AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
Dyson V11 Outsize + Station d’accueil – ...
Voir le deal
579.99 €

Partagez | 
 

 (N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




(N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? Vide
Message(#) Sujet: (N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? (N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 12:16

Are you really aware of what you did, bro ?

Yesterday morning.
Ce n'est pas sans fierté que Casey se laissa tomber sur la pelouse humide car fraîchement arrosée du Greynolds Park. Elle venait de dépasser son temps habituel de jogging, soit quarante minutes, pour atteindre les cinquante minutes de course probablement grâce à Kings Of Leon, qu'elle avait écouté en boucle depuis son départ d'Apple Road. Le jogging faisait partie de ses activités régulières depuis qu'elle avait quitté Chicago ; elle voyait cela comme une sorte d'échappatoire qui lui permettait de se retrouver réellement seule avec elle-même. Au bout d'une vingtaine de minutes elle ressentait enfin le plaisir de courir, l'adrénaline libérée lui permettant de lâcher prise, de ne plus chercher à tout contrôler ; de se laisser complètement aller. Alors qu'elle rouvrait les yeux et se levait dans le but de sortir du parc, Casey sortit son iPhone de sa poche et se connecta à son réseau social favori, à savoir Facebook. Mordue de technologie depuis quelques années, elle collectionnait les gadgets Apple, restant fidèle à une seule et unique marque. Pride Berrington gonna live with a woman. It's just a little bit ... freaky. La jeune femme s'arrêta net et mis quelques secondes avant de réagir. Son frère allait vivre avec Jaelyn ? C'était une blague ?

This morning, 11.am.
Casey n'était pas le genre de personne à aimer les conflits, pire, à les provoquer. Elle était naturellement gentille et protectrice ; loin d'elle l'idée de semer la discorde. Cependant tout ce qui touchait à son frère ou ses autres proches la faisait réagir de manière parfois agressive, tout du moins plutôt impulsive, elle pourtant si calme et réfléchie d'ordinaire. La veille elle s'était laissée emporter par sa déception et regrettait d'avoir été si dure avec Pride. Certes, il ne lui avait pas dit pour son emménagement avec Jaelyn, mais après tout était-ce si grave ? Elle qui lui laissait d'habitude tout passer, son comportement avait dû le troubler. Réveillée depuis une heure à peine, la jeune femme avait prévu de lui rendre visite en espérant pouvoir lui reparler de ce qu'il s'était passé la veille. Elle débarqua sur la perron à onze heures tapantes et sonna à la porte en priant pour que ce soit bien Pride qui ouvre, et non pas sa ... petite amie. Qui sait, elle était peut-être déjà là. « Ouvre-moi s'il te plait. » Ne recevant toujours aucune réponse de la part de son aîné, Casey s'adossa au mur en soupirant. « Je suis désolée pour hier. » Toujours pas de signe de vie de sa part. « Écoute, j'ai apporté le déjeuner. Nourriture thaï. » Un léger sourire s'étira sur ses lèvres lorsqu'elle sentit de l'agitation derrière la porte. Finalement Pride était un homme comme les autres. Pour l'amadouer, il suffisait de connaître ses points faibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? Vide
Message(#) Sujet: Re: (N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? (N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ? EmptyVen 13 Aoû 2010 - 12:50

    Finalement, qui aurait pu croire que ce que Pride Berrington pouvait concevoir comme étant stable, était au contraire aussi sujet à controverses et disputes avec celle en qui il pouvait avoir le plus confiance ? Certes, le jeune homme n'avait pas encore pris soin d'affirmer à sa cadette qu'une grande décision avait été prise dans sa vie, celle-là même qui n'avait été brodée que de libertés, de fugues, et teintée d'une indépendance qui avait toujours fait de lui un homme à femmes, avide de ne jamais rester cloisonné dans un même moule. La veille néanmoins, une vague de dépit fougueux l'avait pris d'assaut, quant à la réaction de Casey lorsqu'elle avait appris la grande 'nouvelle' grâce à ce fameux réseau social si connu sur la toile du net : le brun ténébreux n'avait jamais été guère friand de ce genre de système, mais puisque les secrets d'Ocean Grove semblaient se percer grâce à ce même réseau, autant profiter de cette vague pour en tirer du bénéfice... Grand mal lui en avait pris, car c'est ainsi que sa jeune soeur avait appris pour Jaelyn : Pride, quant à lui, aurait bien sûr préféré le lui annoncer en face à face, mais comme toujours il lui avait fallu du temps pour trouver les mots... Et les mots, il n'en manquait à présent plus pour qualifier ses pensées envers sa jeune soeur depuis sa réaction de la veille : il ne la reconnaissait plus, elle habituellement si douce et conciliante, s'était muée dans une agressivité piquante qui avait été à deux doigts de pousser Pride à couper les ponts. Au final, ce fut mué dans son célèbre mauvais caractère, borné et glacial, qu'il s'était mis en tête de ne pas ouvrir à sa jeune soeur aujourd'hui, malgré l'ordre singulier de cette dernière qui le sommait d'être chez lui dans la matinée : il lui en voulait, même bien plus qu'à l'accoutumée. Car elle demeurait pour lui la seule personne qui, normalement, devait le soutenir et le comprendre dans son choix, or il avait eu affaire à une jeune femme piquante, agressive et garce, soit le contraire même de sa douce et frêle Casey. Etait-il possible qu'Ocean Grove n'ait changé sa soeur à ce point ? Car c'était innocente et attentive qu'il l'aimait, et non pas vulgaire et bornée dans une intolérance stupide et aveugle. Ainsi il n'était guère surprenant de voir Pride Berrington lire le journal du matin, une tasse de café noir à la main, assis derrière sa table de cuisine et ne réagissant guère quant à la sonnerie de la porte d'entrée. Sa belle Jaelyn sous la douche ne pouvant ainsi pas entendre qu'un visiteur tentait désespérément de passer le seuil de la porte, quand Pride, impassible et borné, ne daignait pas quitter son regard d'ambre de son journal. La voix frêle de Casey parvint néanmoins jusqu'à lui, s'infiltrant par la fenêtre légèrement entrouverte. « Ouvre-moi s'il te plait. » Le jeune homme leva ses yeux fauves au ciel dans un soupir las, en vérité, il était toujours difficile d'obtenir le pardon de Pride, surtout quand ce dernier vous en voulait terriblement. « Je suis désolée pour hier. » Bien, il y avait tout de même une avancée. Aussi le jeune homme posa sa tasse sur la table avant de se lever avec prestance, se dirigeant ainsi dans le couloir sobrement décoré de toiles contemporaines, mais ne daignant toujours pas ouvrir à sa cadette néanmoins. « Écoute, j'ai apporté le déjeuner. Nourriture thaï. » D'accord, il fallait avouer qu'elle le connaissait bien, et savait le prendre par les sentiments. Pride finit enfin par ouvrir la porte, son regard d'acier se posant sur la douceur du visage de Casey, quand d'un murmure glacial et suave, il rétorqua alors avec sécheresse, bien qu'il fut touché par son intention : « Et je n'ai pas faim, il est tout juste onze heures. » Une façon comme une autre de saluer ses visiteurs avec courtoisie... Pride fit ainsi un pas sur le côté afin de laisser sa cadette entrer, à contre-coeur sans doute. Car sitôt la porte refermée, le jeune homme se dirigea vers sa cuisine non sans afficher un air sombre et glaçant. « Pas plus d'une heure. Je suppose que tes colocataires merveilleux et parfaits vont s'inquiéter. » Non, il n'était pas jaloux, simplement il n'avait pas compris la réaction stupide et le commentaire inutile de Casey à leur propos : cela signifiait quoi, que sa Jaelyn était loin de la perfection ? Empoignant une casserole qu'il remplit d'eau, Pride la posa sur le feu avant de se retourner, dos contre le plan de travail de sa cuisine, son regard pénétrant accrochant les pupilles satinées de sa jeune soeur. Taciturne, l'oeillade qu'il lui portait n'avait pas besoin de mots, car dans la froideur de son regard qui ne la comprenait plus, on pouvait simplement y lire un : et bien, tu n'as rien à me dire ?
Revenir en haut Aller en bas
 

(N°1591) PRIDE ♦ Are you really aware of what you did, bro ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-