AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 A ARCHIVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




A ARCHIVER. Vide
Message(#) Sujet: A ARCHIVER. A ARCHIVER. EmptyVen 17 Déc 2010 - 15:06


LOANN & RHIANNON ~ SECOND RENDEZ-VOUS.

Il est surprenant parfois de voir à quel point les rencontres hasardeuses faites dans des endroits aussi divertissants qu’ennuyeux comme un bar peuvent, au final, se révéler de douces surprises. Il est certes vrai qu’entres ivrognes notoires et dragueurs bien lourds, se faire accoster ou même essayer soi-même de lancer une discussion dans un établissement dédié à la fête peut rapidement devenir un torture mais à ce jeu là, Rhiannon pouvait facilement avouer qu’elle avait de la chance. Bien sûr, comme toutes jeunes femmes pouvant exciter l’esprit pervers de nos chers mâles, elle a connu des déconvenues mais sans partir dans une étude approfondie de ses statistiques, elle a en effet à son palmarès, un pourcentage plus que raisonnable de souvenirs malheureux.

Et parmi ses rencontres récentes, un seul aura eu le privilège de retenir son attention, Loann. Elle se souvient encore de cette soirée - qui n’en était pas vraiment une d’ailleurs – un simple rendez-vous entre amis autour d’une table et de quelques cocktails aux prix exorbitants, les préférés de la riche jeunesse de Miami. C’est dans cet environnement bruyant où rires et musiques à la mode cohabitaient avec une certaine harmonie qu’elle repéra cet homme, seul, accoudé au bar. Pas timide pour un sou, Rhiannon tenta sa chance en feignant plus ou moins de venir ravitailler ses amis et c’est ainsi qu’elle finit par délaisser sa troupe au profit des belles paroles de ce bel apollon. A part quelques tirades enjoliveuses et sensuelles, il ne se passa rien contrairement à ce que beaucoup aurait pu parier et c’est en tout honneur que Loann et Rhiannon se quittèrent, n’oubliant pas cependant d’échanger leurs coordonnées.

Les jours passèrent, les cours aussi et surmenée, Rhiannon oublia le beau brun et son numéro de téléphone, même si dans tous les cas, la jeune femme avait toujours considéré que c’était à l’homme de rappeler. Certainement la seule partie d’elle encore à vivre au siècle dernier d’ailleurs… C’est donc avec surprise qu’elle découvrit, durant la journée de vendredi, un message sur son répondeur, un message de cette récente rencontre. « Salut c’est Loann, le gars du bar, l’autre soir… Bref, je t’appelais pour savoir si tu serais libre, par exemple ce soir, histoire de boire un truc. Hésites pas à me rappeler. Salut ! » Elle ne savait pas où tout ça la mènerait mais elle n’avait rien de prévu et n’avait certainement pas envie de rester seule un vendredi soir alors, attrapant son Blackberry, elle commença à pianoter avec une rapidité infernale, répondant par sms à son correspondant. « OK. A ce soir alors, 21h au CocoWalk, réponds pas si c’est ok pour toi ! A ce soir ! » C’était expéditif certes mais Rhiannon était comme ça. Elle rentra donc à la fin de ses cours chez elle, enfin chez ses parents et se prépara rapidement. Ne s’agissant pas d’un rendez-vous galant, enfin en quelque sorte si mais pas amoureux en somme, elle choisit une tenue légère, sans prise de tête et après s’être enfilé quelques nouilles chinoises, elle prit la direction du CocoWalk. Une fois arrivée, elle prit place dans un des cafés attendant son rendez-vous de la soirée et se demandant bien pourquoi il avait pu la rappeler si rapidement.


Dernière édition par Rhiannon Tägtgren le Dim 20 Fév 2011 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




A ARCHIVER. Vide
Message(#) Sujet: Re: A ARCHIVER. A ARCHIVER. EmptyMar 4 Jan 2011 - 23:17


Revenir à Miami était vraiment la dernière de ses envies, totalement détaché de celle-ci, le jeune homme avait choisi de dissimuler ses souvenirs d’enfance au fin fond de sa mémoire. Consultant dans de grandes entreprises, Loann prenait un malin plaisir à voyager omettant volontairement de faire escale dans cette ville cosmopolite. Mais le destin en décida autrement, la mort de son père et la volonté de sa petite sœur furent plus fortes que ses convictions, et une urne sous le bras, Loann quitta la maison familiale pour revenir dans une cité qu’il avait tant détesté. Par chance, un membre de sa famille natif de Miami lui proposa de le loger, effectivement, sa tante, ravie, lui avait réservé une chambre afin qu’il ne réside pas dans un hôtel. Dissimulant son ennui et son dégoût, le jeune homme avait fait bonne figure devant la sœur de son père et lors de la première soirée venue, il s’éclipsa dans le centre-ville animé de la métropole. Certes, certaines choses avaient changé mais au final, Miami demeurait semblable à ses souvenirs. Au volant de sa magnifique corvette, le consultant quitta l’artère principale avant d’emprunter un boulevard à la circulation dense et bruyante. Revoir à nouveau la famille de son paternel l’avait inconsciemment bouleversé et en quête d’un remontant, il opta pour le premier bar venu. Ainsi, Loann s’accouda au bar avec nonchalance, bercé par la musique synthétique qui caressait les murs colorés de l’endroit, il commanda un verre de whisky sans vraiment prêter attention à l’animation secouée qui gravitait autour de lui. Cependant, il demeurait conscient de son charme à la virilité exacerbée, et, en peu de temps, une jeune femme se perdit dans ses filets. Elle portait un prénom étrange, mais il collait superbement à la malice qui s’émanait de son visage angélique. Nullement timide, Rhiannon lui prouva son intérêt par quelques paroles égrillardes et se plaisant à jouer le rôle de l’amant potentiel, Loann entra dans son jeu. Conscient que son charme ne laissait pas l’étudiante indifférente, il excella dans la représentation de son personnage, sans pourtant daigner aller plus loin Et suite à de belles paroles sensuelles, ils se quittèrent, leurs numéros en poches.

L’assurance de la jolie blonde l’avait charmé, et errant une nouvelle fois dans les rues de Miami, il attrapa son téléphone portable avec véhémence avant de composer son numéro. « Salut c’est Loann, le gars du bar, l’autre soir… Bref, je t’appelais pour savoir si tu serais libre, par exemple ce soir, histoire de boire un truc. N’hésites pas à me rappeler. Salut ! » Lucide, le consultant savait que ce message résonnait pitoyablement mais après tout, cela faisait partie du jeu et du personnage au tempérament fougueux qu’il voulait lui faire transparaître. Loann n’avait jamais été franc envers la gente féminine et cela n’était pas prêt de changer. « OK. A ce soir alors, 21h au CocoWalk, réponds pas si c’est ok pour toi ! A ce soir ! » La réponse de Rhiannon ne se fit pas prier et un mince sourire satisfait se dessina sur son visage masculin. Le jeune homme ne fit rien du reste de son après-midi mais malgré tout, l’heure du rendez-vous approchait à grands pas. Filant à grande vitesse sur l’artère principale du centre ville, il se gara près du bar avant d’y pénétrer avec assurance. La jolie blonde était déjà là, accoudée au comptoir, pensive. Loann se posta derrière elle, avant d’ajouter avec nonchalance. « Je suppose que tu dois te demander pourquoi je t’ai rappelé si vite non ? » Le jeune homme prit place à ses côtés « Honnêtement, j’ai pas envie de me justifier, j’avais envie de te revoir voilà tout … Mais je suis content que tu aies accepté mon invitation.. » Pur mensonge ? Plutôt, mourant d’un ennui mortel, le beau brun se refusait à passer un vendredi seul, mais pour ses beaux yeux et son tempérament de feu, il fallait sortir le grand jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




A ARCHIVER. Vide
Message(#) Sujet: Re: A ARCHIVER. A ARCHIVER. EmptyMar 11 Jan 2011 - 11:39


Plutôt fébrile à l’idée de revoir cet inconnu rencontré un peu par hasard, Rhiannon n’en était pas pour apeurée et c’était d’ailleurs tout le contraire pour une raison encore inconnue. Pourtant, elle ne savait pas du tout ce que Loann lui voulait et pourquoi il l’avait rappelé si rapidement. Enfin si, elle savait, du moins, elle en avait une petite idée mais elle trouvait étrange qu’il la contacte si rapidement comme s’il n’avait pas conscience que son comportement traduisait soit un manque, soit un attachement soudain. Déjà en place, Rhiannon attendait son rendez-vous du soir, si tel est qu’on puisse l’appeler ainsi d’ailleurs, et espérait ne pas avoir à l’attendre trop longtemps, voir pire se voir poser un lapin. Patientant avec calme au comptoir tout en sirotant un jus d’ananas (il était encore trop temps pour s’enivrer et le faire seule aurait pu rameuter quelques lourdauds de passages), elle finit par entendre une voix, celle de Loann, du genre douce et aux manières bien élevées, signe que la soirée allait enfin commencer et que les mystères allaient être levés. « Je suppose que tu dois te demander pourquoi je t’ai rappelé si vite non ? » En effet, cette question était bien la principale qui occupait l’esprit de Rhiannon mais une telle découverte n’était pas vraiment surprenante. Alors qu’il prenait place à ses côtés, elle lui sourit voyant bien qu’il n’avait pas vraiment l’intention de la laisser répondre à cette question. « Honnêtement, j’ai pas envie de me justifier, j’avais envie de te revoir voilà tout … Mais je suis content que tu aies accepté mon invitation.. » Sur le coup, Rhiannon se trouva surprise par cette réponse, se pouvait-il que cet appel traduise un attachement particulier ? De son côté, la jeune femme aurait plus facilement parié pour la première solution, celle du manque. Seuls les événements qui allaient suivre l’aideraient à découvrir la vérité. « Je suis pas ta mère, je ne te demande pas de te justifier. Après tout, ce n’est qu’un verre, ça se fait entre amis aussi… » Elle voulut rire mais s’abstint de le faire préférant ne pas jeter un froid possible dans la conversation. « On reste ici ou tu préfères ailleurs ? J’avais pris un truc histoire de t’attendre sans me déshydrater mais si tu as d’autres préférences, ça n’engendre aucune obligation ! » Se hâtant de finir sa boisson pour qu’il ne se sente pas obligé de se résigner à rester ici si e n’était pas son choix, elle lui jeta un coup d’œil en coin histoire de voir quand il se déciderait à lui répondre. Sans savoir s’il ressentait la même chose, Rhiannon ne pouvait s’empêcher de trouver cette nouvelle rencontre un peu bizarre, un peu comme s’ils s’étaient toujours connus alors qu’ils ne se voyaient que pour la deuxième fois. Mais ce sentiment n’eut en fait pas le but escompté sur Rhiannon qui préféra garder à l’esprit qu’elle ne savait rien de lui plutôt que de se laisser emporter par une confiance aveugle, on était jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




A ARCHIVER. Vide
Message(#) Sujet: Re: A ARCHIVER. A ARCHIVER. EmptyDim 20 Fév 2011 - 15:54

SUJET ABANDONNE.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





A ARCHIVER. Vide
Message(#) Sujet: Re: A ARCHIVER. A ARCHIVER. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A ARCHIVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: CocoWalk-