AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
Nike Waffle Trainer 2
Voir le deal
74.97 €

Partagez | 
 

 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyJeu 21 Oct 2010 - 22:08

    Le courage n’était pas au rendez-vous visiblement. Aucun n’avait pû dire aux enfants ce qui se passait. Anton essayait de faire de son mieux pour paraître calme mais à l’intérieur, il était tendu. Ne voulant pas montrer qu’il était tendu, il essaya de calmer Lily et la prit dans ses bras. Puis, il l’embrassa et lui expliqua qu’il valait mieux qu’ils parlent tout de suite aux enfants sinon ils risquaient de se défiler. Allant donc au salon, Anton s’assit dans le fauteuil et laissa Lily prendre place sur l’accoudoir. Voyant les enfants face à eux, Anton se sentait vraiment mal. Il s’attendait à tout venant de la part des enfants, mais il savait aussi qu’il pouvait être surprit en bien comme en mal. Il penchait plus vers le mal mais il espérait que ça ne soit pas le cas. Entendant alors Nathan et Alice parler, Anton soupira doucement. Puis ce fut au tour de Joy de les presser un peu plus. Se passant une main sur la nuque, il n’était vraiment pas à l’aise. Voyant le regard de la jeune femme, Anton savait qu’ils devaient y passer.

    On a quelque chose d’important à vous dire et on aimerait que vous nous écoutiez jusqu’au bout avant de dire ou faire quoi que ce soit.

    Il n’eu pas de réponses de la part des enfants. Apparemment ils étaient d’accord pour écouter, mais ils semblaient impatients. Dire que dans quelques secondes ils ne seraient plus aussi impatients. Regardant Lily, il se décida à parler. Posant à nouveau les yeux sur les enfants, il les regardait tout les trois.

    D’ici quelques semaines il va y avoir des changements. Lily et moi avons à faire face à un évènement qui nous est tombé dessus sans qu’on s’y attende.

    Il n’arrivait pas à le dire. Il aurait besoin de l’aide de Lily parce qu’il ne trouvait pas de façon posé de le dire. Il ne voyait que la façon d’être direct et ça n’était sans doute pas la meilleure des solutions. Le tact de Lily serait donc le bienvenue. Il le lui fit comprendre en la regardant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 22 Oct 2010 - 21:57

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    Finalement, l'annoncer aux enfants s'annonçait bien plus difficile que prévu. Premièrement, les enfants se montraient fort impatients et deuxièmement, les deux adultes ne semblaient finalement pas prêts à dévoiler la vérité sur la grossesse de la brunette. Devaient-ils cependant considérer la situation comme désespérée ? Non, ou tout du moins, Lily osait croire qu'il y avait encore un espoir, un tout petit, mais encore un malgré tout. Ils devaient avouer la vérité aux enfants maintenant avant qu'ils ne s'en rendent compte par eux-même ce qui entrainerait une guerre familiale.

    Bref, préférant laisser Anton commencer se doutant cependant qu'elle aurait à terminer et donc à faire l'annonce de la venue du bébé seule, Lily prit sur elle en voyant les regards étranges des enfants sur eux. Ils sentaient le mauvais coup, Lily le lisait parfaitement dans leurs trois petits regards d'enfants encore à peu près innocents. Nathan le premier semblait déjà avoir comprit ce qui n'était définitivement pas possible. Elle devenait paranoïaque là.

    La manière d'amener le sujet d'Anton n'était vraiment pas la meilleure, mais Lily ne pouvait nullement lui reprocher sachant pertinemment qu'elle ne s'en sortirait certainement pas mieux lorsqu'il serait venu pour elle le moment de dire toute la vérité aux enfants. Bon sang, ce qu'elle pouvait paniquer à l'idée de leur réaction. Nathan allait la haïr de vouloir le replacer par un autre enfant – alors que ce n'était franchement pas ça. Comme si elle avait demandé à tomber enceinte aussi...

    Le moment, son moment arriva finalement bien plus rapidement qu'elle ne l'avait souhaité. Anton ne savait comment leur annoncer les choses, alors il se tournait péniblement vers elle lui demandant de cette manière de l'aide, et très vite si possible. Prenant sur elle bien que la brunette soit présentement morte de peur, elle décida de se lancer. Comme on dit bien souvent, qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Voilà pourquoi elle tenta soudainement le diable, et encore, c'était finalement peu dire.

    « Écoutez, ce que Anton essaie de vous dire c'est que...je suis enceinte. »

    Un silence affreux, et palpable fit soudainement son apparition dans le salon. Ça, c'était finalement pire que tout, pire que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Ils ne réagissaient pas, mais alors pas du tout dans le genre ! N'avaient-ils pas comprit ? Pas entendu peut-être ? Pourquoi étaient-ils aussi...calmes ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 22 Oct 2010 - 22:16

    Les choses étaient finalement plus compliquées qu’il ne l’avait pensé. Pourquoi est-ce qu’il était aussi tendu ? Les filles aimaient Lily et elles avaient acceptées de l’appeler maman. C’est même elles qui l’avaient demandés. Enfin surtout Joy, mais quand même ! Pourtant plus le moment de parler approchait et plus Anton se sentait tendu. Il finit par voir que Lily ne se sentait pas prête à parler, alors il commença. Il annonçait les choses un peu comme ça lui venait à l’esprit. Il se demandait alors s’il n’aurait pas dû déjà préparer la façon d’annoncer les choses. Expliquant donc que les choses allaient changés dans peu de temps, il ne pû en dire plus sans l’aide de Lily. Dire ça comme ça, n’était pas ce qu’il voulait. Il essayait de mettre les formes même si c’était compliqué. Mais se tournant vers Lily, il essaya de trouver un soutient de sa part. La laissant alors parler, il fut surprit qu’elle le dise aussi ouvertement, mais il ne laissa rien paraître attendant de recevoir des insultes ou tout autres propos de la part des enfants.

    Seulement il fut surprit de ne pas avoir de réaction. Pas de mots, pas d’actions. Il devait ça prendre comme un signe positif ? Il n’en était pas vraiment certain et le cauchemar commença au moment où Joy commença à pleurer silencieusement et qu’elle se leva pour partir en courant vers l’étage. Le première grande venait d’explosé et il laissa Joy partir. Elle avait besoin de temps et il n’irait pas la voir tout de suite. S’il faisait ça elle se braquerait et il savait que ça n’était pas du tout ce qu’il désirait. Posant alors son regard sur les deux plus âgés, il ne vit rien sur le visage d’Alice qui laissait paraître une émotion. Cependant, il vit Nathan se triturer les doigts. Sans aucun doute un tic lui venant de Lily quand elle était tendue. Ca semblait être la même chose pour lui et il devait se contenir pour ne pas craquer. Mais Anton reposa son attention sur Alice qui ne disait toujours rien mais qui cette fois-ci le fixait droit dans les yeux.

    Vas-y.

    Il savait qu’en donnant son feu vert elle pourrait se permettre de parler mais pas avant.

    Pourquoi ?
    Pourquoi quoi ?
    Pourquoi vouloir un autre enfant ? Il y a Nathan, Joy et moi.
    On le sait mais on n’avait pas prévu d’avoir un autre enfant.

    Alice semblait assimilé ce qui lui était dit et elle semblait également réfléchir à tout ça. Par moment Anton aurait préféré qu’elle fasse comme Joy et qu’elle pleure et aille s’enfermer dans sa chambre. Regardant alors Nathan, il voyait que le petit garçon se retenait, mais il semblait sur le point de craquer et ça Anton le voyait très clairement. Posant sa main sur la cuisse de Lily, il la regarda ne sachant pas comment gérer Nathan. Il ne le connaissait pas assez et il voulait que la jeune femme essaye de commencer à voir ça seule avant de l’épauler.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyDim 24 Oct 2010 - 17:45

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    L'annonce avait été brutale, et encore, « brutale » n'était sans doute pas un mot assez fort pour exprimer ce qu'avaient ressenti les enfants à ce moment-là. Lily venait tout de même de leur annoncer qu'elle attendait un enfant, ce n'était pas rien, et cela se comprit lorsqu'ils virent Joy en larmes partir du salon. D'accord...Anton avait visé juste en disant tout à l'heure que sa réaction risquait d'être difficilement gérable. Certes, la fuite pouvait paraître être la solution la plus facile, mais au contraire, Lily savait pertinemment que cela signifiait beaucoup et que rien de ce que cela signifiait n'était bon. Restait encore à gérer les deux autres cependant qui étaient encore dans le salon et qui ne semblaient plus franchement dans leur assiette non plus. La soirée s'annonçait difficile, pour tout le monde.

    Écoutant ensuite la jeune Alice leur demander pourquoi un autre enfant, Lily laissa Anton répondre, elle n'aurait même pas su quoi lui répondre à vrai dire. Tant de pourquoi et si peu de réponses qui pourraient convenir. Une véritable catastrophe pour la brunette qui était, rappelons-le, tout de même psychologue à l'enfance et qui était habituée à ce genre de questions débutant par un pourquoi bien prononcé et sur quoi tout reposait toujours.

    Observant finalement son fils, Lily le vit qui jouait avec ses doigts et qui avait les yeux rivés dessus. Il se renfermait sur lui-même. Ah non ! Pas ça...tout sauf ça. Lily ne voulait surtout pas que son fils se sente également de trop.

    « Nathan, tu veux bien venir avec moi un instant, s'il te plait ? »
    « Je veux rentrer. »
    « Chéri... »
    « Je vais aller vivre avec papa alors ? »
    « Nate, vient avec moi. »


    Lily se leva et emmena son fils qu'elle se força à prendre dans ses bras, comme lorsqu'il était plus jeune. Bon sang, qu'il était difficile de porter un enfant de bientôt dix ans. L'emmenant dans la cuisine, Lily le déposa doucement sur la table et se recula quelque peu question de bien le voir. Il était tellement beau, d'ailleurs plus il grandissait, plus il ressemblait à son père, c'était un fait indéniable et Lily était très contente de cela.

    « Il n'est pas question que tu ailles vivre chez ton père. A moins que tu le désires. »
    « Non...enfin, je crois pas. »
    « Pourquoi m'as-tu demandé ça alors ? »
    « Parce que comme tu...et ben tu veux plus de moi. »
    « Nathan, tu sais très bien que ça ne risque pas d'arriver, tu es mon fils, je t'aime, tu en doutes ? »
    « Non mais lui tu l'aimeras aussi. »
    « Évidemment. Ce sera aussi mon enfant, mais ça ne changera rien quant à toi Nate. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyDim 24 Oct 2010 - 18:07

    Joy était dans sa chambre et Anton savait qu’elle était en train de pleurer. Seulement il savait aussi que s’il allait la voir tout de suite ça se passerait vraiment mal. Donc il préféra se concentrer sur les plus grands. Ils restaient assit dans le canapé et semblaient chercher quoi dire. Anton voyait que Nathan se contenait et il ne savait pas quand il allait parler. Ce fut Alice qui prit la parole et Anton essaya de lui répondre au mieux. Voyant que sa fille assimilait les paroles, le pédiatre laissa Lily alla avec Nathan dans la cuisine. Fixant sa fille, Anton la vit qui le fixait dans les yeux. Ce regard voulait dire qu’elle ne savait pas comment elle devait réagir ce qui ne plaisait pas à Anton. Lui faisait signe de le rejoindre, il la vit venir sur ses genoux. L’entourant de ses bras, il soupira doucement et la regarda dans les yeux. Elle avait besoin de pouvoir lire dans son regard sans avoir à écouter des mots qu’il pourrait lui dire. La laissant le dévisager, il la sentit poser sa tête sur son torse et il attendait patiemment qu’elle prenne la parole.

    Joy et moi on devient quoi ?
    Des grandes sœurs.
    Tu nous aimeras quand même ?

    Se redressant dans le fauteuil, il fixa Alice dans les yeux.

    Je vous aimerais toujours autant qu’aujourd’hui. Vous êtes mes filles et rien ni personne ne pourra changer ça.
    Mais Joy ?
    Je dois voir ça avec elle.
    Tu veux que je vienne ?

    Souriant en regardant Alice, il l’embrassa sur le front.

    Non, je dois le faire seul, mais merci de le proposer.
    De rien. Tu crois que Nathan va le prendre comment ?
    A vrai dire je n’en sais rien.

    Laissant à nouveau Alice poser sa tête contre son torse, Anton fronça les sourcils et ferma les yeux. Pour la plus grande elle semblait avoir poser les premières questions. Anton savait que les autres viendraient plus tard s’il y en avait. Mais le pédiatre fut sortit de ses pensées en sentant qu’on tirait sur son pantalon. Ouvrant les yeux, il vit Joy en pleure qui le regardait.

    J’ai ... droit ... à ... une ... place ?
    Evidemment.

    Ouvrant ses bras, il laissa Joy rejoindre sa sœur contre lui. Les gardant dans ses bras, il les berça doucement. Il laisserait également à Joy le temps de poser les questions qu’elle voudrait. Mais pour le moment elle semblait vouloir pleurer, alors il la laissa faire avec Alice qui restait également contre lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyJeu 28 Oct 2010 - 15:11

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    Lily ne s'était pas non plus attendue à ce que les choses se fassent d'une manière facile, non, elle n'était pas idiote au point de croire que leurs enfants allaient bien prendre la nouvelle. Cependant, la brunette avait innocemment pensé qu'ils réagiraient un peu différemment. Mais comment leur en vouloir ? C'était une grosse claque qu'ils venaient de se prendre, delà comment leur reprocher leur réaction ? Ce n'était tout bonnement pas envisageable.

    « Papa va pas être content tu sais. »

    A vrai dire, Lily se fichait pas mal de savoir si oui ou non Thomas, son ex-mari, allait bien prendre la nouvelle. Il n'aurait pas son mot à dire après tout, bien qu'ayant été marié à cette femme durant longtemps, il pourrait penser en avoir le droit. Pas selon Lily. Delà, s'il lui venait à l'idée de lui faire ne serait-ce qu'un tout petit reproche, et bien la psychologue l'enverrait balader comme il se devait, et il devrait tout simplement accepter la situation, bien qu'elle ne le regarde en aucun cas cependant.

    « Oui, je le sais Nate. Seulement ton père n'a rien à dire là-dessus. Nous sommes divorcés, et même si je sais que tu as encore beaucoup de mal à accepter ça – ce que je comprends tout à fait – le fait est que ton père, comme moi, dont refaire sa vie. »

    Bon, c'est vrai, l'idée même de penser au fait que Thomas referait sa vie la répugnait, lui faisait mal même, mais ça, c'était normal. Lorsqu'on quitte un homme après plus de dix ans de mariage, il semble difficile de se dire « chouette, il va refaire sa vie, faire l'amour à une autre, la rendre heureuse ». Non ça, elle ne pouvait évidemment pas y songer, c'était trop douloureux, bien qu'elle n'ait plus de sentiments pour lui. N'en avait-elle cependant réellement plus ? On efface pas dix ans de sa vie comme ça, et tout le monde le savait parfaitement, Lily la première, malheureusement d'ailleurs.

    « Tu veux bien qu'on retourne dans le salon ? »

    Il semblait fort hésitant quant à retourner là-bas, et affronter ainsi l'homme qu'il pouvait apparemment dorénavant voir comme son beau-père. Une fois encore, comment pouvaient-ils lui en vouloir ?!

    « J'ai pas tellement le choix. »

    Maugréa t-il ce qui fit sourire sa mère qui l'embrassa sur la tempe par la suite pour finalement le faire descendre de la table et retourner avec lui au salon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyJeu 28 Oct 2010 - 19:07

    Anton ne pensait pas que Joy serait revenue près de lui. Il pensait devoir aller dans sa chambre pour la consoler, mais apparemment pas. Elle avait besoin de lui ce qui lui fit plaisir. Mais il ne devait pas le montrer, il se devait de rester sérieux et d’attendre ce qu’elle avait à lui dire. Assit dans le fauteuil, Anton berçait tranquillement ses filles. Apparemment le silence serait de mise pendant quelques minutes. Le pédiatre entendait tout de même parler dans la cuisine et il savait alors que Lily avait pû discuter un minimum avec Nathan. C’est alors qu’il sentit la main de Joy s’accrocher au col de son tee-shirt. Se laissant faire, il savait que c’était le signal pour qu’elle commence à parler.

    Tu nous aimeras toujours pareil ?
    Oui.
    Même moi ?
    Pourquoi pas toi ?

    Voyant la fillette se redresser, Anton passa un doigt sur ses joues pour enlever les larmes qui avaient coulées.

    Parce que tu n’es pas vraiment mon papa.
    Je sais mais pour moi tu es ma fille, tout comme Alice et le bébé qui va arriver.
    Pas avec Nathan ?
    C’est plus compliqué.
    Pourquoi ?
    Nathan est comme toi. On n’a pas le même sang. Toi sur les papiers, tu es ma fille, mais Nathan n’est pas mon fils.
    Il pourrait l’être.
    Il a déjà un père Joy.
    Donc il ne sera pas notre frère ?
    Ca il faut le voir avec lui. Ca n’est pas à moi de décider ce genre de choses.

    Joy se blottit à nouveau contre Anton. Elle semblait hésiter sur certaines choses, mais le pédiatre voulait lui laisser le temps de penser et de parler ensuite. Voyant qu’Alice était dans la même situation, il garda encore ses filles dans ses bras, les laissant faire comme elles voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 15:04

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    « Oh... »

    Lily ne vouait surtout pas interrompre Anton et ses filles en revenant dans le salon avec son fils. Seulement, cela semblait finalement un petit peu trop tard, qu'importe, il ne semblait pas lui vouloir le moins du monde, parfait. Lui souriant, elle regarda son fils dans les yeux. Nathan était adorable, et elle ne pouvait nullement en lui vouloir de ne pas très bien prendre la nouvelle de sa grossesse, bien au contraire, il avait dix ans, bientôt onze, alors évidemment il était fort habitué à être fils unique, et maintenant, les choses allaient changer. Il y a de quoi en chambouler plus d'un avec ce genre de choses quand même.

    « Les enfants, je pense que vous avez aussi besoin d'en parler entre vous... »

    Sous-entendu ? Ne pouvaient-ils pas aller dans la chambre de l'une des filles laissant ainsi leurs parents seuls un moment ? Lily avait besoin de parler avec Anton présentement, et bien que ce ne soit pas tellement le moment pour laisser les enfants seuls, la brunette devait impérativement parler à son compagnon.
    Voyant les enfants hésiter un instant, Lily les remercia en les voyons finalement tous filer. Ils étaient adorables. Vraiment.

    « Il fallait que je te parle. »

    Se rapprochant d'Anton, elle vînt tranquillement prendre place sur les genoux de son compagnon. Elle semblait soudainement quelque peu nerveuse, et pour cause, ce que lui avait dit Nathan au sujet de Thomas la tracassait dorénavant. Elle savait qu'elle allait devoir l'annoncer à son ex-mari, génial. Mais comment allait-elle faire ça, et surtout, comment Anton allait-il prendre cela ? Allait-il ne serait-ce qu'accepter qu'elle l'annonce à Thomas déjà ?

    « J'aimerai l'annoncer à Thomas...enfin ce n'est pas que j'aimerai mais, je ne me vois pas lui cacher une chose pareille. De toute façon, il s'en rendra compte à un moment donné. Alors j'aimerai autant prendre les devants, et puis, tel que je connais Nate, il finira par cracher le morceau à son père si je ne le fais pas avant lui. »

    Outch, il fronçait déjà les sourcils, c'était mauvais signe ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 15:14

    Ce genre de moments câlins, ça manquait à Anton, mais là il savait que ça n’était pas pour les mêmes raisons que d’habitude. Il devait rester là avec les filles et leur faire comprendre qu’elles seraient toujours importantes à ses yeux. Ca n’était pas parce qu’un bébé allait arriver qu’elles n’existeraient plus. Tout comme Nathan d’ailleurs. Anton se demandait alors si Lily avait pû lui parler et surtout si le petit garçon n’avait pas trop mal prit les choses. Un mouvement dans la pièce le fit sortir de ses pensées. Fixant alors Lily et Nathan qui les regardaient, Anton esquissa un sourire. Les filles virent aussi les Bowen et se redressèrent sauf Joy qui restait collé à Anton. Ecoutant alors Lily parler, le pédiatre savait que la jeune femme voulait lui parler seul à seul. Embrassant les filles, il croisa brièvement le regard de Nathan. Apparemment ils auraient à parler à un moment donné tout les deux, mais Anton ne savait pas encore quand et encore moins comment ça allait se passer. Souriant à Lily, l’homme vit qu’elle semblait tendue.

    Je l’avais comprit.

    La laissant s’asseoir sur ses genoux, il l’entoura de ses bras et la regarda. Il voyait que quelque chose la tracassait mais il ne savait pas encore quoi. Mais vu comment elle était, ça semblait véritablement très important pour eux deux. La laissant prendre son temps, il l’écouta ensuite parler. Ah Thomas ! Il aurait dû s’en douter. Elle avait sans doute raison, elle devait en parler à son ex mari. Même si Anton n’aimait pas ça du tout, il savait que la jeune femme avait raison. Fronçant les sourcils, il soupira doucement et fixa Lily dans les yeux.

    Tu veux que je vienne avec toi ?

    Haussant un sourcil, il continua de fixer la jeune femme. Peut-être qu’elle voudrait qu’il soit là. Même s’il doutait vraiment que sa présence soit la bienvenue, il préférait proposer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il était désormais le compagnon de Lily et qu’il ne se voyait pas la laisser aller voir son ex mari sans la soutenir.

    Mais si tu ne veux pas je comprendrais parfaitement.

    Il ne voulait pas qu’elle se sente obligé de répondre oui à sa demande. Ca n’était pas la mettre au pied du mur qu’il voulait, mais plutôt qu’elle comprenne qu’il la soutenait et qu’il serait là si elle avait besoin de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 16:09

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    « Non, je dois faire ça seule. De toute façon manière, ça fait un moment maintenant que Thomas et moi devons avoir une discussion sérieuse. J'ai l'impression que je ne pourrais pas correctement avancer si lui et moi on ne met pas cartes sur table une dernière fois. »

    A parler de cette manière, Lily avait l'impression d'être une ancienne mafieuse qui, ayant quitté la Mafia, a des comptes à rendre une dernière fois en espérant que ce soit la bonne. C'était tout simplement pathétique comme situation, cependant elle semblait forcée de passer par-là pour aller « mieux » par la suite, alors autant qu'elle le fasse. Passant une main dans la nuque de son compagnon, ses doigts se mirent machinalement à la lui caresser avec douceur. Elle avait prit l'habitude de le faire avec Anton, sans tellement savoir pourquoi cependant.

    « Bon, on ne va pas vous déranger plus longtemps. »

    Il était grand temps de rentrer, et Lily en avait bien conscience, Nathan et les filles avaient cours le lendemain ainsi il était du devoir de leurs parents de les coucher à une heure respectable. Mais avant cela, il fallait qu'ils dinent, qu'ils vérifient leur devoir et après, au lit « pour un bon gros dodo » ; c'était la formule qu'employait Lily envers son fils lorsqu'il était plus petit.

    « On se voit demain au travail de toute manière... »

    Lui souriant, elle vit soudainement l'air quelque peu contrarié de son compagnon, que se passait-il brusquement pour qu'il affiche un air pareil ? A croire qu'elle venait de dire une bêtise, ce qui ne semblait pourtant pas être le cas d'après elle. Ils allaient vraiment se voir le lendemain matin, il n'y avait pas de souci par rapport à ça. Alors que se passait-il ?

    « Anton, je dois vraiment y aller. Nathan n'a pas encore dîné, et demain il a école, tout comme tes filles d'ailleurs. »

    Peut-être s'attendait-il à ce qu'ils dinent tous ensemble au moins ce soir, pour voir ce que cela pouvait donner. Qu'en savait-elle ? S'il ne lui disait rien, elle n'allait pas pouvoir tout deviner non plus toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 16:26

    Il était là pour la soutenir et Anton voulait qu’elle le sache. Mais elle voulait voir Thomas seule ce qu’il pouvait comprendre. Seulement à chaque fois qu’il savait Lily avec Thomas, le pédiatre avait peur qu’ils ne retombent dans les bras l’un de l’autre. Lily disait l’aimer et il la croyait, seulement il ne connaissait pas Thomas et c’es en lui qu’il n’avait pas confiance. Ils avaient été mariés et avaient eu un fils, évidemment ils avaient beaucoup de choses en commun et c’est ça qui faisait peur au pédiatre, mais il ne le dirait jamais. Il avait confiance en Lily et il ne voulait pas qu’elle croit le contraire. Acceptant alors ce qu’elle lui disait il n’ajouta rien à ce sujet. Si elle préférait le faire seul, il la laisserait faire. Mais il garderait un œil sur Thomas même de loin. La laissant lui caresser la nuque, Anton ne pû s’empêcher d’esquisser un sourire. Il aimait bien quand elle faisait ça même s’il ne le lui avait jamais dit. Puis l’écoutant alors parler, il fronça les sourcils et fit une grimace. Elle voulait rentre avec Nathan seulement Anton n’en avait pas envie. Bon d’accord c’est Lily qui aurait sans doute le dernier mot, mais il n’avait pas envie qu’elle parte maintenant même s’ils avaient passés une grande partie de la journée ensemble. Sortant alors de ses pensées, il fixa Lily qui attendait une réponse.

    Vous pouvez rester dîner ici.

    Il avait laissé sa phrase en suspend pour voir la réaction de Lily. Il voyait qu’elle semblait réfléchir, mais ce qu’il n’aimait pas c’est le fait qu’elle avait un visage neutre et donc elle devait réfléchir mais sans montrer à Anton si son idée était bonne ou pas.

    Et puis Alice pourra alors dormir avec Joy dans sa chambre et Nathan aura la chambre d’Alice.

    Il prit un visage tout à fait innocent et au sourire de Lily, il comprit qu’elle voyait où il voulait en venir.

    Enfin je ne fais que proposer.

    Il embrassa la jeune femme dans le cou et la regarda à nouveau. Il ne devait pas trop sourire sinon il se ferait encore plus démasqué qu’il ne l’était déjà.

    Sauf si Nathan ne se sent pas prêt à dîner et dormir avec nous.

    Il venait juste d’y penser. Peut-être que Nathan lui ne verrait pas ça d’un très bon œil. Il aurait dû y penser avant de proposer tout ça. Alors, il regarda à nouveau Lily pour avoir sa réponse même s’il savait que si elle acceptait, ils devraient voir ça avec les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 17:29

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    Connaissant Anton, elle savait bien que sa proposition n'était pas anodine, mais elle savait également que s'il la faisait c'était pour amener tout doucement le sujet d'un emménagement ensemble avec les enfants. Seulement, n'était-ce pas un peu trop tôt pour parler de tout ceci aux enfants ? Ils venaient tout de même d'apprendre quelque chose de déjà difficile à accepter pour des enfants de leurs âges alors bon...

    « Ta proposition est adorable, seulement...je ne veux pas le brusquer, il vient d'apprendre qu'il va avoir une petite sœur ou bien un petit frère, ça lui fait déjà assez bizarre comme cela. Je ne veux pas trop lui en demander en une seule fois, tu comprends ? Ça va un peu trop vite pour lui je crois. Je dois lui laisser du temps pour tout cela. C'est tout nouveau pour lui et...il n'est pas encore habitué à voir un autre homme avec moi... »

    Lui souriant de manière à vouloir le rassurer, la brunette se trahit elle-même en se mordillant la lèvre inférieure, un vieux tic qu'elle avait acquit au file des années qui lui valait aujourd'hui d'être aussitôt démasquée lorsqu'elle mentait, ou tout du moins qu'elle ne divulguait pas toute la vérité.
    Le fait est que Lily ne se sentait pas encore prête à diner avec les Fosters, dormir avec Anton tout en sachant les enfants dans la pièce d'à côté, enfin toutes ces choses...elles effrayaient Lily, bien qu'elle aime énormément Anton et qu'elle souhaite vivre avec lui.

    « Je suis désolée, c'est trop tôt , je veux le ménager encore un peu. Il n'a que dix ans. Tout comme Alice. Et puis...Joy ne semble pas très bien non plus, on va vous laisser, tu as sans aucun doute besoin de parler avec tes filles. »

    C'est ça Lily, continue comme ça, tu ne fais que t'enfoncer progressivement mais sinon tout va pour le mieux. L'embrassant brièvement, la brunette se leva ensuite et se dirigea tranquillement vers l'escalier, bien décidée à appeler Nathan pour qu'il descende. Anton rentrer maintenant, c'est ce qu'il y avait de mieux à faire présentement, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 17:43

    Après tout les Bowen étaient là, ils pouvaient bien dîner et dormir ici. Enfin selon Anton oui, il ne les obligerait pas évidemment, mais ce que Lily lui expliqua fit penser autre chose à Anton. Ne faisant que hocher la tête à ses propos, Anton ne disait absolument rien. Seulement quand Lily vint se mordre la lèvre inférieure, ce qu’Anton pensait arriva. La laissant parler, il soupira doucement quand elle se leva. La voyant aller vers les escaliers, il resta dans la fauteuil et la regarda.

    Je proposais juste de dîner et passer cette nuit ici, pas d’emménager ensemble au plus vite. C’était juste un dîner et une nuit rien de plus.

    Fixant la jeune femme il n’ajouta rien en voyant les enfants descendrent les escaliers. Lily ne les avaient pourtant pas appelés, si ? Anton n’avait pas entendu en tout cas et là il vit Nathan qui le fixait sans rien dire. Haussant un sourcil, il comprenait qu’il voulait lui demander quelque chose. Pointant son doigt vers la gauche, il vit Nathan aller vers la cuisine et laissa les filles le suivrent. Se levant du fauteuil, il savait qu’ils devaient avoir soif sinon ils ne seraient pas allés dans la cuisine.

    Papa ?
    Je suis là.

    En effet Anton avait laissé Lily devant les escaliers. Il savait qu’elle ne parlait pas seulement de Nathan en disant qu’il n’était pas prêt. Elle parlait aussi d’elle, ça il en était persuadé, mais il ne voulait pas le lui faire avouer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il préférait qu’elle le lui dise directement et non qu’elle parle de son fils à la place. Attrapant donc des verres pour les enfants, il les servit après avoir écouté chaque boisson désirée. Puis, il laissa les enfants boires et en les regardant il se rendit compte que dans les mois à venir il y aurait souvent ce genre de scènes qui allaient se dérouler sous ses yeux. Sortant de ses pensées, il vit les enfants sortirent de la cuisine et il rangea les verres pour ensuite les rejoindrent. Nathan était devant sa mère et la regardait.

    Ca va maman ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 19:35

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 230610angiescully_nowwhat39 n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 583326hmd5

Je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour...


    Okay, peut-être qu'elle avait du mal à accepter sa nouvelle condition de femme aux côtés d'un homme. Mais comment pouvait-on lui en vouloir franchement ? Elle avait été mariée à un homme qu'elle aimait – retenez l'emploi de l'imparfait – qui, après quelques années de mariage a commencé à la tromper. Elle s'est prise une énorme claque dans la figure lorsque sa meilleure amie lui a apprit la vérité, et aujourd'hui, on lui demande simplement de refaire confiance, de se mettre en ménage, de donner naissance à un enfant, en bref d'être la femme au foyer américaine typique, mais parfaite. Et puis quoi encore ? Lily avait quitté New - York pour retrouver son indépendance. Qu'est-ce que ça avait bien marché dis-donc. Un an après son divorce, la revoilà en couple, avec un homme aussi blessé qu'elle par la vie, et de qui elle est enceinte ! Comprenez qu'elle paniquait très légèrement !

    « Ça va mon cœur, hmm...on rentre ? »
    « Tu veux déjà qu'on rentre ? »
    « Oui, je préférerai. »
    « Bah d'accord. »


    Ce qui était formidable avec Nathan, c'était sa maturité, il savait que, lorsque sa mère n'allait pas pas très bien, il ne fallait pas la contrarier et donc qu'il fallait faire ce qu'elle voulait sans demander son reste. Un peu soumit comme comportement, et pourtant, en agissant de la sorte, Nathan souhaitait tout simplement...protéger sa mère, cette femme qu'il aimait tant depuis des années ! Hé, c'était sa mère tout de même, il ne fallait pas oublier ce fait-là !

    « Vous partez ? »

    Alice...par pitié, qu'elle ne se mette surtout pas en tête de les retenir, Lily n'en avait présentement pas du tout la force. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était rentrer chez elle, aller dans sa chambre et pleurer un bon coup. Tout ce qu'elle vivait en ce moment était tellement trop rapide pour elle qu'elle ne savait plus comment agir pour bien faire.

    « Il vaut mieux qu'on rentre oui. »
    « Mais...il est encore tôt. »
    « Je... »
    « J'ai des devoirs, et maman ne veut pas que je me couche tard. »


    Bon sang, son fils de dix ans venait-il réellement de lui sauver la mise ? Mais oui ! Quel ange, mais quel ange cet enfant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 EmptyVen 29 Oct 2010 - 19:50

    En revenant près des escaliers Anton regarda Nathan et l’écouta parler avec Lily. Le pédiatre savait qu’il n’aurait pas dû réagir ainsi mais c’était plus fort que lui. Ne disant absolument rien, il fut surprit que Alice prenne la parole, mais il n’ajouta rien du tout. Seulement Anton ne pû s’empêcher d’esquisser un sourire quand Nathan prit la défense de sa mère. Il la protégeait toujours autant.

    Oh.

    Allant près de ses filles, Anton posa une main sur les épaules de ses filles et regarda Lily. Il ne savait même pas quoi lui dire pour lui expliquer qu’il n’aurait pas dû avoir se comportement. Soupirant doucement, il regarda Nathan qui mettait sa veste. Il lui restait peu de temps pour réagir, alors il se décida enfin.

    Mon portable sera allumé et je serais à mon bureau demain.

    Ca ne changerait certainement rien à la situation, mais il espérait qu’elle ne lui tiendrait pas rigueur après ce qui venait de se passer. Il était resté regarder Lily, il n’avait pas vu que Nathan avait dit au revoir aux filles. C’est quand il vit Joy tirer sur le pantalon de Lily qu’il se mit à sourire.

    Au revoir.

    La petite fit un bisou à Lily et Alice en fit autant. Laissant les enfants sortir en premier de la maison, Anton laissa Lily passer devant seulement il ne pouvait pas la laisser partir ainsi. L’attrapant par la main, il la fit se rapprocher de lui. La fixant dans les yeux, il n’osa pas l’embrasser même s’il en crevait d’envie.

    Bonne nuit Lily.

    Il continua de la fixer dans les yeux et il ne pû s’empêcher de l’embrasser sur le front. Il n’osait pas descendre à ses lèvres de peur qu’elle le rejette. Alors, laissant les filles revenir dans la maison, il lâcha la main de Lily et la regarda partir avec Nathan. Se retrouvant seul sur le seuil de la maison, il soupira et se passa une main sur le visage. Il avait les filles à aller faire manger et à coucher, mais pour le moment il réfléchissait à tout autre chose. Il ne voulait pas que Lily parte ainsi mais il n’avait pas le choix. Elle ne voulait pas rester et il le comprenait, alors il préféra rentrer chez lui-même s’il aurait préféré la rattraper. Seulement il se devait de s’occuper des filles et c’est ce qu’il fit avant d’aller se coucher à son tour, espérant tout de même que Lily passe le voir le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Vide
Message(#) Sujet: Re: n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour. - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

n°2528 ; je ne pensais pas à avoir à te dire cela un jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-