AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Blink Mini, Caméra de surveillance ...
Voir le deal
22.99 €

Partagez | 
 

 n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) EmptyJeu 2 Déc 2010 - 11:25


Toc, toc, toc.
Impatient et nerveux, Ozzie se tenait devant la porte d'entrée du numéro 1415, Apple Road, la maison de Brenna Reid, son ex-petite amie, si on pouvait la qualifier ainsi mais surtout, la future mère de son enfant. Du moins, ce n'était pas exactement ça: tous les deux avaient prit la décision de faire adopter leur enfant. Ozzie était tout simplement incapable de prendre soin d'un enfant, étant donné qu'il avait déjà énormément de mal à s'occuper de lui même. Il n'était plus en fauteuil depuis un moment, et bien que les médecins lui conseillaient de s'aider à l'aide d'une paire de béquilles et d'une canne, Ozzie ne le faisait guère, heureux de retrouver l'usage de ses jambes, même si l'un de ses genoux le faisait encore souffrir. Le jeune homme esquivait ses cours de ré-éducation, préférant retourner s'amuser. Ozzie était de retour, au plus grand plaisir de tout le monde. Ou pas. « Quand elle veut la baleine... » se dit-il à lui même, en parlant bien évidemment de Brenna. Non pas qu'elle était énorme, mais une certaine rancœursubsistait entre les deux anciens amants et Ozzie n'était pas prêt de pardonner à Brenna, qu'elle porte son enfant ou celui d'un autre. Le temps était très bizarre et le ciel sombre, si bien qu'Ozzie ne craigne qu'un gros orage ait lieu et il ne souhaitait tout simplement pas attendre plus longtemps sous le porche de Brenna. « Bon, très bien. Va te faire... » commença t-il alors que la porte s'ouvrait enfin. Ozzie tenta de faire taire la partie de lui qui était heureux de voir Brenna, pour afficher un visage neutre. Enceinte ou pas, il voulait tout faire pour lui montrer qu'il n'en avait plus rien à faire d'elle et qu'il était passé à autre chose. « Je peux entrer? » demanda t-il avant de pénétrer dans le hall d'entrée sans attendre la réponse de Brenna. Il se tourna vers la trentenaire et posa son regard sur son ventre. Ozzie avait toujours du mal à réaliser qu'un bébé – son bébé – grandissait à l'intérieur et qu'il allait devenir père. Pendant un petit instant, il s'imagina s'installer avec Brenna et élever cet enfant. La vie de Monsieur Tout-Le-Monde et Ozzie finit par s'imaginer en train de se tirer une balle dans la tête. Trop peu pour lui, il préférait beaucoup plus sa vie, qui ne ressemblait à rien, il fallait l'avouer. Lui qui n'avait aucunes responsabilités devait faire face à la naissance d'un enfant et à le faire adopter. « On peut se dépecher? J'ai pas envie de rester trop longtemps ici... » dit-il, avant de relever la tête vers le visage de Brenna, puis de détourner le regard. Ne pas s'attarder sur le visage de la jeune femme pour ne pas succomber à l'irresistible envie de l'embrasser. Montrer son indifférence. C'était ça qu'il falait faire pour tourner la page d'une relation? Il se dirigea vers la cuisine, comme s'il était chez lui, avant de prendre une tasse pour se servir un café. « Alors, qu'est ce que je dois signer pour qu'on se dérasse du foetus? » demanda t-il le plus naturellement possible. Au stade de la grossesse de Brenna, il ne savait pas réellement si on pouvait toujours qualifier l'enfant de fœtus mais Ozzie n'en avait que faire. Puisque Brenna ne pouvait pas avorter à cause d'un délai stupide, tous les deux avaient décidés de le faire adopter, ce qui était assez intelligent: donner l'enfant à un couple ne pouvant enfanter qui serait fou de joie et se débarrasserr d'un fardeau pour Brenna et Ozzie. Tout le monde y gagnait quelque chose au final, ce qui était un soulagement pour lui qui avait eut peur de devoir se retrouver père de famille lorsque Brenna lui avait annoncé ne plus pouvoir avorter. « Tu n'as pas changé d'avis? » finit-il par demander, en se tournant vers Brenna. Le silence de la jeune femme l'inquiétait et bien qu'il ne lui avait pas laisser le temps d'en placer une, il voulait s'assurer qu'elle ne s'était pas découvert un désir de materner et qu'au final, Ozzie doive assumer son rôle de père. En effet, si la jeune femme finissait par garder l'enfant, il se voyait mal vivre à deux pas de chez elle et de ne pas aider ni participer à l'éducation et à la vie de cet enfant. Après tout, Ozzie savait se montrer humain, dans de très rares moments ceci dit mais toute cette situation lui rappelait la sienne. Son père avait promis à sa mère de gérer lors de la naissance de leur fils, et pourtant, après quelques mois, il était partit, abandonnant femme et enfant sans raisons et sans explications. Ozzie ne voulait peut être pas devenir père mais une chose était sûre, jamais il n'abandonnerait cet enfant si Brenna voulait le garder. Jamais il ne ferait de promesses à Brenna pour ne pas la tenir. S'il pouvait éviter ce qu'il avait vécut, il le ferait. « Le ciel est vraiment sombre... » dit-il, en passant du coq à l'âne. Ozzie se pencha un peu plus pour regarder par la fenêtre de la cuisine, avant de froncer les sourcils. Habituellement, il ne s'en serait pas inquiété mais Ozzie avait une drôle d'impression, comme si ce n'était pas qu'un simple orage, mais quelque chose de plus grave. « Je sors deux secondes. » dit-il, avant de reprendre la direction de la porte d'entrée et de l'ouvrir. Ozzie sortit dehors alors qu'une grosse bourrasque de vent lui souffla au visage, l'empêchant de garder les yeux ouverts. Oui, ce n'était pas qu'un simple orage, Ozzie en avait maintenant la certitude.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) EmptyMar 7 Déc 2010 - 19:24



La matinée s’annonçait longue, bien trop longue. Aujourd’hui, Brenna avait lancé une « invitation » à Ozzie, l’obligation de parler de l’avenir de leur bébé devenait urgente. Elle était dans l’incapacité d’avorter à présent, ce qui ne lui laissait aucunement apparaitre la décision d’une maternité futur pour autant. Au contraire, elle était même impatiente de se débarrasser de cet enfant, et de cette raison supplémentaire d’avoir à supporter son père. Évidemment elle était bien plus heureuse à l’idée de le revoir qu’elle n’irait l’admettre, mais se convaincre soi-même d’un dégout certain pour une personne, était un bon moyen pour rendre le mensonge plus crédible aux yeux des autres. Se préparant avec attention, elle devenait très minutieuse dans l’art de camoufler sa grossesse, bien qu’elle ait fait l’acquisition de vêtements de femme enceinte par diverses boutiques en ligne bien sur, elle hésitait à les porter. Elle allait à peine entrer dans son cinquième mois, ce n’était pas comme si elle était encore énorme. Du moins c’était ce qu’elle pensait avant de constater qu’elle n’entrait plus dans ses pantalons, elle faisait pourtant rigoureusement attention dans sa prise de poids -un peu trop soucieuse de son image encore et toujours- mais son ventre continuait de pousser tout autant que ce petit être qui vivait en elle. Quelques nuits auparavant, elle avait prit conscience de sa réalité, lorsqu’un mouvement la réveilla brusquement. Ignorant ce que c’était, elle alla jusqu’à penser à une fausse couche, avant de réaliser que ce n’était que son bébé qu’elle avait sentit bouger pour la première fois. Prenant également conscience qu’elle s’était adoucit, se laissant même attendrir, mais il n’y avait personne pour partager ce moment .. À quoi bon ? De toute évidence, ce n’était pas comme s’il s’agissait d’une grossesse souhaitée, ni comme si elle était réellement heureuse à la perspective de devenir mère, consciente que de toute façon, elle serait ignoble. Elle entendit alors quelques coups tapés à la porte. Soufflant pour se donner du courage, elle descendit pour ouvrir à son invité. Visiblement, attendre sa permission n’était toujours pas à l’ordre du jour, posant une question dont il n’espérait finalement aucune réponse, la joie se lisait littéralement sur son visage, il semblait aussi ravi qu’elle d’avoir à subir se désagrément. Parce que c’était bien cela dont il s’agissait pour deux personnes irresponsables et égoïstes comme eux ? N’ayant pas la moindre seconde pour réaliser, ni même pour en placer une, elle se contenta simplement de fermer soigneusement la porte derrière lui, constatant par la même occasion la violence des vents. Le voyant revenir à sa hauteur, une tasse de café à la main, décidément toujours aussi sans gène. « Alors, qu'est ce que je dois signer pour qu'on se débarrasse du foetus? » Levant les yeux au ciel, il avait ce don pour être irritant et taper incontestablement sur les nerfs. D’ordinaire Brenna n’en avait rien à faire et se contentait de répondre avec autant d’aplomb que lui, mais les hormones la rendait légèrement « humaine » ce qui avait tendance à l’agacer. Elle détestait l’idée même de se sentir vulnérable et trop sensible à ce qu’il pourrait dire. Les minutes s’annonçaient longues et invivables. « Tu n'as pas changé d'avis? » Soupirant, elle se lança tout de même dans ses sarcasmes habituels pour sauver les apparences. « Si, j’ai passé la nuit à imaginer à quoi il pourrait ressembler. Il serait si mignon avec tes grandes oreilles, je me vois déjà pouponner indéfiniment. » lui dit-elle avec un sourire niais et incroyablement faux. Mais cette idiot ressentit le besoin d’aller voir ce qui se passait dehors, comme s’il n’aurait pas pu se contenter de regarder par la fenêtre, ce que Brenna fit, observant alors les habitations voisines. En voyant des clôtures de jardin et des tuiles s’envoler, elle décida qu’il était temps que l’idiot de service arrête de mettre son nez partout. Se précipitant vers lui, elle l’attira en arrière par le col de sa chemise avant de refermer la porte brusquement, évitant de justesse une boite aux lettres qui s’écrasa violemment contre la porte d’entrée. « Espèce de crétin ! T’es simplement débile ou suicidaire ? » Néanmoins, bien qu’elle ait entendu depuis hier soir les différentes alertes aux vents, les avertissements au sujet de leurs potentielles violences, tout ça n’annonçait rien de bon. Ressentant une légère angoisse, elle sentit son ventre se contracter douloureusement. Posant vivement sa main sur la surface à présent rebondit, elle sursauta brusquement en constatant qu’un arbre arraché quelques mètres plus loin s’était encastré dans la vitre de son salon dévastant tout sur sa route. Prise de douleurs, ignorant complètement que la nervosité pouvait être source de contractions d’une telle ampleur, elle se plia en deux, étouffant un cri tout en se mordant la lèvre. Saisissant le moment de répit qui lui était accordé, elle s’empressa de relever la tête pour s’adresser au jeune homme qui semblait légèrement abasourdit. « Merde ! Va à la cave dépêche toi. »

Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) EmptyLun 20 Déc 2010 - 20:49


Ozzie n'avait pas l'habitude de céder à la panique. Le jeune homme mettait toujours un poing d'honneur à ne pas montrer ses émotions, et en particulier les émotions qu'il ne contrôlait pas comme la colère, la tristesse ou dans le cas présent, la panique. Sentant qu'il perdait peu à peu le contrôle de son corps, Ozzie ne pouvait plus bouger de l'entrée de la maison de Brenna alors que cette dernière était prise de douleurs au ventre. N'importe qui à cet instant aurait prit les choses en mains en prenant Brenna pour l'amener en sécurité dans la cave. Le soucis était qu'Ozzie était paralysé par la peur, dans l'incapacité de faire le moindre mouvement. Dehors, le vent se déchainait et la maison de Brenna semblait être au cœur de l'ouragan. Un arbre s'arracha du sol pour venir s'encastrer dans la baie vitrée du salon, dévastant au passage le mobilier et pétrifiant un peu plus Ozzie dans sa paralysie. Devant lui, Brenna se plia en deux, la douleur semblait être particulièrement forte puisqu'elle étouffa un cri en se mordant la lèvre. « Merde ! Va à la cave dépêche toi. » ordonna t-elle à Ozzie qui ouvrit grand les yeux. Le contrôle de la situation lui échappait totalement et il en était maintenant persuadé: Dieu le punissait. Ozzie n'avait jamais été un fervent croyant de la foie chrétienne et son comportement en était d'ailleurs une preuve. Cela faisait d'ailleurs un long moment qu'il méritait une punition et le jour était venu. Ouvrant grand la bouche, il ne pouvait que se rendre compte qu'il était complétement impuissant face à la situation et il s'en voulait énormément. « Je... Je... » baragouina-t-il, dans l'incapacité totale de dire quoi que ce soit ou de faire le moindre mouvement. Ils allaient mourir, Ozzie allait mourir. Il payait maintenant pour tout le mal qu'il avait fait.
Une fenêtre explosa en même temps que Brenna se plia de douleur une nouvelle fois. Ozzie se protégea le visage alors que des morceaux de verre s'éparpillaient partout autours d'eux, Ozzie se dit que s'il devait y laisser sa peau, ce n'était peut être pas le cas de Brenna. Et s'il voulait faire quelque chose de bien dans sa vie, c'était le moment ou jamais. Il finit par s'approcher de Brenna et lui prit la main, essayant de ne pas la prendre trop brusquement pour éviter de lui faire mal. Il se dirigea vers la porte de la cave qui se situait non loin d'eux, puis l'ouvrit avant de fermer à nouveau le porte derrière lui. Il descendit les escaliers tout en tenant Brenna, puis, la fit s'assoir sur le sol délicatement. « Est-ce que tu as de l'eau? Ou quelque chose pour toi et le ... bébé... » demanda t-il, autant inquiet pour Brenna que pour son enfant. Leur enfant. C'était la première fois qu'il envisageait sérieusement la possibilité d'assumer cet enfant. Le fait de ne pas avoir eut à signer ses papiers à cause de l'ouragan était pour lui un signe du destin (voir même un signe de Dieu lui même) comme quoi il devait garder cet enfant et qu'il devait convaincre Brenna de le garder aussi. Une bonne chose déjà que le vent avait probablement emporté les papiers concernant l'adoption. Cela retarderait encore un moment que les deux anciens amants signent pour donner leur accord à l'assistante sociale et cela laisserait ainsi du temps à Ozzie pour sa mission divine. Première chose à faire, renouer le contact avec Brenna puisqu'on ne pouvait pas dire que ces derniers temps, ils étaient en bons termes. Se retrouver enfermer dans un cave, avec un ouragan à l'extérieur allait forcément leur permettre de parler. « Est-ce que ça va mieux? » demanda t-il, réellement concerné. Bien qu'ils ne soient plus en couple voir même carrément pas amis du tout, ce n'était pas une raison pour ne pas se faire du soucis pour la mère de son enfant. Brenna resta cependant silencieuse si bien qu'Ozzie préféra lui aussi se taire. Le vent soufflait toujours aussi fort et bien qu'Ozzie soit toujours paniqué, il tentait de se calmer. Au moins, il était avec Brenna, qui était donc en sécurité pour l'instant en tout cas. Le tout jeune assistant était d'ailleurs plutôt content d'être avec Brenna à cet instant précis. Après tout, il éprouvait toujours de forts sentiments pour elle et s'il s'était retrouvé chez lui, en sachant Brenna enceinte et en danger, il aurait probablement encore plus mal vécu l'ouragan. « Écoute Brenna... » commença Ozzie, en se tournant vers elle. « Je suis désolé pour tout ce qui s'est passé entre nous. » dit-il sincèrement. C'était vrai. Ozzie regrettait les propos très durs et grossiers qu'il avait eut envers Brenna. Étant très impulsif, le jeune homme réagissait très rapidement dans toujours réfléchir aux conséquences de ces actes. Il lui arrivait souvent de regretter mais c'était bien l'une des premières fois qu'il s'excusait de ce comportement. Le fait qu'il y avait peut être des chances qu'il meurt à cause de l'ouragan y était peut être pour beaucoup, mais Ozzie tenait à ce que Brenna le sache.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:37



L’Irlandaise au tempérament de feu, était habituée à gérer les situations de crises, bien que c’était bien la, la première fois qu’elle devait gérer un ouragan, un jeune homme qui semblait tétanisé, et une grossesse à la fois. Les choses s’annonçaient donc plus compliquées. D’ordinaire, elle aurait été tout à fait capable de saisir le bras d’Ozzie, l’emmener rapidement à la cave et patienter dans le calme en espérant que le ciel ne leur tomberait pas sur la tête. Mais voilà, lors d’une grossesse, être soumise à un stresse et une telle montée d’adrénaline, a ses risques. Brenna qui n’a jamais souhaité d’enfants n’était pas très calée de ce côté-là, néanmoins elle comprit rapidement que ses contractions n’étaient dut qu’à l’environnement peu rassurant dans lequel elle se trouvait actuellement. Tout autour d’elle était entrain de s’écrouler, des vitres se brisaient, son salon était complètement dévasté, elle tenait à peine debout face aux bourrasques de vent impressionnantes qui s’engouffraient facilement à l’intérieur. Mais Ozzie semblait toujours aussi tétanisé devant tout ce qui se passait, elle aurait voulu se redresser et le secouer, le jeter dans la cave ou faire quelque chose de plus concret que l’imaginer ou se mordre la lèvre, mais elle n’y arrivait pas. Fort heureusement au moment où une autre vitre explosa, le jeune homme se réveilla et se saisit de la main de Brenna pour l’entrainer vers la cave qui n’était qu’à quelques pas de là. Le suivant, tandis qu’elle essayait de se calmer pour pouvoir mettre un pied devant l’autre plus facilement. Une fois de plus elle détestait sa condition, elle n’était pas le genre de femme qui avait besoin d’aide, elle savait très bien ce qu’elle devait faire pour se protéger et savait le faire seule. Mais si elle n’aimait pas cette sensation de faiblesse, elle préférait de loin être avec Ozzie à ce moment précis, elle était au moins rassurée et savait où il se trouvait et n’avait pas à craindre pour lui. Du moins, elle avait moins peur maintenant qu’ils étaient tout les deux à la cave, c’était l’endroit le plus sûr à condition que les fondations tiennent le coup. Assise par terre, la main sur son ventre, soufflant comme elle l’avait vu maintes fois à la télévision pour tenter de se relaxer, elle espérait que les contractions finiraient par cesser. « Est-ce que tu as de l'eau? Ou quelque chose pour toi et le ... bébé... » Surprise de le voir si soucieux, Brenna fut prise de court, et se retrouvait quelque peut décontenancé, l’observant un instant sans rien dire, elle finit par reprendre ses esprits. « Non, il n’y a que des vieilleries ici, j’avais pas prévu ce genre de situation. Mais c’est rien ça sera bientôt fini. » dit-elle tant pour le rassurer, que se rassurer elle-même, car oui, elle aussi avait peur. Ce n’était pas dans ses habitudes de se montrer ouvertement effrayée par quoique ce soit, elle avait affronté pas mal de situations semblant inextricables sans sourciller, mais cette fois-ci les choses étaient différentes, il y avait Ozzie, et leur bébé, ça changeait considérablement les choses. Elle n’était plus seule à compter dans les paramètres, et leurs vies comptaient bien plus que la sienne. Ozzie vint finalement s’assoir prêt d’elle, bien qu’il se soit gentiment inquiété de son état, elle ne répondit rien, d’avantage surprise par son intérêt soudain, lui qui avait l’air de vouloir la tuer, ou se suicider en l’ayant vu quelques minutes plus tôt. Un silence s’installa entre les deux anciens amants, du moins aussi silencieux que cela pouvait être en vu des éléments qui se déchainaient à l’extérieur. « Écoute Brenna... Je suis désolé pour tout ce qui s'est passé entre nous. » et décidément il n’avait pas fini de la surprendre. Est-ce qu’il pensait être au bord de la mort pour lui parler de cette façon ? Ne sachant plus trop comment réagir, elle n’osa pas tourner la tête vers lui, réfléchissant à ce qu’elle devait faire. Si son instinct l’aurait poussé à le rembarrer comme elle en avait l’habitude, autre chose lui criait d’aller dans son sens et de se montrer plus douce et conciliante. Tournant le regard vers lui, elle se sentit étrangement rassurée en réalisant sa présence à ses côtés. « C’est rien, je me doutais que ça arriverait. Mais .. » bloquée elle-même dans son élan, c’était plus difficile qu’elle ne l’aurait crut de se mettre à parler sincèrement. « Je regrette ce que je t’ai dis ! » et bien que soit la vérité, bien qu’à la seconde même où les mots avaient franchit le barrage de ses lèvres, elle avait regretté tout ce qu’elle avait put lui dire, elle avait peur. Peur de ce qu’il pourrait en penser, peur de ce qu’ils pourraient se dire à présent, et surtout, peur de ce qu’elle ressentait pour lui. Reportant une main à son ventre encore douloureux, même si les contractions étaient moins intense, elle devinait aisément qu’Ozzie avait suffisamment attiré son attention pour éloigné au moins un peu le stresse lié à l’Ouragan faisant rage dehors. « Et je suis désolée de t’imposer ça, mais quoique t’en penses, je suis contente que ça soit le tien. »

Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) EmptyVen 4 Fév 2011 - 16:05


« Non, il n’y a que des vieilleries ici, j’avais pas prévu ce genre de situation. Mais c’est rien ça sera bientôt fini. » répondit Brenna. Ozzie leva les yeux au ciel. Évidemment, il n'y avait rien d'autres. Évidemment qu'elle ne pouvait pas prévoir un stock d'eau ou de nourriture en cas de nécessité, comme c'était le cas en ce moment même. Dans la précipitation, Ozzie n'avait pas pensé à passer par la cuisine pour tenter de récupérer une bouteille d'eau, ou bien quelque chose qui pourrait aider Brenna à souffrir moins. Avait-elle des contractions? Le bébé allait-il naitre dans cette cave? Allait-il être prématuré? Handicapé? L'espace d'une seconde, Ozzie se dit que c'était encore une raison pour abandonner ce bébé. Son enfant. Tranquillement assis, attendait patiemment que la météo soit plus favorable pour s'enfuir à toutes jambes, Ozzie ne pouvait s'empêcher de lancer des regards du côté de Brenna, bien calme après qu'il se soit excusé. Avait-il encore fait quelque chose de travers, se demanda t-il? Il revoyait la scène dans sa tête mais non. Il avait été sincère et poli, pour une fois, ce qui méritait bien une réponse de la part de la jeune femme. Mais non, la brune restait silencieuse, sûrement à la recherche d'une réponse cinglante à lui lancer en pleine figure alors qu'il venait de s'excuser, une grande première dans l'histoire de l'humanité. « C’est rien, je me doutais que ça arriverait. Mais .. » finti-elle par dire. Ozzie fronça les sourcils et se tourna vers elle. Comment ça elle s'en doutait? Comment devait-il le prendre? Alors qu'il allait répondre, Brenna reprit la parole: « Je regrette ce que je t’ai dis ! ». Ozzie hocha la tête. Finalement, elle s'excusait à son tour, ce qui était une excellente chose. Plus jamais ils ne redeviendraient un couple mais pour le moment, ils pouvaient faire des efforts pour tenter d'être en bons termes, jusqu'à la naissance de l'enfant. Puis, ils le confieraient à un couple ne pouvant copuler et cette histoire serait terminé. Brenna sera libre de partir rechercher d'autres jeunes hommes pour combler le manque affectif dans sa vie. Quand à lui, il pourrait... Continuer de ne rien faire. Comme il le faisait depuis un long moment maintenant. « Et je suis désolée de t’imposer ça, mais quoique t’en penses, je suis contente que ça soit le tien. » finit-elle par dire. Au dessus de leurs têtes, l'ouragan semblait se calmer. Du moins, la violence du vent semblait être moins forte. Ozzie se dit que c'était peut être la fin de l'ouragan et d'un côté, il était plutôt content de quitter la cave. Être avec Brenna était vraiment très plaisant, et même s'ils ne s'appréciaient plus réellement comme avant – bien qu'Ozzie aimait toujours Brenna, c'était maintenant une certitude – il avait envie de partir. Être si prêt d'elle lui faisait mal. Bien qu'il n'en montrait rien, il ne se sentait pas bien. « Ce n'est pas comme si on allait le garder. » dit-il, sur un ton neutre. Son visage n'exprimait ni tristesse ni joie. Il était tout simplement indifférent, même si au fond de lui, l'idée d'abandonner son enfant le dégoutait. Il ne voulait surtout pas ressembler à son père, et pourtant, c'est ce qu'il allait faire. Il allait être comme lui. Brenna et lui ne s'étaient fait aucunes promesses, ce qui le différenciait de son père, mais au final, cela revenait au même: il allait abandonner son enfant. Haussant les épaules, il finit par se relever. La décision appartenait à Brenna. Elle avait décidé de l'abandonner, autant l'écouter. Parce que même si cela embêtait Ozzie, il ne pouvait pas faire ça tout seul. Il ne pouvait élever un gosse. Certes, Daisy était maintenant là, mais Ozzie était seul. « Ça s'est calmé dehors. Je vais y aller. » dit-il, en tendant sa main pour aider Brenna à se relever. « Je... Je viendrais pour résigner les papiers. Si... tu les retrouves. » conclua t-il, avant de sortir de la cave. La porte s'ouvrit avec difficulté puisque quelques dégâts bloquaient le passage. Ozzie finit par ouvrir la porte, assez pour que Brenna et lui puissent sortir, puis, quitta la maison de Brenna pour repartir chez lui, espérant de toutes ses forces que sa maison soit intacte. Dehors, Apple Road ne ressemblait plus réellement à la rue qu'il fréquentait tous les jours. Et ce fut un peu choqué qu'il découvrait les dégâts, digne dès plus grands films catastrophes.

SUJET TERMINÉ

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Contenu sponsorisé





n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Vide
Message(#) Sujet: Re: n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

n°1415 ★ there's a storm coming (Brenna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-