AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Partagez | 
 

 MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptyJeu 7 Oct 2010 - 4:27




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY F0u2ba
MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM!
Dolly Missoni & Ella J. Nielson

« Hey! Tu pourrais au moins dire bonjour! » Relevant la tête alors qu'elle n'avait même pas remarqué qu'il était déjà arrivé, un sourire naquit sur ses lèvres. « Bonjour. » Elle laissa son sac au sol, près de l'escalier, et s'approcha avant de se laisser tomber sur le canapé, glissant une main dans ses cheveux pour les replacer. Pour une fois, depuis longtemps, elle avait l'agréable impression d'appartenir à une vraie famille. Pour une fois depuis longtemps, elle était bien. « Oui, j'ai passé une bonne journée et oui j'ai des devoirs. » fit-elle avec un sourire légèrement amusé, consciente qu'il allait lui poser la question d'un instant à l'autre. « Tout pour déguerpir! C'est vendredi. Si je t'invite au resto, ce soir, ça te dit? » « T'as pas envie de cuisiner? » le taquina-t-elle gentiment alors que sa bonne humeur ne tardait pas à se faire sentir. « Je vais me changer et je suis prête! »

Ils ne furent de retour que quelques heures plus tard, alors que les rayons du soleil léchaient encore le dessus des toits de Miami. Le repas, chaleureux et sympathique, s'était déroulé dans la bonne humeur, Lawson et Ella se racontant les anecdotes de leur journée, d'une façon connue d'eux seuls. Lawson la laissa néanmoins devant la maison alors qu'il avait des courses à faire et l'adolescente rigola alors qu'il attendait qu'elle soit bien entrée avant de reculer. Ses yeux se posèrent nonchalamment sur son sac à dos, mais elle fronça les sourcils avant de se diriger vers la cuisine, n'en revenant que lorsqu'elle eut en main sa tasse de chocolat chaud. Elle prit place devant la télévision et s'amusa à changer de chaîne jusqu'à ce qu'elle tombe sur un film vieux comme la lune, mais toujours aussi bon: Dirty Dancing. Elle profita de l'absence de Lawson pour se poser devant la télé.

Ce fut la sonnette de l'entrée qui la fit sortir de sa torpeur, une vingtaine de minutes plus tard. Elle se redressa en fronçant les sourcils, alors que Lawson ne pouvait pas déjà être revenu. En effet, ce n'était pas la voiture de son tuteur qui se retrouvait dans la cour, mais bien un autre véhicule qu'elle ne connaissait pas. Elle se leva donc en laissant la couverture sur le sofa et se dirigea vers l'entrée en traînant les pieds.

Lorsqu'elle vit la jeune femme qui attendait sur le porche, un sourire vint poindre sur ses lèvres et elle ouvrit la porte en prenant la peine de la toiser légèrement. « Si j'en crois ta grandeur, la couleur de tes yeux et celle de tes cheveux, tu dois être... Dolly? Lawson est pas là. » Elle avait toutefois ouvert la porte afin de la faire entrer, l'invitant joyeusement. « Il devrait pas tarder, si tu veux, je te fais une tasse de chocolat chaud? » Elle referma la porte derrière elle alors qu'elle se disait justement à quel point Lawson et la jeune femme feraient un joli couple.

Elle fronça néanmoins les sourcils en se plantant devant elle, sérieuse. « Au fait... Si tu débarques ici à... heu... 20h30, c'est pour quoi? Parce que si tu voulais lui donner son bain, non seulement c'est un grand garçon, mais... il a pris sa douche, tantôt... » Ses derniers mots n'étaient que murmures alors qu'un sourire amusé et taquin se glissait sur ses lèvres. Elle rigola alors que ses prunelles s'égayaient d'un éclat de joie soudain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptyJeu 14 Oct 2010 - 17:03

Au centre de sa spacieuse mais bordélique cuisine, Dorothy Missoni contemplait d'un air dubitatif la double douzaine de cookies qu'elle venait de sortir du four. Voilà qui était embêtant : pour une famille mexicaine composée de trois générations, peut-être que cette quantité aurait été idéale mais pour une jeune femme célibataire qui se lasse de la nourriture comme on se lasse du minois de Tom Cruise, c'était une autre affaire. Elle n'aurait probablement pas du tripler les doses mais ce n'était pas de sa faute si elle avait versé par inadvertance un litre de lait au lieu du tiers indiqué. Elle s'était alors résolue à tripler toutes les autres quantités car il était hors de question pour elle qu'elle abandonne son envie de cuisiner. Dolly n'était pas une grande cuisinière – loin de là, d'ailleurs – mais elle y mettait tout son cœur et c'était le principal. Se déplaçant vers la ribambelle de cookies alignés sur le plan de travail, elle posa un panier en oseille près d'elle et commença à rassembler la majorité des gâteaux dans une serviette propre : si elle, elle était dans l'incapacité d'engloutir une telle quantité, elle connaissait quelqu'un qui se ferait un plaisir de tout dévorer. Les cheveux relevés en une queue de cheval ébouriffée, son tablier de cuisine recouvrait une robe fleurie sans manches assortie avec une paire de grosses bottes en cuir. En effet, si la jeune femme s'était amusée à passer l'après-midi à cuisiner, elle n'avait pu s'empêcher de faire plusieurs allers-retours entre sa maison et la petite cabane aménagée à l'arrière de son jardin pour accueillir quelques-unes de ses précieuses araignées. Bien entendu, elle avait prit le temps de se laver correctement les mains toutes les fois qu'elle revenait de ses escapades mais impossible pour elle de se débarrasser de ses chaussures à chaque déplacement.

Vers vingt heures passées, la jeune femme sortit donc de chez elle, le cœur en joie à l'idée de faire partager son expérience culinaire avec le seul individu qu'elle pensait digne d'un tel honneur : Lawson McArthur. Bon certes, il était aussi l'un des rares individus qu'elle connaisse et apprécia à Ocean Grove mais il est inutile de souligner ce détail. Grimpant dans sa voiture, elle prit la direction d'Apple Road pour rejoindre l'adresse de son ami. Elle n'avait pas prit garde à l'heure qu'il était et à vrai dire, même si elle l'aurait fait, elle l'aurait sans doute trouvée tout à fait appropriée à une visite de courtoisie : dans son monde, « tard » signifiait deux heures du matin. Arrivant devant le numéro 1526, elle gara sa voiture dans l'allée et resta un instant assise derrière le volant, se penchant pour vérifier si de la lumière brillait à travers les rideaux de la maison. Elle n'avait pas pris la peine de se changer mais ses cheveux volaient à présent librement juste un peu au dessus de ses épaules. La jeune femme attrapa alors son panier posé à côté d'elle sur le siège passager et descendit du véhicule. Elle n'était pas anxieuse, bien au contraire, elle paraissait hâtive d'offrir ses pâtisseries à Lawson. Malheureusement pour elle, la cuisine n'était pas son fort et à l'avis général, la plupart de ses œuvres étaient difficilement appréciables mais Dolly l'ignorait. A chaque fois, ses convives feintaient d'être impressionnés et la complimentaient, incapables de répondre négativement face à l'expression enthousiaste et fière qu'affichait la demoiselle. Il lui arrivait bien sûr de goûter ses propres productions mais à chaque fois, elle se disait que ce n'était pas si terrible que ça … Cette fois-ci par contre, elle n'avait vérifié aucun cookie, trop sûre d'elle pour se douter un instant qu'ils étaient terriblement sucrés. En mois de deux minutes, elle se présenta donc devant la porte et appuya sur la sonnerie. Rapidement, on vint lui ouvrir et, s'attendant à être accueillie par Lawson en personne, elle fut surprise de se retrouver nez-à-nez avec une demoiselle qui devait faire la moitié de l'âge de son ami. Croyant s'être trompée de maison, elle eut un mouvement de recul pour chercher autour d'elle un indice qui pourrait l'aider mais obtint finalement des réponses par le biais de la jolie blonde qui lui faisait face. Apparemment, elle ne s'était pas trompée puisque cette personne la reconnaissait d'après les descriptions qu'avait du lui faire Lawson. Qui était-elle, alors ? Sa fille ? Ou sa petite amie ? … Après tout, peut-être était-il le genre d'homme à aimer les midinettes ? Un peu refroidie par cette idée, Dolly hésita à la suivre à l'intérieur mais craqua en entendant les termes de « chocolat chaud ». Comment refuser une telle invitation ? Passant outre le fait de se faire tutoyer par une parfaite inconnue, l'arachnologue prit la parole tout en s'avançant à l'intérieur. « Je te remercie. Je promets de ne pas m'attarder, de toute façon, je voulais juste lui déposer un petit quelque chose. » Continuant doucement sa progression dans le hall, elle faillit se taper un arrêt cardiaque en voyant surgir tout à coup la jeune fille devant elle alors qu'elle la pensait encore derrière son dos. Une main sur le cœur tandis que l'autre tenait toujours son panier, elle fronça les sourcils en entendant sa phrase. « Pourquoi est-ce que je voudrais donner un bain à un homme de trente-trois ans ? » Fixant la jeune fille, l'expression sincèrement perdue, Dolly indiquait là clairement le fait qu'elle n'avait pas compris le sous-entendu qui se cachait derrière sa remarque. En effet, la jeune femme avait toujours beaucoup de mal avec les allusions. Elle passait sans doute pour une idiote de service mais c'était plutôt une incapacité indépendante de sa volonté à ne pas saisir toutes les subtilités de l'ironie humaine. « Qui es-tu, au juste ? » La question devait bien tôt ou tard se poser et la mine curieuse, Dolly attendait la réponse qui éluciderait une bonne partie des questions qui assaillaient son esprit depuis que la porte d'entrée s'était ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptySam 16 Oct 2010 - 1:25

« Je te remercie. Je promets de ne pas m'attarder, de toute façon, je voulais juste lui déposer un petit quelque chose. » Haussant les sourcils sous le coup de la surprise, Ella avisa discrètement le panier qu'elle tenait à la main et qui lui donnait un air du petit chaperon rouge. Ainsi donc, elle avait quelque chose pour lui. Charmant! Elle eut un sourire amusé et ouvrit la bouche avant de se raviser, se contentant simplement de passer devant la jeune femme sans se rendre compte qu'elle pouvait la faire sursauter, préférant de loin s'intéresser aux raisons qui amenaient Dolly ici. « Pourquoi est-ce que je voudrais donner un bain à un homme de trente-trois ans ? » L'adolescente secoua la tête en riant avant de se diriger vers la cuisine, sortant une tasse de l'armoire en y versant du lait pour le mettre à chauffer dans le micro-onde. Elle préféra ne rien ajouter afin de ne pas mettre la jeune femme davantage mal à l'aise et prépara avec soin le chocolat chaud, qu'elle lui tendit. « Y'a assez de chocolat? »

Elle attendit le verdict, glissant une main dans ses cheveux pour les replacer d'un seul côté de son visage. « Qui es-tu, au juste ? » Surprise, l'adolescente demeura silencieuse un moment, consciente que Lawson n'avait pas dû trouver le moment, ni l'endroit d'ailleurs, pour lui annoncer qu'il l'hébergeait. Elle ne savait jamais quoi répondre puisqu'elle n'avait jamais envie d'expliquer les raisons qui l'amenaient ici. « Ella. » se contenta-t-elle de murmurer en sachant toutefois que ce ne serait pas suffisant. Elle cherchait ses mots, ne savait pas comment l'expliquer sans amener de nouvelles questions. Elle détourna le regard, légèrement mal-à-l'aise. « Je vis avec Lawson pour... une durée indéterminée. » Ses yeux exprimaient la peur alors qu'elle venait de mettre un doigt sur le problème. Après tout, Lawson pouvait très bien lui dire de partir après un temps, lorsqu'il en aurait assez de s'occuper d'une fille qui n'était pas la sienne, lorsqu'il aurait trouvé une femme pour partager sa vie, lorsqu'il voudrait avoir des enfants à lui. Elle était bien, ici, mais elle comprenait tous les dilemmes qui se poseraient un jour à l'esprit de Lawson. Bien sûr qu'elle ne pourrait pas rester avec lui indéfiniment. Elle comprendrait et elle accepterait, aussi difficile que cela puisse paraitre.

« Tu peux rester, si tu veux. Je parie que Lawson sera content de te voir quand il reviendra. » D'une voix douce, elle s'adressa à elle avant de hausser les épaules, comme si, au fond, la décision de rester ou pas ne tenait plus qu'à Dolly.

Elle se grimpa sur le plan de travail central sans gêne, laissant ses jambes dans le vide. Son regard se posa de nouveau sur le panier que tenait la jeune femme et elle ne put résister à l'envie d'en savoir plus. « Qu'est-ce que tu voulais lui donner? » Un sourire aux lèvres, elle avait penché légèrement la tête de côté en une moue plutôt rigolote, mais surtout, irrésistible. Elle était consciente qu'on ne pouvait rien lui refuser et de toute façon, elle se doutait bien que Dolly n'était pas venue lui remettre quelque chose de compromettant, du moins, elle l'espérait! Néanmoins, la jeune femme semblait vraiment gentille et Ella n'avait aucune raison de suspecter quoi que ce soit. Elle aurait bien aimé, pourtant, pouvoir affirmer que son tuteur et Dolly se côtoyaient, qu'ils allaient bien ensemble et qu'ils feraient de beaux enfants, mais c'était sans doute trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptyDim 31 Oct 2010 - 1:31

Dolly n'aurait su dire si elle se sentait ou non à l'aise à cet instant. Cette jeune demoiselle l'accueillait avec soin et naturel mais d'un autre côté, elles ne se connaissaient pas et il est vrai que l'arachnologue aurait préféré tomber sur son ami que sur une blondinette racontant des choses peu logiques. Peut-être s'était-elle introduite par effraction dans la demeure, avait ligoté Lawson dans le grenier et jouait à la grande dame dans une maison aussi majestueuse que chaleureuse ? Bien évidemment, cette hypothèse s'évapora de l'esprit de Dolly aussi promptement qu'elle y surgit car deux/trois détails suffisaient à lui faire comprendre que c'était totalement improbable : Lawson faisait le double de son gabarit et ne se laisserait pas maîtriser si aisément ; d'autre part, l'aisance de cette demoiselle contrecarrait avec ce qui aurait du être le comportement d'un agresseur. Dolly suivit donc son hôte jusqu'à la cuisine et tendit qu'elle se mit à manipuler tasses et bocaux, la scientifique se mit à observer l'intégralité de la pièce avec intérêt. Elle avait toujours été fascinée par ce lieu : la cuisine était en quelque sorte le cœur, celle qui faisait vivre les habitants d'une maison et était censée leur rapporter du réconfort et de l'énergie. Si chez elle, la cuisine était encore un champ de bataille ici, elle paraissait nette et ordonnée. Enchantée par cette vision, la jeune femme parut ne pas comprendre dans un premier temps que l'on s'adressait à elle mais s'empressa d'attraper la tasse lorsqu'elle comprit que la demoiselle venait de lui préparer une boisson chaude. « Merci. » Souhaitant répondre immédiatement à sa question, Dolly plongea ses lèvres dans le liquide bouillant pour y goûter. Elle prit soin de ne pas se brûler et lorsqu'elle releva son visage vers la jeune fille, elle lui répondit tout en se pinçant les lèvres de gourmandise. « J'aurais ajouté un carré de sucre supplémentaire mais c'est tout de même délicieux. En tout cas, la dose de chocolat me convient très bien. » S'approchant du plan de travail, elle se retrouva du côté opposé de son hôte et put ainsi étudier son visage. Elle posa la tasse sur la table, devant elle tout en gardant ses mains blottie contre la chaleur. Cette tasse pouvait paraître brûlante pour n'importe qui mais Dolly la trouvait à une température idéale. Après tout, au vu des marques de brulures qui balafraient ses avant-bras, on comprenait que la chaleur n'était pas un univers inconnu pour elle.
Vint alors le moment où le prénom de la jeune fille fut dévoilé et Dolly fit un signe de la tête pour lui faire comprendre qu'elle venait d'assimiler l'information. Elle souffla un « Enchantée. » mais malheureusement, elle était toujours autant incapable de savoir exactement qui elle était. Lorsqu'elle enchaîna en lui disant qu'elle vivait avec Lawson, Dolly plissa les yeux. En soit, elle ne voyait pas d'inconvénient dans tout cela mais l'air inquiet, soucieux d'Ella l'intriguait. Elle faillit lui poser des questions supplémentaires pour en apprendre plus mais fut coupée par le regain d'entrain qui gagna la demoiselle. Cette dernière lui souligna que Lawson serait heureux de la voir avant de prendre place avec légèreté sur le plan de travail. Se reculant légèrement, Dolly continuait d'observer cette étrange jeune fille aussi énigmatique qu'espiègle. « Il est parti pour longtemps ? Je ne voudrais pas m'imposer. Je pourrais tout à fait revenir demain. » Ce n'était pas l'embarras qui se lisait sur son visage – il en faudrait bien plus pour gêner Dolly – mais plutôt une évidence, comme si venir ici était aussi simple que d'entrer dans un moulin. Quand Ella désigna enfin son panier et lui demanda ce qu'il contenait, un radieux sourire vint illuminer le visage de la jeune femme. Elle était tellement fière de ses gâteaux qu'elle n'allait certainement pas se priver pour lui proposer, surtout qu'elle était la colocataire de Lawson et que son avis sur ceux-la lui serait tout à fait bénéfique avant de les offrir à l'homme pour lequel elle était venue. Soulevant le panier, elle le posa sur la table et l'ouvrit avant de présenter le contenu, le visage s'étant emprunt de la même malice que celle d'Ella. L'expression lumineuse, elle lui dit alors d'un ton léger et de toute évidence désireuse qu'elle accepte. « Je t'en prie, à toi de le découvrir par toi-même. Ils sont faits maison, d'après une recette que j'ai trouvé dans un bouquin qu'on m'a prêtée … Tu vas les adorer ! » Terriblement sûre de ses talents culinaires, Dolly ne se doutait pas un instant qu'elle invitait Ella à croquer dans des cookies ratés. Ce qui allait très probablement la faire descendre en flèche dans l'estime de la demoiselle qui semblait jusque là ne lui avoir mit que des bons points.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptyLun 1 Nov 2010 - 19:12

« Il est parti pour longtemps ? Je ne voudrais pas m'imposer. Je pourrais tout à fait revenir demain. » L'adolescente sortit de sa poche son téléphone portable et fronça le nez en tentant d'estimer le temps qui avait passé depuis que Lawson l'avait déposée devant la maison. « Quand on est revenus du resto, il a juste dit qu'il avait des courses à faire... Mais ça fait presque une heure. » Elle haussa finalement les épaules, incertaine quant-à l'arrivée de son tuteur. La jeune fille ne le connaissait pas encore assez pour savoir ce qu'il aimait, ou ce qu'il détestait, et elle ignorait s'il aimait suffisamment faire le tour des boutiques pour y rester des heures durant. Elle se rendait compte, de plus en plus, qu'elle ne le connaissait pas tant que ça, qu'il demeurait, au fond, un presque inconnu qui l'avait tout de même hébergée chez lui alors qu'il n'avait pas à le faire; elle lui en serait sans doute éternellement reconnaissante pour tout ça. Si ça se trouve, Dolly en savait un peu plus sur lui et elle pourrait possiblement apprendre des choses intéressantes! Pas que les potins soient excessivement intéressants du point de vue d'Ella, mais ça permettrait de passer le temps et elle pourrait toujours narguer Lawson avec!

« Je t'en prie, à toi de le découvrir par toi-même. Ils sont faits maison, d'après une recette que j'ai trouvé dans un bouquin qu'on m'a prêtée … Tu vas les adorer ! » Elle ne fut néanmoins pas surprise lorsque la jeune femme lui offrit de goûter aux biscuits qu'elle avait apparemment préparé pour Lawson, soutirant un sourire amusé et malicieux à l'adolescente. Ainsi donc, elle cuisinait un petit dessert pour lui? « C'est mignon! Merci! » fit-elle joyeusement en attrapant un biscuit dans le panier sans que la consistance de celui-ci ne la rebute. Ce ne fut que lorsqu'elle croqua dedans qu'elle comprit que c'était excessivement sucré et peut-être un peu trop sec. Elle fronça les sourcils non sans avaler tout de même sa bouchée. Heureusement, elle avait déjà vu pire puisque sa mère avait toujours eu un peu de mal avec le four; son talent culinaire s'arrêtait aux pâtes alimentaires et aux aliments à cuisson rapide au micro-ondes. Ella croqua néanmoins une nouvelle bouchée du biscuit et leva le pouce afin de signifier qu'il était très bon, fronçant néanmoins le nez dans une légère grimace alors qu'elle croquait quelque chose de dur. Elle tenta de reprendre rapidement un air amusé, mais laissa le temps à son cerveau de comprendre qu'elle avait un entier biscuit à manger et qu'il ne devait en aucun cas lui demander de faire la fine bouche!

Une idée s'instaura tout de même dans son esprit alors qu'elle imaginait Lawson déguster ou plutôt tenter d'apprécier le goût différent et trop sucré des biscuits, consciente que si elle ne disait rien, Dolly risquait de les lui donner, heureuse et fière. Et si Lawson décidait qu'elle n'était pas suffisamment douée en cuisine pour qu'elle en vaille la peine? « Tu sais, j'ai déjà... » connu mieux. Ella ne fut toutefois pas capable de détruire ses espoirs et préféra rajouter : « Ils sont peut-être un peu trop sucrés, mais ils sont très bons! » Elle prit une nouvelle bouchée et espéra avoir le temps de prévenir Lawson que l'intention était bonne, mais que les biscuits ne goûtaient sans doute pas comme il se les imaginerait.

Lorsqu'elle posa de nouveau les yeux sur les mains et les avant-bras de la jeune femme, elle fronça de nouveau les sourcils, curieuse. « T'as quoi, là? Tu sais, y'a des moyens plus efficaces pour réchauffer nos mains que les foutre dans le four... » Légèrement moqueuse, mais très intéressée, elle s'était légèrement avancée sur le rebord du plan de travail, comme si elle s'attendait à entendre un secret de la bouche de Dolly. Parlant de secrets, elle ne put s'empêcher de demander, sur le ton de la confidence: « Au fait... Lawson... Tu l'aimes bien, non? » Un léger sourire aux lèvres, les yeux pétillants de malice, elle espérait vraiment être témoin d'un scoop, qu'elle lui dise que oui, il l'intéressait beaucoup, qu'elle en était amoureuse même, pourquoi pas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptyVen 26 Nov 2010 - 14:11

Dolly regarda avec attention la jeune demoiselle piquer un cookie et le fourrer allégrement dans sa bouche. A première vue, elle était réellement contente d'avoir l'honneur de les goûter mais cette joie n'allait malheureusement pas durer. Les mains jointes sur ses genoux, l'arachnologue de renom fixait son hôte de dix ans sa cadette avec une appréhension évidente. C'était comme si à cet instant, elle détenait sa vie entre ses mains. C'était sans doute disproportionné mais Dolly n'était pas connue pour faire dans la demi-mesure. Le froncement qui barra le front d'Ella ne lui annonça rien de bon mais elle préféra ne pas sauter sur les conclusions trop vite et laisser à la demoiselle exprimer par des mots son avis. Il y avait certes le risque que ça soit moins révélateur qu'une expression spontanée mais il y avait aussi la possibilité que les mots soient plus éloquents. Ce fut d'ailleurs le cas puisque grâce à Ella, Dolly apprit que ses biscuits étaient trop sucrés. Bondissant à terre, elle se mit à farfouiller dans son panier et coupa un biscuit en deux avant de fourrer la moitié entière dans sa bouche … Et d'immédiatement regretter. Grimaçant tout en mâchant, elle finit par engloutir ce bout avec difficulté mais dans son intégralité. L'air piteux, elle regarda Ella, visiblement désolée de lui avoir présenté des gâteaux si peu réussis. « Ils sont écœurants, tu veux dire. » Elle leva les yeux au ciel et remballa ses cookies, décidée à ce que Lawson ne les voit jamais. « J'ai voulu faire ma maligne en doublant les doses … Ce n'était pas une brillante idée. Pourtant, c'était logique. Je ne comprends pas. » Secouant la tête, elle semblait plus parler pour elle-même que pour la demoiselle toujours assise sur le buffet de sa cuisine. Elle finit pourtant par sortir de ses commentaires personnels lorsqu'elle entendit la remarque que fit Ella à l'égard des blessures de ses mains.

Dans un premier temps, les doigts de Dolly se crispèrent dans un geste défensif mais finirent par se détendre tandis que son esprit reprenait le contrôle. Ce n'était qu'une question, une simple et anodine question. Incapable de mentir à tout vent, la jeune femme décida d'être sincère lorsqu'elle lui répondit. Elle ne négligea pas, bien entendu, de buter sur sa phrase qui sous-entendait qu'elle était stupide au point de prendre son four pour l'aura agréable d'un foyer de cheminée. « Je n'ai pas essayé de me les réchauffer, ça serait idiot. Mon ancienne maison a brûlé. Ma mère et moi étions là et on a bêtement essayé de sauver quelques unes de nos affaires. Heureusement, on s'en est sortie avec juste quelques brûlures, rien de bien méchant. » Elle caressa ses marques rosées avec douceur, comme si elle se remémorait la scène et sembla un instant perdue dans ses pensées. Elle n'était pas ressortie avec un traumatisme quelconque de cet incendie : c'était ainsi, leur maison avait prit feu et elle et sa mère avaient du évacuer à contre cœur. L'expérience n'était pas l'une des plus agréables à vivre, c'est sûr, mais elle fut instructive.

Vint enfin le moment où Ella lui posa la question qui surpris la jeune femme. Ce n'était pas de l'embarras qui la prit à cet instant mais juste un grand point d'interrogation, ne comprenant pas pourquoi elle sautait du coq à l'âne de cette manière. Faisant de grands yeux, elle leva le visage vers Ella avec la très nette expression de celle à qui on vient de réciter l'alphabet en irakien. Prudemment, elle prit tout de même la parole, entre incompréhension et méfiance. Était-il réellement possible que Dolly qui agissait exactement comme pourrait le faire une potentielle petite amie ne réalise pas du tout justement le degré ambiguë de ses actes ? Visiblement, oui c'était possible. « C'est le meilleur, mais je pense que je ne t'apprends rien. Il a définitivement égayé mon quotidien à Ocean Grove, c'est toujours un plaisir de le voir. » Elle n'avait pas répondu par un « oui » ou un « non » à sa question parce qu'elle n'était pas sûre d'en être capable. Le verbe « aimer » portait trop à confusion : dans l'esprit de Dolly, aimer c'était reconnaître comme digne d'intérêt et de dévouement et dans ce cas ci, oui, elle aimait Lawson. Mais elle avait appris à ses dépends que ce verbe signifiait aussi pour beaucoup une attirance magnétique, une sorte de passion incontrôlable et ça, ce n'était pas quelque chose d'envisageable pour la jeune femme qui ne voyait là qu'un mythe et la triste expression d'une faiblesse d'esprit. Oui, l'amour avec un grand A, celui des romans intemporels et des chansons larmoyantes n'existait pas pour Dolly Missoni.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY EmptySam 27 Nov 2010 - 1:57

Si Ella haussa doucement les épaules lorsque Dolly prit un biscuit pour y goûter, elle eut du mal à garder son sérieux lorsque la jeune femme affirma qu'ils n'avaient rien de comestible. L'adolescente avait déjà vu pire, mais elle avait déjà vu mieux. Faut croire qu'il lui restait encore un bout de chemin à faire! Intriguée néanmoins par les marques sur les bras de la future copine de Lawson, elle osa demander ce qui s'était passé, la curiosité l'emportant sur la bienséance. « Je n'ai pas essayé de me les réchauffer, ça serait idiot. Mon ancienne maison a brûlé. Ma mère et moi étions là et on a bêtement essayé de sauver quelques unes de nos affaires. Heureusement, on s'en est sortie avec juste quelques brûlures, rien de bien méchant. » Surprise par la révélation, Ella ouvrit grand les yeux et prit sur elle pour se taire malgré toutes les questions qui lui venaient à l'esprit. Elle ne connaissait pas suffisamment Dolly pour l'importuner davantage et préférait attendre que la tension, palpable, soit retombée avant de se montrer curieuse. « Vous avez eu de la chance, quand même! » fit-elle simplement en classant l'information dans un coin de sa tête pour lui poser les questions qui la démangeaient un autre jour.

Elle préféra de loin enchaîner avec ce qu'elle pensait de Lawson, ce qui eut pour effet, et Ella s'en aperçut clairement, de mettre Dolly légèrement mal à l'aise. Ce n'était pas spécialement son but, elle avait simplement voulu connaître les sentiments qu'elle éprouvait à son égard. « C'est le meilleur, mais je pense que je ne t'apprends rien. Il a définitivement égayé mon quotidien à Ocean Grove, c'est toujours un plaisir de le voir. » Un peu déçue de ne pas avoir une grande déclaration à l'égard de son tuteur, Ella plissa le nez et mit pied à terre en haussant les épaules. Au moins, même si la jeune ne lui avait pas dit clairement qu'elle l'aimait, Ella en conclut qu'elle l'appréciait. C'était déjà ça! « C'est bien! Parce que je pense que lui aussi, il t'aime beaucoup! » Amusée, elle releva les mains comme si elle ne savait pas de quoi elle parlait, alors qu'au même instant, une voiture se garait dans la cour. Étirant le cou afin de s'assurer que c'était bien Lawson, elle alla l'accueillir en laissant Dolly dans la cuisine, un petit sourire en guise d'au revoir.

Lorsque son tuteur ouvrit la porte avec quelques paquets, il n'eut même pas le temps de dire deux mots qu'Ella s'en emparait en lui glissant un : « Je m'en occupe! T'as une invitée dans la cuisine! » Rayonnante, l'adolescente eut une moue malicieuse avant d'entraîner les achats de Lawson un peu plus loin, sans même les regarder. Il y avait décidément quelque chose de plus intéressant qui se passait dans la maison et les sacs étaient bien la moindre de ses préoccupations. Elle grimpa les escaliers, mais se cacha derrière le mur afin d'écouter ou du moins, d'essayer d'entendre la conversation qu'ils avaient, vivement intéressée. Elle ne connaissait malheureusement pas beaucoup Dolly et elle ne pouvait pas non plus affirmer connaître Lawson, mais de son point de vue, ils allaient bien ensemble! Et décidément, c'était presque évident que Lawson l'aimait bien, il ne lui aurait sans doute pas parlé d'elle sinon. Elle finit toutefois par rejoindre sa chambre, un petit sourire aux lèvres, fière de son coup.

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Vide
Message(#) Sujet: Re: MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

MAYBE YOU'RE IN LOVE WITH HIM! | DOLLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-