AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Warning! He tramples the calcined corpses! - Private

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Warning! He tramples the calcined corpses! - Private Vide
Message(#) Sujet: Warning! He tramples the calcined corpses! - Private Warning! He tramples the calcined corpses! - Private EmptyMer 20 Oct 2010 - 19:47

Warning! He tramples the calcined corpses! - Private 29ljo02 Warning! He tramples the calcined corpses! - Private 2emkhzq Warning! He tramples the calcined corpses! - Private Az8dna
feat Enrique B. Velasco & Strawberry H. Coughlin ♣ Warning! He tramples the calcined corpses!

Haa l’odeur des cadavres en décomposition, les morceaux de chair détachés d’un corps et les ossements anciens, y’a pas à dire, son boulot lui avait grandement manqué depuis son arrivé à Miami et aujourd’hui elle s’en rendait bien compte. Strawberry était arrivé depuis à peine une semaine et elle avait du aménager un emploie du temps assez léger pour pouvoir emménager correctement et acclimater sa fille à son nouvel environnement, ça faisait donc presque une semaine qu’elle ne travaillait que quelques heures par jour, un terrible calvaire pour celle qui adorait plonger ses mains des les viscères de ses « patients » avec un sourire non dissimulé. Tout ça pour dire que ses quelques moments privilégier dans sa journée étaient devenue une véritable bouffé d’oxygène, un plaisir qu’elle ne raterait pour rien au monde, notre jeune légiste était même à deux doigt de confier toute sa déco au premier venue juste pour pouvoir reprendre un rythme de travail normal, autant vous dire que l’heure était grave. Oui, Berry’ était en manque de cadavre. Horrible à dire et terrible à imaginer mais pourtant totalement vrai, elle voulait des ossements frais, des corps en décompositions et des morceaux de chair éparpillés dans des bocaux. Le pire était que les quelques cas qu’elle avait pu traiter depuis son arrivé n’avait été que des suicides évidents, des crises cardiaques ou encore une vieille dame morte dans son sommeil, rien de bien palpitant pour l’Anthropologue qu’elle était, pire son collègue de travail ne semblait pas du tout la prendre au sérieux, imaginant que son jeune âge prouvait qu’elle n’était pas capable de grande chose.

Strawberry rêvait donc d’être appelé en urgence par la police de Miami afin d’intervenir directement sur une scène de crime, c’était beaucoup plus agréable que de se contenter de recevoir les cadavres dans sa morgue. Par chance, alors qu’elle déballait quelques cartons, son téléphone sonna et c’est avec une rapidité incroyable qu’elle décrocha en apercevant un numéro qu’elle connaissait par cœur, il faut dire qu’elle connaissait tout les numéros de ses contactes sur le bout des doigts. Bref. Un cadavre calciné avait été retrouvé dans une cabane près des marécages, apparemment la petite maisonnette avait prit feu en début d’après-midi et les pompiers venaient de découvrir le corps d’une victime. Souriante, Straw’ laissa tomber ce qu’elle était en train de faire avant de regarder l’heure, il n’était que quinze heure, elle aurait largement le temps d’aller chercher sa fille à l’école ou alors elle la laisserait à sa maitresse quelques heures, elle avait l’habitude.

La jeune Légiste passa rapidement à son lieu de travail pour récupérer se dont elle avait besoin avant d’arriver comme une fleur sur la scène du crime. Des pompiers était encore en train de proscrire le feu ou en tout cas de s’assurer qu’il ne redémarrait pas, pendant que des agents de police patrouillaient dans les alentours, éloignant les quelques touristes qui étaient passé par là à ce moment-là. Portant avec fierté sa combinaison bleuté de Coroner, qui était d’ailleurs un peu trop grand mais avec sa petite taille tout semblait « trop grand », elle se dirigea vers la petite cabane encore fumante, ne prêtant aucune attention aux pompiers et aux policiers, il faut dire qu’elle était tellement contente d’avoir un corps intéressant à examiner et ça se voyait sur son visage à la fois sérieux et lumineux. Se penchant sur le cadavre calciné elle n’hésita pas une seule seconde à le toucher, examinant sa tête, son corps alors que certains jeune policier rejetaient leur déjeuner près du marécage non loin. Tout en continuant d’observer le corps Berry finit par prendre la parole sans demander la permission à qui que ce soit.

    « C’est une femme, entre vingt-cinq et trente ans… Asiatique, sa dentition est très abimée, à première vus elle souffrait de malnutrition, elle s’est brisé le genou entre sept et dix ans, elle devait encore boité parfois… Elle était morte avant l’incendie… Coup pénétrant au sommet du crâne… » A ce moment-là son regard se posa sur une personne qu’elle avait déjà vus, l'obligeant donc à stopper net son intervention… Cela dit elle ne se rappelait plus vraiment de son prénom, rien d’étonnant parfois elle avait même du mal à se rappeler celui de sa mère, son côté insociable surement. En tout cas elle le regarda d’un mauvais œil avant d’ajouter en le pointant du doigt. « Ne laissez pas se pompier s’approcher du corps, il piétine les cadavres calcinée, il l’a déjà fait j’étais là! »

Y'a pas à dire, niveau entrer en matière elle savait y faire -notez l'ironie de cette phrase- . Le pire c’est qu’elle était sérieuse, pas franchement méchante, ce n’était pas son genre, mais elle imaginait vraiment que ce pompier allait se mettre à piétiner son cadavre pour le plaisir… Alors qu’elle se rappelait très bien qu’il avait fait « ça » en lui sauvant la vie il y a quelques temps déjà, mais c’était un détail qui ne méritait pas d’être cité selon elle. En fait elle avait dit ça comme une enfant qui protégerait son jouet d'un méchant voleur... Attendrissant? Surprenant? Pathétique? Tel est la question.
Revenir en haut Aller en bas
 

Warning! He tramples the calcined corpses! - Private

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Metrozoo & Marécages-