AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear 27GN850-B 27″
299.99 € 429.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? EmptyMer 9 Fév 2011 - 22:11

1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 2mg9j4g1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Ega010
Copyright: Swaying Reed & SinnerWhisper

Après une journée bien remplie, il est d'usage de s'écrouler sur son lit, et de s'endormir paisiblement jusqu'au lendemain matin. Celie n'échappait pas à la règle, et faisait même en sorte d'être crevée, pour ne pas devoir tergiverser cent sept ans dans son lit, avant de s'endormir. Trop penser, ça ne lui réussissait pas trop en ce moment, alors elle faisait tout son possible pour rester toujours occupée. Ça marchait plutôt bien d'ailleurs, son système l’empêchait de trop penser à sa vie à New-York et tout ce que ça impliquait. Le mariage, le divorce, son abandon, sa cause, et j'en passe.

Ce soir là n'échappa pas à la règle, et Celie s'endormit en moins de 5 minutes, à peine le temps de réfléchir à la journée du lendemain. Elle rêvait, quand elle fut réveillé. Elle commatait totalement, à peine éveillé, tout juste consciente que quelque chose l'avait sorti de son sommeil. Elle ne mit cependant plus très longtemps à en déterminer la cause. Dehors, quelqu'un criait. A priori c'était un homme, jeune, et surtout complètement sec. Celie soupira. En aménageant dans un quartier résidentiel, type banlieue chic, elle avait cru pouvoir échapper à ce genre de nuisance, mais visiblement non, peu importe où on se trouvait, les bourrées avaient le chic pour emmerder leurs voisins à n'importe quelle heure de la nuit. Celie était habitué au bruit, ayant vécu à New-York, mais ça s'était vraiment insupportable! Il criait fort le bougre, par dessus le marché! Ou alors il était tout prêt? Mais bref, Celie voulait dormir, et elle comptait pas bouger de son pieu! Elle s'y sentait très bien, alors elle y restait. Et puis elle aurait eu froid si elle sortait de là.

Celie dû pourtant s'y résoudre. Ça faisait bien une demi heure que cet imbécile l’empêchait de dormir. Ça en devenait agaçant, limite casse-couille, et vraiment très pénible. Elle grommela. Peu importe l'idiot qui l’empêchait de dormir, mais il allait prendre cher. Celie était de mauvais poil au réveil, encore plus quand on la faisait chier aux alentours de 4h du mat'. Elle se leva, et son premier réflexe fut de s'allumer une clope. Fichue habitude matinale! Ça la perdrait un jour! Mais peu importe, elle avait un emmerdeur à engueuler. Elle ouvrit donc la porte d'entrée, prête à en découdre avec qui serait là dehors. Quel fut donc sa surprise, en tombant nez à nez avec un grand brun, qui sentait l'alcool à des kilomètres, et qui avait l'air d'attendre que Celie lui ouvre. C'était quoi ce bordel? Elle eut un moment de recul, à cause de la surprise. Ce dernier dut prendre ça pour une incitation à rentrer, car il ne se gêna pas pour franchir le seuil, et se mettre à son aise. Elle détestait vraiment les bourrées quand elle ne l'était pas également! ><

- On peut savoir pour qui vous vous prenez là? Dégagez de chez moi! Et bordel prenez une douche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: Re: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? EmptyJeu 10 Fév 2011 - 17:50

Pour James, c'était une soirée arrosée comme une autre et aussi il n'était pas vraiment surprenant que ce genre de situation soit celle dans laquelle il se trouvait actuellement. En effet, après avoir passé sa soirée en boîte avec des amis à boire de la tequila par shots de cinq, James pouvait avouer qu'il n'était pas totalement lucide. Pour décuver, il avait donc choisi de rentrer chez lui avec ses pieds, ce qui n'était ni une bonne ni une mauvaise idée. La meilleure idée qui aurait pu se présenter dans son esprit eut été de prendre un taxi, mais James avait souvent eu des différents avec les chauffeurs qui n'acceptaient visiblement pas le vomis dans leurs véhicules de fonction. Marcher était donc la meilleure option que James possédait, et aussi il s'était mis en route pour gagner son domicile.
Après des minutes de marche dans un état plus que second, James avait rapidement quitté le centre de la ville, et il était arrivé dans le petit quartier résidentiel de Lemon Street, où il vivait. Il s'approcha d'une maison qu'il pensait réellement être la sienne, et s'assit devant la porte, dans les marches, puis sorti son téléphone de sa poche. Il se rendit compte que dans sa main il n'avait plus qu'un joint, et plus de portable, et que ce n'était pas comme cela qu'il allait réussir à rentrer chez lui. Pour se calmer et réfléchir, le mieux pour lui fut d'allumer son joint, et de rester assis à penser. Il resta donc assis dans cette position pendant une quinzaine de minutes avant de se décider à agir. Il décida en premier lieu de crocheter la porte, mais avec un briquet ça semblait impossible. James se mit donc à crier :

- Ouvre Papa, j'ai perdu mes clés !!

On pouvait entendre à sa manière de prononcer les mots qu'il était vraiment cassé, et n'importe qui dans le quartier aurait pu appeler la police, mais visiblement James eut de la chance, car la porte s'ouvrit au bout de quelques minutes, et James entra dans la maison, son spliff toujours dans la bouche. Il alla alors s'installer dans le premier canapé qu'il trouva, tira quelques taffes avant d'être perturbé par une voix qui semblait crier « On peut savoir pour qui vous vous prenez là? Dégagez de chez moi! Et bordel prenez une douche! » James tourna la tête vers la voix, et ce qui était flou avant devint une personne, qui fit sursauter James qui s'exprima alors :

- Vous foutez quoi chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: Re: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? EmptyVen 11 Fév 2011 - 23:07


Celie soupira. Il était vraiment vraiment bien déchiré, pour s'inviter ainsi chez elle, et squatter le canapé. Elle se demandait bien comment elle allait pouvoir se débarrasser de ce déchet ambulant. Ca n'allait pas être de tout repos en tout cas. Elle espérait juste qu'il ait l'estomac solide, ou tout du moins, qu'il attende d'être sortit de chez elle pour vomir tout ce qu'il avait bu. "Vous foutez quoi chez moi ?" Celie ne put s’empêcher de rire. Aïe, elle allait avoir du mal à lui faire comprendre la situation visiblement. Celie qui a un quota de patience assez limitée, ne mettrait pas longtemps avant de vraiment s'énerver.

Elle respira un grand coup. Elle sentait - au sens propre comme au figuré - qu'elle allait en chier à le faire bouger de son canapé pour qu'il déguerpisse; De toute façon au pire, elle lui botterait le cul, après l'avoir bâillonner pour qu'il arrête de gueuler à la mort, et hop le tour serait joué! Mais avant de se salir les mains, elle allait tenter la manière douce.

- Hum... Je vous retourne la question. Vous êtes chez moi là...

Bon visiblement, vu la tête d'idiot fini qu'il lui tirait, il n'avait pas l'air de comprendre, ou en tout cas il ne la croyait pas. Bon, d'accord, nouvelle tentative de dialogue. Enfin dialogue c'est un grand mot, face au truc complètement déchirée qui était devant elle.

- Vous habitez où?

Avec un peu de chance, ce n'était pas très loin, et elle pourrait aller se recoucher ensuite. La chance ne faisait pas vraiment parti de ses grandes amies, mais qui ne tente rien n'a rien. En attendant, elle lui confisqua son joint, et tira dessus. Mouais bof, elle avait fumé mieux. Du coup elle l'écrasa et revint sur sa fidèle clope.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: Re: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? EmptyDim 13 Fév 2011 - 19:06

James fixa l'inconnue un instant, après avoir posé cette question, et gardait un air ébahi qui montrait bien à quel point il n'était pas en état de comprendre la situation. Mais quand elle lui dit « Hum... Je vous retourne la question. Vous êtes chez moi là... » James commença à réfléchir, se leva du canapé, et éclata de rire en comprenant ce qui venait de se passer. Il posa une main sur son crâne, et essaya de contenir son rire qui s'était transformé en fou rire alors. Il reprit ses esprits, se frotta les yeux, puis regarda la jeune femme :

- Oh mon dieu, désolé, c'est juste hilarant... Si je suis en état de m'en rappeler demain ce sera sûrement une de mes 5 meilleures histoires de cuite.

En effet, la situation était plutôt comique, enfin pour James. Car être réveillé en pleine nuit par un inconnu complétement bourré qui rentre chez vous et s'installe dans votre canapé, ce n'était pas forcément le rêve de tout le monde. Surtout dans un quartier normalement réputé pour être plutôt calme et tranquille. Reconsidérant cela du mieux qu'il le pouvait dans son état, James essaya donc de reprendre un peu son sérieux, et replongea de nouveau son regard dans celui de la jeune femme :

- Vraiment désolé, encore. Je m'appelle James Hoover et j'habite au 1395, je crois que je me suis juste trompé de rue...

James regarda la jeune femme lui piquer son joint, tirer une barre dessus, et pensa alors qu'il était tombé sur une voisine sympathique... Mais alors elle l'écrasa, ce qui n'eut pas pour effet de rendre James joyeux, mais la situation ne lui permettait pas de dire grand chose. Il avait déjà de la chance de ne pas être au commissariat, alors qu'il aurait pu s'y trouver désormais depuis des heures... Le bruit qu'il avait fait avant de réussir à rentrer chez la jeune femme avait sûrement du réveiller plusieurs personnes. James passa une main à l'arrière de ses cheveux, se gratta la tête, et tendit l'autre main afin de récupérer son joint, avant de déclarer :

- Je crois que je vais vous libérer de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: Re: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? EmptySam 19 Fév 2011 - 15:20


Voila qu'il éclatait de rire. C'était bien le seul à trouver la situation comique. Celie en tout cas, n'était vraiment par ravie de cette petite visite nocturne, loin de là même. Et dire qu'elle pourrait être confortablement dans son lit en train de dormir.... mais non, son canapé fait office de cellule de dégrisement, et est l'heureux participant "d'une des 5 meilleurs histoire de cuite" du dénommé James Hoover.

- Très curieuse de connaitre les 4 autres...

Enfin... non. Vu le ton ironique dont elle faisait preuve, même dans son état James devait bien avoir senti qu'elle était relativement exaspéré par son comportement. Elle n'avait qu'une seule envie, c'était qu'il dégage, sans bruit de préférence. Peu importe où il allait ensuite d'ailleurs, du moment qu'il ne l'importunait plus. Celie soupira, et s'écoula sur son canapé.

- Bon, c'est pas grave. Le 1395 c'est pas si loin que ça. Vous pouvez rentrer chez vous seul ou pas?

Elle l'aurait bien laisser à la porte se démerder seul, mais sa conscience la rattrapait, d'autant plus que bourrée, Celie avait fait la plus grosse connerie de sa vie: conduire, et avoir un accident. Plus d'un an à venir quasi quotidiennement à l’hosto, ça vous calme n'importe qui. Elle n'avait pas spécialement envie de voir James dans les faits divers des journaux le lendemain. Et elle lui reprit le joint des mains. Il était bien assez défoncé comme ça, et elle n'avait pas écrasé son joint pour qu'il le finisse plus tard. Non mais!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Vide
Message(#) Sujet: Re: 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? 1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

1256 ■ Tu t'es vu quand t'as bu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-