AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-27%
Le deal à ne pas rater :
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et à cliquet 26 pièces
15.19 € 20.75 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Bring me my coffee back [Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Bring me my coffee back [Joyce] Vide
Message(#) Sujet: Bring me my coffee back [Joyce] Bring me my coffee back [Joyce] EmptyMar 17 Aoû 2010 - 14:59

Bring me my coffee back [Joyce] Ba2i
S E P H O R A && J O Y C E

    Il y avait des jours avec et des jours sans. Et aujourd'hui était définitivement un jour avec. Avec la douleur, vive, lancinante, brûlante et ininterrompue. Violents soubresauts dans sa hanche que les calmants avalés au réveil ne suffisaient à atténuer. Elle s'était réveillée en grinçant les dents et se doutait bien qu'elle se coucherait dans les mêmes conditions, bien entendu. Là était son calvaire, encore et toujours.
    Elle n'en pouvait plus d'avoir mal. Elle n'en pouvait plus de cette chaleur moite d'été, rendant pire encore la douleur. Elle n'en pouvait plus de ne pas comprendre comment une simple blessure -aussi profonde puisse-t-elle être, certes- lui causait encore tant de maux, quatre ans plus tard. C'en était incompréhensible. Incompréhensiblement douloureux. Et, comme toujours dans ce genre de moments, la journée n'allait pas en se calmant. Bien au contraire.

    Elle était tombée la première fois dans la salle de bain, en sortant de la douche. Paralysée par la douleur, elle avait glissé de ses pieds mouillés, se rattrapant de peu avant que sa tête n'aille taper le lavabo de marbre. Grognant et jurant à tous va, sachant que cela serait une avalanche de catastrophes pour le restant de la journée. Comme à chaque fois qu'elle avait trop mal, elle en devenait maladroite.
    Cela avait joyeusement continué lorsqu'elle était au restaurant, pour ses quelques heures de travail du midi. Une assiette dans chaque main, prêtes à être servies, elle n'avait pas pris assez de force pour s'appuyer sur les portes battantes séparant la cuisine de la salle, n'arrivant à les ouvrir, se fracassant contre elles. Bien entendu, dans un fracas de vaisselle, tout était tombé, rameutant bien vite les cris de son chef, alors qu'elle s'écorchait les doigts sur la porcelaine à vouloir ramasser les morceaux.
    Pansements à tous les doigts, elle allait plus lentement encore, gestes délicats et raisonnés, pour ne pas faire plus de dégâts encore. Voyant à quel point elle perdait du temps en prenant son temps, son chef finit par lui dire de s'arrêter la pour la journée, arrêtant son service une petite heure plus tôt qu'elle n'aurait du. Dans un soupir, la jeune femme alla enlever son uniforme de travail, regagnant ses vêtements de ville, grimaçant toujours à chaque pas.

    Décidant qu'il ne servait à rien de s'acharner plus encore sur cette journée qui n'allait que de travers, elle abandonna ses idées de dessiner pendant l'après-midi. Et tant pis si elle prenait du retard dans ses travaux à rendre, et tant pis si son éditeur allait râlé de tout cela. Rien qu'à voir l'état de ses doigts coupés, elle savait qu'elle n'était plus bonne à rien pour la journée.
    Nouveau soupir à fendre le cœur alors qu'elle sortait dans les rues de Miami, chaleur étouffante de rigueur. L'idée d'aller plonger dans sa piscine et d'y rester jusqu'au soir la tentait soudainement bien surtout que, avec un peu de volonté, elle arriverait à attirer son frère avec elle dans l'eau pour jouer. Deux vrais gamins pour leurs vingt ans passés, qu'ils assumaient être totalement.
    Elle allait donc rejoindre sa voiture avec la ferme volonté de se précipiter dans son maillot de bain, lorsque la devanture d'un Starbucks Coffee attira son regard. La simple idée d'un café glacé la fit saliver et elle se mit donc dans la file d'attente, réfléchissant à quel parfum choisir. Il fallut une dizaine de minutes de plus pour être servie, louchant sur sa boisson avec envie alors qu'elle sentait ses doigts refroidis au contact du plastique.
    Alors qu'elle se retournait pour continuer son chemin jusqu'à la voiture, elle sentit un coup puissant sur son épaule, la surprenant dans un petit cri aigu alors qu'elle se faisait violemment percutée par un inconnu. Tentant vainement de rattraper sa boisson, elle n'eut que le loisir de la voir s'écraser sur le trottoir, le couvercle s'ouvrant dans un petit « pop », laissant tout se déverser jusque dans le caniveau. Abattue, elle regarda le massacre caféine, se demandant si elle devait en rire ou en pleurer.
    - Putain de bordel de merde, fait ch...
    Se souvenant alors que le gobelet n'était pas tombé par hasard, elle arrêta de jurer, décidant qu'il était mieux de s'en prendre à son agresseur. Ne sachant pas s'il était encore là ou non, elle continuait pourtant de grommeler entre ses dents.
    - Non mais vous pouviez pas faire attention, non plus ? C'est pas comme si je faisais un mètre dix, non plus, on me voit de loin, merde. Et puis, j'espère bien que vous all...
    Coupée en plein élan dans sa phrase alors qu'elle relevait la tête, croisant le regard de... Joyce ? Damn, forcément, il fallait que cela tombe sur lui. Surtout qu'ils ne s'étaient pas quittés en très bon terme, la dernière fois qu'ils s'étaient vu, après une dispute sans intérêt de plus.
    Oui, aujourd'hui serait sans nul doute un jour à oublier.
Revenir en haut Aller en bas
 

Bring me my coffee back [Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Bayside Street & Ruelles-