AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur le Kit 4 caméras de surveillance HD sans fil Blink ...
209.99 € 309.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Garden Party ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyMer 1 Déc 2010 - 20:55

« Ils ? Qui ça ils ? » « Lawson et heu... sa future copine. » expliqua-t-elle simplement en haussant les épaules, les yeux de nouveau rivés sur la télévision. Elle crut tout d'abord que Jed s'adressait à elle, mais n'eut qu'à se retourner vers lui et voir la télé s'éteindre sous son nez pour comprendre que ce n'était pas sa voix à elle qui le dérangeait. Heureusement. Elle se sentit tout à coup beaucoup mieux, même si Jed tenta de plaisanter en ne réussissant à lui soutirer qu'un mince sourire. « Ce serait pas pire que les chinois qui mangent des chiens... » Elle avait plongé son regard dans le sien, néanmoins incertaine. C'est vrai, quoi! Pourquoi lui faisait-elle confiance? Elle ne le connaissait pas tant que ça, il avait tout pour lui paraître un peu déjanté et si elle n'avait pas eu l'occasion auparavant de voir la violence qui pouvait sommeiller en lui, elle avait eu la preuve, le soir d'avant, qu'il ne donnait pas sa place. Alors pourquoi lui faisait-elle confiance? Son incapacité à mettre un mot sur le pourquoi du comment la fit froncer légèrement les sourcils, alors qu'elle cherchait en vain une explication. Peut-être parce qu'avec elle, il ne s'était jamais mal comporté? Et même si c'était vrai, avec le peu qu'elle savait de lui, elle aurait dû partir en courant. Et pourtant, elle ne l'avait pas fait. Et elle n'avait pas l'intention de le faire.

« Décrispe, ça va, y'a pas mort d'homme, c'est qu'une baraque qui flambe, y'en aura d'autres avant qu'on meurt assassinés par je ne sais qui ... » La nonchalance avec laquelle il abordait la situation sembla détendre un tant soit peu l'adolescente, qui comprit qu'il avait raison. Personne n'était mort, personne n'était gravement blessé. Les gens allaient bien. Un sourire un peu plus convaincant étira ses lèvres alors qu'elle se retournait vers lui, repliant ses jambes contre elle, en indien, appuyant le bas de son dos contre le bras du canapé. « T'as raison. Et toi, je parie que le jour de ton assassinat, par ton coloc', évidemment, est plus proche que le mien! » Une moue amusée prit maintenant place sur son visage alors qu'elle poussait un petit soupir de soulagement, histoire de reprendre toute sa contenance. « Tu penses qu'ils ont eu le temps de s'en prendre à beaucoup de... Okay, okay! » ajouta-t-elle en levant les mains devant elle, comme pour signifier qu'elle n'était pas coupable. Il ne voulait plus qu'elle s'inquiète, elle ne s’inquiéterait plus.

Posant les yeux sur l'horloge sur le mur de la cuisine, Ella grimaça en comptant mentalement les heures qui lui restaient avant de recommencer les cours. Son lycée avait donné un avant-midi de congé aux étudiants afin qu'ils se remettent de la soirée d'Halloween, ce qui ne pouvait pas mieux tomber.

« Je vais t'abandonner... dix minutes. Je vais prendre une douche, tu pourras en prendre une après, si tu veux! Si Lawson arrive, te cache pas dans le placard de l'entrée, c'est là qu'il met ses chaussures! » fit-elle en riant, se relevant rapidement du canapé en se promettant de ne pas le faire attendre plus de dix minutes.

L'eau chaude lui fit du bien, elle en profita pour retirer les feuilles et les brins d'herbe de ses cheveux. Lorsqu'elle sortit de la salle de bain, ayant revêtu un jeans et un tee-shirt, elle atterrit dans le salon, séchant ses cheveux avec une serviette. « Tu as le champ libre! » fit-elle avec un sourire avant de lui désigner la salle de bain, où elle avait prit la peine de déposer des serviettes propres pour lui. « Oh et... Ma chambre est en haut, à droite, si tu veux me rejoindre quand t’as finit. » Elle grimpa les marches non sans jeter un bref regard derrière elle. Non, vraiment, elle ignorait pourquoi elle lui faisait confiance. Mais c’était comme ça.

Elle se mordit la lèvre avant de pousser la porte de sa chambre et de s’y faufiler, laissant la porte ouverte pour qu’il n’ait pas de mal à la trouver. Elle récupéra une brosse pour démêler ses cheveux et entreprit par la suite de maquiller très légèrement ses yeux d’une touche de crayon noir. Lorsque le résultat lui sembla satisfaisant, elle mit en marche le séchoir et tout en brossant, dirigea l’air chaud sur ses mèches blondes. Face au miroir de sa chambre, presque dos à la porte, elle ferma les yeux un petit instant, se sentant bien. Les courbatures dues à sa nuit passée à l’extérieur semblaient s’être envolées et la soirée prévue avec Jed lui faisait réellement envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 4:26

« T'as raison. Et toi, je parie que le jour de ton assassinat, par ton coloc', évidemment, est plus proche que le mien ! » Affalé sur le canapé, les mains dans les poches de son jean trop grand pour lui, Jed mima un " Niah niah niah " silencieux en réponse à la taquinerie. Content de la savoir détendue à ce sujet, il tendit le bras pour reposer la télécommande sur la table de salon, à côté du bol, mais stoppa son geste à l'instant même où elle le relança sur le sujet. Faussement menaçant, il leva la télécommande de façon à lui faire savoir qu'il n'hésiterait pas à lui en donner un coup si elle continuait, ce qui l'amena à se rétracter pour de bon. Fin de l'histoire, Vargas laissa un rire lui échapper avant de définitivement se défaire de son arme de dissuasion massive.

« Je vais t'abandonner ... dix minutes. Je vais prendre une douche, tu pourras en prendre une après, si tu veux ! Si Lawson arrive, te cache pas dans le placard de l'entrée, c'est là qu'il met ses chaussures ! » « C'est noté ! » Lui cria-t-il - après avoir pris le temps de la réaction ... - depuis le canapé où il était resté affalé tandis qu'elle quittait déjà la pièce, « T'façon j'suis sûr que je rentre dans le lave-vaisselle. Ce qui serait con, c'est que le mec ait la manie de le mettre en marche dès qu'il rentre chez lui ... » Se fit-il la réflexion en tournant sur lui-même pour s'allonger de tout son long dans les coussins et écouter le bruit des conduites d'eau craquer au fur et à mesure que la douche d'Ella avançait ... Il est s'était presque rendormi lorsque l'adolescente revient pour lui signaler que la place était libre. Agar, il prit note de la direction dans laquelle se trouvait la salle de bain et de celle à suivre pour la retrouver dans sa chambre après s'être décrassé. Ella était déjà montée qu'il n'avait pas encore trouvé la force de décoller de sa couche mais - après avoir regroupé toute sa maigre volonté - il parvint tout de même à se trainer jusque sous la douche où il apprécia la chaleur et le confort retrouvés après une nuit passée à la belle étoile. 10 minutes plus tard, sa main couina contre le miroir de la salle d'eau lorsqu'il en essuya la vapeur accumulée et c'est d'un air perplexe qu'il se caressa le menton en se demandant s'il était bien raisonnable de risquer de laisser des preuves de son passage en empruntant un rasoir à Lawson pour 3 malheureux poils de barbe. Il hésita un moment, puis la paresse trancha et le fit abandonner l'idée au profit d'un rhabillage en vitesse. Tous poils hérissés par son recoiffage plus qu'approximatif, il entreprit alors de grimper l'escalier pour rejoindre Ella et se rendit compte avec une satisfaction relative que les effets du pétard avaient grandement été dissipés par l'eau chaude et le gel douche. En arrivant sur le palier, il n'avait pas encore réussi à tranche sur le fait de savoir si cette lucidité presque entièrement retrouvée était une bonne chose ... ou pas. Quoiqu'il en soit, il se laissa guider par la lumière qui lui parvenait d'une porte sur sa droite et tapota le battant ouvert pour manifester sa présence.

« L'antre de la bête ... » Commenta-t-il en pénétrant le sanctuaire de la jeune fille, « Ici Jed Vargas, en direct de la chambre d'Ella Nielson pour un reportage exclusif sur ce que les filles cachent vraiment dans leur chambre ! » Mima-t-il derrière sa main droite tandis qu'il portait la gauche à son oreille de façon à faire croire à une oreillette imaginaire. « Des bouquins ... Des DVDs ... Des photos ... » Énuméra-t-il en avançant le long des étagères, « Rien de tellement passionnant jusqu'à présent ... à moins que ... HAHA ! » Son suspense s'étouffa dans un rire surpris, « ... une petite culotte ! XD »

Avec un sourire entendu sur le visage, Jed montra du doigt l'objet du délit en respirant par le nez pour ne pas éclater de rire devant la tête que faisait Ella. Voilà, la réponse était là : Lucidité partiellement retrouvée = pas si bonne chose que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2010 - 6:39

« L'antre de la bête ... » Sursautant brusquement en éteignant le séchoir, Ella se retourna vivement vers lui, alors qu'il s'avançait dans la pièce aux murs beiges, que Lawson et elle n'avaient pas encore pris la peine de peinturer. Après tout, c'était un peu normal, étant donné qu'elle n'était pas sa fille et que si, vraiment, elle ne se plaisait pas ici, elle aurait sans doute pu aller ailleurs. Toutefois, elle s'y sentait accueillie comme une reine et elle n'avait pas l'intention de déménager, du moins, pas avant que son tuteur ne veuille plus d'elle. « Ici Jed Vargas, en direct de la chambre d'Ella Nielson pour un reportage exclusif sur ce que les filles cachent vraiment dans leur chambre ! » L'adolescente pouffa de rire alors que Jed semblait se prendre très au sérieux, un micro imaginaire à la main.« Des bouquins ... Des DVDs ... Des photos ... » Elle le suivit des yeux alors qu'il parcourait les étagères sur le mur opposé à son lit, alors que la porte de sa salle de bain personnelle - ce qui, en soit, lui donnait encore plus l'impression d'être une princesse - était bien fermée dans le fond de la chambre. Ella s'était approchée de lui légèrement, laissant le miroir et le petit meuble, en angle dans le coin droit de la pièce, derrière elle. La fenêtre, dont les rideaux étaient à moitié ouverts, se trouvait face à la porte, un meuble de travail étant disposé sous elle de façon à ce que la jeune fille puisse avoir la lumière du jour. Des livres ouverts trônaient sur le meuble, alors qu'une pile de linge traînait sur la chaise à roulette de l'adolescente, linge qu'elle n'avait pas eu le temps de ramasser.

« Rien de tellement passionnant jusqu'à présent ... à moins que ... HAHA ! ... une petite culotte ! XD » La jeune fille fronça les sourcils en suivant des yeux le sous-vêtement, au sol, à côté de la pile. Il avait dû tomber lorsqu'elle les avait posé là. « Comme si t'avais jamais vu ça! » Les joues rosies malgré elle, elle s'avança pour récupérer le vêtement et le glisser rapidement dans un tiroir. Ella ne pourrait jamais expliquer le sort qui s'acharnait contre elle. Sa chambre était toujours en ordre, ou presque, et elle n'y emmenait jamais personne. Pourquoi est-ce qu'il fallait que le jour même où elle décide d'y faire venir Jed, elle ait oublié de ranger? Mystère et boule de gomme. « Arrête de glousser, tu vas te changer en dinde! Thanksgiving c'est pas tout de suite! » Elle s'était retournée avec un faux air fâché vers le jeune homme, se dirigeant vers son lit pour récupérer la robe qu'elle n'avait pas pris la peine de suspendre le soir d'avant en la retirant. Elle en referma la fermeture éclair avant de la glisser sur un support pour l'accrocher dans la penderie, dans le coin opposé de sa chambre.

Attrapant un tee-shirt sur le dessus de la pile, elle le plia calmement, oubliant volontairement Jed, le laissant poireauter dans la chambre sans s'intéresser à lui. Ça lui apprendrait, aussi, à rigoler et à la faire rougir! Ella gardait habituellement le contrôle de la situation, mais cette fois-là, elle avait été prise au dépourvu par la réplique de Jed; les mecs étaient bien tous pareils! Elle se garda bien de lui en faire la remarque, toutefois, préférant la garder pour elle toute seule. « Ça va, hein! Tu peux continuer ton inspection des lieux! Vas-y! » D'un air faussement détaché, elle avait redressé ses prunelles, dans lesquelles brillaient encore une lueur malicieuse, sur lui afin de lui spécifier qu'il pouvait très bien continuer son petit manège, même si sa soudaine nonchalance ne faisait que démontrer la gêne qui s'était emparée d'elle dès lors qu'il avait ouvert la bouche. Elle finit par plier rapidement les deux vêtements qui restaient pour les déposer dans le tiroir de sa commode avant de passer une main timide dans ses cheveux et de se laisser tomber sur son lit, sur le dos.

Elle tenta d'imaginer la chambre de Jed, se demandant s'il y avait vraiment beaucoup de joints qui traînaient ou de cigarettes posées ça et là un peu partout. Sans doute pas. Du moins, elle l'espérait! D'ailleurs, elle se redressa légèrement, posant ses mains derrière elle pour se soutenir. « Je vais devoir aller en cours, tout à l'heure... Mais... Ce soir, on le regarde où, le film? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyVen 3 Déc 2010 - 3:13

Voyant le rougissement d'Ella s'étendre sur son visage et la vitesse à laquelle elle s'empressa de ranger le sous-vêtement, Jed ne put retenir plus longtemps son hilarité. Il avait toujours adoré cette façon dont les filles dressaient des barrières pour protéger leur intimité. Ce phénomène de gêne mêlée de défi l'avait toujours fasciné, ce qui expliquait peut-être la manie qu'il avait de souvent provoquer ce genre de situations qui font se braquer les autres. « Arrête de glousser, tu vas te changer en dinde ! Thanksgiving c'est pas tout de suite ! » Cette remarque ne fit qu'amplifier son ricanement stupide, preuve parmi tant d'autres qu'il n'avait d'homme que la voix grave et les trois poils qui lui poussaient sur le menton, car le reste de sa personne se constituait d'une puérilité que seuls les adolescents peuvent porter en leur sein sans mourir de honte ou s'effondrer sous le poids de leur propre bêtise. Cependant, le silence majestueux avec lequel elle l'ignora par la suite suffit à l'inciter de nouveau au calme. « Ça va, hein ! Tu peux continuer ton inspection des lieux ! Vas-y ! » Bah tiens ! Ne manquait plus qu'un petit " hum " dédaigneux pour que la parodie de la fille qui s'en fout fut au top de la crédibilité. Cependant, Jed n'était pas dupe et - malgré la lueur de malice qui habitait le regard qu'elle posa sur lui - il sut restreindre de par lui-même l'envie naissante d'aller fouiller sous le lit ou dans les tiroirs de la commode à la recherche d'autres révélations féminines qui lui auraient permis de s'extasier une fois de plus sur le monde franchement étrange des femmes et de leurs petits secrets. Alors, en silence, il s'approcha de la fenêtre et l'ouvrit pour s'y accouder. L'air frais du matin sembla vouloir lui sécher la tignasse qu'il avait encore d'humide tandis qu'il regardait fixement la fenêtre de sa propre chambre, juste en face. D'ici, la vue de sa fenêtre était exactement la même que celle de la fenêtre d'Ella quand il se trouvait dans sa chambre à lui. Rêveur, il se mit à divaguer sur le message caché qu'on aurait pu trouver - au cinéma par exemple, puisqu'il avait parfois tendance à voir sa vie comme un film auquel il insistait, béa et impuissant - dans cette similarité des points de vue. Pouvait-il en conclure qu'Ella voyait le monde de la même façon que lui ? Fallait-il qu'il accorde plus de considération à cette gamine à peine plus jeune que lui ? Lui, le gamin qui n'y comprenait plus rien et qui était persuadé que personne ne pouvait le comprendre ...

Soudain, les ressorts du lit grincèrent et le tirèrent de sa rêverie. Curieux, il jeta un regard par dessus son épaule. « Je vais devoir aller en cours, tout à l'heure ... Mais ... Ce soir, on le regarde où, le film ? » « On peut le regarder à la maison s'tu veux, Crash sera rentré avant toi, j'crois qu'il a pas beaucoup de cours le mardi après-midi ... Alors t'es décidée sur le choix du film ou tu préfères y réfléchir pendant la journée et me le dire ce soir ? » Répondit-il en se retournant complétement et en s'accoudant à l'encadrement de la fenêtre.

A bien y réfléchir, cette soirée s'annonçait comme étant la première de sa vie Ocean Grovesque sans consommation de stupéfiants, car - évidemment - il faudrait qu'il fasse une croix sur la drogue et l'alcool pour pouvoir honorer sa promesse et offrir à Ella une vraie soirée DVD (et non pas une soirée passée à tenter de canaliser la véritable pile électrique - ou loque, cela dépendait des jours - qu'il pouvait être sous l'effet de substances peu recommandables).


Dernière édition par Jed Vargas le Sam 4 Déc 2010 - 0:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyVen 3 Déc 2010 - 16:59

Légèrement redressée, Ella put admirer l'effet du soleil sur la peau de Jed, alors qu'il s'était finalement retourné ver elle, délaissant la fenêtre pendant un court moment. Malgré les cernes sous ses yeux qui témoignaient de sa courte nuit - ou même de ses courtes nuits - et malgré ses cheveux encore humides, l'adolescente se surprit à le trouver beau. Elle n'avait pas voulu le déranger dans ses rêveries et aurait préféré l'observer encore un moment, en catimini, sans avoir la désagréable impression de le fixer. Ella rompit néanmoins le silence et la réponse de Jed ne se fit pas attendre. « On peut le regarder à la maison s'tu veux, Crash sera rentré avant toi, j'crois qu'il a pas beaucoup de cours le mardi après-midi ... Alors t'es décidée sur le choix du film ou tu préfères y réfléchir pendant la journée et me le dire ce soir ? » « Hum ... » murmura-t-elle, pensive en détachant finalement son regard de celui de Jed, redressant les yeux afin de fixer un point sur le mur, à une hauteur raisonnable pour qu'il ne la suspecte pas de l'observer plus qu'il ne le fallait. Se retrouver dans la maison de ses voisins, seule avec eux, n'était pas nécessairement une idée qui lui faisait envie, mais pour une raison qui lui échappait, elle leur faisait confiance. « Pourquoi pas ... The next three days? Y'a de l'action tu vas aimer! À moins que t'aies déjà vu? » Elle avait nommé un film, comme ça, dont elle avait vu la bande-annonce récemment et qui lui avait semblé vraiment bien, mais elle n'avait pas d'idée précise de ce qu'elle voulait regarder.

Elle s'était désormais complètement redressée et avait reporté son attention sur Jed, l'air frais s'engouffrant par la fenêtre ouverte en lui soutirant quelques frissons, agréables pourtant. Les rayons du soleil ne laissaient aucun doute quant à la chaleur qui les envelopperait passé midi, mais Ella adorait ça; ça la changeait de Manchester. Non pas qu'elle était habituée à une température glaciale et qu'elle n'avait jamais vu le soleil, ce serait mentir, mais à ce temps-ci de l'année, la météo était bien plus clémente à Miami qu'ailleurs!

Son regard se perdit un instant sur la fenêtre de la chambre de Jed, le souvenir des avions en papier lui revenant en mémoire non sans occasionner une certaine timidité. Chaque fois qu'elle y repensait, elle se rendait compte à quel point elle avait ouvert son coeur, à quel point elle avait réellement tout dit, ou presque, à Jed, alors que sa bouche demeurait hermétiquement close lorsqu'elle devait parler. Elle se rappelait les avions en papier qui s'effondraient parfois contre la façade et qu'elle devait aller récupérer en sortant de la maison. Dès qu'elle posait les yeux sur Jed, elle savait qu'il en connaissait sans doute plus que n'importe qui d'autre, simplement parce qu'elle avait laissé sa main écrire sur un bout de papier les pensées et les évènements qui lui enserraient la poitrine. Elle ignorait l'attitude à adopter, mais elle lui était reconnaissante d'avoir accepté de la laisser partager une partie de sa vie avec lui. Bien sûr qu'il en avait fait de même, ce qui poussait l'adolescente à s'intéresser davantage à lui, comme si elle pouvait, peut-être, changer les choses. Si écrire lui avait fait du bien, peut-être était-ce la même chose de son côté?

Secouant brusquement la tête afin de chasser ces pensées de son esprit, elle se leva du lit, non sans jeter un coup d'oeil à Jed. « Tu vas mieux? » Elle le toisa avec un petit sourire en coin, préférant de loin s'avancer sur les états d'âme de Jed que sur les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptySam 4 Déc 2010 - 1:36

« Pourquoi pas ... The next three days ? Y'a de l'action tu vas aimer! À moins que t'aies déjà vu ? » En guise de réponse, Jed fit " non " de la tête pour lui signifier qu'il n'avait jamais vu ce film, avant de basculer cette dernière en arrière en plantant bien ses pieds dans le sol de façon à peser de tout son poids sur ses coudes appuyés contre le rebord de la fenêtre. Les yeux fermés, le visage offert au soleil et les cheveux pendant dans le vide qui séparait les deux façades de leurs maisons respectives, il était telle une mauvaise herbe qui s'aide des rayons vivifiants de l'astre du jour pour survivre au désherbant que contenait sa vie pleine de débauche et d'heures de sommeil en retard. Oiseau de nuit, cela devait bien faire des semaines qu'il n'avait plus été lavé et habillé d'aussi bonne heure.

Lorsque le lit grinça de nouveau pour signaler un énième mouvement de la part d'Ella, Vargas ne bougea pas. Cette position qui aurait pu paraitre inconfortable lui convenait parfaitement. Pour savourer la caresser de la chaleur sur son visage, il était prêt à se tordre les reins encore quelques minutes. Enfin, c'est la prise de parole de sa voisine qui l'incita à rouvrir les yeux. « Tu vas mieux ? » La tête toujours bringuebalante dans le vide, Jed avait une vision désormais renversée de la fenêtre de sa chambre. Pensif, il fixa les rideaux de cette dernière une poignée de secondes avant de définitivement se redresser pour regarder dans la direction de l'adolescente. Debout, non loin du miroir mural devant lequel elle se coiffait lorsqu'il était entré et arborant un sourire en coin trop timide pour paraitre ironique, rien dans l'attitude d'Ella ne lui permettait de deviner si cette question visait son plus son état physique que son état psychologique. A vrai dire, c'est en se rendant compte du caractère extrêmement général des questions qu'elle lui posait depuis leur réveil qu'il réalisa à quel point ils s'écrivaient mieux qu'ils ne se parlaient. A lui aussi, les souvenirs des avions en papiers lui revinrent en mémoire et ce avec une précision autrement plus pointue que cette question comme suspendue dans l'ambiance particulière de cette chambre qu'il - bien que la pénétrant pour la première fois en ce jour - avait l'impression de connaître depuis toujours à force d'échanger sa correspondance secrète avec celle qui l'habitait. Pensif et dépité par cette constatation non pas tragique, mais dérangeante tout de même, il fit preuve de l'audace qui le caractérisait tant en avançant vers la jeune fille et en se postant derrière elle pour lui attraper délicatement les épaules et ainsi l'inciter à se tourner dans la direction du miroir. Face à eux, la glace leur renvoyait le reflet de deux enfants qui avaient grandi trop vite. Conscient de la crisper de par la présence de ses mains sur son corps, il lâcha prise, mais ne manqua pas d'accrocher son regard au passage. Plus grand qu'elle de dix bons centimètres, il se sentit - bêtement peut-être, voir même sûrement - rassuré par ce moyen de substitution qu'il était en train de créer pour remplacer le papier. Faute de réussir à se livrer en face, peut-être leur faciliterait-il la vie en se servant de l'image renvoyée par le miroir ? Car, au final, ce n'était qu'une glace dans laquelle se reflétait le regard de son interlocutrice, chose beaucoup moins concrète qu'un véritable regard, planté droit dans les yeux ...

« Ouais, ça va ... » Dit-il alors à son oreille d'une voix qui aurait pu paraitre convaincante s'il ne s'était pas appliqué à faire encore une fois " non " de la tête de façon à ce qu'elle puisse comprendre - en regardant son reflet - que la marge entre l'être et le paraitre était là, devant eux, matérialisée par une ruse de sioux qui leur permettrait, peut-être (et il l'espérait de tout cœur en prenant ce risque de tendre une perche), de retrouver le semblant d'intimité qu'ils avaient su créer sur papier, en ce projetant cette fois-ci dans un jeu d'images rebondissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptySam 4 Déc 2010 - 6:23

Si sa question avait d'abord été principalement superficielle afin de cacher le malaise qui l'avait subitement envahie, elle ne s'attendait qu'à une réponse plus ou moins claire de la part de Jed, consciente qu'ils élaboraient souvent sur de nombreux sujets lorsqu'ils étaient ensemble, sans jamais aborder ce dont traitait leurs lettres. Ils en savaient beaucoup, mais comme un livre qu'on referme après l'avoir lu, ils conservaient leurs secrets.

Quelle ne fut pas sa surprise de le voir s'approcher d'elle, alors qu'elle avait pu laisser son regard dériver sur la beauté de ses traits illuminés par les rayons du soleil; il avait l'air si confiant, si serein, que la violence dont il avait fait preuve le soir d'avant semblait enfouie elle ne savait où. Pourtant, lorsqu'il posa ses mains sur ses épaules, ne serait-ce que pour la retourner face au miroir, son corps opposa une résistance malgré elle, alors qu'elle se raidissait sans raison apparente. Elle se mordit la lèvre lorsqu'elle vit son reflet dans le miroir, Jed tout juste derrière elle, et voulut tourner la tête pour le regarder, ses prunelles se posant plutôt dans celles de l'image renvoyée par son ami. Il avait relâché ses épaules, ce qui eut tôt fait de la rassurer momentanément, comme si la simple idée de le savoir derrière elle sans qu'il ne la touche était plus sécurisante qu'autre chose. « Ouais, ça va ... » Ces mots étaient en totale contradiction avec le geste qu'il venait tout juste de faire et Ella se retourna vivement vers lui, ses traits révélant l'inquiétude soudaine qui la rongeait. Néanmoins, la proximité impromptue entre Jed et elle suite à la rapidité de son pivot la fit reculer de quelques pas, alors qu'elle gardait ses prunelles dans celles de Jed, ne serait-ce que pour analyser ses réactions. Ce ne fut que lorsqu'elle se fut éloignée de quelques centimètres qu'elle se tourna avec délicatesse afin de toiser le brun de ses yeux bleus qui - Ella pouvait s'en rendre compte maintenant qu'elle se concentrait sur leurs reflets - scintillaient comme des saphirs, le blond de ses cheveux et les prunelles sombres de Jed offrant un contraste plutôt saisissant.

Relevant la main comme pour toucher la joue reflétée de Jed, elle se mordit la lèvre avant de laisser retomber son bras le long de son corps, un petit sourire mi-amusé mi-timide étirant ses lèvres. L'idée même qu'ils puissent interagir grâce à l'image d'un miroir lui plaisait beaucoup, mais elle retrouva rapidement son sérieux, les sourcils légèrement froncés témoignant de ses incertitudes. « Ça te permet de t'évader? La drogue? De t'évader vraiment, je veux dire? » Pour elle, la drogue n'était qu'une excuse que prenaient les gens pour fuir les malheurs qui leur tombaient dessus, mais la réalité, fracassante, finissait toujours par les rattraper. La jeune fille avait glissé son regard candide dans celui, profond, de Jed, non sans savoir que la glace faisait toujours office de rempart, comme s'ils pouvaient aisément communiquer, comme si elle pouvait plus facilement prévoir les gestes qu'il ferait, les mots qu'il prononcerait. « Je pourrais essayer ... Un jour. » murmura-t-elle sans savoir si le jeune homme derrière elle avec avait pu comprendre le sens de ses paroles ou même lire sur ses lèvres, alors qu'elle baissait subitement les yeux, honteuse. Ella n'avait jamais touché à la drogue pour le plaisir d'essayer, mais elle savait l'effet que ça pouvait faire et c'était tentant, parfois, d'abandonner sa vie et ses soucis au profit d'une euphorie restreinte dans le temps, mais néanmoins existante. Au moins un peu. Jed n'avait pourtant plus l'air d'apprécier, il ne donnait plus l'impression d'en prendre pour s'amuser et parce que ça lui faisait du bien, mais bien parce que c'était devenu un besoin. Toutefois, il avait l'air ailleurs parfois, dans ses songes, et elle se demandait quel effet ça pouvait bien faire, de sentir que le contrôle nous échappait, qu'on ne se laissait plus porter que par le vent sans vraiment chercher à mettre un pourquoi à chacune de nos actions. Même si l'idée même pouvait se montrer presque reluisante, la petite voix dans la tête de l'adolescente, sa conscience, lui rappelait son brusque réveil, dans des draps qui n'étaient pas les siens, avec des souvenirs qui lui échappaient. Elle ne voulait plus jamais revivre une telle chose. Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptySam 4 Déc 2010 - 15:55

Lorsqu'elle se retourna pour lui faire face, Jed sentit les cheveux d'Ella lui fouetter le visage. Impassible, il garda le silence tandis qu'elle amorçait un pas de recule pour garder cette distance de sécurité qu'elle instaurait avec tout le monde sans qu'il ait jamais vraiment su deviner la raison de cette attitude. Même avec Lawson il l'avait toujours vu distante et rebutée par la moindre possibilité de contact physique. Finalement, entrant dans le jeu, elle lui tourna de nouveau le dos pour reprendre sa contemplation du miroir. Fixe, Jed lui rendit son regard.

« Ça te permet de t'évader ? La drogue ? De t'évader vraiment, je veux dire ? » Bien qu'elle n'y ajouta rien de plus, le froncement léger de ses sourcils en disait long sur son scepticisme et l'opinion visiblement mauvaise qu'elle devait avoir sur la consommation de drogue en règle générale. Comment aurait-il pu lui en vouloir ? Dans une société où la pierre était jetée à la moindre incartade, il n'était pas étonnant de voir les gens penser dans le sens logique de la ligne de conduite préconisée. Et pourtant ... Sans drogue(s) il n'aurait jamais survécu à la perte de Sally et ne se serait certainement jamais retrouvé là, derrière elle, à garder le silence faute de lui répondre un " Oui " franc et massif qu'elle n'aurait sûrement pas compris. Ce qui s'était avéré être un moyen d'oubli et d'abandon dans les premiers temps de son deuil encore inachevé s'était - au fil des semaines - transformé en véritable bouée de sauvetage. Une bouée de sauvetage qui avait l'effet pervers de le faire couler plutôt que de le faire remonter à la surface, certes, mais qui lui donnait l'illusion poignante et concrète de ne pas en souffrir. Or c'était précisément ça le problème de la surface : la souffrance. Sans drogue(s), sans alcool(s) - bref, avec une lucidité non altérée - il lui était impossible de faire face. Suicidaire à ses heures perdues, il s'était déjà retrouvé debout, en plein cœur de la nuit, sur la rambarde du pont Mirabeau* à contempler la Seine en se disant qu'il devenait urgent pour lui de s'en rouler un sous peine de vraiment le faire, de vraiment sauter, tout comme il aurait du sauter dans le vide à la place de sa sœur plusieurs mois auparavant.

« Je pourrais essayer ... Un jour. » La vit-il murmurer en détournant le regard. « Ça serait bien ... peut-être. » Répondit-il sur le même ton, le regard triste et les yeux floués par un voile de projections imaginaires dans lesquelles l'idéaliste qu'il avait été jadis ressuscitait pour s'imaginer en compagnie d'Ella, allongés dans le jardin, seuls, en route pour un même tripe, une même planète, une autre réalité que celle qui lui avait pourri son enfance à elle et sa fin d'adolescence à lui ...

Cependant, conscient qu'il avait toujours mis un point d'honneur à couler seul et sans jamais emporter qui que ce soit dans sa chute, il décida de ne pas s'attarder sur le sujet pour qu'elle ne cherche pas - ou n'ait pas le temps de chercher - à savoir ce que ce " peut-être " représentait à ses yeux. Alors, sur le même principe que la main qu'elle avait tantôt levée en direction du miroir comme pour caresser la joue de son reflet, il passa le bras droit entre sa taille et son bras droit à elle pour remonter sa main à auteur de son visage et lever son indexe à quelques centimètres de ses lèvres. Le miroir, incapable de calculer la perspective, renvoyait leur image comme si son doigt, au lieu d'être à distance raisonnable de la bouche de la jeune fille, était véritablement en train de lui presser les lèvres en une demande silencieuse de ne pas s'égarer sur ce chemin là et de ne pas le tenter (puisqu'il savait pertinemment, en son for intérieur, que si - jusqu'à présent - personne n'avait réellement été emporté dans sa chute, c'était principalement dû au fait que personne n'avait essayer de le suivre et non pas parce qu'il avait interdit l'accès de son enfer personnel aux autres ... ).

* Pont de Paris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptySam 4 Déc 2010 - 19:41

Oui. Elle n'aurait même pas eu besoin de poser la question, elle comprit tout de suite, à son silence, que la réponse était oui. Bien sûr qu'il pouvait s'évader. Bien sûr que ça lui permettait de disparaître le temps d'un joint pour ne réapparaître qu'un peu plus blessé la fois d'après, lorsque les effets s'amenuisaient et qu'il reprenait le contrôle de son esprit.

« Ça serait bien ... peut-être. » Séduite par l'idée, elle eut un petit sourire en redressant légèrement les yeux, tout juste suffisamment pour croiser son regard à travers la glace. Peut-être. Peut-être que ce serait bien? Ou peut-être qu'elle pourrait, un jour, essayer avec lui? Ses pensées se perdirent néanmoins lorsque leur reflet renvoya l'image de Jed, qui , derrière elle, glissait son bras sous le sien pour approcher son doigt de ses lèvres, sans les toucher toutefois. Les prunelles rivées dans celles de Jed, concentrée sur leurs deux silhouettes dans le miroir, elle aurait presque pu sentir la pression de son index sur sa peau. Elle savait que ce simple geste signifiait qu'il ne voulait pas qu'elle poursuive sur sa lancée et elle se mordit la lèvre en gardant pour elle ses demandes et ses questions. Elle ne savait pas s'il refusait d'en discuter parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas dire non ou plutôt parce qu'il ne comptait pas l'initier à la drogue, quoiqu'elle fasse. Elle ignorait comment prendre la lueur de tristesse qu'elle pouvait lire dans son regard, elle avait la désagréable impression qu'elle y avait toujours été, mais qu'elle ne la voyait réellement que maintenant. Les yeux n'étaient-ils pas le reflet de l'âme? Fallait-il vraiment se retrouver face à son reflet, dans un miroir, pour prendre conscience de l'image qu'on projetait et que les autres pouvaient déceler? Elle en vint à se demander si Jed pouvait lire autant dans son regard qu'elle lisait dans le sien, comme si la simple idée de savoir qu'il pouvait comprendre certaines de ses pensées d'un coup d'oeil l'ennuyait. Ou peut-être pourrait-elle, au contraire, être ravie de ne pas avoir à parler et le laisser déduire de lui-même?

Troublée, elle leva la main pour attraper celle de Jed et rompit le contact visuel en faisant un pas de côté pour se libérer de sa pseudo-emprise. L'adolescente recula vers son lit de façon à ne plus pouvoir observer le reflet de Jed dans la glace, se refusant obstinément à croiser son regard.

S'assoyant au bord de son lit, elle prit l'ours en peluche posé contre son oreiller pour l'observer en le tournant sous tous ses angles. Vieux et défraîchi, on pouvait se demander comment il pouvait encore tenir en un morceau et surtout, pourquoi Ella s'obstinait-elle à le garder. La jeune fille, les sourcils froncés, redressa la tête vers Jed en haussant délicatement les épaules.« T'as quelque chose qui te la rappelle? Que tu vas toujours garder sans jamais jeter? » Elle ne savait pas ce qui était le mieux, entre conserver pour toujours une partie de la personne disparue ou se débarrasser de tout ce qui lui avait appartenu pour tourner la page, une bonne fois pour toute. Son frère lui avait dit que c'était stupide de le garder, que ce n'était qu'un cadeau parmi tous ceux qu'il lui avait fait et la gamine qu'elle était avait d'arrache-pied refusé de s'en débarrasser. Jed avait peut-être trouvé une façon plus facile d'aborder les choses, même si au vu de toute la drogue et les conneries qu'il s'enfilait, il était loin d'être le plus serein des deux. Peut-être pourraient-ils avancer ensemble, d'un pas ou deux? Maintes fois elle avait tenté d'abandonner la peluche; elle l'avait même mise dans un sac au bord de la rue, une fois, mais elle était sortie de la maison, en pleurs, lorsque le camion des vidanges avait été à proximité et que l'homme allait la jeter avec le reste. Elle avait donc décidé de la garder malgré tout, se demandant si c'était réellement un comportement immature qui l'empêcherait d'avancer ou si, au contraire, c'était justement une façon pour elle de continuer à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptySam 4 Déc 2010 - 21:50

Il y eut comme un moment de flottement dans l'air. Un moment durant lequel seuls les rayons du soleil matinal semblèrent ne pas se laisser atteindre par la situation en éclairant de leur lumière éclatante les particules infimes de poussière (apportées par le vent qui s'engouffrait par le fenêtre) qui virevoltaient paresseusement autour d'eux. Immobiles, silencieux, les 4 adolescents qui se faisaient face de part et d'autre du miroir se toisaient solennellement, comme si chacun d'entre eux avait sa propre interprétation des faits et gestes de l'autre, mais qu'au final cela importait peu puisqu'ils parvenaient à partager leur ressenti et que c'était la seule chose qui comptait vraiment. Un ressenti visiblement troublé pour ce qui était de celui d'Ella, puisque l'adolescente se dégagea bien vite du rôle de protagoniste que Jed lui avait donné dans le reflet de leur image en choisissant de la placer au premier plan. Récupérant sa main et la fourrant au fin fond de sa poche, Vargas laissa la jeune fille s'éloigner sans protester et sans accompagner du regard son retour vers le lit. Fixe toujours, il persévéra dans la contemplation de son reflet désormais esseulé en prenant grand soin de se regarder droit dans les yeux, chose qui avait le dont de lui faire totalement perdre pied.

C'est donc perdue dans les limbes océaniques qui habitaient ses propres iris qu'il peina à refaire surface lorsqu'Ella reprit la parole pour savoir s'il avait un totem sensé lui rappeler Sally. Ailleurs, il battit des cils à plusieurs reprises avant d'enfin tourner le regard en direction de la petite blonde et de constater qu'elle triturait avec une affection notable une vieille peluche défraichie. Pensif, il eut d'abord une pensée pour le vide. Un vide qui - quoiqu'il puisse arriver à l'avenir - lui rappellerait toujours sa sœur, toujours. Échelles, toits, passerelles ou ponts, qu'importe la nature des édifices qui l'obligeaient à prendre de la hauteur : dès lors qu'il quittait le niveau zéro de la couche terrestre, le fantôme de Sally l'accompagnait. Qu'il le veuille ou non, qu'il l'ait anticipé ou pas. Un simple petit mètre de dénivelé et c'était toute l'horreur du saut à l'élastique raté qui lui revenait en mémoire. Alors oui, il avait - à sa manière - quelque chose qui lui rappelait sa sœur, tout comme Ella avait cette peluche pour lui rappeler son père, à cela près que sa chose à lui s'apparentait plus à du cauchemar éveillé qu'à quelque chose de rassurant et de doux comme pouvait l'être le nounours. D'ailleurs, partant de là, on aurait pu en déduire long sur le fait que Vargas passait la moitié de sa vie suspendu aux branches du grand chêne sous lequel ils s'étaient réveillés en début de matinée ...

Mais, voyant les doigts de l'adolescente caresser le doudou avec nostalgie, Jed décida de ne pas révéler cette attirance nouvelle et dangereuse que le vide avait désormais sur lui. Au contraire, il se doutait que ce dont parlait Ella relevait plus d'un phénomène " plaisant " de ravivage de souvenirs, aussi s'approcha-t-il du lit à son tour pour s'y asseoir à ses côtés et se laisser tomber en arrière, sur la couette. Là, fixant le plafond d'un regard lointain, il consentit à partager avec elle ce petit rien à propos duquel personne - pas même Meryl - n'était au courant : « Les glaces à la vanille ... Elle adorait ça. Même si elle les mangeait en cachette pour que personne ne puisse la faire culpabiliser de se goinfrer. »

Son murmure se transforma en sourire douloureux, limite larmoyant, à l'évocation de ces souvenirs qui le replongeaient des mois et des mois en arrière, quand il faisait semblant de ne pas savoir que sa sœur se gavait de glace devant des séries pour adolescentes fleur bleu tandis que cette dernière, superficielle à l'excès, se plaignait ouvertement de ne plus rentrer dans ses jeans taille 36 et ce en n'ayant soi-disant aucune idée de la façon dont cela pouvait être possible ...


Dernière édition par Jed Vargas le Dim 5 Déc 2010 - 18:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyDim 5 Déc 2010 - 0:11

« Les glaces à la vanille ... Elle adorait ça. Même si elle les mangeait en cachette pour que personne ne puisse la faire culpabiliser de se goinfrer. » Redressant l'une de ses jambes en la repliant légèrement sous elle, Ella se retourna sur le lit afin d'observer Jed, ses lèvres s'étirant en un sourire délicat. Elle se mordit la lèvre à la vue du chagrin qui emprisonnait le coeur de Jed comme un étau et hésita quelques secondes sur la conduite à adopter. Pouvait-elle simplement attendre que ça passe et qu'il lui dise que ça allait mieux ou devait-elle agir en le secouant doucement pour qu'il comprenne que se complaire dans sa solitude n'était jamais bon? En avait-elle simplement le droit? Après tout, elle aussi, parfois, s'enfermait dans une bulle sans personne pour la déranger et lui dire que ce n'était pas la bonne attitude à adopter, elle ne pouvait que comprendre le besoin constant qu'avait Jed de se retrouver avec ses souvenirs. Elle déposa l'ours en peluche à quelques centimètres de son oreiller et reporta son attention sur Jed, perdu dans sa contemplation du plafond.

Une idée lui traversa néanmoins l'esprit et elle se releva du lit avec un sourire ravi, attrapant la main de Jed en entrelaçant ses doigts aux siens pour le forcer à se lever également, mais surtout, à la suivre. « Viens. » Sans lâcher sa main, elle l'entraîna en courant presque dans le couloir, puis dans les escaliers, ralentissant néanmoins l'allure afin de ne pas se retrouver en bas, la tête la première. Elle laissa échapper un rire amusé lorsque, involontairement, elle s'empêtra dans leurs mains enlacées en voulant changer de côté et lui servit un sourire léger en guise d'excuse. Elle ne délaissa sa main que lorsqu'ils furent tous les deux dans la cuisine, alors qu'elle se dirigeait à grands pas vers le congélateur pour en retirer un pot de glace à la vanille garnie de morceaux de chocolat. Gardant le pot entre ses bras, la fraîcheur soudaine lui donna quelques frissons, qu'elle s'empressa de réprimer en déposant le contenant de crème glacée sur le plan central. Se détournant pour ouvrir un tiroir et en voler deux cuillères à la dérobée, elle revint jusqu'à la glace - tellement tentante en cette presque-fin de matinée - pour en ouvrir le couvercle et s'installer sur l'un des hauts bancs qui trônait autour de l’îlot, invitant Jed à prendre place à côté d'elle en posant le dessert entre les deux. Tant pis si l'heure n'était pas aux sucreries! « On est pas supposés faire ça, mais... C'pas grave! » Elle eut un sourire complice à l'égard de son ami avant de glisser directement sa cuillère dans le dessert glacé pour en prendre une bouchée, avant de glisser le contenant de crème glacée vers Jed.

Elle ignorait si sa tentative de diversion ferait l'affaire, ni même s'il comprendrait qu'elle avait voulu, en un petit geste simple et évocateur, faire honneur à sa soeur. Le sourire sur le visage d'Ella était apparut aussi vite qu'il pouvait disparaître parfois, ce qui rendait difficile, de temps en temps, l'analyse de ses émotions. Ils essayaient tous de voir comment elle se sentait, ils posaient des questions, ils s'interrogeaient sur son entrée à l'école, sur son intégration, sur ce qu'elle aimait de Miami, mais ils ne comprenaient pas qu'ils n'avaient pas gagné sa confiance, qu'elle n'était pas censée leur dire tout ce qu'ils voulaient savoir simplement parce qu'ils le demandaient. Jed, lui, avait su lui montrer qu'il pouvait aussi bien être à l'écoute que parler, mais également qu'il la comprenait. C'était facile de dire « Oui, je comprends. » quand c'était leur boulot de le faire. Elle ne savait pas pourquoi Jed le faisait, mais ça valait bien plus que tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyDim 5 Déc 2010 - 19:02

Les oreilles bourdonnantes des échos de rire et de protestation à jamais perdus de Sally, Jed continuait de fixer le plafond sans se rendre compte qu'Ella s'était levée et penchée vers lui pour lui attraper la main. Malléable puisqu'affaibli par ces pensées mauvaises à l'apparence de souvenirs nostalgiques mais qui - en définitive - s'avéraient être autant de poignards qui lui lacéraient le cœur, il se laissa trainer dans le couloir en se contentant de suivre la cadence et de ne pas se casser la gueule dans les escaliers (ce qui s'avéra chose difficile puisque Ella manqua de lui faire rater une marche en voulant changer de côté et en s'empêtrant dans leurs mains). Ce ne fut qu'une fois de retour dans la cuisine qu'il put retrouver l'étrange immobilité qu'avait causé chez lui l'évocation de Sally. Debout, à côté du plan central, les bras ballants et l'air étrangement distant, il regarda l'adolescente cambrioler le réfrigérateur et revenir vers lui avec deux nouvelles cuillères à la main pour prendre place sur les tabourets qui leur avaient servi de sièges lors de leur petit déjeuner dont les ruines gisaient encore sur la table. Docile, il accepta de prendre place à ses côtés et de s'emparer d'une cuillère, mais la vue de la crème glacée une fois qu'elle eut retiré le couvercle du pot sembla le raidir. « On est pas supposés faire ça, mais ... C'pas grave ! »

Impuissant, il la vit avaler une cuillerée de glace avant de pousser le pot dans sa direction. Conscient de ne pas être à la hauteur des espérances de la jeune fille, il eut du mal à encaisser le regard plein de complicité et de malice qu'elle lui lança pour l'encourager à l'imiter ; mais, bien qu'intuitivement déjà informé du fait qu'il n'y parviendrait pas, il tendit tout de même le bras afin de tapoter du bout de sa cuillère la surface dure et brillante de la glace, histoire d'essayer malgré la certitude que cela ne mènerait à rien. Une certitude qui se confirma lorsqu'il réalisa que ce simple geste lui rappelait toute l'importance de ce que ce rituel pouvait représenter à ses yeux. S'enfermer dans sa chambre avec un pot de glace et pleurer devant Les Frères Scott (ou toute autre série larmoyante) en pensant à Sally, c'était puérile, bête, pathétique et tellement cliché, mais c'était son habitude à lui, la seule qu'il ne partageait avec personne et qui le reliait encore d'une façon unique à celle qu'il avait perdue. Toute aussi gentille et douce qu'elle pouvait être, Ella ne serait jamais Sally, jamais. Tout d'abord parce que Sally n'était ni gentille, ni douce. C'était une garce, une petite chieuse, une véritable enfant gâtée, mais c'était sa sœur et cela valait bien tous les oublis volontaires du monde pour ne retenir d'elle que l'image glorifiée qu'il voulait bien en garder. Puis venait s'ajouter à cela le fait qu'il ne se sentait ni l'envie ni le courage de s'exorciser de ce qu'il savait pertinemment être un démon, mais un démon à qui un besoin malsain lui disait de ne surtout pas tourner le dos. Son démon. Son calvaire ... Sa punition. Manger cette glace avec Ella c'était accepter l'idée de ne plus partager cette exclusivité avec Sally et, par extension, c'était s'assurer de ne plus pleurer seul dans son coin la prochaine fois qu'il renouvellerait l'expérience. Or, s'il commençait à se soigner sur ce terrain là, alors la promesse d'un jour arriver à guérir du cancer émotionnel qui le rongeait n'était plus à écarter.

En observant sa cuillère tapoter l'un des morceaux de chocolat fiché dans la crème glacée, il lui parut évident qu'il ne pouvait pas accepter ce premier point de suture qui en induirait fatalement beaucoup d'autres. Il ne voulait pas guérir. Il ne voulait pas aller mieux. Il voulait continuer à incarner le paradoxe du survivant qui - faute de mourir - refuse de vivre. Se droguer pour oublier la douleur, mais ne surtout pas renoncer à la présence de cette dernière. Tricher oui, mettre fin à la partie non. Il ne s'en sentait pas le droit, il ne s'en sentait pas l'autorisation. Sally n'aurait jamais accepté ça, elle n'aurait jamais accepté qu'il s'en remette.

« Je vais y aller. On se voit ce soir. Bonne journée. » Lâcha-t-il alors en se relevant si vite que son tabouret vacilla sur lui-même.

Fuir - vite - avant que la situation ne dégénère.
Il ne voulait pas de dispute, il ne voulait pas blesser Ella, mais il ne voulait pas non plus de rémission et - surtout - il ne voulait pas trahir le souvenir de sa sœur. Courir semblait être le dernier recourt, aussi se mit-il à courir pour rejoindre la porte de derrière, l'ouvrir à la volée et fuir cette tentative habille et innocente qui mettait en danger la muraille d'auto-torture qu'il avait construite autour de lui depuis le jour tragique où sa vie avait basculée. Ses pas, précipités, paniqués presque, le firent se jeter tête la première dans la haie à un endroit où cette dernière n'était même pas élaguée, ce qui eut pour effet de lui égratigner les joues lorsqu'il atterrit de l'autre côté, chez lui. Là, face à l'ampleur des dégâts dont il pouvait pleinement prendre conscience puisque redescendu de son nuage marijuanien, il marqua un temps d'arrêt pour reprendre son souffle et sentir la douleur mordante et rassurante de ses poumons qui protestaient. Les yeux fermés, les mains sur les genoux et le dos courbé par on ne sait qu'elle fardeau psychologique, il savourait cette souffrance et cette peur qui - bien d'effrayantes pour lui - rassasiaient, le temps d'un instant, le monstre avide de malêtre qui était né de la mort de sa sœur.

Là, déchiré entre l'envie de retourner voir Ella afin de s'excuser et le besoin de ne pas y retourner de façon à se punir d'avoir pu croire que du bonheur était envisageable pour lui, il respirait mieux, il avait l'impression de retrouver sa place, la place du fantôme, celle de celui qui a un pied de part et d'autre de la frontière. L'un chez les morts, l'autre chez les vivants. L'un chez Sally ... l'autre chez Ella.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyDim 5 Déc 2010 - 21:59

Si la cuillère d'Ella s'enfonçait avec joie dans la crème glacée, elle ralentit néanmoins l'allure en voyant que Jed, lui, n'y touchait pas. C'est tout juste s'il laissait son ustensile frôler les morceaux de chocolat. Incertaine quant au dilemme qui avait lieu dans sa tête, elle ne put que tenter de comprendre son attitude, en vain. « Je vais y aller. On se voit ce soir. Bonne journée. » Surprise, ce ne fut que lorsqu'il se fut éloigné en courant qu'elle sembla se réveiller brutalement. « Jed, attends! » Sa supplication se perdit dans le vide alors qu'elle entendait la porte arrière de la maison se refermer sur la disparition impromptue de son ami.

Debout, entre la cuisine et le salon, l'adolescente poussa un soupir avant de se mordre la lèvre, inquiète. Son regard glissa tout naturellement sur le contenant de crème glacée, encore sur le plan de travail, qu'elle s'empressa de refermer et de placer au congélateur. Elle passa une main dans ses cheveux, alors qu'elle n'avait pas vraiment saisit ce qui s'était passé et la raison du départ précipité de son ami. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait commis une grosse bêtise alors qu'elle n'avait voulu que bien faire. Elle ignorait tous les liens tordus qui avaient pu se créer dans la tête de Jed et elle s'en voulait de l'avoir fait fuir.

Incapable d'avaler quoi que ce soit d'autre, elle retourna, maussade, à sa chambre, où elle saisit son téléphone portable. Hésitante, elle en venait à se demander si elle pouvait vraiment l'appeler, si ça valait la peine alors que Jed ne voulait peut-être plus la voir? Il avait pourtant bien dit qu'il la verrait le soir venu, ce qui voulait sans doute signifier qu'il ne lui en voulait pas trop et que leur soirée aurait toujours lieu. Elle ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose, mais elle signala tout de même le numéro de Lawson pour lui laisser un message, se doutant bien qu'il ne répondrait pas. « Bonjour Lawson, c'est Ella. Je voulais juste te dire qu'en revenant de cours, ce soir, je ne rentrerai pas tout de suite à la maison. On a une soirée pizza et ciné avec ... des amis. À plus tard! ... Je t'embrasse. » Elle avait hésité avant d'appuyer sur le bouton rouge de son téléphone pour mettre un terme à son message, qu'elle avait tout naturellement laissé sur la boîte vocale. Elle détestait ça, d'ailleurs! Elle termina de se préparer, bouclant légèrement ses cheveux à l'aide de son fer, et quitta la maison pour se rendre au lycée, non sans jeter un coup d'oeil dans le jardin, où Jed était malheureusement introuvable.

• • •
Perdue, Ella mit un certain temps avant de se rendre compte qu'on lui parlait. Le cours était terminé et l'enseignante s'était approchée afin de s'assurer que tout allait bien. La jeune fille esquiva habilement les questions et se libéra, avant de passer à son casier récupérer son sac. Elle évita soigneusement les gens qu'elle ne voulait voir pour rien au monde et prit le chemin le plus long pour rentrer chez elle - ou plutôt chez Jed -, retardant l'inévitable. Elle ignorait l'état dans lequel il se trouvait présentement et elle n'avait pas cessé de se demander si son erreur aurait de plus grandes répercussions sur lui qu'elle ne l'avait d'abord cru. L'adolescente avait longuement hésité avant de se rendre en cours, se demandant si elle ne devait pas plutôt s'assurer qu'il allait bien. Or, elle aurait dû par la site expliquer son incartade à Lawson, qui n'aurait sans doute pas compris ses raisons, ce qu'elle voulait à tout prix éviter.

Lorsqu'elle fut dans l'allée qui menait à leurs deux maisons, la jeune fille se mordit la lèvre, remontant son sac sur son épaule. Elle aurait pu entrer et le déposer chez elle avant de se faufiler dans la cour arrière de la maison de Jed, mais l'inquiétude qui la gagna la fit grimper les marches du perron, alors que son regard observait les alentours avec frénésie. Le jardin avait été nettoyé, les éclats de verre avaient été ramassés, les pots brisés avaient disparu. Un petit sourire en coin étira ses lèvres alors qu'elle s'avançait vers la porte, désormais un peu plus confiante. Elle appuya sur la sonnette et dut attendre quelques secondes avant qu'elle ne voit Jed s'avancer vers elle pour lui ouvrir. « Salut ... » murmura-t-elle simplement avec un petit sourire timide, qui témoignait de son malaise flagrant. « Tu heu ... Tu as nettoyé! Ça t'a pris longtemps? » Sur le pas de la porte, Ella n'osait pas avancer, de peur qu'il ait changé d'avis et qu'il préfère remettre à plus tard leur soirée. Elle avait d'ailleurs tourné la tête en direction du jardin, simplement pour lui montrer de quoi elle parlait, même si c'était plutôt évident.

Encore une fois, l'adolescente avait préféré parler de la pluie et du beau temps plutôt que d'aborder le sujet qui l'avait préoccupée tout l'après-midi. De toute façon, elle n'était pas certaine de vouloir en parler; Jed n'avait pas l'air prêt à faire le pas qui le rapprocherait d'une vie un peu plus saine et malgré tout, elle ne pouvait pas lui en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyMar 7 Déc 2010 - 3:32

Ne fume pas ce pétard ... Ne bois pas cette bouteille ... Laisse ce sachet d'ecsta tranquille ! Résiste !

- GRAH ! ><

Tourmenté, Jed s'était relevé du canapé sur lequel il était affalé depuis le retour de Crash (peu avant midi) pour définitivement s'éloigner de son arsenal de passages secrets en direction des paradis artificiels qu'il chérissait tant, présentement représentés par une bouteille de vodka soigneusement posée par ses soins (de masochiste confirmé, oui, on peut le dire ...) sur la table basse et entourée de sachets divers ainsi que de ses feuilles à rouler.

- Je sors, j'vais nettoyer le jardin ! Avait-il alors crié en direction du plafond pour que son colocataire - muré dans un silence glacial en plus de s'être enfermé dans sa chambre - sache qu'il serait à l'extérieur en cas de besoin (bien qu'il paraissait évident qu'il était désormais la dernière personne au monde que Cooper appellerait en cas de besoin et ce pour une durée dont le temps indéterminé lui donnait le cafard, lui qui n'avait - jusqu'alors - jamais eu à essuyer de dispute avec celui qu'il se plaisait à surnommer Big Mac). Néanmoins, s'éloigner de ce rassemblement de tentations prohibées était devenu vital pour ne pas succomber à ses démons. Aussi s'était-il afféré avec soin au rafistolage du jardin, histoire de tuer le temps, mais aussi - et surtout - de ne pas penser à cette envie dévorante de s'évader, une fois de plus, le fait étant qu'il se connaissait trop bien et qu'il savait que s'il craquait rien ne pourrait l'arrêter. Or la promesse avait été claire : soirée pizza et DVD, rien d'autre. Pas question, donc, d'ouvrir la porte au 3/4 déphasé à une Ella qui en serait fatalement déçue, plus encore même que par son comportement du matin ...

• • •

* DING-DONG *

Respire, respire !

Plus net, plus clean et plus sobre qu'il ne l'avait été depuis des mois (la sieste qu'il avait faite en milieu d'après midi l'ayant aidé à se remettre de sa nuit difficile), c'est d'un pas mal assuré et rendu nerveux par l'impression d'être à fleur de peau et de tout ressentir de manière tellement plus vive que d'habitude que Vargas se dirigea en direction de la porte d'entrée. Il savait que ce ne pouvait être qu'Ella, Crash lui ayant fait part de ses intentions de passer la nuit chez des amis (en appuyant cruellement sur le mot " amis " de façon à le faire implicitement culpabiliser sur son comportement de la veille), aussi marqua-t-il un temps d'arrêt histoire d'inspirer longuement avant d'ouvrir la porte.

« Salut ... » « Re. » « Tu heu ... Tu as nettoyé ! Ça t'a pris longtemps ? » Regardant le jardin nettement plus rangé que la vision chaotique qu'il avait du laisser dans l'esprit de la blonde le matin même, Jed soupira : « Longtemps non, mais du mal oui ... ». Accompagnant le geste à la parole, il leva ses mains à hauteur de vue pour qu'elle puisse admirer la ribambelle de pansements aux couleurs toutes plus ridicules les unes que les autres qu'il avait été réduit à se coller sur les doigts pour empêcher le sang de couler des plaies que sa maladresse avait provoqué lors du ramassage des débris de verre. « Allez, entre. » Enchaina-t-il en s'effaçant pour la laisser passer, mais aussi - et surtout - pour changer de sujet de conversation puisqu'il ne voulait pas entendre parler d'un éventuel " Ohhhhh nooooon >< Attend, je vais te soigner ".

Refermant la porte derrière elle, il passa l'un de ses doigts intactes entre la lanière de son sac et son épaule de façon à récupérer le bagage pour le caser dans un coin du hall d'entrée où elle pourrait le reprendre en partant. La maison, contrairement à celle de Lawson, laissait clairement deviner l'âge de ses occupants. Le style art déco instauré par les parents de Cooper côtoyait celui - beaucoup plus conceptuel - des éclats de peinture sur les murs et des meubles achetés par Crash dont les formes biscornues juraient terriblement avec les fauteuils en cuir et autres lustres aux moulures raffinées. Devant eux, alors que Jed l'invitait à remonter le couloir qui les mènerait au salon, se matérialisait l'image même du conflit générationnel qui opposait les goûts des ados qui habitaient ici à ceux des parents qui payaient le loyer pour que leur fils - Crash - puisse avoir un pied-à-terre à seulement quelques minutes en bus de la Fac où il étudiait. Enfin, une fois parvenu dans le salon, Vargas eut un geste ouvragé destiné à montrer à Ella qu'elle n'avait plus qu'à faire comme chez elle avant de s'inquiéter de ce qui aurait pu lui faire plaisir, preuve d'une bonne éducation dont toutes traces n'avaient pas encore été effacées par les 7 mois de débâcle qui l'avaient amené à emménager à OG. « J'ai ... de la vodka et euuuuh ... Le jus d'orange qui va avec ... et ... » Trou de mémoire, qu'avait-il d'autre à lui proposer ? Pas grand chose malheureusement, ce qui - en soit - en aurait exaspéré plus d'un sur ce que cela sous-entendait des habitudes alimentaires des colocataires ... « De l'eau. »

... Repas de fête ? Mon œil XD


Dernière édition par Jed Vargas le Jeu 9 Déc 2010 - 3:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 EmptyMer 8 Déc 2010 - 4:43

« Longtemps non, mais du mal oui ... » Ella fronça les sourcils jusqu'à ce qu'il relève devant ses yeux ses mains, une quantité admirable de pansements autour des doigts qui eurent tôt fait de lui ramener sa bonne humeur. « T'es pire qu'un enfant! Jed... Je vais te dire un secret ... » Profitant du fait qu'il l'invite à entrer et qu'il la libère du poids de son sac à dos, elle s'approcha légèrement, retenant son ami par le bras pour avouer en tentant de garder son sérieux: « Le verre. Ça coupe. » Elle hocha la tête afin d'appuyer ses propres paroles, mais ne pouvant demeurer sérieuse plus longtemps, elle laissa échapper un rire léger, retirant ses chaussures pour les laisser devant la porte de derrière.

Elle suivit Jed d'un pas paisible jusqu'au salon, alors que ses prunelles intéressées et curieuses se posaient sur les murs et les meubles, afin de bien ancrer dans son esprit l'environnement dans lequel évoluait son ami.

Une fois parvenus dans le salon, Ella resta debout près du canapé, alors que Jed s'adressait à elle, lui tirant un sourire. « J'ai ... de la vodka et euuuuh ... Le jus d'orange qui va avec ... et ... De l'eau. » « Parce que tu veux me saouler en plus? Je vais prendre un verre d'eau s'il te plaît! » Moqueuse, elle ne put s'empêcher, néanmoins, d'observer les réactions de Jed. Ses pupilles semblaient un peu plus réactives déjà, comme si la simple lumière du jour s’avérait être un stimulus pour ses sens décuplés, maintenant qu’il avait le plein contrôle de son corps et de son esprit. Il semblait un peu moins perdu, moins rêveur, et même si Ella en était venue à apprécier cette façon de voir les choses - de prendre à la légère ce que les gens prenaient, à tort, pour une montagne - passer la soirée avec le « vrai » Jed ne l’ennuyait pas du tout, au contraire. Elle se doutait bien qu’elle n’apprendrait sans doute rien de nouveau sur sa vie, ou sur lui en général, étant donné que même drogué, il avait du mal à se délester de ses démons, mais elle pourrait au moins tenter d’avoir un éclat de rire, un vrai; même un sourire ferait l’affaire. Elle ne voulait plus revoir sur son visage l’expression torturée, inquiète et triste qu’il avait eue quelques heures plus tôt ni la lueur de désespoir qui avait alors traversé ses prunelles, lorsqu’elle avait osé poser devant lui le pot de crème glacée.

« Ton coloc', il est pas là? T'as fait quoi avec les pots que t'as rangé? Tu t'en es servit pour l’assommer? » Malicieuse, elle lui tira la langue, passant une main agacée dans ses cheveux alors que l'une de ses mèches retombait toujours devant ses yeux. Évidemment, elle ne croyait pas une seule seconde qu'il ait pu faire du mal à son ami volontairement, ni même involontairement, mais c'était toujours amusant d'en rire. Elle avait vu le colocataire de Jed, le propriétaire de la maison en fait, plusieurs fois depuis son arrivée, mais elle n'avait jamais vraiment pris la peine de discuter avec lui. Il avait l'air sympathique, toutefois, un peu plus posé que Jed, même, et Ella ignorait complètement les raisons qui l'avaient poussée à se diriger vers Jed plutôt que vers lui. Sans doute parce qu'elle avait compris qu'au final, ils n'étaient pas si différents que ça? Alors on pouvait bien le dire, Ella avait un don particulier pour s'attacher aux gens qui, de prime abord, n'auraient jamais pu correspondre à ses attentes, et surtout pas à celles de ses parents ou même de Lawson. Elle avait appris à voir plus loin que l'enveloppe charnelle et ce qu'elle avait lu dans les prunelles de Jed l'avait frappée, tant sa douleur semblait réelle, récente et surtout, troublante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Garden Party ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: Garden Party ? Garden Party ? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Garden Party ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-