AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 big talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




big talk Vide
Message(#) Sujet: big talk big talk EmptyMer 5 Jan 2011 - 22:41

Futur monsieur et madame Dickers
13 janvier 2012

big talk Duplicate big talk 4square

    Le temps des Fêtes venait de passer et tout était rentré dans l’ordre, en quelque sorte. Narcisse avait encore le sentiment qu’elle n’était pas elle-même, mais le fait que personne ne semble le voir dans sa famille proche l’avait rassuré. Sa mère lui avait parlé du mariage en des termes si doux et élogieux que cette crainte qu’elle avait depuis le début s’était finalement éteinte. Elle savait faire le bon choix et ne doutait pas du bonheur que Noah allait lui procurer. Certes, cela ne serait pas comme elle se l’était toujours imaginé, mais il serait là pour elle. Elle avait prit conscience de cette réalité lorsque sa mère lui avait montré le carton d’invitation au mariage. Les efforts que son fiancé faisait pour que cela soit comme elle se l’était imaginé montraient qu’il ne s’en fichait pas. Le réveillon avait été à l’image de tous les réveillons des Riley. Un moment merveilleux, heureux. Ils étaient une famille si unie que cela ne pouvait se passer autrement. Même Ulysse avait fait l’effort de revenir et de ne pas tenter de faire la paix avec Narcisse. Cette dernière ne l’avait pas ignoré, elle lui en voulait encore- surtout pour être parti après lui avoir sauvé la vie- mais avait mit cela de côté pour les fêtes, parce que c’était Noël et qu’il était son frère. La semaine suivante, Ulysse disparu de nouveau et le reste de la famille alla en voyage à Key West dans le sud de la Floride. Pour le jour de l’an, Narcisse souhaita passer du temps avec son meilleur ami et elle alla à une fête en compagnie de Gad. Elle retourna au bureau le 5 janvier avec une charge incroyable de travail à faire. Son emploi ne lui permettait jamais d’être réellement à jour et suite à sa petite crise existentielle d’après ouragan, elle avait raté tout le mois de décembre. Le bureau avait été fermé les deux semaines suivant la catastrophe, principalement parce que le patron de la belle était resté dans le coma environ une semaine. Mais ensuite, c’était des congés qu’elle s’était pris elle-même. Ce n’était pourtant pas parce qu’elle était absente que les gens cessaient d’envoyer leur manuscrit. Le mariage était pour bientôt et étonnement, Narcisse avait hâte. Cela serait une surprise presque en entier. Elle avait eu la chance de voir les cartons d’invitations, mais avait fait attention pour ne pas voir le lieu de la cérémonie. Elle avait entrevu un nom, mais cela ne lui avait rien dit. L’éditrice ne connaissait pas les invités, ni le lieu et l’heure, ni comment et où se tiendrait la réception après la cérémonie. Elle avait confiance, toutefois. C’est d’ailleurs en regardant les robes de mariées dans un magasine qu’elle appela son fiancé. Noah et Narcisse s’étaient peu vus depuis l’incident. Elle avait joué les ermites après sa sortie de l’hôpital et cela avait été les Fêtes et la belle n’avait pas osé l’inviter dans sa famille, se disant qu’il devait retourner à New-York. Ils s’étaient tout de même parlé au téléphone, surtout pour se souhaiter les meilleurs vœux et bien paraître. Par la suite, c’était le boulot qui avait occupé tout son temps, mais elle devait absolument revoir son fiancé avant le mariage! Ils avaient des centaines de point à aborder avant de se montrer devant la famille Riley. La jolie blonde voulait également savoir quel genre de robe elle devait acheter. Est-ce que c’était un mariage traditionnel où la grosse robe est de mise ou quelque chose de plus intime, qui suppose une robe beaucoup plus simple. La jeune femme invita donc son fiancé à manger chez elle le soir même, proposition qu’il accepta avec joie. Elle s’arrangea pour boucler ses rendez-vous de la semaine avant de partir du bureau et arrêta à l’épicerie par la suite. Narcisse alla prendre une douche, s’arrangea un minimum (elle voulait encore faire bonne impression) et commença à préparer le repas. Des coups contre la porte d’entrée se firent entendre à l’heure exacte, ce qui la surprit grandement. Elle alla ouvrir, et se retrouva devant un Noah franchement plus beau que dans son souvenir. Elle lui sourit, l’invita à entrer et lui proposa un verre. La belle lui servit une coupe de vin alors qu’elle continuait la préparation du repas. Ils échangèrent quelques formalités pour savoir en gros comment tout allait, comment leur vacances s’étaient déroulés, etc. Il était évident qu’un certain malaise persistait entre eux, peut-être le fait d’avoir été séparé si longtemps, mais de nombreux silences envahissaient la pièce. Noah proposa son aide, mais la belle refusa, convaincu qu’il le faisait simplement par politesse et non parce qu’il avait réellement envie de l’aider. Narcisse demanda à son invité d’aller mettre un cd, celui de son choix. C’était une façon de combler les silences et de l’éloigner suffisamment longtemps de la cuisine pour mettre la table. Il était un peu passé sept heures lorsque le repas fût servi. Le couple s’installa à la table et se regardèrent en silence. Narcisse voulait s’informer de la robe depuis qu’il avait franchit le seuil de sa maison, c’était son plus grand problème pour l’instant. Il s’agissait de son seul rôle dans ce mariage et donc, elle ne voulait pas être trop habillé, ou le contraire. La belle avait voulu attendre qu’ils soient tous deux assis avant de lancer le sujet de conversation. Car ils savaient tous les deux que cette soirée ne se limitait pas à un moment passé ensemble, mais bien au moment où tout devait être mis en place. Ils avaient tellement à prévoir, tellement de choses qu’ils auraient dû apprendre au fil du temps, mais comme ils avaient passé moins de temps que prévu ensemble, ce serait une avalanche d’information qu’ils devraient retenir. Il était primordial que les malaises de leur première sortie publique ne se reproduisent pas. Ils devaient être d’accord en tout point. Après avoir avalé sa première bouchée, la demoiselle posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis le début de l’après-midi.

      « Je m’inquiète à propos de ma robe, Noah. Je n’y avais pas réellement songé, avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps. Mais ça urge et je n’ai aucune idée de ce qui serait convenable de porter. Est-ce que je dois avoir l’air d’une vraie mariée ou une robe plutôt simple et non bouffante fera l’affaire? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




big talk Vide
Message(#) Sujet: Re: big talk big talk EmptyJeu 6 Jan 2011 - 23:25

A 18H45 pile (et après avoir jeté un coup d'œil à sa montre pour s'assurer qu'il était bien à l'heure) Noah frappa trois coup discret à la porte du 8053 - Apple Road et attendit que Narcisse vienne lui ouvrir. Ni inquiet, ni pleinement confiant, il fixait la porte avec l'intime conviction que cette soirée se devait d'être parfaite pour boucler la boucle de tous les efforts qu'il avait fait depuis un peu plus d'un mois pour rattraper le coup aux yeux de sa promise et - plus globalement - pour s'assurer que leur mariage serait une réussite. Il avait vu dans son appel et dans cette invitation à diner en sa compagnie une signe encourageant de retour sur investissement, comme si tous ses efforts finissaient enfin par payer et que la deuxième chance qu'ils s'étaient laissés de réussir le pari fou de s'entendre pour leur besoin à tous les deux était en bonne voie pour déboucher sur quelque chose de concluant. Il avait d'ailleurs fait l'effort de se faire beau (comprenez " plus beau que d'habitude ", puisqu'il était toujours beau, ça c'était une évidence ^^) et d'arriver à l'heure, ce qui - en soi - relevait d'un exploit notable et non négligeable. Enfin, quand la porte s'ouvrit sur une Narcisse ravissante qui l'invita à entrer pour lui servir une coupe de vin, Dickers ne se fit pas prier mais bégaya légèrement dans ses formalités d'usage en constatant qu'elle l'amenait dans la cuisine de façon à pouvoir continuer la conversation tout en terminant de préparer le repas. Assis seul à la table, le regard rivé sur la nuque de Narcisse qui s'affairait en refusant son aide, il ne put s'empêcher de penser que le choix de la pièce était visiblement tendancieux. A moins qu'il ne soit le seul à se souvenir de leur dernier passage dans cette cuisine ... Tiré de ses souvenirs de sa dernière visite en ce lieux qui s'était terminée sur une bagarre avec Gaddièl, il accepta d'aller mettre un CD dans la chaine hifi et profita de ce bref instant de solitude pour respirer et tacher de chasser de son esprit toute trace de réminiscences indésirables, le but étant de faire table rase et en aucun cas de se laisser pourrir par les images à caractère sexuel qui lui revenait de la dernière fois qu'il avait été question de vin entre Narcisse et lui.

De retour dans la cuisine, il prit place et remercia Riley pour ce repas qui avait l'air délicieux. Dans le silence qui s'en suivit, Noah se contenta de manger sans chercher à prendre la parole pour détendre l'atmosphère. Bien malgré lui - et alors qu'il savait n'avoir aucun remord à avoir au vu de sa condition aux yeux de Narcisse - le fantôme de Jaelyn planait au dessus de la table et quelque chose qui ressemblait fort à un début de culpabilité le fit se demander ce que Narcisse aurait pensé de tout ça, mais aussi - et surtout - du fait qu'il avait fait faire, en secret, un faire-part de plus que ceux qui étaient destinés à la famille de la future mariée. Ce faire-part de plus, il avait pris soin de le signer et de l'envoyer à l'architecte dans un désir mesquin de la faire enrager sans trop savoir pouvoir cette seule idée avait suffit à lui procurer une intense satisfaction une fois l'enveloppe postée ...

« Je m’inquiète à propos de ma robe, Noah. Je n’y avais pas réellement songé, avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps. Mais ça urge et je n’ai aucune idée de ce qui serait convenable de porter. Est-ce que je dois avoir l’air d’une vraie mariée ou une robe plutôt simple et non bouffante fera l’affaire? » Le tira-t-elle de ses pensées infidèles en reposant sa fourchette sur la table. Battant des cils pour revenir dans la conversation, Noah avala une gorgée de vin avant de répondre de sa voix la plus suave : « Qu'est ce qui te ferait le plus plaisir ? C'est ton mariage Narcisse, tu seras belle quoiqu'il arrive et je calerai ma tenue sur la tienne pour que nous fassions la paire quelque soit ton choix. » Accompagnant le tout d'un sourire entendu, il ajouta même : « Tu veux que je fasse appel à une styliste ? C'est pas ce qu'il me manque dans mon carnet d'adresses ... »
Revenir en haut Aller en bas
 

big talk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-