AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited – 3 mois gratuits
Voir le deal

Partagez | 
 

 « Save up all the days... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« Save up all the days... » Vide
Message(#) Sujet: « Save up all the days... » « Save up all the days... » EmptyMer 2 Mar 2011 - 18:27



« SAVE UP ALL THE DAYS... »
Dannii Docherty and Melvin Kingsbury

Quand les paupières de Melvin s'ouvrirent enfin, les chiffres rouges de son radio-réveil annonçaient que nous étions déjà en début d'après-midi. Depuis qu'il était de retour dans la demeure familiale, le jeune homme accumulait les insomnies au point qu'il lui était devenu impossible de retrouver un rythme normal de vie. Il pouvait passer de nombreuses heures dans son lit, les yeux rivés sur les défauts de peinture du plafond, à remuer les souvenirs qui lui restaient de l'accident qui avait plongé sa jeune soeur dans le coma. Par moment, de nouveaux détails refaisaient surface dans son esprit et venaient amplifier la culpabilité qu'il ressentait. Dès lors, il se retournait sur son matelas et enfouissait son visage dans son oreiller afin d'y étouffer le cri qu'il était incapable de réprimer.

Le soleil pénétrait d'une lumière douce dans la chambre de Melvin et ce dernier posa ses yeux embués sur une photographie de Winnie, capturée lors de son dernier anniversaire. Il pria alors un instant pour elle, malgré qu'il n'avait de foi pour aucun Dieu, et quitta finalement la chaleur de ses couvertures.

Une fois debout, il enfila un vieux t-shirt usé gris et un pantalon de sport noir. Les cheveux ébouriffés, il traversa le couloir de l'étage en s'étirant autant qu'il lui était possible et bailla bruyamment. Arrivé devant la porte de la chambre de Winnie, il poussa celle-ci et s'infiltra à l'intérieur. Chaque matin, il avait la crainte qu'elle ne soit pas présente dans son lit médicalisé. Quand il fût soulagé, il s'approcha d'elle et lui déposa un baiser sur le front. Elle semblait paisible, mais le sourire figé qu'elle affichait lui serra le coeur.

Il descendit les marches de l'escalier deux par deux et s'en alla rejoindre sa mère dans l'immense cuisine américaine. La radio diffusait une chanson des années cinquante pendant que la mère de Melvin préparait avec une certaine mélancolie des pâtisseries au citron.

Tiens, je t'ai préparé du café et des tartines... Tu pourras aller récupérer le journal ?

Encore à moitié endormi, Melvin s'empara d'une tartine à la gelée de groseille et en vola une bouchée sans attendre. Bien qu'il avait été très attaché à son indépendance, l'odeur citronnée qui régnait dans la pièce lui rappelait à quel point il était bon d'être "chez soi". Il embrassa alors sa mère sur la joue avant de rejoindre l'extérieur ensoleillé, tartine en main. Le jardin était magnifiquement fleuri. Il avança dans l'allée et se pencha pour ramasser le journal. La dernière bouchée de sa tartine avalée, il ouvrit le journal en grand pour y parcourir les grands titres puis s'attarda sur un article dédié à la maladie de Parkinson, quand une voix féminine se fit entendre...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« Save up all the days... » Vide
Message(#) Sujet: Re: « Save up all the days... » « Save up all the days... » EmptyVen 4 Mar 2011 - 12:26


    La journée avait pourtant pris un bon départ. Dannii s'était réveillée naturellement avant l'heure et n'avait donc pas été agressée par l'alarme stridente de son vieux réveil Irlandais qu'elle avait emmené avec elle sans vraiment savoir pourquoi. Elle s'était levée, avait pris le temps de prendre une bonne douche chaude sous laquelle elle avait fait le point sur sa vie en Floride. Entre son arrivée ici, en Septembre dernier, son nouveau travail en tant qu'hotesse d'accueil au Jannie's -travail qu'elle avait eu la chance de trouver rapidement- et les quelques connaissances qu'elle s'était faite; même l'ouragan auquel elle avait du faire face n'avait pas réussis à la persuader que venir ici était une mauvaise idée. C'était, au contraire, la meilleure idée qu'elle n'ai jamais eu et même si déguerpir de Dublin et laisser sa famille en suspend semblait lâche et peu glorieux; Dannii avait trouvé bien plus ici qui la confortait dans l'idée qu'elle avait fait le bon choix. Vivre pour elle et non plus pour les autres, c'était désormais son moto et elle prenait un plaisir fou à l'appliquer chaque jour qui se présentait. C'est en descendant de manière légère les marches de l'escalier en bois vernis que la brunette aux yeux clairs eu l'envie soudaine de briser la routine dans laquelle elle commençait à s'enfermer; à savoir réveil, debout, douche, café filtré et bol de céréales avant de partir pour le Jannie's. S'étant réveillée en avance, la jeune femme décida de sortir déjeuner au centre. Le ciel bleu et totalement dégagé l'invitant à sortir; Dannii attrappa une petite veste qu'elle enfila rapidement et s'empara de son sac à main et clés de voiture.
    Il était rare que la jeune femme casse sa routine tant elle était réglée comme du papier à musique. Elle se complaisait dans sa nouvelle petite vie mais avait pourtant ce sentiment d'être toujours prisonnière de quelque chose; comme si quelque chose la retenait, l'empêchait de vivre pleinement. Elle ne savait pas vraiment de quoi il s'agissait et c'est pour cela qu'une part d'elle trouvait tout cela ridicule. Elle n'avait de compte à rendre à personne ici et ne dépendait de personne non plus alors de temps en temps, elle prenait le temps de vivre.
    Sortant de chez elle; la jeune femme sentit les rayons chauds du soleil déjà haut venir réchauffer sa peau et un réel sourire heureux vint étirer ses traits fins. La balancelle de son patio pouvait bien être encore à moitié fixée à cause des dégats que l'ouragan avait fait; ca avait peu d'importance pour le moment et elle y jeta même un regard amusé alors qu'elle descendait les quelques marches de la terrasse. Sa voiture était garée un peu plus loin, une coccinelle rouge, un peu viellotte sur les bords et qui lui avait déjà fait de mauvaises surprises mais que pour rien au monde elle ne changerait. C'était exactement le genre de voiture qu'elle aimait et qui, elle trouvait, lui ressemblait parfaitement. Certes elle sortait de l'ordinaire et jurait avec toutes les autres belles BMW, Ferrarri et autres bolides que la plupart des habitants de Ocean Grove conduisaient; mais c'était justement ce côté décalé que la jeune femme appréciait. Grimpant derrière le volant tout en jetant son sac sur le siège passager; Dannii chaussa ses lunettes de soleil et démarra en douceur, veillant bien à ne pas rentrer dans une énième poubelle ni à ne renverser les pots de fleurs que ses voisins avaient déjà exposé aux rayons du soleil.
    Une belle journée, comme elle les aimait. La rue était casiment déserte aujourd'hui bien qu'elle ne croise les habituels joggeurs qui remontaient la rue, leurs écouteurs enfoncés dans leurs oreilles et concentrés sur chacuns de leur pas. Dannii s'était perdue dans ses pensées lorsqu'un grand bruit sec et sonore la fit sursauter et que sa voiture ne calle brusquement, secouant légèrement sa conductrice. Elle resta un court instant derrière le volant les mains crispées sur celui-ci et, lorsqu'elle comprit enfin de quoi il s'agissait; ses épaules s'affaissèrent et elle vint poser son front sur le cuir chaud du volant dans un geste qui trahissait toute la lassitude qu'elle ressentait à ce moment. Soufflant bruyamment; la jeune femme retira les clés du contact et ouvrit sa portière, s'extirpant d'un pas énervé de sa vieille auto. « Tu vas pas me faire ce coup là hein? » dit-elle à voix haute, ne s'adressant à personne d'autre que sa bien-aimée voiture dont le pneu arrière droit venait bien d'éclater sans raison apparente. Dannii vérifia les quatre pneus et s'arrêta devant celui qui avait éclater; posant ses mains sur ses hanches en secouant la tête. « C'est pas possible... Dites-moi que c'est pas possible... » Puis, s'accroupissant pour voir les dégâts de plus près; elle pointa un index en direction dudit pneu « T'allais très bien hier, tu m'expliques pourquoi tu me fais ça? T'essayes de me faire passer un message c'est ça? » commenca t-elle avant de s'arrêter en réalisant qu'elle parlait toute seule. Heureusement pour elle, il n'y avait personne pour assister à sa petite tirade, enfin c'était ce qu'elle pensait puisque son regard azur se posa finalement sur un jeune homme, visiblement encore en pyjama, qui était sortit chercher son journal. Bien évidemment, le bruit de son pneu qui avait éclaté avait du lui parvenir puisqu'il n'était plus en train de lire le journal et Dannii, gênée, lui offrit un léger sourire lorsque leurs regards se croisèrent enfin 'bonjour' murmura t-elle de manière inaudible tout en offrant un sourire crispé au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« Save up all the days... » Vide
Message(#) Sujet: Re: « Save up all the days... » « Save up all the days... » EmptySam 12 Mar 2011 - 0:16


On ne pouvait pas affirmer avec grande conviction que Melvin Kingsbury appréciait les quartiers résidentiels tels que Ocean Grove. Pour autant, il aimait le calme qui régnait dans cette interminable rue. Les rayons du soleil qui venaient réchauffer le bitume. L’odeur des jardins fraîchement entretenus que le vent transportait. Le bruit de l’eau qui coulait dans la fontaine de la voisine. Ces choses-là lui manquaient quand il partait en quête d’aventure. Le mois passé, alors qu’il cherchait où loger dans une ville du Canada, il s’était surpris à repenser à ces choses paisibles. Subitement, il avait comme ressentit une bouffée de chaleur prendre possession de tout son corps. Il n’y avait aucun doute là-dessus, Melvin Kingsbury aimait le danger et l’action. Mais rien d’autre au monde que le souvenir de ce quartier et de la vie qu’il y avait mené ne pouvait le rassurer d'avantage lors des moments de détresse.

Ce quartier avait été son refuge durant toute son adolescence. Pour la plupart des jeunes femmes et jeunes hommes, cette période qui accompagne la puberté est la plus difficile de toute leur vie. Mais pour le jeune Kingsbury, il y avait une chose qui l’avait bouleversé bien plus que la poussée d’acné ou le besoin soudain de se rapprocher des filles de son âge. Ce qui arriva bouscula le sens de son existence tout entier et avait provoqué une longue série de remises en questions. Qu’est-ce que l’avenir me réserve ? Quelle est ma place dans cet univers ? Pourquoi m’avoir fait don de cette malédiction ? Le jeune Melvin savait désormais ce que le destin lui promettait. Et à la place de s’apitoyer sur son sort, il avait pris la décision de lutter au maximum, de contre-attaquer le plus qu’il le pouvait. Il n’avait pas toutes les armes souhaitées en mains, mais elles arriveraient. Il y croyait.

Il avait gardé foi en ces idées jusqu'au jour où Winnie se réfugia dans ce sommeil profond. Dès cet instant, les efforts qu’il avait fourni pour apprécier la vie telle qu’elle lui avait été donnée s’étaient écroulés. Il aurait tout donné pour prendre la place de sa sœur. Elle méritait bien plus que lui de respirer l’air réconfortant d’Ocean Grove.

Le journal en main, Melvin leva la tête vers le bruit de moteur qui venait d’être provoqué. Il trouva non loin sous ses yeux une voiture quelque peu particulière qu’il avait déjà eu l’occasion de remarquer depuis son retour sur Apple Road. Il était rare de croiser ce genre d’engin de ce côté de Miami et cela avait toujours eu don d’attiser sa curiosité quant au propriétaire du véhicule. Il eut d’ailleurs un mouvement léger de recul lorsqu’il vit enfin la jeune femme dont la voix portait jusqu’à ses oreilles. Il l’observa un instant jurer contre sa Volkswagen. La surprise était de taille, il ne pouvait le nier. Il s’était attendu à un type - pas un type tatoué ou autre, nous étions tout de même à Ocean Grove – cependant, et pour aucune raison définie, il ne s’était absolument pas attendu à voir une jeune femme au teint parfait. Et lorsque celle-ci plongea ses grands yeux bleus dans ceux de Melvin, ce dernier eut comme un saut au cœur. Il vit ses lèvres roses remuer devant lui et il dut lutter un moment pour contenir ces émotions nouvelles qui traversaient sa poitrine. Quand il retrouva enfin ses esprits, il plia machinalement le journal, le coinça sous son bras et s’avança de quelques pas vers la jeune femme et sa Coccinelle.

Hum, je peux vous aider peut-être…

Melvin n’avait strictement aucune connaissance en mécanique. Tandis que ses camarades de classe appréciaient parler automobile avec leur père, le jeune Melvin passait son temps à lire des Comics sur son lit. Cependant, il était indéniablement gentleman et il s’accroupit alors devant la roue endommagée. Après un examen rapide, il établit une conclusion particulièrement pertinente…

Hmm, votre pneu est crevé. Il va falloir le changer !

Il se releva maladroitement en imaginant la galère dans laquelle il venait d’embarquer. Melvin Kingsbury changer une roue, ce serait une grande première.

Avant que ses mains ne soient recouvertes de suie, il en tendit une vers la jolie brune :

Au fait, moi c’est Melvin…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« Save up all the days... » Vide
Message(#) Sujet: Re: « Save up all the days... » « Save up all the days... » EmptyJeu 17 Mar 2011 - 15:34


    La désagréable sensation de gêne qui s'était emparée de Dannii lorsque sa voiture avait crevée en pleine rue s'accentua un peu plus lorsque le jeune homme à qui elle était distraitement en train de faire signe plia son journal sous son bras et, regardant des deux côtés avant de traverser, s'avanca en sa direction d'un pas décidé. Voilà que sa matinée prenait une toute autre direction et elle vit déjà s'envoler en fumée son petit déjeuner en terrasse de son café préféré. Il avait du mal interpréter son geste, croyant qu'en le saluant ainsi, la jeune femme lui demandait son aide alors qu'en réalité elle était juste gênée d'avoir eu un spectateur et ne lui faisait signe que pour le rassurer que tout allait bien et qu'elle n'était pas folle, à ainsi s'adresser à la roue de sa voiture. Elle baissa donc sa main en pinçant les lèvres mais alors qu'il se rapprochait, la jeune Irlandaise ne put que reconnaître qu'il était en fait réellement attirant: grand et élancé, une démarche assurée, un regard profond et sombre qui recelait surement de bien des choses. La jeune femme en détresse qu'elle était aurait émit un petit rire amusé si la situation avait été autre mais généralement, lorsqu'une situation de la sorte lui arrivait, il était rare que l'homme qui vienne "à sa rescousse" soit à son goût; bien au contraire, elle avait généralement droit au vieux type bedonnant ou au petit rachitique exubérant, rien de bien intéressant. Elle les envoyait d'ailleurs valser rapidement, les types de ce genre, prétextant pouvoir s'en sortir toute seule et n'ayant besoin de l'aide de personne, surtout pas pour porter deux sacs de courses ou pousser un cadis comme c'était généralement le cas; mais là, c'était une toute autre dimension, aussi ne prit-elle pas la fuite en congédiant le jeune homme en lui disant que tout allait bien, qu'il n'y avait aucun soucis. Elle se sentit même un peu plus gênée qu'à la normale et accueillit son sauveur du jour avec un sourire amical, voir légèrement crispé.
    Lorsqu'il fut arrivé à sa hauteur, il lui demanda de sa voix chaude s'il pouvait l'aider et Dannii sentit son coeur dérailler; elle posa une main sur son front, non pas dans un geste de dramaturge mais plutôt dans un geste de confusion, en montrant d'un air dépité l'état de sa voiture « Je sais pas ce qui lui est arrivé... » souffla t-elle tout simplement alors que le jeune homme s'accroupissait déjà et examinait apparemment le pneu endommagé d'un air sérieux. Elle allait enchaîner sur la suite de sa pensée lorsqu'il prit la parole, la coupant sans le vouloir dans son intervention « Hmm, votre pneu est crevé. Il va falloir le changer ! » expliqua t-il en se relevant. Remarque qui eut le don de faire sourire la jeune femme. Elle émit même un petit rire et secoua la tête « Aah, c'est donc ça! Je me disais bien aussi qu'il avait pas la même forme que les trois autres » rétorqua t-elle de manière humouristique « Pardon, je n'ai pas le meilleur des humours... » dit-elle pour se rattrapper. Si sa remarque n'était pas des plus hilarantes, elle eut au moins le don de détendre l'atmosphère et de briser la glace car, Melvin, car c'est ainsi qu'il se présenta, lui tendit sa main en souriant. Elle le regarda un instant dans les yeux et lui sourit avant de serrer la main qu'il lui tendait « Enchantée. Moi c'est Dannii, et j'ai aucune idée de comment réparer un pneu de voiture... ». A nouveau elle laissa échapper un petit rire qui collait parfaitement au ton de la scène et relâcha la main du jeune homme avant de se diriger vers le petit coffre de sa voiture rouge. « Tout ce que je sais, c'est que je dois avoir une roue de secours quelque part là-dedans » commença t-elle en ouvrant le-dit coffre et en en sortant tous les sacs de courses et autres bibelots qu'elle avait oublié là la veille. Elle s'arrêta finalement et se tourna vers Melvin en réalisant quel message elle était sûrement en train de faire passer sans réellement le vouloir « Enfin », commença t-elle « Cela dit, je ne vous demande pas de la remettre vous-même hein, j'imagine que vous avez d'autres choses à faire de si bon matin... Si vous avez le numéro d'un dépanneur ca sera déjà super! » expliqua t-elle en haussant les épaules.
    Elle espéra secrètement qu'il lui viendrait lui-même en aide, puisqu'elle n'avait pas vraiment le temps d'attendre qu'un dépanneur daigne venir de l'autre bout de la ville pour la secourir mais elle ne lui en fit rien savoir, le connaissant tout juste, elle ne se donna pas la permission de lui demander une telle faveur. De plus, elle n'était pas encore en retard et n'était donc pas outrement pressée par le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





« Save up all the days... » Vide
Message(#) Sujet: Re: « Save up all the days... » « Save up all the days... » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« Save up all the days... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-