AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez | 
 

 When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptyLun 7 Fév 2011 - 14:54


© stunningkstew - tvdgifs

WHEN GRUMPY MEET MISS CLUMSY

Perdu dans une ville qu’il ne connaissait que très peu, Jaxon n’avait qu’un repère, un petit restaurant dans lequel il s’était refugié le jour même de son arrivée. Il n’avait jamais quitté Vancouver hormis pour des vacances, ce n’était pas à proprement dit un garçon casanier, mais ce changement était plutôt brusque. Quittant le climat frais du Canada, il rejoignait le sud de la côte Américaine. Il vivait dans une chambre d’hôtel et se reposait sur l’argent qui attendait sagement sur son compte en banque. Il avait visité sa nouvelle Université et bien qu’il y fait quelques rencontres, pour l’instant il n’était pas vraiment très entouré. Bien sur le jeu en valait la chandelle, retrouver sa sœur et faire de nouveau parti de sa vie comptait énormément pour lui. Ce n’était pas non plus la décision la plus facile qu’il eut prise dans sa vie, mais il ne la regrettait pas le moins du monde. Sa sœur étant sans doute la personne comptant le plus à ses yeux, il ne pouvait supporter son absence plus longtemps et toutes ces questions sans réponse. Bien qu’il sache parfaitement où elle résidait -un quartier résidentiel faisant trop souvent la une des journaux- il n’eut pas encore le courage de s’y rendre. C’était sans doute lâche de sa part et ça ne lui ressemblait pas. Mais il craignait de la retrouver, il craignait de connaitre la vérité, peut être redoutait-il aussi une déception. Elle qui ne l’avait jamais déçu l’avait pourtant laissé seul sans raison lui apparaissant valable, il n’avait rien fait pour ça après tout. Un peu perdu et seul il retournait donc dans ce restaurant qu’il avait trouvé accueillant au premier abord. Il craignait pourtant d’y retrouver une jeune fille. Elle ne l’intimidait pas, pourtant il appréhendait un peu le service. En effet la dernière fois qu’il y avait mit les pieds, la jeune fille avait trouvé le moyen de lui renverser l’intégralité de son plat sur lui. D’une fierté d’ours et d’un caractère de cochon, il s’était tout de suite replié dans ses retranchements et n’avait pas été particulièrement tendre avec la jeune serveuse maladroite. Passant le pas de la porte et observant autour de lui, il vit une place de libre au fond de la salle, il s’y précipita voyant deux jeunes femmes entrer derrière lui. Il ne voulait pas se retrouver derrière la seule autre table de libre à savoir celle d’un couple roucoulant un peu trop aux yeux de tous. A ces yeux il y avait tout de même des choses à garder pour des moments plus intimistes, personne n’avait à savoir que cette jeune femme avant tendance à mordiller la lèvre inférieur de son compagnon, détail qu’il balayait très vite de son esprit. Loin d’être un voyeur avoir un spectacle tel que celui-ci sous les yeux n’était pas vraiment dans ses projets. S’emparant de la carte au centre de la table qu’il avait chipé aux deux copines bruyantes qui se retrouvèrent à l’autre bout du restaurant, il lu rapidement son contenu qu’il avait déjà examiné dans les moindres détails la fois précédente. L’ennuie ne poussant pas à faire nécessairement des choses très intéressantes. Alors qu’une serveuse s’approchait de lui pour prendre sa commande, il reconnut bien vite le jolie minois de cette serveuse maladroite. Il ne fallait pas se voiler la face, à défaut de savoir aligner un pied devant l’autre, elle était tout de même vraiment belle, mais le jeune canadien à la rancune féroce et au mauvais caractère n’était pas prêt de l’admettre. Il préférait voir le bon côté de la situation, il « connaissait » au moins quelqu’un ici, et il pourrait l’embêter à son bon loisir. « Tiens, mais je suis poursuivis par la malchance. J’espère que t’arrivera à finir la journée sans ébouillanter ou planter quelqu’un. » Son sourire narquois ne pourrait pas lui échapper, il pouvait être mauvais lorsqu’il le souhaitait, même si cette pauvre jeune fille ne l’avait pas mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptyLun 14 Fév 2011 - 14:42

Plus les journées s'enchainent, plus je me demande si j'ai réellement ma place ici. Je ne suis pas du genre à passer mon temps à me poser des questions existentielles mais je n'ai toujours pas la sensation d'être totalement intégrée dans ma nouvelle vie. Peut-être que cela vient tout simplement de moi et non des gens qui m'entourent ? Je mène ma vie comme bon me semble, mais la solitude me gagne de manière bien plus brutale que d'ordinaire. J'ai bien évidemment fait quelques connaissances, et je pense notamment à Emrys avec qui le courant passe bien, mais ce n'est pas comparable aux relations qui pouvaient se lier sur la route, ou encore dans ma ville natale. Je ne perds pas espoir, je me dis que j'arriverais enfin à me sentir totalement chez moi dans peu de temps, je m'y force en tout cas. J'ai réussi à joindre Tad, l'entendre me fit bien plus de bien que je ne l'avais imaginé. Il semblait tout autant ravi que moi, sans doute plus. Je lui avais promis qu'on ne perdrait pas contact, que malgré la distance, on entretiendrait cette petite amitié qui s'est installée entre nous deux. Cela me fit un bien fou, c'était comme si j'avais toujours ce lien avec les gens que j'ai pu rencontré durant ces dernières années. De celles qui restent gravées à jamais dans votre esprit et qui vous arrachent le coeur dès qu'il faut s'en éloigner. J'aurais très bien pu rester à Georgetown avec Tad et sa mère, je sais qu'ils n'auraient pas été contre mais à l'époque, j'avais encore ce besoin incommensurable de m'évader, de voir autre chose et d'être sans attaches particulières. Miami est à dix mille lieux de ce que j'aime dans une ville, mais ce n'est pas tout le monde qui peut se vanter de pouvoir vivre dans l'un des quartiers chics et de côtoyer des personnes influentes. C'est vrai, la plupart de mes voisins sont sénateurs, mannequins, hommes et femmes d'affaire... Qui pourrait en dire autant hein ? Quant à moi, je ne fais que vivre dans une maison bien trop grande et bosser dans un restaurant du centre commercial. Ce n'est pas à la hauteur de ce que font les autres dans le même quartier que moi, mais on se débrouille comme on peut n'est-ce pas ?
En parlant du restaurant, il faut que j'arrête de rêvasser et que je reprenne mon service. Je dépose la tasse de café que j'ai vidé il y à peine quelques secondes et m'accapare de nouveau mon calepin. Je suis bien plus sereine que les autres jours, sans doute parce que Jed n'est pas là. Je n'ai donc pas à craindre qu'il me mette des bâtons dans les roues, je dois simplement porter toutes mon attention sur ma maladresse naturelle. Je franchis la porte qui tombe directement sur le restaurant pour me rendre qu'il y a beaucoup de monde. Mes collègues n'ont aucune minute de répits, ils vont et viennent et je me lance dans le tas. Les places libres diminuent à vue d'oeil, le patron doit être ravi. Je sais que ce sera une journée éreintante. Lorsqu'il y a autant de clients comme à maintenant, on ne peut pas se permettre de choisir quelle table on veut servir ou non. Certes, habituellement il faut aussi éviter ce genre de raisonnement mais en réalité, c'est ce qui arrive bien souvent. Quoiqu'il en soit, avec toutes ces bouches à nourrir et ces personnes à satisfaire, on prend ce qui nous tombe sur la main. C'est de cette manière que j'ai eu – à mon grand désespoir – la table d'un visage familier à m'occuper. « Sois aimable, sois aimable, sois aimable... » m'intimais-je avec force. « Bonjour, qu'est-ce que je vous sers ? » Parfait, me dis-je. J'avais pris une bonne intonation de voix, je continue de sourire et avec un peu de chance il... « Tiens, mais je suis poursuivis par la malchance. J’espère que t’arrivera à finir la journée sans ébouillanter ou planter quelqu’un. » C'était trop beau pour que les choses se déroulent comme je le voulais. Je souris malgré tout, mal à l'aise et je sais que mes joues commencent à s'empourprer mais je me reprends. « Il peut aussi arriver que je provoque volontairement ma maladresse, mais c'est gentil de t'en inquiéter en tout cas. » Je devrais me contenter d'insister pour qu'il passe commande et basta, mais c'était plus fort que moi, je devais répondre à son sarcasme. « A moins que tu sois venu pour juger de mes compétences, je te sers quoi ? » Stylo en main, j'étais prête à écrire ce qu'il souhaitait et en finir au plus vite avant d'être sujette à une autre de ses remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptyMer 2 Mar 2011 - 10:47

Lorsqu’il vivait encore au Canada, il n’y a que quelques jours en arrière en somme, il n’était pas vraiment connu pour être un garçon présomptueux. L’impact que son nom avait dans sa vie de tout les jours, était bien plus important que l’on ne le soupçonnerait. Ainsi, il ne se permettait pas toujours de faire les remarques qui lui brulaient les lèvres ou d’agir comme il l’aurait initialement souhaité. Il se maintenait à sa place, tentant d’être le plus agréable possible malgré sa tendance à devenir ronchon en moins de temps qu’il n’en aurait fallut pour le dire. Mais les conditions étaient différentes maintenant qu’il vivait à Miami. Il avait le loisir de se détendre, de ne plus penser à son image comme il avait l’habitude de le faire. S’il était très naturel et franc, il ne voulait pas porter préjudice à sa famille par des gaffes toutes bêtes et idiotes, bien qu’on aurait sans doute remit ça sur le compte de l’ingratitude de l’adolescence. A présent il était loin de cette période, loin de sa famille, et il pouvait embêter cette serveuse -presque injustement- sans trop se préoccuper des conséquences. C’était peut être là, le soucis. Jaxon se sentait souvent à l’abri face à une femme, il n’était pas typiquement macho, mais ressentait toujours un sentiment de supériorité face à une femme. C’était bien typiquement macho en réalité, il se refusait tout simplement à l’admettre. Il ne se serait pas privé non plus si c’était un homme face à lui, mais il doutait moins du répondant de la jeune serveuse. Sans trop savoir pourquoi, il l’a pensé surtout naïve, discrète et plus désireuse de faire ses preuves pour ce poste, qu’impulsive et irréfléchie au point de flinguer sa propre crédibilité à son travail. On pouvait facilement dire qu’il était en position de « force » et qu’il en jouait de façon un peu trop injuste. Mais c’était si tentant, cette pauvre jeune femme en pâtissait de sa maladresse soit, mais également de sa mauvaise humeur. Jax n’était pas vraiment un modèle de tranquillité, il prenait la mouche très rapidement, et en vue de l’environnement d’anxiété dans lequel il évoluait depuis son arrivée, il avait une forte envie de se défouler. Il fallait avouer que lors de leur première rencontre, elle lui avait offert un prétexte idéale. Il aurait très bien pu se montrer polie et courtois comme il savait si bien le faire, mais l’envie d’emmerder cette pauvre serveuse s’était faite trop présente. « Il peut aussi arriver que je provoque volontairement ma maladresse, mais c'est gentil de t'en inquiéter en tout cas. » Oh, tiens donc, voilà que d’une part elle semait le doute dans l’esprit du Canadien, mais qu’en plus elle le menaçait ? Un sourire amusé s’étira sur les lèvres du jeune homme qui quitta sa carte du regard, pour observer la jeune fille qui avait déjà l’air excédée bien qu’elle persistait à conserver un sourire polie dut à la clientèle de l’établissement. « Mais quelle audace, menacer un client ?! Ce n’est pas très très bon, je ne suis pas sûr que ton patron apprécierait.. » En réalité il s’en fichait et n’avait pas la moindre intention d’en parler à la direction, il était certain d’être bien plus empoté qu’elle avec un plateau à la main. Mais Jaxon avait sans doute le malheur d’être rancunier, ce n’était pas toujours facile à vivre pour quiconque vivait dans son entourage. « A moins que tu sois venu pour juger de mes compétences, je te sers quoi ? » « Et heureusement pour toi que ce n’est pas la raison de ma présence ici. » Tapant un petit droite/gauche sur la carte pour finaliser son choix, il reporta son attention sur la jeune femme et s’apprêtait à devenir un client des plus chiants. « Hum! Je prendrais un steak, mais dit bien au cuisinier que la cuisson doit être bleu, pas saignant ou archi cuit et hmm qu’est-ce qu’il y a comme accompagnement ? » Offrant un parfait sourire satisfait avec sa tirade du parfait client pointilleux et emmerdant, et sa question des plus idiotes. « Tu avais remarqué que ton nez se retroussait lorsque tu étais agacée ? » Et lui aurait sans doute beaucoup de chance si elle ne décidait pas de lui planter une fourchette dans l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptyVen 29 Avr 2011 - 20:40

Je ne pris pas la peine de relever sa remarque. Dans une autre vie et surtout, si je me fichais de perdre mon boulot, j'aurais attrapé le café bouillant et il l'aurait reçu en pleine face. Dans la réalité, je me contente de sourire poliment en le pressant mentalement de se bouger les fesses pour passer commande. Il y avait du monde, je n'avais pas de temps à perdre avec un petit rigolo qui s'amusait de ma maladresse. Je me finis par me détendre lorsqu'il prononça enfin des mots qui m'intéressait. Je note le tout sur mon carnet mais m'arrête aussitôt en saisissant ce qu'il était en train de faire. Bien évidemment, il n'avait pas terminé de jouer les enquiquineurs de première. Fort heureusement, je savais garder mon sang froid mais mon agacement était palpable et il suffisait d'une autre de ses provocations pour que je le laisse définitivement en plan. Quitte à ce qu'il aille se plaindre au patron, je prétexterais alors que je me suis soudainement sentie très mal et que je devais m'aérer. Je devais me rassurer, je n'étais pas coincée. Je soupire le plus discrètement possible. « C'est marqué sur le menu. » répondis-je simplement, avec un brin de désinvolture mal calculé, c'était visiblement plus fort que moi. Il me faisait perdre volontairement mon temps et c'était bien sympa de faire de nouvelles connaissances, mais cela pouvait l'être encore plus si seulement ça ne risquait pas de me pousser à bout. Je fronce les sourcils face à son constat. Mes mimiques étaient donc si flagrantes ? Il me connaissait à peine mais semblait déjà vouloir me cerner. Je redresse mon buste, gardant ainsi ma tête bien droite en ayant l'agréable sensation d'être supérieure à lui.?Ne vous méprenez pas, je ne suis pas de nature prétentieuse ou hautaine mais il m'agaçait tellement et me faisait perdre si facilement de mon assurance que ce sentiment bref de supériorité me fit grand bien. Inutile de chercher plus loin des explications à mon comportement. Aucun son n'était encore sorti de ma bouche, j'en profite alors pour jeter un bref coup d'oeil aux alentours, dans l'espoir que mon patron ne me fixe pas d'un air curieux. S'il me connaissait un peu mieux, il n'aurait pas de soucis à se faire quant à se demander si j'étais en train de charmer notre client ou non. Il saurait bien rapidement que je suis une quiche en séduction. Tout ce que je pourrais réussir à faire est rougir et jouer les indifférentes. Passer de très longs mois sur les routes, avec parfois que des animaux comme seuls compagnies, cela peut mettre un frein à une vie sociale. « Bizarrement, je n'ai ce sentiment qu'une fois que je suis en ta présence. Étrange n'est-ce pas ? » Je hausse les épaules. « Vas-tu te décider à commander ou dois-je te menacer pour que tu arrêtes de me faire perdre mon temps ? Je ne sais pas si tu l'as remarqué mais le restaurant est complet. J'ai du boulot... » Je soutiens son regard, dans l'espoir de le booster et qu'il arrête de faire le malin. Je sais que je n'ai jamais été très douée pour persuader quelqu'un de suivre mes ordres mais cela ne coute rien d'essayer. Sauf dans le cas où je pouvais bizarrement plaire à quelqu'un, mais le seul souvenir d'un moment pareil remonte au cas de Tad où il était réellement prêt à tout pour que je sois satisfaite... Tad me manque terriblement soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptyDim 22 Mai 2011 - 19:53


Visiblement le jeu du jeune homme marchait à merveille, et pour cause, Romy semblait excédée. Résistante cependant, elle n’avait pas encore craqué, il ne savait pas trop où il voulait en venir, il voulait la taquiner, avoir sa petite vengeance, se défouler un peu injustement. Voir beaucoup, elle n’était pas responsable de sa mauvaise humeur, mais il l’avait désigné comme cible. C’était totalement arbitraire, mais il ne l’avouerait pas, il pouvait se montrer de très mauvaise foi par moment, pas étonnant qu’il parvienne à l’agacer. Néanmoins, il commençait tout juste, et elle semblait déjà au bord du pétage de plomb même si elle restait digne et tentait par tout les moyens de conserver un sourire professionnel. C’était admirable mais pas assez pour que Jaxon en vienne à renoncer. Remarquant qu’elle n’avait pas l’intention d’entrer dans son jeu ou tout du moins qu’elle essayait d’en rester éloigner, la jeune femme ne se montrait pourtant pas très avenante et serviable vis-à-vis de son client. « Qu’est-ce qui a ? Tu ne t’en rappel pas c’est ça ? Je préfère pourtant que tu me les dises toi-même. Mais aller va, je vais faire un petit effort. » Parcourant rapidement la carte, il opta rapidement pour le premier accompagnement de la liste, en réalité il s’en fichait un peu, il n’était pas particulièrement difficile de se côté-là. Elle avait tout ce dont elle avait besoin, elle pouvait s’en aller et s’en ferait certainement une joie, mais il ne pouvait se résoudre à la laisser filer si vite, ce ne serait pas amusant de capituler maintenant. Même s’il pouvait recommencer lorsqu’elle viendrait le servir, mais là encore, c’était en espérant que le contenue reste bien dans l’assiette, et ne lui atterrisse pas dessus une fois de plus. Ce qui, en vue de son comportement, prouvait à quel point il pouvait se montrer optimiste parfois. « Je serais tout de même curieux de voir à quoi peuvent bien ressembler tes menaces. Tu vas renverser une énième assiette ? Pas sûr que ton patron apprécie une serveuse aussi maladroite, ça ne fait pas bon ménage tu vois. » Il ne comptait pas lui apporter des ennuies, bien que sa petite vengeance l’amusait beaucoup, il ne connaissait rien d’elle ni de sa situation et ne se montrait pas méchant gratuitement non plus. Qui sait si elle n’irait pas vivre sous les ponts, se droguer avec le premier abruti de passage, non .. Vu son caractère, l’abruti en question se prendrait sa seringue dans l’œil. Ce qui en y réfléchissant, l’amusait et lui plaisait, si elle se montrait presque docile, ce n’était que pour garder son emploi et encore qu’elle avait la langue bien pendu. Il se mit à sourire un peu malgré lui et lui tendit alors la carte. « Aller ça va je te relâche, ton patron commence à te fixer d’un drôle d’air, mais ne compte pas sur moi pour lui prouver que tu ne me draguais pas, ce serait bien trop amusant de te voir te dépêtrer de la situation. » Il avait très envie de rire à sa propre remarque en tentant de l’imaginer, mais il préférait se retenir et réfléchir à sa prochaine façon d’enquiquiner sa ronchonne et maladroite de serveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy EmptySam 2 Juil 2011 - 22:54


Fatiguée ? Non, mais blasait correspondait plus à mon état d'esprit actuel. Heureusement, il n'était pas le pire client que l'on puisse trouver mais son comportement avait tout pour agacer et j'entrais rarement dans le jeu de ce genre de personne. Seulement, du fait que je me retrouvais au boulot et que je ne pouvais pas l'ignorer si simplement me contrariait un peu. Sourire sur commande n'était pas non plus mon fort et je trouvais cela tellement hypocrite, mais je n'avais aucune raison de lui sembler amicale et je devais pourtant faire bonne figure. Je craignais qu'il ne me retienne toujours un peu plus, me taquiner lui plaisait, je l'avais bien compris mais je risquais ma place à ce stade. Il finit pourtant par terminer sa commande, que j'écrivis rapidement et plutôt mal sur le bout de papier. Etait-ce donc là la fin de cette charmante discussion et étais-je libre de m'en aller vaquer à mes occupations ? Apparemment non. « Ne t'inquiètes pas pour ça, mon esprit déborde d'imagination. » lui répondis-je sur un ton joueur, que je n'avais pas contrôlé. Je soupirai discrètement, en jetant un coup d'oeil rapide derrière mon épaule. Je voyais mon patron surveiller la salle mais ses yeux n'étaient pas encore posé sur moi. « Est-ce que ce sera tout ? » J'ai regretté d'avoir posé cette question la seconde qui suivit. J'avais pris mon rôle de serveuse avec sérieux, mais j'aurais dû me contenter de partir plutôt que de me préoccuper de voir s'il allait m'enquiquiner encore longtemps. Je me surpris à prier pour qu'il ne commande rien de plus ou qu'il ne me sorte pas une de ses remarques déplacées. Il ne répondit pas immédiatement, et j'ignorais s'il le faisait exprès ou s'il réfléchissait réellement. J'avais plus envie de pencher pour la première hypothèse mais enfin il ouvrit la bouche. Je fus soulagée de l'entendre me dire qu'il me laissait tranquille, et je ne pus m'empêcher de regarder en direction du comptoir. Mon patron était réellement en train de me regarder et j'espérai qu'il ne m'avait pas vu planter là depuis plusieurs bonnes minutes. J'arquai un sourcil. « Puisque j'ai ton autorisation... » Je tournai les talons mais revint sur mes pas à la dernière seconde. « Si tu veux un conseil, la prochaine fois , viens accompagné. Ou change carrément de restaurant. Au plaisir de ne plus jamais te revoir. » C'était un peu cru, mais j'avais besoin de lui lancer une remarque et mon ton sec confirmait mon réel désir de ne plus avoir affaire à lui dans le futur.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Vide
Message(#) Sujet: Re: When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

When grumpy meet Miss clumsy ❖ romy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: CocoWalk-