AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -64%
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
Voir le deal
99.99 €

Partagez | 
 

 Caffè Latte, taille XXL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Caffè Latte, taille XXL. Vide
Message(#) Sujet: Caffè Latte, taille XXL. Caffè Latte, taille XXL. EmptyVen 10 Sep 2010 - 0:47



Une nouvelle vie, un nouveau départ, loin de la pomme, loin de Boston. Il n'y avait rien qu'il ne connaissait dans cette ville, lui permettant de faire des découvertes à chaque coin de rue. Le truc, c'est qu'il avait mit plus de six mois avant de se lancer dans l'aventure malgré une petite villa achetée dans la banlieue d'Ocean Groove, Les raisons étaient nombreuses, mais il avait finalement décidé de se lancer dans l'aventure. Le psy ne cessait de le faire chier. Et on ne pouvait envoyer chier un psy engagé par Papa &Maman lorsque l'on était persuadé que ses parents avaient un compte-rendu complet de chaque entrevue. Le bonheur d'avoir des parents aimants... Vous aurez vite compris le cynisme dont on peut faire preuve lorsque l'on aime. C'est ainsi qu'il quitta son frère, prenant un énième vol pour la Floride.

Miami n'était pas si terrible que ça, à vrai dire. Les cours n'avaient pas commencé, certes, mais être caler devant son PC ou la télé à bouffer du Ben&Jerry's alors que dehors, des gens crèvent de chaud, ça n'a pas son pareil. Il ne connaissait personne, et il fallait dire qu'il n'avait pas envie de se lier avec des gens qui ne le comprendraient peut-être jamais. Rater quelque chose ? Il s'en fichait. Une seule chose ne cessait de le préoccuper. C'en était presque devenu une obsession. Ce besoin qu'il éprouvait de suivre l'actualité de l'armée américaine, de penser à ses potes et à ses frères d'armes laisser là-bas, à se faire tuer comme des lapins, sans pouvoir rien faire... A son retour, après la première crise passée, voyant qu'il n'arriverait probablement pas à récupérer sa vie d'antan, peu après sa rupture avec Jenn' – qui a dit encore ? -, il avait songé à y retourner. Mais le psy s'y était fortement opposé, lui barrant toutes les routes concernant un métier lié à une violence particulière. Ce dernier l'avait d'ailleurs poussé à reprendre ses études de droit qu'il avait si lâchement abandonné à cause d'une fille.

Maintenant, il s'efforçait de tirer un trait sur son passé. Il le fallait, sinon, il ne pourrait vivre tranquille. C'était, certes, plus facile à dire qu'à faire, mais tourner la page était devenue primordiale. Le psy avait raison : ce qui s'était passé en Irak, devait rester là-bas. Il y avait déjà suffisamment d'horreur aux États-Unis pour en rajouter ainsi. Un sourire quelque peu forcé, c'était ce qu'il se forçait à faire lorsqu'il croisait des gens. Et plus il en croisait, plus il en faisait, plus ça devenait un automatisme lui donnant ainsi l'impression de ressentir de nouveau la vie revivre en lui. Un stratagème qui semblait porter ses fruits.

Le soleil était haut dans le ciel. Leeroy était là, debout, face à l'Ocean, tenant dans ses mains une boisson caféine d'une taille bien plus que raisonnable. Il n'y avait aucun nuage dans le ciel, et une petite brise marine lui caressait le visage, balayant la plage et le long de la côte paresseusement. La rentrée se faisait déjà sentir, et l'approche de la fac' le rendait quelque peu anxieux. Machinalement, après un soupir léger, il sortit de ses rêveries, et détourna son regard marron des vagues azurées s'écrasant sur le sable blanc.

Se retournant, il se dirigea vers la ville dans l'optique de reprendre le chemin de son appart', Il jeta sa boisson vide dans une poubelle non loin de là, avant de faire une halte chez son amant : Starbuck. Comment qualifier leur relation si... Privilégié ? Quoiqu'il en soit, il commanda son Caffè Latte en taille XXL accompagné de son sirop de caramel. Bref : une explosion de plaisir pour les papilles gustatives. Leeroy paya, puis se dirigea vers la sortie. C'était sans compter le faite que...

« Oh putain ! Je suis vraiment désolé ! »

Vous l'avez bien compris. Mr. Délicatesse a encore frappé. Son Caffè Latte taille XXL accompagné de son sirop de caramel... Partout. Sur les vêtements, sur le sol, et sur le visage de Leeroy. Il la regarde avec une moue désolé, ne sachant pas vraiment quoi faire, s'en avoir la présence d'esprit de se retourner pour demander des serviettes. Ce fut le vendeur qui s'approcha d'eux en faisant le tour de son comptoir avec des serviettes et une serpillière qui les leur donna.

Revenir en haut Aller en bas
 

Caffè Latte, taille XXL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Bayside Street & Ruelles-