AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Code promo ASOS : -20% en plus sur les promos jusqu’à -80% !
Voir le deal

Partagez | 
 

 What a surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMar 1 Mar 2011 - 19:16


What a surprise !


« J’aimerais vraiment que tu viennes Liam ! » Confortablement installée sur l‘imposant fauteuil de cuir, la jolie blonde s’accouda au bureau. Toisant avec malice la liste des invités, le neurologue ignorait qu’on lui préparait une fête pour son anniversaire. Peu douée pour organiser ce genre de réception, Jaelyn s’était cependant portée volontaire. « Disons que je serais seule et j’avais envisagé que l’on fête ton anniversaire ensemble. De plus nous n’avons pas eu l’occasion de nous reparler depuis mon dernier rendez-vous à l’hôpital ! » Jouant habilement avec les sentiments de son ami, celui-ci fini par accepter. Un sourire triomphant se dessina sur ses lèvres rosées, puis ravie, elle renchérit. « Tu es un ange, je t’attendrais pour vingt-et-une heure ? » Acquiesçant une énième fois, la jeune architecte finit par raccrocher. Imaginant de nombreux scénarios concernant le bon déroulement de la soirée, elle préféra tout de même prévenir l’ensemble de ses invités. Jaelyn écrivit rapidement un message sur son téléphone avant de replonger celui-ci dans la poche de sa veste. Goldie Stewart et une certaine Maxine étaient de la partie, et même si leur relation était plus qu’étrange et passionnée, Pride Berrington étant très proche du neurologue, fut également convié à l’évènement. Ce fut d’ailleurs le businessman qui avait suggéré cette délicieuse soirée. Jaelyn sursauta lorsque son cellulaire sonna par trois fois, témoignage de réponses avides et instantanées de la part des convives. Afin de profiter pleinement de la fête, la jolie blonde commanda l’ensemble du repas à un traiteur renommé. Puis, elle reprit son travail non sans envoyer un texto de remerciement à son ami.

Parcourant l’ensemble du quartier, la jeune femme remonta l’allée principale avant de garer son véhicule non loin de chez elle. Quittant l’habitacle du véhicule, Jaelyn était comme toujours en retard, une petite camionnette stationnait devant la rambarde en bois et lâchant un juron, elle vint à la rencontre du livreur. « Je suis sincèrement désolée, je viens de quitter le cabinet ! » Maugréant quelques paroles indescriptibles, l’homme vint s’emparer des plateaux. Ouvrant la porte à la volée, la jeune architecte l’observa installer le repas puis sans attendre, elle le paya. Ses invités n’allaient pas tarder à arriver et qui plus est, l’ange blond n’était pas prêt. Les yeux rivés sur le cadran qui ornait le mur de sa salle de bain, Jaelyn se prépara avec hâte. Une fois vêtue pour l’occasion, une touche de maquillage vint achever et peaufiner sa toilette. D’un pas léger, elle regagna le salon ou elle se mit à préparer avec soin quelques cocktails. Affairée près du comptoir, un faisceau lumineux vint parcourir prestement les murs de la cuisine, posant son regard azur sur des phares qui venaient de s’éteindre, une Jaelyn curieuse vint s’approcher de la porte d’entrée avant de l’ouvrir avec délicatesse. Alors qu’un léger sourire venait de se dessiner sur son visage de poupée, la belle reconnue la silhouette ô combien charismatique du businessman. Celui-ci verrouilla sa magnifique Aston Martin avant de remonter l’allée, d’un pas nonchalant. La jolie blonde se mordit alors la lèvre avec appréhension, depuis leur dernière entrevue, certes délicieuse mais également houleuse, leurs chemins ne s’étaient pas recroisés, du moins elle lui avait uniquement parlé via téléphone et autre texto. Se retrouver face à lui était une toute autre situation, et s’appuyant contre l’encadrement de la porte, elle le toisa avec avidité, non sans une certaine appréhension. Elle s’était engagée à quitter Noah, décision qu’elle ne regrettait pas. Néanmoins, il lui était impossible de repousser ses sentiments, et ne sachant pas qu’elle attitude adopter, la douce Jaelyn retint toute fougue. Alors que son cœur la poussait à se jeter à ses lèvres, la raison fut plus forte et baissant les yeux lorsque Pride lui fit face, elle ajouta « Bonsoir Pride ! Et bien, ta ponctualité ne te fera jamais défaut ! » Un énième sourire parcouru son visage de poupée et d’un murmure elle renchérit. « Je suis contente de te voir … » Son palpitant lui faisait si mal qu’elle poussa un soupir douloureux, puis outrepassant les cris de sa raison, elle s’approcha de son visage masculin, avant de déposer ses lèvres fines à la naissance des siennes. Puis, d’un signe de tête, Jaelyn le pria d’entrer, ce qu’il fit sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMar 1 Mar 2011 - 22:06

La porte claqua derrière lui, comme le bolide démarra en trombe sous un nuage de fumée claire qui vint pester dans les ruelles calmes d'Ocean Grove : s'il se dépêchait, peut-être ne serait-il pas en retard à l'anniversaire organisé ce soir en l'honneur de Liam. Le problème demeura néanmoins toujours le même, car l'impétueux Berrington vint bientôt se lover dans son égotisme intense, en oubliant la course contre la montre et ne pensant qu'à son prochain achat. Si le jeune homme d'affaires avait quitté sa maison fraîchement rénovée si tôt, ce n'était pas tant pour s'assurer qu'il arriverait à l'heure pour la soirée improvisée sur le vif, mais bien parce que sa passion pour les voitures le poussait à se rendre chez un concessionnaire de luxe. Liam et ses invités attendront : peut-être aurait-il quelques minutes de retard... Une heure, ou deux... Peu importait, ils pouvaient comprendre la démarche nécessaire qu'était de s'approprier une porsche à la carrosserie étincelante et aux courbes furieuses. Oui encore une fois, Pride Berrington n'arriverait pas à l'heure, quand bien même il s'agissait de l'anniversaire donné en l'honneur de son meilleur ami : comble de l'ironie, c'était bien Pride lui-même qui avait eu l'idée sympathique d'une soirée fêtée en petit comité. Enfin, l'arrogant jeune homme arriva au royaume de l'automobile de luxe, posa un pied au sol, se redressa dans toute sa prestance, remis en place sa veste d'un coup sec mais plein d'élégance, leva ses yeux fauves sur l'entreprise en question et... lança un juron soufflé d'un soupir blasé et d'un regard las levé au ciel qui vint se poser de nouveau sur le panneau « Fermé exceptionnellement », regagna l'antre de sa voiture ébène.

La porte claqua de nouveau, d'une main puissante mais dépourvue d'agacement qui s'était évaporé de chaque pore de sa peau à mesure que Pride se rapprochait de la demeure de Jaelyn, le jeune homme à l'imposante aura sortit de nouveau de son bolide, d'une humeur plus légère. L'avantage d'une fermeture occasionnelle, était encore que Berrington pour une fois, était arrivé à l'heure : ce dernier s'était rendu directement chez son amante, sans passer par la case 'achat de porsche', et avait en ce sens bien des minutes d'avance sur le reste des invités attendus ce soir. Attrapant un paquet cadeau qui trônait sur le siège avant vide, une sonorité électronique se fit entendre lorsqu'il enclencha le verrouillage de sa précieuse voiture. Avançant dans l'allée menant à la porte d'entrée, ce fut non sans un sourire en coin et quelques tambourinements sourds à son coeur hermétique qu'il put apercevoir la douce Jaelyn sur l'entrebâillement de la porte. Quelle étrange situation était-ce pour eux : la belle toujours pendue aux bras de son mannequin, attendait le moment propice pour lui annoncer une rupture soudaine. Pride quant à lui, attendait que la belle de ses pensées ne daigne lui appartenir entièrement. Et Dieu qu'il était difficile de taire son palpitant dans cette innommable attente : la tension d'une relation étrange mais fusionnelle, se fit sentir lorsqu'ils se retrouvèrent face à face. Du moins la jeune architecte montra quelques signes de timidité, quand l'ombrageux jeune homme ne voulait pas plier sous cette tension qu'il trouvait illégitime. « Bonsoir Pride ! Et bien, ta ponctualité ne te fera jamais défaut ! » Tournant le regard non sans arborer un sourire amusé, voilà qu'il fixa un point invisible de ses yeux sombres avant de répondre d'une suavité délectable un « C'est vrai. », absolument ironique mais qui le faisait bien sourire. Après tout s'il était si ponctuel, ce n'était que grâce à l'oisiveté d'un concessionnaire dont les portes étaient restées closes... Pride Berrington n'arrivait en vérité jamais à l'heure, chose qui aurait pu se résoudre à une montre portée à son poignet. C'était peine perdue néanmoins, car ladite montre tant attendue avait été offerte par Muse, et trouvait à présent le sommeil quelque part dans un de ses tiroirs : le jeune homme revanchard se refusait de la porter. « Je suis contente de te voir … » Le murmure de la belle attira son attention de nouveau, et d'un regard tourné vers elle, Pride accueillit son baiser timide et bref du bout des lèvres. Jaelyn demeurait visiblement gênée de le revoir, ce qui en l'occurrence troubla le palpitant du jeune homme qui y vit là les ressentis des premiers frissons amoureux. Comme si leur idylle reprenait de zéro, et que les adultes s'étaient mués en des adolescents maladroits mais envieux. Entrant finalement dans la maison non sans oser un regard derrière lui afin de s'assurer qu'aucun voisin n'avait perçu le baiser volé, Pride posa délicatement une main sur la hanche de Jaelyn, qu'il retira une fois la porte refermée afin de respecter la gêne passagère de l'amante. Que dire lorsqu'il n'aspirait qu'à l'embrasser, comment rassurer la belle tout en apaisant son embarras réservé ? Le jeune homme se racla la gorge, tentant de penser à autre chose dont l'équation se résumait à un 'elle, lui, une maison pour eux seuls', et s'invita à engager la conversation. N'importe quoi, tant que Jaelyn pouvait sentir ce dénuement la quitter. « J'ai pris un livre de cuisine, pour Liam. » admit-il de sa voix suave, non sans froncer les sourcils alors qu'il posa son regard fauve sur le présent d'une épaisseur conséquente, qu'il gardait entre les mains. « En vérité je voulais lui offrir une cuisinière à domicile. Mais sa fille n'aurait sans doute pas apprécié de voir son père jouer au cuistot avec une cuisinière allongée sur une table pour la badigeonner d'huile... » Voilà qui était fort raisonnable, surtout lorsque l'on connaissait les goûts de Berrington pour la gente féminine, dont les longues jambes justifiaient toujours le port de vêtement bien trop courts. Néanmoins, le jeune homme ne put aller bien loin dans son argumentation destinée à calmer la gêne de Jaelyn, que cette dernière s'empara de ses lèvres de nouveau. Surpris par ce baiser alangui, la main puissante de Pride vint épouser les courbes délicates de ses hanches, avant qu'il ne souffle d'un regard mutin : « A quelle heure arrivent les autres invités ? » Bientôt, Monsieur Berrington. Puisque Miss Stewart ne tarderait pas à ramener ses jolies boucles blondes, sans doute surprise par les cheveux bruns de son patron ébouriffés sous l'impulsion d'une main féminine s'y glissant avec envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMer 2 Mar 2011 - 0:28


« Va te faire foutre Mr Stewart ! » D’aussi vilains mots sortant d’une aussi jolie bouche et un I-Phone qui traverse l’allée des cabines d’essayage du magasin de lingerie Victoria’s Secret avant de finir sa course contre le mur d’en face. Les clientes présentes posèrent instantanément leurs yeux sur le corps quasi dénudé et vêtu d’une lingerie fine et sexy de la jolie blonde qui leur fit comprendre d’un seul regard que la prochaine qui continue à la regarder comme une bête de foire, son destin sera étrangement ressemblant à celui de ce pauvre téléphone.
Pourtant la journée de Goldie Stewart avait bien commencé ; Elle s’était réveillée dans les bras de Cléo, Austin avait eu l’amabilité de ne pas renverser ses céréales sur son marbre blanc et elle ne travaillerait pas ce soir puisqu’elle devait se rendre à la fête surprise organisée en l’honneur de Liam. Mais voilà, elle avait décidé de mettre un nom et un visage sur celui ou celle qui allait très bientôt être le nouveau pion à abattre de son jeu d’échec. Malgré tous ces discours qu’il lui avait tenu sur le fait que la compagnie de pétrole à laquelle la famille Stewart était à la tête ne comptait pas ouvrir de siège social à Miami, son père lui avait menti et avait agi derrière son dos. Un énième mensonge que Goldie avait découvert en ayant l’honneur de recevoir une charmante invitation pour l’inauguration des lieux. Comme c’était à prévoir, elle avait accueilli la nouvelle comme un coup de poignard dans le dos et elle voulait se venger, mais de qui ? Elle avait passé les deux dernières heures à parler aux secrétaires de son père, à ses assistants, à ses avocats, personne ne voulait cracher le morceau, personne ne voulait donner le nom de ce putain de futur vice-président, celui qui lui avait volé le poste qu’elle convoitait, son poste qui lui revenait de droit. Et lorsqu’elle avait eu son père au bout du fil, il avait osé lui répondre que ce n’était pas ses affaires, mais étant donné qu’elle était la seule Stewart à vivre à Miami et qui puisse faire le déplacement, elle devrait se rendre à l’inauguration et surtout ne rien faire foirer comme elle en avait l’habitude. Ces paroles avaient mise hors d’elle Goldie, qui avait décidé de passer ses nerfs sur son téléphone. L’avantage d’une carte bleue en liaison directe avec un compte en banque plein à millions, les vendeuses ne firent aucunes remarques à propos de l’incident qui venait de se dérouler sous leurs yeux et elles encaissèrent les achats de la belle blonde, un sourire hypocrite accroché aux lèvres. Il lui restait deux heures à tuer avant de se rendre à cette soirée et quoi de mieux pour calmer ses nerfs que l’alcool. Elle reprit le volant en direction de chez elle, ou elle passa les deux heures suivantes à maudire son père en sirotant du vin. Cette idée aurait pu paraitre mauvaise, mais Goldie tenait très bien l’alcool et si elle ne voulait pas passer pour la dernière des pestes à l’anniversaire de Liam, il fallait qu’elle se calme. En plus, Liam étant un ancien alcoolique en pleine guérison, il n’y aurait très certainement pas une seule goutte d’alcool à cette fameuse fête surprise.

Avant de partir travailler, Cléo avait caché les clefs de voiture de Goldie, qui dû se résigner à se rendre chez Jaelyn à pied malgré que ses chaussures aux talons vertigineux n’étaient pas faites pour tout trajet à pied dépassant cinq minutes. 1774 Apple Road, la maison de Jaelyn lui faisait face et la blonde à la crinière dorée ralentit le pas. Elle jeta un coup d’œil à l’allée, la voiture de Pride y était garée et un sourire amusé traversa son visage en imaginant ce qui pourrait se passer à l’intérieur de ces quatre murs entre Jaelyn et Pride. Elle se décida à accélérer le pas, prenant une longue inspiration, se demandant ce que cette soirée donner. Elle fit retentir la sonnette dans cette maison silencieuse, passant ses mains sur sa robe verte, sous laquelle se cachait une tenue des plus affriolantes, défroissant des plis imaginaires. Elle était nerveuse, nerveuse à l’idée de revoir Liam, elle ne s’expliquait pas ce sentiment qui s’insinuait peu à peu en elle ; Pourtant, depuis que Liam et elle avaient décidé d’explorer une nouvelle facette de leur amitié, le sexe n’avait fait que renforcer les sentiments qui les unissaient. Mais elle n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps à la question puisque les cheveux blond de Jaelyn et son visage angélique venaient d’apparaitre dans l’encadrement de la porte d’entrée. Il ne fallut que quelques secondes à Goldie pour remarquer la présence de Pride et le même sourire amusé qu’elle avait affiché quelques secondes auparavant réapparut. Elle prit Jaelyn dans ses bras en guise de bonsoir et elle passa le seuil de la porte, posant les yeux sur Pride. « J’espère que je n’interrompt rien au moins ? » La diabolique blonde avait toujours une réplique cinglante sous le coude, même si pour le coup, elle ne voulait en rien paraitre méchante. Mais elle avait la désagréable impression d’être arrivée au mauvais moment et elle détestait cette sensation. Elle s’approcha enfin d’un pas félin de son patron et vint déposer un baiser furtif sur la joue de celui-ci, lui adressant un rapide clin d’œil avant de s’éloigner de lui et de jeter un coup d’œil autour d’elle. Si ses calculs étaient bons et en admettant que personne n’ait décliné l’invitation, il manquait toujours quelqu’un à l’appel, une certaine Maxine. Goldie n’avait encore jamais eu le plaisir de rencontrer cette jeune femme, mais Liam lui avait déjà parlé d’elle, d’une telle manière que la tigresse avait déjà sorti les griffes et était prête à attaquer. Si elle avait conscience que son amitié avec Liam n’avait en rien été détruite après leurs choix de devenir amants, elle devait avouer que lorsque Liam lui avait avoué avoir embrassé cette fameuse Maxine lorsqu’elle était venue lui rendre visite en cure de désintoxication et qu’il avait un petit faible pour elle, Goldie avait une dent contre cette parfaite inconnue. Elle était prête à partager Liam, qu’ils soient amants ou amis, mais elle se devait de jauger la concurrence, bien qu’elle était persuadée qu’aucune fille ne pourrait lui faire de l’ombre. « Il ne manque plus que cette mystérieuse Maxine et on sera au complet pour accueillir ce cher Liam. » Si elle détestait qu’on lui organise une quelconque fête surprise parce qu’elle aimait que tout soit fait selon ses propres ordres, elle aimait voir l’effet de surprise et de joie sur le visage de ceux pour qui étaient organisées ce genre de soirées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyVen 4 Mar 2011 - 17:28

Si Liam avait été surpris d'apprendre que Jaelyn connaissait la date de son anniversaire, il n'en fut que plus étonné lorsque la jeune femme l'invita à passer un moment chez elle pour l'occasion. C'est vrai que leur conversation, à l'hôpital, avait été écourtée par ses obligations et si le médecin n'était pas friand à l'idée de fêter en grand sa trente-deuxième année, il ne put qu'accepter l'offre de la demoiselle, ne manquant pas sa chance de voir à quel point elle s'était bien remise de l'opération. Non seulement fier de voir que lui et son équipe avaient réussi ce que personne d'autre n'aurait voulu tenter, il était excessivement heureux de la voir aussi épanouie. Ce n'était jamais facile de bien gérer le stress post-opératoire et il ne pouvait pas se défiler, surtout pas si Jaelyn avait envie de lui parler de quelque chose en particulier, quelque chose qu'elle aurait préféré taire au téléphone. Tentant en vain de se rassurer en gardant à l'esprit que ce n'était qu'une soirée entre amis pour prendre des nouvelles et que l'anniversaire n'était qu'un prétexte, il se prépara à l'avance, enfilant un pantalon noir ainsi qu'une chemise blanche, ne serait-ce que pour faire bonne impression. Bonne impression devant Jaelyn? Quelle idée stupide. Tant pis, il n'avait pas le temps de mettre autre chose alors qu'il se devait de reconduire sa fille chez ses parents, au grand bonheur de la fillette.

« T'es prête, ma chérie? » demanda-t-il en passant la tête par l’entrebâillement de la porte de la chambre de sa fille. Il attrapa le sac à dos qu'elle avait posé au pied de son mur avant de lui ébouriffer les cheveux lorsqu'elle passa comme une furie devant lui, au grand désarroi de la petite. Liam la suivit dans les escaliers, mais quelle ne ut pas sa surprise de la voir sortir de sa propre chambre, une cravate à la main. « Tu seras encore plus élégant! » Soupirant, légèrement amusé, sous les goûts vestimentaires un peu trop chics de sa fille, le médecin glissa néanmoins la cravate à son cou avant d'en faire un noeud. Rien ne l'obligeait à la garder toute la soirée et avec l'intention de la retirer une fois dans la voiture, il laissa Leah s'asseoir à l'avant, lui jetant un rapide coup d'oeil afin de s'assurer qu'elle avait bel et bien mis en place sa ceinture. Tout le trajet se passa sous les rires et les bavardages de sa fille et ce ne fut que lorsqu'il l'eut déposée en banlieue de Miami après avoir pris rapidement des nouvelles de ses parents, qu'il reprit la route afin de se rendre jusque chez Jaelyn. L'Aston Martin garée dans la cour suffit à lui mettre la puce à l'oreille, alors qu'il coupait le contact, les sourcils légèrement froncés. N'avait-elle pas dit qu'elle serait seule? Lui laissant le bénéfice du doute alors qu'il refermait la portière de son 4x4, il remonta l'allée en maugréant contre sa cravate, qu'il avait oublié de retirer. Maudit soit sa fille et ses idées rocambolesques! Son doigt appuya sur la sonnette alors qu'il détestait arriver les mains vides. Toutefois, il n'avait pas eu le courage de se rendre dans une boutique alcoolisée pour acheter une bouteille de vin ou n'importe quoi d'autre qui aurait pu faire l'affaire.

La porte s'ouvrit quelques secondes plus tard sur une Jaelyn ravissante et un sourire radieux éclaira le visage du médecin alors qu'il relevait les bras pour la serrer contre lui avec douceur. « Je suis content de te revoir. » Faisant le tour de la pièce des yeux, il fronça les sourcils avant de se retourner de nouveau vers elle, désormais un peu plus à l'aise. « Je ne savais pas que tu avais un goût prononcé pour les voitures de luxe! » Encore un peu sceptique, pourtant, le médecin fit un pas dans la pièce, prêt à parier que c'était bel et bien la voiture de Pride qui se trouvait devant la maison. Posant ses prunelles, songeuses et moqueuses à la fois dans celles de la jeune femme, il osa une blague salace, pensant qu'ils étaient bel et bien seuls. « À moins que tu ne gardes enfermé dans l'un de tes placards un certain jeune homme pour le martyriser? J'espère au moins que tu profites de la voiture! » Évidemment, son regard malicieux s'était posé sur elle alors qu'il croisait les bras, amusé. Décidément, Jaelyn n'avait pas finit de le surprendre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyDim 6 Mar 2011 - 23:18


« C'est vrai. » Souriant aux propos sucrés de son amant, la jeune femme le pria d’entrer. Alors qu’il posa avec douceur sa main sur la courbe délicieuse de sa hanche, Jaelyn se retint afin de ne pas défaillir. Chacun de ses gestes s’avérait être une véritable caresse et dieu qu’il était difficile de ne pas succomber. Exposé au regard curieux des voisins, la jeune architecte opta pour une chaste retenue, il était inutile d’alimenter quelques ragots ridicules et c’est avec véhémence qu’elle referma la porte derrière eux. Toisant son compagnon avec un intérêt grandissant, l’ange blond s’approcha du comptoir principal de la cuisine alors que Pride prit la parole avec détachement. « J'ai pris un livre de cuisine, pour Liam. » Consciente qu’il meublait la conversation afin de dissiper cette gêne des plus étranges, Jaelyn passa une main nerveuse dans sa chevelure blonde. « Tu as eu raison, c’est une bonne idée » Maudissant son fort intérieur pour cette réplique grotesque, elle se mordit la lèvre pour toute punition. Évitant ses prunelles enflammées, ses doigts fins se posèrent sur les verres à cocktails qu’elle venait de disposer quelques instants auparavant. Cette situation était si ridicule, mais après tout, elle l’avait supplié d’attendre, tout ceci était de sa faute et le businessman risquait d’en souffrir, tout comme elle. « En vérité je voulais lui offrir une cuisinière à domicile. Mais sa fille n'aurait sans doute pas apprécié de voir son père jouer au cuistot avec une cuisinière allongée sur une table pour la badigeonner d'huile... » Pourtant, malgré la légèreté de ses paroles, l’ange blond ne l’écoutait plus, bien trop occupée à se battre contre ses sentiments, Jaelyn fit le tour du comptoir avant de lui faire face. Un mince sourire parcouru son visage angélique, puis ne pouvant renier une énième vague de désir pour cet homme si cavalier et impétueux, elle le fit taire par la fougue d’un baiser affamé. Suffoquant sous les caresses de leurs lèvres quémandeuses, la jeune femme s’empara de ses épaules massives avant de plonger une main avide dans sa chevelure brune. « A quelle heure arrivent les autres invités ? » « Peu importe » murmura t’elle à bout de souffle. Alors que ses mains masculines parcouraient ses hanches délicates, elle l’embrassa à nouveau, libérée d’un immense fardeau. Il fallait cesser de se voiler la face quand à sa relation avec le mannequin. Noah n’existait plus, et elle était entièrement et amoureusement dévouée à ce prince sombre. Profondément entichée, la belle soupira lorsque la sonnette retentit. Fronçant son nez raffiné dans une moue irrésistible, ses yeux clairs se posèrent sur la porte d’entrée. « Goldie ... » Murmura t’elle dans un sourire. Toisant son amant encore enfiévré, elle s’empressa cependant d’aller ouvrir à son amie. Gracieusement féline dans un fourreau aux teintes d’un vert émeraude, Jaelyn enlaça la scandaleuse blonde, pour tout accueil. « Je suis si contente de te voir ! » Goldie pénétra dans l’enceinte de la villa aux allures victoriennes, puis vint saluer son patron. « J’espère que je n’interrompt rien au moins ? » Son amie n’était pas dupe et consciente qu’elle venait de les arracher à une fougue ardente, elle les toisa, l’un après l’autre. Lançant à Pride une œillade complice, Jaelyn s’approcha de la strip-teaseuse, avide de détourner son attention sur l’étoffe délicate de sa robe émeraude. « Tu es superbe ! » Son amie sembla apprécier ce compliment sincère puis, observant la salle avec intérêt, elle ajouta « Il ne manque plus que cette mystérieuse Maxine et on sera au complet pour accueillir ce cher Liam. » Tournant les talons, la jeune architecte s’approcha du comptoir avant de s’emparer de deux verres colorés et diablement alcoolisés. Elle en tendit un à son amant avec un sourire puis elle donna le second à Goldie. « Malheureusement Maxine ne viendra pas ce soir. Je l’ai eu au téléphone peu de temps avant que Pride n’arrive et elle a, apparemment, une urgence. »

Jaelyn n’eut pas le temps de trinquer avec ses invités que la sonnette retentit une dernière fois. Avec grâce, elle s’approcha de l’imposante porte en bois qu’elle ouvrir à la volée. Derrière celle-ci se trouvait un neurologue incroyablement élégant et par-dessus tout, souriant. « Je suis content de te revoir. » Le voir ainsi lui mit du baume au cœur et le serrant toute contre elle, elle surenchérit « Joyeux anniversaire ! » L’invitant à entrer, le jeune médecin toisa la pièce avant de reprendre la parole, « Je ne savais pas que tu avais un goût prononcé pour les voitures de luxe! » Un sourire radieux se dessina sur ses lèvres. « À moins que tu ne gardes enfermé dans l'un de tes placards un certain jeune homme pour le martyriser ? J'espère au moins que tu profites de la voiture! » Amusée, la jolie blonde se retourna vers son amant qui apparu dans le champ de vision du neurologue. Celui-ci réalisa avec stupeur et émotion qu’il s’agissait d’une surprise. La magnifique Goldie s’approcha du trio, lui donnant ainsi une touche de glamour et de sensualité. Deux hommes pour deux sublimes déesses, voilà que la soirée s’annonçait prometteuse. Frôlant la main de Pride avec douceur, subtilité que les autres invités ne remarquèrent pas, la jolie blonde ajouta avec malice. « Pride a eu une excellente idée, seulement pour toutes réclamations, il faudra s’arranger avec lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyLun 7 Mar 2011 - 14:16

« Peu importe » Ces mots soufflés avec véhémence et orchestrés avec langueur entre deux baisers passionnés, trahissaient l'impatience des amants dont les corps ne demandaient plus qu'une certaine intimité. Loin des lieux, loin de tout, loin des autres, ils s'étaient échappés le temps de quelques minutes dans les landes ardentes et chaotiques d'un amour dévorant, par la seule grâce de leurs baisers fougueux. Et si Pride se montrait bien trop conquérant, d'une main libérée du cadeau ainsi posé sur une table afin de s'approprier les courbes de Jaelyn, il en oubliait que les autres invités, eux, étaient ponctuels et ne tarderaient pas à arriver. Ainsi lorsque la sonnette retentit à la porte, et bien que la jolie blonde s'était redressée pour mieux se retourner vers l'entrée, les lèvres audacieuses de son amant ne quittaient plus son cou d'albâtre. Sa main taquine et joueuse vint retenir Jaelyn par la hanche, l'empêchant de lui échapper afin d'aller ouvrir à l'invité ; le jeu du jeune homme affamé vint arracher un bref rire amusé à la jolie blonde qui parvint à échapper à l'emprise de Pride à présent souriant. Toisant la belle de ses yeux ardents, il passa une main dans sa chevelure éparse afin de se recoiffer, avant de se diriger à son tour vers la porte ouverte sur une Goldie rayonnante. « J’espère que je n’interrompt rien au moins ? » Un sourire carnassier vint se dessiner sur les lèvres carmin du jeune homme qui toisait la stripteaseuse d'un air complice, son regard de braise venant soutenir l'insolence des prunelles satinées de la nouvelle arrivante. D'un maintien puissant et sûr de lui, Pride passa distraitement une main sur ses joues râpeuses, comme il écoutait sans vraiment les entendre, les futilités échangées entre les demoiselles. Entre des compliments se perdant sur les tenues choisies, les discussions se perdant sur la douceur du tissu, ou encore sur l'arôme floral du parfum délicieusement porté... Pride préférait encore rêvasser à quelques sombres idées, qu'il se contenterait d'évoquer plus tard, à Liam. Le baiser alangui posé sur sa joue vint le sortir de sa léthargie, et ce fut d'une oeillade piquante et cauteleuse que le brun ténébreux vint toiser la sulfureuse blonde qui s'éloignait alors. Ce fut par ailleurs dans un bref rire glacé que Pride vint accueillir les dires de Goldie. « Le 'mystérieux' sonne comme quelque chose de 'nuisible' à mes oreilles. » souffla alors le dandy dont les mains plongées dans les poches d'un pantalon coûteux trahissaient une attitude sereine et affirmée. Rejoignant ainsi Goldie et Jaelyn, Berrington se contenta d'attraper le verre qu'on lui tendait, sans s'attarder sur sa propre réplique. Ce dernier connaissait assez son employée et amie pour savoir que toute femme inconnue au bataillon et entrant sur ses terres avait quelque chose de potentiellement néfaste, et ce jusqu'à ce que la blonde féline n'ait pu jauger sa rivale. « Malheureusement Maxine ne viendra pas ce soir. Je l’ai eu au téléphone peu de temps avant que Pride n’arrive et elle a, apparemment, une urgence. » Le problème ainsi réglé, Goldie pouvait à présent rentrer ses griffes. Par ailleurs Pride ne connaissant pas la dernière invité, accueillit nonchalamment la nouvelle en portant son verre à ses lèvres, quand une sonnette vint alors retentir.

La voix de Liam résonna jusqu'à Pride et Goldie restés en retrait : d'abord serein, ce fut non sans un mince sourire amusé que le jeune homme entendit les dires du neurologue. « Un placard, vraiment ? » demanda-t-il à Goldie de sa voix suave et basse, non sans arquer les sourcils d'amusement. Non, ce n'était pas tant les placards étroits que Pride préférait, d'ailleurs c'était bien de reconnaissance publique... « Honnêtement je préfère encore les cellules humides des prisons de Miami. Mais ta condescendance me va droit au coeur. » Ce fut ainsi que le jeune homme fit son entrée, non sans un regard taquin envers Liam dont les yeux s'illuminèrent d'une surprise brève. Levant son verre à son ami – ironie d'un goût douteux lorsque l'on savait que le médecin sortait à peine de ses soucis d'alcool – Pride garda une main dans sa poche non sans trinquer à l'anniversaire de celui qui lui était cher. Jaelyn vint rejoindre le duo ainsi arrivé, non sans un frôlement délicat que Pride ne releva pas, afin de ne pas attirer les regards. Néanmoins le geste de l'amante avait eu le don de réchauffer son coeur polaire. « Pride a eu une excellente idée, seulement pour toutes réclamations, il faudra s’arranger avec lui. » « Joyeux anniversaire Liam. » Sans grande profusion enthousiaste dans sa voix, sans animation joyeuse, sans grands gestes fraternels, ce fut ainsi que le jeune homme lui souhaitait sa nouvelle année... Et pourtant ce fut d'un sourire sincère et d'un regard chaleureux que Pride accueillit l'intéressé, une froideur mordante lui collant à la peau, mais teintée d'une franchise affectueuse qu'on ne lui connaissait que peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMar 8 Mar 2011 - 17:27


« Tu es superbe ! » Goldie gratifia son amie d’un sourire sincère avant de poser les yeux sur la robe qu’elle portait. « Merci ; Je te retourne le compliment. » Maxine manquait à l’appel, et apparemment, la remarque de la belle blonde à ce sujet avait su tirer une réplique de la part de Pride qui collait parfaitement à la situation. Maxine restait un danger tant que la démoniaque Stewart n’avait pas encore eu la chance de faire sa connaissance et de s’assurer qu’elle n’aurait rien à craindre d’elle. Elle observa Jaelyn se diriger vers le comptoir et s’emparer des deux verres. Ses yeux se posèrent sur sa propre robe et le fil de ses pensées la conduire à repenser à l’origine de cette robe. Celle-ci était la victime d’un énième achat compulsif de l’époque où elle devait partager le même toit que Sloan. On ne trouvait un vert pareil et une coupe comme celle-ci que chez Hervé Léger, ce qui plongeait la belle blonde dans de lointains souvenirs. Bien avant qu’elle ne tombe enceinte, bien avant qu’elle n’emménage à Ocean Grove, à l’époque où elle était une jeune femme pleine d’espoirs et de rêves stupides. A son troisième casting, on cherchait des mannequins pour défiler pour la marque de haute couture Hervé Léger et même si Goldie avait toutes ses chances de passer haut la main l’entretient, ce qui l’avait démarqué des autres filles et qui lui avait valu les faveurs du créateur lui-même, c’était la façon qu’elle avait de parfaitement prononcer le patronyme du couturier. Grande fan de mode depuis sa plus entendre enfance et étudiante dans le domaine, elle n’avait eu aucun mal avec la prononciation française. Et contrairement à presque toutes les filles du métier, le fait qu’elle ait foulé le sol de la boutique parisienne Hervé Léger à l’âge de trois ans lui donnait un terrible avantage. Mais il était temps de laisser de côté le passé pour s’intéresser de plus près au présent. Elle attrapa le verre que lui tendait Jaelyn mais porta toute son attention sur ce qu’elle disait. « Malheureusement Maxine ne viendra pas ce soir. Je l’ai eu au téléphone peu de temps avant que Pride n’arrive et elle a, apparemment, une urgence. » La tigresse accueillit la nouvelle avec une joie non dissimulée ; Un mince sourire vint illuminer son visage, satisfaite de ne pas avoir à se préoccuper d’une quelconque rivale ce soir. Elle eut à peine le temps d’avaler une première gorgée de l’alcool fort que contenait le verre que la sonnette retentit, ne laissant aucun doute sur l’identité de la personne qui se trouvait derrière la porte d’entrée.

Restée en retrait avec Pride, Goldie fut amusée par la remarque de Liam. « Un placard, vraiment ? » Goldie posa son regard amusé sur son patron. « Il n’est apparemment pas au courant de ta préférence pour le lit de Jaelyn. » Vilaine Goldie ; Elle tapota l’épaule de son patron avant qu’il ne décide de rejoindre le duo que formait Jaelyn et l’invité d’honneur de la soirée. La tigresse emboita le pas de Pride, posant les yeux sur un Liam plus élégant que jamais. « Joyeux anniversaire Liam ! » De sa démarche féline, elle marcha jusqu’à lui et le prit dans ses bras, ne pouvant s’empêcher de lui glisser à l’oreille combien elle le trouvait beau ce soir. Elle ne résista pas non plus à la tentation de lui déposer un léger baiser au coin des lèvres. Sentir Liam contre elle lui fit oublier la présence de Pride et Jaelyn ; Tous ce qui lui venait à l’esprit était la nuit qu’ils avaient passés ensemble et la matinée agréable qui s’en était suivie durant laquelle il avait cuisiné pour elle. Depuis le fameux jour de leur rencontre, la belle blonde avait toujours eu un penchant pour le neurologue, elle ne s’en était jamais cachée et ce sentiment renforçait leur amitié. Mais aujourd’hui, alors qu’ils avaient décidé d’un commun accord que leur amitié survivrait à tout, même au fait de devenir amants, il fallait se rendre à l’évidence, explorer cette nouvelle facette de leur amitié perturbait l’esprit machiavélique qu’elle était ; Elle qui se voulait imperturbable venait de se faire prendre au piège par des sentiments qu’elle ne contrôlait pas et elle avait une sainte horreur de ne pas tout avoir sous son contrôle. Elle se réconforta en plaçant cette excitation et ces sentiments sur le compte de l’attrait de la nouveauté ; Chaque nouvel amant avait toujours eu cet effet sur elle, l’euphorie des premiers jours. Elle mit néanmoins de côté ces pensées inappropriées pour l’ambiance de fête qui régnait ce soir, s’éloignant des bras de Liam pour retrouver sa place entre lui et Jaelyn. Cette soirée réservait bien des surprises ; Certaines attendues, comme ce que leur avait préparé les deux belles blondes, et très certainement, d’autres inattendues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMer 9 Mar 2011 - 17:26

« Honnêtement je préfère encore les cellules humides des prisons de Miami. Mais ta condescendance me va droit au coeur. » Surpris alors qu'il ne s'attendait décidément pas à entendre la voix de son ami s'élever, le médecin s'était retourné pour lui faire face, son coeur ratant un battement alors qu'il se rendit compte que Goldie était à ses côtés, splendide. « Si tu veux, j'essaie de t'avoir ça pour pas cher! » ajouta-t-il avec un sourire amusé en direction de Pride, surpris d'accueillir Goldie au creux de ses bras alors que la belle blonde lui murmurait quelques mots à l'oreille, compliments qui lui soutirèrent un léger sourire en coin et qu'il lui aurait bien retournés, si seulement il n'avait pas été face aux autres. Son regard parlait pour lui néanmoins, alors qu'il la détaillait avec délice. Elle était vraiment ravissante, elles étaient vraiment ravissantes toutes les deux et Liam passa une main dans ses cheveux alors qu'il ne s'était pas attendu à ça. Jaelyn. Pride. Goldie. Réunis pour lui? Il avait écouté les voeux d'anniversaire sans vraiment les entendre, trop occupé qu'il était à s'assurer que tout ça était bien réel.

« Pride a eu une excellente idée, seulement pour toutes réclamations, il faudra s’arranger avec lui. » La voix de Jaelyn s'était élevée, mutine, et Liam ne put s'empêcher de tourner la tête vers elle avec une moue faussement énervée. Il ne parvenait d'ailleurs pas très bien à conserver un air sérieux alors qu'il n'avait qu'une seule envie: sourire. « Tu sais que tu vas regretter ça, un jour? » affirma-t-il à l'hôte de la maison non sans s'amuser brièvement de la situation. « Et toi aussi! » ajouta-t-il à l'égard de Pride, maintenant qu'il savait qu'il en était l'instigateur. Ses amis n'étaient que des traîtres et pourtant, Liam ne pouvait en rien leur reprocher d'avoir voulu faire de cette soirée un anniversaire surprise. Il n'avait jamais vraiment aimé les surprises, mais cette fois, c'était différent. Il se retrouvait avec trois personnes qu'il appréciait beaucoup et qui sait, peut-être que sa trente-deuxième année n'était qu'un prétexte au fond? Un prétexte pour qu'ils passent un moment tous les quatre à s'amuser et à ne penser à rien d'autre qu'à cette soirée? Il n'aurait pas cru avoir laissé échapper la date de son anniversaire à quiconque se trouvant dans cette pièce, mais ce n'était pas bien difficile à trouver! Et si ça se trouve, le sujet était venu sur le tapis, une fois, alors qu'il ne s'en souvenait plus. Desserrant le noeud de sa cravate un tantinet alors qu'il posait tour à tour son regard sur chacun des convives, il se sentait comme un enfant qui ouvre un cadeau trop volumineux. Enthousiaste, il s'approcha d'eux néanmoins, toisant le verre d'alcool entre les mains de Pride non sans émettre un léger sourire. Il aurait tant aimé pouvoir en prendre avec eux et pouvoir se laisser aller de la même façon qu'ils le feraient sans doute, mais c'était évidemment impossible. Plus jamais. Un verre serait le verre de trop et on le lui avait tellement répété que Liam ne pouvait que s'amuser de la situation dorénavant. Comme un adolescent qui ne saurait pas tenir l'alcool et s'empêcher de faire des conneries lorsqu'il avait bu un peu, il n'avait droit à aucune goutte.

Ses prunelles furent néanmoins attirées par le regard de Goldie, alors qu'il s'en détachait difficilement en détournant le regard. « Vous savez que Jaelyn a parfaitement joué son rôle? Et que si la fidèle Aston Martin de Pride n'avait pas été dans la cour, je n'aurais jamais pu deviner? » avoua-t-il avec un rire léger, offrant une oeillade amusée à son ami lui-même pour lui faire comprendre qu'il avait ainsi à moitié vendu la mèche, quand bien même Liam avait toujours eu des doutes jusqu'à les voir tous les deux dans son champ de vision. Se frottant les mains sous l'excitation, il ajouta sur un ton on ne peut plus sérieux: « Alors, que fait-on ce soir? Quelque chose qui puisse nous valoir un séjour en prison? Tu l'aurais, ta cellule! » s'amusa le médecin en reportant ses prunelles espiègles sur la silhouette de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyLun 14 Mar 2011 - 22:46


« Il n’est apparemment pas au courant de ta préférence pour le lit de Jaelyn. » L’attitude désinvolte de la jolie blonde l’amusa, bien que son amie souhaitait se faire discrète, cette boutade n’échappa en rien aux oreilles délicates de Jaelyn. Décidément, Goldie n’avait vraiment pas la langue dans sa poche et en proie à une situation plus qu’étrange, la jeune femme dût s’efforcer de ne paraître aucunement gênée. Après tout, elle assumait parfaitement son rôle d’amante, mais elle aurait toutefois souhaité que la tigresse conserve ce détail secret. Haussant les épaules avec détachement, la belle architecte chassa l’anxiété qui prenait peu à peu place sur son visage de poupée. La soirée était réussie et Liam semblait plus qu’apprécier cette surprise improvisée. Observant de ses yeux clairs le duo qui s’approchait du neurologue, un sourire se trouvait désormais dessiné sur toutes les lèvres. Pourtant, l’attitude de son amie interpella son attention, le baiser alangui délicatement posé sur la joue de Liam n’était en rien anodin et lançant un regard amusé au businessman, Jaelyn trempa ses lèvres maquillées dans le nectar alcoolisé. « Tu sais que tu vas regretter ça, un jour? » Encore en proie à une soudaine surprise, le médecin s’exclamait avec ferveur et engouement. Rieuse, la belle s’approcha de lui, déposa une main légère sur son épaule, avant d’ajouter « Je m’en doute, malheureusement ... » Espiègle, la jeune architecte, laissa ses convives près de la porte d’entrée afin de contourner l’îlot central de la cuisine. S’emparant d’un verre où s’y logeait un délicieux breuvage aux couleurs tropicales, Jaelyn retourna auprès de ses amis. Encore surpris par une telle attention, le neurologue vantait les louanges de sa perspicacité, et, effectivement, la voiture du dandy était garée en évidence devant la demeure de la belle. Pride venait de se trahir, comme un débutant. « Alors, que fait-on ce soir? Quelque chose qui puisse nous valoir un séjour en prison? Tu l'aurais, ta cellule! » Toisant ses amis avec malice, son regard s’attarda sur les traits fins d’une tigresse des plus élégantes, visiblement, Goldie avait de nombreuses idées en tête, mais celles-ci prendraient naissance, un peu plus tard dans la soirée. « Et bien avant tout, je vous propose de prendre place dans le salon » Désignant une pièce épurée et claire, d’un signe de tête, elle s’exécuta alors que Pride et Goldie précédaient le pas. Avec nonchalance, Jaelyn tendit à Liam une coupe colorée. Celui-ci hésita alors qu’elle le rassura dans un murmure. « Je l’ai préparé tout à l’heure, sois sans crainte, il n’y a rien qui pourrait te nuire. Je voulais que tu puisses trinquer avec nous tout de même ! » Lui assurant un clin d’œil emplit de bienveillance, la jeune femme lui fit clairement comprendre que ce cocktail n’était pas alcoolisé et Jaelyn avait soigneusement préparé ce nectar afin qu’il puisse prendre totalement part à la fête sans créer de malaise. Le médecin s’empara du verre avec un sourire puis, il vint s’assoir près du businessman.

« Goldie ! Tu pourrais venir m’aider s’il te plaît ?» Reprenant une gorgée d’alcool sucré qui vint lui brûler la gorge, les talons de la panthère vinrent frapper le sol avec violence. Puis, ses merveilleuses boucles blondes apparurent dans son champ de vision. Un énième sourire vint se dessiner sur son visage opalin, lorsque que Goldie se posta devant elle. Alors qu’elle lui tendait un plat orné de petits fours, Jaelyn ajouta, espiègle « Je te remercie, et au fait … tes yeux ne mentent pas …» Faisant allusion aux nombreux regards qu’elle lançait au médecin, la belle architecte ne pût s’empêcher de taquiner son amie. Elle appréciait la complicité qu’elle entretenait avec cette sulfureuse et scandaleuse jeune femme. En dehors des récits d’Ella, Goldie avait été la seule personne qui fut définitivement présente lorsqu’elle se retrouva en fauteuil roulant, et partageant leurs peines, Austen avait su découvrir la véritable facette de la strip-teaseuse. Une âme désillusionnée mais désespérément courageuse et téméraire. Dans une langueur féline, sa complice vint retrouver les deux hommes, avant de prendre place auprès du neurologue. Toujours affairée en cuisine, la belle architecte sursauta lorsqu’une nouvelle ombre se planta devant elle. Son amant, au charisme ravageur, la toisait avec assurance. « Pride ? Tu … tu as besoin de quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyMar 15 Mar 2011 - 20:11

Le mépris luisant dans son regard sombre alors qu'il darda Goldie lui tapotant l'épaule, vint de surcroît lui octroyer un frisson d'un affront refoulé : si son visage aux traits arrogants se montrait effectivement hautain quant au geste de la demoiselle, Pride n'en pipa mot néanmoins. Oh miracle de la nature ; l'homme conserva son venin et ne le distribua pas sur le tranchant de quelques mots acerbes et virulents crachés ici et là. Après tout, l'anniversaire de Liam méritait bien un cynisme muet de la part de Pride : oui ce soir, il se montrerait sage au niveau des discours qu'il desservirait... Du moins, il l'espérait... En vérité, le jeune homme avait déjà oublié sa promesse lorsque leur ami vint le taquiner sur sa voiture qui l'avait trahie : « Je m'excuse, je viendrais en jet privé la fois prochaine, pour plus de discrétion encore. » Bien évidemment, le 'je m'excuse' sonnait tel un 't'es drôle mais je n'allais tout de même pas garer MA précieuse voiture à des kilomètres d'ici pour TON anniversaire surprise', néanmoins le ton fielleux de Pride s'était mué en une pique affectueuse... malgré le regard noir du jeune homme dont le simple fait de se séparer de son Aston semblait être sacrilège. Du moins tant que cette dernière ne serait pas remplacée par la porsche tant désirée, elle demeurerait la seconde femme de sa vie – et il était fort pratique d'avoir pour préférée, une voiture à la robe parfaite : à moins de refuser de lui faire régulièrement une vidange, elle au moins ne vous laissait pas tomber – , la première se trouvant ici même dans la pièce. Néanmoins, au vu de la fausse indifférence que Pride montrait pour Jaelyn devant les deux autres convives, que pouvait-on dire lorsque l'homme d'affaires n'aimait pas la personne en question... Finalement les boutades du trentenaire conservèrent la bonne humeur générale, quand bien même l'ego surdimensionné de Pride fut piqué à vif : dardant son ami d'un sourire en coin, il ne pouvait que saluer, amusé, les observations légitimes de Liam quant à l'inexistante discrétion de Berrington (mais puisqu'on vous dit qu'on ne gare jamais une Aston à moins de vingt mètres de son propriétaire...)

Enfin, la petite bande d'amis pénétra dans le salon, et si la soirée n'avait tenue qu'à Pride, celui-ci aurait traîné Liam dans un lieu branché rempli de divines créatures opportunistes et de cruelles tentations alcoolisées. S'il était vrai que le businessman tenait à la sobriété de son meilleur ami, ne serait-ce que pour ne pas se souvenir d'une loque de mère dont l'amour se portait plus au goulot de son whisky qu'à ses propres enfants, Pride n'était pas assez dévoué ni philanthrope pour comprendre qu'on ne tente pas un alcoolique avec une margarita... Fête ou pas fête, sublime créature ou pas. Au final, se retrouver en petit comité improvisé avait aussi quelque chose de grisant : l'intimité d'un foyer, après le passage de l'ouragan, était une valeur sûre en ces temps perdus. Mais bientôt les deux ravissantes demoiselles se dirigèrent dans la cuisine, les laissant entre hommes : Pride posa sa coupe sur la table basse, quand assis sur le canapé, il s'avança d'une prestance sûre avant de poser ses avant-bras sur ses jambes. Toisant l'intéressé de ses yeux ambrés, la lueur sérieuse brillant dans son regard, ainsi que son sourire en coin, vinrent trahir quelques paroles de mauvaise augure. Berrington préparait quelque chose, c'était certain, et il allait pour partager sa merveilleuse mais lugubre idée à Liam : « J'ai à te parler affaires. » Sourire mutin mais ténébreux ; ce fameux rictus narquois pourtant offert presque chaleureusement, pouvait faire frémir n'importe quel désaxé mental. Visiblement, ce qu'allait avancer Pride avait quelque chose d'à la fois important et peu commun, la preuve étant qu'il osa un bref regard vers la cuisine, avant de reprendre de sa voix suave et basse. « J'investis un nouveau marché. Et crois moi on y trouvera autant de demandeurs que d'offrants. Des demandeurs, qui seront prêts à payer très cher. J'aimerais t'avoir comme associé. » La silhouette fine de Goldie vint réinvestir les lieux, un plat à la main ; ce fut néanmoins terriblement serein que Pride vint la toiser quelques secondes de ses prunelles pénétrantes, avant de se redresser avec superbe. Observant la jolie blonde dont le regard affamé venait à dévorer d'une vicissitude exquise les traits de Liam, le brun ténébreux se redressa avec arrogance, lui offrit un sourire amusé, et murmura d'une froide déférence. « On en reparlera demain. » Et le jeune homme de gagner à son tour la cuisine où l'attendait un met délicieux, laissant derrière lui les amants retenus.

La silhouette imposante et ravageuse de Pride s'arrêta sur le seuil, quand d'une épaule massive il la plaqua contre l'embrasure de la porte. Observant Jaelyn à la dérobée, le jeune homme ne dissimula pas la lueur carnassière ni l'étincelle lubrique dans ses prunelles plein d'appétence. Aucun sourire ne vint se dessiner sur son visage, tant il sentait la faim lui couper les entrailles, sans pouvoir y remédier : redessinant les courbes de Jaelyn de ses prunelles scabreuses, il s'imagina mille et uns fantasmes peu catholiques pouvant se passer ici, dans la cuisine, avec ou sans le plan de travail. « Pride ? » Enfin, les obsidiennes de l'amant dévièrent sur le visage de la jolie poupée, d'une lueur toujours aussi vorace qui se voulait retenue. L'on pouvait pourtant percevoir toute la tension charnelle émaner de son aura sombre, la lubricité exhalant par tous les pores de sa peau, autant que le son du tambour d'un organe battant, rythmant des mélopées amoureuses. « Tu … tu as besoin de quelque chose ? » Un soupir brûlant s'échappa des lèvres du jeune homme quand, se redressant alors, il se dirigea vers la belle et posa sa main quémandeuse au creux de ses reins. Portant ses lèvres à son cou sucré, il laissa glisser le mutisme de ses mots ainsi comblés par les gestes sensuels, par un frôlement délicat lui arrachant des frissons. Caressant la douceur de son épiderme par ses lèvres n'y déposant aucun baiser, il lui donnait envie comme il se devait de réprimer son propre désir : non pas parce que Goldie et Liam se trouvaient dans l'autre pièce... Mais parce que le parfum de cet autre, l'amant de Jaelyn, pouvait à tout moment se dégager de la grâce de ses cheveux... Il ne pouvait pas. « J'estime avoir attendu trop longtemps. », murmura le jeune homme ivre d'amour et de désir, dans une transe aussi bien voluptueuse, possessive que tranchante. Ses lèvres remontant en un délicieux effleurement à son oreille, le jaloux vint allumer les sens de la belle, d'une passion vive et vengeresse. « Quand vas-tu lui dire. Tu as promis de me revenir vite, mais le temps suspend sa course. » D'une sensualité brûlante, le jeune homme demandait son dû sans pouvoir le prendre. Alors, d'un sourire taquin, il vint piquer la douce Jaelyn d'une provocation violemment sensuelle . « Menteuse. » souffla-t-il en référence aux dires de la douce lui ayant promis de s'en occuper au plus vite. Sa main audacieuse, autant que son souffle licencieux et ses murmures frémissants, vinrent arracher à la belle, une respiration plus saccadée. « En fin de semaine ... Noah est à Rio pour un shooting, mais il se doute de quelque chose. Je ne l'ai pas vu depuis quelques jours. Il ne comprend pas pourquoi je suis aussi distante. Je dois lui en parler vendredi ... » Alors le jeune homme se redressa, toisa Jaelyn dans un regard autant affamé que tendre dont la lueur de déception ne vint prendre qu'une partie de son envol, et d'un dernier geste il vint se détacher du corps frêle de la belle. Déposant un baiser sur le front blanc de son amante, lui signifiant autant son approbation qu'une mise en garde jalouse lui faisant comprendre qu'il ne voulait rien, tant qu'elle partageait théoriquement la couche d'un autre, il finit par tourner les talons avant d'inviter Jaelyn à en faire de même pour mieux regagner le salon.

Et que dire de la scène s'offrant à eux : trouvant Liam et Goldie dans une position laborieuse sur le canapé (sans doute était-ce la manière de la jolie blonde de lui souhaiter un bon anniversaire), Pride eut un sourire amusé lorsqu'il observa la cravate de son ami s'étant lâchement échappé pour finir sa course quelque part sur le tapis. « Moi non plus, je ne la trouvais pas à mon goût. » fit le jeune homme dans un plissement de nez taquin, plongeant alors sa main dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyDim 27 Mar 2011 - 21:01


Suivant le groupe d’amis jusqu’au salon, Goldie eut à peine le temps de s’assoir que Jaelyn l’appelait depuis la cuisine pour solliciter son aide. La jeune blonde déposa son verre sur la table basse avant de se lever et de prendre la direction de la cuisine, faisant claquer au sol ses talons aiguilles. Arrivée sur les lieux, sourire aux lèvres, elle posa les yeux sur le plateau que lui tendait son amie. « Je te remercie, et au fait … tes yeux ne mentent pas …» Goldie prit le plateau de petits fours entre ses mains et se mordit le coin inférieur gauche de la lèvre, amusée par la remarque que venait de lui faire Jaelyn. Si elle aurait préféré, pour le moment, garder secrète la tournure qu’avait prise son amitié avec Liam, elle ne pouvait pas nier qu’elle était heureuse de pouvoir en parler à quelqu’un ; Qui plus est à une amie en qui elle avait confiance et qui ne la jugerait pas. C’est donc sur un ton décontracté mais qui trahissait une pointe d’excitation que Goldie prit la parole. « Amitié améliorée. J’ai toujours été une grande fan de ce concept. » Et gratifiant une nouvelle fois son amie d’un énième sourire amusé, elle lui fit un clin d’œil avant de disparaitre de la pièce. Si Goldie ne s’était pas étalée sur la relation qu’elle entretenait avec Liam, c’était parce qu’elle ne voulait pas s’avancer en parlant trop vite et trop tôt. Il fallait d’abord qu’elle soit totalement sûre des mots qui pourraient la définir, autres qu’amitié améliorée. Elle revint au salon où elle retrouva Pride et Liam apparemment absorbés par une conversation importante ; Elle posa ses prunelles vertes sur Pride qui venait de se lever, mais très vite, son regard atterrit sur Liam, toujours assis et avec qui, elle allait vraisemblablement pouvoir passer un peu de temps seule à seul.

On pouvait lire dans le regard de la blonde fougueuse une passion dévorante qu’elle n’était pas sûre de pouvoir contrôler. Elle déposa sur la table basse le plateau qu’elle avait entre les mains et vint prendre place aux côtés de son amant. Jamais elle n’aurait imaginé qu’un jour elle sentirait son rythme cardiaque accélérer de la sorte au simple fait de se trouver à proximité de Liam. Depuis leur nuit ensemble, la belle blonde avait du mal à penser à autre chose, aux sentiments grandissant qu’elle éprouvait à son égard. Elle plongea son regard dévorant dans celui de son amant, rapprochant son visage du sien ; Elle pouvait sentir son souffle chaud sur sa peau, et comme si celui-ci l’appelait et sans crier gare, elle déposa ses lèvres sur celles de Liam. Dans un baiser emplit de passion et de fougue, elle laissa ses mains se promener sur le torse de celui-ci, et emportée par la passion, elle dénoua sa cravate, qu’elle laissa glisser jusqu’au sol. Goldie en était venue à tout oublier, oublier la pièce dans laquelle elle se trouvait, oublier que Jaelyn et Pride pouvait revenir à tout instant ; Tout ce dont elle était sûre et qui la poussait à continuer, c’était ce sentiment qui l’avait envahi dès le moment où elle avait posé ses yeux sur Liam quelques minutes plus tôt. Le canapé du salon n’était pas le meilleur endroit pour se laisser aller à ce genre d’envie et l’inconfort de sa position l’a força à freiner son élan et à décoller ses lèvres de celles de Liam, gardant son visage entre ses mains et scrutant chacun de ses traits parfaits. Elle aurait aimé parler, dire quelque chose, mais les mots n’étaient pas nécessaires pour définir ce qu’elle ressentait à ce moment-là. Et visiblement Liam partageait lui aussi le même besoin qu’elle, puisqu’elle n’eut pas le temps de reprendre ses idées qu’il l’a basculait à l’arrière, déposant à son tour ses lèvres quémandeuses sur celles de la tigresse, qui se laissa faire profitant de chaque seconde que dura ce baiser, écourté par le retour dans la pièce de Jaelyn et Pride. Trop absorbée par Liam, ce qui avait trahi leur arrivée était la voix de Pride qui venait de s’élever dans le salon. « Moi non plus, je ne la trouvais pas à mon goût. » Dur retour à la réalité, Liam s’écarta de la jeune femme, qui se redressa, réajustant sa robe sur ses cuisses et passant une main dans ses boucles blondes. Pas gênée pour autant, elle offrit aux deux arrivants un large sourire avant d’attraper son verre sur la table et de le porter à ses lèvres, le terminant. « Je t’avais dit que j’aimais ça. » Elle déposa ses yeux sur Jaelyn, pour qui la remarque prendrait tout son sens puisque Goldie faisait référence aux quelques mots qu’elles avaient échangé dans la cuisine pour afin d’expliquer les regards instants qu’elle avait pour Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyLun 28 Mar 2011 - 15:52

« Je m'excuse, je viendrais en jet privé la fois prochaine, pour plus de discrétion encore. » « Tu sais bien que je n'aurais jamais cru que Jaelyn puisse avoir l'audace de m'inviter ici avec vous deux! Elle ne cessera jamais de nous surprendre! » Amusé par la réaction de son ami, il n'avait pas cru le vexer en affirmant que l'Aston garée dans l'entrée avait fait naître en Liam un doute, qui s'était aussitôt évaporé dès lors qu'il tentait d'imaginer Jaelyn qui tentait de le piéger. Qui aurait cru la blonde capable d'une telle fourberie? Certainement pas lui! Évidemment, d'après leurs dires, c'était l'idée de Pride, ce qui était déjà un peu plus crédible! Alors qu'il s'apprêtait à suivre ses amis au salon, Jaelyn l'arrêta un moment pour lui tendre une coupe colorée aux effluves encourageantes. Néanmoins, le médecin hésita, conscient qu'il n'avait plus le droit à aucune goutte d'alcool. Aucune. « Je l’ai préparé tout à l’heure, sois sans crainte, il n’y a rien qui pourrait te nuire. Je voulais que tu puisses trinquer avec nous tout de même ! » « Oh ... » affirma-t-il avec un sourire alors qu'il posait une main reconnaissante sur l'épaule de Jaelyn. « Merci. » laissa-t-il échapper, touché de la délicate attention dont elle avait fait preuve pour lui épargner une gêne et un malaise qu'il préférait éviter depuis sa sortie de cure. Rejoignant les autres au salon, accompagné de Jaelyn, il prit place aux côtés de Pride en prenant lui aussi une gorgée de sa coupe, désormais heureux de savoir qu'il garderait le contrôle de la situation et de lui-même peu importe le nombre de breuvages qu'il buvait.

Il suivit des yeux la silhouette de Goldie qui s'échappait pour rejoindre Jaelyn à la cuisine, reportant finalement son attention sur son ami. Pride semblait d'ailleurs préoccupé par quelque chose en particulier, ce qui ne manqua pas d'alerter le médecin. « J'ai à te parler affaires. » Surpris, Liam arqua un sourcil non sans poser sa coupe sur la table de façon à se retourner légèrement pour s'assurer de la véracité des propos de Pride. « Si tu as besoin de moi pour tester tes nouvelles danseuses et leur accorder une note sur dix ... » blagua-t-il avec un sourire sur un ton qui contrastait énormément avec la fois où, énervé, il l'avait convoqué chez lui afin qu'il fasse disparaître la call girl qui avait élu résidence dans son salon. Bien sûr, il tentait simplement de détendre l'atmosphère, mais le sérieux de Pride suffit pour que Liam s'interroge réellement sur les intentions de ce dernier. « J'investis un nouveau marché. Et crois moi on y trouvera autant de demandeurs que d'offrants. Des demandeurs, qui seront prêts à payer très cher. J'aimerais t'avoir comme associé. » Un nouveau marché? Liam n'eut toutefois pas le temps de poser de nouvelles questions que Goldie refaisait une apparition surprise, tellement sublime dans sa robe. Le médecin ne put s'empêcher de suivre les courbes de son corps alors qu'elle posait le plateau qu'elle portait sur la table devant eux. Sa robe lui allait à ravir et la grâce dont elle faisait preuve en marchant sur ces échasses l'émerveillait à chaque fois. Son sourire, ses boucles, son regard avide, tout en elle lui avait manqué et il ne s'en rendait compte que maintenant. « On en reparlera demain. » Un bruissement sur sa gauche le ramena à la réalité du moment, alors que Pride se relevait pour se rendre apparemment à la cuisine. Il eut un sourire charmé et charmeur lorsque Goldie vint prendre place à ses côtés, alors qu'il savait pertinemment qu'il ne pourrait jamais résister à toutes les tentations que lui imposait la belle blonde. Le baiser suffit à attiser le feu et le désir qui brûlaient en lui et les frissons qui le parcoururent dès lors qu'elle lui eut retiré sa cravate lui faisaient oublier l'endroit dans lequel ils se trouvaient. Tant pis pour Pride et Jaelyn. Tant pis pour leur arrivée impromptue dans quelques minutes sans doute. Pour l'instant, ils étaient seuls et Liam ne comptait pas laisser la jeune femme s'échapper comme ça, revenant à la charge alors que Goldie s'était éloignée, sans doute un peu plus raisonnable que lui. Sa main glissa sur la peau douce de sa nuque délicate, ses lèvres prenant de nouveau possession des siennes avec passion.

« Moi non plus, je ne la trouvais pas à mon goût. » Surpris par l'apparition de Pride et Jaelyn alors qu'il ne les avait pas entendu arriver, Liam se replaça correctement sur le sofa, sa main effleurant dans une caresse à peine perceptible la cuisse de sa belle. Un sourire timide de s'être laissé prendre au jeu comme un adolescent vint poindre sur ses lèvres alors qu'il reprenait une gorgée de sa boisson pour ne pas laisser transparaître son soudain malaise. « Je t’avais dit que j’aimais ça. » Intrigué, le médecin posa son regard sur la blonde toujours assise à ses côtés, se perdant un instant dans la profondeur de ses yeux. Se relevant pour récupérer la cravate toujours au sol, il haussa les épaules avant de la déposer sur la table. « Elle m'étouffait. » affirma-t-il pour expliquer la présence de sa cravate partout sauf autour de son cou. Évidemment, son ton sérieux n'existait que pour rendre sa blague un peu plus comique, maintenant qu'il savait que personne dans ce salon n'était dupe quant à la relation qui l'unissait à Goldie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  EmptyVen 22 Avr 2011 - 0:11


Surprise, ses yeux clairs se posèrent d’abord sur l’étrange couple qui bavardait dans le salon, avant de toiser la carrure massive de son impétueux amant. Pride venait de pénétrer dans la cuisine et ne sachant comment appréhender cette situation, ses mains fines serrèrent fermement le plat qu’elle venait de sortir du four. Sa requête s’avérait être stupide, car Jaelyn connaissait pertinemment la raison de sa venue. Ils se devaient d’être seuls, un instant. Comment deux amants désespérément épris l’un de l’autre pouvait nier une quelconque tension charnelle ? Son corps tout entier appelait au désir, son parfum enivrant semblait caresser sa peau, la narguant de ne pouvoir lui appartenir. Baissant les yeux, la jeune femme poussa un soupir de douleur. Pride la torturait et grand Dieu qu’il le faisait bien. Plongeant sa main puissante dans le creux de ses hanches, l’ange blond poussa un énième soupir de plaisir. Ses lèvres vinrent caresser la finesse de son grain de peau, alors qu’un murmure rauque vint soulever ses passions. « J'estime avoir attendu trop longtemps. » Soumise, Jaelyn acquiesça avec véhémence. Cela en était de trop, Noah devait prendre conscience du lien qui l’unissait au businessman. La jeune femme ne pourrait endurer de le perdre à nouveau. « Quand vas-tu lui dire. Tu as promis de me revenir vite, mais le temps suspend sa course. » Les mots manquaient à son âme tourmentée, mais face à l’appétence lubrique de Pride, elle demeura muette. Ses lèvres frôlèrent une nouvelle fois sa nuque gracieuse et sous la puissance d’envies charnelles, ses ongles vernis vinrent se planter dans la peau satinée de ses cuisses. « Menteuse. » Niant mensonges et non-dits, Jaelyn voulu lui expliquer la raison de son silence, mais son amant, éperdument amoureux, ne lui en laissa pas le temps. Sa main aguerrie lui arracha un soupir concupiscent qu’elle voulu taire, et haletante, Jaelyn reprit. « En fin de semaine ... Noah est à Rio pour un shooting, mais il se doute de quelque chose. Je ne l'ai pas vu depuis quelques jours. Il ne comprend pas pourquoi je suis aussi distante. Je dois lui en parler vendredi ... » Ses rétines azurées vinrent toiser la beauté d’un visage visiblement déçu. Ses traits sauvages se fermèrent, adoptant une attitude carnassière, jalouse. Lentement, Pride se détacha de son corps frêle, alors qu’elle tentait de l’en empêcher. Clôturant cet intense moment teinté d’un érotisme salvateur, il déposa ses lèvres masculines sur son front gracile avant de l’inviter à le rejoindre dans le salon. Le dandy avait imposé ses règles, visiblement, il ne voulait rien d’elle tant que la belle partageait sa vie avec Noah Dickers. Pourtant, Jaelyn ne l’entendit pas de cette oreille, et désireuse de lui prouver qu’il était l’unique personne qu’elle avait toujours intensément aimé, elle le rejoignit, un léger sourire naissant au coin de ses lèvres. Retrouvant la chaleur du salon, Jaelyn fut étonnée de surprendre Liam et Goldie dans une atmosphère brûlante et envieuse. Pendue à ses lèvres, la scandaleuse blonde vint retrouver sa place, amusée par cette situation. La cravate du médecin avait retrouvé le sol et Pride, malicieux, ne pût s’empêcher de taquiner son ami. « Moi non plus, je ne la trouvais pas à mon goût. » Le rire de Jaelyn sembla troubler Liam qui rougit davantage. Goldie ne lui avait pas menti, car ses sentiments envers le neurologue semblaient incroyablement sincères.« Je t’avais dit que j’aimais ça. » Son regard vint retrouver la grâce féline de la panthère et amusée, l’ange blond surenchérit. « Et bien, je vois que tu n’y vas pas de main morte Goldie. Ne lui en donne pas trop, tu vas lui gâcher sa surprise. » Ponctuant sa phrase d’un clin d’œil que seule son amie pouvait comprendre, elle prit place sur le sofa, non loin de Pride. Déposant l’immense plat de victuailles, Jaelyn profita d’un court instant d’inattention de la part de ses amis, pour faire courir ses doigts sur la cuisse de son compagnon. Puis, glissant outrageusement vers son bassin, la blonde incendiaire lui murmura, brûlante. « Et si pour ce soir, tu oubliais Noah … »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





What a surprise !  Vide
Message(#) Sujet: Re: What a surprise ! What a surprise !  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

What a surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-