AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en ...
Voir le deal
15.99 €

Partagez | 
 

 « I think they found another cure. » GOLDIE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« I think they found another cure. » GOLDIE. Vide
Message(#) Sujet: « I think they found another cure. » GOLDIE. « I think they found another cure. » GOLDIE. EmptyVen 29 Avr 2011 - 14:03

« I think they found another cure. »


♫ ♫


Les vêtements Chanel s'entrecoupaient aux bling-bling des bracelets d'or qui s'entrechoquaient. La simple musique de fond à l'effigie de ce genre de soirée chic commençait à lui donner la nausée. Tonio rajusta fébrilement le nœud de sa cravate qui l'étouffait tout comme l'odeur trop classieuse des parfums haute gamme qui prenait possession de l'atmosphère. Quelle idée avait-il eut que d'aller se terrer dans ce lieu sordide ? L'homme commençait déjà à penser à s'échapper de par la grande porte du fond. Il fallait dire qu'il n'en pouvait déjà plus. D'une main pressée, il attrapa un petit four dans le plateau d'un serveur qui marchait par là, avant de se souvenir qu'il devait absolument faire bonne figure. Autant que le siècle qu'il allait passer ici ne soit pas vain. Il ne comptait en rien rabaisser sa fierté en se faisant expulser pour mauvaises manières, ou quand on se sera rendu compte qu'il n'avait rien à faire ici, n'ayant en rien était invité. En effet, Antonio s'était permis une intrusion dans la petite soirée de Miami dans le simple but de trouver une femme auquel il pourrait s'accrocher. Avant ses dix années de prison pour deal, Tonio avait sillonné le pays aux crochets de femmes plus belles et plus riches les unes que les autres. A présent que sa longue incarcération le laissait sans un sous et sans femmes à la sortie, il lui fallait absolument remédier à tout cela. Et quoi de mieux que ce genre de soirée pour trouver une jolie fille aux poches remplies de beaux billets à distribuer aux quatre vents ? Sur le visage d'Antonio s'écarta alors un large sourire. Voilà qu'il venait de trouver une proie des plus simples à aborder. Ses cheveux blonds et son regard angélique ne trahissait surement qu'une couche de stupidité que l'argent aurait fini d'alourdir. Il en était certain. De plus, elle se complaisait dans une situation des plus appréciées pour un dragueur comme Antonio. Assise dans un divan face à une table, elle se disputait avec un des serveurs de la soirée, Tonio ne captait pas leurs paroles mais il était bien certain que c'était une condition en or pour son intrusion dans l'espace vital de la jeune femme. Arrangeant son costume - qu'il jugeait comme ridicule, lui qui prisait des habits très simples et souples -, il s'approcha de la blonde. Il ne fit même pas l'effort de comprendre ce que la femme demandait au serveur, il s'écria d'une voix sobre : « Allons, faites ce que mademoiselle vous demande. Ne discutez pas. » Un regard qui se voulait intimidant mais sans trop en faire, et le tour était joué, l'homme s'en allait répondre aux attentes de la blonde. Il en profita alors pour ajouter à l'égard de l'homme qui s'effaçait dans la foule dorée : « Et deux coupes de champagne ! » Il se tourna alors vers la femme et lui tendit sa main. « Antonio. » se présenta-t-il. Il accrocha un sourire sur ses lèvres. S'en était presque pitoyable, mais tant pis, il pensait bel et bien que ce genre de personne n'attendait que cela. Se trompait-il ? Il n'allait pas tarder à le savoir. Quoiqu'il en soit, pensant qu'il avait la disposition dans sa poche, il s'assit devant la femme sans n'en rien demander.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« I think they found another cure. » GOLDIE. Vide
Message(#) Sujet: Re: « I think they found another cure. » GOLDIE. « I think they found another cure. » GOLDIE. EmptyJeu 30 Juin 2011 - 10:26


Depuis qu’elle avait accepté de travailler avec Esteban, Goldie avait retrouvé le monde qui avait été sien lorsqu’elle était plus jeune, celui des soirées mondaines où le narcissisme et l’hypocrisie régnaient en maitres. Bien sûr, elle ne l’avait jamais vraiment quitté et elle ne saurait dire si se pavaner en robe de haute couture aux milieux de ces hommes d’affaires lui avait manqué. Flatter l’égo de ces hommes, leur faire du charme, se risquer au jeu de la séduction en présence de leurs femmes, elle savait le faire les yeux fermés. La tigresse savait comment les provoquer pour arriver à ses fins, et cette fois-ci, ses courbes affolantes serviraient les besoins du Gold Empire. Bien que dans l’esprit de plusieurs hommes présents ce soir elle restait la fille du très puissant Michael Stewart, beaucoup n’avaient eu aucuns scrupules à oublier la petite fille qu’ils avaient rencontré au moins une fois dans leur vie pour se laisser tenter par le plaisir de la chaire qu’elle représentait. Loin de lui déplaire, cette situation amusait beaucoup Goldie qui avait toujours eu un faible pour les hommes puissants et riches ; Tentation que certains expliquerait très probablement par un complexe d’Oedipe irrésolu chez la jeune femme. Après deux bonnes heures de bons et loyaux services, Goldie décida de s’octroyer une pause bien méritée, mais avant cela, elle fit un petit détour pour récupérer son sac à main et la chose dont elle avait le plus besoin à cet instant, une cigarette, son péché mignon nocif auquel elle avait de nouveau succombé après que Noah ait emménagé chez elle.

C’est dans l’un des divans confortables qu’elle prit place et sachant pertinemment qu’il était strictement interdit de fumer à l’intérieur, cela ne l’empêcha pas d’allumer sa cigarette. Cet à ce moment-là que l’un des serveurs qui passait tout près d’elle s’arrête et lui demanda de l’éteindre et de sortir pour fumer. Ne supportant pas qu’on lui dise quoi faire, Goldie, de nature têtue décida de ne pas obéir et de terminer sa cigarette, défiant le jeune serveur du regard. Elle le savait, il ne pouvait rien contre elle ; Dans ce genre de soirée, les invités étaient traités comme des rois. Soufflant sa fumée en plein visage du jeune homme, Goldie déposa le reste de sa cigarette dans l’une des coupes de champagne à moitié vide qu’il tenait dans son plateau et lui jeta l’un de ses sourire hypocrites. « Et si vous alliez m’en chercher une nouvelle, que je puisse l’apprécier sans qu’un crétin vienne me faire la morale. » L’air perplexe, le serveur ne bougea pas, pire, il lui rétorqua qu’il n’en ferait rien. La tigresse fit tout pour garder son calme, mais elle n’était pas d’humeur à supporter la bêtise d’un employé pour qui la soirée se terminerait plus tôt que prévu, après que la blonde soit allée se plaindre de lui auprès de son patron qui décidera de le virer. « Allons, faites ce que mademoiselle vous demande. Ne discutez pas. » Avait elle l’air d’une demoiselle en détresse que l’on se devait de venir sauver ? Goldie posa son regard émeraude sur l’homme qui venait de les approcher et ne se gêna pas pour le détailler de haut en bas. « Et deux coupes de champagne ! » La jeune blonde réprima un rire face à l’impertinence de ce nouveau venu. Il était donc persuadé qu’elle partagerait un moment avec lui et boirait une coupe de champagne en sa compagnie. C’était la première fois qu’elle croisait ce visage, ce qui lui parut étrange quand on savait qu’en général, dans les soirées de ce genre tout le monde connaissait tout le monde et y être invité n’était pas chose facile pour tout le monde. « Antonio. » La tigresse attrapa la main qu’il lui tendait et semblait surprise par la brève présentation qu’il venait de faire de lui. Cet Antonio prit ensuite place face à elle, sourire aux lèvres, le même qu’offrait les hommes peu scrupuleux aux cruches qui arpentaient les soirées mondaines. Penser que la blondeur de ses boucles étaient significative d’une quelconque candeur chez la jeune femme était une terrible erreur. Néanmoins, elle se décida enfin à ouvrir la bouche. « D’habitude les hommes qui m’abordent me font l’honneur de leur nom complet ; C’est leur façon à eux de se vanter de qui ils sont. Leur patronyme est en quelque sorte leur marque de fabrique. » Elle-même ne se gênait pas pour se présenter sous son nom complet, consciente que lorsque les gens savent qu’ils ont à faire à Goldie Stewart, leur comportement ne sera pas le même que s’ils avaient à faire à une personne lambda. Et puis, c’était aussi une façon de passer directement aux choses sérieuses. Le scrutant du regard, elle attendait qu’il lui fasse l’honneur de la gratifier par un nom de famille puissant et qui lui donnerait envie de passer quelques minutes de plus en sa compagnie. Bien que la curiosité que cet évènement venait de faire naitre chez elle était suffisante pour qu’elle décide de vouloir en savoir plus à son propos. Même si la façon qu’il avait eu de vouloir voler à son secours l’avait touché dans son orgueil.
Revenir en haut Aller en bas
 

« I think they found another cure. » GOLDIE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-