AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
STRADOUR Evier cuisine à encastrer 1 bac + 1 ...
Voir le deal
51.44 €

Partagez | 
 

 « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Vide
Message(#) Sujet: « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis EmptyDim 14 Nov 2010 - 15:49



« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis 061« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Icon6-10

« Chose promise, chose due.. »

« Alis & Eagan »

La lumière s’insinuait à travers les rideaux mal fermés, traversant la pénombre de la chambre. Quelle heure pouvait-il bien être ? S’immobilisant dans son lit, Eagan se concentra afin d’écouter le moindre son. Mais à part les quelques oiseaux du quartier, le vrombissement d’une tondeuse et le moteur d’une voiture, autant de bruits ne provenant que de l’extérieur de la maison, il ne perçut rien. C’était plutôt bon signe, cela voulait sûrement dire qu’Alis ne s’était pas encore réveillé et il était donc temps de mettre son plan à exécution. S’extirpant de ses couvertures, le jeune homme chercha à tâtons le tablier qu’il avait posé sur son lit la veille. Tout était prêt, tout était prévu et pourtant, il se sentait étrange. Comme si ses rêves s’enroulaient autour de lui, ne voulant pas le libérer si vite. Mais Eagan faisait de son mieux pour les ignorer. Ignorer ses craintes et cette désagréable impression que rien n’est jamais totalement fini. Hanté par les dernières faveurs de son sommeil agité, il retira le boxer avec lequel il avait dormi afin d’enfiler le tablier qu’il avait enfin trouvé et qui était tombé au pied du lit durant la nuit. Avec ce morceau de tissu pour unique vêtement, il sortit de la pièce en silence. Quelques jours auparavant, il avait conclu un marché avec son colocataire. Comme un pacte qui lui avait permis de dormir cette nuit-là avec le jeune homme alors que chacun d’eux était déjà installé dans son propre lit. Cependant, incapable de trouver le sommeil, le jeune blond était allé frapper à la porte d’Alis pour savoir s’il acceptait de lui faire une petite place. Joueur, son aîné lui avait alors demandé ce qu’il lui proposait en échange. À vrai dire, à cet instant, Eagan savait pertinemment que quoi que lui demanderait le jeune homme, il accepterait sans réfléchir. Parce qu’il y avait peu de choses, au fond, qu’il était incapable de faire pour lui. Son colocataire en était-il conscient ? Peut-être. Cela n’avait que peu d’importance, puisque le jeune Morrow savait pertinemment qu’il était seul dans sa situation. Ses sentiments s’écrasaient contre Alis, sans possibilité de retour. Il s’était fait à l’idée. En quelque sorte.

Une fois dans la cuisine, il ouvrit le placard afin d’en sortir un plateau dans lequel il plaça directement un bol avant de faire réchauffer le café. Jusque-là, il n’avait pas besoin de réfléchir, Alis aurait besoin de caféine pour se réveiller, c’était certain. Pour le reste, il hésitait. En effet, il avait acheté des croissants la veille, mais il avait également du pain frais. Disposant tout ça sur le plan de travail, il finit par hausser les épaules. Décidant que finalement, il n’avait pas besoin de choisir et sans s'attarder davantage, il posa les croissants dans un plat qu’il plaça à côté du bol, avant de découper des tranches de pain pour les faire griller. En attendant que le grille pain ne recrache les tartines, Eagan ouvrit le frigo afin d’en sortir le beurre et la confiture qu’il disposa également sur le plateau avec un couteau et une petite cuillère. Tout était presque prêt et comme un automate, ses gestes semblaient réglés. En effet, il les avait si souvent répétés lorsqu’il préparait son propre petit-déjeuner, qu'il aurait pu les exécuter les yeux fermés. Encore un peu embué par la fatigue, il versa le café dans le bol et récupéra le pain grillé pour le poser à côté de la confiture.
Voilà, le plateau était plein à présent, il ne restait plus qu’à l’apporter au bel endormi qui profitait encore de quelques minutes de sommeil. Du moins, jusqu’à ce que son jeune colocataire ne vienne doucement frapper à sa porte. « Alis… ? » Entrant avec le plus de précaution possible, Eagan se retrouva vite englobé par l’obscurité de la pièce. Immobilisé sur le pas de la porte qu’il venait de refermer derrière lui, il espéra que le jeune homme n’avait rien laissé traîner par terre. Ou du moins rien de plus lourd et de consistant que ses vêtements. Dans le cas contraire, le petit blond n’avait plus qu’à prier pour éviter un désastre. En effet, il n’était pas sûr qu’Alis apprécierait de se réveiller dans un chaos de tartines et de café étalés sur le sol. Remarque, peut-être que le ridicule de la situation le ferait rire, ou peut-être que ce serait la tête d’Eagan, à moitié nu et recouvert de café et de beurre qui finirait par provoquer son hilarité. Mais pour être honnête, ce dernier préférait éviter de se retrouver dans ce genre de tableau.

En réalité, il préférait que ce petit-déjeuner au lit garde toute la sensualité dont il était censé être imprégné. Avançant prudemment, Eagan atteignit, sans encombre, l’endroit précis où se trouvait la table de nuit d’Alis. Soulagé, il y fit une halte et s’agenouillant, il déposa le plateau dessus avant de murmurer à nouveau. « Alis… ? Je t’apporte le petit dej’ comme promis » Un léger sourire s’épanouit sur ses lèvres alors qu’il repensait à la scène qu’il offrait, ainsi agenouillé au pied du lit de son colocataire, dénudé, le réveillant en douceur pour le nourrir. Il hésitait entre le ridicule et le romantique, en se disant qu’il y avait sûrement un peu de tout ça et bien plus encore. Lentement, il se pencha vers le lit et caressa le visage du jeune homme du bout des doigts, murmurant à nouveau d’une voix douce. « Alis… Je peux allumer la lampe de chevet ? J’ose pas déplacer le plateau avant, on ne sait jamais. » Oui, le plateau était bien plus en sécurité là où il se trouvait pour le moment. Le bouger dans une telle pénombre était risqué, au moindre geste malheureux, la couette d’Alis ne serait plus qu’un monstrueux champ de bataille. De quoi l’énervé dès le réveil et les intentions d’Eagan étaient toutes autres. En effet, il espérait vraiment lui faire plaisir même si il ne se faisait pas d’illusion… Pour son ami, ce moment n’aurait jamais la même signification, mais il le savait et cela lui importait peu. Après tout, cela ne l’empêchait pas de le faire, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Vide
Message(#) Sujet: Re: « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis EmptyVen 19 Nov 2010 - 0:32

Les ruelles étaient vides. En même temps, à cinq heures du matin, pas un chat ne voudrait faire une promenade. Il abandonna sa partenaire de la nuit devant chez elle, en galant homme, après avoir eu droit à son baiser d'adieu. Jeune femme qu'il ne reverra sans doute jamais de toute sa vie. Un peu trop niaise à son goût. Elle avait un beau cul, certes, mais quant elle embrassait, elle faisait plus le travail d'un aspirateur qu'autre chose. Désagréable. Mais bon, sous l'effet de l'alcool hein, on serait capable de se taper un arbre avec un trou. Toujours à la recherche de ce putain de déclic. De cette putain de sensation qu'il avait perdu, à jamais, sans aucun doute. Mais il compansait. Du mieux qu'il pouvait. Il n'avait pas le choix, de toute manière.
Il avait passé une sale soirée. Assez tumultueuse, et reprenait peu à peu le train-train de sa vie avant son grand départ. Tentant d'oublier tout ce qui avait précédé. Dur. Très dur de devoir tourner la page. Mais il n'avait pas le temps d'être de mauvaise humeur. Il n'avait pas envie de bader à mort. Alors il rentra en terminant sa bouteille, la seule rescapée de sa soirée. L'alcool dans le sang le faisait trébucher, il avait chaud. Sa veste en cuire et un jean pour seuls vêtements. Ses mains étaient presque violacées. Mais il n'avait pas le temps de s'attarder sur ce genre de détails. Il allait rapidement rentrer, oui, il n'était plus qu'à deux ruelles.
Ah voila. Il était arrivé sans encombres apparemment, un bon début. Restait plus qu'à entrer à pas feutrés, histoire de ne pas réveiller tout le voisinage. Déjà qu'il avait une mauviase réputation parce qu'il ne sortait pratiquement que la nuit, si en plus de ça il les réveillait. Hm. Oui, aussi crétin qu'il pouvait paraitre être, il avait un minimum d'éducation et de respect envers autrui. Bref, il introduisit sa clé dans la porte, tout doucement, puis se faufila dans l'appartement qu'il partageait avec un colocataire. Il alla directement dans sa chambre, déposant sa bouteille sur son bureau, retirant sa veste, son jean pour se retrouver en boxer, et s'introduisit dans ses draps où il se saucissonna pour laisser Morphée le bercer enfin. Ce fut un sommeil sans rêve, un sommeil lourd et d'une blancheur immaculée.
Bien évidemment, il ne se réveilla pas à l'entrée du jeune homme. Pour vous dire la vérité vraie, il avait complètement oublié ce parie. Sérieusement, qu'Ea dorme avec lui ou pas, cela ne changeait rien à sa vie, ni à son cul. Si cela pouvait faire plaisir à son colocataire et lui permettait de s'endormir plus facile, Alis serait toujours là pour l'aider.Eh oui, il faut savoir être prévenant envers les personnes qui nous entourent, n'est-ce pas?
Il grogna. Un bombe n'aurait sans doute pas suffit à le tirer de son sommeil. Couché sur le ventre, sa couette lui arrivait au niveau du dos seulement. Surement rejetée durant son sommeil, il faisait une chaleur monstre dans cette maudite chambre noire.
Sa voix pourtant douce, ses paroles pourtant nullement désagréables, sonnaient comme des tambours immenses aux oreilles de notre gus, qui n'avait apparemment pas du tout décuvé. Hein? Plateau? Mais de quoi il parle? Complètement absorbé par son sommeil, par son besoin de dormir, il ne réfléchissait même pas à ce qui ce déroulait dans sa chambre. Il gémit quelques instants après la question de son colocataire, un gémissement qui voulait sans doute dire oui, ou pas. Il s'en foutait carrément de la lumière, il avait envie de dormir, surtout.

Mais bien malgré lui, il sentit ses yeux s'ouvrir pour découvrir un visage devant lui. Hm. Bon, ok. Je vais me lever. Et honorer ton petit-déjeuner. Histoire de te faire plaisir, parce que j'en suis certain, tu t'es donné du mal.
Il se releva, se retrouvant assis sur son lit, passa une main dans ses cheveux... Ses cheveux qui avaient été longs, il y a un certain temps. Mais sur un coup de tête, il les avait complètement fait couper. Bon, ce n'était pas plus mal, après tout, et ils lui allaient bien, courts comme ça. En tout cas ça plaisait assez pour qu'il se retrouve chaque soir accompagné.
Mais ces idées furent vite chassé par la blessure au niveau de sa joue droite. Il ne lui fallait pas un miroir pour deviner qu'il était rouge, et avait-il peut-être même eu droit à un œil au beur noir. Alis, qu'est-ce que tu as encore foutu cette nuit? La question lui effleura l'esprit quelques secondes, avant de disparaitre par la bonne odeur du café. Eh oui, ses instincts d'homme primitif primaient sur tout le reste. Il se racla la gorge, et tendit ses bras vers le haut, histoire de détendre ses muscles, de s'étirer en bonne et dû forme. Il soupira, se leva de son lit et se dirigea vers la fenêtre pour tirer les rideaux et l'ouvrir en grand, une brise légère lui fouetta le visage. C'était l'une des premières sensations qu'il aimait ressentir dés son réveil. Et puis revint dans son lit, ramenant la couette sur ses genoux, portant enfin un regard sur son colocataire. « Haha, bonjour ~ » Il baissa son regard vers son tablier, un sourire s'étirant sur ses lèvres, des étincelles dans les yeux. « Bravo, magnifique. J'espère bien que tu as été jusqu'au bout. » Oui, maintenant qu'il avait à peu près repris ses esprits, ce stupide parie lui revenait en tête : tout nu sous le tablier. Haha. Il pouvait vraiment trouver des conneries à demander. A chacun son fantasme hein. Non mais c'était vraiment adorable de sa part. Il ne savait même pas comment il s'était retrouvé en colocation avec lui. A la base, tout les opposait extraordinairement. Le jour et la nuit, c'est le cas de le dire. Une surprise, une agréable surprise même. Il ne regrettait pas ses premières impressions sur le jeune homme... bien qu'un peu trop naïf à son goût. Et aussi un peu trop attaché. Et si Alis acceptait autant de sa part, c'est qu'il ne pouvait lui reprocher de s'être attaché à lui, il n'avait même pas pris la peine de le prévenir, ni rien. Le prévenir sous le sens : je suis un petit emmerdeur sans coeur qui couche à tout va, ne t'avise pas de tomber amoureux de moi ou tu risques l'autodestruction assurée. Abusé. Mais tout de même,quelque part, il culpabilisait grandement, devinant avec aisance ses désirs... Un homme reste un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Vide
Message(#) Sujet: Re: « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis EmptyJeu 25 Nov 2010 - 18:02


Des mouvements dans le noir, comme des ombres chinoises, attirèrent son attention. Alis était en train de se réveiller, s’extirpant lentement de son sommeil afin de s’asseoir sur son lit. Avait-il oublié qu’Eagan devait venir le cueillir dès le réveil avec un petit-déjeuner au lit ? Le jeune blond n’aurait pas réellement été surpris que ce soit effectivement le cas. Après tout, son colocataire avait sûrement eu une nuit très… agitée. Dans ces conditions, il était bien difficile de s’encrer dans la réalité, surtout pour un pari sans importance. Une petite moue déçue s’accrocha aux lèvres du jeune homme. Bien sûr, il avait toujours su que tout cela n’intéressait que peu son ami, il avait lancé ce gage par simple goût du jeu, pour voir s’il en était capable et sans doute cela avait-il été amusant sur le moment. Mais maintenant ? Regrettait-il de lui avoir demander de faire ça ? Même si il était bien décidé à faire comme si ça lui était égal, en réalité Eagan espérait qu’Alis n’était pas irrité par sa présence. Au fond, c’était compréhensible, personne n’aurait apprécié de faire des efforts pour rien. Surtout que c’était l’idée d’Alis, pas la sienne. Mais c’était plutôt évident à deviner. Jamais il n’aurait proposé au jeune homme de lui apporter un petit-déjeuner au lit à moitié nu. Ce dernier aurait sûrement pris ça pour une lubie d’adolescent amoureux et mièvre. Pitié, rien n’aurait pu être pire que ce genre d’étiquette ridicule. Certes, ses sentiments lui faisait certainement faire un peu tout et n’importe quoi mais il avait toujours été un peu entêté, voire impulsif, et au final peu de choses pouvaient l’arrêté lorsqu’il était décidé. Voilà pourquoi, il se retrouvait là, à moitié nu, scrutant Alis à travers la pénombre de la chambre alors que ce dernier s’étirait dans une attitude féline, avant de se lever dans un soupir. Toujours silencieux, Eagan le suivit du regard lorsqu’il ouvrit la fenêtre et s’asseyant sur le bord du lit, il ressentit lui aussi la petite brise qui venait de l’extérieur. Elle était douce, agréable, et elle réveillait les sens sans les brusquer. Fermant un instant les yeux, le petit blond libéra son esprit, laissant toutes ses pensées s’envoler par la fenêtre. Au fond c’était inutile de se prendre la tête ... la journée commençait plutôt bien et il faisait beau. Aucun nuage à l’horizon. Alors autant en profiter.

Le corps d’Alis fit bouger le lit lorsqu’il s’y installa à nouveau et sentant son regard sur lui, Eagan ouvrit les yeux et sourit. « Haha, bonjour ~ » Suivant son regard, il le vit scruter son tablier et bien qu’il s’y attendait depuis le début, il se sentit tout de même rougir. Cette tenue était vraiment ridicule n’est-ce pas ? Pourtant, son colocataire sembla l’apprécier et les étincelles qui illuminaient ses prunelles ne firent qu’augmenter le rouge qui teintait déjà ses joues. « Bravo, magnifique. J'espère bien que tu as été jusqu'au bout. » Il n’avait pas vraiment besoin d’un dessin pour comprendre à quoi le jeune homme faisait allusion. En effet, il était évident qu’il voulait savoir si son jeune ami n’avait pas oublié de se mettre nu sous le fameux tablier. Après tout, c’était bien là que résidaient tout le défi et l’intérêt du pari, non ? Mais Eagan avait bien été jusqu’au bout, respectant tous les détails que son aîné lui avait imposé. Eh oui, il ne faisait jamais les choses à moitié le petit blond et il était prêt à le prouver à Alis. D’un geste souple, il se leva et se tourna lentement pour que son colocataire puisse constater qu’il n’avait rien sous son tablier. En effet, lorsqu’il était de dos, de cette façon, le jeune homme avait une vue privilégiée sur ses fesses, complètement nues. Bien que gêné, Eagan ne chercha pas à se cacher, au contraire. Puis, il se tourna à nouveau vers lui et sourit, malgré les rougeurs qui coloraient toujours ses joues. « Alors, satisfait ? J’ai été jusqu’au bout, comme promis. » Son sourire s’élargit alors qu’il réalisait que cette idée lui plaisait. Parce qu’il n’appréciait pas vraiment de passer pour un gamin coincé juste parce qu’il n’agissait pas vraiment comme les autres jeunes de son âge. Si on creusait bien, on pouvait s’apercevoir qu’il n’était pas si différent qu’il en avait l’air, du moins pas de ce point de vue-là.

Son regard se posa un instant sur le plateau qu’il avait laissé sur la table de nuit et s’installant encore une fois sur le bord du lit, il l’attrapa avec précaution afin de le poser sur les genoux d’Alis. Finalement, le petit-déjeuner était arrivé devant son destinataire sans encombre et Eagan était plutôt rassuré de le voir intact. « J’espère que le café n’a pas refroidi, je suis venu de suite, mais je n’ai pas pensé à le mettre dans un thermo avant de le mettre dans le bol. » Oui, maintenant qu’il y pensait, ça n’aurait pas été stupide comme idée ça, tiens. Enfin, c’était trop tard à présent qu’il avait préparé le plateau de cette façon même si, dans le pire des cas, la cafetière était encore pleine de café bien chaud. Et puis la prochaine fois qu’il se retrouverait à préparer un petit-déjeuner au lit pour quelqu’un, il penserait peut-être à tester son idée. « J’avoue que c’est la première fois que je fais ce genre de chose… Du coup, tu vas écoper de mes erreurs de débutant. » À cette pensée, il se mordit légèrement la lèvre inférieure avant de sourire. De toute façon, ce n’était pas le seul domaine où il était novice et secrètement, il espérait qu’Alis l’initie également dans les autres domaines… Mais il en demandait sûrement trop. D’autant plus que le jeune homme lui avait déjà fait comprendre qu’il ne voulait pas être le premier avec qui il franchirait le pas. En résumé, il ne voulait pas de lui. Le message était clair et Eagan l’avait très bien compris, mais il était têtu et il ne pouvait s’empêcher d’y penser quand même et, au fond, il savait bien qu’il n’était pas prêt à envisager de demander ça à quelqu’un d’autre, quelqu’un qui n’éveillerait aucun sentiment en lui. En effet, le petit blond n’était pas du genre à s’enticher de n’importe qui, n’importe quand. Il n’avait été que rarement amoureux dans sa vie, même si il préférait oublié ce qui s’était passé avant qu’il ne s’éprenne à nouveau de la mauvaise personne. C’était comme une malédiction, comme s’il ne pouvait aimer que lorsqu’il n’y avait aucun avenir… Pourtant, il ne parvenait pas à regretter, pas encore. « J’espère que ça sera bon quand même. » Observant Alis, il ne laissa rien paraître de ses pensées, de ses craintes, il se contentait de lui sourire, attendant son verdict comme si rien d’autre ne pouvait effleurer son esprit à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Vide
Message(#) Sujet: Re: « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis « Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« Chose promise, chose due.. » ❧ feat. Alis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road, Lemon Street & Le chantier-