AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -39%
PLAYMOBIL 6919 – City Action – ...
Voir le deal
68.14 €

Partagez | 
 

 Un homme a pleuré | Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyMar 11 Jan 2011 - 5:38

Il reste prisonnier, d'une bouteille sans bonheur
Où il s'est noyé.
« Je passe la soirée avec Jay ... Je ne sais pas à quelle heure je reviendrai. » « Avec Jay? C'est ça ... » « Appelle-le si tu ne me crois pas. Tiens! » Liam lui balança son téléphone portable après avoir trouvé le numéro de Jay dans le carnet d'adresse, mais Panamee le laissa de côté sans même s'en préoccuper. « Fais ce que tu veux, Liam. Tu l'as dit toi-même, t'es un grand garçon. » Poussant un soupir sans comprendre où elle voulait en venir, il tenta une approche en glissant sa main sur la joue de la jeune femme, qui le repoussa violemment. « T'as même pas dis à tes parents que t'étais viré! À quoi tu joues? » « C'est pas facile à dire, le jour de Noël, Pan'! » « T'aurais pu simplement être honnête. Pour une fois. » Fermant les yeux sans savoir ce qu'il pouvait bien rajouter, Liam haussa finalement les épaules sans rien dire et se dirigea vers l'entrée de sa propre maison en y abandonnant sa fille, à l'étage, et celle qu'il aimait - parce qu'il savait dorénavant qu'il en était amoureux. Il ne pouvait tout simplement pas se battre contre cette envie irrésistible de rejoindre Jay pour une soirée entre mecs où ils pourraient boire sans se préoccuper de ce que les gens pouvaient bien en penser, où ils n'auraient à réfléchir qu'au match qui se déroulait présentement à la télé.

Retrouvant le confort de sa voiture, et surtout la possibilité d'enfin laisser échapper sa colère contre lui-même de tout rendre plus compliqué, Liam ne se priva pas pour balancer un coup contre le volant, s'assurant néanmoins de ne pas klaxonner afin d'éviter que sa fille ne descende au rez de chaussée, ce qui pourrait l'empêcher de partir. Quelques larmes, de frustration surtout, s'échappèrent et furent cueillies avec violence par la main rageuse que passa Liam sur son visage. Il poussa un soupir de déception avant de mettre en marche le moteur, résistant à la tentation de rentrer pour demander pardon, ce qu'il aurait certainement dû faire s'il avait voulu tenter tous les efforts nécessaires pour garder Panamee et lui prouver qu'il tenait plus à elle qu'à sa foutue boisson. Mais il n'avait pas pu. Et le lendemain, il entrait en cure de désintoxication pour il ne savait combien de temps. Il espérait qu'elle saurait l'attendre, mais il ne se faisait pas d'illusion. Tout avait si bien commencé, et voilà qu'elle découvrait le vrai Liam, celui qui se cachait sous le médecin parfois effronté qui s'amusait à la torturer amicalement. L'homme. L'homme désabusé et perdu qu'il était devenu.

« Autre chose? » Liam redressa la tête vers le jeune caissier, qui devait bien être âgé d'une vingtaine d'années, peut-être moins. « Non. Merci. » Attrapant la caisse de douze bières qu'il venait d'acheter d'une main et glissant la bouteille de vodka entre ses côtes et son coude, il quitta l'endroit non sans éprouver une certaine culpabilité à l'idée de passer sa dernière soirée à boire comme un trou. Jay n'avait jamais eu conscience de son problème d'alcool et c'était tant mieux. Avec lui, il pouvait parler de tout et de rien, donc, sans avoir peur de se faire reprocher telle ou telle chose. Il ne parvint chez Jay que quelques minutes plus tard, alors qu'il avait dû quitter le quartier résidentiel afin de récupérer les bouteilles d'alcool dont ils auraient besoin. Lorsqu'il se gara dans l'entrée de la cour de son ami, ses incertitudes et ses doutes s'envolèrent pour laisser place au goût, irréel, de l'alcool brûlant sa gorge. Il appuya sur la sonnette et attendit jusqu'à ce que Jay vienne lui ouvrir, Liam esquissant un pâle sourire, sans doute assombri par les cernes sous ses yeux. « J'ai amené de quoi subsister! » Il pénétra dans la maison de son ami en lui donnant une légère tape dans le dos, déposant la caisse au sol le temps de retirer ses chaussures. « Alors? Noël tranquille de ton côté? » demanda-t-il avant de se redresser finalement, se demandant si Jay n'avait pas eu, soudainement, une envie quelconque de passer un Noël accompagné. Qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyLun 17 Jan 2011 - 20:59


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


Confortablement installé dans son canapé, Jay attendait tranquillement que Liam arrive. Il l'avait invité quelques heures auparavant, lui proposant de se joindre à lui pour la soirée ou un match serait diffusé. C'était devenu une sorte de petit rituel entre eux. Jay avait pourtant parfois du mal à se lier avec les gens à cause de son côté décalé et de ne jamais rien prendre au sérieux, mais apparemment c'était ce qui semblait tant plaire à Liam chez lui. Enfin qu'importe. Liam faisait bel et bien partit de ses amis et Jay l'appréciait véritablement. Ensemble, ils ne passaient que d'excellents moments. A boire sans frustration, à manger tout et surtout n'importe quoi, tout en restant affalé dans le canapé devant la télévision. Ça pouvait paraître cliché, stupide et tout ce que vous voulez, mais les deux hommes aimaient ces moments privilégiés ou aucun problème ne semblait pouvoir les atteindre. Bien que les problèmes aient déjà du mal à atteindre Jay en temps normal. Mais ça, c'était une autre histoire. N'ayant absolument pas conscience de la maladie qui assaillait son ami, il n'était pas non plus au courant que celui-ci c'était fait virer et qu'il partait le lendemain en cure de désintoxication. Et de toute façon, même s'il l'avait su il n'était pas certain que ça ait changé grand chose... Non pas qu'il s'en fiche, Jay n'était pas non plus insensible ! Mais voilà, il avait décidé que ce soir ils regarderaient un match, en buvant et en riant. Et rien ne devait venir troubler ça. Jay, malgré l'impression qu'il donnait de prendre les choses comme elles venaient, n'aimait pas les changements inattendus et les perturbations. Lorsqu'il avait prévu quelque chose il fallait absolument que ça se passe ainsi. Sinon, ça le perturbait trop et faisait remonter en lui une angoisse incontrôlable, une douleur qu'il avait enfouie depuis bien longtemps maintenant.

Pas très organisé, Jay n'avait rien prévu pour la soirée. Ni nourriture, ni alcool. Mais heureusement pour lui, Liam avait l'habitude et il avait prévu le coup, achetant le plus important pour ce genre de soirées. La sonnerie retentit dans la maison et Jay aurait bien eu envie de hurler, lui disant de rentrer. Mais la porte était fermée à clé, il devait donc se bouger. Il se leva, trainant des pieds jusqu'à la porte. Flemmardise, quand tu nous tiens ! A peine eu-t-il ouvert la porte, que son ami pénétra chez lui après lui avoir adressé une tape amicale dans le dos et annoncé : « J'ai amené de quoi subsister ! » Jay écarquilla les yeux, comme s'il venait d'avoir une révélation. Et tandis que son ami retirait ses chaussures, il referma la porte en disant : « Ah oui tiens... Heureusement que tu y as pensé. » Sa voix était calme et absolument pas embarrassé. Et bien quoi ? Ça arrivait d'oublier ! Non... ? Enfin bon, en tout cas ce n'était pas Jay qui allait platement s'excuser d'avoir oublié de faire les courses alors que c'était lui qui avait proposé la soirée. Il haussa les épaules, ne voyant vraiment rien de grave à tout ça. Il attrapa le pack de bières posé par terre et s'éloigna en direction de la cuisine, suivit par Liam. « Alors ? Noël tranquille de ton côté ? » Jay déposa le pack sur la table de la cuisine et se retourna vers son ami, réfléchissant à sa question. Noël ? Pourquoi lui parlait-il de Noël ? Il tourna la tête vers son calendrier. Ah oui tiens, nous étions le 26 Décembre. Il passa sa main dans ses cheveux, l'air un peu ahuris. Et puis, tout simplement, il répondit : « Bah ça... Le temps passe si vite qu'on ne voit plus les jours arriver ! Bah... J'ai bossé hier, c'était sympa ouais. Et j'ai passé la soirée devant mon ordinateur. Si j'avais su que c'était Noël, je me serais acheté quelque chose. » Il regarda Liam, avec tout le sérieux du monde. Non, non, Jay ne plaisantait absolument pas. Il lui sourit, ne remarquant toujours pas son air fatigué et abattu : « Et toi alors ? »

Jay ouvrit ensuite son frigo et ses placards, cherchant quelque chose à manger. Il dénicha une pizza, des cacahuètes, des chips et un peu de glace vanille/caramel. Il sortit le tout -excepté la glace- et le disposa sur un plateau. Il s'arrêta quelques secondes, l'air songeur. Puis, affichant une mine satisfaite, il déclara : « Ouais... Ça suffira. » Il attrapa le plateau et repartir en direction du salon, invitant Liam à le suivre d'un signe de tête. Ils s'installèrent alors sur le canapé. Le match commençait dans 10 minutes environs. Jay attrapa une bière, l'air assoiffé. Il la décapsula et la porta à sa bouche, descendant rapidement quelques gorgées. Ah la bière... Rien de meilleur ! Il avait repéré la bouteille de vodka ramenée par Liam également. Mais ce sera pour plus tard. Il fallait quand même commencer la soirée en douceur.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyMar 18 Jan 2011 - 21:19

« Bah ça... Le temps passe si vite qu'on ne voit plus les jours arriver ! Bah... J'ai bossé hier, c'était sympa ouais. Et j'ai passé la soirée devant mon ordinateur. Si j'avais su que c'était Noël, je me serais acheté quelque chose. » Pas vraiment surpris que son ami ait passé Noël seul, Liam eut un petit rire léger en secouant la tête, osant attraper une bière pour l'ouvrir et en prendre une gorgée. « J'aurais dû prendre exemple sur toi, cette année! » affirma-t-il avec un léger soupir. Ainsi, personne n'aurait pu lui reprocher de garder le silence sur son renvoi de l'hôpital et sur la cure de désintoxication qu'il rejoindrait quelques jours plus tard. « Et toi alors ? » « Pas trop pire. Le réveillon était sympa. Presley - tu sais, ma cousine? - nous a rejoint chez mes parents. C'est le retour à la réalité qui frappe. » Il but rapidement de nouvelles gorgées de sa bière et tenta de se dire que tout rentrerait bientôt dans l'ordre; il ne pouvait être plus loin de la vérité.

Il observa son ami déposer sur un plateau de quoi manger en s'appuyant contre le rebord du comptoir. Liam n'avait pas très faim, malgré toutes les bonnes choses que Jay prenait la peine de sortir et il prit néanmoins une poignée d'arachides en s'avançant légèrement, pour tenter de l'encourager. « Ouais... Ça suffira. » Il acquiesça alors que ses lèvres tentaient en vain de s'étirer en un sourire qui prouverait ainsi que Liam lui était reconnaissant de faire tout ça pour tenter de lui changer les idées, bien que Jay ne soit au courant de rien, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Il n'avait pas voulu prévenir son ami de l'état d'esprit dans lequel il était pour la simple et bonne raison qu'il ne voulait pas qu'il agisse différemment à son égard. Il n'y avait pas mort d'homme et si son renvoi l'avait chamboulé bien plus qu'il ne voulait le laisser croire, tout ce dont il avait besoin ce soir-là se trouvait dans la caisse qu'il avait amenée et dans la naïveté de son ami, qui, avec un peu de chance, ne se douterait de rien. Il ne voulait pas qu'on lui fasse la morale, qu'on lui dise que c'était stupide de se saouler la gueule quand on avait pris la résolution de tout arrêter, ni même qu'on lui dise que tout finirait par s'arranger. Ce n'était décidément pas ce dont il avait besoin présentement et Liam voulait simplement passer une bonne soirée pour oublier tous les soucis qui lui étaient tombés dessus en un temps record. Il suivit Jay au salon et se laissa tomber dans le canapé après avoir posé sa bière sur la table devant eux. Sa tête s'enfonça dans le dossier alors qu'il avalait d'une dernière bouchée les arachides qu'il avait prises auparavant. Il n'eut d'ailleurs qu'à étirer son bras pour saisir sa bière et la garda finalement avec lui, sachant pertinemment qu'il ne saurait de toute façon pas s'en passer.

« Je vais mettre des bières au froid! » Il s'était relevé en se rendant compte qu'ils n'avaient pas pensé à en glisser quelques unes dans le frigo pour la suite. Si elles étaient déjà froides lorsque Liam les avait récupérées, elles ne tarderaient pas à se réchauffer. Il se dirigea donc vers la cuisine en fuyant d'éventuelles questions, prenant son temps pour ranger à leur place la plupart des bières. Ils devraient en avoir suffisamment pour la soirée; il l'espérait du moins. Son regard s'attarda sur la bouteille de vodka toujours sur le comptoir, mais qui n'était pas encore ouverte et il dut faire un effort surhumain pour s'en détacher et revenir dans le salon. Il attrapa la télécommande pour monter le son, un peu, et se retourna vers son ami avec l'intention de lui poser des questions de façon à éviter de parler de lui-même. « Alors, dis-moi! Ça fait une éternité, on dirait! Il se passe quoi? T'as rencontré quelqu'un? Bah ouais, de nos jours, même avec l'ordinateur, ça peut se faire! » ajouta-t-il pour faire suite à la remarque passée de son ami. Jay n'était jamais bien vivace quant à ses relations amoureuses, tout comme Liam avait toujours refusé d'affirmer qu'il aimait une femme un peu plus que les autres. Peut-être était-ce simplement parce que ce n'était pas le cas? Tout ce qu'il savait, c'est qu'il ne pouvait pas reprocher à son ami de ne pas lui parler de sa vie puisque lui-même avait souvent du mal à se confier. C'était sans doute la raison pour laquelle ce rituel d'une petite soirée entre hommes lui faisait autant de bien d'ailleurs! Néanmoins, il aurait été heureux d'apprendre que Jay avait décidé de se lancer dans une relation, simplement pour la forme de pouvoir lui dire qu'il lui souhaitait tout le bonheur du monde et qu'il le méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyMer 19 Jan 2011 - 15:58


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


« J'aurais dû prendre exemple sur toi, cette année ! » Jay leva un regard interrogateur vers son ami. « Pas trop pire. Le réveillon était sympa. Presley - tu sais, ma cousine? - nous a rejoint chez mes parents. C'est le retour à la réalité qui frappe. » Le retour à la réalité qui frappe ? Le jeune homme fronça les sourcils, pas vraiment certain de bien tout comprendre. Mais conscient qu'il comprenait souvent tout de travers, il se contenta de répondre : « Ah oui, Presley. » Il faillit sortir "jolie blonde", mais prit la résolution de s'abstenir. Car si elle était brune ou autre, il serait démasque sur le fait qu'il n'ait absolument aucun souvenir de cette jeune fille. Liam lui en avait apparemment déjà parlé, mais Jay avait beau se creuser la tête, rien ne lui revenait en mémoire. Oh et puis de toute façon, qu'elle importance ? A ses yeux, ça n'en avait pas la moindre. Tout ce qui comptait, c'était Liam, eux, là tout de suite. Le reste n'était que futilité.

Confortablement installé dans le canapé, Jay ne broncha pas quand son ami se leva en lui expliquant qu'il allait posé des bières au frais. Il esquissa juste un léger sourire, amusé. Ils risquaient de devoir se relever très bientôt pour aller le rechercher s'ils buvaient autant que d'habitude. Il fallait dire que les deux garçons avaient la descente d'un expert ! Enfin, Liam encore plus que lui. Ou alors c'était parce qu'il tenait plus ? Bref, Jay avait trouvé un maitre dans l'art de boire. Mais il était bien loin de se douter de toute la vérité. Jay déchira le paquet de chips et en prit une grosse poignée qu'il porta avec une flemme cruelle jusqu'à sa bouche, ne prenant même pas la peine de les manger une par une. Il enfourna le tout -et manque de s'étouffer d'ailleurs- et mâchouilla un moment, les yeux dans le vague, posé sur l'écran de la télévision. Liam revint et monta le son, ce qui eu le don de le ramener sur terre. Il se redressa légèrement dans le canapé, attrapant un coussin qu'il cala dans son dos. Partie douloureuse selon la position qu'il avait à cause de son boulot. Puis, portant la bière à ses lèvres il la descendit quelque peu. D'abord pour faire passer les chips. Il fit une courte pause et répéta les mêmes gestes. Déjà vidée à moitié, Jay s'étira, savourant l'instant. « Alors, dis-moi ! Ça fait une éternité, on dirait! Il se passe quoi ? T'as rencontré quelqu'un ? Bah ouais, de nos jours, même avec l'ordinateur, ça peut se faire! » Jay, qui était en train de se pencher en avant pour reprendre des chips se stoppa aussitôt. Le bras bloqué en avant, il sentit une vague de panique l'envahir subitement. Ils n'avaient pas trop l'habitude de parler de ça ensemble en règle général. Liam ne lui parlait presque jamais de Panamee et Jay lui, au vu de son peu de conquêtes n'en parlait pas non plus. Sauf que c'était encore plus compliqué que ça pour Jay. Ses lèvres tremblèrent quelque peu alors qu'il cherchait quelque chose à répondre. Il plongea rapidement sa main dans le paquet de chips et les porta de nouveau à sa bouche. Ses joues prenant alors une jolie courbe, telles des joues de hamster. Il se tourna vers Liam et haussa les épaules en faisant signe qu'il ne pouvait pas répondre puisqu'il mâchait. Oui, Jay était très discret lorsqu'il était embarrassé.

Plusieurs pensées s'entrechoquèrent dans sa tête. D'abord Marissa. Son cœur se serra et il dû faire un effort surhumain pour se bloquer complètement, s'empêchant aussitôt d'exprimer et de ressentir la moindre chose. Ou du moins, en apparence. Car à l'intérieur, il se sentait vraiment mal, comme à bout de souffle. Cela faisait 2 ans maintenant qu'il n'avait pas parlé d'elle, qu'il n'avait plus prononcé son prénom. Toutes les personnes qu'il avait rencontré ici le prenaient pour un célibataire endurcit, comme si ça avait toujours été ainsi. Sauf que non. Il avait bel et bien été marié pendant 4 ans -avec une femme qui aurait du recevoir une médaille pour réussir à vivre avec lui sans devenir folle. Il ne s'en était même pas rendu compte, mais il avait terminé ses chips. Pourtant, il restait totalement immobile, absent, déconnecté de la réalité. Ses yeux semblaient s'être recouverts d'un voile de tristesse malgré ses efforts pour rester impassible. Quand il finit par sentir le regard de Liam posé sur lui avec insistance, il se reprit. Il bredouilla quelques trucs incompréhensibles, et lorsqu'il réussit à reprendre la parole de façon convenable, ce sont de nouvelles pensées qui l'assaillirent et le firent parler sans réfléchir : « Ava... » Ses yeux s'écarquillèrent alors. Quoi ? Qu'est-ce qu'il venait de dire ? Il fut comme pétrifié sur place. On appel ça un lapsus révélateur non ? Mais non, ça n'avait aucun sens. Il l'a connaissait à peine après tout ! Ne voulant pas que son ami se doute de quoi que ce soit, il fit mine de tousser, comme s'il s'était interrompu de sa phrase volontairement et reprit, l'air de rien -ou en tout cas, essayait- : « Pardon. Donc oui je disais... il y AVAit bien une ou deux filles que j'ai rencontré en soirée. Mais bon tu me connais... J'ai pas envie d'un truc sérieux. » Voilà, fin de la discussion.

Enfin, presque la fin. Il attrapa sa canette et la termina en quelques gorgées, buvant précipitamment. Il s'essuya la bouche d'un revers de la main et reprit, cherchant à faire diversion : « Et toi alors ? Avec Panamee, à quand le mariage et les enfants ? » Il lui lança un sourire complice, ne se doutant pas une seconde de ce qu'il venait de toucher chez Liam. Le match commença au même moment. Jay lâcha un long : « Aaahhhh ! » de satisfaction et attrapa une nouvelle bière, se laissant aller en arrière sur le canapé.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyJeu 20 Jan 2011 - 21:07

« Ava... » Ava? Venait-il soudainement de prononcer le prénom d'Ava? La même Ava que lui-même connaissait? Après tout, si c'était le cas, Liam ne serait pas surpris que son ami soit tombé sous le charme de la belle brune - étant célibataire, c'était légitime - alors que lui-même n'avait pas su se contenir. Attendant les détails croustillants de la suite de l'histoire, il haussa un sourcil alors que ses lèvres s'étiraient en un sourire encourageant. « Pardon. Donc oui je disais... il y AVAit bien une ou deux filles que j'ai rencontré en soirée. Mais bon tu me connais... J'ai pas envie d'un truc sérieux. » Estomaqué, Liam secoua la tête en éclatant de rire. Sa main vint frapper l'épaule de Jay amicalement alors qu'il tentait de lui faire comprendre par là qu'il n'était pas dupe et que mieux valait cracher le morceau tout de suite plutôt que d'attendre des années! Liam était patient, mais il y avait toujours des limites! « Tu t'entends, vieux? Tu mens comme un gosse qui tente de cacher une pastèque sous son tee-shirt! Il s'est passé quoi, avec Ava? Raconte, bordel! » De toute évidence, Liam s'amusait de la situation dans laquelle se trouvait son ami, alors qu'il semblait presque timide quant à ses explications. Ce n'était pas la fin du monde, s'il avait rencontré une fille qui lui plaisait! Au contraire, même! Et le fait que Liam soit également tombé sous le charme de la brune suffisait à le faire sourire, alors qu'il avait décidément cru que cette soirée se passerait dans le silence le plus total, leurs bières aux lèvres pour faire passer les derniers jours.

« Et toi alors ? Avec Panamee, à quand le mariage et les enfants ? Aaahhhh ! » Liam poussa un soupir de déception et de culpabilité alors que de un, il n'avait pas la suite tant attendue des péripéties de Jay et de deux, il ne savait vraiment pas comment définir sa relation avec Panamee, qui était on ne peut plus chaotique en ce moment. « Pas pour tout de suite j'en ai bien peur. Et de toute façon, avec Leah et Oliver, ça bouge suffisamment, pas besoin d'un troisième! » affirma-t-il en tentant également de garder des explications évasives, histoire de ne pas devoir tout raconter du début à la fin. Il espérait réellement que Jay comprendrait de ce fait qu'il n'avait pas trop envie de s'étaler sur sa relation et qu'il passerait à autre chose sans trop rechigner. De toute façon, Liam préféra le pousser davantage dans cette direction en reportant de nouveau la conversation sur son ami. Il posa un bref regard sur le match qui commençait, mais l'oublia bien vite au profit d'une activité plus intéressante. « Mais tu changes de sujet-là! » Liam tentait désespérément de revenir au sujet qui l'intéressait sans passer pour un pro des journaux à potins. Il était d'ailleurs loin d'en être fan et les rumeurs qui couraient ne lui faisaient jamais beaucoup d'effet, sauf quand elles le concernaient, évidemment. « Je savais pas que tu la connaissais, la belle Ava! T'imagines? J'aurais pu tromper Panamee avec elle sans remord, quasiment! Heureusement qu'elle est raisonnable pour deux! » Un léger rire s'échappa de ses lèvres alors qu'il se remémorait le baiser qu'il lui avait offert avant de la laisser partir sans vraiment la retenir. Après tout, l'attitude de la jeune femme n'était pas à blâmer et Liam n'avait pas suffisamment le contrôle en mains pour lui dire de rester et que tout redeviendrait comme avant.

Il venait d'avouer à son ami qu'il aurait pu coucher sans regrets avec la jeune femme malgré qu'il soit en couple, chose qui ne le dérangerait sans doute pas étant donné que Jay était lui-même célibataire depuis longtemps et qu'il devait bien comprendre ce que c'était. Le seul hic, c'était que Liam n'était pas célibataire, mais comme sa relation se retrouvait un peu sur la paille en ce moment, c'était tout comme! Ses yeux furent attirés par le ton de voix plus élevé des commentateurs sportifs et leva les yeux au ciel lorsque l'attaquant, seul devant le gardien, rata de beaucoup le filet. « L'idiot ... » murmura-t-il sans pouvoir contenir sa déception.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyDim 23 Jan 2011 - 15:56


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


Jay arqua un sourcil devant l'éclat de rire de son ami ainsi que sa tape sur l'épaule. Immobile, il le fixait sans comprendre. A croire qu'il n'y avait que Jay pour croire à son mensonge absolument pas crédible. Car oui, Jay y croyait dur comme fer. Il n'avait aucune idée de la raison pour laquelle il avait prononcé le prénom d'Ava. C'était venu comme ça, sans qu'il y réfléchisse plus longtemps et il s'était surprit lui-même. Après tout, il ne la connaissait que très peu et à chaque fois qu'ils s'étaient vu, il fallait dire que ce n'était pas l'osmose qui les rapprochaient. Ils passaient leur temps à s'énerver contre l'autre. Lui à la repousser tandis qu'elle semblait s'accrocher à lui à pleines griffes, cherchant des réponses face au comportement peu banal du blond. Elle s'aventurait là dans un chemin tortueux, mais en avait-elle seulement conscience ? Visiblement non, sinon elle aurait vite prit ses jambes à son cou et aurait fait demi-tour tant qu'il était encore temps. Un large sourire aux lèvres, son ami répondit : « Tu t'entends, vieux? Tu mens comme un gosse qui tente de cacher une pastèque sous son tee-shirt! Il s'est passé quoi, avec Ava? Raconte, bordel! » Jay ouvrit la bouche pour répondre quelque chose, mais rien n'en sortit sur le coup. Il lui fallut quelques secondes avant d'arriver à balbutier -une vilaine habitude qu'il détestait, sous le coup d'émotions intentes ou de gêne, il bégayait- : « Non mai.. mais je... pas du tout.. du tout. Alors là... n'impo.. n'importe quoi. » Il détourna la tête quelques secondes, se passant les mains sur le visage. Il avait horreur quand ça lui faisait ça. Ça le mettait souvent en colère. Il avait ça depuis tout petit et ça le poursuivait encore. On lui avait souvent dit qu'il aurait dû aller voir un orthophoniste, voir même un psychologue en parallèle. Mais il avait toujours refusé, persuadé qu'il se guérirait tout seul. Voyez vous-même le résultat. Enfin bref. Retrouvant son calme, il pu à nouveau s'exprimer correctement. Prenant un air offusqué, il rétorqua sérieusement : « Je ne mens pas ! Et en plus, j'ai jamais volé de pastèque. » Il fit une courte pause, ne se rendant même pas qu'il était complètement hors sujet, que son ami avait simplement voulu faire une métaphore pour lui expliquer son comportement grotesque. Il poursuivit ensuite : « C'est même pas une amie cette fille. J'ai juste fait des travaux pour son père. Et en plus, elle est chiante. J'ai du la voir j'en sais rien moi... juste quelques fois. Et puis de toute façon... bref, j'ai dit non alors c'est non. » Il haussa les épaules, agacé et troublé. Son ami semblait lire en lui comme dans un libre ouvert et il n'aimait pas ça. Jay prenait toujours soin de ne jamais rien laisser paraitre de ce qu'il ressentait, gardant toujours cette image d'enfant limité. Mais là, c'était raté.

Il chercha donc à changer de sujet, lui demande où lui en était avec Panamee. Mais ce ne fut pas la meilleure question qu'il soit visiblement. Le soupire de son ami ne lui échappa pas, mais Jay n'y prêta que peu d'attention puisqu'il avait reporté son attention sur le match. « Pas pour tout de suite j'en ai bien peur. Et de toute façon, avec Leah et Oliver, ça bouge suffisamment, pas besoin d'un troisième! » Intrigué, Jay daigna enfin lui porter véritablement attention. La plupart du temps, il ne s'intéressait que peu aux problèmes des autres. Déjà parce qu'il avait les siens, mais également parce qu'il était légèrement égoïste et surtout parce qu'il était assez sensible et qu'il avait toujours eu du mal à gérer la douleur des autres. Ça l'angoissait et le préoccupait, et c'était des sensations qu'il détestait ressentir. C'était pourquoi il préférait toujours instaurer une certaine distance dans ses relations, ne voulant pas que les gens se reposent trop sur lui, ou lui fasse confiance et ait envie de se livrer à lui. Ça ne l'intéressait pas. Cependant, cette fois-ci il remarqua bien que quelque chose clochait. Aux dernières nouvelles leur couple se portait plutôt bien. Et le "j'en ai bien peur" de Liam sonnait bizarrement. Mais Jay n'eut pas le temps de faire la moindre remarque là-dessus, car déjà Liam reportait la conversation sur lui. « Mais tu changes de sujet-là! » Jay fit la moue et secoua la tête de droite à gauche. Non il ne changeait pas de sujet. Il avait dit ce qu'il avait à dire sur Ava, ils pouvaient passer à autre chose. Il voulait passer à autre chose ! Ces révélations l'avaient déjà suffisamment chamboulé comme ça, pas la peine d'en rajouter. Mais son ami ne l'entendait pas de cette oreille visiblement.

« Je savais pas que tu la connaissais, la belle Ava! T'imagines? J'aurais pu tromper Panamee avec elle sans remord, quasiment! Heureusement qu'elle est raisonnable pour deux! » Quoi ? Quoi ? Quoi, quoi, quoi ? QUOI ? Le sang de Jay ne fit qu'un tour. Il écarquilla les yeux tandis qu'il fixait le vide. Ses mains se crispèrent et s'agrippèrent au canapé. Il s'était tendu d'un seul coup, les paroles de Liam lui provoquant comme un électrochoc. Son souffle se fit court alors qu'il sentait une certaine colère incontrôlée s'insinuer dans ses veines. Il ne savait pas d'où ça venait, ni pourquoi. Mais cette nouvelle lui glaçait le sang et lui donnait envie d'hurler. Jay qui d'ordinaire ne comprenait jamais rien à rien, cette fois-ci il n'eut pas besoin de plus de précisions pour saisir le sous-entendu. La belle Ava ? Comment osait-il la trouver belle ? Il n'en avait pas le droit, non ! C'était lui qui l'a trouvait belle. Peut-être parce qu'elle ressemblait à Marissa, ou peut-être pas. Qu'importe la raison, il ne supportait pas de l'entendre dire ça alors qu'il avait la sensation que seul lui en avait le droit. Et voilà qu'il ajoutait qu'il aurait pu tromper Panamee avec elle, et sans remord. Digérant déjà difficilement qu'il puisse tromper sa femme -chose que jamais Jay ne ferait- l'idée que cela soit avec Elle était bien pire. Mais visiblement, il ne s'était rien passé puisqu'il avait ajouté qu'elle avait été raisonnable pour deux. Un tas de choses lui passèrent par la tête, du genre : Bien fait, ça t'apprendras, tu mérites d'être seul, enfoiré et encore un tas d'autres trucs dans le même genre. Et le pire dans tout ça, c'est que ça faisait rire Liam !

Ce dernier, semblait déjà être passé à autre chose puisqu'il commenta le match : « L'idiot ... » Ce fut trop. Jay craqua. Il avait resserré ses doigts sur sa canette, la faisant craquer bruyamment. Il se leva subitement, lançant violemment sa canette sur le sol et shoota dedans. Il se tourna ensuite vers Liam, rouge et tremblant de colère. Il semblait avoir totalement perdu le contrôle de lui-même, ne sachant même pas pourquoi il s'emportait ainsi. Même si n'importe qui d'autre aurait comprit que c'était simplement la jalousie qui le faisait réagir ainsi. Il lâcha, d'une voix agressive et d'un ton accusateur : « Mais tu t'prends pour qui merde ?! Ça t'arrive souvent de vouloir tromper ta femme et d'en rire ? Et avec Ava en plus ! Bah ouiiiii super ! T'as qu'à te marier avec pendant que t'y es. Et lui faire des gosses puisqu'apparemment c'est raté avec Pan' ! » Il pointa son index dans sa direction, en signe de menace et de prévention avant d'ajouter : « Tu fou la paix à Ava comprit ? T'as pas le droit de faire ça. Surtout pas avec elle. Je te jure que si tu fais quoi que ce soit avec elle, je ne serais plus le bon pote Jay. » Il se redressa ensuite, le toisant sévèrement alors qu'il tentait de reprendre son souffle, le pouls encore rapide et irrégulier et les muscles toujours aussi contractés. Depuis combien de temps ne s'était-il pas mit en colère ? Presque deux ans en fait... Depuis la mort de Marissa. Il se retourna précipitamment et attrapa une canette de bière qu'il ouvrit maladroitement à cause de ses tremblements. Il l'a porta à ses lèvres et la bu sans interruption, cherchant à se calmer par tous les moyens.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyDim 23 Jan 2011 - 21:27

Liam, évidemment, n'eut pas de mal à comprendre que son ami posait mensonges par-dessus mensonges, mais ne dit rien en le laissant s'enfoncer toujours un peu plus, rigolant dans sa barbe de quelques jours en se demandant pourquoi il refusait de lui dire la vérité. Après tout, Liam avait habitude à reconnaître un mensonge de la bouche de n'importe qui, puisque son travail le forçait à être aux aguets dès lors qu'on tentait de lui cacher des choses. Du moins ... Son travail l'avait forcé à, lorsqu'il y était encore. Sa mine se renfrogna sans qu'il ne puisse rien y faire, alors qu'il comprenait que désormais, cette habileté ne lui serait utile que pour deviner les cachotteries que lui feraient Leah ou Panamee et qu'il ne pourrait plus jamais découvrir cette moue sur un visage lorsque le patient tentait de lui dissimuler une vérité quelconque. C'était finit. Il termina cul sec sa bière sans se rendre compte que ses paroles avaient soulevé une once de colère en son ami. D'ailleurs, il avait même reporté son attention sur le match afin de tenter de calmer ses nerfs, déjà rudement éprouvés en ces trois derniers jours. Il ne savait pas comment éloigner d'un coup tous les soucis qui lui tombaient dessus et avait préféré fuir, comme il le faisait si souvent ces temps-ci.

Jamais il n'aurait pu croire que Jay prendrait aussi mal sa remarque, ni même qu'il se relèverait, furieux, alors qu'il n'avait pas vu le coup venir et qu'il ne pouvait donc pas accuser les reproches qu'il lui faisait. « Mais tu t'prends pour qui merde ?! Ça t'arrive souvent de vouloir tromper ta femme et d'en rire ? Et avec Ava en plus ! Bah ouiiiii super ! T'as qu'à te marier avec pendant que t'y es. Et lui faire des gosses puisqu'apparemment c'est raté avec Pan' ! » Levant les bras au ciel en haussant un sourcil, comme pour signifier qu'il ne cherchait que la paix, Liam fut étonné de voir la colère ainsi assombrir les traits de son ami. « Oh, mais ça va, calme-toi! Elle est pas ma femme, d'abord, on est pas mariés! Et puis oui, c'est drôle, parce que je me rends compte à quel point c'était stupide! » Incapable de s'expliquer davantage alors que Jay pointait un index accusateur sur lui. « Tu fous la paix à Ava comprit ? T'as pas le droit de faire ça. Surtout pas avec elle. Je te jure que si tu fais quoi que ce soit avec elle, je ne serais plus le bon pote Jay. » Complètement sous le choc de le voir paniquer pour si peu, alors que Liam avait cru qu'il pourrait rire avec lui de la situation, comme n'importe qui d'autre aurait pu le faire à sa place, il se rendit compte qu'il avait sous-estimé l'honnêteté et la droiture de son ami. « Et après, ça se dit pas amoureux. Mon oeil! T'es jaloux! Et bah si ça peut te rassurer, je l'ai embrassée, c'est tout. Et elle est partie peu après, elle semblait mal à l'aise. Je l'étais aussi, figure-toi! Et maintenant que je sais que c'est un terrain gardé, t'en fais pas, je te la laisse! » Il ne voulait en aucun cas le vexer, ne serait-ce qu'en lui avouant qu'il avait déjà embrassé Ava, surtout si Jay en était amoureux et qu'il n'avait rien fait encore, de quoi tuer l'orgueil dans l'oeuf. Il ne comprenait tout simplement pas pourquoi son ami lui avait d'abord dit qu'il la trouvait chiante, pour ensuite l'empêcher en le menaçant presque de la toucher, ou même de coucher avec elle, ce qui, en soit, était triste. Elle était belle et la relation de Liam allait suffisamment mal ces temps-ci pour que l'ex-médecin en soit tenté, bien qu'elle ne donnait pas l'impression que ce soit réciproque.

« C'est quoi ton problème, Jay? Fonce, si tu l'aimes bien au lieu de la laisser mariner et de faire chier tous ceux qui risqueraient de l'approcher pendant que t'es pas foutu de te lancer! » Le rire de Liam n'était là que pour tenter de calmer son ami et lui faire comprendre que la situation n'était pas si pire que ça. Franchement, il ne l'avait pas blessée, non plus! À voir sa réaction démesurée, il pouvait néanmoins être certain des sentiments que Jay éprouvait à l'égard de la jeune femme. « Je sais pas si tu t'en rends compte, mais tu viens de te trahir tout seul, comme un grand! » Liam secoua la tête en riant, se levant rapidement pour aller chercher une nouvelle canette de bière sans rien manque, ou presque, du match qui se déroulait à la télévision. Lorsqu'il revint au salon, une grimace étira ses traits alors que l'un des joueurs se faisait durement plaquer contre la bande; le risque du métier, comme on dit. Conscient qu'il lui valait mieux d'éviter le sujet Ava s'il ne voulait pas finir avec un coquard, il reprit sa position initiale dans le sofa en étirant les muscles de ses épaules.

« C'était vraiment une bonne idée, si t'es pas trop susceptible, de passer ma dernière soirée avec toi! » admit Liam après une longue gorgée de bière. non seulement son ami lui permettait de penser à autre chose, mais en plus, il pouvait boire comme il le voulait sans remords. La belle vie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyLun 24 Jan 2011 - 16:23


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


« Oh, mais ça va, calme-toi! Elle est pas ma femme, d'abord, on est pas mariés! Et puis oui, c'est drôle, parce que je me rends compte à quel point c'était stupide! » Jay ne réagit pas plus que ça face à la défense qu'il essayait de se procurer, levant les bras en signe de paix. Mais Jay était encore trop dans sa petite crise inattendue pour l'écouter véritablement. Il avait tout d'abord besoin de vider son sac, de lui dire ce qu'il pensait de tout ça. Sans pour autant en dire trop. Et en fait, il ne prévoyait même pas à l'avance qu'il allait débiter. Les paroles s'échappaient de ses lèvres sans prévenir, le surprenant presque lui-même. Ce qui était certain, c'était qu'il n'arrivait plus à s'arrêter et que la mine surprise et néanmoins calme de son ami ne parvenait pas à l'apaiser. Il continua donc ses reproches et pseudos menaces. Quand il eu finit, il se précipita donc sur une bière histoire de faire quelque chose de ses mains. C'est la réponse de son ami qui eu le don de le faire redescendre sur terre. « Et après, ça se dit pas amoureux. Mon oeil! T'es jaloux! Et bah si ça peut te rassurer, je l'ai embrassée, c'est tout. Et elle est partie peu après, elle semblait mal à l'aise. Je l'étais aussi, figure-toi! Et maintenant que je sais que c'est un terrain gardé, t'en fais pas, je te la laisse! » Surpris et choqué, il baissa les yeux vers lui ne faisant plus attention à ce qu'il faisait. Il avala donc de travers et manqua de s'étouffer. Il posa la canette sur la table alors qu'il toussait. Portant son poing au niveau de sa poitrine, il se la frappa doucement pour se dégager la gorge. Encore un peu en colère, mais surtout perplexe, il bredouilla : « Tu... Tu l'as embrassé ? » A nouveau, tout un flot d'insultes lui traversa l'esprit. Non mais ça, c'était le pompon ! Liam qui embrassait Ava. Il pouvait bien lui dire qu'ils étaient mal à l'aise ou quoi que ce soit dans le genre, le mal était fait et Jay n'appréciait pas. Il croisa alors ses bras sous sa poitrine, affichant une moue boudeuse et contrariée. Il ajouta alors froidement : « Et je suis PAS amoureux. Je te dis que je l'a connais à peine. Alors arrête. » Pas convaincu lui-même de ce qu'il venait d'annoncer, il préféra cependant ne pas y réfléchir plus longtemps, pas convaincue que les conclusions lui plairaient grandement.

Mais Liam n'avait apparemment pas eu sa dose, puisqu'il reprit, enfonçant le couteau dans la plaie : « C'est quoi ton problème, Jay? Fonce, si tu l'aimes bien au lieu de la laisser mariner et de faire chier tous ceux qui risqueraient de l'approcher pendant que t'es pas foutu de te lancer! » Il se rassit dans le canapé, ne lui adressant pas un regard. Il semblait s'être totalement bloqué et incapable de parler. Des images de Marissa lui envahissaient l'esprit, le faisant terriblement culpabiliser. C'était trop dur de toute façon. Ava ressemblait trop à Marissa, il ne pourrait pas supporter ça au quotidien. Et puis comme il l'avait spécifié, il l'a connaissait à peine. Et ça, ce n'était pas des conneries. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il ressentait pour elle, il était autant prit au dépourvu que Liam. Il grommela alors : « 'ai pas envie d'en parler. » Il aperçut le regard de Liam qui en disait long sur le fait qu'il n'avait absolument rien comprit à ce qu'il venait de marmonner dans sa barbe. Exaspéré, Jay s'écria alors : « J'AI PAS ENVIE D'EN PARLER ! » Il reposa son regard sur l'écran, feintant de s'intéresser au match dont il avait pourtant perdu le fil depuis un moment. Il se pencha en avant, saisissant la bière qu'il avait posé sur la table quelques secondes auparavant. Tendu, il la porte à sa bouche et termina ce qu'il restait. Déjà trois bières, mais pas le moindre effet pour le moment. Il fallait dire que quand on était habitué, ce n'était pas trois petites bières qui vous mettaient dans tous vos états. Liam ajouta finalement « Je sais pas si tu t'en rends compte, mais tu viens de te trahir tout seul, comme un grand! » avant de se lever pour quitter le salon quelques instants. Jay pinça les lèvres en signe de mécontentement mais garda le silence, ne sachant plus quoi dire pour sa défense. Il fallait dire que Jay n'avait jamais été très doué pour ce qui était de la répartie et des improvisations. Il grimaça face à son rire, vexé.

Il revint quelques secondes plus tard avec de nouvelles bières en main. L'esprit de Jay divaguait déjà, se reconcentrant sur le match. Il émit un petit ricanement quand le joueur se fit violemment plaquer. Liam se laissa tomber dans le sofa en déclarant : « C'était vraiment une bonne idée, si t'es pas trop susceptible, de passer ma dernière soirée avec toi! » Jay tourna brusquement la tête vers lui. Il prit un air choqué et répondit avec tout le sérieux du monde : « Hein ? Mais je suis pas susceptible du tout. N'importe quoi. » Il détourna la tête et se leva à son tour, disparaissant dans la cuisine. Il revint avec la bouteille de vodka en main et deux verres, bien décidé à passer à la vitesse supérieure histoire d'oublier tout ça. En se réinstallant, il repensa à sa phrase. Il fronça alors les sourcils tout en ouvrant la bouteille et le questionna : « Au fait... Pourquoi ta dernière soirée ? Tu comptes mettre fin à tes jours ou ne plus revenir ici ? » Il s'arrêta quelques instants le regardant avec intérêt. C'était vrai que ces quelques mots étaient étranges et Jay ne comprenait pas pourquoi il avait dit ça. Il désigna alors la bouteille d'un signe de tête et ajouta : « J'te sers ? »





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyMar 25 Jan 2011 - 18:20

« Tu... Tu l'as embrassé ? » Liam leva les yeux au ciel en donnant une tape amicale sur l'épaule de son ami pour tenter de le dérider. « C'était pas grand chose. Je te promets, c'était une erreur. » Il avait néanmoins du mal à garder son sérieux puisque l'attitude de Jay ressemblait à tout point à celle d'un mec amoureux et jaloux par ce que son ami avait bien pu faire avec Ava avant lui. Liam remercia mentalement la jeune femme d'être partie avant que ça ait pu déraper entre eux deux, pas seulement parce qu'il savait que c'était une erreur, mais également parce qu'il n'avait pas habitude à jouer sur un terrain déjà conquis. Il aurait fait un bien piètre roi dans les années 1600! « Et je suis PAS amoureux. Je te dis que je la connais à peine. Alors arrête. » Liam leva les yeux au ciel avec un petit sourire amusé, conscient que son ami ne faisait que s'enfoncer davantage dès lors qu'il ouvrait la bouche. Il pouffa d'ailleurs de rire lorsque Jay éleva le ton, maussade, pour lui signifier que le sujet était clos et qu'il ne voulait plus en parler.

Ce ne fut qu'à son retour de la cuisine avec quelques bières, qu'il posa sur la table, qu'il avoua à Jay que cette soirée lui ferait du bien, la dernière en liste. Il n'avait pas pensé à ses mots, évidemment, et il ne s'était pas rendu compte que ses paroles pouvaient porter à confusion. Il haussa un sourcil lorsque son ami se leva à son tour, de nouveau vexé par les propos de Liam - Ce qui prouvait qu'il avait raison, bien sûr - et attendit qu'il revienne en sentant son coeur s'emballer dès lors qu'il vit la bouteille de vodka entre les mains de Jay. « Au fait... Pourquoi ta dernière soirée ? Tu comptes mettre fin à tes jours ou ne plus revenir ici ? » Liam dut faire un effort de concentration pour repenser à ses propres mots, comme s'il n'avait pas conscience qu'ils puissent être pris de cette façon. « J'te sers ? » Il hocha simplement la tête en lui tendant son verre, le regard fixé sur la bouteille alors qu'il avait de plus en plus l'impression d'avoir besoin d'aide. Non seulement il ne pouvait plus s'empêcher de boire, mais le goût de l'alcool fort lui manquait. Bien sûr, il aimait toujours autant la bière, mais il savait qu'il n'y aurait plus droit dès lors qu'il reviendrait chez lui pour de bon. Habitué à boire au goulot de la bouteille lorsqu'il était seul, il put néanmoins apprécier davantage les deux premières gorgées de son verre, qui semblèrent le rasséréner rapidement. « J'entre en cure de désintox', demain. Sinon je vais perdre tout ce à quoi je tiens. Tous ceux auxquels je tiens puisque je n'ai plus rien d'autre à perdre. » affirma-t-il en baissant les yeux, terminant cul sec son verre alors qu'il était encore à la moitié. Sa tête retomba mollement sur le dossier du canapé alors que pour la première fois, l'alcool avait le goût morose de la fin qui approchait, d'un changement critique qui se produirait dans sa vie. Ce n'était plus comme avant. Il passa une main sur son front jusqu'à vider de nouveau un peu d'alcool fort dans son verre, qu'il ne but pas tout de suite, néanmoins.

« J'ai perdu mon boulot, Jay ... » expliqua-t-il pour qu'il comprenne qu'il n'avait vraiment plus rien à perdre. Pourquoi aurait-il raté quelques mois de sa vie dans un centre de désintoxication s'il gardait tous les mêmes avantages qu'avant et si l'alcool lui permettait de bien fonctionner? Il ne l'aurait pas fait, évidemment. Mais il était dorénavant au pied du mur et il ne pouvait pas espérer recommencer sa vie sans ce nouveau départ qui s'offrait à lui. Il n'avait pas le choix, même, parce qu'il savait que tout le monde finirait par s'en aller s'il ne se reprenait pas en main. L'avancée du joueur, à la télévision, attira son attention lorsque la rondelle vint s'affaler dans le haut du filet, sans que le gardien n'ait pu faire le geste adéquat pour la recueillir dans sa mitaine. Liam eut une expression ravie en donnant un coup de poing dans les airs, manquant de renverser son verre. « ET C'EST LE BUT! » Se retournant vers Jay, il lui donna un petit coup sur l'épaule, retrouvant peu à peu sa bonne humeur. « Je t'avais dis qu'ils gagneraient! Okay, non, je te l'avais pas dis. Mais dans ma tête, c'était clair! » Malgré qu'il n'y avait qu'une quinzaine de minutes écoulées sur les soixante du match, Liam était confiant de voir son équipe remporter malgré l'unique but qu'ils avaient fait pour l'instant. C'était une façon comme une autre de faire diversion! Avalant d'un trait ce qui restait dans son verre, il garda les yeux rivés sur l'écran pendant un moment, technique comme une autre pour faire diversion!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyVen 28 Jan 2011 - 23:13


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


« C'était pas grand chose. Je te promets, c'était une erreur. » Pas entièrement convaincu, Jay ne fit cependant pas d'autres remarques. Pas la peine d'insister sur le sujet, ce n'était pas la peine il allait finir par réellement s'emporter. Et là, il voulait juste profiter de la soirée, de son ami et de l'alcool. Pas de femmes, pas de prises de tête, rien. Même si avec lui c'était assez difficile parfois. Car vu qu'il ne montrait jamais ce qu'il ressentait, il était quasi impossible de savoir quand est-ce qu'on abordait un sujet délicat. Et une fois que c'était fait, bonne chance pour revenir en arrière... La crise était inévitable. Bien heureusement, Jay malgré qu'il soit boudeur n'était pas rancunier pour autant. Et la moindre petite diversion le remettait de bonne humeur et la soirée pouvait tout naturellement continuer. Il évita également de prêter attention à son air moqueur, sinon il allait s'emballer de nouveau, ne supportant pas que l'on remette sa parole en doute. Malgré qu'il y ait toutes les raisons pour. Ce n'était pas une excuse d'abord. Non mais !

Revenant dans le salon, Jay lui avait demandé de l'éclairer quelque peu sur sa précédente phrase et cette mystérieuse histoire de "dernière fois". Il n'avait pas fait attention au soudain changement d'attitude de son ami. Lui qui quelques secondes auparavant semblait s'amuser d'un rien et chercher à détendre l'atmosphère, il était subitement prit d'un sérieux étrange, voir inquiétant et troublant. Enfin ça, c'était si on ne s'apellait pas Jay Mazelwood. Car lui, toujours autant à côté de la plaque ne vit aucun changement. Liam lui avait tendu son verre et il le lui avait tout simplement servit avant de faire de même pour le sien. Se vautrant alors dans le canapé, Jay porta ensuite le verre à ses lèvres, descendant l'alcool de quelques gorgées. Le liquide lui brûlait agréablement la gorge et sa puissance emplissait sa bouche, lui provoquant une certaine satisfaction. Attendant que son ami se décide à parler, il s'était reconcentré sur le match. S'autorisant quelques bougonnements et critiques légèrement... infondées. « J'entre en cure de désintox', demain. Sinon je vais perdre tout ce à quoi je tiens. Tous ceux auxquels je tiens puisque je n'ai plus rien d'autre à perdre. » Jay resta immobile quelques secondes avant de détacher son regard de la télévision pour le poser sur son mai. Il fronça les sourcils, le détaillant avec intérêt. Une cure de désintox ? Mais qu'est-ce qu'il racontait bon sang ? L'incompréhension se lisait parfaitement sur son visage. Si c'était une blague, elle était d'assez mauvais goût. Il répondit simplement : « Désintox ? De quoi ? T'es accroc aux jolies filles et tu ne sais pas contrôler tes pulsions ? T'en fais pas va, ça se soigne pas c'est dans la nature humaine. » Si Jay se montrait si insouciant face à la révélation de Liam, c'était uniquement parce qu'il n'y croyait pas vraiment. Il n'avait jamais remarqué son addiction à l'alcool et il n'avait pas la tête d'un camé. Donc, il ne comprenait vraiment pas. Il haussa les épaules et rajouta d'un ton las : « Pff au pire tu sais... C'est pas la prison hein. Ça te fera une anecdote à raconter à tes petits enfants. » Il ricana bêtement, fier de sa connerie.

Avalant quelques gorgées à nouveau, c'est la voix de Liam qui le remit un peu d'aplomb. « J'ai perdu mon boulot, Jay ... » Un peu abasourdi, le blond faillit lâcher un truc du genre : t'aurais dû lui implanter une puce électronique, tu l'aurais vite retrouvé ahah ! Mais au plus profond de lui, il sentait que ce n'était pas le mauvais de faire ce genre de plaisanteries. Il resta muet, le détaillant de haut en bas en silence, ne sachant pas quoi ajouter à ça. Il passa sa main derrière sa nuque, embarrassé. Il n'avait pas franchement imaginé la soirée ainsi. Réellement peiné pour son ami, il cherchait ses mots, en vain. Son regard s'était perdu dans le vide et il ne prêtait plus attention au match. C'est le cri de Liam qui le sortit à nouveau de ses pensées : « ET C'EST LE BUT! » Jay se retourna aussitôt, dégouté d'avoir loupé ça ! Rejoignant son ami il se leva en s'écriant : « OH YEAAH !! PRENEZ ÇA AHAH ! AMATEURS ! » Oui, oui, Jay était très évolué quand il regardait un match. Il se rassit, accusant la tape de son ami et brandit la main pour y claquer la sienne en signe de victoire. Même si ce n'était que le premier but d'accord. « Je t'avais dis qu'ils gagneraient! Okay, non, je te l'avais pas dis. Mais dans ma tête, c'était clair! » Jay se calma quelque peu et lui jeta un regard moqueur et blasé avant de répondre doucement : « C'est ça madame Irma, c'est ça ouais... »

Une fois que tout ce remue ménage se calma et que le jeu reprit, Jay leva son verre et déclara : « Allé. Cul sec l'ami ! » Il le termina d'une traite, grimaçant légèrement sur la fin. Fallait dire qu'il ne l'avait coupé avec rien et que cul sec, ce n'était pas nécessairement ce qu'il y avait de meilleurs. Contrairement à D'AUTRES, il n'était pas accroc. Alors forcément, le goût était apprécié jusqu'à une certaine limite. Mais ce soir, Jay avait envie de se mettre la tête à l'envers. La température commençait déjà à grimper. Il se pencha en avant pour se resservir et sans même le demander à Liam, il lui rempli à nouveau son verre. Puis, il repensa à ce qu'il lui avait dit sur la perte de son emploi. Il sentit subitement une vague intense de tristesse l'envahir. Si Jay perdait son emploi, il serait effondré. Pas sur le plan financier, car de ce côté là il était tranquille. Mais son métier, c'était toute sa vie. Il avait déjà faillit y rester d'ailleurs. Mais qu'importe. Surtout qu'aujourd'hui il ne lui restait plus que ça à quoi se rattacher. Posant une main amicale et réconfortante sur l'épaule de l'homme il finit par lâcher : « T'es un bon médecin Liam. Tu retrouveras un emploi, je le sais. On a toujours besoin de quelqu'un comme toi dans un hôpital. » Son esprit s'embrumait petit à petit. Et la peine qui l'avait envahi quelques secondes auparavant semblait détruire les barrages qu'il s'imposait d'ordinaire. Il se sentait comme fragile et facilement sujet à exprimer des émotions fortes. Il détourna la tête quelques instants, vidant son verre de moitié, cherchant à s'apaiser. Mais ça n'aurait que l'effet inverse, tout allait empirer.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyDim 30 Jan 2011 - 19:55

« Désintox ? De quoi ? T'es accroc aux jolies filles et tu ne sais pas contrôler tes pulsions ? T'en fais pas va, ça se soigne pas c'est dans la nature humaine. » Il n'était pas au courant, c'est vrai. Il devait être l'un des seuls à ne pas être au courant. Everett lui avait dit que toute la ville le savait et ce n'était pas un hasard, si Liam avait préféré se tenir à l'écart de l'humanité socialisée et cultivée; il n'avait pas envie de répondre aux questions. « Pff au pire tu sais... C'est pas la prison hein. Ça te fera une anecdote à raconter à tes petits enfants. » Liam hocha la tête en baissant les yeux, laissant un sourire éclairer son visage non sans soupirer légèrement. « C'est l'alcool... » murmura-t-il simplement en haussant les épaules, tentant tant bien que mal de paraître naturel au possible. Ce n'était pas la fin du monde, il se soignerait et comme le disait Jay, il aurait quelque chose à raconter. Liam aurait néanmoins préféré dicter l'histoire des paniers extravagants qu'il avait pu faire au basket, plutôt que de leur dire de ne pas forcer sur l'alcool; on fait avec ce qu'on a!

La diversion sembla fonctionner, alors que Liam s'amusait de la réaction exagérée de son ami, désormais habitué de le voir s'emporter dès lors qu'un joueur faisait un jeu qui surpassait ses propres capacités. Il tenta d'atteindre le niveau d'amusement de Jay en frappant dans sa main pour lui montrer qu'il ne pensait plus qu'au match qui se déroulait devant ses yeux, bien que la réalité était toute autre. Il avait cru qu'en venant ici, il oublierait ses soucis provisoirement jusqu'au lendemain, mais il se rendait compte qu'il ne pouvait pas glisser ses ennuis dans un coin de sa tête en refusant d'y faire face; Liam était trop honnête pour ça. C'était bien la seule raison pour laquelle il buvait, d'ailleurs: tenter d'oublier tout ça, d'oublier qu'il était un médecin et qu'il agissait contre la loi, d'oublier qu'il devait à tout prix voir la vérité et cesser de fuir. C'était pourtant tellement facile de se dire qu'on n'avait qu'à être ivre mort pour ne plus se souvenir et ne plus savoir ce qui était bien ou mal. Et pourtant tellement lâche.

Liam fit tinter son verre contre celui de son ami avant d'avaler son contenu, l'alcool fort lui brûlant la gorge en lui soutirant un soupir de satisfaction. Il laissa Jay le remplir de nouveau en le lui tendant machinalement, sentant peu à peu que le liquide incolore ferait son effet. C'était tout ce dont il avait besoin pour l'instant, mais les paroles de Jay suffirent à le faire sombre de nouveau, alors que son pessimisme atteignait son apogée. « T'es un bon médecin Liam. Tu retrouveras un emploi, je le sais. On a toujours besoin de quelqu'un comme toi dans un hôpital. » Il ne savait pas comment répondre à ça puisqu'il n'avait pas l'intention de débuter un débat sur ses pseudo-capacités. Il n'avait pas envie qu'on le prenne en pitié parce que si tout s'écroulait, c'était uniquement sa faute. Il n'avait pas réussit, c'est tout. Il n'avait que trente-et-un ans et n'était même pas parvenu à conserver son emploi. Qu'allait-il bien pouvoir faire? « C'est pas aussi simple ... » fit-il en dégageant les quelconques interventions de Jay d'un signe de la main. « Parlons d'autre chose veux-tu? » Déblatérer des heures sur la question de ses propres malheurs ne l'intéressait pas vraiment et s'il avait vraiment voulu parler de lui-même, il serait allé voir un psy. Évidemment, son ami essayait de lui remonter le moral et Liam ne pouvait pas lui en vouloir pour ça, surtout que pour une fois, Jay semblait s'y prendre de la bonne façon! Liam avait toujours été plus doué pour écouter le soucis des autres plutôt que de parler des siens, c'était sans doute ce qui faisait de lui un bon médecin; il ne se sentait pas mal-à-l'aise lorsqu'on lui racontait sa vie en détails, alors qu'il jugeait de son devoir d'aider au mieux ceux qui venaient lui parler, sachant que certains n'avaient personne à qui raconter leurs soucis. Il ne prenait pas un plaisir malsain à les voir se morfondre dans la douleur, touché au vif souvent par les déclarations de ses patients, mais il tentait d'aider comme il le pouvait.

Il but la moitié de son verre, le regard légèrement dans le vide, avant de secouer la tête et reporter toute son attention sur le match qui se déroulait à la télévision. « On devrait se prendre des billets, un de ces jours, pour aller les voir jouer! » proposa-t-il sans vraiment réfléchir, ne sachant pas quand il reviendrait de cure et même s'il aurait l'argent nécessaire à se payer un billet pour les Panthers. Or, un sourire amusé vint poindre de nouveau sur les lèvres de Liam alors qu'il repensait à la vie amoureuse de son ami, histoire de ne pas penser à la sienne. « Rien que nous deux, sans aucune femme pour nous faire chier et nous dire d'arrêter de regarder ailleurs et de se concentrer sur le match! T'en penses quoi? » Alors qu'il remplissait de nouveau son verre et qu'il commençait à avoir la tête un peu lourde, Liam s'était complètement appuyé contre le dossier du canapé en fermant les yeux pendant quelques secondes, bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyLun 31 Jan 2011 - 14:02


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


« C'est l'alcool... » Ouch, révélation choc. Jay tourna la tête vers lui lentement, cherchant à comprendre. Est-ce que c'était une blague ? Alors comme ça, il était accroc à l'alcool ? Non, ça n'avait aucun sens. Jay le fixa un long moment, cherchant à déceler l'once d'une plaisanterie. Mais non, Liam semblait dépité et la nouvelle était vraie. Jay lâcha un long sifflement. Puis il haussa les épaules et tapota son ami dans le haut du dos. « On a tous nos démons hein ! Moi c'est les jeux d'argents. J'ai pas toujours été riche tu sais, avant je passais tout mon salaire dedans et je vivais dans un 30m² minable. » Puis, il lui fila un petit coup de coude complice, un sourire en coin et ajouta : « Hé... Faut dire que t'as pas choisit la plus mauvaise addiction hein. » Petit clin d'œil. Bah oui, il fallait dire que l'alcool pouvait être une boisson des plus délicieuses. Alors en être accroc ne le surprenait pas. Bien que ça semblait l'affecter au plus au point et que faire une cure ne l'enchantait pas, sans parler du fait qu'à cause de ça il avait perdu son boulot. Jay déclara finalement -comme bon ami indigne qu'il était : « Allé, trinquons à ta dernière soirée alcoolisée alors ! Et je veux qu'il ne reste plus rien dans cette bouteille avant demain matin. » Puisque c'était sa dernière occasion de se mettre la tête à l'envers, Jay allait l'y aider et ils allaient faire sa "bien". Autrement dit, boire comme des trous et gueuler après la télé. La belle vie en somme.

Mais Liam ne semblait pas vouloir retrouver le sourire. Ou du moins, difficilement. Il claqua sa main contre la sienne sans grande conviction, mais Jay ne fit pas de commentaires là-dessus. Après l'avoir resservit, il tenta une phrase pour lui "remonter" le moral. Ou en tout cas, pour lui montrer que pour une fois il ne se désintéressait pas complètement de ces malheurs. Mais finalement, il aurait peut-être dû se comporter comme d'ordinaire et passer directement à autre chose, dédramatisant les choses. Liam, le regard triste et l'air ailleurs répondit : « C'est pas aussi simple ... » Jay hocha lentement la tête, fixant alors ses chaussures. « Parlons d'autre chose veux-tu? » Jay approuva en silence, ne voulant pas insister sur le sujet. Après tout, ils étaient là pour passer une bonne soirée non ? Pas pour ruminer leurs malheurs. Jay décida donc de reprendre les choses en main. Il avait à nouveau terminé son verre et décida de reprendre une bière avant de se remettre au cul sec de téquila. La chaleur grimpait de plus en plus. Il se mordilla les lèvres et il sentit à peine le contact de ses dents, signe que l'alcool faisait effet. Mais ce n'était pas le seul signe. Le match devenait de plus en plus abstrait et amusant à la fois, alors qu'il commençait à avoir du mal à formuler ses phrases rapidement. Portant la canette à ses lèvres, il la descendit de plusieurs gorgées, impatient. Comme s'il faisait tout pour être ivre le plus rapidement possible. Comme si ça lui permettrait d'oublier un tas de choses lui aussi, et qu'il n'y aurait plus que lui, Liam et le match. La canette qu'il avait fait tombé lorsqu'il s'était énervé contre son ami quelques minutes auparavant vint percuter son pied. Il shoota dedans et celle-ci roula au loin, déversant son contenu partout sur le sol. Ce qui fit beaucoup rire le blond, ne captant pas que ça allait être l'enfer à nettoyer ensuite.

« On devrait se prendre des billets, un de ces jours, pour aller les voir jouer! » Jay se retourna vers lui, ne cachant pas son enthousiasme. Un large sourire sur les lèvres il répondit -pas vraiment du tac au tac puisque les mots mirent du temps à s'aligner dans sa tête et à regagner ses lèvres pour les franchirent- : « MAIS OUI ! Et pourquoi qu'on y a pas même pas pensé avant ça ? » Ses phrases n'étaient certes plus un exemple de langue bien maniée, mais ça restait cohérent et parfaitement compréhensible. Disons qu'on avait juste l'impression qu'il avait arrêté l'école après la troisième. Mais la suite lui coupa alors toute sa joie. « Rien que nous deux, sans aucune femme pour nous faire chier et nous dire d'arrêter de regarder ailleurs et de se concentrer sur le match! T'en penses quoi? » Le visage de Jay se décomposa littéralement alors que des souvenirs assaillirent douloureusement son esprit. Son regard se fit soudainement vague, et un voile de tristesse le recouvrit. « Je... » Commença-t-il d'une voix tremblante. Il n'avait plus qu'un nom en tête : Marissa. Ça raisonnait, ça raisonnait, ça raisonnait. Et ça lui faisait mal. Son cœur se serra alors qu'une détresse immense l'accablait. Marissa n'avait jamais rien eu contre les match. Même, elle les avait souvent regardé avec lui, toujours prête à faire des efforts pour pouvoir partager quelque chose avec lui, alors que lui n'était même pas capable d'abaisser la lunettes des toilettes. Brusquement, il leva sa canette et la finit d'une traite, comme pour s'occuper, se laisser du temps pour réfléchir. Mais ce fut une très mauvaise idée. Outre le fait d'avoir envie d'aller pisser, ça ne faisait que l'achever un peu plus à chaque fois. Un mélange de tristesse et de colère vinrent animer sa voix maladroite : « Dis pas ça ! Je... Elles sont pas toutes comme ça ! Elles... elle était pas comme ça. » Et Jay s'effondra complètement. Basculant en avant, il enfouit sa tête entre ses mains et vint les poser sur ses genoux. Des sanglots agitèrent alors son corps. Deux ans, ça faisait deux ans qu'il n'avait plus pleuré pour elle. Mais ce soir, il avait besoin de pleurer. Ça faisait trop longtemps. Et Ava n'avait pas arrangé les choses. Sa ressemblance physique avec Marissa en était désarmante et avait réveillé en lui de vieux démons. Se vidant de toute sa peine, Jay pleurait à chaude larmes, incapable de parler pour le moment. Qui aurait pu deviner que derrière son visage d'homme désintéressé par le monde qui l'entourait et complètement à la masse se cachait un ancien mari, malheureux au possible et complètement perdu depuis la mort de sa femme ? Décidément, la soirée ne se déroulait vraiment pas comme prévue.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyMer 2 Fév 2011 - 4:31

Liam fut surprit de la réaction de son ami, alors qu'il ne s'attendait pas à ce que ce dernier réagisse de cette façon. Tout homme normalement constitué adorait sortir entre potes pour la simple et bonne raison qu'ils pouvaient loucher sur un décolleté sans risquer de se prendre une claque. Il avait toujours apprécié ces soirées où il n'avait pas besoin de penser à être galant, charmant et séduisant, juste comme elles aimaient, mais pas trop. « Dis pas ça ! Je... Elles sont pas toutes comme ça ! Elles... elle était pas comme ça. » Pas toutes comme ça? Bien sûr qu'elles étaient toutes comme ça! Il fallait vraiment tomber sur la perle rare afin de pouvoir vivre sans subir la jalousie des femmes en général.

Ce fut néanmoins la réaction de Jay, alors que ce dernier posait sa tête entre ses mains, qui attira l'attention de Liam en premier lieu. Un sourcil froncé, l'alcool se creusant un chemin dans ses veines afin de s'assurer de le confondre encore plus qu'il ne l'était déjà, Liam ne savait plus quelle attitude adopter alors que son ami pleurait devant lui, sans aucun tabou. Le vieux proverbe, comme quoi un homme ne pleurait jamais, ne s'attachait à ni l'un ni l'autre et Liam en était trop étonné pour tenter de comprendre la situation dans laquelle Jay se trouvait. Il ne put que lui donner une légère tape dans le dos pour tenter de le calmer, ne sachant pas quoi faire d'autre alors qu'il passait une main nerveuse sur son visage. Il était d'abord venu chez Jay en s'assurant qu'il n'aurait pas à parler de sa vie personnelle, ni même à raconter dans les moindres détails sa relation avec Panamee, le déroulement de sa soirée de Noël, son réveillon et toutes les autres informations non-pertinentes que lui aurait sans doute demandé l'une de ses amies féminines. Il ne s'était donc pas attendu à ce que la soirée prenne un tournant aussi tragico-dramatique, même s'il en était précisément l'auteur en ayant enchaîné les mauvaises nouvelles depuis son arrivée. Il n'avait pas voulu que Jay se mette das cet état de colère, quelques secondes auparavant, et il ne savait pas ce qu'il avait pu dire pour l'attrister à ce point-là! Il était bien placé pour savoir que parfois, un seul mot, dans une phrase, pouvait porter à confusion et laisser l'esprit de son interlocuteur divaguer ne serait-ce que pour un malentendu. Or, les mots de Jay lui revenaient en tête, tentant d'y voir là un lien avec ses propres paroles.

« Qui ça, elle? » demanda-t-il d'une voix grave alors qu'il tentait de se montrer compréhensif et compatissant, ce qui n'était pas vraiment facile vu tout l'alcool qu'il avait ingurgité. Il n'avait pas cru que Jay puisse s'attacher à une femme dans sa vie, il semblait trop ... trop joueur pour ça. Et pourtant, les apparences s'avéraient trompeuses, la plupart du temps. « Tu ne m'as jamais parlé d'elle ... » poursuivit-il en l'encourageant à demi-mot à lui raconter ce qu'il avait sur le coeur. Non seulement Jay semblait peiné au point de s'arracher le coeur, mais Liam voyait bien que la situation n'était pas facile pour lui. Il ne savait pas de qui il voulait parler, mais il avait dû l'aimer beaucoup pour que ça lui cause autant de chagrin. Que s'était-il passé? Était-elle partie en claquant la porte, laissant Jay seul à en crever dans un appart minable payé avec l'argent qui lui restait de ses sorties au casino? Liam n'avait rien dit sur l'addiction passée de son ami, préférant ne pas enfoncer le clou plus loin qu'il ne l'était déjà. Après tout, Jay avait l'air de bien se débrouiller désormais et il devait savoir qu'il pouvait compter sur lui en tout temps, quoi qu'il arrive.

Il s'avança sur le sofa de façon à récupérer la bouteille d'alcool qui se trouvait sur la table basse, versant de nouveau la vodka dans chacun de leurs deux verres. Il y avait des jours comme ça où il valait mieux ne pas trop penser et laisser le temps couler; Liam aurait décidément dû se traîner chez son ami avec l'intention de garder la bouche fermée pour tout ce qui n'avait pas trait au hockey. « Tiens... » fit-il en lui tendant son verre d'alcool à nouveau plein, ne serait-ce que pour l'encourager à boire encore et oublier ses malheurs malgré le fait qu'il était bien placé pour savoir qu'on ne faisait que s'y enfoncer encore plus profondément. C'était sa dernière journée de toute façon; il devait profiter comme il se devait de la sensation de brûlure dans sa gorge puisque ce serait la dernière fois qu'il y toucherait. La dernière fois de toute sa vie.

HJ : « Owi Marion tu as toujours raison! Et toi aussi Mathildos! XD »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyDim 6 Fév 2011 - 15:26


Un homme a pleuré | Jay With_d10
LIAM & JAY

un homme a pleuré


« Qui ça, elle? » Jay, le visage toujours caché par ses mains n'arrivait plus à s'arrêter. Même si la douleur de ses souvenirs lui arrachait des palpitations brûlantes, pleurer ainsi lui provoquait un certain soulagement. Deux ans de peine refoulée qui sortait enfin et qui le libérait d'un poids qu'il avait de plus en plus de mal à porter. Il tentait de reprendre son souffle entre deux sanglots, mais toutes ses tentatives étaient vaines. Liam tentait de se faire réconfortant et patient, cherchant à le faire parler pour qu'il puisse enfin exorciser ses vieux démons. « « Tu ne m'as jamais parlé d'elle ... » » Non en effet, il n'avait jamais parlé d'elle à personne depuis sa mort. C'était trop dur et il n'avait jamais voulu qu'on le prenne en pitié. Il ne voulait pas qu'on parle de lui en ayant l'image d'un veuf. Il avait 27 ans, était-ce normal d'être veuf à cet âge si jeune ? Il savait bien que non. Un veuf de 85 ans ça ne choque pas, c'est normal même. Mais 27 ans ? Il lâcha un long soupire, les yeux gonflés et rougis par les larmes. Et puis, il ne voulait pas non plus qu'on lui donne des conseils, qu'on lui dise que c'était normal qu'à présent il puisse avoir du mal avec la gente féminine. Il voulait qu'on le voit comme un futur trentenaire épanouie et qu'on ne lui pose aucune question, qu'on lui foute la paix. Les secondes s'écoulaient à toute allure alors qu'un léger silence s'était installé entre les deux hommes. Jay avait trop bu pour être gêné de pleurer face à son ami ou de gâcher un peu la soirée qui aurait dû être agréable et légère. Et non pas une succession de mauvaises nouvelles. Il retrouva son souffle, calmant ses sanglots bruyants. Il releva son visage et se laissa aller en arrière, se vautrant dans le canapé, le visage trempé, tout comme son pantalon. Il renifla, tentant d'essuyer ses larmes pour s'éclaircir la vue. Mais ça ne servait que peu puisqu'elles continuaient de rouler sur ses joues meurtries par le chagrin.

« Tiens... » Jay ne se fit pas prier. Il s'empara du verre, respirant bruyamment et de façon saccadée. Boire n'était pas la solution, Liam le savait aussi bien que lui. Mais l'alcool avait déjà un peu trop embrumé leurs esprits pour les raisonner. Les mots se bousculaient dans sa gorge, mais ne franchissaient pas ses lèvres, l'enfermant dans un carcan à la limite de l'insoutenable. Le sang venait cogner contre ses tempes, lui provoquant un mal de tête important. Descendant le verre de quelques gorgées, il ne trouvait toujours pas le courage de desserrer les lèvres pour expliquer à son ami la raison subite de son état. Il se pencha en avant, posant son verre à moitié vide sur la table basse avant de se lever. Enfin d'essayer. Les deux premières fois furent un échec, à chaque fois il retombait en arrière, ne trouvant pas son équilibre. Une fois qu'il fut debout, il attendit quelques secondes d'être sûr d'être stable avant de se lancer dans son salon. Se dirigeant vers une commode dans le salon, il s'abaissa pour ouvrir le dernier tiroir et farfouilla, dénichant un livre caché dans le fond. Il revint vers le canapé, ne marchant pas vraiment droit. Il se laissa tomber, n'épargnant pas son pauvre canapé qui devait souffrir à force. Il donna ensuite le livre à Liam, refusant catégoriquement de poser les yeux dessus. Le livre n'était rien d'autre qu'un album photo du mariage de Jay. Sur la couverture, un portrait de eux deux en tenue, avec en jolies lettres dorées inscrites juste en dessous : Jay Marlon & Marissa Mazelwood. Il laissa Liam le parcourir, afin qu'il réalise que Jay avait bel et bien été marié. Sur les photos, un couple heureux, aimant et bien entouré. Et Marissa, qui ressemble étrangement à Ava.

Jay posa sa main droite sur son front, abaissant le visage et se mordant la lèvre inférieure pour ne pas recraquer encore. Ressortir ce livre qui s'était empoussiéré depuis lui brisait le cœur. Il avait l'impression d'avoir fait quelque chose d'affreux en négligeant son passé ainsi. Comme s'il avait voulu oublié cette partie de sa vie, comme s'il avait voulu oublier Marissa. Mais c'était faux, complètement faux ! Il pensait à elle chaque jour, elle vivait toujours à travers lui. On oublie pas son premier amour, celui avec qui on s'est marié. Et à chaque fois qu'il posait les yeux sur une femme, il avait l'impression de la tromper. Il eu l'impression que ses palpitations s'arrêtèrent lorsqu'il entendit le bruit du journal. A la fin du livre, plié en 4 se trouvait une feuille extraite d'un journal local. Un petit article sur la gauche retraçait la mort de Marissa. Sa pendaison, son mari qui l'a découvre et le séjour à l'hôpital du mari qui semble complètement perdre pied. Les dernières lignes en hommage et quelques mots de soutient pour Jay. Jay a toujours gardé cet article, comme pour ne jamais oublier, pour garder quelque chose de concret de cette tragédie, comme pour se dire : oui, c'est bien arrivé, tu n'es pas fou. Le blond finit par se débloquer et murmura d'une voix remplie de détresse : « Elle était parfaite Liam. Toute ma vie était organisée autour d'elle. Quand elle est... quand elle est partie, j'ai cru que je m'en remettrais jamais. Je lui ai pas assez dit que je l'aimais, pas assez montré... Elle avait pas le droit de partir, de me laisser. » Une vague de larmes ruissela avec force, évacuant alors toute la culpabilité qui l'habitait. Il tourna afin la tête, trouvant la force de se confronter aux photos, à tout ses souvenirs. Ses lèvres tremblèrent alors qu'il ajoutait : « Ava lui r'semble tellement. Ça m'fait peur.. Ça m'fait mal. » Il releva son regard pour le poser dans celui de Liam, comme un appel au secours. Sa tête tournait et il avait de plus en plus de mal à faire des phrases construites.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay EmptyLun 7 Fév 2011 - 6:36

Liam fronça les sourcils lorsque Jay se releva, ayant presque peur qu'il s'affale au sol au vu de son équilibre pour le moins instable. Il ne fit aucun geste pour l'aider toutefois, bien calé au fond du canapé et surtout incapable de se redresser suffisamment rapidement pour le retenir s'il venait à basculer. Son regard se porta sur le match qui se déroulait à la télévision, non sans jeter un coup d'oeil de temps en temps à son ami, qui farfouillait dans l'un de ses tiroirs. Il avait préféré ne pas poser de questions supplémentaires dès lors qu'il s'était rendu compte que Jay avait du mal à en parler et surtout, qu'il ne semblait pas avoir envie de le faire. Liam ne pouvait pas le forcer à lui raconter sa vie puisque lui-même avait beaucoup de mal à le faire. Il fut néanmoins surpris de voir son ami revenir vers lui en lui tendant un album de photos, fronçant les sourcils avant de terminer sa bière et de la déposer sur la table basse, saisissant le livre pour le feuilleter non sans jeter un coup d'oeil à la photo du dessus. Il n'y avait aucun doute; l'homme en tenue de marié était bien Jay, le nom le prouvait d'ailleurs. La femme, toutefois, Liam n'en avait jamais entendu parler. Il porta sur son ami un regard rempli d'incompréhension, se demandant pourquoi il désirait lui montrer tout ça maintenant, alors qu'il avait eu l'air si craintif quelques instants auparavant. En voyant que Jay refusait obstinément de regarder l'album, Liam l'ouvrit non sans s'étonner de la ressemblance physique frappante de la jeune femme avec Ava. Elle était vraiment jolie. Une coupure de journal lui tomba dans les mains lorsqu'il tourna la dernière page et Liam fronça les sourcils en tentant de lire, grosso modo, ce qui s'y trouvait. Sa tête commençait à tourner et ses pensées n'étaient plus très claires, mais il pouvait saisir le sens de l'article sans mal: la femme de Jay s'était suicidée.

Fermant les yeux en prenant conscience du drame qui s'était joué dans la vie de son ami, Liam passa une main dans ses cheveux en refermant délicatement l'album pour le poser à côté de lui. « Je ne savais pas. Je suis désolé. » Comme la plupart des gens sur terre, Liam ne savait pas quoi dire lorsqu'il se retrouvait face à ce genre de situations. Il faut dire que c'était assez soudain et que Jay ne lui en avait jamais parlé, ce qui ne l'aidait pas à se sentir en contrôle. « Elle était parfaite Liam. Toute ma vie était organisée autour d'elle. Quand elle est... quand elle est partie, j'ai cru que je m'en remettrais jamais. Je lui ai pas assez dit que je l'aimais, pas assez montré... Elle avait pas le droit de partir, de me laisser. » Liam comprenait le désespoir de Jay et il savait également que l'alcool y était pour beaucoup dans ses soudaines révélations. Toutefois, il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que ces paroles lui convenaient également, incapable de ne pas les appliquer à sa propre situation. Et s'il avait montré son amour avec plus de force, serait-il dans cet état, aujourd'hui? Serait-il seul avec Jay à boire en attendant le jour d'après, qui le mènerait en cure de désintoxication? Il ne pouvait rien savoir et c'était ce qui le tuait. Baser sa vie sur des peut-être et des si n'était jamais avantageux pour personne et Liam en prenait durement conscience. Jay aussi. « Je comprends. Mais je crois que tu as tort. Elle devait le savoir que tu l'aimais. Mais la vie est vache et elle est partie trop tôt. Ce n'est pas pour ça que toi, tu dois t'empêcher de vivre. » avoua-t-il en reprenant les mots que Presley lui avait si souvent répété. Ils les lui avaient tous répété, mais il avait toujours eu du mal à les prendre en considération, ces propos se rapportant bien mieux à la situation des autres qu'à la sienne.

Les yeux de Jay se posèrent sur l'album posé entre eux et Liam serra son épaule dans un geste amical afin de lui donner du courage. « Ava lui r'semble tellement. Ça m'fait peur.. Ça m'fait mal. » Liam hocha la tête avant de se verser un nouveau verre de vodka, incapable de rester là sans rien faire face au désespoir de son ami. « Je sais. Mais ce n'est pas elle. Ava est différente et elle a vraiment l'air d'être une fille bien. Donne-lui une chance, peut-être. » ajouta Liam en haussant les épaules, comme si la vérité s'imposait d'elle-même. Il savait que ce devait être particulièrement atroce de poser son regard sur un corps qui ressemblait tellement à sa défunte épouse, mais il ne pourrait pas fuir ses sentiments éternellement. Parce que oui, il était question de sentiments; Liam l'avait bien vu et il aurait fallut être fou pour ne pas s'en apercevoir. « C'est dur de passer à autre chose, je te l'accorde. Mais ça fait du bien. » poursuivit-il en buvant la moitié de son verre, se laissant de nouveau retomber contre le sofa en grimaçant sous les tintements incessants dans sa tête. Alannah était comme morte, elle aussi, puisqu'elle était disparue sans donner sa destination. Bien sûr que Liam aurait pu la retrouver s'il l'avait voulu, mais à quoi bon puisqu'elle ne voulait plus de lui de toute façon? « Les femmes nous rendent dingues et pourtant ... On ne pourra jamais cesser de les aimer. C'est pas facile à accepter comme certitude! » termina-t-il en poussant un soupir découragé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un homme a pleuré | Jay Vide
Message(#) Sujet: Re: Un homme a pleuré | Jay Un homme a pleuré | Jay Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un homme a pleuré | Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-