maintenant les yeux ouvert fixaient, Dakota était venu tellement de fois dans cette pièce, l'avait modelé au goût de John. Puis sa voix, la voix chaude et tellement apaisante de son vieille ami résonna dans la pièce.

« Dakota, c'est toi ? »


Dakota d'un pas rapide alla se placer, sur la chaise et prit la main de son ami. Les larmes coulant sur les joues, l'ami qu'il avait perdu trois ans plus tôt était de retour.

« Oh oui, il y a que toi qui peu pleurer à des questions aussi banal !! »
Tu es un idiot John...
«  Bah quoi j'ai fait une petite sieste, de trois ans... En me réveillant normal que certaine chose on changé. »
Tais toi si te plais...


Le silence avait était rompu cinq minutes plus tard par les questions de John, de toute manière, il était normal qu'il lui manquait beaucoup d'information, il n'avait plus de détails sur l'accident et n'avait donc aucun souvenir de ce qui c'était passer et ce qu'était devenue Johanne et Aaron.

« Johanne et l'autre « face de cul » ne sont pas avec toi  ? »


Dakota devait tout lui dire, mais en même temps il était surpris par la chose, il savait que John avait le caractère le plus adorable, le plus comique, le plus réconfortant, mais il avait passé trois ans dans un sommeil de ténèbres la plus totale. Dakota lui expliqua alors la mort Aaron, que Johanne et lui avait garder contact qu'elle travaillé dans un des restaurant à sa mère, que maintenant elle le géré et qu'ils se voyaient régulièrement. Puis une question, certes peut étonnante quand on pense à la situation, mais le fait de le dire Dakota eu un sourire.

Tu vas avoir 24 ans après demain, mon haricot sec.
« Oh mon petit poireaux, te voilà donc majeur, tu deviens quoi ? »


La nuit continua, encore Dakota lui expliqua ce qu'il était devenu, John lui expliqua ce qu'il allait endurer tout ce qu'il devait faire pour retrouver, l'usage de la marche parce que, il faut dire que dormir trois ans les jambes sont engourdis par le temps. Dakota finis par partir, quand les première lueurs du soleil et qu'un gros bâillement interrompus le monologue de John.


« Va dormir, t'inquiète je ne jouerais plus à la belle au bois dormant »
Non, je ne veux pas te quitter...
« Oh si te plait, Dakota va dormir... Je te promet de ne plus dormir plus de huit heure maintenant, sauf quand je ferais la grâce mat. »


Dakota embrassa son ami sur le front puis partit.


De retour au présent


Le réveil de John, avait chamboulait la vie du petit Wayhne. En effet, Dakota avait du jouer pendant une semaine à l'encyclopédie humaine, et lui expliquer tout les points de la vie qui c'étaient passé d'important dans le monde les trois dernières années,et le test le plus dure également pour John fus celui du miroir, ce voyant avec trois ans de plus.

Enfin ce soir Dakota était seul, Cordélia n'était pas là, il n'était pas avec Neal, John certainement toujours à l'hôpital, les larmes coulaient sur les yeux de Dakota, la nuit noir et fraiche n'arrangeait en rien se sentiment de malaise, jean's et long sweat shirt à capuche sur la tête, il avançait sans but dans la rue. Tout dans sa vie était parfaite, il avait une copine qu'il aimait, John avait enfin retrouvé la voix de la vie, sa mère rentrerait demain, Suzanne avait essayé de faire des efforts avec Cordelia, mais les larmes qui coulait sur ces yeux rouges n'était pas du tout celle de joie. Il était pas loin des 22 heures quand Dakota arriva sur la plage, il y avait un vent frais mais celui ne était encore soutenable. Puis un sursaut, il plongea sa main dans sa poche pour y sortir le nouveau portable qu'il venait de s'acheter. Appuyant sur quelques touche au bout de quelques secondes, il balança avec force le pauvre portable contre un rocher.

Va te faire foutre, pauvre con.


Puis sans regarder, il repris sa marche, plus rapidement, les nerfs a fleur de peau fallait mieux ne pas l'énerver ce soir. Puis sans comprendre quoi que ce soit il fut pousser en arrière. Puis face à lui, une blonde, une petite face à lui.

Ah non pas ce soir !! Espèce de mini-pouce mal fringué. Tire toi !! 


Il reprit la marche, mais la sangsue semblait être accroché à Dakota.

Ta un problème encore avec ton miroir Victoria ? Je te l'ai déjà dis c'est pas le miroir qui est difforme c'est ta tronche.


Elle n'avait rien dit que déjà, elle s'en prenait pleins la tronche, faut dire que sa remonte à loin leurs « histoire d'amour »...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyMar 16 Juin 2009 - 17:58


    Les jours s'enchainèrent et se ressemblèrent. La routine berçait les habitants d'Ocean Grove, la chaleur les assommaient et la solidarité mélangée à l'hypocrisie était devenue monnaie courante. Sur ce dernier point, Victoria était bien placée pour le savoir. La vieille Kennedy se montrait aussi ingrate que sa petite-fille. Seulement officieusement. Officiellement, elle a bien voulu donné son avis sur la dernière décoration du comité des Voisins pour la réception prévue le dimanche qui arrivait. Après tout, elle était une des plus anciennes, cela n'avait, en soi, rien d'étonnant. Mais cette vieille dame était trop bonne pour être sincère et Victoria l'avait bien découvert. Cependant, l'idée de révéler à la population ce qu'elle savait était bien loin d'elle. C'était donc en soupirant qu'elle abandonna son ordinateur portable de sa chambre pour s'évaporer à l'extérieur. Depuis les dernières confrontations qu'ils avaient eut, la jeune Blythe n'avait guère adressé la parole à ses frères, jugeant qu'ils ne se valaient guère l'un par rapport à l'autre. Et puis, de toute façon, l'un était bien trop occupé dans son boulot d'assistant sportif - Victoria ne se rend d'ailleurs plus en cours de sport - tandis que l'autre semblait croulé sous ses histoires sans fin et son travail dans l'entreprise familiale. Et il y avait elle. Elle et ses révisions à en perdre la tête. Par miracle, elle avait trouvé une solution assez efficace. Voire trop efficace. Ce fut grâce à cette solution que la jeune fille s'autorisa une sortie à vingt-et-une heures trente, sans donner d'explications aux autres habitants de la maison. Victoria ne savait pas vraiment où aller mais elle laissa guider alors qu'elle était au volant de sa voiture. Le visage fermé, l'engin navigua à file allure sur la route tandis que sa propriétaire regardait guère la direction. A partir du moment que le moteur ronronnait, c'était tout ce qui lui importait. Sa Chevrolet avait un rare pouvoir d'apaisement sur son moral et sur ses nerfs, malgré la nervosité inconsciente qu'elle avait dans les doigts et les mains. Non loin d'être nerveuse pour ses examens, qui commençaient dans deux jours - enfin, quoique. Sa main droite lâcha le volant pour aller se fourrer dans le sac qui était sur le siège passager. La demoiselle, les yeux perdus dans sa recherche, eut un sursaut et un hoquet de surprise quand un klaxon lui parvient de l'extérieur. Appuyant de façon brutale sur le frein, la demoiselle se sentit secouer de partout. Voilà bien que c'était la première fois en deux ans que cela lui arrivait. La première fois qu'elle a failli avoir un accident. Restant sur place un moment, Victoria se sentit trembler comme jamais, des larmes se retenaient de partir. Elle se sentait tellement misérable. Misérable face à la mémoire de son père, qui avait brutalement disparu de la surface du globe dans un accident de voiture. Violemment, elle s'en prit à elle-même en se traitant de tous les noms et en tapant sur le volant. Fermant les yeux le plus fort possible, la blonde serra aussi ses lèvres et crispa ses doigts autour du volant avant d'appuyer de nouveau sur l'accélérateur. Victoria s'arrêta au premier parking qu'elle croisa. Et comme le hasard fait si bien les choses, c'était le même parking où Neal l'avait conduit, il y a déjà quelques temps. Son cœur se fit alors gros en repenser à lui avant de prendre ses clefs qui étaient sur le contact, et de se tourner vers son sac. Victoria se mit alors à fouiller dedans de nouveau alors qu'elle n'avait pas eut ce qu'elle voulait précédemment. Autrement dit, une petite boite bleue où était rangé une pile de gélules. Sans concession, la jeune fille en enfila deux en même temps. Fermant un moment les yeux et grimaçant, elle rangea l'objet dans son sac puis sortit. La porte se referma aussi brutalement qu'il lui était possible de faire. Et, croyez-le ou non, la voiture émis elle-même une légère secousse. La jeune Blythe avait hérité de l'impulsivité de la famille, cela n'était pas nouveau. & son humeur soupe-au-lait du moment n'était pas pour arranger les choses. Sur le chemin inverse du lieu où se trouvait leur arbre. Moins elle passera devant et mieux elle se portera. Déjà qu'elle n'était pas au meilleure de sa forme. Alors qu'elle s'aventurait sur les rochers de façon à avoir une once de peur grisante, un bruit brutal la fit légèrement sursauté. Baissant les yeux, Victoria vit un portable visiblement foutu gisé dans l'eau. Son regard émeraude se levant vers la plage, elle put voir une ombre marchée, les mains dans les poches et le visage caché mais que le pouvait deviné de baisser. La nuit tombait peu à peu, Victoria ne put donc guère reconnaitre la personne. Mais il était clair que ce geste l'exaspérait au plus haut point. Elle refit donc le trajet inverse rapidement, manquant de glisser une unique fois - à croire que ce n'est pas son jour. La blonde se posta alors au bout, alors que la personne s'approchait. Quand son regard vert croisa le bleu océan du jeune homme, elle fronça des sourcils. Rhys avait-il donc bien respecté sa promesse en disant qu'il allait prier pour elle ? Victoria commençait à en douter un peu car il était clair que ce n'était pas son jour de chance.

      DAKOTA : Ah non, pas ce soir, espèce de mini-pouce mal fringué. Tire-toi !!

    Victoria haussa un sourcil et resta un moment perplexe alors que Dakota la dépassait. Mini-pouce mal fringué ? Il se fichait de la gueule du monde ou quoi ? Ce fut donc avec un air assez froid qu'elle tourna les talons et se mit à le suivre. Elle n'avait pas spécialement le sens de la mode mais elle ne voyait pas là une raison pour l'insulter. Quant à sa taille... Elle l'assumait entièrement. & même si c'était Dakota Wayhne, qu'elle aimait éviter le plus que possible, la jeune Blythe ne voulait pas se faire marcher sur les pieds de la sorte. Elle n'avait même pas eut le temps d'ouvrir la bouche que le jeune homme ouvrit la sienne.

      DAKOTA : T'as un problème encore avec ton miroir Victoria ? Je te l'ai déjà dit ; c'est pas le miroir qui est difforme, c'est ta tronche.
      VICTORIA : Avoir la gueule déformée, tu vas vite savoir ce que c'est, si tu continues.

    Victoria faisait partit de ces filles qui s'en souciaient bien de se casser un ongle - de toute façon, ils étaient tous rongés. Malgré la lueur du soleil qui disparaissait peu à peu, la jeune Blythe se planta de nouveau devant lui (trop?), le regard provoquant et le visage impassible. Avec ce qu'ils avaient vécu, on aurait pu penser qu'ils auraient un minimum de respect l'un envers l'autre. Mais non. Les deux jeunes gens ne se portaient pas dans leur cœur et ce n'était guère nouveau. & il faut avouer qu'une violente querelle en plein coucher du soleil avait quelque chose d'assez ironique.

      VICTORIA : Non seulement tu pollues mon air mais en plus, faut que tu pollues aussi la mer.



Dernière édition par Victoria Blythe le Mar 23 Juin 2009 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyVen 19 Juin 2009 - 16:15

Vous allez surement vous demandez pourquoi Dakota est d'humeur aussi massacrante ce soir ? Et bien c'est assez compliqué à vous expliquez après le réveil de John et le retour de Neal tout semblait être parfait, il se sentait parfaitement bien rien ne pouvait briser cette élan de bonheur, enfin jusqu'au jour ou un mystérieux coup de fil fus pousser sa mère à quitter la maison, pour un voyage d'affaire, elle qui avait promis de ne pas repartir d'ici six mois elle n'était resté que deux semaine dans la maison familiale. S'excusant mille fois la mère de Dakota était pourtant différente distante avec son fils ce qui n'avait arrangé en rien se départ de la soirée, et qui avait enchainé sur un retour, un retour qu'il ne voulait pas, le retour de son père...


Trois heures plus tôt

Dakota venait de rentrer d'une balade avec un groupe d'ami, sa mère dans la cuisine assise sur un fauteuil de la grande salle à manger avec Suzanne.

« Jeanne tu devrais lui dire, c'est un bon petit gars, il... »
« Dakota mon ange, comment c'est déroulé ta journée ? »

_Bien, qu'allais-tu dire grand-mère finit ta phrase sa m'intéresse.

« Non rien... Suzanne allait partir !! »


Le regard de la mère Dakota se figea sur le visage fermé de sa mère, il fallait dire qu'il n'avait pas l'habitude de la voir comme ça et il ne savait pas comment agir réellement. Puis Miss Sullivan, se leva et dit d'une voix ferme en direction de Joanne.

« Non, tu n'as plus le droit de lui mentir tu dois lui dire la vérité et maintenant !! »


Dakota avait le ventre qui se tordait dans tout les sens, que lui cachait il ? Qu'est qu'il se passait, quelques choses d'important de grave pas de très heureux voyant l'expression de la mère de ce dernier. Puis battu, Joanne en baissant la tête elle dit dans un souffle.

« Ton père est en ville il veut te voir... »
« Bonne nouvelle mon chéri... »


Tout le flux sanguin de Dakota se propulsa vers le cerveau, il avait du mal à respirer son regard se changea et son visage fit taire, Suzanne.

_Depuis combien de temps le sais tu ?


Il avait regardé sa mère, sa voix était faible, mais la colère était net, on comprenait qu'il n'y avait pas beaucoup de chose qu'il le retenait, heureusement qu'il avait face à lui les deux personnes qui comptait le plus au monde. Car il aurait pu se montrer violent devant pareil révélation.

«  Je viens de l'annoncer à ta mère, elle ne savait rien... Je voulais te faire plaisir. »
_Quoi... Comment !!
« Je lui est dit que tu que tu avais beaucoup grandit que tu étais devenu un beau jeune homme, il voulait t'expliquer lui même son parcours et son histoire. »
_Quoi !! c'est toi qui la fait venir ?

« Je ne pouvais pas, ne pas répondre à mon fils !! »

Et là, la nausée... Qu'est qu'elle venait de dire ?

« Je pars ce soir, j'ai un rendez vous sur Boston demain huit heure. »
_Tu me laisse seul avec ce type... Va s'y tire toi, tu n'as su que faire sa depuis mon enfance. Me laisser seul.


Les larmes de la mère de Dakota commençaient à couler, Dakota était dur, violent, mais il y avait une par de vérité. Sa mère avait été absente souvent bien trop souvent et au moment ou il avait besoin d'elle. Encore une fois elle prenait la mouche.

« Ne parle pas comme ça à ta mère !! »
_Ferme là !! Depuis toutes ces année, tu étais là. Tu savais parfaitement qui j'étais et tu n'as rien dit.


Des mots d'une force et d'une voix que nous ne reconnaissions pas chez Dakota, tellement de haine et de rage tellement de dégout et peu de respect. Il se retourna vers la porte, et la seule chose qu'il entendit de sa mère.

«  Pardonne-moi »


D'une voix qui le fis frissonner, bien sur qu'il lui pardonnerait mais pas se soir pas maintenant pas comme ça après avoir appris une tel chose. Il ressortis de la maison claquant la porte entendant quelques choses tomber sur le sol et ce briser en mille morceau. Il courrait comme un fou, il devait rester seul bien que Cordelia ou John aurait pu facilement le calmer, il n'en avait pas envie il avait cette rage trop enfouie depuis trop longtemps il fallait qu'elle explose. Le téléphone sonna plusieurs fois, dans la soirée, puis une fois près de la plage. Il y eu ce geste de nervosité, ce rejets de savoir plus de chose sur ce père qu'il ne voulait pas voir, ne pas connaître...

Retour au présent

La situation avait changé avec l'arrivée de la blonde, certes il était énervé mais plus pour les même raisons. Ses larmes avaient arrêtées de couler, il avait un visage fermer, loin du sourire charmeur et qui rassuré quand on le voyait. Non, il avait un visage fermait, ces yeux bleu n'avait rien d'accueillant et le fait de voir Victoria le provoquer, il en éprouvait encore plus de rage.

_Je t'emmerde Victoria, toi et ta putain gueule. Qu'est que tu vas tentée ? Viens qu'on rigole un coup !!

Dakota n'était pas d'humeur, il avait une carrure plus impressionnante qu'elle en une baffe, il la mettrait par terre. Il avait pas envie de taper une femme, mais pour une fois il était entrain de ce dire que peu être il ferrait une exception. Puis se calmant,il la poussa sur le coter, et une nouvelle fois il repris la route laissant victoria en plan derrière lui. Il n'allait pas se rabaisser, à faire sa à une femme même si c'était victoria elle ne méritait pas ça et lui plus que qui compte le savait. La marée était haute les pied de Dakota n'était pas bien loin de l'eau et la sensation de cette eau sur ses pieds, arrivait à l'adoucir, même-ci derrière lui, le morpion blond revenait à la charge et en se retournant. Il se reçut en pleins visage un grand jet de sable qui le fit tomber sur les fesses, l'effet de surprise et la brulure qu'il commençaient à ressentir au niveau des yeux a cause des larmes et du sables mélangés et des grains de sable avait réussis à rentrer dans sa gorge.

_ Mais tes une malade mental qu'est qu'il ne vas pas chez toi. Dakota, lui aussi prit du sable une bonne grosse poignée et se releva et le balança également sur le visage de la jeune demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyMar 23 Juin 2009 - 21:52


      DAKOTA : Je t'emmerde Victoria, toi et ta putain gueule. Qu'est-ce que tu vas tentée ? Viens qu'on rigole un coup !!

    Victoria avait dût apprendre à se défendre seule. Seule face à Dakota. Entre les jeunes gens, l'animosité a toujours été vif et il faut croire que cela n'a pas été apaisé au fil des années, bien au contraire. Mais il y avait des blessures que l'on n'arrivait pas à penser et revoir le jeune homme n'aidait en rien à calmer cette brûlure. Et elle avait une bien drôle de façon de le montrer. En effet, la seule arme qui lui était permise d'avoir était ce qui se trouvait sous ses pieds. Le sable. La jeune Blythe n'avait pas réellement conscience de ses actes, il fallait bien l'avouer. Mais voir Dakota a suffit pour qu'elle contrôle ni ses gestes ni ses paroles. La jeune fille, agissant telle une gamine, il fallait bien le reconnaitre, reprit alors la route à la suite du jeune homme, qui semblait réellement ne plus en pouvoir d'elle. Serait-il ravi de savoir que c'est réciproque ? Serait-il heureux de constater qu'elle ne semblait pas décider à le lâcher ? Dakota se retournant de nouveau - sans qu'elle n'est encore rien demandée - elle lui balança tout ce qu'elle avait pas prendre dans sa main droite à la figure. Surpris, Dakota tomba en arrière sur le sable mouillé - l'eau commençait à chatouiller les semelles - sous le regard vide et haineux de Victoria. Comme avant. Comme quand ils étaient mômes. Même si, pour une fois, elle aimerait que cette partie enfantine parte et disparaisse à tout jamais. Malheureusement, il n'y avait rien de plus atroce que ce qu'ils avaient vécu et, malgré les années, tout ceci n'a jamais pu disparaitre de sa vie, de son cœur et de son esprit. Et ne disparaitra jamais, elle en était conscience. Mais la jeune Blythe n'aimait pas se faire traiter de la sorte par Dakota. Il n'avait pas à lui parler sur son ton, à lui dire tout ça alors qu'elle n'avait rien fait. Il n'avait pas le droit d'avoir ce regard si violent envers elle. Pas après ce qu'ils avaient vécu. C'était impossible. Victoria ne pouvait le supporter.

      DAKOTA : Mais t'es une malade mental ! Qu'est-ce qu'il ne va pas chez toi ?

    S'attendant à des représailles bien salées, Victoria eut le réflexe de fermer les yeux et de tournant instinctivement la tête, tout en montant ses mains en guise de défense. Elle se sentait vidée. Vidée de sentiments, vidée d'émotions. Si elle pouvait juste se laisser aller. Lentement, son regard vert se tourna vers celui de Dakota. Un regard presque suppliant. Mais ses poings se refermant vivement, jusqu'à enfoncer ses ongles rongés dans sa chair, nuançaient ce regard. Ses traits étaient crispés et si elle ne se retenait pas, Dakota aurait goûté à la saveur foudroyante de l'impulsivité Blythe. Qu'importe qu'il fasse du sport depuis qu'il est môme et qu'il pourrait la mettre à sol en un rien de temps. Victoria voulait un minimum de respect et s'il fallait en passer par là, elle le ferrait. La blonde regardait avec fureur et férocité son interlocuteur.

      VICTORIA : & toi, alors ? Tu crois que t'es mieux, peut-être ?

    Victoria recula avant de retourner aussi vite fait sur les roches qu'elle s'amusait à escalader déjà tout à l'heure. Finalement, aller voir Dakota fut la pire erreur de sa journée. Pour une fois, elle aurait mieux fait de se tenir à distance de lui. Était-il au courant du retour de Neal ? Avait-il eut aussi le droit à une visite surprise ? Comment avait-il réagit ? Des questions que la jeune fille se posa brièvement avant de reporter son attention au large qui se tenait devant elle. C'était si beau, si tentant, si aguicheur. L'eau paraissait vivante, libre et pure. L'eau bloquait les hommes mais les hommes n'avaient aucun pouvoir sur l'emprise de l'eau. La nature était bien plus forte que l'espèce humaine, c'était bien connu. Victoria continuait toujours sa progression sur les rochers, le regard plus penché vers l'horizon que sur le terrain sinueux et glissant sur lequel elle s'aventurait. A croire qu'elle avait le goût du risque, en ce moment. La demoiselle avait vu sa vie défilée devant ses yeux il y a à peine un quart d'heure. En faisait-elle exprès ? Jouait-elle avec le feu ? Avec sa propre vie ? Elle ne se posait guère toutes ces questions. Victoria ouvrit les bras, comme pour profiter pleinement de cet instant de bonheur, de calme et de paix qu'on lui offrait. Arrivée au trois quart du trajet - elle était maintenant assez éloignée du rebord et pouvait même commencer à voir de petits poissons prêts à être pécher - la blonde resta sur place et respira à plein poumons l'air marin. Elle venait d'en oublier totalement sa rencontre d'il y a quelques minutes. Lâchant ses bras et se mordilla la lèvre, Victoria plissa les yeux alors qu'elle regardait l'ombre du soleil sur la surface de l'eau qui s'étendait. Passant une main dans ses cheveux, la jeune Blythe voulut reprendre sa route pour atteindre. Mais à peine posait-elle son pied que ce dernier glissa dans l'eau, emportant brutalement tout son corps avec lui. Victoria savait nager mais pas si loin. Et ne pas avoir pied lui faisait, sur le moment, une peur panique. Elle se mit donc à se débattre furieusement, s'éloignant des rochers plutôt qu'autre chose. Elle n'avait pas la force de crier, alors qu'elle se sentait trembler de partout. C'était donc comme cela que sa vie allait finir ? Noyer ? A cette réflexion, la jeune fille s'arrêta de gigoter. Ses forces l'abandonnaient rapidement. Trop rapidement. & son esprit semblait partir lui aussi. Qu'en était-il du reste ? Victoria n'en savait rien ; à peine si elle se sentait en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyJeu 25 Juin 2009 - 13:09

Dakota regardait la blonde, elle était pathétique, son air de petite fille modèle qu'il ne supportait, il avait envie de la baffer par moment de la jeter violemment contre un mur. Il ne prononcerait plus aucun mot, il ne dirait plus rien. Il n'avait plus envie de rien ce soir il n'avait plus envie de ce battre, surtout avec victoria. Il voulait maintenant dormir, dormir et ne se réveillait plus tard, bien plus tard.
Dakota regarda Victoria et montait sur les rocher.

Mais qu'est qu'elle fait cette idiote...

Dakota ne pouvait s'empêcher de regarder la jeune fille qui avançaient sur les pierres une à une. Dakota ne la quittait absolument pas des yeux, il ressentait quelques choses d'étrange. Puis quelques seconde minutes plus tard quand Victoria essaya de reprendre la marche, elle glissa dans la mer. Dakota mis cependant que quelques seconde à réaliser et fonça dans l'eau sans vraiment réfléchir à ce qu'il faisait au fait qu'il n'y voyait pas à plus de cent mètre mais il fallait essayer.
Il se jeta tête la première dans le coin ou la jeune fille avait disparu, l'eau était glacée. Les secondes étaient déterminantes. Dakota nagea le plus près possible du rocher ou Victoria avait glissé. Il plongea une première fois... rien. Il avança encore un peu dans l'eau avant de replonger une nouvelle fois, toujours rien. L'eau salée commencée déjà à irriter les yeux de notre jeune basketteur. Au moment du troisième plongeons cependant il aperçus à quelques mettre de lui une main à la surface essayant de remonter à la surface, Dakota nagea à contre courant pour essayer de rattraper la main qui essayait de remonter. La rattrapant avec force il souleva la main jusqu'à voir la tête de la jeune fille, cette dernière évacuant l'eau qu'elle avait dans les poumons d'elle. Dakota fus rassurer de la voir consciente. Nageant jusqu'à la plage une fois qu'il pu marcher il prit victoria et la posa délicatement sur le sable. Il attendit quelques secondes puis fou de rage, il hurla sur victoria qu'il venait de se noyer.

Tu es inconsciente ou quoi ? Tu as tentées de faire ? As tu pensais à ta famille, à tes frère...


Il y eu un silence qui ne dura que quelques secondes, comme ci Dakota avait hésité à dire ces mots en même temps très lourds de sens.

A moi...

Dakota tomba a genoux devant la jeune fille, il était mort de fatigue, trempé de la tête au pied, il n'avait eu le temps de ne rien retirer, plongeant dans l'eau pour sauver Victoria. Les yeux bleu de Dakota était plongée dans les ce de la blonde. Le silence était plus aussi, même si il était étrange. Ce sentiment trop étrange. Il n'y avait jamais eu de moment aussi calme entre les deux jeunes c'était trop étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyJeu 25 Juin 2009 - 18:50


    Victoria en tremblait encore. Pour la deuxième fois en même pas une demi-heure, elle avait vu sa vie tenir sur un fil. Encore un peu plus et la troisième fois sera la bonne. Mais elle était bien trop choquée, bien trop abasourdie parce qu'il venait de se passer. Elle s'était presque laissée allée. La blonde avait relâché toute pression qui la retenait, ne pensant plus qu'à cet engouffrement léger et ravissant dans lequel elle avait été plongé. Pendant quelques instants, la jeune Blythe avait oublié ses problèmes, ses examens, sa famille, sa vie. Voir ceci comme un échappatoire ? Pourquoi pas. Peut-être. Peut-être que Victoria avait vu, dans cet accident, un signe qu'on lui tendait la main. Une main qui, abstraitement, la poussait vers le fond. Un fond sombre où dorlotait des petites espèces maritimes qui devaient s'y sentir protégé. Jamais sur la terre ferme on ne connaissait une pareille protection, un pareil soulagement. Il n'y avait qu'à se laisser bercer par la mer - étrange patronyme de celle qui mettait au monde - et fermer les yeux pour tenter d'y entendre un son enchanteur. Mais de façon plus concrète, la main était celle qui la remontait à la surface en s'agrippant avec force à celle de la jeune fille. Quelques secondes après, Victoria était tête hors de l'eau et ses poumons recrachèrent immédiatement toute l'eau qui avait conquis tout l'espace. Le temps que ses yeux émeraudes se réhabituent à l'air et la luminosité - quand bien même diminuait-elle - la jeune fille se sentit portée jusqu'au sol, ou plutôt, le sable. Se frottant les yeux comme si elle venait de se réveiller et crachotant une nouvelle fois, la jeune Blythe reconnut instantanément la voix de celui qui, à priori, venait de la sauver.

      DAKOTA : Tu es inconsciente ou quoi ? Tu as tentée de faire quoi ? As-tu pensé à ta famille, à tes frères... (pause) A moi...

    Victoria regarda longuement le ciel bleu foncé qui faisait office de toit de la nuit. Elle resta un moment allongé, sans vraiment réfléchir, juste à regarder. Puis, elle déglutit avant de se redresser à l'aide de ses avants bras et de regarder Dakota, à genoux à ses côtés, le visage passablement tiré. La jeune fille eut alors une vague de culpabilité qui la submergea en repensant soudainement à leur conversation passée - si on pouvait appeler ça une conversation. Elle n'avait pas eut à lui faire subir cela. La jeune Blythe s'était elle-même plainte intérieurement de la façon dont Dakota la traitait et voilà qu'elle faisait la même chose en retour. Voire même pire. Elle ne s'était jamais sentie aussi faible et vulnérable qu'en cet instant précis, où elle remonta ses genoux contre elle, les entoura de ses bras et y posa son front tout en se balançant légèrement.

      VICTORIA : Je... Je suis désolée. Je sais pas... Je suis désolée.

    La blonde avait fermé les yeux et répétait sans cesse ces mêmes mots. Elle s'en voulait. Elle avait fait preuve d'un égoïsme incroyable. Un égoïsme qui a failli la perdre elle. Elle qui semblait ne plus vouloir affronter le monde tel qu'il se présentait en ce moment. Inconsciente ? Oh oui. Elle avait fait preuve d'une inconscience incroyable et d'une faiblesse comme jamais elle n'avait connu. Victoria s'arrêta subitement, leva ses yeux débordant de larmes vers Dakota avant de le rapprocher d'elle et de se fourrer au creux des bras du jeune homme, la tête contre son torse, comme pour s'assurer que son cœur battait toujours. Sa phrase laissait alors place à des Pardons incessants, alors que ses bras avaient fait le tour de sa nuque. La jeune Blythe se trouvait peut-être dans une sorte de transe mais elle n'avait jamais ressentit une culpabilité pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyJeu 25 Juin 2009 - 21:35

Le souffle court je n'arrivais plus a respirer correctement, je tremblais de toute part j'avais froid. Je ne pensais à rien d'autre que au moment présent. Les frissons était de plus en plus fort agenouillé, après avoir finit ma phrase, ma bouche avait cessé de fonctionner, je grelotais juste j'avais envie de dormir encore et encore. Puis cette étreinte, cette chaleur venant de victoria. Il était si étrange jamais je m'avais sentis aussi reposer aussi bien. Je me sentais en paix avec moi même les larmes recommençaient à couler, je ne sais pas combien de fois j'avais du me cacher derrière mes lunettes pour cacher mes yeux gonfler par les pleures, mais ce soir je n'avais pas besoin de masque, je n'avais pas besoin de jouer un rôle je devais simplement être moi. La nuit était calme, le silence était apaisant et doux, le vent frais fit voler nos larmes dans un magnifique éclat. ( XD Je suis poétique xD )

Je ne pensais plus à rien les vagues derrière nous était comme une berceuse, les bras de victoria était comme un bouclier qui semblait indestructible, et j'aurais pu rester là des heures. Étrange destin, ce sentir bien dans les bras, d'une personne qu'on semble haïr, chaque fois que tu y penses tu as un sentiment étrange, ce sentiment particulier qui te pousse à ressentir tels ou tels choses pour l'être en face de toi. Il fallait dire que ces derniers jours, les sentiments que j'éprouvais pour chaque personnes de mon entourage, avait changé je me sentais perdu. Je ne savais plus quoi penser, il n'y eu donc aucune explication à ce qu'il allait ce passer à ce moment. Je savais que je la haïssais, enfin j'en était persuadé jusqu'à ce que, nos yeux se croisèrent, tout deux remplis d'une immense tristesse, de solitude, de manque d'affection. C'est alors que dans la nuit noir, sous le ciel clair et l'éclairage de la lune, une chose que je n'aurais jamais pu penser refaire, ce désir qui n'avait pourtant jamais était présent à l'époque. Il était bien là aujourd'hui !! C'est donc naturellement que nos regard, nos nez, puis nos lèvres se touchèrent pour s'embrasser... Dans la nuit qui fut dans un sens, l'un des premiers moment ou je montrais sans couverture sans masque. Ma mère m'avait toujours dit et je ne l'avais jamais crus, mais ces paroles commence à avoir un sens.

"La haine n'est pas une fin en soit, si Tu haïs une personne c'est que tu peut toujours lui ouvrir ton cœur... C'est l'indifférence le véritable contraire à l'amour... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] EmptyJeu 25 Juin 2009 - 21:42


ENDED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





contre vent et marré  [ VICTORIA] Vide
Message(#) Sujet: Re: contre vent et marré [ VICTORIA] contre vent et marré  [ VICTORIA] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

contre vent et marré [ VICTORIA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-