AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi 11 Lite 5G noir (via ODR de 50€ et 100€ bonus reprise)
168 € 319 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Friendship forever | Becks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Friendship forever | Becks Vide
Message(#) Sujet: Friendship forever | Becks Friendship forever | Becks EmptyJeu 3 Mar 2011 - 16:59

Quand la vie te malmène, que t'as de la peine,
Tu peux toujours compter sur ce que je te dis.

06 JANVIER 2012
« Lawson ...? » murmura la jeune fille en passant la tête par l’entrebâillement de la porte. « Hey! T'as passé une belle journée? » demanda son tuteur en redressant le regard vers elle. « Oui. Mais c'est vendredi et ... Je n'ai pas vu Becks depuis le début des vacances. Je... » « Tu veux savoir si tu peux aller passer la soirée là-bas? » « Ouais et ... peut-être dormir chez elle? » Lawson sembla pensif un moment avant d'acquiescer. Après tout, son tuteur ne devait pas trouver de raisons pour lesquelles elle mentirait puisque Jed était à la maison de toute façon. « Merci. » Elle s'était approchée de lui et avait fait le tour du bureau pour déposer un baiser sur sa joue, tout en lui souhaitant une bonne soirée. « Tu me diras quand tu seras prête, j'irai te reconduire. » Préparant son sac à dos pour passer la soirée et la nuit chez son amie, la jeune fille attendit que Lawson vienne la rejoindre, même si elle aurait très bien pu y aller à pieds. Becks n'habitait pas bien loin, mais la nuit tombante avait poussé le tuteur à la protéger un peu plus, même s'il voulait sans doute s'assurer qu'elle allait bien dormir chez Becks et qu'elle ne mentait pas. C'est pourquoi Ella avait préféré ne pas argumenter, afin qu'il voit qu'il pouvait de nouveau lui faire confiance.

Lorsque la voiture de Lawson se gara devant la maison de son amie, la jeune fille le remercia et descendit, consciente qu'il attendrait jusqu'à ce qu'elle soit entrée à l'intérieur saine et sauve. Elle appuya donc sur la sonnette en regardant autour d'elle, jusqu'à ce que son amie lui ouvre la porte. Aussitôt, Ella la serra dans ses bras, un sourire éclairant son visage délicat. Il y avait longtemps qu'elle ne l'avait pas vue et sincèrement, elle lui avait beaucoup manqué. Becks était bien l'une des seules filles de son âge avec qui elle s'entendait vraiment bien et avec qui elle n'avait pas l'impression de devoir jouer un jeu; elle ne pouvait être qu'elle-même. Avec les autres, parfois, elle devait faire un effort pour être gentille, pour ne pas toujours tout refuser en bloc lorsqu'on lui proposait des sorties auxquelles elle ne voulait pas aller. La jeune fille avait compris que c'était important de se faire des amis lorsqu'on déménageait dans une nouvelle ville, mais quitte à avoir de faux amis pour le simple fait d'avoir plus de noms dans son carnet d'adresse, autant se lier d'une vraie amitié avec quelques-uns en particulier. Becks, même si leur relation avait été un peu compliquée au départ, s'était avérée être une fille vraiment gentille et amusante et Ella lui était reconnaissante d'être venue lui parler en début d'année; elle n'y serait jamais allée d'elle-même, surtout pas en sachant que Becks était souvent entourée de son groupe d'amis. Ça lui faisait un bien fou de la retrouver et elle referma la porte derrière elle avant de déposer son sac contre le mur. « Je n'ai pas eu de nouvelles de toi depuis une éteeeernité! » avoua-t-elle en faisant le tour de la pièce des yeux, comme s'il y avait quelque chose de changé, mais qu'elle ne savait pas quoi. Elle abandonna finalement avant de faire un pas dans la maison, laissant libre court à son amie de l'emmener là où elle voulait. « Alors, ton Noël? Raconte! » Ella n'avait pas vraiment eu la tête à proposer des sorties ces temps-ci et si les deux filles avaient échangé quelques mots, ça n'avait été que par sms et jamais de vive voix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Friendship forever | Becks Vide
Message(#) Sujet: Re: Friendship forever | Becks Friendship forever | Becks EmptyLun 14 Mar 2011 - 21:36



Les derniers semaines ne furent pas de tout repos. Comme elle s’y attendait, sa mère lui avait fermement imposé un séjour chez son père, une véritable torture pour l’adolescente qui ne supportait pas les personnes vivant sous son toit désormais. Elle n’était cependant pas irrespectueuse, ainsi elle n’en disait rien ouvertement, seules sa tante et sa mère savaient pour sa tendance à vouloir fuir en Antarctique. Et puis son père lui manquait beaucoup, malheureusement, avec ses nouvelles occupations, sa nouvelle petite famille, il avait moins de temps pour sa fille. Bien qu’elle ne l’en blâmait pas, elle restait quelque peu blessée par se manque d’attention.
Revenir chez elle, fut une véritable bouffée d’air frais, on ne réalisait pas à quel point un lieu pouvait parfois tant manquer à un équilibre. Loin de chez elle, Becks pensait toujours à sa chambre, son lit confortable, ses petites habitudes, son environnement sécurisant. Ce n’était pas le genre de jeune fille à adorer découcher, bien qu’elle ait beaucoup voyagé et qu’elle ait une faculté d’adaptation incroyable en comparaison à sa timidité, la blondinette préférait toujours le confort de sa chambre.

Elle n’était rentrée que depuis quelques heures, que sa mère lui annonçait déjà qu’elle devrait passer la soirée dehors. Une perspective qui ne la réjouissait pas tellement. Trouillarde dans l’âme, elle détestait rester seule chez elle, sa mère le savait très bien, mais elle n’y pouvait rien. Son travail était devenu très important dans la vie de ces deux femmes, et pour cause, elle se devait de faire tourner la maison à elle seule et ce malgré les difficultés et la crise financière persistante. Il y avait des fins de mois difficiles, mais dans ces cas là, Becks proposait de lui faire les courses ou tout autre chose qui soulagerait ses finances. De son petit salaire de caissière au cinéma du coin, la blondinette ne roulait pas sur l’or, mais il était hors de question pour elle, de voir sa mère pleurer devant des factures sans lever le petit doigt et garder son argent pour ses propres dépenses. Oui elle avait toujours besoin de matériel supplémentaire pour ses petits films et montages, mais ça pouvait très bien attendre encore un peu après tout. Quoi qu’il en soit, en début d’après-midi, Becks s’était faite une raison à l’idée de passer la soirée seule, jusqu’à ce qu’elle reçoive un message d’Ella. La jeune fille était devenue au file des mois, sa meilleure amie, si l’adolescente avait déjà sa petite bande d’amis, la perte de sa confidente l’avait beaucoup touché -quoi de plus normal ?!- mais elle ne faisait pas partie de ce genre de fille considérant que personne ne pourrait remplacer la dite meilleure amie. En réalité ce n’était qu’un terme, Célia était unique et personne ne pourrait la remplacer, tout simplement parce que personne ne pourrait être elle. En revanche l’appellation meilleure amie pouvait s’appliquer à plusieurs personnes, du moment qu’on se sentait bien avec elle(s). N’était-ce pas là le propre d’une « meilleure amie » ? Pouvoir tout lui dire, se sentir à l’aise et en confiance, comme avec un membre de sa famille, même plus encore ? Et il y avait longtemps que les deux jeunes filles ne s’étaient pas vu, alors elle profita de l’occasion pour lui proposer une soirée entre filles. Elles disposeraient de la maison, seraient tranquilles sans craindre de déranger sa mère qui travaillait souvent tard dans son bureau qui fut un jour une chambre à couchée, mais prenait-elle encore le temps de dormir ? Quoiqu’il en soit, en attendant patiemment l’heure fixée par les deux amies, Becks s’afférait à la cuisine, bon ce n’était en rien un cordon bleu. Mais elles feraient avec, après tout, depuis quand des adolescentes mangeaient-elles sainement ? Néanmoins, pour faire plaisir à sa mère, elle préparait une petite salade, tandis que deux petites pizzas décongelaient patiemment. Elle n’avait pas l’intention de la lui servir comme ça, hors de question même, c’est pourquoi elle avait également préparé plusieurs bols contenant des ingrédients différents. Elles pourraient ainsi se faire en quelque sorte leur propre pizza, c’était une des choses que Becks adorait faire avec sa tante, rien de bien extravaguant cependant, mais un petit plaisir comme on en a tous besoin. Lui permettant ainsi d’attendre sans s’impatienter, elle n’en avait pas vu le temps passer que la sonnette de l’entrée retentit bruyamment. Courant en manquant de glisser dans le salon, elle finit par ouvrir la porte et fut agréablement surprise de cette étreinte surtout venant d’elle. Au début, elle pensait la déranger, même si elle avait persisté à vouloir faire connaissance avec elle, à présent elle était surtout heureuse qu’elles se soient rapprochées, à en réaliser à l’instant même combien sa présence lui avait manqué. Quelques messages auraient pu calmer un peu ce besoin de revenir chez elle, à ses habitudes près de ses proches, mais rien ne valait un vrai moment en face à face. « Je n'ai pas eu de nouvelles de toi depuis une éteeeernité! » « Je sais oui, mon père finissait par me confisquer mon téléphone portable. » Son père n’était pas un homme laxiste, rien ne passait avec lui, et il était d’autant plus sévère avec Rebecca, qu’il estimait devoir la protéger plus que de raison. Ainsi les moments en famille étaient sacrés et ce même si l’adolescente ne considérait pas sa belle-mère et sa fille, comme étant sa famille. Saisissant la main de la jeune fille elle l’entrainait à la cuisine, son ventre criait déjà famine. « Soirée pizzas, j’ai tout préparé tu peux mettre de tout sur la tienne, y a de quoi te faire plaisir. Et pour mes vacances de Noël les pires de toute ma vie je crois, une catastrophe. J’aurais milles fois préféré les passer ici. Et toi raconte moi ? Qu’est-ce que j’ai manqué depuis? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Friendship forever | Becks Vide
Message(#) Sujet: Re: Friendship forever | Becks Friendship forever | Becks EmptyJeu 17 Mar 2011 - 5:32

« Je sais oui, mon père finissait par me confisquer mon téléphone portable. » « Ouch! Je vois. Pas de chance, alors! Tu lui as fait quoi pour qu'il t'en veuille autant? » Avec un sourire qu'elle voulait sincère, Ella se rendait compte que plus les semaines avançaient, moins elle avait envie de hurler à la gueule de ceux qui reprochaient à leurs parents d'être toujours sur leur dos. Quelques mois plus tôt, elle ne se serait pas gênée pour lui sortir un « Toi au moins, t'as un père! », mais ce n'était plus d'actualité désormais. En effet, sa relation avec Lawson se rapprochait tellement du lien qu'elle aurait pu créer avec son vrai père qu'elle n'aurait jamais pu lui dire une telle chose, désormais. Depuis longtemps, Ella n'espérait que ça, avoir un père qui lui confisque son téléphone ou qui la prive de sortie jusqu'à ce qu'elle ait terminé tous ses devoirs. Et elle l'avait trouvé, ou du moins, elle croyait l'avoir trouvé parce que tout était tellement toujours éphémère. C'était impossible pour elle d'avoir enfin un bonheur à long terme et si elle faisait confiance à Lawson - entièrement confiance même - elle s'attachait un peu plus à lui de jours en jours, ce qui rendrait bien évidemment la séparation bien plus difficile lorsqu'il ne pourrait plus s'occuper d'elle. La jeune fille avait caché depuis longtemps les illusions, les glissant sous un lit pour les y oublier, consciente que la vie était réelle et que les utopies n'y avaient pas leur place. À quoi bon prendre sa vie pour un film si ce n'était que pour en revenir encore plus déçue? « On reprendra le temps perdu ce soir, alors ... » ajouta la jeune fille en secouant légèrement la tête, n'ayant pas le choix de suivre son amie qui l'entraînait déjà dans la cuisine.

L'odeur qui émanait de l'endroit suffit à émoustiller les papilles gustatives d'Ella, alors qu'elle s'approchait en ouvrant grand les yeux sur toutes les préparations qu'avait fait Becks. « Soirée pizzas, j’ai tout préparé tu peux mettre de tout sur la tienne, y a de quoi te faire plaisir. Et pour mes vacances de Noël les pires de toute ma vie je crois, une catastrophe. J’aurais milles fois préféré les passer ici. Et toi raconte moi ? Qu’est-ce que j’ai manqué depuis? » « Wow! T'aurais dû m'attendre, je t'aurais aidée! » Les prunelles posées sur la diversité des plats qui s'offraient à elle, la jeune fille ne savait pas par où commencer, alors qu'elle avait toujours adoré faire les pizzas elle-même. Du moment qu'elle était accompagnée, elle prenait un plaisir fou à rigoler tout en étalant la sauce sur sa pâte pour la parsemer de fromage par la suite. « T'as pas raté grand chose ici non plus, en fait! T'aurais pu m'amener dans tes valises, au moins, c'aurait été cool à deux! » affirma-t-elle avant de prendre une assiette et d'attendre que Becks fasse de même pour la suivre. Ella n'était pas étonnée que son amie l'ait invitée à passer la soirée et la nuit chez elle étant donné qu'elle était toute seule et qu'il n'y avait personne pour leur dire de calmer leurs ardeurs lorsqu'elles s'emportaient dans des rires incontrôlables. La jeune fille connaissait suffisamment son amie pour savoir qu'elle avait profité de ce départ impromptu pour improviser une soirée en sa compagnie, ne serait-ce que pour ne pas se retrouver seule à méditer sur le sort des grands méchants loups. Ce n'était certainement pas Ella qui allait s'en plaindre puisque changer d'air pour une nuit ne pourrait que lui faire du bien, d'autant plus que la bonne humeur de Becks lui avait manqué. Elle prépara sa pizza avec soin, s'assurant de la recouvrir au complet de fromage râpé, qu'elle adorait. Ce ne fut que lorsque son amie eut terminé aussi qu'Ella ouvrit la porte du four pour glisser la sienne à droite, tentant de ne pas ternir la soirée par un relent d'inquiétude passager tout en exprimant le bonheur qu'elle avait de se retrouver pour une soirée entre filles. Lawson était vraiment gentil d'avoir accepté de la laisser y aller, même si elle se doutait qu'elle avait sans doute perdu quelques grains de sa confiance au fil du temps, avec tous les mensonges et les non-dits dont elle avait pu user.

« J'imagine que ton père était content de te voir? » demanda-t-elle avec douceur, appuyant les coudes sur le plan de travail, face à son amie. Becks ne devait pas le voir souvent et elle se doutait bien que la situation ne devait pas être toujours facile, quand bien même ils semblaient faire des efforts chacun de leur côté. « Tu sais quoi? Mon frère est à Miami, Becks! Je l'ai vu y'a genre ... trois semaines! J'arrive même pas encore à y croire! » Omettant volontairement de spécifier comment s'était terminée leur rencontre, la jeune fille avait simplement détourné le regard, un moue rêveuse pointant sur son visage alors qu'elle voulait tellement qu'on puisse croire qu'elle n'était pas qu'une âme perdue au milieu de nulle part. Qu'elle avait des gens qui l'aimaient aussi, que même si elle n'avait pas une vie parfaite avec des parents parfaits, elle n'était pas à plaindre. L'arrivée de son frère n'était pas moins imprévue que ... parfaite. Voilà, c'était le mot. Il n'aurait pas pu mieux tomber et pourtant, il lui avait dit qu'il repartirait. Elle préféra taire ce détail, comme obnubilée par la simple idée qu'il ait pu rester finalement. Encore un voeu inavoué et désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Friendship forever | Becks Vide
Message(#) Sujet: Re: Friendship forever | Becks Friendship forever | Becks Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Friendship forever | Becks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-