AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
Battlefield 2042 (Xbox One) – Précommande ...
Voir le deal
52.80 €

Partagez | 
 

 Neal | Broken padlock.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. EmptyMer 13 Mai 2009 - 14:48



    • JEUDI, TÔT.. trop tôt, 06H 32. PRES DE LA CABANE DU GARDIEN...

    A une telle heure, les gens dorment. Où alors ils émergent à peine de leur sommeil pour aller travailler. ou encore, ils font semblant de ne pas entendre le réveil. Mais pour voir le spectacle rarissime d'une silhouette marchant d'un pas rapide et furtif en direction du parc, chargée de deux gros sacs, il fallait vraiment avoir l'oeil ouvert et aguerri pour reconnaître... Tammy Hunkerfield ? A six heures trente deux ? Difficile à croire, mais connaissez-vous une autre rouquine qui pourrait se diriger avec autant d'aisance et de rapidité vers le parc Greynolds avec cet air innocent que seuls ceux chargés de mauvaises intentions savent arborer ? Il n'y avait donc décemment qu'elle - bien que difficile à reconnaître avec ce jean noir, ce sweat à capuche vert rabattu, laissant apercevoir ses mèches flamboyantes, et toujours ces deux larges sacs informes ... Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien contenir ? Des cadavres ? Hunkerfield était-elle la meurtrière de Mr Tiggs et de ces gens qui avaient été retrouvés récemment ? -

    En fait, la réponse était assez cocasse. Pour la trouver, il fallait remonter à hier soir, au numéro 1868 de Apple Road. Si vous aivez été dans le carnet d'adresses assez long de la jeune femme, vous auriez vite été mis au courant de cette fête qui avait eu lieu à son domicile - le genre de fêtes où on ne trouve pas beaucoup de jus d'oranges et de chips, mais plein d'autres substances plus ou moins licites à essayer -. Et autant dire que la fête avait duré, duré jusqu'à tard dans la nuit ... Et jusqu'à ce que les voisins d'à côté commencent à se réveiller et menacent la rouquine d'appeler la police, car autant avouer que le vacarme dépassait de très loin la norme autorisée des nuisances sonores.

    C'était donc dans un climat proche de l'apocalypse et de la fin du monde que s'était retrouvé son salon - majoritairement, les autres pièces ayant été atteintes aussi - abandonné par les nombreux invités passablement émêchés, surexcités ou étrangement " absents ". Et Tammy s'était donc armée de son courage légendairement reconnu pour, non pas nettoyer tout ce bazar, mais aller s'effondrer dans le canapé le plus proche. Elle s'occuperait de tout ça demain... Mouais, demain... Manque de chance, le réveil avait été difficile, et vu la quantité de bouteilles et de cochonneries qui traînaient sur les tables, elle n'avait décemment plus de place dans sa charmante poubelle pour tout accueillir. Habillée en vitesse pour avoir plus l'air d'une jogger que d'une fille qui avait sûrement un peu la gueule de bois, Tam' s'était emparée de toutes les bouteilles restantes - une grande partie avait pu trouver une poubelle confortable chez Mr et Mrs Menken ou la sienne - et les boîtes de pizza et n'avait plus qu'une idée en tête, celle d'aller au Greynold Park. Elle se souvenait avoir souvent caché ses bouteilles vides dans ce vieil abri - et on ne la soupçonnait jamais.

    C'est donc telle une voleuse que la rouquine courrut jusqu'au parc en question, et atteignit la cabane. Il était maintenant six heures quarante, et le soleil commençait à émerger suffisamment pour ramener les coureurs du matin par ici. Autant faire vite. Défaisant la pince dans ses cheveux, Tammy sourit avec malice en songeant que crocheter cette saleté de serrure serait un jeu d'enfant. Et en effet, après quelques clics-clics hasardeux, le verrou sauta. Poussant la porte de la cabane à outils, la jeune femme souffla. Dans dix minutes, c'était fini. Laissant la porte à peine entrouverte derrière elle, elle chercha du regard un endroit où cacher les bouteilles. Derrière cet amas de pelles, ca semblait parfait.

    Elle ouvrit le premier sac, vidant le plus "silencieusement" possible ce dernier. Alors qu'il était déjà vide, la rouquine s'abaissa pour ouvrir l'autre - six heures quarante six ... - quand une voix d'homme l'interpella, et que le bruit de la porte se fit assez grinçant pour qu'elle pousse le sac en quatrième vitesse sous un rateau.

    Y a quelqu'un ? Demandait la voix, et à présent l'homme qu'elle ne distingua pas à cause du contre-jour fait par le soleil.

    Tammy essuya une légère suée le long de son front, et se retourna, le bruit avait du alerter quelqu'un. Y avait plus qu'à espérer que c'était pas le gardien...

    Tout va bien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Re: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. EmptyDim 17 Mai 2009 - 18:34

    En règle général, les gens ne dorment pas n’importe où. En règle général, ils rentrent chez eux pour passer la nuit. Et en règle général ils ne boivent pas dans une cabane abandonnée jusqu’à en perdre connaissance. Bien que la, dire une telle chose serait une bêtise, Neal n’était pas loin de perdre la tête. N’importe qui aurait pu rentrer que le jeune homme ne s’en serait pas rendu compte. C’était ainsi qu’il était venu aux alentours de vingt trois heures dans cette fameuse cabane où il passera la nuit. Mais avant ça, il traînait dans le coin, et entendit du bruit; comme des pas qui se rapprochaient, des portes claquaient. Au lieu de vouloir fuir, il continuait sa route, les mains dans les poches, la capuche de son survêtement sur la tête. A l’affût du moindre mouvement; il était encore sobre pour reconnaître son chemin. Il avait quitté la boite de nuit la plus branchée du coin, parkwest nightclub, et avait rejoint deux rues à côté pour récupérer sa volvo argenté. Il avait roulé quelques minutes, sans en connaître l’exactitude et sa voiture se stoppa net dans le quartier résidentiel de greynolds park. Il jetait un bref regard autour de lui, l’endroit était illuminé grâce aux lampadaires, il sortit de sa voiture d‘une allure déterminée. Il avait certes bu quelques verres mais pas assez pour être totalement K.O. Surtout qu’ayant l’habitude de boire, il commençait à en être immunisé. Disons jusqu’à une certaine quantité. C’est ainsi qu’il s’arrêta un court instant et s’assit sur le capot de la voiture, observant les habitations diverses. Certaines étaient fermées, d’autres ouvertes due à la chaleur sûrement. La lumière de certaines fenêtres attirait son attention, celles éteintes ne faisaient alors nullement le poids. Il n’avait aucune raison d’être sur cette avenue, si ce n’est qu’elle rejoignait la sienne, apple road. Cependant, il venait très rarement par ici, suffisamment rarement pour ne pas connaître le coin dans ses détails. Cependant, il aimait aller dans un endroit précis, dans la cabane où jamais personnes ne devaient s’y rendre. Elle existait déjà à l’époque où il n’était qu’un gamin & il y allait déjà pas mal en ce temps la. C’était donc sans problème qu’il arpentait la végétation dense du coin, la cabane était à l’écart du reste, caché entre des arbres, et seul les habitués de la ville la connaissait. Ou bien les randonneurs qui aimaient fouiner chaque recoin de océan grove. A part ça, il n’y avait aucune raison particulière de tomber sur cet endroit si paisible; un paradis en enfer. Bien que l’extérieur n’est rien pour attirer le regard, il ne fut pas rare autrefois, que Neal ne soit pas seul à l’intérieur. C’était donc avec une certaine appréhension qu’il s’approchait de la cabane, il n’aimait pas se retrouver avec d’autres personnes. Il ne voyait pas non plus l’obligation de devoir partager l’environnement avec d’autres. Et malgré les bruits qui retentissaient non loin de la où il se trouvait, il ne voulait pas faire demi tour. Il préférait affronter directement ce qui l’attendait. C’était donc sans crainte qu’il se retrouva face à la porte de la cabane, aucune vie humaine autour de lui. Il allait, comme à son habitude donnait un violent coup de pied à cette dernière pour qu’elle s’ouvre; avant de s’apercevoir qu’elle était déjà entre ouverte. Il effleura donc la porte, qui s’ouvrait enfin; un sourire ironique apparaissait au coin des lèvres du jeune homme; mais il fit tout de même une moue. Nous n’étions qu’à la moitié de la semaine et comme tout mercredi soir, il s’était offert quelques bouteilles en guise de courage pour affronter le reste de la semaine, qui passait selon lui lentement. Sortant de son sac quelques bouteilles, il passa la moitié de la nuit à boire. Jusqu’à en devenir complètement saoule, suffisamment pour ne plus pouvoir rentrer chez lui. Il tombait d’ailleurs sous les coups de quatre heures trente du matin dans un profond sommeil. Inutile d’avouer que si le gardien vient à faire une visite surprise, Neal ne le saurait véritablement. Six heures quarante six, Neal venait de jeter un coup d’œil sur son portable afin de voir si il n’avait pas eu de message durant la nuit. Et machinalement, il avait regardé l’heure. A maintes reprises. Comment cela se faisait-il qu’il était réveillé si tôt ? Il fronçait désespérément les yeux en tentant de se souvenir de ce qui l’avait sorti de son sommeil, tout en repensant au bruit sourd qu’il avait entendu. Les joues rosées, le jeune homme était encore dans les vaps ne se souvenant pas de grand-chose; fallait le dire. Il ne voulait pas parler si il n’était pas sur de son ton dont il avait pris l’habitude, c’est pourquoi, il tenait à inspiré fermement avant de dire quelque chose. Pour éviter également de bégayer et de paraître encore plus idiot qu’il avait l’air à cet instant même. Malheureusement sa vision était floue et ses oreilles bourdonnaient. Il n’entendait plus grand-chose, si ce n’est qu’il sentait une présence. Qui plus est, il fut dérangé par la lumière que la porte laissait entrevoir. De suite, il s’attendait à voir débarquer une personne, sans savoir où il était.

      « Y a quelqu‘un ? Sa voix portait en résonnant dans la cabane étroite, il essayait de se lever d‘un pas ferme. En vain. »
      « Tout va bien! dit la voix en s‘arrêtant net, relevant la tête afin de déterminé qui était son interlocuteur. »

    Neal fronça les sourcils, enfouit ses mains dans ses poches. Son regard était imperturbable, cependant qu‘il cherchait la fameuse ombre de la voix. Il n’aurait su réellement y mettre un visage, certainement pas une fille qu’il connaissait. Tenant de ses deux mains sa tête, il était assis, n’ayant pas encore réussi à se lever sans retomber. Il offrait à la jeune femme un spectacle pas dès moins rassurant; à moins d’être complètement taré pour aimer être confronté à un saoule se remettant à peine sur pied. Inspirant fermement il aurait sans doute préféré encore dormir, d’ailleurs un bâillement se fit entendre. Il s’étira alors, pensant peut-être que ça l’aidera à ne plus vouloir dormir. Il faut dire que dormir dans une cabane n’a rien d’exceptionnelle, il allait probablement avoir mal aux articulations dans la journée mais n’était pas assez réveillé pour s’en rendre compte. Après quelques minutes de silence, dont il n’avait su quitter la jeune Tammy des yeux, il la regarda dédaigneux.

      « Que tu occupes tes matinées à jeter tes ordures dans une cabane ne me pose aucun souci. Cependant en silence ce serait pas trop demandés! »

    Il fallait avouer que Neal la regardait d‘un mauvais œil, outre le fait qu‘il puisse espionner à tout va la jeune femme, cette fois-ci s‘était différent. Il n‘était même pas sept heures du matin, il avait du dormir en tout et pour tout, seulement quatre heures -et encore c‘est généreux. Alors Miss Hunkerfield devrait savoir que le silence n‘était pas de trop dans cette situation. Surtout pour le solitaire qu‘il était. Il se laissa à nouveau tombé sur la caisse, n‘ayant pas arrivé à tenir debout plus d‘une minute sans sentir ses jambes vacillées. Une douche devrait faire l‘affaire pensait-il, tandis qu‘il scruta la pièce de ses prunelles sombres; sans voir aucun lavabo ni douche. Son regard s‘arrêta seulement sur un tuyau d’arrosoir; c‘est ainsi que son regard se reportait lentement sur elle, tandis qu'elle lui montrait l'un de ses plus jolies sourires narquois & ironique!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Re: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. EmptyJeu 21 Mai 2009 - 18:45

    Merde, elle l'avait pas vu arriver celui-là. La rouquine fronça les sourcils en remarquant une silhouette masculine se redresser au beau milieu de la cabane et se mettre à parler de cette voix enrouée terriblement sexy mais typique de ceux qui ont la gueule de bois. Si maintenant, même les alcooliques venaint se réfugier par ici, elle aurait aucune difficulté à mettre la faute sur quelqu'un d'autre. Cela dit, les alcooliques pouvaient aussi avoir des tendances de violeur,et ca c'était déjà bien moins rassurant, surtout à six heures quarante six du matin, une heure où personne n'entendrait ni ne verrait quoi que ce soit.

    Son regard noisette arpenta le jeune homme de la tête aux pieds. Il avait donc passé la nuit ici en compagnie de ... quelques bouteilles d'alcool - ses déductions étaient donc les bonnes -. Rien qu'en reniflant l'air avec un peu plus d'attention, elle aurait du détecter le parfum masculin dans la cabane mêlé à celui du liquide ingurgité ... Mais ca ne l'avait pas choqué, trop occupée dans son acte délictueux. Et c'est avec surprise que Tammy reconnut ce jeune homme qu'elle croisait si souvent sans jamais lui parler. lui, ici, quel hasard. Et il lui parlait comme si elle était totalement en tort ! Voilà que Monsieur avait un peu de caractère, du moins, plus qu'elle n'en imaginait. Elle l'avait, depuis le début, considéré comme un enfant un peu trop immature, trop timide pour oser l'aborder. A moins que l'alcool le déshinibe ? Etrange. En tout cas, c'était le bon moment pour en apprendre davantage sur cet inconnu plutôt mignon - car il fallait l'avouer -. Croisant les bras en ignorant l'idée de cacher son forfait interdit, la rouquine répondit calmement avec son sourire.

    Je sais pas si tu sais, mais se souler jusqu'à pas d'heure dans une cabane appartenant au jardinier, c'est peu conseillé, surtout si ça se sait. Remercie-moi, je t'ai réveillé, tu aurais pu te faire attraper.

    Sur ces paroles pleines d'innocence, Tammy ne se cacha pas davantage et balança deux ou trois bouteilles du large sac derrière la tondeuse, après tout ils étaient deux avoir foncièrement abusé au niveau alcool. Elle avisa un peu plus loin ce drôle de tuyau d'arrosage qui traînait là, l'embout humide f'eau fraîche. Il devait encore bien fonctionner. Si elle avait été vraiment méchante et qu'elle s'ennuyait, elle aurait bien inondé d'eau notre jeune dormeur du jeudi. Or elle n'avait franchement pas que ça à faire. D'ailleurs, un coup de main l'aurait bien aidé... D'une voix parfaitement calme, et comme si tout cela était parfaitement normal de demander - ou plutôt d'imposer - de l'aide à une personne innocente dans une cause beaucoup moins innocente, Tam' s'éclaircit la gorge.

    Un coup de main, ca peut me faire plaisir et m'empêcher de te dénoncer.

    Songeant sur l'instant qu'elle était en train de laisser croire à Neal qu'elle allait probablement le balancer, la rouquine tourna la tête vers le beau brun et sourit d'un air mi-malicieux mi-moqueur. Il fallait quand même pas le faire s'inquiéter. Ca aurait, avec un peu de malchance, attiré des ennuis inutiles à Miss Hunkerfield.

    Je plaisante, hein... J'irai pas dire ce que tu as sûrement fait toute la nuit. C'est pas comme si t'étais le seul à faire ça. Et j'ai vu bien pire.



(Désolée, c'est court ><.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Re: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. EmptyDim 24 Mai 2009 - 0:45

    Le regard de la jolie rouquine le fit soupirer. En principe, c'était lui qui se retrouvait dans un lieu où les autres ne voulaient pas de sa présence. Pas l'inverse et il n'aimait pas qu'on puisse lui prendre son rôle. Il paraissait en général d’une arrogance sans faille, têtu et une façon à paraître indifférent. Ce n’était peut-être qu’une apparence, mais rare sont les personnes aimant ce genre d'homme. & puis Neal n’attachait tellement pas d’importance à ce genre de futilité, qu’il préférait de loin, être le solitaire plutôt que le beau parleur. C'était avec une certaine moue, que le jeune homme scrutait les environs, sans prendre réellement en compte les sourires ironiques de la jeune fille. Elle avait très peu d'importance pour lui, à cette heure-ci. Bien qu'il aimait fouinait là où on lui interdisait, ce n'était pas le moment de le déranger ou de lui préparer un coup. Hors, il n'était pas dupe, il connaissait que trop la réputation de son interlocutrice. Il ne lui avait pratiquement jamais adressé la parole, mais connaissant un tas de gens qui traînait avec elle; il connaissait le fond de pensée de cette dernière. & puis n'oublions pas qu'il n'y a pas plus observateur que lui! C'était donc avec mépris qu'il essayait de savoir quel sort, lui réservait-elle. Car il était persuadé d'une chose : elle allait lui faire quelque chose. Et si son côté rusé pouvait l’emporté sur elle, pourquoi ne pas mettre tout en œuvre pour ? Le jeune homme ne lui montrait pas qu’il la regardait, cependant c’était d’un œil discret qu’il la fixait. Malgré le noir pesant dans la cabane, il sentait des yeux ronds & lourds dirigés sur lui. Il fronçait alors les sourcils, sans faire attention à ce qu’elle disait.

      « Je sais pas si tu sais, mais se saouler jusqu'à pas d'heure dans une cabane appartenant au jardinier, c'est peu conseillé, surtout si ça se sait. Remercie-moi, je t'ai réveillé, tu aurais pu te faire attraper. »


    Cependant, il cru comprendre le sens de sa phrase. Et c’est ainsi qu’il venait de lever les yeux au ciel comme pour lui faire comprendre son désaccord. La remercier, non mais qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre. Sans aucune gêne, elle venait de balancer quelques bouteilles derrière la tondeuse. Parce qu’elle croyait peut-être que le gardien ne tondait jamais le gazon ou quoi ?! Ce fut avec une auto critique, que Neal la regardait faire. Il restait perplexe à la réaction de la jeune demoiselle, sans pour autant lui parler. Il jugeait son discours comme une perte de temps. Après tout, il n’avait aucune raison de s’inquiéter, il partirait bien assez tôt pour n’être confronté à rien d’autre qu’à Tammy. & si elle venait à dire quoi que ce soit, océan grove était assez petit pour arriver à la retrouver avec facilité. Il saurait faire manipuler ses connaissances pour qu’ils crachent le morceau. Et la, mieux valait pour elle, qu’elle ne soit plus à l’endroit où Neal se rendait. Mais après tout, quel serait le but de la jeune femme de faire ça ? Gagnerait-elle quelque chose au change ? Peut-être allez savoir…

      « Un coup de main, ça peut me faire plaisir et m'empêcher de te dénoncer. Dit-elle en souriant, utilisant un brin l'ironie »


    Oups, comme si elle semblait avoir dis une connerie, la jeune Tammy semblait tout à coup soucieuse. Respirait-elle encore ? Son sourire fut très tôt transformé en grimace et Neal ne pu s’empêcher d’émettre un bruit sourd en sa direction. Il aurait été dans un état moins second, il se serait précipité vers elle, pour savoir si elle allait bien, l’aurait soutenu et aidé. S’imaginant de suite quelque chose de néagtif et voulant aller défoncer le premier s’interposant aux deux jeunes gens. Elle l’attirait bien plus qu’il ne voulait l’admettre, d’où la raison pour laquelle il n’était jamais venu la voir auparavant. Et si il restait si loin d’elle, c’était parce qu’elle ne portait guère attention sur lui. Mais en faite le fait qu’elle pourrait le dénoncer n’était pas important pour lui, c’était même le cadet de ses soucis, si il en avait encore! Fixant la jeune fille de son regard brun, il l’écoutait cette fois-ci attentivement, prêt à entendre une révélation.

      « Je plaisante, hein... J'irai pas dire ce que tu as sûrement fait toute la nuit. C'est pas comme si t'étais le seul à faire ça. Et j'ai vu bien pire. Ajouta t-elle peu après; anxieuse de savoir de la manière dont Neal l'aurait pris. »


    En vérité, il n'avait su réellement la raison pour laquelle elle se justifiait. Comme dit précédemment, il se fichait éperdument de savoir ce qu'elle ferait, une fois sortie d'ici. Chacun se mêlait de sa pauvre vie misérable; point. Neal était une personne bien trop indifférente pour se soucier des autres, avant de lui-même. Et il fallait dire qu'il n'avait pas pour habitude de s'inquiéter pour autrui. Ce qu'il aimait, s'était se mêler de la vie des autres pour pouvoir les manipuler par la suite, pour pouvoir obtenir ce qu'il désirait. C'était bien connu qu'il obtenait toujours grâce. Seulement les trois quart des gens ne savaient pas de la manière dont il y arrivait. Et jamais, il ne saurait l'avouer, pour ne pas qu'on s'amuse de la sorte avec lui.

      « Tu veux réellement que je montre de la manière, dont en ce moment même j'aurai envie de te remercier ?! Hargneux comme une teigne, il la regardait arrogant & sur de lui »


    Bien évidement il restait calme même étant la vipère de l'histoire.

      « Je te remercie d'être venu prendre de mes nouvelles. Enchaîna-t-il un brin insouciant et d‘une ironie flagrante. La porte est par la... Il lui fit un clin d'oeil avant de reprendre son apparence quasi normale »


    Ajouta t-il, serein; pointant du doigt la porte quelques secondes, avant de laisser retomber sa main sur sa jambe. Affalé sur la caisse, il ne s'était certainement pas levé. Mais il fixait la jeune femme, en quête de savoir si elle allait déguerpir. Il semblait avoir retrouvé parfaitement la vue, et il était désormais plus calme. Mais elle continuait son petit manège et tout en prenant son temps, une bouteille après l'autre; Neal se contenta de soupirer fortement. Non seulement qu'elle y mettait du temps; en plus de ça, elle n'était pas silencieuse. Le jeune homme la foudroya du regard et se maudissait d'être venu un mercredi soir dans la cabane -soit dit en passant, il aurait du être seul. C'était du moins ce que l'interdiction promettait, à croire qu'il n'était pas le seul fou à détourner la règle. Se levant précipitamment, il ne fit que quelques enjambés avant de se retrouver très proche d'elle, à moins d'un mètre. Un instant, il hésita et s'arrêta donc, détournant le regard sur le sac. A l'observer, il avait minutieusement veillé à ne pas louper un quelconque détail de Tammy. Et si, il paraissait odieux envers elle, c'était simplement parce que c'était le plus facile pour lui. Cela lui éviterait de trop rester avec elle, à moins qu'elle soit le genre de fille à aimer les défis. La encore, il plissa les yeux, la dévisageant une nouvelle fois. Si tel était le cas, il devrait se montrer une fois de plus niais et d'une totale imbécillité pour qu'elle évite de trop vouloir rester en sa compagnie. C'était sans doute l'association de son foutu caractère, de l'alcool ainsi que du moment très mal choisie, qui l'avait poussé à paraître si mesquin envers une si jolie demoiselle. Que dis-je, envers l'inaccessible. C'est ainsi que le jeune homme contemplait Tammy, sans ajouter quoi que ce soit, ni de bouger. Il se remettait à peine de sa nuit fulgurante, alors être face à la ténébreuse ne pouvait que le secouer. Après quelques secondes sans rien faire, il porta sa main jusqu'à l'un des sacs sur le sol, osant enfin bouger. Cependant pas dès moins silencieux, il retourna le sac en vidant d'une seule manipulation ce dernier, malgré le bruit sourd provevant des bouteilles qui se cognaient entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Re: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. EmptyMar 2 Juin 2009 - 17:18

    Eh bien je t'en prie, montre-moi ce que tu vas me faire.

    Quelle garce ! A cet instant, sa voix était si voluptueuse et si suave, si provocante et insolente qu'elle était purement et simplement en train de pousser Neal à bout ; cependant sa façon de le faire était presque perverse. La situaiton l'amusait, elle ne pouvait s'en cacher. Après tout, c'était assez amusant de voir ce jeune homme la menacer alors qu'elle savait qu'il ne mettrait même pas ses propos à exécution - à moins qu'elle l'ait sous-estimé à ce point qu'il puisse la surprendre ? -.

    Oh c'est gentil, je l'avais pas vue tiens.

    Neal devait donc traduire son attitude ainsi : Tammy n'était pas prête de partir. Reprenant son rangement minutieux de bouteilles, la rouquine eut un sourire doux en sentant la présence de Neal se rapprocher d'elle, et ce dernier se pencher à sa hauteur pour saisir un sac, et l'aider à sa tâche dans un fracas de verre. La rouquine prit soin de lui susurrer un faible "merci" lorsqu'il se repencha, laissant involontairement sa voix et son souffle frôler avec danger le jeune homme. Cela sautait aux yeux, il voulait sûrement montrer sa mauvaise humeur à participer à sa tâche, mais il le faisait. Décidemment, il l'intriguait, et elle adorait ça. Cela lui permettait d'essayer de comprendre tous ces gens aux réactions si contrastées par rapport à leurs paroles.

    Par exemple, ce Neal Rowlands - dont elle ne connaissait pourtant que le nom, et encore, elle n'était même pas certaine : s'appelait-il Neal, Bill, ou Rowlands, Boland ? Peu importait - était plus qu'intéressant. Il était vraiment agacé qu'elle l'ait sorti de son sommeil : mais il cherchait àl'aider, uniquement cependant pour la faire partir au plus vite. Ce qui cachait donc un malaise : pourquoi vouloir l'éloigner ? D'habitude, il n'agissait pas ainsi. Quoique Tam' ne le connaissait pas, au fond. Continuant sa réplique tout en sortant les dernières bouteilles et en se redressant, la jeune femme souffla une mèche devant ses yeux.

    D'ailleurs, elle couine un peu, si tu vois ce que je veux dire.. Oh, mais, tu ne chercherais pas à me mettre dehors, si ?

    Bien évidemment, Tammy faisait semblant d'être niaise et faussement étonnée par le sous-entendu évident des propos du jeune homme. Elle soupçonnait depuis le début que sa présence d'étrangère gênait le dormeur, mais elle était aussi un peu déçue qu'en ce moment même, il ne fasse plutôt pas comme d'habitude, c'est à dire la dévisager derrière un coin de mur, fasciné et interdit, partagé entre l'horreur d'être pris la main dans le sac et l'admiration agréable du phénomène aux cheveux flamboyants. Après tout, il n'était pas méchant, juste un peu.. Spécial dans sa façon de se comporter quand elle n'était pas loin de lui. Et même si au fond ils ne s'étaient jamais rencontrés, Tammy avait toujours cru que le jeune homme serait bien moins... agressif ou impulsif. Ce petit côté là lui plaisait et l'avait quelque peu étonné intérieurement. Il allait donner un peu de fil à retordre - avoir des ennemis aussi facilement devenait ennuyeux, sinon -.

    Suite à son invitation à quitter ces lieux, la rouquine jeta un long regard très expressif sur le tuyau d'arrosage au sol, puis replongea ses iris dans celles de Neal, avec calme mais sûreté.

    Je te le déconseille.. Et là, moi, je suis sérieuse.

    Un sourire énigmatique transparut sur ses lèvres. Le genre de rictus qui vous donne deux envies : celle de vous en aller rapidement, et celle de fondre devant cette moue du diable qui a des idées mal intentionnées derrière la tête. Qu'allait donc faire Mister Rowlands ? Renchérir ou fuir ? Car oui, Neal allait le comprendre : Tammy est ce genre de filles aimant les défis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Neal | Broken padlock. Vide
Message(#) Sujet: Re: Neal | Broken padlock. Neal | Broken padlock. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Neal | Broken padlock.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Greynolds Park & Cabane du gardien-