AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les mauvaises fréquentations ... [Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyVen 10 Déc 2010 - 23:31



Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Skins
« HEY TOI ! » Hystérique, l'adolescence interpela Vargas entre deux déhanchés rythmés par la musique électro qui raisonnait contre les murs du hangar, eux-même éclairés des rayons rebondissants des lasers vert, rose, bleu, rouge, orange, jaune, bref, aux couleurs si variées et si nombreuses qu'elles auraient suffit à faire faire une crise d'épilepsie à n'importe quel geek un peu trop sensible de la rétine. « OUAIS ? » Répondit-il, trempé de sueur, les cheveux en pétard d'avoir été trop longtemps tirés et tortillés par les mains de filles (et peut-être même de garçons) dont il ne connaissait rien de plus que l'odeur de leur parfum et le goût de leur salive. « T'EN VEUX ? » Lui proposa-t-elle avec un sourire que seule la jeunesse insolente et intrépide savait rendre aussi large. « OUAIS ! » Fit-il alors, sans même chercher à savoir à qui ni à quoi il avait à faire tendit qu'il s'approchait pour attraper du bout des lèvres la gélule qu'elle venait de coincer entre ses dents pour bien lui faire comprendre que s'il la voulait il faudrait qu'il vienne la chercher. Finalement, en plus d'une pilule de substance non identifiée (mais plus que certainement prohibée), il récolta un énième baiser langoureux, signe de l'amour éphémère, de l'abandon de soi et de la communion abstraite que défendait cette Skins Party parmi la multitude d'autres valeurs et d'autres concepts hasardeux que les jeunes qui y participaient avaient à la bouche lorsqu'on leur demandait " pourquoi ", au juste, ce genre de soirée débauche avait autant de succès.

Totalement désorienté, par la parade de corps qui sautaient, bougeaient, se frottaient les uns aux autres devant lui, Jed ne sentit tout d'abord pas le vibreur de son portable l'avertir qu'on essayait de le joindre. Assoiffé de fête, de folie, d'oubli, mais aussi et surtout d'alcool, il ne prit conscience des chatouillis du vibreur dans sa poche que lorsqu'il se retrouva auprès du bar improvisé où tout un chacun échangeait bouteilles et autres fioles ramenées pour l'occasion.

« ALLO ? » Cria-t-il dans le téléphone pour tenter de couvrir les explosions de basses provoquées par la musique techno. « ALLO ? » Pas moyen d'entendre quoi que ce soit, il fallut qu'il décolle l'appareil de son oreille pour voir que, sur l'écran, c'était le numéro de Rose qui s'affichait. « ROSE ? » Tout d'abord incrédule, Jed eut alors un flash de conscience lui rappelant qu'il avait donné rendez-vous à la jeune femme ici même, à 00H00. Il décolla une nouvelle fois le mobile de son oreille pour s'inquiéter de l'heure qu'il pouvait bien être : 00H20. « Merde ... » Soupira-t-il, conscient d'avoir foiré son coup et de s'être tellement laissé entrainé dans la fête dès son arrivée qu'il en avait oublié que son amie devait le rejoindre. Enfin, prenant une inspiration plus ou moins destinée à lui donner du courage, mais surtout de la crédibilité, il reprit à l'intention de son interlocutrice : « BAH ALORS ROSE, T'ES OU ? ÇA FAIT 20 MINUTES QUE J'TE CHERCHE PARTOUT ! J'SUIS AU BAR LA, A COTÉ DE LA SONO, RAMÈNES-TOI QUE J'TE PAYE UN VERRE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptySam 11 Déc 2010 - 22:41



Les mauvaises

fréquentations.


    JED VARGAS & ROSE LANCASTER

    Les mauvaises fréquentations ... [Rose] I2612 Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Aadczm Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 78015947
    © catsoon ; lonely angel ;




Assise sur la chaise de son bureau, Rose s'était enfermée dans sa chambre. Elle tournait et retournait son portable dans ses mains, hésitante. La veille, Jed l'avait convié à une fête à laquelle il participait et elle avait sans trop hésiter accepté. Parce qu'il y avait quelque chose en Jed d'interdit, de borderline qui la fascinait autant que ça l'effrayait. Elle connaissait ses frasques et quand elle l'écoutait en parler, elle n'en revenait jamais. Il lui avait déjà décrit les nombreuses fêtes auxquelles il avait participé et pour dire vrai, Rose ne l'avait jamais totalement cru. Pour elle c'était impossible. Autant d'alcool, de drogue, de perversion réunit dans une même soirée avec des jeunes ? Non, ça n'existait pas. Pour elle, c'était vraiment inconcevable. Elle était déjà sortie quelques fois avec lui, mais ils s'étaient contenté de bars. Et à vrai dire, c'était largement suffisant pour elle. Alors, voilà pourquoi elle hésitait tellement à présent. Ce soir, ce n'était pas comme d'habitude. C'était une vraie soirée. Mais Jed avait parlé d'une petite soirée... Alors, il ne devrait pas y avoir trop de monde. De toute façon, elle n'allait pas le lâcher maintenant, ce n'était pas très correct. Elle devait le rejoindre à minuit sur un lieu dit. Cette adresse était étrange, ça ne ressemblait en rien à celles d'Ocean Grove. En tout cas, ce n'était ni sur Apple Road, ni sur Lemon Street. Elle expira, cherchant à se détendre. Ce n'était pas la peine de stresser, Jed était son ami il ne l'aurait certainement pas embarqué dans n'importe quoi. Aiden n'avait pas été très partant pour cette soirée, mais Rose ne lui avait pas vraiment demandé l'autorisation. Elle lui avait dit, un point c'est tout. Malgré le temps qui était passé depuis son arrivée, ça n'allait toujours pas vraiment mieux avec son frère. En tout cas, bien qu'il soit son tuteur légal, elle se référait très peu à son autorité. De toute façon, Rose avait toujours été une enfant sage et calme, donc ça ne posait pas trop de problème. Elle se prépara donc, mais quand elle se retrouva en face de sa penderie, elle resta un long moment immobile. Comment est-ce qu'on s'habille dans ce genre de soirée ? Jean, robe, jupe, short ? Décontracté, moulant.. ? Elle grimaça, ne sachant pas quoi faire. Et ce n'était certainement pas à Jed qu'elle allait demander conseil. Après s'être torturé pendant une vingtaine de minutes à essayer différentes tenues elle finit par faire son choix : un short en jean clair et un débardeur blanc ample, au décolleté léger et dentelé. De simple ballerine en bas et les cheveux détachés. Elle se regarda dans le miroir un long moment n'ayant aucune idée de si ça irait ou non.

Elle ne voulait pas que ce soit Aiden qui l'emmène, elle avait donc appelé un taxi et l'avait attendu devant chez elle, stressée. Elle arriva aux alentours de minuit devant... un hangar ? Elle écarquilla les yeux et demanda au taxi s'il ne s'était pas trompé d'adresse. Malheureusement pour elle, non, il ne s'était pas trompé. A peine fut-elle sortie de la voiture que le bruit des basses l'envahit. Un vacarme fou émanait du lieu et Rose sentit son angoisse accroître brutalement. Elle se passa la main droite sur le front, inquiète. Où est-ce qu'il l'avait donc emmené ? Elle déglutit et s'avança vers l'entrée, peu rassurée. Les gens autour d'elle riaient fort, se tenaient pour ne pas tomber. Les filles portaient à peine la moitié de leurs vêtements et ça ne semblait déranger personne. Rose lançait des regards désespérés de tous les côtés, ayant l'impression d'être en plein cauchemar. Il n'avait quand même pas osé la faire venir dans les fameuses soirées dont il parlait ? Elle sentit son cœur se serrer. Elle n'avait pas du tout envie de rentrer là dedans toute seule. En fait, elle n'avait pas envie d'y rentrer tout court. Elle attendit quelques minutes, mais Jed ne venait pas. Qu'est-ce qu'il fabriquait ? Il n'allait pas la planter en plus de ça ? Elle leva les yeux au ciel, désemparée. Rapidement, un gars vint la voir, mais il était tellement dans un piteux état qu'elle ne comprit rien à ce qu'il lui racontait. Elle lui jeta des regards fuyants et, vraiment peu rassurée, elle finit par le contourner et s'éloigner de lui. Elle sortit son portable de sa poche et appela Jed. En vain. C'est seulement au bout du troisième appel qu'elle réussit à l'avoir, enfin ! « ALLO ? » Rose plissa les yeux et dégagea d'un geste rapide le cellulaire de son oreille. Il était dingue de hurler comme ça ! Elle n'était pas sourde bon sang ! Mais d'après ce qu'elle entendait, il était déjà à l'intérieur. Elle soupira et répondit, sans trop oser monter le ton à cause des gens qui allaient et venaient devant le hangar : « Jed ?! Je suis dehors, je t'attend depuis un moment déjà ! Tu es où ? » Mais ça n'avait servit à rien. Pour toute réponse, elle eu droit au silence. Enfin, au silence de Jed parce que la musique ça, elle l'entendait ! Elle tenait son téléphone éloigné d'elle tant c'était assourdissant et désagréable. Elle finit par l'entendre hurler à nouveau allo. Elle ferma les yeux, commençant légèrement à s'énerver. Qu'est-ce que c'était que ce plan foireux bon sang ? « ROSE ? » La jeune fille approcha le téléphone de sa bouche et s'écria, commençant à perdre patience : « OUI !! » Encore quelques secondes de silence. Rose en eu marre. Et alors qu'elle allait raccrocher et rebrousser chemin, il reprit la parole. « BAH ALORS ROSE, T'ES OU ? ÇA FAIT 20 MINUTES QUE J'TE CHERCHE PARTOUT ! J'SUIS AU BAR LA, A COTÉ DE LA SONO, RAMÈNES-TOI QUE J'TE PAYE UN VERRE ! » Il se foutait d'elle là ? Elle raccrocha, coupant court à la conversation. De toute façon, il ne l'entendait apparemment pas. Elle rangea son portable et s'approcha de l'entrée. Son cœur battait la chamade. Elle n'osait pas rentrer là dedans. C'était l'orgie, elle le voyait bien.

Au bout de cinq minutes d'hésitation, elle finit par se lancer -et aussi parce qu'un abrutis commençait à la coller. Rapidement, elle se sentit désorientée. La lumière l'aveuglait et les moments de pénombre, elle se sentait perdre l'équilibre. Il faisait une chaleur horrible, tout le monde se bousculait -à moins que ce ne soit fait exprès et qu'en réalité ils dansaient les uns contre les autres ? Elle se sentit suffoquer et eu terriblement envie de sortir de là. La musique était bien trop forte et elle ressentait chaque pulsation au plus profond d'elle-même. Cette sensation étrange fut cependant la chose la moins désagréable. Quel ne fut pas son effroi lorsqu'elle vit devant elle, deux filles danser l'une contre l'autre et s'embrasser goulument, tandis qu'un garçon laissait ses mains se balader sur elles. Rose eu comme premier réflexe de se cacher les yeux. Mais elle dû rapidement cesser, car elle fut alors ballotée à droite et à gauche. Les gens lui rentraient dedans et elle ne cessait de perdre l'équilibre. Elle en avait déjà marre et Jed allait payer pour ça. Rose était bien gentille, mais il ne fallait pas non plus exagérer ! Mais le cauchemar ne s'arrêta pas là. Alors qu'elle tentait de reprendre ses esprits et de se frayer un chemin parmi cette bande de sauvages complètement allumés, elle sentit quelqu'un venir lui toucher les fesses. Oh et ce n'était pas un simple frôlement malencontreux ! Non, c'était tout à fait volontaire vu la force du geste. Elle se retourna précipitamment, horrifiée. Malheureusement, il y avait tellement de monde, qu'elle ne su jamais de qui sa provenait. A bout de nerf, elle continua sa route et finit par apercevoir Jed de dos. Retrouvant subitement de la force, elle poussa avec hargne les gens qui lui bloquaient encore le chemin. Une fois arrivée à sa hauteur, elle lui attrapa l'épaule pour qu'il se retourne. Et en voyant dans quel état il était, ce fut plus fort qu'elle. Elle lui retourna une gifle. Oh, pas quelque chose de mémorable non plus, elle n'y avait pas mit toute sa force. Mais c'était partit tout seul. Elle ajouta alors, hurlant pour qu'il l'entende : « ÇA VA PAS OU QUOI ??! C'EST QUOI CETTE SOIRÉE ?! » Elle s'accouda au bar, cherchant à retrouver ses esprits. Elle reprit son souffle et se calma. L'angoisse redescendit petit à petit. Réalisant alors qu'elle l'avait frappé, elle se sentit culpabiliser. S'approchant à nouveau de lui, elle ajouta, la mine confuse : « Oh mon dieu ! Je suis désolé Jed ! » Elle passa sa main sur sa joue comme pour retirer son geste. Oui mais voilà, Rose se sentait terriblement mal au milieu de toute cette foule. Et se faire tripoter par n'importe qui ne l'enchantait guère. Mais maintenant, Jed était là. Et elle se sentait mieux, rassurée.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyDim 12 Déc 2010 - 5:05

Une bière à la main et trépignant sur place puisqu'incapable de ne pas se laisser entrainer par la musique, Jed moulina de son bras libre en l'air pour accompagner les percussions qui faisaient vibrer ses tympans et ses poumons à chaque sursaut de basse. Ici, dans la musique criarde, l'alcool, la drogue et la sueur, il se sentait bien, il était dans son élément, son paradis artificiel, son monde sans douleurs, sans responsabilités et sans prises de tête. Soudain, une main sur son épaule l'incita à se retourner. A moitié en transe, il pivota sur lui-même : « HEY ROS ... » * SBAFF* « ÇA VA PAS OU QUOI ??! C'EST QUOI CETTE SOIRÉE ?! » Retour (violent) à la réalité. Scotché sur place tandis qu'on riait et qu'on le montrait du doigt pour ce soufflet qu'il venait de se prendre, Vargas observa Rose s'accouder au bar de fortune et snober sa présence avec une superbe qui aurait pu être royale si elle n'avait pas eut l'air d'être au bord de la crise de nerfs. Indécis, il resta planté là, comme un con, le cul entre les deux chaises imaginaires que représentaient à ses yeux la réalité concrète de cette claque et l'abstrait tellement plus tentant que les nombreux verres qu'il avait déjà avalé l'incitaient à rejoindre. C'est d'ailleurs ce qu'il s'apprêtait à faire en levant le coude pour prendre une autre gorgée de sa boisson quand Rose, apparemment calmée, se tourna de nouveau vers lui pour s'excuser.

« Ca va c'est rien, t'inquiète. » Rien. Ce n'était rien. Ici, dans ce hangar où des centaines de jeunes dansaient, fumaient, se droguaient, vomissaient et se roulaient des pelles (le tout en simultané parfois ...), rien n'avait d'importance. Un coup, une claque, une chute, à quoi bon s'en faire ? Tant que la fête allait, tout allait, c'était la règle. « Ya peut-être un peu plus de monde que ce que j'avais prévu, mais c'est pas grave, ça l'fait quand même non ? » Continua-t-il à son oreille pour qu'elle puisse comprendrait ce qu'il disait sans que le sens de ses propos ne soit noyé par les décibels à la pelle. « T'as soif ? Tu veux danser ? » S'enquit-il alors en lui indiquant, successivement, la quantité impressionnante de bouteilles de tailles et de couleurs extrêmement variées qui siégeaient sur le bar puis ce qui servait de piste de danse géante, avant de poser une main sur la hanche comme pour l'inciter à se rapprocher de lui pour ne pas se faire happer par un groupe d'adolescents apparemment ivres morts qui tentaient de faire une pyramide humaine à même le sol crasseux, derrière elle. « Ya même un château gonflable si tu veux t'envoyer en l'air ^^ » Ajouta-t-il avec un sourire conquérant qui - bien que bon enfant à ses yeux - aurait facilement pu passer pour une proposition déplacée s'il n'avait pas été son ami et qu'elle n'avait pas su qu'avec lui il n'y avait aucun risque de galipette et ce dans quelque endroit que ce soit : lit, champ, ascenseur ou château gonflable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyJeu 16 Déc 2010 - 11:52



Les mauvaises

fréquentations.


    JED VARGAS & ROSE LANCASTER

    Les mauvaises fréquentations ... [Rose] I2612 Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Aadczm Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 78015947
    © catsoon ; lonely angel ;




Elle voyait bien qu'il était abasourdi, ne sachant pas vraiment quoi penser de ce qu'elle venait de lui mettre dans la figure. Rose s'en voulait terriblement, elle n'était pourtant pas du genre violente ou agressive, mais là ça avait été trop. Elle avait trop chaud, trop soif, avait besoin d'espace et de personnes se comportant normalement. Mais finalement, c'était de sa faute à elle. Quand elle avait été à l'entrée, elle avait eu le choix de ne pas y aller, elle avait très bien vu à quoi sa ressemblait à l'intérieur. Il était injuste de s'en prendre à Jed -bien que ce soit lui qui est parlé de petite soirée et tout ça enfin bref. Elle s'excusa platement, espérant qu'il ne lui en voudrait pas trop. Et ce fut le cas. « Ça va c'est rien, t'inquiète. » Elle n'aurait pas su dire s'il était aussi conciliant parce qu'il la comprenait ou parce qu'il était déjà dans un état second. Mais qu'importe, il ne lui en voulait pas et c'était déjà le principal non ? Elle eu un petit sourire désolé et soupira, honteuse. « Y a peut-être un peu plus de monde que ce que j'avais prévu, mais c'est pas grave, ça l'fait quand même non ? » Rose faillit s'énerver à nouveau. Un peu plus de monde ? Il se foutait d'elle là ? Les gens ne louaient pas des hangars pour inviter une quinzaine de copains ! Mais elle se concentra et tenta de se calmer. Ça ne servait à rien de s'en prendre à lui une nouvelle fois. De toute façon ce qui était fait était fait et il était trop tard pour faire marche arrière maintenant. Enfin si, elle pouvait toujours rentrer chez elle mais ce ne serait pas très correct... Surtout après lui avoir foutue une gifle. Elle resta silencieuse quelques secondes avant de répondre : « Un peu plus de monde oui... Juste un peu. » Elle lui jeta un regard mi-désapprobateur, mi-amusé. Il fallait qu'elle passe au-dessus, maintenant elle était avec lui et elle ne risquait plus rien. Ou plus grand chose en tout cas. « T'as soif ? Tu veux danser ? » Rose leva les yeux vers le bar, soudainement inquiète. Ce n'était pas ce soir qu'elle allait pouvoir boire un coca tranquillement. Elle déglutit et haussa les épaules, indiquant à Jed que oui elle avait soif, mais qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait boire. Elle avait déjà bu un peu d'alcool avec lui, mais juste un peu. Car elle ne tenait absolument pas et en plus de ça... C'était dégueulasse ! Elle lui glissa alors : « Donne moi un truc... Pas trop fort hein ! » Elle lui jeta un regard bien insistant, lui montrant qu'elle ne plaisantait pas. Et puis de toute façon si c'était trop fort, elle ne le boirait pas.

Il glissa alors sa main sur sa hanche pour la rapprocher de lui et elle ne se fit pas prier. Elle ne se sentait pas à l'aise dans ce lieu de débauche. Elle passa sa main sur son épaule en lui souriant gentiment. Elle remarqua alors le regard qu'il portait derrière elle. Elle se retourna et aperçut elle aussi la pyramide humaine. Elle écarquilla les yeux, dégoutée. Une légère grimace et elle posa sa main sur sa bouche. Puis elle demanda : « Euhh... Pourquoi ils font ça Jed ? » Elle le regarda, interrogative. D'accord quand on est saoul on fait un peu n'importe quoi, mais là tout de même...! Elle ne comprenait ni le principe ni le but. De plus, le sol était sale, mélangeant poussière, détritus, alcool et d'autres substances dont Rose se passa de l'identification. « Y a même un château gonflable si tu veux t'envoyer en l'air ^^ » Rose lui sourit, amusée de ses paroles et emballée. Un château gonflable ? Quelle drôle d'idée de mettre ça ici. Mais ça pourrait être amusant. Et avec un peu de chance il n'y aura pas grand monde car les gens seraient trop bourré pour tenir dedans. Elle hocha la tête et répondit : « Oui ! Allons y ! » Elle attrapa le verre que Jed lui tendait et en bu une petite gorgée, hésitante. Elle grimaça. Bon ce n'était pas excessivement fort mais quand on a pas l'habitude, on a pas l'habitude que voulez-vous ? Empoignant la main de son ami, ils se dirigèrent vers le fameux château. Mais en arrivant devant, Rose eu un mouvement de recul. « Euhh... » Soudainement, elle n'était plus très certaine de vouloir alors là-dedans. Il était bondé, les gens se collaient les uns aux autres, les filles allaient de bras en bras. Certes tout le monde semblait s'éclater, mais Rose ça ne la tentait pas. Cherchant une excuse, elle accorda un sourire timide et gêné à Jed et dit : « Je... Je n'ai pas finit mon verre. On ira peut-être plus tard, d'accord ? » Excuse pitoyable. Au moins, elle avait tentée.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyJeu 16 Déc 2010 - 19:01

« Euhh ... Pourquoi ils font ça Jed ? » Soudainement prit d'un fou-rire face à l'impertinence de la question, Jed ne pu s'empêcher de tapoter le flanc de Rose avec entendement, comme s'il compatissait à son état de lucidité qui lui faisait se poser ce genre de questions sur le " pourquoi " des choses alors qu'à cette heure-ci plus personne ici ne pensait à rien d'autre à l'instant présent, sans ce soucier de l'avant et de l'après. D'ailleurs, c'est avec un désir plus ou moins innocent (question de point de vue) de l'aider à se sentir moins en marge de la soirée qu'il se détourna pour leur servir à boire et qu'il prit l'initiative de dissoudre le contenu d'une pilule discrètement sortie de sa poche dans le verre qui lui était destiné. La drogue l'ayant rendu inconscient du caractère franchement douteux de ce geste, il pensa tout d'abord au fait qu'elle n'aurait - de toute façon - jamais accepté de l'avaler d'elle-même et qu'il lui avait assuré, lors de son invitation, qu'il s'agirait d'une bonne soirée au cours de laquelle elle pourrait oublier tous ses soucis. Une bonne soirée qu'elle ne passerait pas si elle s'entêtait à rester aussi droite et crispée. C'est donc avec l'impression de bien faire et la certitude qu'elle l'en remercierait plus tard qu'il revint vers elle et lui tendit son verre, tout sourire et bêtement content de voir l'intérêt qu'elle manifesta à l'évocation du château gonflable vers lequel il se dépêcha de l'emmener en fendant la foule, son bras libre tendu au dessus de la marrée humaine pour éloigner son verre plein à raz-bord des mouvements brusques qu'effectuaient les autres convives.

Une fois parvenu devant la structure gonflable et d'en l'optique de s'y précipiter la tête la première sans craindre de blesser quelqu'un puisqu'il était évident que plus personne n'était en état de ressentir quoique ce soit comme douleur, il termina son verre d'une traite et balança le gobelet vide par dessus son épaule. « Euhh ... » « ? » L'interrogeant du regard, Jed fixa Rose sans comprendre. « Je ... Je n'ai pas finit mon verre. On ira peut-être plus tard, d'accord ? » Si son premier réflexe fut d'envisager de lui répondre un " t'as peur ? " provoquant et destiné à la mettre au défit, il se ravisa en se souvenant du contenu du verre et de l'effet qu'il ne tarderait pas à faire sur les angoisses inutiles de sa buveuse. Conciliant, il hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle pouvait prendre son temps et tâtonna sa chemise à la recherche de son paquet de clopes. Une fois ce dernier retrouvé, il en porta une à ses lèvres qu'il alluma d'une main tout en tendant de l'autre le paquet en direction de la jeune femme. Lèvres pincées sur sa mort en barre, il secoua la main qui tenait le paquet comme pour appâter le poisson. « Cancerrette ? » Questionna-t-il avec une ironie qui aurait certainement été plus impressionnante s'il n'avait pas été dans un état de délabrement avancé qui laissait aux plus sarcastiques le soin de penser que - vue sa gueule - il n'était plus à un cancer près, en effet ...

Quant à la musique qui leur meurtrissait les tympans et faisait tressaillir jusqu'au muscle le plus infime de leurs corps, elle semblait ne plus vouloir s'arrêter. Les rythmes, de plus en plus soutenus et de plus en plus rapides, faisaient sauter la foule d'un même mouvement, comme si la marrée humaine ici présente n'avait eu pour Dieu que le compteur de décibels et pour espérance que celle de le voir exploser purement et simplement. D'ailleurs, là se trouvait peut-être une partie de la question précédemment posée. Ce qui faisait le succès de ce genre de soirées ? Pourquoi pas le bruit occasionné ? Car, après tout, comment penser à ses problèmes ou à quoique ce soit d'autre dans un vacarme pareil ? Étrange façon de s'éloigner de ses soucis, certes, mais efficace, ça ce n'était plus à prouver.


Dernière édition par Jed Vargas le Dim 26 Déc 2010 - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyDim 26 Déc 2010 - 1:13



Les mauvaises

fréquentations.


    JED VARGAS & ROSE LANCASTER

    Les mauvaises fréquentations ... [Rose] I2612 Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Aadczm Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 78015947
    © catsoon ; lonely angel ;




Rose ne put contenir une moue blasée face au fou-rire de son ami. Sa question était-elle tellement stupide ? Rose cligna des yeux, se questionnant alors. Elle avait toujours pensé que les gens comme Jed étaient une minorité chez les jeunes, qu'ils n'étaient pas très "normaux" et que elle, était une adolescente tout à fait banale. Mais plus le temps passait et plus elle commençait à douter. Ce qu'il venait de se passer ne faisait qu'accroître un peu plus ses doutes. Il avait rit comme si sa question n'avait pas de sens, comme si la réponse était d'une évidence aveuglante. Se sentant légèrement stupide et mise-à-part, Rose ne fit pas d'autres commentaires. Elle jeta un dernier coup d'œils à ceux qui s'empilaient les uns sur les autres et vraiment, elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas non plus que des jeunes aiment s'amuser ainsi et fassent ça régulièrement. Pourtant, ces fêtes avaient un succès monstre. Elle soupira alors, se demandant ce qu'elle faisait là mais également : est-ce que je suis normale ? Est-ce que mon adolescence est typique ou au contraire, est-ce que je n'ai rien fait comme tous les autres ? Mais elle cessa rapidement de se poser des questions, se replongeant avec difficulté dans l'ambiance.

Rose l'observa finir son verre en quelques gorgées et le jeter dans la foule. Elle resta stoïque, ne comprenant pas comment on pouvait boire aussi vite quelque chose d'aussi infâme que l'alcool ! Apeurée par ce qu'il se passait dans le château, elle avait donc sortit une excuse des plus ridicules pour y échapper. Il mit quelques secondes avant de réagir, cherchant certainement quelque chose à lui répondre sans la vexer. Même si elle doutait quelque peu de sa capacité à faire la part des choses dans cet état. Mais apparemment oui, il se contenta d'hocher la tête, comme s'il comprenait et que ça ne le dérangeait pas. Rose eu du mal à cacher sa surprise. Elle l'avait déjà imaginé l'attrapant et la forçant à y aller, la trainant derrière lui. Elle avait pourtant parfaitement confiance en lui, mais elle le connaissait et elle savait qu'après quelques verres -et autres substances- il devenait ingérable et ne parvenait plus à réaliser combien Rose pouvait être mal à l'aise parfois. Elle lui sourit, reconnaissante. Il sortit alors un paquet de cigarette, et après en avoir glissé une entre ses lèvres il secoua le paquet en lançant : « Cancerrette ? » Rose émit un petit rire face au terme qu'il avait employé pour désigner les cigarettes. C'était on ne peut mieux approprié ! Elle secoua cependant la tête de droite à gauche, refusant catégoriquement d'en prendre. Elle ne voulait surtout pas toucher à ça. Déjà, ça ne l'intéressait pas et puis, c'était dangereux ! En tout cas, elle ne comprenait pas pourquoi il continuait à fumer alors qu'il avait parfaitement conscience des risques. C'était quelque chose qui la dépassait, elle n'arrivait pas à comprendre ça. Mais elle abandonna l'idée d'y réfléchir ce soir, ce n'était ni l'endroit, ni le moment.

Rose grimaça quelque peu alors qu'une nouvelle chanson s'enchainait. Elle râla intérieurement, ils ne pouvaient pas baisser le son bon sang ? Elle avait l'impression qu'à ce rythme, elle allait devenir sourde. Et même si les basses lui procuraient une sensation assez enivrante, ses oreilles elles souffraient le martyre. Jetant un coup d'œil autour d'elle, elle vit que tout le monde s'était mit à sauter, lançant leurs mains en l'air. Encore une fois, elle ne comprenait pas le but. En fait, c'était peut-être ça son problème : toujours raisonner tous ses actes. Elle ne savait pas faire quelque chose juste "comme ça". Pour elle, tout était réfléchis et fait dans un but précis, avec une finalité pensée à l'avance. C'était peut-être pour cette raison qu'elle ne s'amusait jamais comme les autres jeunes. Elle se demandait parfois si elle n'avait pas grandit un peu trop vite... Mais elle fut violemment sortie de ses pensées puisque quelqu'un la percuta au niveau du dos et la projeta quelques pas en avant. Elle gémit doucement sous la violence du choc et se rattrapa comme elle pu à Jed qui lui aussi, ne cessait de gigoter dans tous les sens, comme si la musique avait un effet magique sur son corps qu'il ne contrôlait pas. Elle se redressa et lança un regard à Jed, l'air de dire : non mais quelles brutes ! Ils peuvent pas faire attention ? Elle n'insista cependant pas, se doutant bien que Jed risquait encore une fois de rire d'elle. Elle passa sa main dans ses cheveux, regrettant de ne pas les avoir attachés. Ils lui tenaient chaud et cette sensation d'étouffement ce faisait de plus en plus ressentir. Autour d'elle, tout bougeait, les lumières l'aveuglait par moment, la déstabilisant complètement. Tout ce bruit lui faisait perdre ses repères, il ne lui restait plus que Jed. Malheureusement, l'état de celui-ci irait en s'empirant tout au long de la soirée et bientôt, elle ne serait plus que livrée à elle-même, perdue parmi ces sauvages.

Elle finit par se résigner et porta à nouveau son verre à ses lèvres. Elle but tout doucement, mini gorgée par mini gorgée. C'était difficile pour elle, elle trouvait ça fort et infecte. Et quand elle voyait certaines personnes qui buvait de l'alcool pur directement à la bouteille, elle sentait l'envie de vomir s'emparer d'elle. C'était inimaginable... Jamais elle ne pourrait faire une telle chose. Au bout d'un moment, elle se rendit compte qu'il lui restait à peine de quoi faire 2 gorgées avant de finir son verre. Une certaine angoisse l'envahit. Quand elle aurait terminée son verre, elle n'aurait plus d'excuse pour éviter le château et celui-ci ne désemplissait pas. Feintant de ne pas faire exprès, elle cessa alors de boire, faisant mine de s'intéresser à ce qu'il se passait autour d'elle. Pas mal de filles tournaient autour de Jed et Rose les regardaient d'un œil sombre. Oh, non pas qu'elle soit jalouse ! Mais elle ne comprenait pas comment des filles osaient se comporter ainsi. Mais plus le temps passait et plus elle se sentait étrange. Certaines choses commençaient à l'amuser sans qu'elle n'explique pourquoi. La musique lui paraissait de plus en plus supportable et elle se surpris même à avoir envie de danser. Se contentant d'abord d'agiter un peu le haut du corps, elle eu envie de plus. Jetant un coup d'œil aux autres, elle finit par calquer leur façon de danser, finissant même par se laisser porter par la musique. Mais elle avait encore les idées suffisamment claires pour se rendre compte de son changement de comportement. Elle n'avait pourtant presque rien bu, était-elle si fragile face à l'alcool ? A nouveau elle fut poussée à cause d'un danseur maladroit. Ce coup là, elle perdit l'équilibre et se retrouva les fesses par terre. D'abord interloquée, elle leva les yeux vers Jed et finit par se mettre à rire. Elle attrapa sa main pour se relever et s'accrocha à lui, parvenant difficilement à retrouver son équilibre. Mourant de chaud et à moitié assoiffée, elle lui dit : « J'sais pas ce que j'ai... J'me sens toute drôle et je meurs de soif... » Un grand sourire aux lèvres elle finit alors son verre d'une traite. Elle grimaça à nouveau, toujours aussi réceptive au goût de sa boisson. Puis, elle lâcha le verre par terre sans aucune retenue, trouvant ça tout à fait normal. En fait non, elle n'avait même pas réalisée qu'elle l'avait lâché. Toujours agrippée à son ami, elle ajouta alors : « Bon, on y va dans ce château ou quoi ? » Elle lui déposa un baiser sur la joue, ne cessant d'agiter son corps en rythme avec la musique. Et alors qu'ils s'élançaient à la conquête du château, elle se sentit mal durant l'espace de quelques secondes. Elle eu comme la nausée et sa vision se troubla. Puis, l'effet se dissipa. Elle cligna plusieurs fois des yeux, un peu pommée. Qu'est-ce qu'il lui arrivait bon sang ? Quelques minutes plus tôt, elle cherchait une excuse pour ne pas y aller et maintenant, elle sautait dedans avec enthousiasme. Elle posa alors un regard inquiet sur Jed, comme s'il pouvait l'aider à comprendre ce qui lui arrivait.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyLun 27 Déc 2010 - 8:18

Haussant les épaules lorsqu'elle refusa sa proposition, Jed rangea son paquet dans sa poche et tira une grande bouffée de sa cigarette avant de se laisser gagner, comme tout le monde autour de lui, par la musique et par les percutions de basses toujours plus intenses. Alcool, fumée, drogue, fatigue, bruit : le mélange était explosif et plus il secouait la tête dans tout les sens en sautant sur place, plus il avait l'impression de perdre tous ses repères. Cette sensation de liberté totale avait quelque chose de grisant qui le faisait ignorer les coups et les cris qui se donnaient et se poussait à l'entour. Ne comptait plus que la musique, les ondes de choc qui faisaient vibrer son squelette à chacun de ses bons et le tournis délicieusement renversant qui lui secouait le cerveau au fur et à mesure que les secondes s'égrenaient. Il aurait d'ailleurs pu rester planté là pendant des heures, à rêver de choses et d'autres en consummant sa clope sans s'en rendre compte et en sautant mécaniquement sur place, si Rose ne s'était pas agrippée à lui pour le faire revenir sur terre. Interrogateur et curieux, comme s'il était surpris de rouvrir les yeux et de se retrouver dans cet endroit alors que les images qu'il avait en tête ne ressemblaient pas du tout à cette foule noirâtre et compacte, il toisa la jeune femme d'un air complétement défoncé sans comprendre la nature de son regard exaspéré. En guise de réponse, il se contenta de mimer l'acte de boire avec son pouce en levant le coude, comme pour l'inciter à ne penser à rien d'autre qu'à son verre, chose qui - si elle avait eu un peu moins confiance en lui et si elle avait un peu moins eu envie de s'occuper les mains pour dire d'avoir autre chose à faire que de rester planter là en se demandant pourquoi elle était venue - aurait pu lui paraitre bizarre. Cependant, pas de soupçons à l'horizon, Rose reprit la descente frileuse de son verre tandis que Jed lui, entamait la montée vertigineuse vers les étoiles que la pilule qu'il avait avalé dans la bouche de cette fille avait fait naître dans sa tête. Le temps n'existait plus, les minutes devenaient tantôt des heures, tantôt des fractions de secondes. Au bout d'un moment, alors que son imagination stimulée par la drogue le faisait se croire sur une plage tropicale un soir d'été, Jed rouvrit les yeux et constata avec joie que sa vahiné s'était mise à danser elle aussi. Il la regarda bouger au rythme du tempo tout sauf hawaïen (mais ça n'avait pas d'importance) et éclata de rire lui aussi en la voyant chuter au sol. Ce n'était pas grave. Il n'y avait rien de grave. Ici, on se moquait de tout. La guerre ? La faim dans le monde ? La crise économique ? Le cancer ? La couche d'ozone ? Rien à foutre, absolument rien-à-foutre. Après l'avoir aidée à se relever, il resta accroché à Rose puisque aussi - si ce n'était plus - titubant qu'elle et se contenta de lui rendre sa bise amicale en lui décochant un baiser sur le front avant de l'attraper par la main et de l'entrainer jusqu'à l'entrée du château blindé de monde. Autour de lui, les gens n'avaient plus de visage, les bruits raisonnaient en échos et les laser laissaient comme des trainées lumineuses sur leurs sillages. A l'image d'un monde au ralenti, tout, aux yeux de Jed, semblait plus lent et plus flou, bien qu'en réalité la fête battait son plein et que lui-même évoluait à une vitesse respectable. La divergence de perspectives entre son corps et son esprit ne l'inquiétaient d'ailleurs pas plus que ça, il se sentait bien, ailleurs, au dessus de tout, et c'est avec un sourire rassurant qu'il répondit à Rose lorsque cette dernière sembla lui adresser un appel à l'aide silencieux. Protecteur si l'on veut, il se rapprocha d'elle, l'entoura de ses bras et hurla jusqu'à trois dans la musique assourdissante pour la prévenir qu'ils s'apprêtaient à faire le grand saut dans la fausse grouillante des ados rebondissants de part et d'autre de la structure gonflable.

« ... 2 ... 3 ! »

Emportés par l'impulsion que Jed avait donné à leurs corps solidement agrippés l'un à l'autre, ils basculèrent ...

BIEN DES HEURES PLUS TARD ...

« Rose ? ... Rose ? ... Réveilles-toi. » Le visage creusé par la fatigue, les cheveux en pétard, la joue encore marquée du bracelet de sa montre sur lequel il avait dormi sans s'en rendre compte et l'air complétement perdu / anéanti, Jed secouait l'épaule de son amie endormie à même le sol. Autour d'eux, des dizaines d'adolescents dormaient, empilés les uns sur les autres, la bave aux lèvres, parfois nus, parfois pas. La lumière du matin, filtrant à travers les hautes fenêtres du hangar, éclairait le spectacle d'un champ de bataille proprement dévasté par le passage d'une armée de fêtards. Cotillons, canettes, bouteilles, paquets de clopes, mégots, verres, mouchoirs, vêtements, chaussures, bière renversée ... On ne voyait plus le sol et la poussière volait paresseusement au dessus des cadavres des teufeurs encore dans les bras de Morphée.

« S'teu plait Rose, réveilles-toi, on se casse ... » Il y avait - dans le geste qu'il faisait pour la secouer sans trop la brusquer - une fébrilité qui ne pouvait pas être due à la gueule de bois ou à une quelconque raison physique, comme si partir, là, maintenant, tout de suite, était une chose vitale à laquelle il tenait plus que tout. Sa voix, suppliante, additionnée à son regard paniqué, laissait deviner que - outre sa chemise qui ne fermait plus à cause des boutons arrachés - quelque chose n'allait pas, psychologiquement parlant.


Dernière édition par Jed Vargas le Mar 4 Jan 2011 - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyMar 4 Jan 2011 - 1:23



Les mauvaises

fréquentations.


    JED VARGAS & ROSE LANCASTER

    Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 29u792 Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Aadczm Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 78015947
    © adastra ; lonely angel ;




Jamais Rose n'avait connue pareille sensation. Cette sensation de folie, de liberté intense l'aveuglait totalement. Elle avait l'impression d'entendre son cœur battre au plus profond d'elle même, elle se sentait plus vivante que jamais. Elle avait la sensation que plus rien n'avait d'importance et si la musique n'avait pas couvert ses cris, il était certain qu'elle se serait mise à parler durant des heures, riant de tous ses problèmes sans même se rendre compte du cynisme de la situation. Elle voyait Jed rire, elle le voyait s'éclater, profiter et elle ne voulait faire qu'une chose : l'imiter. Ce qui au départ n'étaient que de légers rires hésitants finit par ressembler à des cris au rythme de la chanson, bondissant autant qu'elle pouvait, se raccrochant maladroitement à Jed. Puis elle relança enfin le sujet du château, et son partenaire de soirée ne se fit pas prier. L'attrapant alors, Rose se laissa faire, se blottissant contre son ami, un large sourire sur les lèvres. Les yeux écarquillés, elle fixait ce dans quoi ils allaient se jeter. Et elle ne parvenait plus à cacher son impatience. Trépignant sur place elle leva ses deux bras en l'air, riant de bon cœur. Ayant perdu toute conscience de ce qu'il se passait véritablement puisque la drogue qu'avait glissé Jed dans son verre faisait de plus en plus effet, elle s'en remettait totalement à lui puisqu'il avait bien plus l'habitude de tout ça. A ce moment, elle ne lui en voulait même pas. De toute façon, elle n'était pas en état de réfléchir à ça et de réaliser ce qu'il avait fait. Elle prenait les choses comme elles venaient, ne se souciant plus de rien. Non, de rien du tout. Il n'y avait plus que la musique vrombissante, ces gens s'agitant de partout et elle. Elle entendit alors Jed hurler : « ... 2 ... 3 ! » Elle sentit le corps de Jed leur donner une impulsion et la suite se passa très vite. Elle se sentit réceptionner sur une matière souple et rebondissante. Aussitôt leurs corps furent propulsé de part et d'autres, et tenir debout devint un véritable exploit. Ne s'arrêtant plus de rire, elle voyait tout ces visages s'approcher d'elle et repartir aussi vite. On la frôlait et peut-être plus encore, elle ne sentait même plus. Elle gardait cependant la main de Jed dans la sienne, il était son unique repère dans ce monde hallucinant. Mais ce repère fut brisé. Quelqu'un leur fonça dessus et leurs mains lâchèrent. Elle cria à plusieurs reprises son prénom, tant qu'elle le voyait. Et puis, le contact visuel cessa également. Et Rose plongea dans un autre monde.


BIEN DES HEURES PLUS TARD ...

Jamais Rose n'avait ressentit une douleur aussi vive. Une voix lointaine semblait l'appeler, mais elle ne percevait pas tout. « Rose ? ... Rose ? ... Réveilles-toi. » Qui était donc l'idiot qui hurlait ainsi dans ses oreilles ? Parce qu'on lui hurlait bien dessus là, non ? Rose plissa les yeux et grimaça, mais rien de plus. Elle était totalement incapable de bouger. Elle avait l'impression que sa tête allait éclater, sa gorge lui brûlait encore et sa bouche était pâteuse. Elle sentit alors quelqu'un lui attraper l'épaule et la lui secouer. Rose gémit péniblement, sentant des relents de boisson lui traverser la gorge. Elle ouvrit les yeux et dans un geste précipité chassa cette main dérangeante avant que le contenu ne sorte réellement de son corps. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, éblouie par la lumière matinale qui traversait les hautes fenêtres du hangar. Toujours allongée, elle se sentait terriblement mal. Elle avait l'impression qu'elle allait mourir de froid et la seconde d'après, de chaud. Les yeux lourds et le visage tout engourdis elle passa rapidement sa langue sur ses lèvres sèches. Elle soupira à plusieurs reprises, ramenant ses jambes contre sa poitrine. Malheureusement pour elle, elle ne retrouva pas pour autant la paix. « S'teu plait Rose, réveilles-toi, on se casse ... » A nouveau, la main revint la secouer. Elle lâcha un léger râle avant de se redresser. Elle se rattrapa de justesse. Sa tête tournait et elle se sentait vraiment mal. Elle passa ses mains fébriles sur son visage afin de se réveiller un peu mieux. Elle aperçu enfin qui était la personne à l'origine de tout ce "bruit". Elle plissa les yeux, et d'une voix cassée qui trahissait le fait qu'elle avait trop hurler cette nuit pour couvrir la musique, elle murmura : « Jed... ? » Elle passa sa main dans ses cheveux pour les ramener en arrière tandis qu'elle essayait de se repérer. Elle jeta un coup d'œil autour d'elle et le spectacle qu'elle vit l'horrifia. Un long frisson lui parcouru le dos alors qu'elle reposait un regard paniqué sur son ami. Toujours d'une voix faible, elle questionna : « Qu'est-ce que... ? Où on est Jed ? Je... » Elle déglutit difficilement alors qu'elle tenta de se relever. Dans sa précipitation, elle manqua de tomber et se rattrapa de justesse à une chaise qui trainait là, en plein milieu. De sa hauteur, elle vit alors que tous les jeunes étaient là, dormant n'importe où, les uns sur les autres. Ses yeux s'écarquillèrent, les mots lui manquait. Elle s'approcha alors de Jed qui s'était levé à son tour. D'une voix suppliante et oubliant déjà ce qu'il venait de lui dire, elle ajouta : « Je veux rentrer chez moi Jed. » Glissant son bras sous le sien, ils se lancèrent alors en direction de la sortie, enjambant du mieux qu'ils pouvaient les corps encore inertes des autres. Rose ouvrit précipitamment la porte et la laissa claquer derrière eux. L'air frais du matin était vivifiant et revigorant. Elle lâcha Jed et fit quelques pas. Elle leva le visage vers le ciel et ferma les yeux, éblouie par le soleil. Laissant tomber ses bras en arrière, elle profita de ce court instant de plaisir. Mais il cessa vite. Encore mal en point, sa tête tourna et elle perdit l'équilibre. Elle atterrit sur les fesses dans un petit cri de surprise et de douleur. Elle passa sa main dans son dos et resta par terre. Elle n'avait même plus la force de se lever. Elle se tourna alors vers Jed, craquant complètement. Des larmes submergèrent ses yeux sans qu'elle puisse expliquer pourquoi. Elle était fatiguée, elle avait mal, elle se sentait vraiment mal et elle n'avait plus le moindre souvenir. Posant sur lui un regard désemparé, elle demanda d'une petite voix tremblante : « Jed... Pourquoi je me souviens de rien ? Je... J'ai tellement mal à la tête... Qu'est-ce que c'était tout ça ? » Bien trop épuisée pour lui reprocher quoi que ce soit ou le tenir responsable de son état présent, elle voulait juste comprendre.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyMar 4 Jan 2011 - 18:12

« Jed ... ? » Les dents serrées, le cœur au bord des lèvres, Jed acquiesça sans broncher et sans laisser paraitre que ce petit couinement de souris fragile venait de lui cingler l'esprit plus violemment que n'importe quel coup de fouet. La voir si faible, si perdue, si grelotante, là, au milieu de cette crasse qui d'habitude ne le dégoutait pourtant pas lui donnait envie de vomir. Se dire que tout ça était de sa faute lui donnait envie de vomir. « Qu'est-ce que ... ? Où on est Jed ? Je ... » Après s'être reculé pour la laisser se relever, Jed tendit les bras dans un réflexe mécanique de protection en la voyant chanceler. Incapable de parler maintenant qu'elle était réveillée et debout, il se contenta de l'imiter et de ne pas trop se raidir en la sentant s'approcher de lui comme une enfant perdue se serait rapprochée d'un contrôleur sur le quai d'une gare avec l'espoir naïf que ce type aux apparences de mec qui s'y connait en trains pourrait l'aider alors que non, pas du tout, en l'occurence et en cet instant précis Jed n'avait du mec qui s'y connait en la matière que l'image trompeuse et mensongère. Cependant, quelque chose qui ressemblait fort à de la culpabilité exacerbée le força à refouler son dégout et à ne pas se dégager d'elle lorsqu'elle lui attrapa le bras en le suppliant de rentrer. Aussi désireux qu'elle de mettre les voiles, il l'accompagna dans leur remontée vers la porte du hangar et tâcha de ne pas laisser le temps à ses rétines d'imprimer quoique ce soit comme images chocs susceptibles de lui revenir par la suite. Il ne voulait pas voir, il ne voulait pas garder de souvenirs, il aurait donné n'importe quoi pour être à la place de Rose, du moins d'un point de vue amnésiquo-passager ...

Quand ils retrouvèrent enfin l'air frais du matin tellement plus léger que celui, étouffant, qu'ils venaient de quitter et que Rose le lâcha pour offrir son visage au soleil, Vargas eut l'impression de respirer un peu mieux, mais rien - pas même le vent frais qui lui caressait le visage comme pour le rassurer - n'aurait pu faire s'envoler ce poids de dix tonnes qui semblait lui écraser les poumons et vouloir le faire s'enfoncer dans le sol jusqu'à disparaitre et mourir bouffé par les vers avant d'atterrir en enfer pour vivre une éternité de souffrances et de tourments bien mérités. Mal à l'aise dans ce silence seulement troublé par les quelques oiseaux qui piaillaient en survolant l'édifice, il chercha à tâton après son paquet de cigarettes mais ne retrouva que son portable dont une partie de la coque était fissurée, preuve qu'il avait du tomber dessus durant la nuit ... Soudain, le cri poussé par Rose durant sa chute le fit relever les yeux et ravaler un soupire terrassé. Rapidement, il rangea son mobile et s'approcha d'elle dans l'intention de l'aider à se relever, mais la question qu'elle lui posa et la vue de ses larmes le clouèrent sur place en lui donnant envie de craquer et de pleurer également. Cependant, une petite voix interne non identifiée lui persifla que le moment était vraiment mal choisi pour s'écrouler et se mettre à chouiner comme il crever d'envie de le faire. Quelque chose à l'intérieur de lui qui devait être un pilote automatique jusqu'alors gardé secret sembla se mettre en route et prendre le dessus sur la partie la plus anéantie de son esprit, ravivant les notions de base que ce doit d'avoir un ami bienveillant à savoir : courage, respect, entre-aide, capacité à rassurer l'autre et à le calmer ... Bref, tout ce qu'il ne se sentait absolument pas en état de faire, mais qu'il fit quand même, sous l'impulsion de ce pilote automatique providentiel qui aurait tout aussi bien pu être l'envoyé de sa conscience souillée, comme un message en demi-teinte pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas le droit de foirer le réveil après avoir autant foiré la nuit et que Rose avait besoin qu'il soit fort pour deux, faute d'avoir été consciencieux et responsable ne serait-ce que pour un la veille au soir.

« J'suis désolé Roz', c'était pas le plan du siècle de t'amener ici. Trop de monde, trop d'alcool, j'avais pas prévu que tu finirais minable comme ça, c'est ma faute. Allez, viens, j'te ramène, grimpe. » Articula-t-il d'une voix toute aussi roque que celle de la jeune fille en fuyant son regard pour venir se placer devant elle et lui présenter son dos pour qu'elle s'y agrippe façon koala bourré ramené par le Sam de service qui - en l'occurence - n'était pas bien sobre non plus, mais assez lucide pour prendre sur lui de faire le chemin du retour en portant son amie mal en point. C'était le moins qu'il se devait de faire ... Il l'aurait portée jusqu'au bout du monde si sentir son poids sur son dos avait pu l'aider à alléger celui qu'il avait sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] EmptyVen 7 Jan 2011 - 12:32



Les mauvaises

fréquentations.


    JED VARGAS & ROSE LANCASTER

    Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 29u792 Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Aadczm Les mauvaises fréquentations ... [Rose] 78015947
    © adastra ; lonely angel ;




Rose était bien trop mal en point pour remarquer l'attitude étrange qu'avait Jed. Et de toute façon, même si elle s'était aperçu de quelque chose, elle aurait tout simplement mit ça sur le compte de la fatigue et des effets secondaires de cette soirée. Elle n'était pas prête de l'oublier cette soirée -enfin, façon de parler puisqu'elle ne se souvenait plus de rien ou pas grand chose en tout cas. Seul des flash assez flous lui revenaient par accoups. En somme, rien qui puisse l'éclairer. De toute façon, elle n'était pas vraiment certaine d'avoir envie de savoir tout ce qu'elle avait pu faire, ou dire. Consciente qu'elle avait été sous l'effet de l'alcool -et certainement plus, elle comprenait enfin- elle s'imaginait déjà dans quel état pitoyable elle avait dû être, à sauter et à danser comme une débauchée parmi les autres. L'horreur ! Tout ce qu'elle espérait à présent c'est qu'aucune photo n'ait été prise et circule. Bon déjà, contrairement à la majorité des autres filles, elle avait réussit à conserver ses vêtements toute la nuit. Et ça, c'était déjà un immense soulagement. La simple idée qu'une seule personne puisse la voir en soutient-gorge la rendait malade, alors une horde d'ados en manque... Elle ferma les yeux, préférant ne plus y penser. Ça valait mieux pour elle.

Toujours assise par terre, les fesses douloureuses elle regarda Jed s'approcher d'elle. Elle planta son regard dans le sien, y cherchant refuge et soutient. Au départ, elle n'y trouva pas ce qu'elle cherchait, il semblait fuyant. Puis petit à petit, le regard de Jed se fit plus sûr et rassurant. Il lui tendit les mains pour l'aider à se relever, elle les attrapa et mit tout en œuvre pour se mettre debout. Ce qui ne fit pas, avouons-le, une mince affaire. Heureusement, elle était légère et Jed s'avérait plutôt costaud. Une fois en face de lui, elle lui offrit un sourire tremblant. Épuisée, elle aurait voulu se remettre par terre et dormir pour des heures et des heures. « J'suis désolé Roz', c'était pas le plan du siècle de t'amener ici. Trop de monde, trop d'alcool, j'avais pas prévu que tu finirais minable comme ça, c'est ma faute. Allez, viens, j'te ramène, grimpe. » Rose posa sur lui un regard terne et fatigué. Elle n'avait pas le courage de discuter de tout ça maintenant. Ils en reparleraient plus tard. Elle haussa vaguement les épaules et s'approcha du dos qu'il lui présentait. En temps normal, elle n'aurait jamais accepté une telle chose. L'obliger à la porter jusqu'à chez elle. Mais là, elle n'était pas en état de marcher. Ils auraient pu appeler un taxi, mais Rose n'avait plus le moindre centimes sur elle. D'un bond léger et agile, elle se percha sur son dos, s'agrippant à lui de toutes ses petites forces. Elle glissa ses mains autour de son cou, sans serrer afin de ne pas l'étouffer. Ses jambes refermées autour de sa taille, elle finit par poser sa tête sur son épaule et fermer les yeux. Confiante et apaisée par la présence de son ami, elle se laissa bercée par le rythme de ses pas, persuadée que plus rien de grave ne pourrait lui arriver à cet instant. Et puis, dans un souffle elle lui murmura : « Merci... » Une larme finit par couler le long de sa joue et vint s'écraser sur la nuque de Jed. Puis, elle soupira et s'endormit à moitié, somnolant profondément tandis que Jed la ramenait courageusement chez elle.




TOPIC TERMINÉ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Vide
Message(#) Sujet: Re: Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Les mauvaises fréquentations ... [Rose] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mauvaises fréquentations ... [Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-