AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez | 
 

 « I ask you, do you want to come and play? » feat. Tom J. Buckingham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« I ask you, do you want to come and play? » feat. Tom J. Buckingham Vide
Message(#) Sujet: « I ask you, do you want to come and play? » feat. Tom J. Buckingham « I ask you, do you want to come and play? » feat. Tom J. Buckingham EmptyDim 15 Mai 2011 - 21:18

Forrest en avait fait imprimer une bonne centaine. Peut-être qu’il avait un peu exagéré pour le coup, mais il tenait à ce projet et il ne ferait pas les choses à moitié pour parvenir à ses fins. C’était une des choses qui lui permettaient de garder la tête hors de l’eau. L’idée lui était venue avant que tout n’éclate en morceaux avec Thea et s’il l’avait mise de côté pour une période indéterminée parce qu’il avait perdu pied, il n’avait pas tardé à ressortir son plan et à faire ses démarches autour de lui pour être soutenu, aidé, guidé à travers les diverses étapes qui lui permettraient d’ouvrir un cours de théâtre pour tous. Jusqu’ici, il travaillait principalement avec des professionnels sur des projets spécifiques et donnaient également des cours à l’université de Miami. Mais il voulait se diversifier, il voulait ouvrir cette discipline à tous et découvrir de nouveaux talents, de nouveaux prodiges. Il n’y avait pas plus excitant pour Forrest que de construire quelque chose avec des gens passionnés comme il l’était. Il n’y avait rien de plus enivrant que de transmettre son art à d’autres et de voir des talents insoupçonnés émerger du lot. Ce n’était pas une majorité de gens mais il aurait forcément parmi ces personnes des hommes et des femmes qui découvriraient le plaisir de la scène, chose qu’ils n’auraient jamais envisagée auparavant. Mais pour cela, il fallait qu’il rassemble un nombre suffisant de participants, ce qui n’était pas gagné d’avance. Les gens n’envisageaient pas vraiment le théâtre comme une façon de se détendre, ils optaient plutôt pour le yoga ou le jogging ou n’importe quel sport qui leur ferait perdre des calories plutôt que de se tourner vers une activité artistique. Mais Forrest ne désespérait pas. S’il parvenait à réunir une vingtaine de personnes, l’argent tomberait et il pourrait se lancer dans cette nouvelle voie qui lui permettrait de se concentrer sur autre chose, de ne pas rester chez lui à longueur de temps à se rappeler que sa femme venait de le quitter. Pourquoi ? Parce qu’il était ennuyeux, voilà la conclusion à laquelle il en était arrivé. Parce qu’elle voyait en lui un ami, pas un mari. Une constatation douloureuse pour l’homme éperdument amoureux qu’il était.
Il avait confié une cinquantaine d’affichettes à ses amis, leur demandant d’en distribuer un peu partout autour d’eux et il avait entreprit sa part de la diffusion en allant dans les magasins. Sa bonne réputation et sa gentillesse qui était une notoriété publique lui permirent d’exposer son projet à bien des vitrines et il accrochait à présent les derniers flyers sur les panneaux d’affichages publics.
Agrafant l’un des derniers exemplaires qu’il tenait à la main, il s’éloigna du panneau pour s’assurer que l’annonce était suffisamment voyante sans donner le sentiment qu’il cherchait à voler la vedette aux autres affiches. Les poings sur les hanches, Forrest se dit que si Thea avait été là pour l’aider comme elle avait promis de le faire, les flyers auraient une tout autre allure. Autant dire qu’il se maudit aussitôt pour cette pensée. Fermant les yeux, il chassa Thea de son esprit et tourna la tête pour jeter un regard circulaire à ce qu’il se passait autour de lui, cherchant où il pourrait fixer les dernières affichettes pour considérer sa diffusion comme définitivement terminée et attendre les appels qu’il espérait nombreux. Il repéra un groupe de jeunes et se dirigea automatiquement vers eux. Forrest, de par sa formation et son métier, était loin d’être timide et se présenter à tout un tas d’inconnus ne lui avait jamais posé problème, contrairement à ce que les apparences auraient pu laisser présager. Il était vrai que sa voix douce et parfois hésitante laissait penser qu’il était d’un naturel réservé. Il s’approcha du groupe et sa façon d’arriver, assurée mais pas au point d’avoir l’air de vouloir s’imposer lui permit de capter l’attention de tous les jeunes gens rassemblés. « Bonjour, bonjour ! » déclara-t-il en leur souriant d’un air avenant. « Je m’appelle Forrest Fitzgerald. Je suis metteur en scène et j’ai l’intention d’ouvrir un cours de théâtre destiné à tous et toutes. La première séance sera gratuite, pour que vous puissiez vous faire une idée de ce que ça donnera et les cours suivants seront donnés à un tarif modéré. Donc si ça vous intéresse, sachez que vous êtes les bienvenus. Voici une information avec tous les détails. » Il entama la distribution, ignorant volontairement les regards interloqués de certains et se consacrant à ceux qui semblaient un minimum intéressés. « Le théâtre est une expérience enrichissante qui vous permettra de connaitre des facettes de votre personnalité que vous ne soupçonniez pas ». Il avait dit cela en fixant un jeune homme en particulier, sans raison particulière, juste parce qu’il avait croisé son regard au moment de reprendre la parole et parce que quelque chose dans l’attitude du garçon attira son attention. Forrest décela un talent caché et son visage s’éclaira. Son but était de vendre son produit et il le ferait à fond, comme tout ce qui lui tenait à cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 

« I ask you, do you want to come and play? » feat. Tom J. Buckingham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-