AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge à moitié prix
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 4832 ❖ I'm here for you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptyDim 9 Jan 2011 - 1:02




20 décembre 2011
« Heure du décès 17:54. Allez voir la famille, j’aimerais être seul, juste un instant… » L’homme regarda une dernière fois les quelques infirmières présentent autour de lui. Puis, détourna son regard sur le corps de son patient, la poitrine ouverte. Deavon venait de perdre son quatrième patient en à peine six semaines. L’homme ne savait pas ce qu’il se passait, ses opérations comportait toujours un problème ces dernier temps. Regardant une dernière fois le corps sans vie, il enleva son masque en soupirant. Énervé, il se dirigea vers la porte, en poussant voilement un chariot. Deavon n’était pas un homme violant, mais perdre quatre personne en moins de deux mois était des plus insupportable dans la vie d'un médecin. Son métier n’était pas des plus faciles. La peur, la joie et la tristesse était les principaux sentiments que l’on pouvait ressentir en étant chirurgien. De plus, son domaine était d’un des plus important, la cardiologie était considéré comme le noyau de la chirurgie. Sortant doucement des couloirs des blocs opératoires, Deavon aperçut les infirmières, annonçait à la famille de son défunt patient la mort de celui-ci. Sa mère s’écroula en sanglot dans les bras de son mari tandis que sa sœur elle, était figé, comme paralysé. Le chirurgien baissa la tête, une dernière pensée pour la famille, comme pour son patient. Deavon se rendit ensuite au vestiaire, si on pouvait appelé cela un vestiaire. Cette pièce était réservé au médecin de l’hôpital, ils pouvaient y déposer leurs vêtements, leurs objets personnels voir même des préservatif usagé ! Ne rigolez pas, il y a moins d’un mois, notre cher Deavon l’avait fait avec une infirmière dans cette pièce, à l’heure du repas alors que tout le monde était au réfectoire. Des envies comme celle-ci, Deavon ne pouvait pas les contrôler. Cela venait comme ça, un moment libre, une jolie infirmière dans les parages et hop, le tour était joué. Passons (...) après avoir enlevé sa blouse blanche, il enfila ses habits de villes comme il les appelait et s'en alla, direction les couloirs. En déambulant dans les couloirs, Deavon croisa un de ses collègues, qui l'interpella rapidement « Eh Deavon, t'es au courent pour Stanfield ? » L'homme marqua une pose tandis que Deavon fronçait les sourcils, il ne comprenait pas ce que voulais dire cet homme. « Il s'est fait viré y'a deux jours, à ce qui parait, il est devenu alcoolique et il s'est pointé au boulot complètement torché ! » Suite à ces paroles, non au langage soutenu, Deavon se précipita vers la porte de sortie, enfourcha sa moto et se rendit le plus vite possible au Lemon Street, lieu de résidence de Liam Stanfield.

Deavon frappa trois coup sur la porte, rapidement il entendit quelques bruits derrières la portes, qui venait sûrement du grand salon. Son regard s'était posé sur la clenche mais sans réponse suivante. Il frappa une nouvelle fois avant de balancé : « Liam c'est Deavon ! T'as deux solutions, soit t'ouvre la porte et on parle, soit je défonce la porte et je te parle... » Même suite à ces menaces, la porte ne fut pas ouverte alors Deavon décida d'enclencher lui-même la poignée. Lorsque la porte s'ouvra, on pouvait y apercevoir une maison complètement négligé, des bouteilles bières vides sur le sol -certaines brisés, d'autre encore intacte-, du whisky et d'autres alcools... Mais ce qui ressortait le plus était l'odeur. Un mélange d'alcool, de vomis et de je ne sais quelle autre odeur. Deavon avança dans l'habitat et aperçut son ami qui s'approcha de lui « Deavon ? Que-ce que tu fou là ? » Le visage du chirurgien n'était guère à la rigolade, ce que Liam avait bien compris « Ce que je fou la ? Je devrais plutôt te demander ce que toi tu fous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptyDim 9 Jan 2011 - 2:07

Perdu. Désillusionné. Ivre. Tel était Liam en ce début de soirée. Malgré les menaces de Goldie, malgré ses conseils et surtout, malgré sa présence, Liam n'avait pas su garder le contrôle. Il avait réussit à jouer les hommes charmants et aimants le jour d'avant, alors que Panamee avait récupéré son fils pour quitter la maison le temps d'un passage rapide de quelques jours chez sa famille, qui s'éprenait à chaque fois un peu plus de l'épanouissement du petit garçon. Il avait su cacher sa douleur et son chagrin. Jusqu'à ce qu'elle referme la porte. Il avait déposé Leah chez ses propres parents dans la journée, alors qu'il devait, apparemment, se rendre à un congrès de dernière minute pour remplacer l'un des neurologues chargé du projet. Et bien non. Il n'y aurait plus de congrès. Plus jamais. Il n'avait même pas eu suffisamment de courage pour avouer à Panamee qu'il ne serait plus son chef de service, qu'il ne serait plus neurologue tout court. Que c'était finit.

Liam était resté chez lui, la porte verrouillée, les lumières éteintes. Personne ne devait savoir qu'il était là. Non bien sûr, parce qu'il était supposé être à New York. Il avait simplement retrouvé le placard où il planquait ses bouteilles d'alcool, sous une couette qui ne servait pas à grand chose au final, sinon à cacher son addiction, toujours de plus en plus prenante. La colère - surtout dirigée contre lui-même - le fit projeter contre le mur l'une des bouteilles d'alcool, qui éclata en mille morceaux de verre, tout en répandant le liquide alcoolisé sur le carrelage. Damn it. Il ferma les yeux alors qu'il terminait cul sec la bouteille de vodka en se laissant tomber dans le canapé, l'une de ses mains se posant sur son crâne alors qu'il aurait voulu s'arracher les cheveux. Franchement, il se dégoûtait. Il aurait tant voulu pouvoir tout arrêter d'un claquement de doigt, mais ce n'était malheureusement pas aussi simple. C'était trop tard maintenant.

Des coups frappés à la porte le sortirent de sa léthargie, alors qu'il était plongé dans le noir et qu'il aurait tout aussi bien pu continuer à jouer au mort - ou du moins, à l'absent partit à New York pour un congrès de médecine. Il avait cru qu'il aurait la paix, pour au moins quelques jours, il avait cru que les gens se mêleraient de leurs affaires, qu'ils ne tenteraient pas de lui venir en aide. Il n'avait pas besoin d'aide! Ce n'était pas d'eux, dont il avait besoin. Se relevant néanmoins, il tenta de ne pas faire de bruit, mais son manque d'équilibre le fit buter dans une caisse de bière, lui soutirant un juron. « Liam, c'est Everett ! T'as deux solutions, soit t'ouvres la porte et on parle, soit je défonce la porte et je te parle... » Everett ... Ce ne fut qu'à cet instant que Liam prit conscience du désordre qui régnait chez lui. Comment avait-il pu en arriver là? Comment avait-il pu laisser faire ça sans se dresser devant ses propres idées? « Fiche le camp, Ev' ... J'ai pas envie de parler. » Dans un automatisme évident, aidé du trop plein d'alcool qu'il venait d'ingurgiter, Liam déverrouilla la porte, sans l'ouvrir toutefois. Son ami ne se priva pas pour le faire lui-même et Liam s'était retourné pour faire quelques pas vers la cuisine. « Qu'est-ce que tu fous là, Everett? » « Ce que je fous la ? Je devrais plutôt te demander ce que toi tu fous ! » Liam haussa les épaules en se figeant au milieu de la pièce, déglutissant.

« La fête. Si t'en veux une, tu prends. » Il avait fait un léger signe de tête en direction de la caisse de bières à moitié vide déjà, invitant son ancien collègue à boire en sa compagnie. Il n'avait pourtant envie de voir personne et l'invitation ne voulait que le forcer à boire et se taire, alors qu'il oublierait peut-être de lui faire la morale, morale dont il n'avait pas besoin, soit dit en passant. « Comment t'as su? Tout l'hôpital est au courant, c'est ça? »


Dernière édition par Liam K. Stanfield le Ven 28 Jan 2011 - 0:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptyJeu 27 Jan 2011 - 17:43




20 décembre 2011
« La fête. Si t'en veux une, tu prends. » Le sourire que portait Stanfield avait très vite agaçait Everett, qui à présent, allait devoir ce montrer moins coopératif vu l'attitude de son ami. Everett avançait de quelques pas en prenant soin de ne pas marcher sur un reste de vomis, sur les restes de bouteilles de vodka ou de ses derniers repas. L'odeur était devenu très vite insupportable, ce que le grand brun avait du mal à supporter. « Liam (...) Tu peux pas resté comme ça, t'as une fille bordel ! » Très vite, la voix d'Everett était monté. Le médecin regardait alors de nouveau son ancien collègue. « Tu compte faire quoi maintenant ? Une fois que je partirais tu vas allé te rechercher une vodka ? » Liam ne bougeait plus, son regard était juste fixé sur son ami. Les mains dans les poches, Everett continuait son ascension vers Liam, qui toujours immobile, le fixait. Lorsque Liam se décida enfin à parler à Everett, une seule question lui vint alors à l'esprit. « Comment t'as su? Tout l'hôpital est au courant, c'est ça? » Everett posa alors son regard dans les yeux de Stanfield. Il savait que la réponse allait lui déplaire, mais plutôt lui dire la vérité que de lui mentir. « A vrai dire, tout Ocean Groove est au courent, mais moi oui, je l'ai appris à l'hôpital... » Everett s'imagina alors à la place de Liam, juste quelques secondes. Savoir que tout son quartier est au courent de chacun de ses problèmes, ce peut être frustrant. Alors Everett afficha un fin sourire, de compation à vrai dire. « Mais moi je serais là, je t'aiderai. Je suis là pour toi... » Un ami, c'était fait pour ça, n'est-ce pas ? Everett ne connaissait pas la raison de la chute de Liam dans la dépression mais pour son ami, il serait là, présent. Everett s'éloigna de Liam, de quelques mètre seulement. Il atterrissait alors dans la cuisine, où il commença à chercher des sac poubelles. « Tes sac poubelles, tu les mets où ? Je vais t'aider à ranger un peu et puis nettoie le sol, y'a du vomis presque partout. » Everett fit une mine de dégout, marcher sur un sol plein de vomis n'était effectivement pas sa tasse de thé alors en trouvé en abondance sur un même parquet, c'était presque devenu un cauchemard. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptyVen 28 Jan 2011 - 0:44

« Liam (...) Tu peux pas rester comme ça, t'as une fille bordel ! » « Relaxe! Ma fille est pas là, elle me verra pas comme ça. » assura Liam en poussant un soupir. Il n'avait pas envie que Leah le trouve à moitié mort sur le sofa lorsqu'elle rentrerait et pourtant, il n'aurait pas su dire quand elle reviendrait tellement les jours se profilaient sans réellement qu'il ne les voit passer. « Tu compte faire quoi maintenant ? Une fois que je partirais tu vas aller te rechercher une vodka ? » Le regard figé dans celui de son ami, Liam haussa les épaules alors que plus rien ne semblait avoir d'importance. Il était trop ivre pour réfléchir convenablement et il ne pouvait certainement pas espérer que tout redevienne comme avant d'un simple claquement de doigt. « Ce serait une bonne idée, oui. » fit-il simplement alors qu'Everett se dirigeait vers lui non sans susciter dans l'esprit de l'alcoolique un système de défense, comme quoi il avait encore quelques bons réflexes. Il avait reculé d'un pas alors que son ami lui affirmait que tout le monde savait, pour ce qui se passait dans sa vie. Incapable de produire un son en apprenant la nouvelle, il ne put qu'hocher la tête alors que ses prunelles se posaient sur un cadavre de bouteille au sol, non loin de lui. Liam lui-même aurait pu être qualifié de cadavre dorénavant, tellement plus rien ne semblait l'atteindre. C'était à se demander s'il prenait conscience de ce qui l'entourait réellement, en ce moment. Bien sûr qu'il en était conscient, il voulait simplement ne plus y penser et il y réussissait plutôt bien, n'ayant aucun remord à mentir sur son supposé congrès à New York, ni même à laisser sa fille chez ses parents alors qu'il aurait pu passer quelques journées de plus avec elle. « Mais moi je serai là, je t'aiderai. Je suis là pour toi... » Liam redressa la tête non sans éprouver une certaine forme de honte. Il aidait les autres, habituellement, le contraire ne devait pas être vrai.

Il observa d'un regard étonné et quelque peu perdu son ami quitter la pièce pour se rendre à la cuisine, tentant de faire un pas avant de devoir se rattraper au fauteuil pour ne pas tomber, chancelant. « Tes sac poubelles, tu les mets où ? Je vais t'aider à ranger un peu et puis nettoie le sol, y'a du vomi presque partout. » Liam haussa un sourcil avant de poser les yeux sur le sol de la maison, qui était tout de même assez encombré de toutes sortes de choses, en particulier des bouteilles. « Essaie de pas vomir, toi, quand tu t'enfiles deux bouteilles de vodka ... » fit-il suffisamment fort pour que son ami comprenne ses paroles. Il termina un fond de vodka qui traînait là et fit un effort pour se rendre à la cuisine en tentant de conserver son équilibre. Il ouvrit l'armoire sous l'évier non sans s'y appuyer un moment pour faire taire l'étourdissement qui s'emparait de lui. Et puis, levant la main pour arrêter Everett dans son élan, il ne put s'empêcher de s'adresser à lui, honteux de voir son ami s'occuper ainsi de lui. « C'est pas à toi de faire ça. S'il te plait, Ev' ... Je vais ramasser ce soir, je suis pas en état, là. Et j'ai pas envie, surtout. » Il ne savait pas comment il pouvait lui dire qu'il ne voulait pas qu'il soit là, qu'il était bien tout seul et qu'il n'avait pas envie qu'on le materne. Il avait envie de s'enfoncer dans son vice jusqu'à ce qu'il ne pense plus à rien et qu'il soit incapable de différencier le jour de la nuit. Il voulait s'y enfoncer jusqu'à ce qu'il s'affale sur le sofa et finisse par s'y endormir. Parce que lorsqu'on dormait, on ne pensait plus à rien; on rêvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptyVen 28 Jan 2011 - 22:24

« Relaxe! Ma fille est pas là, elle me verra pas comme ça. » Fronçant alors les sourcils, Everett n'arrivait plus à reconnaître son ami et pourtant, seul Dieu sait qu'il le connaissait bien. Liam et Everett passait la plupart de leur temps ensemble. Bosser dans le même hôpital en était peut-être pour quelque chose, mais les deux médecins -ou plutôt le médecin et l'ancien médecin- était bien plus que deux collègues qui se côtoyaient pour parler boulot. Au fil du temps, ils avaient créé un lien entre eux, une amitié et l'alcool qu'ingurgité Liam ne faisait que détruire cette grande amitié. « Peut-être que Leah n'est pas là, mais tu crois qu'elle serait fière de son père ? Tu crois que te voir comme ça ferait plaisir à Panamee ? Tu m'excuseras Liam, mais je ne pense pas, vraiment pas. » Everett voyait bien qu'il venait de toucher une corde sensible, comme une faiblesse. Tout ce qu'Everett savait, c'est que Panamee était partie, peut-être était-ce cela la raison de la dépression de l'ancien chef de la neurochirurgie ? Everett pouvait comprendre la tristesse de Liam, mais cet homme habituellement si fort et si courageux, était un des rares qu'Everett pensait pouvoir tomber aussi bas. « Ce serait une bonne idée, oui. » Ces paroles, suite à la supposition de se prendre une nouvelle cuite à la vodka, ennervèrent Everett. Le médecin ne comprenait pas comment Liam avait put changer à ce point, en si peux de temps surtout ! Everett décida de laisser passer cette remarque surtout que si le grand brun écoutait ses poings, depuis quelques secondes Liam aurait reçu un coup de la part de son ami. Everett, un homme violant ? Loin de là, mais juste pour faire comprendre à Liam qu'il faisait une bêtise, que ce qu'il faisait lui gâchait la vie.

« Essaie de pas vomir, toi, quand tu t'enfiles deux bouteilles de vodka ... » Cette proposition fit sourire Everett. Lui et la vodka, c'était tout sauf une histoire d'amour. Le jeune homme résiste en fait très peu à l'alcool, ce qui le rend alors complètement malade après rien qu'un verre de la boisson préféré de Liam. Le visage de Liam changea assez rapidement, voyant que son ami voulait l'aider, l'homme se braqua, refusant alors l'aide d'Everett. « C'est pas à toi de faire ça. S'il te plait, Ev' ... Je vais ramasser ce soir, je suis pas en état, là. Et j'ai pas envie, surtout. » Everett écarquilla un sourcil. Depuis le temps que Liam connaissait le grand brun, il devait se douter qu'il n'allait pas abandonner si vite. « Je suis ton pote, non ? Alors tu me laisses t'aider, ça sert à ça les amis Stanfied. » Insistant, Everett arracha les sacs poubelles des mains de Liam. Même si Everett avait compris que Liam désirait le voir partir, le médecin ne le ferait pas, Liam avait besoin d'aide. « Je sais que tu veux que je parte, t'as envie d'être seul. Mais je vais resté, t'as besoin d'aide Liam ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   EmptySam 29 Jan 2011 - 5:34

« Peut-être que Leah n'est pas là, mais tu crois qu'elle serait fière de son père ? Tu crois que te voir comme ça ferait plaisir à Panamee ? Tu m'excuseras Liam, mais je ne pense pas, vraiment pas. » « Arrête, s'il te plaît. Tu ne sais pas ce qui se passe. Panamee, elle est partie pour le week-end, elle va revenir. » affirma-t-il du tac au tac comme si plus rien n'avait d'importance. Il en était à un point tel qu'il ne savait même plus ce que la belle neurologue lui avait dit avant de partir. Reviendrait-elle? Évidemment qu'elle reviendrait! Ce que Liam ignorait, c'est qu'elle passerait Noël avec lui, mais qu'elle le quitterait peu de temps après, avant qu'il n'entre en cure. Il n'avait de toute évidence pas vraiment envie de parler de sa vie amoureuse, d'autant plus que celle-ci s'avérait être compliquée en ce moment. De plus, l'alcool qui coulait dans les veines de Liam l'empêchait de réfléchir convenablement, alors que la seule chose dont il était certain, c'était que sa petite amie reviendrait assurément, Everett n'ayant aucunement idée de ce qui pouvait bien se passer dans la vie de Liam. Il ne disait pas grand chose et ceux qui étaient au courant de ses problèmes, c'était bel et bien parce qu'ils l'avaient découvert d'eux-mêmes.

Everett ne semblait pas vouloir lâcher l'affaire et Liam savait que malgré sa tentative désespérée de se débarrasser de son ami pour boire en paix, le cardio-chirurgien n'abandonnerait pas de sitôt. « Je suis ton pote, non ? Alors tu me laisses t'aider, ça sert à ça les amis Stanfied. Je sais que tu veux que je parte, t'as envie d'être seul. Mais je vais rester, t'as besoin d'aide Liam ! » Les sacs lui furent arrachés des mains sans même qu'il ne puisse dire quoi que ce soit pour l'en empêcher, l'ex-médecin laissant retomber ses bras le long de son corps dans un soupir. Il avait l'impression de redescendre sur terre en deux minutes top chrono, ce qui n'était bien évidemment pas son but en buvant autant ce soir là. Si Everett avait l'intention de ramasser les détritus qui jonchaient le sol, Liam pouvait l'aider, mais il n'avait pas envie d'attendre que les effets de l'alcool disparaissent, ce qui le poussa vers la porte du réfrigérateur pour en sortir deux bières, l'une qu'il garda pour lui en tendant la seconde à son ami. Il la décapsula et en but une longue gorgée pour tenter de retrouver l'état d'esprit qui était le sien avant l'arrivée d'Everett. Il avait envie de s'évader, complètement, sans penser à rien, ni même aux conséquences, souvent désastreuses à ce point-là, de ses actes. « J'ai perdu mon boulot, alors s'il te plaît, n'essaie pas de me dire que tout va s'arranger. Je te croirais pas. » murmura-t-il en haussant les épaules, sa bière à la main, se glissant entre Everett et le mur pour atteindre le salon, ayant un mal fou à contenir son équilibre. Ce ne fut que lorsqu'il atteignit le sofa qu'il récupéra un carton de pizza et qu'il l'envoya valser d'un coup de pied, à bout. Ses mains vinrent s'appuyer sur le dossier du canapé alors qu'il penchait la tête, tentant de retrouver ses esprits sans vraiment le vouloir. Il n'avait pas bu suffisamment, là était tout le problème. Il finit par poser ses avant-bras sur le sofa en glissant sa tête dans ses mains, honteux de l'image qu'il renvoyait sans doute. Personne n'aurait dû le trouver comme ça, personne! Pourquoi diable ses amis et sa famille aimaient-ils autant foutre leurs nez dans ses affaires?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





4832 ❖ I'm here for you.   Vide
Message(#) Sujet: Re: 4832 ❖ I'm here for you. 4832 ❖ I'm here for you.   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

4832 ❖ I'm here for you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-