AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé ...
Voir le deal
1 €

Partagez | 
 

  I've got a crush on you ♦ Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rykker Stark
i was raised feral, and i mostly stayed that way.
Rykker Stark

♦ Posts : 1876
Multinicks : cullen.
♦ Credits : ava@maknae~ sign@tumblr.

Status : single, ready to mingle.
Address : #08, Bilberry Residence, sleeping on the couch.
Job/Studies : troublemaker, kleptomaniac king.
Quote : i'm sorry it's just that i literally do not care at all.
Activité(s) de quartier : drawning class (naked ofc)


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status: (0/2)

 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptyMar 10 Aoû 2010 - 12:58


I've Got A Crush On You
Jane & Fabien


 I've got a crush on you ♦ Jane Tumblr_l5m3gw4DWA1qbmw3bo1_500
lorette


Tout souriait à nouveau à Fabien: un logement, une colocataire d'enfer, des études qui se passaient relativement bien, tout était pour le moins parfait. Le jeune français commençait à se faire doucement une place dans le quartier d'Ocean Grove, avant rencontré quelques personnes et il se plaisait de plus en plus dans cet esprit Desperate Housewives. Remerciant chaque jour d'avoir rencontré Presley et de l'avoir sauvé de la noyade lors de la soirée en l'honneur de son anniversaire le 4 juillet, Fabien se montrait comme étant le parfait colocataire. En effet, chaque matin, il se levait en avance pour pouvoir préparer le petit déjeuner à Presley: jus d'orange pressé, croissants, baguette de pain, café, thé, chocolat chaud. Bref, tout était prêt lorsqu'elle se levait. C'était toujours avec un sourire jusqu'aux oreilles que Fabien accueillait celle qui l'hébergeait, et après tout, c'était la moindre des choses. Il s'occupait de faire les repas, appréciant de cuisiner et de faire partager ses talents à la jeune femme, que ce soit par des petits plats ou bien par des pâtisseries. Fabien s'occupait aussi du ménage, pour que la maison soit le plus propre possible. On pouvait croire qu'il en faisait trop pour se faire apprécier mais c'était sa façon de remercier Presley pour ce qu'elle faisait pour lui. Ce qui était tout à fait normal, n'importe qui agirait de la même façon que lui, à part s'il était du genre profiteur. C'est pourquoi, une nouvelle fois, Fabien avait décidé de se rendre en ville pour pouvoir acheter un cadeau à Presley. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il pouvait acheter, mais il était bien décidé à lui faire plaisir. Et par la même occasion, à visiter le coin. Après tout, il allait vivre ici pendant un an voir peut être plus, il lui fallait bien se mettre à découvrir les environs. Cela faisait maintenant qu'il était à Ocean Grove et il ne connaissait pas grand chose à son nouvel environnement. Il expliqua rapidement la situation à Presley qui proposa de l'accompagner, ce qu'il refusa poliment. Comment acheter un cadeau si son destinataire se trouve avec vous? C'est ainsi qu'il grimpa dans la voiture de location qu'il avait enfin réussit à avoir, pour faire un tour dans Miami, puis démarra en direction de la ville. Tranquillement, il roula, tout en regardant à droite et à gauche l'univers qui défilait autours de lui. Il prit une direction au hasard, puis se gara rapidement dans une parking gratuit. Quittant son véhicule il se dirigea ainsi vers ce qui semblait être une grande rue, connue par les habitants pour être la Bayside Street. Très fréquentée et noire de monde, Fabien se sentit tout de suite perdu et mal à l'aise. Il suivit la foule devant lui et marcha dans une direction qui ne lui disait rien. Le jeune homme finit par se laisser aller, après tout, il avait décidé de partir à l'aventure et de découvrir la ville. Quoi de mieux que de se perdre pour découvrir la ville? De plus, il avait son téléphone portable dans la poche, en cas de soucis, il appellerait Presley, sa super-girl. Fabien regarda alors les environs à la recherche d'une boutique sympathique pour peut être trouver le cadeau idéal pour Presley. Il réfléchit pendant un moment en se demandant ce que les filles comme Presley pouvaient aimer recevoir comme cadeau: un DVD? Presley était du genre à regarder Titanic et à pleurer toutes les larmes. Un CD? Non, plus personne n'écoutait de CD de nos jours. Un bijou? Bien trop cher. Un livre? Un objet de décoration? Fabien soupira. Il n'en avait aucunes idées, ce qui l'énerva un peu. Finalement, il aurait peut être dût amener Presley.

Tout en marchant, il continuait d'observer les gens autour de lui à la recherche d'une tête connue, ou du moins, qu'il avait déjà aperçue dans le quartier. Peut être pourrait-il demander conseil? Qui sait, il tomberait peut être sur Bonnie ou bien sur Damon, avec qui il avait chanté la Marseillaise. Il semblait proche de Presley, il pourrait l'aider. Cependant, c'est une toute autre surprise qui attendit Fabien. Alors qu'il marchait tranquillement, il entendit quelqu'un parler en espagnol derrière lui. Fabien, curieux, se retourna et découvrit une jolie brune s'adressait à lui. Il fronça les sourcils, puisse haussa les épaules. Elle devait probablement se tromper de personne. Fabien continua son chemin mais très vite, il remarqua que la jeune femme le suivait. Il finit par craquer, se tourner vers elle: « Quoi? Qu'est ce qu'il y a? » lâcha-t-il, agacé. Il observa attentivement le visage de son interlocutrice qui i lui disait vaguement quelque chose, comme s'il l'avait déjà vu quelque part. Elle devait être probablement d'Ocean Grove. En tout cas, alors qu'elle continuait de parler dans une langue qui lui était aussi familière que l'anglais, voir pire, Fabien regarda son visage et la trouva plutôt belle et mignonne. Bon, se dit il, elle avait le droit de lui crier dessus. Il trouvait ça presque agréable. Un sourire béat se dessina sur son visage alors que Jane continuait de s'adresser à lui en espagnol.


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.



Dernière édition par Fabien Lefèvre le Ven 3 Sep 2010 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptyMer 11 Aoû 2010 - 3:33



Lorsqu’elle sortit du marché et posa un pied sur le trottoir, la lumière était aveuglante. La brume légère du matin s’était entièrement dissipée. Jane s’était rendue de très bonne heure en ville, car Dieu sait combien elle aimait prendre son temps en matière de courses, en particulier pour celles de la plus grande importance : la nourriture. Jannie’s avait été sollicité pour un dîner d’affaire mondain et la cuisinière en chef souhaitait se charger elle-même de la sélection des aliments. Habituellement, elle se faisait simplement livrer une gamme d’ingrédients mais le chef d’entreprise qui avait réaliser la commande semblait très porté sur le portefeuille, de quoi pousser Jane à faire les choses en grand. Le jeune marchand de fruits et légumes ne laissa paraître aucun signe d’agacements alors que la jeune femme exigeante passait un temps infini à tout trier sur le volet. Il était certain qu’il avait flairé une très bonne cliente et ne fût pas déçu lorsqu’elle passa en caisse.
Les sacs remplis de délices et de bons de commandes, elle sortit dans une rue recouverte d’une foule piétinante, ce qui amocha un tantinet son humeur. Elle ne se priva pas de coups de coudes vers les perturbateurs, regards noirs et autres « Vous pourriez faire attention tout de même ! » Pour la énième fois, une silhouette lui coupa le chemin, débouchant d’une rue adjacente. Elle ravala un soupir forcé car elle aperçut le profil d’un jeune homme avant qu’il ne lui tourne le dos pour reprendre son chemin. Jane l’avait reconnu, sans aucun doute, il lui avait tapé dans l’œil. La raison ? Ce n’était pas parce qu’il était beau garçon, bien que cela soit indéniable, mais simplement car il parlait une autre langue. Il avait emménagé à Ocean Grove et Jane avait été littéralement interloquée en croisant sa route, un matin. En soit, cela n’était pas extraordinaire qu’il soit étranger, mais pour elle, c’était perturbant. On ne saurait vraiment dire pourquoi, peut-être était-ce la curiosité dévorante qui lui donnait envie de savoir tout de lui, que faisait-il aux USA, depuis quand, d’où venait-il exactement… qui était-il ? De plus, en présence de quelconque s’exprimant dans une autre langue, la demoiselle avait une peur, que dis-je, une trouille immense : que quelque chose lui échappe. Jadis, lorsqu’elle vivait encore à Chicago, Jane avait pour habitude, pour rituel même, de manger mexicain. Mais à chaque fois qu’elle se rendait dans cette boutique tenue par des latinos, ils se mettaient à parler espagnol, si vite, leur langue claquait sur leurs dents sans qu’elle n’en comprenne le moindre mot. Elle avait cette désagréable sensation que les deux barbus parlaient sur son dos et il fallait qu’elle s’en rende le cœur net. En trois semaines, elle se mit à un boulot intensif et apprit l’espagnol comme une chef. Elle ne pouvait certes disserter pendant une heure minutes en cette langue, mais elle pouvait au moins la comprendre assez bien. Après ça, elle était retournée acheté mexicain sereine. Elle découvrit ainsi que les remarques espagnoles en son encontre étaient purement perverses et n’y remit jamais les pieds.
L’espagnol était donc la seule langue -autre que l'anglais- qui lui était plus ou moins familière, même après tout ce temps. Il fût donc presque naturel à ces yeux que son nouveau voisin était espagnol. Elle n’avait pas vraiment cherché plus loin, c’était vrai, néanmoins elle appuya sa supposition lorsqu’elle le reconnut. Perdu dans cette civilisation étrangère, le pauvre devait être perdu, Jane voulut donc absolument venir à son encontre.
- Holà ! holà ! cria t-elle au dos de Fabien. Soy Jane, vivo en Ocean Grove como tù ! articula t-elle exagérément.
Des visages se retournèrent sur la jeune femme. Soit parce qu’elle bousculaient nombre de personnes en se frayant un chemin pour atteindre Fabien ; parce qu’elle parlait dans une autre langue ou alors parce qu’elle criait. Ce genre de choses lui arrivait souvent il fallait dire, elle ne se sentit donc pas gênée le moins du monde.
Finalement, l’intéressé se retourna mais fit visiblement mine de ne pas l’avoir vraiment vu. Passablement vexée, Jane ne lâcha pas l’affaire et continua de le suivre. Il sembla se rendre compte de sa présence et s’arrêta. Elle n’entendit pas ce qu’il dit, trop concentrée sur ses propres paroles.
- Enfin ! Hum, qué tal ? Soy Jane, vivo en Ocean Grove ! répéta t-elle avec la même exagération. Le ton de sa voix était toujours élevé, comme si ça pouvait aider à la compréhension. Heu, buen tiempo ! ajouta t-elle en désignant le ciel bleu du doigt.
Elle-même commençait à perdre le fil de ce qu’elle disait. Il semblait qu’elle avait épuisé ses sources linguistiques pour le moment. Elle s’interrompit donc, lui adressa un sourire poli en attendant la moindre réaction de sa part. Mais il ne fait d’autres que de la fixer, la mine heureuse. Jane se retrouva quelque peu déconcertée mais ne remit certainement pas en doute son espagnol. Le sourire s’effaça peu à peu de son visage à mesure que Fabien restait silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Rykker Stark
i was raised feral, and i mostly stayed that way.
Rykker Stark

♦ Posts : 1876
Multinicks : cullen.
♦ Credits : ava@maknae~ sign@tumblr.

Status : single, ready to mingle.
Address : #08, Bilberry Residence, sleeping on the couch.
Job/Studies : troublemaker, kleptomaniac king.
Quote : i'm sorry it's just that i literally do not care at all.
Activité(s) de quartier : drawning class (naked ofc)


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status: (0/2)

 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptySam 21 Aoû 2010 - 23:21



« Soy Jane, vivo en Ocean Grove como tù ! » dit la jeune femme qui s'adressait lui. Malheureusement, il n'était pas conscient que c'était à lui qu'elle lui parlait, pour la simple et bonne raison qu'il ne la connaissait pas. Elle ne pouvait donc pas lui parler. Stupide façon de penser après tout, mais Fabien ne la connaissant pas et n'aimant pas réellement parler aux inconnus, il continuait d'avancer. Surtout que cette inconnue avait l'air assez insistante, ce qui le faisait un peu flipper, il fallait l'avouer. Continuant son chemin tant bien que mal, il entendait toujours Jane parler derrière lui, si bien qu'il finait par se retourner pour lui faire face. « Enfin ! Hum, qué tal ? Soy Jane, vivo en Ocean Grove ! » dit-elle, tout en le regardant, un sourire sur son visage. Fabien fronça les sourcils. Il avait beau avoir étudié l'espagnol pendant la moitié de sa vie, il avait oublié tout son vocabulaire ainsi que les bases de cette langue. Après tout, il était ici pour apprendre l'anglais, et bien que la frontière avec le Mexique soit assez proche, il ne parlait pas l'espagnol ce que la jeune femme ne semblait pas avoir compris. Elle s'adressait ainsi à lui dans cette langue qu'il ne maitrisait pas mais prenait grand soin d'articuler et de séparer chaque syllabe pour se rendre compréhensible. Manque de bol, le français ne comprenait quand même pas ce qu'elle voulait lui dire. Fabien comprit cependant le nom du quartier où il vivait. Il en déduit donc qu'elle devait lui demander s'il y vivait. Ou alors, peut être qu'elle lui demandait le chemin pour s'y rendre. Ne sachant pas trop quoi répondre, et surtout, comment répondre, Fabien regarda autour de lui, fuyant les yeux interrogateurs de Jane qui se devait probablement se demander pourquoi il mettait autant de temps à répondre. Il regarda à droite et à gauche, comme pour chercher de l'aide, puis, finalement, il attrapa Jane par le bras pour pouvoir se mettre tous les deux de côté et ne pas gêner les gens, car ils se trouvaient tous les deux en plein milieu de la rue principale. « Heu, buen tiempo ! » dit-il en pointant le doigt vers le ciel. Apparemment, elle commentait la météo. Pendant une petite seconde, Fabien la regarda, totalement incrédule, comme si elle était un OVNI. Il sourit bêtement, amusé par la situation. C'était bien la première fois que cela lui arrivait et il était tout de même bien heureux que ce soit une personne comme Jane et pas quelqu'un de plus musclé qui pourrait mal prendre le fait qu'il ne comprenait rien à ce qu'on lui disait. « Comment faire comprendre que je suis français? » dit-il dans sa langue maternelle. Il réfléchit pendant un moment, alors que Jane continuait de le regarder avec de grands yeux ronds, se demandant ce que Fabien pouvait bien lui vouloir, surtout qu'il tenait encore son bras avec sa main. Il haussa les épaules, puis, la regarda et dit calmement en anglais, tout en prenant son temps « Je suis de la France. Pas Espagne. ». Il continua de l'observer, espérant qu'elle comprenne la situation. Finalement, il préféra prendre les devants: il lâcha enfin le bras de la jeune femme, ne voulant pas qu'elle croit qu'il lui voulait de mal, puis, il ouvrit le sac à dos qu'il portait pour montrer son porte-clé en forme de Tour Eiffel. Il lui posa dans la main pour qu'elle comprenne, tout en espérant qu'elle ne pense pas que c'était un touriste. Pour être réellement sûr, il lui sortit aussi son dictionnaire français/anglais pour lui montrer qu'il était bien un frenchie, et non pas un espagnol. Bien évidemment, il ne la prenait pas pour une attardée, mais voulait juste s'assurer que le quiproquo n'en soit plus un. Bien que c'était très amusant, Fabien ne voulait pas qu'elle se fasse de fausses idées. « Je suis Fabien. Et toi tu es … Jane. Si j'ai bien compris ce que tu m'as dis. » dit-il, termina sa présentation en s'adressant à nouveau à elle en français. Elle ne devait sûrement pas comprendre le français et ne devait d'ailleurs pas savoir qu'il venait de ce pays-là. Elle ne lui aurait peut être pas parler en espagnol si elle était au courant, c'était évident. Ou du moins, c'est ce que Fabien se disait. « Et oui, c'est vrai, il fait vraiment très gros soleil » dit-il dans un anglais dès plus approximatif. Comme pour confirmer ce qu'il venait de dire, il leva un doigt vers le ciel bleu ainsi que le soleil pour lui montrer qu'il avait comprit ce qu'elle venait de dire. En effet, il avait beau avoir eut du mal à saisir sa première phrase, il avait facilement compris la seconde. En effet, la main levée vers le ciel l'avait pas mal aidé. Un sourire complice sur le visage, Fabien était finalement bien heureux de faire la connaissance d'une nouvelle personne à Ocean Grove, après celle de Presley, Damon et Bonnie. D'autant plus que Jane était une très belle jeune femme. Fabien sourit un peu plus, en se demandant si toutes les femmes de Miami, et plus précisement d'Ocean Grove avaient un passé en tant que top-model. Croisant les bras, il tourna la tête sur le côté, attendant que Jane reprenne la parole, en anglais ou en français si possible.


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptySam 28 Aoû 2010 - 23:15



« Comment faire comprendre que je suis français? » Jane le dévisagea un long moment. Elle sentit même son visage se décomposer. Elle n’avait compris le strict mot de ce qu’il venait de dire. Elle avait été fière d’elle, de ses mots en espagnol, était avide de la réponse du concerné, et voilà qu’elle n’avait rien pigé. Ses acquis en espagnol n’étaient-ils donc pas suffisants ? Désorientée, elle regarda vaguement autour d’elle, comme à la recherche d’une aide extérieure. Se serait-elle trompée de personne ? Aucun doute, le bel homme avait retenu son attention. Même s’il s’agissait d’un frère jumeau, ils devraient parler la même langue – à moins que… Elle réussissait toujours à se mettre dans des situations inconfortables et cela commençait sérieusement à l’agacer. Préoccupée, elle ne remarqua même pas qu’il lui tenait le bras. « Je suis de la France. Pas Espagne. » Surprise, Jane eut un mouvement de recul. Elle s’était tellement faite à l’idée qu’il était espagnol, par conséquent ne pouvait aucunement parler anglais, que les paroles de Fabien lui parurent très déplacées dans sa bouche. Elle l’observa très attentivement alors qu'il s'affairait à sortir un porte-clé de son sac. Jane fronça les sourcils. Son regard bleuté fit un rapide aller retour entre le petit objet et le beau visage de Fabien. « Je suis Fabien. Et toi tu es … Jane. Si j'ai bien compris ce que tu m'as dis. » acheva le français. Elle n’avait pas compris sa dernière phrase, mais c’était à présent normal pour Jane : il parlait dans sa langue natale, qui n’était pas l’espagnol, qu’elle n’avait jamais appris. Elle songea avec toute la mauvaise foi du monde que les deux langues se ressemblaient énormément et que n’importe qui aurait pu confondre. Elle se senti honteuse le temps de quelques secondes à peine, ses joues se teintèrent d’un rose foncé sous le regard insistant de Fabien. Elle reprit vite le contrôle, après tout, c’était (très) loin d’être la plus gênante des situations qu’elle avait pu vivre. Peu à peu, ses sourcils s’affaissèrent et ses yeux s’illuminèrent. Il ajouta quelque chose au sujet du temps. Ayant totalement oublié ses propres propos quelques instants plus tôt, elle le dévisagea un court instant comme si c’était lui le dingue dans l’histoire. Mais elle décida d’ignorer cette remarque sur le soleil, elle était bien trop heureuse d’avoir rencontré un français.
- Oh mon dieu ! cria t-elle subitement en levant légèrement les bras. Sous le coup de l’émotion, elle lança le porte-clé par-dessus son épaule. Elle se fraya difficilement un chemin dans la foule pour le récupérer et courut le donner à Fabien en retour. A peine eut-il terminé de le ranger que Jane lui sauta littéralement au cou et lui donna une grande tape dans le dos. – Je suis désolée ! Elle revint sur ses pas et lui adressa un sourire enthousiaste. Elle parlait avec une aisance tout à fait naturelle, comme si aucun quiproquo n’avait eu lieu il y a à peine cinq minutes. – Tu es français ! cria t-elle. Jane surprit une passante qui avait entendu la conversation – ce qui n’était pas très difficile lorsque la brunette criait. L’inconnue tapa dans les côtes de son ami et lui dit même : - t’as vu le type, il est français. Et les deux s’esclaffèrent sans aucune raison apparente. Jane balaya rapidement cette scène de son esprit.
– La France, j’adore. C’est tellement génial. Enfin, je n’y suis jamais allé mais bon, ce n’est pas l’envie qui manque, j’attends juste le bon moment, tu sais et puis ça coûte cher, faut tomber sur les bonnes occasions, d’accord j’ai beaucoup plus de moyens grâce au succès de Jannie’s – mon entreprise de traiteur, je l’ai crée avec Bonnie, elle vit à Ocean Grove aussi ! – enfin voilà, j’hésite un peu et puis… Jane s’interrompit et se plaqua une main manucurée contre la bouche. Elle avait déversé un flot de paroles sans même prendre le soin d’articuler et ou de faire une petite pause. Le pauvre anglais de Fabien était plutôt approximatif, c’était vrai.
- Je suis désolée. dit-elle pour la deuxième fois. Elle enleva la main qui barrait sa bouche pour se donner une tape sur le front et enchaîner d’un ton sincèrement triste. Elle prit soin de bien articuler et de parler lentement, ce qui représentait un effort considérable pour Jane. – Je savais bien que j’aurai du apprendre à parler français. En réalité, elle n’y avait jamais songé un instant. Pourquoi faire ? Du fin fond de son Chicago natal, cela n'aurait eu aucune utilité, et les clients étrangers se faisaient rare au restaurant... et en principe, elle se contentait de les envoyer au Macdo d'à côté. Enfin bon, il fallait bien sauver un tantinet les apparences.


Revenir en haut Aller en bas
Rykker Stark
i was raised feral, and i mostly stayed that way.
Rykker Stark

♦ Posts : 1876
Multinicks : cullen.
♦ Credits : ava@maknae~ sign@tumblr.

Status : single, ready to mingle.
Address : #08, Bilberry Residence, sleeping on the couch.
Job/Studies : troublemaker, kleptomaniac king.
Quote : i'm sorry it's just that i literally do not care at all.
Activité(s) de quartier : drawning class (naked ofc)


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status: (0/2)

 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptyMar 7 Sep 2010 - 2:46



Fabien n'était pas doué. C'était un fait qu'il ne niait pas. Le français avait tendance à être un véritable boulet par moment, et il se mettait toujours dans de drôles de situations dont il était le seul à avoir le secret. Beaucoup se moquait de lui parce que le jeune homme avait toujours des anecdotes particulièrement marrante à raconter lors des soirées. La réputation qu'il pouvait se faire n'était pas un problème pour lui, bien au contraire, il se fichait éperdument de ce qu'on pouvait penser de lui. Au contraire, ce genre de situations embarrassantes étaient ce qu'il aimait bien dans la vie. C'était toujours très amusant de rencontrer les gens dans de drôles de situations, comme ça avait été le cas avec Presley et comme c'était le cas avec Jane qui venait de le prendre pour un étranger originaire d'Espagne alors qu'il était français. Bien que c'était deux pays voisins, la langue était différente. Ce que Jane n'avait pas très bien saisie apparemment mais c'était avec un sourire amusé que Fabien la regardait. Il n'y avait aucun mal et bien au contraire, c'était une manière originale et peu commune que de faire la rencontre de quelqu'un. « Oh mon dieu ! » dit-elle, ce qui agrandit un peu plus le sourire sur le visage d'Ozzie. Alors qu'elle tenait son porte clé dans la main et semblait l'examiner sous tous les angles, Fabien continua de l'observer. Jane était une jeune femme vraiment belle, tout à fait son genre à vrai dire et cette rencontre peu banale ne lui donnait que plus de charme. Brusquement, Jane leva la main et balança le porte clé en forme de Tour Eiffel derrière elle. Fabien le suivit du regard et le vit s'écraser au sol un peu plus loin parmi la foule. Il fronça les sourcils. Jane souffrait-elle de tocs? Avant qu'il ne puisse faire un pas pour récupérer son bien, la jeune femme s'était précipité dans la foule pour pouvoir le ramasser. Incrédule, les yeux grands ouverts face au comportement de Jane, Fabien regarda à droite et à gauche pour observer les regards des passants. Jane revint vers lui et lui sauta au cou. Surpris, Fabien ne bougea pas d'un poil, et laissa Jane lui donner une tape dans le dos, avant qu'elle reprenne sa place devant lui. Heureusement qu'il n'avait pas peur des contacts humains. « Tu es français ! » cria t-elle, ne faisant pas attention aux regards des certaines personnes, surpris que Jane parle aussi fort alors qu'elle se tenait à quelques centimètres de son interlocuteur. Souriant, bien qu'un brin mal à l'aise par l'exubérance de Jane, Fabien ne pouvait s'empêcher de trouver Jane amusante et charmante. Avant qu'il ne puisse prendre la parole pour parler, Jane ouvrit la bouche et laissa échapper tout un flot de paroles qu'il ne saisit quasiment pas: « La France, j’adore. C’est tellement génial. Enfin, je n’y suis jamais allé mais bon, ce n’est pas l’envie qui manque, j’attends juste le bon moment, tu sais et puis ça coûte cher, faut tomber sur les bonnes occasions, d’accord j’ai beaucoup plus de moyens grâce au succès de Jannie’s – mon entreprise de traiteur, je l’ai crée avec Bonnie, elle vit à Ocean Grove aussi ! – enfin voilà, j’hésite un peu et puis… » dit-elle. Ouvrant grands les yeux, Fabien ne bougeait pas et continuait de fixer la jeune femme. Qu'est ce qu'elle venait de dire exactement? Il essaya de rassembler ses maigres connaissances dans la langue de Shakespeare pour tenter d'avoir une conversation avec elle, sans passer pour un idiot. Surtout qu'il se voyait bien la draguer. D'après ce qu'il avait comprit, elle aimait la France, avait une entreprise de traitement avec une certaine Jannie. Ou quelque chose comme ça. Il sourit alors, persuadé d'avoir tout compris. « Je suis désolée. » finit-elle cependant par dire une seconde fois, avant de se frapper le front. Fabien rigola. Jane avait quelque chose qui l'amusait et lui plaisait beaucoup à la fois. Alors que beaucoup aurait sûrement prit peur face à comportement de la jeune femme, le français trouvait que c'était plutôt agréable et peu banale comme rencontre. Si bien qu'il ne bougeait pas, et ne parlait pas, attendant qu'elle termine tout ce qu'elle voulait dire. « Je savais bien que j’aurai du apprendre à parler français. » dit-elle, avant de se taire. Affichant un sourire complice sur le visage, Fabien finit par ranger le porte clé dans son sac, de peur que ce dernier fasse à nouveau un saut périlleux dans la foule. Il redressa sa tête blonde vers Jane, et avec la même mine réjouie de cette rencontre, se mit à parler, toujours dans le même anglais approximatif: « C'est n'est pas très grave. Je m'appelle Fabien. » commença t-il, avant de tendre sa main vers Jane pour qu'elle la sert. Après tout, il n'allait pas se jeter sur elle et lui faire la bise. Les américains ne se faisaient d'ailleurs pas vraiment la bise, préférant se sauter mutuellement dans les bras. Fabien n'était pas très bien encore habitué à cette pratique, si bien qu'il se voyait mal prendre Jane dans ses bras, bien qu'elle l'avait fait avec lui quelques instants plus tôt. Tout en continuant de sourire, dévoilant ses dents, il continua de lui parler: « Je ne connais pas Jannie, mais je suis sûr qu'elle est … Sympathique. Oui, elle doit être très sympathique! Je connais juste Presley et son ami Damon. » continua t-il, toujours sur le même ton joyeux. « Et je pourrais te apprendre parler le français si tu le veux. » fit il en lui faisant un petit clin d'œil.


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptyDim 17 Oct 2010 - 0:52



Bien décidée à rassembler le maximum de dignité qu’il lui restait et à donner une meilleure impression d’elle-même, Jane tâcha de calmer son excitation. Il était déjà assez extraordinaire que Fabien n’ait pas trouvé une excuse bidon pour s’éclipser (« j’ai un rôti dans le four » ou « j’ai rendez-vous chez le gynécologue » étant les meilleures) ou même ne soit pas simplement parti en courant. En effet, l’exubérance de la jeune femme avait fait fuir bien des gens. En attendant, jamais il ne lui était venu à l’esprit de se remettre totalement en question. Sa plus grande résolution était de se calmer un tant soit peu. Elle remonta son sac à l’épaule et adopta une position qui se voulait détendue. Jane fût rassurée de voir que Fabien ne semblait en aucun cas agressif, il lui souriait même poliment. Il avait un très beau sourire, remarqua t-elle. Elle nota au passage qu’il était même vraiment beau, ce qu’elle n’avait, sous le coup de l’enthousiasme, pas encore vu. Durant un instant, elle craignit que son sourire soit totalement superficiel, dans le genre de celui d’un médecin qui dit « tout va bien » avant d’enfermer son patient dans un asile. En vérité, elle avait une sorte de phobie pour les médecins, elle avait parfois peur qu’ils détectent chez elle une anomalie qui changerait sa vie à jamais alors qu’elle aurait pu faire comme si de rien n’était. Heureusement, Fabien semblait un peu jeune pour être médecin, de plus, tous les médecins que Jane connaissait avait le ventre bedonnant et le crâne dégarni, ce qui n’était visiblement pas le cas de ce jeune homme là. Ce vieux préjugé suffisait à la rassurer, du moins pour l’instant. « C'est n'est pas très grave. Je m'appelle Fabien. » Jane jaugea un moment la main d’homme tendue devant elle, quelque peu étonnée. Elle ne serrait que très rarement les mains, qui la plupart du temps étaient celles de gros contrats pour le boulot. Peut-être que Fabien était lui aussi un homme d’importance, il venait de si loin qu’elle ne pouvait savoir si il était le fils du président, un ambassadeur, où quelque chose comme ça. Dans un geste très solennel, elle lui serra donc la main, hésita un instant à faire une sorte de révérence mais s’abstint. Elle étudia ensuite l’expression de Fabien pour voir si elle n’avait pas commis de gaffe, mais il ne semblait aucunement préoccupé. « Je ne connais pas Jannie, mais je suis sûr qu'elle est … Sympathique. Oui, elle doit être très sympathique! Je connais juste Presley et son ami Damon. » Il s’était de nouveau lancé dans des paroles un peu bizarre, même pour Jane. Elle ne releva que quelques parties de la phrase.
« Jannie ? Tiens, comme le nom de ma boîte… Damon, hein ? Mon plus proche ami s’appelle Damon... c’est drôle comme le monde est plein de coïncidences, non ? » C’était des questions purement théoriques et Jane n’écouta pas les réponses – si il y en avait. Elle se perdit un instant dans ses pensées. Le monde était surtout petit, elle était là, pure américaine n’ayant jamais quitté son territoire, à parler à un français, comme venu d’une autre planète. Jane s’imaginait ouvrir son propre restaurant sur la tour Eiffel et regarder Paris, les cheveux au vent. Bien, c’était une chose à ajouter sur son bloc note, dans la liste « A faire d’ici les 10 prochaines années. » Jane tenait un tas de listes diverses, allant de « Si je meurs, sachez que j’ai fait ça » à « liste des personnes à éviter dans le quartier » « Et je pourrais te apprendre parler le français si tu le veux. » Comprenant encore de travers, les yeux de Jane s’illuminèrent. Elle sautilla d’enthousiasme.
« Oh génial, tu es professeur ? J’aurais du m’en douter, avec ce charisme, ce charme, je t’imagine parfaitement raconter l’histoire de la France sur une estrade, devant des yeux ébahis…» Des yeux comme étaient ceux de Jane à cet instant. Cette perspective rendait Fabien encore plus irrésistible. Décidemment, elle avait beaucoup de chance, aujourd’hui. Aussi improbable que soit cette rencontre, aussi difficile soit la compréhension, Jane se sentait étrangement bien. Elle en oubliait les millions de choses qu’elle avait à faire, elle ne pensait pas aux actions de Fabien qu’elle avait interrompue. Elle souhaitait rester là toute la journée, en si bonne compagnie. Elle avait l’impression que des tas de projets d’avenir s’étaient construits devant elle rien qu’en parlant avec cet inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
Rykker Stark
i was raised feral, and i mostly stayed that way.
Rykker Stark

♦ Posts : 1876
Multinicks : cullen.
♦ Credits : ava@maknae~ sign@tumblr.

Status : single, ready to mingle.
Address : #08, Bilberry Residence, sleeping on the couch.
Job/Studies : troublemaker, kleptomaniac king.
Quote : i'm sorry it's just that i literally do not care at all.
Activité(s) de quartier : drawning class (naked ofc)


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status: (0/2)

 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane EmptyVen 29 Oct 2010 - 20:47



« Oh génial, tu es professeur ? J’aurais du m’en douter, avec ce charisme, ce charme, je t’imagine parfaitement raconter l’histoire de la France sur une estrade, devant des yeux ébahis…» dit Jane, alors que Fabien fronça les sourcils. Professeur? Estrade? Fabien avait du mal à voir le rapport avec ce qu'il venait de dire juste avant mais il préféra ne pas s'y attarder. Il y avait probablement un problème de langage entre les deux jeunes gens, bien que cela ne les empêchait pas d'avoir une conversation. Fabien était assez content de faire la connaissance d'une nouvelle personne: bien qu'il aimait passer du temps avec Presley, cette dernière avait aussi sa vie, entre sa bijouterie et sa relation avec son petit ami Sloan. Damon était très sympathique, mais Fabien avait beaucoup de mal à suivre le rythme du jeune homme: l'eau minérale était remplacé par de la bière et Fabien n'avait pas une aussi bonne descente que le pilote d'avion. En effet, l'alcool et Fabien n'étaient pas les meilleurs amis du monde. Bien qu'il appréciait boire un verre de vin ou de champagne de temps en temps, les effets des boissons se faisaient très rapidement ressentir sur lui. Fabien n'était déjà pas très adroit en temps normal, mais l'alcool le rendait encore plus maladroit. Il avait dans ces moments là beaucoup de mal à tenir debout et à aligner deux mots correctement et le plus simple était de l'installer sur un fauteuil ou une chaise et de le laisser se plaindre sur sa vie, chanter la Marseillaise, parler de ses études de médecine ou même se mettre à geindre tout en déblatérant des paroles incompréhensibles. Malgré tout, Fabien possédait des amis dans son carnet d'adresses, et n'avait pas toujours l'air d'un cas social échappé de l'asile le plus proche. Lorsqu'il le fallait, il savait se comporter en société. C'était d'ailleurs ce qu'il espérait bien réussir puisqu'il avait en tête de quitter ses études de médecine et de se lancer dans une entreprise. Il ne savait pas exactement ce qu'il allait pouvoir lancer, mais il était persuadé de trouver. Et bien évidemment, pour lancer un concept, il fallait être un minimum sociable. C'était le cas de Fabien. Sa conversation actuelle avec Jane en était la preuve. Silencieuse, la jeune femme semblait pourtant très heureuse d'être en pleine conversation avec le jeune français. Les yeux de Jane était brillant et un sourire sur son visage montrait qu'elle était apparement bien contente. Fabien ne pouvait s'empêcher de sourire à son tour, et il était assez intrigué par le comportement de Jane, qui semblait être en plein rêve. « A quoi penses-tu? » demanda t-il, curieux de savoir ce que Jane avait en tête.
Fabien finit par se diriger vers un petit banc qui se trouvait non loin de deux jeunes gens. Il fit un petit signe de tête à Jane pour lui comprendre de venir, et alors qu'elle s'installait à son tour, Fabien ouvrit son sac à d'eau pour sortir une bouteille d'eau minérale, qu'il porta rapidement à ses lèvres. Il faisait assez chaud en cette période de l'année, et Fabien avait toujours l'habitude de se promener avec de l'eau dans le but de s'hydrater le plus possible. Cela était assez utile, surtout qu'il avait ainsi pû aider une vieille dame une fois lorsqu'il était encore en France. Serviable était un qualificatif qui convenait parfaitement à Fabien, si bien qu'il finit par se tourner en direction de la jolie brune et lui tendre sa bouteille d'eau, poliment. Peut être qu'elle avait soif. Peut être pas, mais cela lui était égal. Il sourit toujours, dévoilant ses dents blanches à Jane. « Tu as soif? » dit-il, dans un anglais parfait, bien qu'avec un accent français assez prononcé. C'était une phrase qu'il avait apprit parfaitement dans son dictionnaire, tout comme pour demander si la personne face à lui avait faim, ou bien demander le chemin à son interlocuteur. « Tu connais Damon alors? Il est très sympathique mais il boit beaucoup... » lâcha finalement Fabien, tout en observant les passants dans la rue. Non pas parce qu'il s'ennuyait en compagnie de Jane, mais il ne voulait pas la fixer trop longtemps, de peur qu'elle finisse pas s'en offusquer. Peut être qu'elle s'inquiéterait de cet intérêt soudain pour son visage et s'imaginerait que Fabien se moque d'elle parce qu'elle avait quelque chose sur le visage: un bouton sur le nez, une tache, quelque chose de coincé entre les dents. Ce qui n'était pas le cas, Fabien n'avait rien noté d'inhabituel sur le beau visage de Jane, bien au contraire.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





 I've got a crush on you ♦ Jane Vide
Message(#) Sujet: Re: I've got a crush on you ♦ Jane  I've got a crush on you ♦ Jane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I've got a crush on you ♦ Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Bayside Street & Ruelles-