AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyVen 5 Aoû 2011 - 22:06

« Vous ne le regretterez pas » Une poignée de main. Le contrat était signé. Le tournage de mon film d’épouvante allait enfin pouvoir commencer. Pourquoi faire un film sur l’épouvante alors qu’il aurait pu s’agir d’une romance tragique qui éveil l’âme et qui à, le plus souvent, tendance à attirer du public. Simplement parce que je n’aurais pas su parler d’amour. Je n’aurais pas pu décrire se sentiment que j’aurais normalement dut éprouver pour mon mari à l’époque ou il était encore de ce monde. La vérité était que j’avais plus d’affection pour sa personne maintenant qu’il était mort que de son vivant. Assisté à ce mariage n’avait fait que me renvoyez à ma solitude. Je n’avais personne qui m’attendais chez moi, personne qui serait anéantis si je venais à disparaitre. Exister pour quelqu’un, être un tout, voila comment j’aurais décrit l’amour de deux êtres si j’avais eu à la faire. C’est du moins l’image que donnait les jeunes mariés. Un amour sincère et désintéressé, ce à quoi nous aspirons tous car au fond, notre plus grande crainte est de mourir sans avoir connu se sentiment de n’être qu’un. L’évènement avait été très médiatisé. Tout le monde s’était vêtu de ces plus belles tenues, chacun désirant être le plus remarquer sur les photos et caméra. C’était ma première apparition à une soirée mondaine depuis le décès de mon mari, je dut répondre à quelques questions curieuses des journalistes. J’annonçais fièrement la futur production d’un film après avoir confirmé les rumeurs selon lesquelles j’avais repris la direction de l’entreprise. Vêtu d’une robe bustier d’un vert émeraude, je tentais tant bien que mal de jouer mon rôle de veuve même si jouer la comédie n’était pas tâche facile. La comédie, c’Est-ce que j’avais du jouer toute la soirée. Des amis, des collègues et autres connaissances de Wison étaient là, me présentant chacun leur tour leur condoléance. Je me saurais bien passé de tout cette partie mélodramatique, j’aurais eu envie de hurler que je me foutais de cet homme infidèle que je n’avais jamais vraiment aimé. C’Est-ce à quoi je pensais dans la voiture qui me ramenait chez moi. Forrest, mon metteur en scène qui venait de signé son implication dans mon film avait gentiment proposé de me raccompagné. Le silence régnait dans la Bugatti. Chacun de nous perdu dans ses pensées. Mon regard se perdait dans le paysage qui défilait à toute allure au fur et à mesure que la voiture avançait. Nous étions sur l’autoroute. Il faisait nuit. C’était une belle soirée, pas un nuage ne venait troubler la pureté du ciel taché d’étoiles. Nous étions insouciant, des idées pleins la tête sur nos projets, sur notre avenir, sur nos amours… Les souvenirs de cette soirée me revenaient. L’échange des vœux, les discours, les coups de geule, les sobres et les bourrées… Ce mariage avait, d’une façon ou d’une autre, influencer le cours de la vie de chacun d’entre nous…

Les voitures se faisaient nombreuses sur cette autoroute, probablement les invités du mariage qui, comme nous, prenait le chemin de leur maison respective. Chacun rentrait chez sois avec ses problèmes, ses interrogations, ses doutes. Mais personne ne savait que la soirée était loin d’être fini et que le clou du spectacle restait à venir… Forrest était concentré sur la route, quant à moi, je fixais toujours les paysages qui défilait et puis … un énorme bruit. S’ensuivit ensuite des coups de frein pressé, des volants braqués, des cris et surtout… des yeux qui se fermèrent. Tout ça se passa tellement vite que ne compris pas ce qui se passait. Mon regard se perdit dans le vide… nous avions un accident. Forrest perdit le contrôle du véhicule à l’image des dizaines d’autres. Je fut éblouie par une lumière aveuglante, si intense que l’espace d’un instant je cru presque être morte. C’était en réalité les phares d’une voiture qui se jetait à tout allure sur notre voiture, sur moi… J’eu juste le temps de fermer les yeux. J’eu l’impression d’avoir sauter du dixième étage d’un immeuble. J’avais l’impression que tout mes membres venaient d’être brisé. Notre voiture arrêta sa course sur le bord de la plateforme autoroutière. J’avais du mal à garder les yeux ouverts. Je n’arrivais plus à réfléchir tant la douleur était insoutenable. Je sentais le sang me coulé du visage et sur d’autre partie de mon corps, je ne pouvais plus bouger, je ne pouvais parler. Je me retrouvais alors à l’âge de mes 26 ans. Je me revoyais étendu sur la route après avoir traversé le pare brise. Je me revoyais à l’hôpital sans aucun souvenir de ma vie. Je revoyais Wilson à mon chevet, le visage fatigué et cet air inquiet qui ne l’avait pas quitté pendant toute ma convalescence. J’avais peur de revivre une nouvelle fois ce cauchemar. Je ne voulais plus oublier qui j’étais. C’était dans un état de choc et de panique que je perdit connaissance… Je ne perdrais pas la mémoire, mais je ne sortirais pas indemne de cet accident…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptySam 6 Aoû 2011 - 16:01


Installée sur le fauteuil passager de sa voiture, Nuala ne savait pas vraiment que penser de la situation. Elle avait beau avoir fumé et trop bu pour prendre le volant, son cerveau ne semblait pas décider à faire taire toutes les questions que cet visite impromptue – et inopportune – avait fait resurgir en elle. Elle avait fait de son mieux pour garder ses inquiétudes pour elle, et profitait tout de même de la réception du mariage, mais il y avait toujours cette petite voix derrière elle qui lui signifiait de se montrer prudente et de ne pas prendre les paroles qui lui avaient été dites comme des paroles en l'air. Elle irait donc probablement rendre visite aux personnes concernées dans très peu de temps afin de résoudre ce problème au maximum. Par chance, Pavel était à ses cotés, et lui changeait les idées. Elle avait été la première étonnée qu'il ne pose pas plus de questions sur cette rencontre, mais cela la ravissait. Cela signifiait qu'il était bel et bien sur la même longueur d'elle, et qu'il n'attendait rien de la jeune femme comme elle pour lui. Cela n'aurait pas pu plus la ravir. La relation qu'ils entretenaient, peu importe ce qu'elle était, convenait parfaitement à la jeune femme. C'était excitant, de part la prudence dont il devait faire preuve, exaltant au possible. Mais il s'agissait également de quelque chose sans attache et pour lequel la jeune femme n'avait pas besoin de se prendre la tête. Elle était maîtresse de la situation, n'ayant jamais à se soucier de savoir si tel ou tel acte ne mettrait pas Pavel en rogne, et n'avait en somme que les aspects agréables d'une relation amoureuse. Il n'y avait pas de sentiment, pas d'enjeu ; ils étaient simplement l'un comme l'autre entrain de prendre du bon temps. Elle ne savait si le photographe voyait les choses de la même façon qu'elle, mais il avait un effet positif sur elle, en ce moment qu'il la calmait. Lorsqu'elle était trop stressée, lorsqu'elle avait plus envie de tuer ses assistantes, et ses collaborateurs que de travailler avec eux en leur indiquant la marche à suivre, elle allait voir Pavel – généralement pour lui reprocher des défauts sur des photos, ou changer au dernier moment ce qu'elle avait prévu pour le shooting qui avait lieu quelques heures plus tard – et en repartant, elle se sentait mieux. Naturellement, il ne manquait jamais de lui faire comprendre qu'il aurait préféré qu'ils soient seuls pour cette discussion – et si tant est que ca lui faisait perdre un temps précieux, elle souhaitait exactement la même chose. Malgré les quelques mois qui s'étaient écoulés depuis leur rencontre et depuis la première fois qu'il avait posé les pieds dans son bureau, la tension sexuelle qui régnait entre les deux êtres était inchangée, à la différence prêt qu'il y avait désormais quelque chose de plus : la complicité de deux êtres qui partagent un secret. Cependant, Nuala craignait quelque peu que le fait qu'elle ait accepté de repartir en sa compagnie et d'aller chez lui change la donne. Cela ne signifiait rien de particulier pour elle. Elle ne se voyait pas autrement qu'une conquête de plus qu'il emmènerait chez lui. Certes, elle était curieuse de savoir comment était son intérieur, et si il reflétait ce qu'elle avait découvert de sa personnalité, mais cela n'allait pas au-delà. Les choses auraient probablement été différentes si elle l'avait invitée chez elle. Mais ils étaient à des milliers de lieues de cela, selon le point de vue de la jeune femme – et encore plus depuis cette visite.
La main de Pavel glissant sur la sienne sortit la jeune femme de ses pensées qui posa un regard étonné sur ce geste. Rapidement, elle se rappela que personne ne pouvait les « surprendre », et elle ne releva donc pas, incertaine de ce qu'elle ressentait à ce geste. Elle n'eut pas réellement le temps de se poser la question puisque Pavel freina brutalement. Elle tourna la tête et aperçut le véhicule devant eux à l'arrêt complet au moment où un garçon sortait de l'habitacle de celui-ci. Elle arqua un sourcil, et se tortilla pour pouvoir regarder dans le rétroviseur ce qu'il se passait. Elle finit par complètement se retourner vers la vitre arrière, le spectacle apocalyptique qui se dessinait devant elle la laissant sans voix. Elle resta ainsi quelques secondes, incertaine de ce qu'elle devait faire. Elle avait envie de partir rapidement, de sauver sa peau, mais elle ne pouvait pas laisser tout le monde ainsi. Elle s'étonna elle-même de se poser cette question, et se tourna au bout de quelques secondes vers Pavel, espérant qu'il aurait plus de réponse qu'elle. Apparemment, il était tout aussi choqué qu'elle, voire peut être même plus puisque la jeune femme ne parvenait pas à le faire réagir. Elle essaya de lui parler pendant quelques secondes, mais il ne réagissait simplement pas. Elle se détacha alors, et fit le tour de la voiture avant d'ouvrir la portière. Ne sachant pas vraiment comment réagir, elle l'observa un petit moment avant d'approcher sa main des siennes, toujours crispées sur le volant. Il semblait pris dans une torpeur dont elle ignorait l'origine, et la jeune femme préférait se montrer prudente – il pouvait avoir une réaction violente. Elle enleva doucement ses mains du volant, et encadra le visage du jeune homme de ses mains, cherchant à capter son attention. « Pavel ? Pavel ? » Il ne semblait pas vraiment prêt à parler, ou à montrer la moindre réaction. Pourtant, quelque chose avait changé en lui. « Changeons de place. Je te ramène chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyLun 8 Aoû 2011 - 14:57

Les mariages, c’était tellement ennuyant. On passe une bonne partie de la journée dans une église avec pour seule envie : mourir puis on finit la journée dans une salle où on passe la majeure partie du temps à faire la fête et manger des petits toasts. Mettre les pieds dans une église avait probablement été l’étape la plus difficile de la journée, sachant que le jeune homme avait ces lieux en hantise. Cela était en partie à cause du fait que ses parents étaient très croyants. En effet, son père était prêtre dans une petite église et sa mère l’assistait depuis toujours. Taylor Maywood ne se serait probablement jamais pointé à ce mariage si sa tante ne l’y avait pas obligé. Mais lorsqu’on la connaissait, on savait qu’elle était du genre à participer à tous ces événements qu’elle adorait plus que tout au monde. Ashlynn Maywood était une femme mondaine, très appréciée par ses voisins et populaire dans le quartier d’Ocean Grove. C’est pourquoi il était hors de question pour elle, qu’elle se présente à un mariage sans être accompagné de ces deux « chevaliers » comme elle le disait si bien. Les deux jeunes hommes se devaient donc de faire bonne figure et d’être au meilleur de leur forme pour venir à ce mariage qui ne les enchantait guère. Alors qu’ils s’empiffraient de toast au saumon, près du banquet, avec Allen, le jeune brun à la chevelure indomptable avait repéré quelques mètres plus loin, la sublime Emrys Dolohov. Elle avait l’air de s’amuser autant que lui et c’est une pulsion inavouée qui l’avait poussé à abandonner son cousin pour rejoindre la jeune femme. Et voilà que quelques heures plus tard, ils se retrouvaient tous deux dans le véhicule du jeune homme. Véhicule qu’il avait reçu au début du mois pour la remise de son diplôme. Malheureusement, celle-ci n’aura pas le temps de rouler très longtemps. Tout s’était passé très rapidement. Le silence était au complet dans le véhicule alors qu’il était plongé dans ses réflexions, tout en sentant bien le regard de la jeune blonde posé sur lui. Le temps de freiner mais c’était déjà trop tard. De toute manière, c’était inévitable. Quelques secondes passèrent avant qu’ils aient le temps de prendre totale conscience. Il releva la tête doucement et une grimace lui échappa alors que la douleur arrivait doucement. Il ne saurait même pas dire exactement où il avait mal mais il se sentait dans un état vraiment étrange. Un petit bruit se fit entendre et il remarqua en relevant la tête qu’Emrys venait de détacher leurs ceintures de sécurité. « Taylor, Taylor tu es avec moi ? Dis-moi, dis-moi où tu as mal. Tu crois que tu peux bouger ? » La voir s’inquiéter pour lui était réellement perturbant pour le jeune homme. Il avait envie de faire le dur, de répondre que tout allait bien et qu’elle n’avait pas à s’inquiéter pour lui. Il préféra la regarder de haut en bas pour s’assurer qu’elle n’avait rien. Pas une seule égratignure, rien. Taylor poussa un soupir rassuré, sans même s’inquiéter de son propre état. La jeune femme prenait sa tête entre ses mains. Il eut le temps de balbutier quelques mots : « Emy, je ne sens plus mes jambes… » puis perdit soudainement connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyMar 9 Aoû 2011 - 12:10

Venir à un mariage, c'était comme approcher de plus près son rêve de petite fille. Depuis qu'elle était gamine, Leslye aimait les mariages; elle aimait observer l'échange des alliances, elle aimait critiquer joyeusement la robe de la mariée, elle aimait déguster la pièce montée, et elle aimait par dessus tout la soirée qui s'en suivait.
A chaque fois, venir à un mariage était un petit rêve éveillé. Mais le mariage de Maat Blythe-Sheldon et d'Eden Curtis fut plutôt un véritable cauchemar. Partout où la jeune fille avait tourné la tête, des gens s'étaient fait raboués. Une femme avait appris à son mari -ou copain- qu'il allait être papa, et l'enthousiaste de celui-ci avait été si prononcé que Leslye avait eu pitié pour cette pauvre femme. Un type -qu'elle connaissait, Hareton- s'était bagarré avec un autre gars, et franchement, Leslye avait du mal à comprendre comment Hareton en était arrivé aux mains. Une femme s'était retrouvée le nez dans un gâteau. Et Tadeck avait balancé devant tout le monde que sa petite amie, Laurence Ferdison, n'était pas sa petite amie, et que celle-ci avait monté cette histoire de toute pièce. Et puis, au milieu de tout celà, elle avait eu le droit, elle aussi à un déboire..

Duke n'en avait rien à foutre d'elle. Duke s'amusait avec elle. Duke préférait une autre fille. Duke l'avait jarté comme un chien en plein milieu du mariage. Duke était un séducteur. Duke ne l'aimait pas.

C'était dans cet état d'esprit que Leslye avait quitté le mariage en même temps que les autres convives. Elle avait jusqu'à là réussit à surmonter ses larmes face à cette honte, mais c'en était trop. A peine montée dans sa voiture, seule, ses yeux s'étaient embués de larmes. Sa vision brouillée, Leslye était restée quelques minutes, assise dans sa voiture, tentant de sa calmer. Elle apercevait du coin de l'oeil, des dizaines de voitures filer en direction de leurs domiciles. Mais rien ne retenait son attention, fixé sur Duke. Elle l'aimait elle. Et ce n'était pas réciproque. Elle lui en voulait de lui avoir dit ce soir-là; ne pouvait-il pas le faire la veille quand elle était avec lui, chez lui? Pourtant, la veille justement, il semblait l'aimer..
Tentant de respirer le plus profondément possible, la jeune fille finit par mettre son clignotant indiquant qu'elle sortait de sa place. Une voiture la laissa passer, à qui elle fit un signe de la main pour le remercier. La jeune fille séchait encore ses yeux quand elle entra à son tour sur l'autoroute. D'un petit geste, elle mit le volume sonore encore plus fort. Les Switchfoot hurlait dans sa voiture, et elle commença à fredonner à son tour. C'est en plein milieu d'une chanson que d'un coup, Leslye se rendit compte que quelque chose n'allait pas; les voitures devant elle ne roulaient plus. Elle freina brusquement, mettant tout son poids sur la pédale de frein. Mais rien n'y fait; il était trop tard.

Le coup de frein et le coup de volant qu'elle donna lui firent perdre le contrôle du véhicule. Elle dérapait, les mains crispés sur son volant. Tout autour d'elle n'était qu'un tourbillon de lumières, de sons, de cris -le sien peut-être?-, de pleurs. Elle ferma alors les yeux, les mains sur le volant, sans oser bouger, son corps bousculé par les lois de la physique. Et puis, il y eut le choc. Et plus rien.

Leslye, les yeux toujours fermés, se revit quelques mois plus tôt. Machinalement, elle porta sa main sur son ventre, une douleur lancinante lui fit prendre conscience que sa main n'était pas en si bonne santé. Elle ouvrit alors doucement les yeux, et vit des lumières, partout. Ses oreilles bourdonnaient; des cris stridents se firent entendre. Elle tenta de remuer les jambes; elle y arrivait. Elle bougea les mains; elle y arrivait aussi. Elle se rendit compte alors de la chance qu'elle avait; seule une de ses mains, la droite, semblait être foulée, ou cassée. Elle n'en savait rien, mais elle n'avait que ça. Et sa tête lui faisait mal. En jetant un coup d'oeil à sa vitre, elle se rendit compte qu'elle n'existait plus. Elle porta alors sa main valide à son front, et sentit comme un morceau de verre sur sa tête, où du sang coulait. Son regard se reporta sur le rétroviseur, elle était un peu égratinée, et elle était entamée au front. Mais rien de méchant, pensait-elle.

Elle s'en sortait indemne. Une main foulée, ou cassée, qu'importe, une cicatrice sur le front, et des égratinures, par ci, par là.

Un cri strident, et un appel à l'aide lui firent remettre les pieds sur terre. Il y avait des blessés, des blessés graves. Elle se leva comme elle put, et réussit à sortir de sa voiture, en passant par la vitre explosée, s'enfonçant au passage, quelques bouts de verre dans ses mains. Et une fois dehors, elle tituba quelques instants, jetant un regard désespéré autour d'elle. Alors qu'une personne s'approchait d'elle, elle ouvrit la bouche pour lui répondre. "oui, je vais bien." Elle fit quelques pas vers elle, avec du mal; tout ses muscles semblaient endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyMar 9 Aoû 2011 - 14:46

Si Jovan Lennon avait eu le choix, il ne serait jamais allé à ce fichu mariage. Okay, il appréciait Maat, mais il ne connaissait pas cet Eden, et franchement, qu'il se marie avec elle, ce n'était pas la meilleure chose qu'il ait fait de toute sa vie. Maat Blythe-Sheldon venait peut-être de faire l'une des pires erreurs de sa vie..

Du haut de ses vingt-cinq ans, Jovan ne croyait plus au mariage. Il avait demandé en mariage une femme qui, quelques jours plus tard, s'était volatilisée. Quelques temps plus tard, il avait épousé une autre femme, la mère de sa soit-disant fille, dans un état tout sauf naturel.. Pour tout vous dire, il ne se rappelait point avoir dit, je cite, "oui je le veux". Tout ça avait finit par un divorce, puis par une autre demande de mariage, et puis finalement par une rupture.. Autant dire que maintenant, Jovan s'était juré que si, un jour, il demanderait une femme en mariage, ce serait pour une femme normale, qu'il aurait rencontré normalement, avec qui il vivrait une relation normale, et surtout, avec qui leurs journées seront normales. Limite, plus il s'ennuierait avec une femme, plus il oserait lui demander sa main.

Cependant, il est vrai qu'il y avait déjà pensé pour Rhiannon et lui. Ils ne s'ennuyaient pas quand ils étaient ensembles, mais au moins, ils ne se lançaient pas des pics tout les jours, et jamais une chaise n'avait volé dans leur salle à manger. Là, il s'en sentait encore bien incapable. Il s'était dit qu'il verrait bien avec le temps, sans savoir que justement, le temps serait compté à partir de ce soir-là.

Jovan et Rhiannon s'étaient engouffrés dans la voiture du professeur de tennis, pensant rentrés tranquillement chez eux après cette journée très éprouvante. Aucun son ne sortait de leurs bouches, Jovan faisant la tête, et Rhiannon, pourtant si heureuse, ne comprenant pas ce qui lui arrivait. Il avait eu l'air maussade, pendant toute la cérémonie, en se forçant à sourire par moment. Non pas que voir Maat Blythe-Sheldon faire l'erreur de sa vie le contrariait, mais il fallait le comprendre. Juste avant de partir au mariage, il avait appris une nouvelle, dans sa boîte aux lettres, qui l'avait plus que contrarié. Il se sentait en danger. Il avait l'impression qu'un de ses voisins en connaissait tellement long sur lui que tout son monde à lui risquait de s'écrouler. Alors, à chaque fois que quelqu'un passait à côté de lui en lui serrant la paluche, Jovan s'efforçait de faire bonne figure, tout en pensant "si ça se trouve, c'est lui le salaud!". Et puis, Rhiannon, bien que radieuse à côté de lui, avait essayé de le faire sourire, sans grand succès. Et là, elle lui avait annoncé une nouvelle qui aurait du, en temps normal, le rendre le plus heureux. Il allait être papa! La nouvelle l'avait assommé, il avait grogné, puis fit semblant d'être content, mais Rhiannon n'avait pas été dupe..

Dans la voiture qui les ramenait chez eux, Jovan conduisait, la tête rivé sur la route devant lui. Il sentait bien que Rhiannon, à côté de lui, était tiraillée, et il s'en voulait. Elle devait être heureuse d'être maman, et malheureuse de sa réaction. Ce fut au détour d'un virage que Rhiannon prit la parole pour la première fois, lui demandant ce qu'il avait. Il secoua la tête de gauche à droite, regarda dans le rétroviseur avant de doubler une voiture. "J'ai rien, tout va bien, d'accord?" répondit-il. Non, tout n'allait pas bien. Il flippait pour son avenir, il avait peur que d'ici peu de temps, on découvre tout sur lui, et que tout son monde s'écroule. Il pensait à Laurence, et à ce qu'elle disait sur lui. Il pensait à Rhiannon et à ce qu'elle ferait. Et il pensait à Rachel et à cet enfant qui allait naître, et ça le rendait malade, malade, malade..
Rhiannon voulut lui dire quelque chose, mais il l'interrompit d'un geste. "Pas maintenant, on en parlera demain si tu veux, mais pas là." Il préférait ne pas la rendre malade à son tour, car cette maladie là, était clairement contagieuse.

Ils n'eurent pas le temps de se dire deux mots de plus. Les yeux de Jovan s'agrandirent, les traits de son visage s'affaissèrent et ses mains se crispèrent sur son volant. Il donna un coup de volant, et se leva littéralement de son siège pour freiner le plus possible, mais trop tard. Le choc fut terriblement violent. Des cris se firent entendre. Son corps s'était levé et écrasé contre le volant, où l'airbag, sorti, n'avait servi à rien d'autres qu'à lui bruler une partie du visage. Puis, violemment, il heurta de nouveau le siège. Et puis, plus rien. L'espace de quelques secondes, il s'attendait à une suite, à ce qu'une voiture les heurte. Il y eut des crissements de pneus, des hurlements, des cris, mais pas de second choc. Rien. Tant mieux.
Il tenta de se retourner vers Rhiannon. C'était un effort considérable, c'était comme si il voulait de tout coeur tourner la tête, mais comme si ses muscles eux, faisaient grèves. Mais il réussit, et il la vit. Elle était là, à côté de lui, son corps faisant une drôle de figure. Et elle ne répondait pas. Alors, il se mit à hurler son nom comme jamais il n'avait hurlé. Il hurlait, déchirant le silence morbide de sa voiture, il hurlait à s'en vider les poumons, à se déchirer les muscles. Ses yeux embuèrent de larmes, et d'une main, il réussit à caresser son visage. La paume de la main tendue vers elle, il essayait de sentir son pouls, mais il était encore trop loin. Il tenta de se relever. Il tenta de pousser sur ses jambes, mais rien ne vint, il ne bougeait pas d'un millimètre. Alors, lentement, il baissa la tête vers ses jambes. Elles étaient là, accrochées à son corps, couvertes du sang dont il ignorait la provenance. De toutes ses forces, il essaya de les bouger. Mais rien. Rien. C'était comme s'il était là, bien vivant, dans un corps de mort. Coincé, il était coincé, coincé dans un corps qui ne servait à rien, et il ne pouvait rien faire, alors qu'à côté de lui, Rhiannon mourrait peut-être, ou était déjà morte. "Putain!" lâcha-t-il avant que les larmes coulèrent sur son visage, sans qu'il s'en rende compte. Et Ii se mit à crier, d'une voix faible d'abord, puis d'une voix plus forte. Il appelait au secours, lui l'homme qui adorait tout faire par lui-même, il appelait à l'aide, parce que c'était un impotent.
Une personne s'approcha de lui. Tellement sa vue était brouillée par le sang et les larmes, il ne reconnut même pas son meilleur ami, Caleb. Il devait être dans un piètre état; son visage, un peu brûlé, ensanglanté, et ruisselant de larmes. Il murmura alors à cette personne, soit-disant inconnue, en réussissant à attraper son bras, tachant de son sang, son bel habit de cérémonie. « Je sens plus.. je sens plus mes jambes.. Et Rhiannon, elle.. Elle est là, à côté, elle.. Je peux rien faire, et.. et elle est là... elle n'est plus consciente. Aidez-la,.. aidez-la, s'il vous plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyMar 16 Aoû 2011 - 5:25

Ce n'était pas une soirée réussie pour Caleb et encore, il n'avait rien vu. Pourtant il se disait que c'était enfin fini, lui qui n'était pas fan des rassemblements avait accompagné sa future femme à ce mariage seulement parce qu'elle le voulait. Elle était furieuse que Maât ait pu choisir cette date pour ce mariage, et d'ailleurs ce dernier n'était pas un de leur ami, au contraire, mais c'était le frère de l'un des meilleurs amis de Caleb et il ne l'oubliait pas. Mais Bonnie ne voulait en aucun cas qu'il lui vole la vedette, elle avait décidé de saboter ce mariage et de le rendre inoubliable mais seulement pour son échec. Pourtant Bonnie n'aurait sûrement jamais pensé que ce mariage serait vraiment un échec, un triste échec et sans même qu'elle en soit la cause. Après avoir empêché sa fiancée d'empoisonner les mariés à plusieurs reprises, Caleb décida qu'il était temps de rentrer, qu'il s'inquiétait du sommeil de sa fille et soit dit en passant, du sien. Il y avait déjà une bonne partie des invités qui s'en étaient allés, tous avec leur petite histoire du soir, des pleurs, des folies, un peu trop d'alcool. Quant à Caleb, il n'avait pas bu énormément, juste un peu de champagne, il n'était pas très alcool, oh il avait eu sa période mais ça ne lui avait pas réussi. Ils étaient quasiment les derniers à monter dans leur voiture, Bonnie, Maggie, Jaxon et lui. Ils étaient tous fatigués, et personne ne dit un mot dans la voiture. Le silence s'était complètement installés, Caleb, les yeux figés droit devant lui sur la route, n'était pas complètement concentré sur celle-ci quand il vit, à l'horizon des flammes danser dans l'obscurité. Presque machinalement, son pied vint rencontrer son frein, un accident, un énorme accident ! Soucieux de ne pas se faire percuté par une voiture à l'arrière il se mit d'un geste expert sur la bande d'arrêt d'urgence et ne perdit pas de temps avant de descendre de la voiture. « Mon dieu, c'est un vrai carnage... » Il n'attendit pas une seule remarque de plus de la part de Bonnie avant de lui donner des instructions. « Appelle les secours ! Prends Maggie et éloigne toi de la route ! » Caleb adopta une telle assurance que Bonnie s'exécuta. Jaxon et Caleb se mirent à courir vers l'accident qui se trouvait à une centaine de mètres et se séparèrent, les cris, les hurlements de douleur, il y avait bien plus d'une dizaine ou même d'une vingtaine de voitures, des flammes commençaient à se dégager des voitures, comment pouvait-il tous les secourir ? On pouvait entendre plusieurs personnes crier à l'aide et Caleb restait bouche bée par ces effusions de sang, la chaleur des flammes l'étouffait comme elle pouvait étouffer ces victimes, c'était des habitants d'Ocan Grove, des invités qu'il avait vu au mariage, il ne savait pas où donner de la tête, heureusement d'autres personnes étaient là pour les aider. Soudain une voiture au milieu de toutes attira son attention. Celle de Jovan. Il n'hésita pas un instant avant de courir en sa direction et aller du côté conducteur et enfin il pu le voir. Le visage noir de fumée, rouge de sang avec des chemins de larmes sur ses joues. Il était brûlé, blessé. Il resta immobile devant cette scène, le souvenir de sa mère allongée dans une marre de sang lui serra la cœur, il avala difficilement sa salive avant que la voix fragile de Jovan ne le sorte de sa léthargie. « Je sens plus.. je sens plus mes jambes.. Et Rhiannon, elle.. Elle est là, à côté, elle.. » Caleb lança un regard vers le siège passager, il n'avait pas pensé à la présence de Rhiannon qui était dans le même état que Jovan, mais qui n'était pas consciente. « Je peux rien faire, et.. et elle est là... elle n'est plus consciente. Aidez-la,.. aidez-la, s'il vous plaît. » Ce fut un coup de massue pour le garagiste quand il se rendit compte que Jovan n'avait même pas pu le reconnaître. Caleb attrapa la main de Jovan, à ce moment-là il n'avait qu'une envie, c'était de sortir son meilleur ami de cette voiture, prête à s'incendier et à exploser à tous moments, mais Jovan lui avait demandé de commencer par sa petite amie et s'il avait été à sa place, Caleb aurait voulu qu'on s'occupe de sa fille et de sa femme avant lui. Soudain il s'imagina à la place de Jovan, Bonnie à la place de Rhiannon et surtout sa fille, sur la banquette arrière, s'il avait quitté le mariage un peu plus tôt. Cette pensée lui donna le tournis et il l'effaça rapidement de sa tête, il n'avait pas besoin de ça s'il voulait sauver Rhiannon et Jovan. « Je vais vous sortir de là, Rhiannon et toi. » lui assura-t-il. Il ne perdit pas de temps et fit le tour de la voiture pour rejoindre Rhiannon, même si les vitres étaient brisées, il dut ouvrir la porte qui grinça. Caleb posa ses doigt sur le cou de la jeune femme et sentit un pouls faible. Il descendit ses mains le long de ses jambes pour vérifier que rien ne les retenait et par chance, il put glisser deux mains sous elle et la dégager facilement. Lorsqu'il fut redressé, une explosion survint plus loin, dans la grosse masse qui devait être un camion retourné. L'adrénaline rendait l'esprit de Caleb plus clair, il fallait se dépêcher, parce qu'avec tous ces moteurs et toute cette essence qui s'écoulait des voitures, les explosions allaient se succéder. Caleb porta la jeune femme sans difficulté et décida de la ramener jusqu'à sa voiture, lorsque les secours arriveront, ce serait la première qu'il prendront en charge, en tout cas il l'espérait. Il laissa Rhiannon sous la garde de Bonnie et sprinta pour revenir vers Jovan. Celui-ci était toujours conscient ce qui était bon signe. Le garagiste se prépara à sortir Jovan de là, mais se souvient au dernier moment qu'il avait parlé de ses jambes. Comme pour Rhiannon, il vérifia leur état et put toucher une grosse masse bloquant les jambes de son ami. Il prit bien quelques minutes avant de pouvoir dégager les jambes de Jovan, mais les minutes semblaient être des heures. Un feu commençait à incendier le capot de la voiture mais heureusement Jovan était dégagé, à l'inverse de Rhiannon, il était plus difficile de porter son ami alors Caleb se contenta de passer un bras sous celui de Jovan et de le tirer pour l'éloigner de la voiture, car celui-ci ne pouvait pas marcher. Ils s'éloignaient lentement quand une autre explosion survint, beaucoup plus proche cette fois-ci, faisant voler les deux amis comme des poupées. L'atterrissage fut violent, pour Jovan comme pour Caleb, ce dernier reprit sa respiration avant de rouler vers Jovan, il se redressa et découvrit son ami inconscient. Caleb le gifla deux ou trois fois, il approcha sa joue du nez de son ami avant de se rendre compte qu'il ne respirait plus. Soudain la peur s’empara du garagiste. « Jovan ! Réveille toi ! Me laisse pas ! Jovan, répond moi ! » lui ordonna-t-il rageusement, il se mit à essayer un massage cardiaque, lui qui n'avait jamais rien fait de tel. Il se revoyait, suppliant sa mère de ne pas le quitter. A ce moment-là il était sûr que Jovan allait mourir et l'abandonner, comme l'avait fait sa mère. Ses gestes maladroits de secouriste furent vite interrompus par un vrai secouriste qui vint prendre en charge Jovan, mais Caleb se refusa de lâcher sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyMar 16 Aoû 2011 - 22:01

Parfaite ne savait pas très bien ce qu’elle devait faire, rentrer chez elle ou passer par chez Dakota ou Tyler. Dakota qui connaissait mieux Matt que Parfaite fut surpris de ne pas voir Dakota, mais ce n’était plus vraiment son idée en tête maintenant qu’elle quittait la demeure en pleure ne se retournant sur aucune des personnes qu’elle pouvait connaitre. Elle se sentait honteuse, et en même temps elle avait de question sans réponse concernant la relation avec Basil, qu’elle se sentait encore plus perdu. Elle attrapa son portable envoyant un message à son frère pour le prévenir qu’elle passerait le voir, Tyler avait fait un voyage de plusieurs mois avant de revenir sur Ocean Groove n’ayant pas réellement envie de travailler pour le moment, il préférait profiter de l’argent qu’il avait hérité de sa grand-mère. Le début d’année pour la jeune Parfaite été loin d’être parfaite, en outre les problèmes avec son mari, cette grossesse qu’elle pensait bonne pour son couple se retrouve pour le moment être un frein. Mais pourquoi il y à de la tension dans le couple ? Que sait-il passer pour que l’amour parfait entre le couple Lane semble battre de l’aile ? Il y à fort à parier que la disparition de la belle blonde en début d’année l’une des causes. Mais il doit y avoir certainement autre chose pour que le couple rencontre des problèmes ? Parfaite s’arrêta alors à un coin de rue, puis elle se mit à courir ne s’arrêtant pas jusqu’à qu’une voiture s’avance devant elle pour la bloquer et que deux homme s’arrêtèrent à son niveau. « Tu cours dans ton état ! Tu ne devrais pas. » Une petite voix hautaine et suraigus, Parfaite avait déjà souvent entendu cette voix, la porte de la voiture s’ouvrit. « Le patron veut te voir. Et tu sais comment il est quand il n’a pas ce qu’il veut, monte ! » L’homme qui semblait être deux fois plus grand que Parfaite poussa la jeune femme à l’intérieur de la voiture, puis une fois la portière refermer, la voiture fila vers le sens opposées du lieux de l’accident, Parfaite ne savait pas ce que son mari allait subir dans les prochaines minutes. D’ailleurs personne n’avait jamais vu ces hommes avant dans le quartier, que pouvaient ils vouloir à Parfaite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 EmptyMar 16 Aoû 2011 - 23:27

    Quand Parfaite refit son apparition devant moi après quelques minutes d'absence, j'avais perdu toute notion du nombre de verres que j'avais pu boire depuis mon arrivée. Il me semblait que ça n'en faisait pas tant que ça, surtout que je me sentais aussi bien que si j'avais été sobre, mais le regard qu'elle me portait laissait penser qu'elle n'était pas tout à fait du même avis. Je lui souris, persuadé qu'elle allait se rassoir, se plaindre de la foule aux toilettes ou à proximité des tables, et m'expliquer par la même occasion la raison de sa brusque disparition, mais elle n'en fit rien. Je remarquai alors qu'elle avait les yeux rouges, comme si elle avait pleuré. Qu'est-ce qui se passe ? J'attrapai l'une de ses mains dans la mienne, mais elle l'en retira aussitôt, et entreprit de serrer son sac d'un air absent. Rien. Je vais rentrer, je me sens un peu fatiguée... Même si elle m'avait convaincu de nous rendre au mariage chacun avec une voiture, m'expliquant que ce serait plus pratique si l'un de nous voulait partir avant l'autre, et que de toute façon elle ne pensait pas rester jusqu'à la fin de la soirée, je n'aurais pas cru qu'elle mettrait en pratique ces quelques précautions. Je la savais vite fatiguée depuis quelques temps, mais j'avais jusque là toujours pensé qu'il s'agissait d'une sorte de phrase bateau qu'elle utilisait pour nous recentrer sur l'essentiel, nous. J'avais mis près d'un mois avant de réagir à l'annonce de sa grossesse, ce qui l'avait évidement affectée, voire même déstabilisées. Et j'avais beau, depuis, faire des efforts, que la situation ne s'était pas totalement arrangée. La preuve -une de plus-, son comportement actuel m'échappait. Elle s'était montrée tellement enthousiaste à l'idée d'assister au "mariage de l'année" que j'aurai presque mis ma main à couper qu'elle serait parmi les dernières à partir, et que je la suivrai avec un certain soulagement. Au lieu de ça, elle faisait ses adieux alors que les festivités ne faisaient que commencer. Alors oui, je savais qu'une grossesse pouvait être éprouvante pour en avoir déjà fait l'expérience, mais quand même. Déjà? Je vais rentrer aussi alors. J'entrepris de me lever, mais elle m'arrêta aussitôt par un signe de la main. Non. Surpris, je m'arrêtai dans mon mouvement et la regardai plus attentivement. Elle avait l'air sérieuse, déterminée, et il m'apparaissait désormais évident qu'elle avait pleuré. Elle détourna alors la tête, comme si elle avait compris ce à quoi je pensais, et fit une légère moue. C'est pas la peine. Je vais rentrer et m'allonger un peu, c'est tout. T'as pas à te priver pour moi. Je n'y comprenais toujours rien, et j'y comprenais même de moins en moins, mais puisqu'elle n'avait visiblement pas envie d'en parler, ni même que l'on fasse la route ensemble, je n'insistai pas. Ok, je pense pas trop tarder non plus de toute façon. Le temps de dire deux mots à Rhiannon... Elle acquiesça silencieusement, avec qui sourire qui n'effaçait pas complètement son air triste. Sois prudent quand tu rentres, hein? Je n'avais même pas besoin de lui demander pourquoi elle me disait ça, sachant pertinemment à quoi pensait. Mais, pour moi, ce n'était pas un problème. Ce n'était que du champagne, je n'en avais pas bu tant que ça, et je tenais suffisamment bien l'alcool pour rentrer sans causer d'accident. Je voyais pourtant que ça la tracassait, et lui souris, avec plus de conviction que nécessaire. C'est promis, je ferai très attention. Elle acquiesça une nouvelle fois, puis déposa un rapide baiser sur ma joue. A tout à l'heure alors. Ça ne me plaisait pas de la voir dans cet état, mais je la laissai partir, sachant que, de toute façon, ce n'était ni le moment ni le lieu pour aborder nos éventuels problèmes de couples. Et puis, c'était peut être ses hormones qui la travaillaient, et je ne pouvais pas faire grand choses qu'attendre que ça lui passe si jamais c'était bien le cas.
    Une fois Parfaite partie, je me sentis vite de trop au mariage, auprès de tous ces gens que je ne connaissais pas et dont la présence m'étais plus écrasante qu'autre chose. Posant mon verre sur la table avec la ferme intention de ne pas en reprendre d'autre, je me dirigeai vers Rhiannon, profitant du fait qu'elle se trouvait elle aussi momentanément seule. Je ne l'avais pas revue depuis mon départ pour Vancouver et avait en tête plein de choses à lui dire, mais une fois face à face j'eus l'impression que ce n'était pas vraiment le moment. Elle me répondait, me posait des questions sur le tournage et l'avancement de notre livre, mais c'était comme si elle n'avait complètement l'esprit à ça, et je n'insistai pas. Peut être que Parfaite avait finalement raison, que j'avais un peu trop bu et que ça me jouais des tours, mais dans le doute j'abrégeai notre discussion, profitant du retour de Jovan auprès d'elle. Un dernier petit tour parmi les invités, et je me décidai à rentrer.
    Parfaite m'avait convaincu de prendre le break pour lui laisser sa petite voiture, et, une fois à l'intérieur, je me surpris à vérifier si les jumeaux étaient bien attachés. Réalisant que j'étais seul à bord, je me mis à rire, tout doucement, de ma propre bêtise, et accrochai ma ceinture en me disant que j'avais décidément pris de sérieuses habitudes depuis que j'étais devenu papa. Le moteur démarra et je laissai passer une voiture qui était sur le point de s'engager, sortant elle aussi d'une place de parking, et fit un signe de tête à la jeune femme au volant qui m'avait remercié. Visiblement, un premier flot d'invités était en train de partir, et j'espérais ne pas me retrouver bloqué dans un monstrueux embouteillage, ce qui aurait été d'autant plus idiot que j'aurais pu rentrer à pied. Mais je n'eus pas le temps de me poser d'avantage de question que je remarquai, plus loin sur la route, un camion qui me paraissait ne pas rouler très droit. Je déplaçai mon pied vers la pédale de frein, mais trop tard pour éviter totalement ce qui était en train de se produire. Je le sus au moment même où raisonna un fracas de tôles, signe qu'une voiture venait de percuter de plein fouet le camion. Il me sembla crier, à moins que ce ne soit un cri muet qui s'échappa de ma gorge, et je ne compris rien au reste. Tout allait tellement vite. J'eus simplement le temps de voir une voiture apparaître devant moi, sortie de je ne savais où, et de suffisamment prêt pour reconnaître la conductrice ; la jeune femme que j'avais laissé passer peu auparavant. Et puis, tout devint noir, me laissant juste assez pour formuler une dernière pensée à l'adresse de Parfaite, sans qu'elle ne puisse l'entendre, ni maintenant, ni jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-