AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
Logitech G402 Hyperion Fury – Souris gamer filaire
38.43 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptySam 19 Mar 2011 - 21:16

n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. 0008ehfa n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Hallam3
sally preston & flynn p. nielson every morning i jump out of bed and step on a landmine. the landmine is me. after the explosion, i spent the rest of the day putting the pieces together. © quote bay bradbury, causticammo, doleikita.
LE 15 JANVIER
Paisiblement endormi, Flynn avait l’impression étrange qu’un corps réchauffait le sien. Il ressentait comme une vague de chaleur s’étendre sur son flanc gauche. Un petit sourire ravi s’étira alors le long de ses lèvres. Il n’avait plus eu cette sensation depuis quelques années. Il avait fuit ce genre de contact le plus rapidement possible. Il ne voulait pas se perdre dans ce genre de chose. Et pourtant, en ressentant cette chaleur longtemps oublié, Flynn se sentait bien. Si bien que son sommeil s’adoucit davantage alors qu’il se serrait davantage à cette sensation. La nuit s’écoula si paisiblement que le matin fut un véritable régale. Le jeune homme papillonna des yeux lorsque les rayons de soleil aventureux vinrent taper à sa fenêtre. Et il resta là, un long moment sans bouger. Son regard était rivé au plafond, comme captivé parce qu’il y voyait. Autrement dit, rien. Flynn était dans sa petite sphère personnelle, celle qui dédaignait parfois pour jouer les jeunes hommes cultivés. Ce qu’il n’était pas le moins du monde. Puisqu’il fallait toujours sourire dans de pareil cas. Toujours ignorer les supplices qui malmènent un cœur endolori. Toujours parler alors que le silence est enivrant. Finalement, être social, c’était tout l’inverse de ce qu’il pouvait et voulait être. Flynn préférait mille fois faire la tête dans sa chambre emmuré dans un mutisme sans fin. Mais le plafond, aussi intéressant soit-il, ne pouvait pas le distraire éternellement. Aussi voulu-t-il sortir de son lit et c’est là qu’il sentit… Ce corps appuyé contre son bras endormi. Flynn papillonna à nouveau des paupières en essayant de chassé l’image qu’il avait sous les yeux. Non. Ce n’était pas possible. Il dormait. Oui. Voilà. Il était tout simplement endormi et son subconscient lui jouait de vilains tours. Mais il avait beau ouvrir et fermer les yeux rapidement, la scène était toujours identique. Dans un geste téméraire, il se pinça alors la joue. Puisqu’il dormait, il ne ressentirait rien. Mais bien sûr, il avait tort. Il était bel et bien réveillé et elle, elle était là !

Flynn recula tellement de son lit qu’il en tomba. Il ne se redressa pas pour autant mais alla s’appuyé contre la porte de sa chambre, aussi loin du lit qu’il le pouvait. Elle était là. Dans son lit. Endormie. Avait-il loupé un épisode ? Comment était-ce possible ? Il était certain de s’être couché seul hier soir et… Mon dieu, il se mit à prier de toutes ses forces pour ne pas imaginer le pire. Et appuyer contre la porte, ses genoux étroitement liés entre ses bras enlacés, Flynn se remémora sa soirée de la vielle. Plus il réfléchissait, moins il comprenait ce qu’elle foutait là. Et comme un enfant que l’on vient de disputé, le jeune homme se tapait la tête contre ses propres genoux pour chasser les pensées qui le hantait. Sally Preston était allongée dans son lit. Une gamine de dix-sept était tranquillement entrain de se prélasser entre ses draps. Il n’avait pas pu faire ça, non, bien sûr que non. Il le saurait ! Mais alors qu’est-ce qu’elle foutait là ? Approchant de son lit à quatre pattes, du bout des doigts, Flynn secoua doucement la jeune fille. « Sally. Hey, Sally, réveille-toi. » Quand la jeune fille ouvrit les yeux, il n’osa plus bouger d’un pouce. Comme complètement subjugué par ses grands yeux ouverts. Il se mordilla la lèvre en songeant au pacte qu’il avait fait avec sa colocataire : pas de rendez-vous, d’ébats ou autres sous leur toit. Et voilà qu’elle était là, cette fille aux grands yeux vert et à cette allure si enfante. « Tu… qu’est-ce que tu fais dans mon lit ? » La question tant redoutée avait été posée en un murmure alors que toujours à quatre pattes, Flynn n’osait pas se relever de peur de faire du bruit. Il murmura d’ailleurs : « Si tu pouvais éviter de faire trop de bruit… » Il était vraiment mal à l’aise, mais puisqu’il ne comprenait pas la situation, il ne pouvait rien faire de mieux.


Dernière édition par Flynn P. Nielson le Jeu 28 Avr 2011 - 20:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptySam 26 Mar 2011 - 22:46

Sally avait passé une soirée particulièrement mouvementé. Une fille se sa classe avait fêté son anniversaire un peu en avance car ses parents s’étaient absenté le temps d’un weekend et que pour elle, s’était l’occasion rêvé d’organiser une fête chez elle avec toutes sortes d’alcool et drogues ! Bien évidement, Sally avait été invité et autant vous dire qu’elle avait bien profité de la soirée. Certains élèves de sa classe qu’elle avaient séduit dans le seul but de pouvoir les utiliser comme des petites marionnettes avaient réussit a la distraire en provoquant des bagarres, en cassant quelques vases et assiettes et, en veillant à ce qu’elle ne manque de rien, et surtout pas d’alcool ! Ce soir là donc, elle était entrée complètement ivre à Ocean Grove et aussi étrange que cela puisse paraitre, elle avait réussit à se tromper de maison. Celle de Jisel et Flynn était pour elle si semblable dans la nuit, avec on ne sait combien de grammes dans le sang. Sally était monté à l’étage, avait enlevé puis jeté sur le sol ses vêtement encore mouillé -elle avait décidé de prendre un bain toute habillé une heure plus tôt- pour dormir en sous-vêtements et enfin, elle s’était glissé dans ce lit qui n’était pas le sien, sans même se rendre compte que Flynn y était déjà endormi. Très vite le sommeil l’emporta et elle passa une très bonne et agréable nuit.

Le lendemain matin, Sally sentit une certaine gêne. Le genre de gêne qui souhaite à tout prit vous réveillé alors que vous êtes paisiblement endormit. Le genre de gêne que vous maudissez des le moment ou vous ouvrez les yeux. « Sally. Hey, Sally, réveille-toi. » Flynn était là, devant elle a quatre pattes en train de la secouer délicatement pour la sortir de son doux sommeil. Sally ouvrit doucement les yeux et fut surprise –presque effrayé- de voir Flynn ici. Bon sang, qu’est-ce qu’il fichait là ? Elle bailla en ne l’écoutant que d’une oreille alors qu’il commençait déjà à lui poser des questions. « Tu… qu’est-ce que tu fais dans mon lit ? » Son lit ? Sally soupira en se redressa pour se mettre en position assise, se fichant éperdument de voir les draps glisser le long de son corps très peu vêtu. « Ton lit. Mon lit. Peu importe. On n’a quand même pas couché ensemble ? » Elle jeta un rapide coup d’œil autours d’elle et remarqua ses vêtements jeté un peu plus loin. « Ah… Et bien on dirait que si ! » Sally toisa Flynn un long moment. Elle ne se souvenait de rien. Bon si, bien sur, elle savait ou elle avait passé la soirée et pour qu’elle occasion mais cela ne voulait absolument rien dire, elle aurait pu croiser Flynn après tout. « Si tu pouvais éviter de faire trop de bruit… » La jeune femme s’étira et déclara d’une voix calme dans laquelle on pouvait pourtant percevoir un peu d’agacement. « Et pourquoi ? De toute façon, ta coloc’ a du nous entendre cette nuit, je ne suis pas trop du genre discrète… » La jeune femme accorda un sourire malicieux à Flynn puis se leva comme si de rien n’était et surtout sans le moindre embarras pour ouvrir les rideaux de sa fenêtres alors qu’elle était a moitié nue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:10

Complètement déboussolé parce qu’il venait de voir et de constater, Flynn n’osa pas se remettre debout. À quatre pattes sur le sol, il refusait obstinément de s’approcher de la tigresse qui était dans son lit. Cette même tigresse qui ne semblait pas plus troublée que cela d’être là où elle était. Alors que lui, du haut de ces vingt quatre ans, se demandait ce qu’il avait bien pu faire avec une gamine. Mais la réponse était évidente, tellement évidente que ça ne pouvait être aussi simple. Pourtant, ils n’avaient rien fait. Bien sûr que non ! Sally s’assit tranquillement alors que les draps glissèrent doucement sur son corps peu vêtu. Complètement déstabilisée devant la jeune fille, la mâchoire de Flynn se décrocha lorsqu’il aperçu le joli soutien-gorge de la demoiselle. Son air hébété disparu lorsqu’il entendit sa voix s’élever dans la pièce : « Ton lit. Mon lit. Peu importe. On n’a quand même pas couché ensemble ? » Cette question lui fit l’effet d’une gifle. Il se refusait de penser à cela depuis près de dix minutes et voilà qu’en deux secondes, elle foutait tout en l’air. « Ah… Et bien on dirait que si ! » A son tour, Flynn posa ses yeux sur les vêtements de la jeune femme. Décidément, tout ceci lui paraissait étrange. Il n’avait aucune explication logique au fait que Sally se retrouvait en sous-vêtements dans son lit et le pire était qu’il n’avait aucun souvenir de l’avoir vue la veille. Mais chassant toutes pensées absurdes, il se contenta de rappeler à la demoiselle de ne pas faire de bruit. C’était déjà assez catastrophique qu’elle soit là et dans une tenue aussi légère mais si en plus elle se faisait remarquer… Il ne donnait pas cher de sa peau ! « Et pourquoi ? De toute façon, ta coloc’ a du nous entendre cette nuit, je ne suis pas trop du genre discrète… » Elle se releva tranquillement et ce dirigea vers SES rideaux qu’elle ouvrit à son aise. Flynn complètement interdit resta au sol alors que des centaines de mots lui parcouraient l’esprit. Se moquait-elle de lui ? Il ne trouvait pas cela drôle du tout ! Il se releva rapidement alla récupérer un peignoir qui trainait sur une chaise et lui tendit avec insistance. « Prends-le. Allez, mets-le sur ton dos : tu vas attraper froid… » Excuse absolument grotesque ! Comme il s’en moquait qu’elle ait froid ou non. Il voulait simplement qu’elle ne s’agite plus de la sorte sous ses yeux. Respirant un grand coup, Flynn détourna son regard et le porta sur l’horizon qui se dessinait derrière sa fenêtre. « Et on a pas couché ensemble. » On pouvait entendre dans sa voix les trémolos d’un doute. Pourtant, il était pratiquement sûr de lui. « Enfin, je crois. Je suis pas sûr. À vrai dire, tu me files des doutes ! » Il doutait déjà avant mais le fait qu’elle accepte si facilement la chose le laissant froid et hébété. Sa voix se durcit, ses sourcils et ses sourcils se froncèrent lorsqu’il porta son regard vers celui de la jeune fille. « Et tu veux bien ne pas paraître aussi peu concernée, s’il te plait. Je trouve ça vraiment grossier de ta part ! » Surtout que tout est ta faute, aurait-il voulu ajouter. Mais se ressaisissant et serrant ses bras contre lui, il reprit d’une voix inaudible : « Sérieusement, qu’est-ce que t’as fait hier ? » A part se retrouver dans son lit, évidement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptySam 2 Avr 2011 - 17:19

Sally jeta un coup d’œil rapide à l’extérieur, mais elle n’eut pas le temps de voir grand chose si ce n’est deux voisins en train de traverser la rue. Flynn s’était jeté sur elle pour lui donner un peignoir afin qu’elle n’attrape pas froid. Quelle délicate attention… Sally était peut être encore jeune, mais ce n’était pas une idiote. Si Flynn voulait qu’elle se couvre, ce n’était pas parce qu’il avait peur qu’elle attrape froid, mais plutôt parce que ça le gênait de la voir ainsi. Et pourquoi ça d’ailleurs ? Sally enfila négligemment le peignoir, un peu comme on met un gilet et d’ailleurs elle ne prit même pas la peine de le fermer, au final, il n’avait pas une grande utilité. « Et on a pas couché ensemble. » Ah bon ? Sally releva les yeux vers le jeune homme sans rien dire. « Enfin, je crois. Je ne suis pas sûr. À vrai dire, tu me files des doutes ! » Sally fronça doucement les sourcils. Comment ça il n’en était pas sûr ? C’était bien la première fois qu’on lui disait ça. Sally ouvrit doucement la bouche, mais Flynn poursuivit « Et tu veux bien ne pas paraître aussi peu concernée, s’il te plait. Je trouve ça vraiment grossier de ta part ! ». Sally soupira d’ennui en écoutant Flynn. Elle venait de se réveiller et voila qu’il commençait déjà à lui faire un reproche. Distraite, elle posa son regard sur la maison en face dans l’allée, lorsque Flynn lui demanda : « Sérieusement, qu’est-ce que t’as fait hier ? » Elle sourit doucement en dégageant son visage de quelque mèche de cheveux et en se tournant légèrement, de sorte à se mettre face à Flynn. « On a juste couché ensemble, ce n’est pas la fin du monde. C’est pas grossier de ma part, c’est comme ça. Je ne vais pas m’arrêter sur ton cas comme si t’étais le premier. La vie continue Flynn. Je suis concernée oui… Mais qu’est-ce que tu veux y faire ? Tu veux peut-être qu’on recommence ?! » Un sourire aguicheur se dessina sur ses lèvres couleur framboise. Elle tourna autours de Flynn, pour se positionner de l’autre coté un peu comme un fauve tourne autours de sa proie. « Je ne me souviens plus de ce que j’ai fais hier. Mais je suis sûre que tu vas me rafraichir la mémoire … » Sally marqua une courte pause, juste histoire de laisser le temps à Flynn de comprendre ou elle voulait en venir puis, sans prévenir, elle posa ses mains sur son torse qu’elle caressa délicatement. « Tu sais quoi ? C’est évidement qu’on a couché ensemble ! Et que tu ne t’en souviennes pas, ça me vexe un peu. Je ne suis pas le genre de coup qu’on oubli comme ça. » Elle n’avait pas le moindre souvenir de la nuit qu’elle venait de passer et elle se permettait de lui dire ça. Sally fit glisser doucement ses mains sur le torse de Flynn en plantant son regard dans le sien. Pourquoi pas après tout ? Elle avait peut-être raté quelque chose la nuit dernière ! Et puis elle était presque sure qu’elle ne le laissé pas indifférent. Pour Sally les hommes étaient des bêtes incontrôlables assoiffées de sexe. Il suffisait de leur porter un peu d’attention, de leur montrer au bout de peau et hop le tour était joué. Ils ne pouvaient lutter contre leurs instincts, comparés aux femmes ! Sally ne savait pas qu’ils avaient couché ensemble, elle n’en avait aucune idée, mais ce n’est pas ça qui allait l’empêcher de dormir le soir venu ! En revanche, maintenant, elle voulait voir si Flynn allait lui résister ou non mais si c’était le cas, ça risquait de drôlement l’agacer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptySam 2 Avr 2011 - 21:09

S’il y avait un seul mot pour traduire la situation, ce mot serait sans doute : angoisse. Les mains moites, le cœur accélérant son rythme de minute en minute, les yeux à l’affut de la moindre réaction et ce sentiment désagréable de ne pas maitriser la situation du tout. C’était le genre de matinée qu’il valait mieux éviter, et pourtant, tremblant sur ses deux jambes flageolantes, Flynn vivait le pire cauchemar de sa vie. Non pas que coucher avec Sally était un véritable problème, à proprement parler, mais disons que l’inconscience de cet acte l’était gravement. Sans doute le pire des problèmes d’ailleurs. Et madame qui se pavanait devant lui, sans la moindre gêne. Enfilant le peignoir simplement pour le faire taire, Sally n’avait même pas pris le soin de le fermer. Autrement dit, son corps plus que légèrement dénudé était toujours trop voyant. Cherchant à éviter tout contact visuel, Flynn baissait la tête. Mais toutes ses questions sans réponses le laissaient interdit, alors qu’amusée, Sally remettait quelques mèches de cheveux en place. « On a juste couché ensemble, ce n’est pas la fin du monde. C’est pas grossier de ma part, c’est comme ça. Je ne vais pas m’arrêter sur ton cas comme si t’étais le premier. La vie continue Flynn. Je suis concernée oui… Mais qu’est-ce que tu veux y faire ? Tu veux peut-être qu’on recommence ?! » Le jeune fronça les sourcils clairement dégoûté par les propos de la jeune fille. Pour qui se prenait-elle ? « On a pas couché ensemble. » Phrase formulée vainement et sans aucune conviction. Mais il fallait qu’elle se mette dans le crâne. Non, ils n’avaient pas fait ça. Pourquoi l’aurait-il fait d’ailleurs ? Ca n’avait strictement aucun sens. Et alors qu’il s’apprêtait à défendre sa thèse pour la troisième ou quatrième fois, la jeune fille le regardait avec ce sourire qu’il ne supportait pas d’observer et auquel il restait, cependant, suspendu. Alors qu’elle lui tournait autour, Flynn serra les dents pour éviter toutes remarques et tous gestes déplaisants. « Je ne me souviens plus de ce que j’ai fais hier. Mais je suis sûre que tu vas me rafraichir la mémoire … » Les mots tournaient en boucle dans la tête du fleuriste. Comment pourrait-il lui rafraichir la mémoire ? Il venait d’essayer et elle semblait complètement sourde à sa raison, alors comment trouverait-il la réponse ? Les mains qu’il sentit se poser sur son torse furent la réponse à ses questions. Alors là, non. Même pas en rêve. « Tu sais quoi ? C’est évident qu’on a couché ensemble ! Et que tu ne t’en souviennes pas, ça me vexe un peu. Je ne suis pas le genre de coup qu’on oubli comme ça. » Son regard planté dans celui de la jeune fille alors que les mains de celle-ci parcourait son torse avec délicatesse, Flynn se demandait comment il pourrait repousser une gamine comme Sally. Venant attraper les poignets de la jolie brune avec douceur, Flynn la força à décoller ses mains de son torse et alors qu’un sourire profondément mesquin s’immisça sur ses traits : « Ce qui est évident, c’est que tu prends un peu trop tes rêves pour la réalité, Sally. On n’a pas couchés ensemble. Pigé ? » Passant du petit coincé fiévreux et indécis, il devenait maitre de la situation et seul à décider. Il savait pertinemment que continuer sur la voix de l’ingénu ne l’aiderait pas avec une demoiselle de cette envergure. Il approcha alors son visage du sien, ses lèvres se trouvant à quelques centimètres à peine de la bouche pulpeuse de son interlocutrice et alors qu’il simula de les unir, celles-ci dévièrent vers l’oreille de la demoiselle. « T’en aurais mouillé ta petite culotte à fleurs si ça avait été le cas, mon chat. Maintenant, va voir maman. » Et la repoussant légèrement, Flynn se posta devant la fenêtre, feintant de la snober avec grâce. S’il lui avait tourné le dos, c’était pour éviter qu’elle voie les rougeurs qui marquaient ses joues. Comment avait-il pu balancer un truc pareil ? Décidément, il n’était ni du matin, ni très doué avec les mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyDim 3 Avr 2011 - 19:36

Le regard bleu polaire de la jeune femme parcourait le visage de Flynn lorsque ce dernier décida qu’il était temps d’interrompre ses caresses. Il attrapa délicatement les mains de Sally et lui dit, d’un ton qui l’agaçait vraiment. « Ce qui est évident, c’est que tu prends un peu trop tes rêves pour la réalité, Sally. On n’a pas couchés ensemble. Pigé ? » Le souffle lui manquait quand elle pensait à cette éventualité. Sally n’était pas du genre à s’imaginer des trucs et a fantasmer bien longtemps. Elle ne pouvait pas avoir inventé tout ça. Elle ne savait pas s’ils avaient couché ensemble, mais elle l’avait tout de suite cru donc bon, elle ne voulait pas passer pour celle qui se fait des films. Quand elle voulait quelque chose, elle l’obtenait ! Là, elle voulait Flynn et cette façon qu’il avait de la repousser le rendait terriblement sexy. Il s’approcha dangereusement de son visage, à tel point que la jeune femme puis sentir son souffle se mêler au sien. D’ailleurs, Sally réprima un frisson lorsque le souffle de Flynn vint caresser le cou. Car en effet, au lieu de l’embrasser, il vint lui dire à l’oreille « T’en aurais mouillé ta petite culotte à fleurs si ça avait été le cas, mon chat. Maintenant, va voir maman. » La jeune femme tressaillit en entendant les mots de Flynn. N’ayant pas l’habitude d’être repoussé de la sorte, Sally commençait à voir le fameux Flynn comme un défi personnel. C’était à la fois énervant et très excitant de voir que le jeune homme ne voulait pas d’elle, ou du moins pour l’instant. Elle savait qu’il allait craquer et elle allait tout fait pour que cela soit aujourd’hui, vu que la situation s’y prêtait plutôt bien. Au pire, elle pourrait toujours fabriquer une poupée vaudou à son effigie si cela ne fonctionnait pas … Bref, alors qu’il se tournait pour la snober, ses yeux n’arrivait pas a se détacher de Flynn. Folle de désir, elle se plaça derrière lui et du se mettre sur la pointe des pieds pour laisser ses douce lèvres courir sur le cou du jeune homme. Bizarrement, elle le maudissait en même temps qu’elle l’embrassait. Qu’elle idée de la repousser ainsi ?! Entre deux baisers, elle lâcha d’un ton provocateur. « Dis simplement que t’as peur de pas être à la hauteur… Je sais que je te laisse pas indifférent ». Sally n’était pas du genre à passer par quatre chemins. Et si pour cela, elle devait jouer la jeune femme dévorée d’amour, soumise et offerte, pourquoi pas ?! Elle voulait Flynn, tout de suite ! Et pour ça, elle était prête à faire bien des choses. Sally jouait tellement bien la comédie, qu’elle arrivait toujours à mettre le monde à ses pieds et elle savait que Flynn n’était pas une exception. Pour elle c’était plus limpide que de l’eau de roche. Elle en était persuadée. Sally était vraiment sûre d’elle et pensait sincèrement être la meilleure. Elle passa sa main dans les cheveux de Flynn puis, de détacha de lui pour de diriger vers le lit, en prenant soin de faire glisser le peignoir le long de son corps pour dévoiler ses sous vêtements noir Laperla. « Montre-moi ce dont tu es capable. Tout de suite. Après je promets de m’en aller et de te laisser tranquille… ». Ou pas. Tout dépendait de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyDim 3 Avr 2011 - 21:34

Pourquoi fallait-il toujours qu’il se trouve dans des situations hors normes et complètement invraisemblables ? Pourquoi fallait-il toujours que ça tombe sur lui ? Dieu avait-il ouvert les paris sur sa pauvre petite carcasse ? Sans doute ! Il n’y avait pas d’autres réponses. Mais une chose était sûre, Flynn commençait à en avoir marre. Il voulait une vie paisible et calme. Il voulait se lever le matin avec pour seule question : qu’est-ce que je vais bien pouvoir avaler au petit déjeuner ? Or là, la seule question qu’il avait été de savoir si oui, ou non, il avait couché avec une adolescente ! Vous avouerez que dans le genre craignos, il était imbattable. Toutefois, il était sûr de lui, il ne s’était rien passé pourtant… Si elle continuait à l’allumer comme ça, il n’était pas certain de pouvoir garder le cap. Ce n’était pas un fana de sexe, à vrai dire, il n’avait jamais vraiment pratiquée la chose… Et mademoiselle se pavanait tel un présent envoyé des cieux pour le faire céder à une tentation atroce. Moche. Et pour oublier le désarroi du moment, il se contentait de mirer l’horizon avec une envie d’évasion qui lui lacérait les tripes. Et alors qu’il songeait à l’énorme plaisanterie qui avait lieu sous ses propres yeux, il sentit deux lèvres chaudes se poser dans son cou. Réprimant un frisson avec difficulté, Flynn ferma les yeux quelques secondes pour tâcher de reprendre le contrôle. « Dis simplement que t’as peur de pas être à la hauteur… Je sais que je te laisse pas indifférent » Le jeune homme se mordit la lèvre inférieure. Si seulement elle avait conscience de la justesse de ses propos… Elle était tombée pile de ça. C’était exactement ça. Elle ne le laissait pas indifférent mais il était assez adulte pour y faire fasse et repousser l’inévitable. Par contre, il n’accepterait pas de ne pas être à la hauteur. Dans sa vie, il n’avait véritablement connu qu’une seule relation et ce n’était pas ce genre de relation qui allait l’aider avec Sally. Loin de la même. « Tu me fatigues. » Rouvrant les yeux et soupirant, Flynn se demandait pourquoi elle cherchait absolument ce contact. Elle pouvait avoir qui elle voulait, qu’elle lui foute la paix. Il ne voulait rien à voir avec elle. Comment le lui faire comprendre ? Il sentit une main se glisser dans ses cheveux alors qu’il resserra ses bras sur sa poitrine. Option fermé que ça, il ne pouvait pas. Son cœur fut plus à l’aise lorsqu’elle s’écarta de lui. Il eu un vague espoir qu’elle allait prendre la fuite et lui foutre la paix. Mais il avait tort, comme toujours au fond. « Montre-moi ce dont tu es capable. Tout de suite. Après je promets de m’en aller et de te laisser tranquille… » Son regard était froid alors qu’il se tournait vers elle. Il ne pu retenir un toussotement et ses yeux de s’écarquiller lorsqu’il l’aperçue sur son lit. A la fois mal à l’aise et perturbé, Flynn s’approcha de la jeune fille. Allait-il s’asseoir sur le lit ? Non. Se retenant de justesse, il se contenta de planter son regard dans celui de la jeune fille avant de lâcher d’une voix mue par l’exaspération : « Il y a un problème chez toi ? Tu ne sais pas ce que ça veut dire NON ? On ne va pas couché ensemble. Ça ne risque pas d’arriver ! Rentre-toi ça dans le crâne et par pitié, enfiles tes fringues bon sang ! » Soupirant lourdement, le jeune homme la regarda quelques secondes sans oser bouger d’un pouce. Il avait la sensation désagréable qu’il n’était pas au bout de ses peines et qu’elle ne le laisserait pas tranquille aussi facilement. Peut-être fallait-il jouer la ruse ? Peut-être fallait-il lui faire comprendre qu’il n’en valait pas la peine. « Et t’as raison. Je ne serais pas à la hauteur de toute façon. A défaut de cela, tâchons de ne pas te faire perdre de temps. » Un léger sourire traversa le visage de Flynn qui priait intérieurement pour pas qu’elle trouve un autre moyen de le détourner du droit chemin de la chasteté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyVen 8 Avr 2011 - 22:06

Sally savait pertinemment ce qu’elle faisait. Elle voyait que Flynn lutter pour ne pas se jeter sur elle et cela était à la fois jouissif et jubilatoire de le voir se battre contre lui-même. Il n’allait pas tenir longtemps, c’était tout simplement impossible ! Elle lui faisait du rentre dedans et à chaque fois, elle sentait qu’il perdait un peu plus ses moyens. Après tout, depuis le début, rien ne l’empêcher de la prendre par le bras et de la mettre dehors, n’est-ce pas ? Elle ne comprenait pas trop à quoi jouer Flynn mais ce qui est sur c’est que son comportement l’intriguait. Oh oui, il l’intriguait au point qu’elle se concentre sur lui et qu’elle utilise toutes ses ressources afin de le faire craquer. Flynn daigna enfin lui accorder un peu d’attention et oublia cette fenêtre. Lorsqu’il se tourna vers elle, Sally cru percevoir une certaine gêne. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres alors que le jeune homme ouvrit la bouche pour parler et surtout dire des choses sans grand intérêts. « Il y a un problème chez toi ? Tu ne sais pas ce que ça veut dire NON ? On ne va pas couché ensemble. Ça ne risque pas d’arriver ! Rentre-toi ça dans le crâne et par pitié, enfiles tes fringues bon sang ! » Bla bla bla. Sally ne l’écoutait déjà plus lorsqu’il évoqua un certain problème chez elle. Pourquoi est-ce que tout le monde croyait ça ? Bon, certes, elle n’était pas un exemple d’amabilité et dans le genre tenace, on pouvait difficilement faire mieux mais tout de même, elle ne comprenait pas pourquoi elle dérangé autant. Enfin si, cela était peut être du à la jalousie mais là, il s’agissait de Flynn et techniquement, il n’y avait aucune raison pour qu’il soit jaloux d’elle. Et puis la seule personne à avoir un problème entre eux deux, c’était lui. C’est vrai, n’importe quel homme normalement constitué se serrait jeté sur elle depuis un moment déjà. N’importe quel homme sauf lui. Sally s’humecta doucement les lèvres en le toisant. Il s’attendait à se qu’elle s’en aille ? Pas question. Maintenant qu’elle y été, elle voulait l’avoir. Il avait beau dire qu’il n’allait pas coucher ensemble, Sally était persuadée du contraire. Il s’approcha un peu plus et déclara pour la berner « Et t’as raison. Je ne serais pas à la hauteur de toute façon. A défaut de cela, tâchons de ne pas te faire perdre de temps. » La jeune femme sourit puis se redressa pour se mettre à genoux sur le lit. De cette façon, il n’y avait pas d’écart trop important entre Flynn qui était debout et elle. Là, elle noua ses bras autours du cou du jeune homme et répliqua dans un murmure. « Je peux très bien te guider et t’apprendre des choses. Tu as raison, évitons de perdre du temps… » Sur ces mots, la demoiselle sella leur lèvres en lui donnant un baiser enflammé. Au même moment, elle l’attirait vers lui pour lui faire perdre l’équilibre et ainsi l’emmener dans ce lit avec elle. Flynn bascula, comme elle l’avait prévu et Sally en profita pour s’installer à califourchon sur sa proie. Sally approcha alors son visage de celui de Flynn. Ses cheveux rassemblaient d’un même coté devait surement le chatouiller dans cette position mais à vrai dire, elle n’en avait absolument rien à faire. « Passons à la vitesse supérieure maintenant, j’espère que t’as coloc’ a le sommeil lourd.. . » et sur ses mots, elle attrapa une nouvelle fois ses lèvres sans lui laisser le temps de contester. Sally était bien tenace oui et là, elle était persuadé qu’elle allait arriver a obtenir ce qu’elle voulait ; une partie de jambe en l’air avec Flynn.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyDim 10 Avr 2011 - 19:07

A vingt-quatre ans, Flynn pensait connaître suffisamment la vie et les gens pour anticiper les réactions d’autrui. Mais sil semblait plus qu’évident qu’il se fourrait le doigt dans l’œil. Sur Terre, il existe autant de gens que de caractères différents et il pensait pouvoir composer avec cela… Mais là encore, il avait eu tort. Même après avoir vécu six ans dans la rue, même après avoir côtoyer drogués, prostituées, tarées et autres chimères que la société offrait, il était incapable de trouver la bonne réaction face à Sally Preston. Cette gamine semblait avoir plus de ressort qu’il n’y paraissait. Il avait adopté diverses attitudes afin de remporter la partie. Mais rien n’y faisait. Ni l’attitude du connard désintéressé, ni l’attitude du type angoissé et perdu. Il avait finalement tenté le : je ne suis pas doué, tu serais déçue. Et il avait un espoir vain que cela marcherait. 404 ERROR. Décidemment, il n’était pas au bout de ses peines ! Installée sur son lit, la demoiselle finit par se mettre à genoux de tel manière qu’il ne la surplombait plus que d’une ou deux têtes. Il sentit alors ses bras autour de son cou et son corps tout entier se raidit. Pourquoi fallait-il qu’elle fasse ça ? Elle ne pouvait pas l’oublier et lui foutre la paix, à la fin ? « Je peux très bien te guider et t’apprendre des choses. Tu as raison, évitons de perdre du temps… » Un frisson le parcouru rapidement. Rien que d’imaginer qu’elle pourrait lui apprendre des choses. Mais il n’eut guère le temps d’y réfléchir davantage parce que sur ces mots, elle déposa ses lèvres sur les siennes et l’embrassa avec une fougue déconcertante. Mais elle n’allait pas s’arrêter en si bon chemin, pensez-vous. Elle l’attirer à elle ce qui le fit basculer et il se trouva étendu de son long sur le lit. Esquissant un geste pour se redresser, Flynn retomba lourdement sur le matelas lorsque la demoiselle se mit à califourchon au-dessus de lui. Et alors qu’elle approchait doucement son visage du sien, Flynn sentit les cheveux de la jeune fille lui chatouiller le visage mais il ne broncha. Impassible, son regard porté sur elle était d’un froid à faire pâlir un mort. Autrement dit : ils lançaient littéralement des éclaires et elle aurait pu mourir sur place. « Passons à la vitesse supérieure maintenant, j’espère que t’as coloc’ a le sommeil lourd... » Le jeune homme s’apprêtait bien sûr à riposter à une telle remarque mais une fois de plus la demoiselle scella leurs lèvres en un baiser enflammé. Par pur réflexe – ou par envie ? – les mains de Flynn virent caresser le dos de la demoiselle alors qu’il appuyait davantage ses lèvres contre les siennes. Yeux clos et quelque part entre le sixième sous sol et un rêve imprévu, Flynn perdit pied quelques secondes. Mais il n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Se saisissant des hanches de la jeune fille, il inversa les positions. Il la surplombait désormais de toute sa hauteur et alors qu’il lui porta un regard faussement lubrique, ses mains vinrent lui caresser les hanches fébrilement. Il approcha doucement son visage du sien, vient effleurer ses lèvres d’un petit baiser enfantin qui se termina par une petite morsure de sa lèvre inférieure. Elle voulait jouer ? Très bien, ils allaient jouer. Les mains de Flynn vinrent capturer les poignets de la jeune fille qu’il mit de par et d’autre de son visage avant de l’offrir un sourire tout ce qu’il y a de plus charmeur. Faisant glisser sa bouche jusqu’à son oreille, sa langue vint doucement titiller le lobe de la demoiselle dans une caresse étourdie. Et dans murmure il chantonna : « Je doute que tu sois à la hauteur, finalement, ma chérie. » L’abandonnant sur le lit, Flynn quitta le lit et se dirigea vers sa garde-robe à la recherche de quelque chose de plus… habillé. Lui tournant le dos, il lâcha d’une voix presque inaudible : « Si tu n’avais pas été aussi détestable au lever, peut-être qu’en ce moment tu prendrais le pied de ta vie. Pas de bol, hein ? » Le jeune homme avait beau être naïf et parfois irrécupérable, il lui semblait évident que Sally en voulait trop à son corps pour que tout cela soit véritablement normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyLun 11 Avr 2011 - 2:41

Sally pensait vraiment avoir la situation bien en main. Elle le croyait sincèrement. Maintenant qu’elle se trouvait à califourchon sur Flynn, qu’est-ce qui aurait pu se passer, de toute façon ? La jeune femme l’embrassa et elle fut ravie de constater que Flynn se montra enfin réceptif. Il ne la repoussa pas, au contraire même, elle sentit ses mains caresser son dos et cela lui donna une très grande satisfaction. Les positions s’inversèrent et Sally fut agréablement surprise. Pour un homme qui disait ne pas être à la hauteur, voila qu’il prenait les bien les choses en mains. Flynn était très entreprenant oui, et alors qu’il vint titiller le lobe de l’oreille de Sally, cette dernière sentie un frisson parcourir tout son corps. Pas de doute, elle le voulait et tout de suite ! Pleine de désir, elle passa ses mains dans le dos de Flynn. « Je doute que tu sois à la hauteur, finalement, ma chérie. » Contre toutes attentes, alors qu’ils étaient si bien parti, le jeune se releva, la laissant seule avec toutes ses envies. Frustrée, la jeune femme se redressa en cherchant à comprendre ses mots et son attitude. Pourquoi agissait-il de la sorte bordel ? Elle n’arrivait pas à croire qu’il la planté la, comme ça ! S’il croyait qu’il en avait finit avec elle, il pouvait se fourrer le doigt dans l’œil et jusqu’au coude en plus. Sally avait envie de lui, et il était hors de question qu’elle quitte cette maison sans avoir obtenu ce qu’elle désirait. Elle se leva pour le suivre alors qu’il se dirigeait vers sa penderie. Elle n’entendit pas sa réflexion à propos du fait qu’elle ait été détestable et heureusement d’ailleurs ! Même si pour l’instant, c’était dur à croire, Sally savait qu’elle viendrait à bout de ce petit coincé. Il n’avait pas le droit de la jeter comme ça comme si de rien n’était. Elle méritait bien plus que ça. Elle méritait qu’il lui fasse l’amour et qu’il la traite comme une reine ! « Quoi, t’es pas capable d’aller jusqu’au bout ? T’es du genre éjaculateur précoce, c’est ça ? » Elle était agacé et on pouvait clairement l’entendre au son de sa voix. La jeune femme fit les quelque pas qui le séparait encore de Flynn et passa ses mains derrière son dos pour dégrafer son soutien gorge et le faire tomber devant le jeune homme. Il fallait qu’elle se montre plus rentre dedans, c’est ça ? Elle ne voyait pas trop ce qu’elle pouvait faire de plus en tout cas pour le moment. Et pourtant, elle trouva un moyen d’aller au delà des limites qu’elle se fixait normalement. En effet, la jeune femme attrapa délicatement les mains de Flynn et les posa sur sa poitrine et lui faisant un petit sourire coquin. Voila, ils y étaient ! Elle le voyait mal la repousser de nouveau, ou alors, c’est qu’elle n’y comprenait plus rien ! Elle attrapa les lèvres de Flynn en encadrant son visage de ses mains. Elle était prête à parier qu’elle était en train de venir à bout de sa proie. Entre deux baisers, elle lui murmura. « Je serrais à la hauteur. Tu ne peux pas t’imaginer ce dont je suis capable… » et elle n’avait pas tord. Sally avait eut plusieurs expérience à New York malgré son jeune âge et même si certaine personne voyait son appétit sexuel d’un très mauvais œil, aujourd’hui, elle s’y connaissait très bien. Flynn était bien plus âgé qu’elle mais cela ne la gênait nullement par exemple. Bien au contraire, il avait beau faire le jeune homme prude et coincé, elle se doutait bien qu’il devait avoir une certaine expérience en la matière et cela l’excitait encore plus. Sally embrassa ensuite le cou de Flynn puis son torse. Il ne pouvait pas résister ! Ou du moins, plus pour très longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyLun 11 Avr 2011 - 22:08

Flynn s’était suffisamment laissé balader pour la matinée. Pas question qu’il subisse une minute de plus les assauts de cette tigresse en chaleur. Jouant le jeu comme jamais il n’avait imaginé le faire, le jeune homme s’amusait d’avance. Il n’y avait rien de plus frustrant qu’une réaction que celle qu’il avait manigancé et nul doute qu’il allait aller jusqu’au bout. Ses paroles se voulaient d’autant plus troublantes et au fond, il avait l’espoir vain que cela suffirait à apaiser Sally. Mais visiblement, il avait tort. Il la sous estimait autant qu’elle avait du le sous estimer. Ils se trouvaient donc d’en une passe. Le jeu ne prendrait fin que lorsque l’un des deux se plierait aux exigences de l’autre… Il n’était donc pas au bout de ses peines, le pauvre Nielson. Debout devant sa toute petite penderie – il n’avait pas encore fait les achats nécessaire pour la remplir – Flynn cherchait les vêtements qui pourrait former une barrière assez épaisse contre cette sangsue de Preston. Mais avant même qu’il ait pu fourrer la main dans son barda, elle revenait déjà à la charge. Le faisant soupirer de plus belle. « Quoi, t’es pas capable d’aller jusqu’au bout ? T’es du genre éjaculateur précoce, c’est ça ? » En temps normal, il aurait été amusé d’une telle remarque. Il en aurait probablement sourit, voire même rit. Mais au vue des dernières minutes qui venaient de s’écouler, il n’avait même plus le courage de sourire. Elle était fatigante. « C’est ça. J’ai des petits soucis avec Popol. Maintenant, si tu veux bien. » La poussant doucement, il se remit à la recherche d’un pull à col roulé et pourquoi pas d’une ceinture de chasteté. Mais évidemment, il ne fallait pas compter sur la jeune fille pour coopérer. Bien au contraire. Se replaçant devant lui, elle dégrafa son soutien-gorge devant le regard ahuri du jeune homme. Ses yeux glissèrent sur le sol en même temps que le bout de tissu. Non, il n’allait pas relever la tête et voir ses jumeaux. Hors de question. Et lorsqu’elle se saisit de ses mains, Flynn voulait y échapper mais… Trop tard. Ses doigts étaient refermés sur la poitrine de la jeune femme. Hébété et incapable de remettre son cerveau en action, Flynn ne bougea pas d’un pouce. Son regard rivé sur le sourire de la jeune femme alors que ses doigts, pétrifiés, ne relâchait pas leur proie. Il sentit alors les mains de la demoiselle s’emparer de son visage alors que ses lèvres vinrent caresser les siennes. Sans doute était-ce à ce moment là qu’il aurait dû relâcher prise. Mais rien à faire, il semblait vachement bien accroché. Se laissant faire sans trouver la forcer de réagir, entre deux baiser, Flynn entendit un murmure qui ne l’atteignit que vaguement. « Je serrais à la hauteur. Tu ne peux pas t’imaginer ce dont je suis capable… » Les mots entraient par une oreille et sortaient par l’autre. Ses lèvres couraient encore sur lui avec une ferveur qui le pétrifiait sur place. Que faire ? Que dire ? Comment réagir ? Il n’en avait plus aucune idée. Alors que les lèvres de la demoiselle parcourait son cou, son torse, sa bouche… Flynn essayait de se concentrer pour réfléchir. Mais déjà il sentait qu’il n’avait plus la situation en main, qu’elle lui échappait littéralement et qu’il finirait sans doute par succomber à la jeune fille. Ses mains se décidèrent finalement à quitter la poitrine de la jeune fille et vinrent se poser sur la joue de Sally. Et il sépara leur visage de quelques centimètres à peine. Le souffle court et la respiration saccadée il murmura : « Tu sais comment ça s’appelle ? Attentat à la pudeur. » Ses lèvres vinrent pourtant se poser sur celle de la jeune fille avec une rudesse qu’il ne se connaissait pas. Flynn n’était pas du genre très démonstratif et faire l’amour n’était pas l’activité qu’il pratiquait le plus souvent depuis… un moment. La situation était donc relativement compliquée pour lui. Mais il parvint cependant à s’extirper de se gouffre de désir incandescent qu’il sentait monter en lui. Il la repoussa donc doucement et porta son regard dans le sien. Se raclant la gorge, il finit par déclarer d’une voix froide : « Même si j’en avais envie – et je ne dis pas que c’est le cas – on ne pourrait pas faire ça, d’accord ? Et puis, qui te dit que je ne suis pas gay ? Un psychopathe ? Un pédophile ? Qui te dit que j’ai pas le sida ou des putains de morpions ? » Soupirant lourdement, ses yeux glissèrent jusqu’aux lèvres couleurs framboise de la jeune fille. Elle avait su faire naitre l’envie qu’il avait refoulé aussi longtemps qu’il avait pu. Mais si elle s’évertuait à l’allumer de la sorte, sans doute finirait-il par laisser tomber ses barrières. « Je ne suis pas un jouet qu’on sort de sa boîte. Donc si tout ce que tu veux, c’est prendre ton pied, je te conseille les sextoys. » Et pourtant, à ses mots, il s’approcha rapidement de la demoiselle l’enlaça de ses bras et laissa sa langue venir jouer avec la sienne. Pauvre petit pantin manipulé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyLun 18 Avr 2011 - 20:27

Sally savait qu’elle avait gagné des l’instant ou elle avait sentie le regard de Flynn se poser sur elle en cherchant à comprendre. Il perdait ses moyens et ça, c’était drôle ! Il n’avait pas osé lever ses mains de sa petite poitrine et Sally se doutait bien au fond que c’était parce qu’il en avait envie, tout comme elle. Elle essaya de le convaincre encore une fois en lui disant qu’il était loin de s’imaginer ce dont il était capable mais de toute façon, c’était déjà gagné, et elle n’avait pas à faire d’autre effort pour savoir qu’ils allaient coucher ensemble. Il avait beau prétendre avoir des soucis avec ‘popol’ Sally était décidé à l’avoir et elle ne reculerait devant rien. Ses lèvres parcouraient son corps sans plus arrêter, mais ce qu’elle préférait, et de loin, c’est lorsqu’elle retrouvait la bouche du jeune homme. Flynn était un personnage intriguant et il l’avait tellement repoussé qu’il avait fait naitre curiosité ainsi que désir. Elle le voulait avec force, intensément ! Alors qu’elle l’embrassait avec fougue, le jeune homme finit par agir. Si jusqu'à présent, il s’était montré passif, il démontra qu’elle ne menait pas tout à fait la danse. Il posa ses mains sur les joues de la jeune femme pour séparer leur visage de quelques centimètres. Sally sentit son souffle se mêler au sien et il déclara à voix basse. « Tu sais comment ça s’appelle ? Attentat à la pudeur. »Le petit rire de Sally se fit entendre alors qu’elle happait les lèvres du jeune homme de plus belle. Peut être qu’elle avait un peu provoqué les choses, c’est vrai ! Mais au final, il ne s’en plaignait pas trop et ce n’est pas elle qui allait râler, étant donner qu’elle était à deux doigts d’obtenir ce qu’elle désirait. Oui à deux doigts… Flynn, qui semblait perturbé la repoussa doucement ce qui eu pour effet de provoquer un long soupire chez la demoiselle. A quoi est-ce qu’il jouait ? Et puis, elle était a deux doigts d’exploser, comment faisait-il pour la repousser toujours au mauvais moment ? «Même si j’en avais envie – et je ne dis pas que c’est le cas – on ne pourrait pas faire ça, d’accord ? Et puis, qui te dit que je ne suis pas gay ? Un psychopathe ? Un pédophile ? Qui te dit que j’ai pas le sida ou des putains de morpions ? » Monsieur et ses grands principes commençait sérieusement à lui pompait l’air. Il ne pouvait pas simplement faire comme… tout le monde ? Elle se contenta de répondre sèchement, pour le provoquer, parce que pas du tout disposé ni d’humeur à faire un débat concernant la personnalité des gens avec lesquels on couchait : « C’est un risque à prendre ! » Elle toisa quelques secondes Flynn et remarqua cette façon particulière qu’il avait de la regardait Il en avait envie, mais il résistait et ça l’énervait fortement cette histoire. «Je ne suis pas un jouet qu’on sort de sa boîte. Donc si tout ce que tu veux, c’est prendre ton pied, je te conseille les sextoys. » Sally s’apprêtait à lui répondre qu’en effet, elle voulait juste prendre son pied et qu’il fallait serieusement qu’il arrête de se comporter comme une adolescente en mal d’amour. Il ne s’attendait quand même pas à ce qu’elle lui promette une belle relation, non ? Elle voulait prendre son pied et c’est TOUT ce qu’elle voulait, il n’y avait pas de quoi en faire tout un plan. Il devrait apprendre à se dérider et profiter du fait qu’une jolie soit dans sa chambre a moitié nue rien que pour lui, voila ! Mais, elle n’en eu pas le temps. En effet, Flynn avait abandonné et c’est rapidement qu’il s’était approché d’elle pour l’embrasser fougueusement. D’abord surprise, Sally posa ses mains sur le torse brulant de Flynn et finit par répondre à son baiser. Ce que c’était bon de savoir qu’on avait gagné. Elle savait que plus rien ne l’arrêterais à présent et ça l’excitait de plus en plus. Sans perdre une seconde, elle décida d’attirer Flynn vers le lit. Après tout, il était capable de se rétracter encore une fois, non ? Il n’avait déjà fait plusieurs fois, pourquoi pas maintenant ? Il était hors de question qu’il lui file entre les doigts une nouvelle fois. La jeune femme sourit alors qu’elle s’installait confortablement tout en attirant le jeune homme contre elle. La jeune femme caressa de ses mains le dos de Flynn. Elle avait chaud, elle avait terriblement envie de lui, mais elle se sentait étrangement bien. Peut-être était-ce du au fait qu’elle avait gagné ce petit défis personnel. Personne ne lui avait jamais résisté et ce qui est sur, c’est que Flynn ne serrait pas le premier à avoir essayé…


***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyMer 20 Avr 2011 - 22:55

Les lèvres chaudes que la jeune femme laissait courir sur lui avaient un drôle d’effet euphorisant sur sa personne. Il aurait voulu la repousser, la tenir à l’écart, lui interdire de le toucher… Il aurait tellement voulu. Et d’autre part, il ne parvenait que difficile à retenir les ardeurs qui l’assaillait. Complètement subjugué par cette adolescente, il en oubliait presque que ce n’était qu’une gamine. Qu’elle avait pratiquement une dizaine d’année en moins que lui. Que même si elle se prétendait adroite et entrainée, elle demeurait cette gamine qui trainerait dans la cours du lycée. Une gamine qui irait crier à sa petite bande de copines qu’elle s’était tapé le grand frère de l’autre. Rien que d’y songer, il en avait des nausées. Et pourtant, elle était juste là. Face à lui. Elle se découvrait subtilement sous ce regard perdu. Comment pouvait-il résister ? La première excuse qui lui viendrait serait sans doute : je ne suis qu’un homme. Mais il avait conscience que cela ne lui suffirait même pas pour pardonner son erreur. Il aurait honte. Tellement honte. Et pourtant. Il l’enlaçait de ses bras, l’embrasser et posait ses lèvres sur la moindre parcelle de son cou dénudé. Lorsqu’elle l’attira jusqu’au lit, il n’émit pas la moindre résistance. Docile, il se laissa guider. Comment si plus rien n’avait d’importance. Des frissons le parcoururent lorsque de ses doigts elle venait caresser son dos. La température de son corps devait dépasser les trente-sept degré Celsius réglementaires. Et sans comprendre ce qui lui arrivait, il ne pensa plus rien. Le temps d’un baiser enflammer, le temps d’une caresse échangée, le temps d’une luxure inopinée...

***
Allongé sur le dos, le regard perdu, Flynn se mord la lèvre inférieure. Reposant tout contre lui, une Sally en sueur sans doute satisfaite de sa victoire. Elle lui caresse le torse avec une nonchalance qui l’agace. Pour oublier ce qu’il vient de se passer, le jeune homme contemple le plafond avec une attention toute particulière. Chaque détail s’imprime dans son esprit, comme la petite tâche d’humidité qu’il découvre dans le coin supérieur gauche. Comme médusé, il l’observe et se concentre pour ne penser à rien. Mais comme toujours, son esprit vagabonde ici et là. Comment a-t-il pu faire ça ? Elle est appuyé tout contre lui et il a l’impression que son corps le brûle. Elle n’a que dix-sept ans, se répète-t-il en boucle. Elle a l’âge d’Ella. Elle va à l’école avec Ella. Et lui, il s’était abandonné à une sorte de jeu pervers et puéril avec elle. Se mordant la lèvre à sang, Flynn ne peut s’empêcher d’avoir honte. Il reste pétrifié. Pas un muscle ne bouge. Il serait ridicule de dire qu’il avait abusé d’elle, techniquement, c’était même plutôt l’inverse. Mais tout de même. Comment avait-il pu ? Il s’était comporté comme une bête atroce qui ne sait aucunement gérer ses pulsions. Il l’avait déjà pensé à plusieurs reprises, mais là, c’était une évidence. C’était un monstre. Un monstre odieux. Son cœur bat si vite qu’il a l’impression qu’il va se rompre. Et un court instant, il souhaite que ça arrive. Parce qu’il n’accepte pas son erreur. Parce qu’il n’accepte pas cette erreur. Il en avait fait beaucoup dans sa vie, mais celle-là allait le hanter. Comment avait-il pu ? Encore et toujours cette question qui lui trônait dans la tête. Et son cœur qui refusait de se calmer. La repoussant doucement, Flynn s’approcha le plus possible du bord de son lit. Se recroquevillant sur lui-même, il attend que la douleur passe. Parce qu’il a mal. Tellement mal. Il ne peut pas l’expliquer, mais il sait que sa douleur n’est qu’une réminiscence du passé. Il ne s’était pas abandonné à une telle activité depuis si longtemps qu’il avait l’impression de s’être trahi. Ou peut-être d’avoir trahi Donald. Il ne sait plus. A l’intérieur de sa tête, c’est la guerre. A l’intérieur de son corps, c’est aussi la guerre. Qu’importe l’endroit, tout n’était que fracas. Un bourdonnement incessant lui donnait le tournis. Repliant ses jambes contre son torse, enfuyant son nez dans la couette, Flynn ferma les yeux. Pourquoi tout ne pouvait pas toujours être si simple ? Et dans un souffle presque inaudible, tel un enfant pris en faute, il laissa un : « Je te déteste » lui échapper. Il la détestait tellement en cet instant. Tout était de sa faute. Les voix dans sa tête, la douleur au creux de son ventre, ce sentiment de n’être rien… Rien que le monde ne puisse supporter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. EmptyJeu 21 Avr 2011 - 3:43

Sally se sentait étrangement bien, tout contre Flynn. Il ne parlait pas, il ne bougeait pas et c’était peut être bien ça qui lu plaisait temps. En général, quand elle couchait avec des hommes juste parce qu’elle en avait envie, une fois l’affaire terminée, ils se levaient pour se préparer et partir le plus rapidement possible. Comme si elle allait retenir. C’était quoi cette peur bleu des filles ? Ils s’attendaient peut-être à ce qu’elle les invite pour le petit déjeuné ? Ma foi, peut importe ! Ce qui est sure, c’est que ce n’était pas son genre et ça, Flynn semblait l’avoir comprit. Sally posa négligemment sa main sur le torse du jeune homme qu’elle commença à caresser du bout des doigts tout en pensant à autre chose. C’était tout à fait elle ça, elle venait de coucher avec un homme plus âgé qu’elle et elle trouvait le moyen de penser à autre chose. Ce qui occupé ses pensées était en réalité sa soirée de la veille. Elle ne s’en souvenait quasiment pas et cela avait le don de l’agacer. Lorsqu’elle sortit de ses pensées, elle remarqua de Flynn prit ses distances avec elle. Rien de grave, jusque là, si ce n’est qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Elle avait eu du mal pour l’avoir et il lui avait fallut beaucoup de temps, alors, elle était bien loin de s’imaginer qu’il n’en fallait que très peu pour qu’il reprenne son rôle de garçon froid et distant. Qu’importe ! Elle se redressa doucement en s’appuyant sur son avant bras et c’est là, qu’elle entendit Flynn s’adresser à elle : « Je te déteste ». Un sourire vint se dessiner sur l’adorable petite bouche de Sally. Déjà, il regrettait ? Décidément, son silence n’était peut être pas du à la satisfaction, finalement. Il n’y avait qu’elle, qui était ravi d’avoir obtenu ce qu’elle désirait. Après tout, elle le considérait comme une défis personnelle et elle avait réussit à le faire craquer. Sally se redressa complètement et se mit à chercher ses vêtements dans la pièce « Ce n’est pas ce que tu avais l’air de penser tout à l’heure… » Elle posa enfin la main sur sa petite culotte qu’elle s’empressa s’enfiler aussitôt. Flynn n’était même pas capable d’assumer ce qu’il avait fait et à voir la tête qu’il tirait ça le cogitait vraiment. Malheureusement, il ne fallait jamais montrer à Sally Preston que quelque chose nous perturbait au point que cela nous travaille l’esprit. Amusé, elle reprit la parole en enfilant son jean « Tu veux que je te dise. Ce n’est pas moi que tu déteste. C’est toi ! Tu sais pourquoi ? Parce qu’en plus d’avoir répondu à mes avances… T’étais pas à la hauteur. » Sally passa une main dans ses cheveux en prenant le temps de se regardant dans l’un des miroir qu’il y avait dans la chambre. Elle avait bien le droit de faire durer le plaisir, non ? Elle enfila son tee-shirt et attrapa le soutien-gorge qui trainé encore sur le sol. Elle s’approcha de Flynn et prit appui sur le lit. La, elle posa le soutien gorge près de sa tête, histoire qu’il puisse le voir quand elle partirait et elle finit par lâcher, un sourire au bout des lèvres. « Tiens, garde le en souvenir… Vu ta médiocrité, ça ne risque pas de se reproduire… » Puis sur ses mots, elle ne s’éternisa pas plus longtemps. Elle tourna les talons et quitta la chambre sans faire de bruit puis enfin, la maison, tout aussi discrètement. En sortant d’ici, elle était sure d’une chose, personne ne pouvait lui résister. Personne.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

n°1563 ✗ le meilleur des lieux de rendez-vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-