AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 N°1101 ♣ Vraiment?! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptySam 7 Aoû 2010 - 11:01


Adam était en train de courir dans une prairie fleurie et une jeune femme courait elle aussi. Les deux couraient l'un vers l'autre. Quand ils furent assez proche, le suédois reconnut ce visage qu'il avait tant de fois embrassé par le passé. Il avait déjà pensé qu'il rêvait mais il en était désormais sûr. C'était sa femme qui courait vers lui mais c'était impossible dans la réalité car elle était morte dans ses bras. La prairie verdoyante, fleurie et ensoleillée changea en l'espace d'une seconde Toutes les fleurs flétrirent, des nuages noirs cachèrent le soleil et surtout du sang coulaient le long de la poitrine de sa bien aimée. Le blond ne put s'empêcher de hurler de désarroi dans son rêve, une crevasse se forma juste sous ses pieds et il tomba.

Le trentenaire se réveilla avec la désagréable impression de tomber. Il avait sué durant son sommeil et il savait bien que ce n'était pas à cause de la chaleur vu la température agréable, même fraîche, de sa chambre. Le soleil commençait tout juste à se lever. Il rejeta la couverture et fila sous la douche. Une douche bouillante allait lui faire du bien, contrairement à son ballon d'eau chaude. Il resta sous l'eau jusqu'à ce que la température descendit pour devenir de l'eau froide. Il mit un boxer et un peignoir blanc puis descendit à la cuisine. Il activa sa machine à café pour que l'eau chauffe tandis qu'il préparait sa tasse, mettant un sucre avec un peu de lait à l'intérieur et mit une capsule de café dans la machine avant d'appuyer sur le bouton pour faire couler le café dans sa tasse. Sa cuisine donnait sur la rue et il remarqua une voiture qui était vraiment mal garée, en effet cette dernière l'empêchait de sortir sa propre voiture.

“ Mais c'est pas possible! Putain! ”

Dit il dans sa cuisine, avec le dernier mot en suédois. Il prit sa tasse et touilla avec sa cuillère avant de sortir. Il savait bien qu'il n'avait pas la meilleure tenue mais c'était rare de voir des personnes réveillées aussitôt le matin, soit ils étaient au boulot soit ils dormaient encore. Il mit une paire de chausson et passa sa porte pour aller vers la voiture. Il vit qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur mais il ne pouvait pas voir son visage. Il frappa donc à la vitre et dit avec son fort accent suédois :

“ Eh c'est pas un squatte ici! On dort pas devant chez moi. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptySam 7 Aoû 2010 - 21:35



N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 102l98x N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 20tfdxz
10 Aout 2011 ♣ Lemon Street, Miami.
DANS LA RUE DEVANT LE N°1101




Ma vie ne se déroulait jamais comme je l'aurais souhaité. Je m'imaginais déjà, dans quelques années, lorsque Valentin serait adolescent et que les vrais problèmes feraient enfin surface. Je m'imaginais avec Maât en train de le sermonner sur sa vie, ses études et tout ce qui pouvait ne pas aller à cet âge-là. J'y étais passé. Maât y était passé. Nous y étions tous passé. Mais aujourd'hui, tout avait changé. Une chose en entraînant une autre, je me retrouvais, en ce matin du 10 aout, célibataire et sans enfant. Maât et moi venions de rompre pour la troisième et surement la dernière fois. Cette fois-ci, c'était pour de bon. Notre couple n'existait plus et il ne se reformerait jamais. Nos sentiments et notre relation n'étaient pas vu de la même façon. Et cette immense différence qui causa notre perte. Une perte que je pleurais sans arrêt depuis tard hier soir ou tôt ce matin. N'étant pas réellement chez moi au n°1666 Apple Road, je suis parti, oubliant toute mes affaires ainsi que ma carte de crédit pour pouvoir me reposer à l'hotel. Il m'était impossible de retourner chez moi bien que ça ne soit désormais plus "chez moi". Bouteille de vodka en main, j'avais donc utilisé le seul bien qui m'appartenait et dont j'avais les clefs pour entrer : ma voiture. Je l'ai conduis pendant quelques minutes avant de me stationner dans l'autre rue d'Ocean Grove afin de pouvoir boire en toute tranquilité. J'ai fini par m'endormir.

- Eh c'est pas un squatte ici! On dort pas devant chez moi. Je me réveillais en sursaut. Une voix masculine me sortit d'un rêve que j'aurais espéré réel. J'étais dans les vappes et j'avais un sacré mal de tête dû à une bouteille d'alcool russe que j'avais vidé en quelques heures. Elle gisait sur le siège passager, à la vue de cet inconnu à la voix si forte pour l'heure qu'il était. En effet, entre temps, j'avais pu regardé ma montre et une chose était sûr, cet homme était matinal.
- Quoi ? Prononçais-je en sortant progressivement de mon sommeil. Je clignais des yeux avant de les frotter et de m'étirer. J'ouvris la fenêtre côtée passager et je me suis alors penché vers l'homme en question. Je ne l'avais pas reconnu. Qu'est-ce qu'il se passe ? Je vous dérange pour sortir de chez vous ? J'ai alors remarqué le peignoir que cet inconnu portait. Je ne comprenais plus rien. Tout était embrouillé dans ma tête, je n'arrivais plus à rien. Je suis désolé, je vais avancer ma voiture. Lui dis-je tout en baillant. J'ai démarré ma voiture, actionné la première vitesse, enlevé le frein à main et j'ai calé. J'ai rigolé. Mais ce rire se transforma rapidement en pleure alors que je m'effondrais sur mon volant. Je suis vraiment désolé. J'arrive à rien aujourd'hui. Finis-je par avouer entre deux larmes. Ca a été une nuit difficile. Je... Je crois que je vais simplement partir d'ici. Excusez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyDim 8 Aoû 2010 - 10:27


Ce n'était pas tous les jours que Adam trouvait une voiture, garée juste devant chez lui et surtout devant sa voiture qu'il ne pouvait par conséquent pas sortir, et encore moins souvent qu'une personne dormait dans cette voiture ( mais la bouteille de vodka à l'avant ne l'étonna guère ). Son mauvais rêve, qui avait pourtant si bien commencé, n'avait pas arrangé son humeur et l'idée de tuer un emmerdeur était forte. Il sortit donc de sa maison en boxer avec un peignoir et sa tasse de café dans une main et des chaussons histoire de ne pas salir ses pieds. Ce n'était pas une bonne matinée pour le suédois qui comptait passer ses nerfs sur l'inconnu.

Tout en frappant à la vitre de la voiture, il réveilla le jeune homme en l'engueulant, le sommant de dégager de chez lui. Il n'avait pas reconnu Scotty au départ, il était de dos et une coupe de cheveux folle. L'homme se réveilla finalement et il ouvrit la fenêtre côté passager. Il dit avec une voix rauqueuse dû à sa gueule de bois :

“ Quoi? Qu'est-ce qu'il se passe ? Je vous dérange pour sortir de chez vous ? Je suis désolé, je vais avancer ma voiture. ” Il démarra sa voiture et essaya de la bouger mais il cala comme un débutant.“ Je suis vraiment désolé. J'arrive à rien aujourd'hui. Ca a été une nuit difficile. Je... Je crois que je vais simplement partir d'ici. Excusez-moi. ”

Adam avait reconnu Scotty, un de ses ami du quartier qui gardait sa maison lors de ses absences. Il rentra alors dans la voiture, côté passager et retirant la bouteille de vodka, et posa sa main sur celle de Scotty. Il lui dit :

“ Il se passe quoi Scotty? Aller, viens boire un café chez moi, ça sera toujours mieux que de te morfondre avec une bouteille de vodka. ” Et il ajouta voyant que Scotty allait dire quelque chose “ Je te laisse pas le choix et je te tirerais par la peau des fesses si il le faut. ” L'accent suédois du trentenaire s'entendait fortement, surtout qu'il n'était pas encore très bien réveillé, et il avait même failli parler en suédois à un moment, sa langue maternelle sortait bien plus facilement que l'anglais quand il était mal réveillé.

Adam sortit donc de la voiture et attendit que l'américain en fasse de même. Ils allèrent ensuite dans la cuisine du jeune Avatten où il fit s'asseoir Scotty tout en lui demandant quel genre de café il voulait, il avait tellement de sorte de café en capsule que son ami avait le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyDim 8 Aoû 2010 - 16:49



N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 102l98x N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 20tfdxz
10 Aout 2011 ♣ Lemon Street, Miami.
DANS LA RUE DEVANT LE N°1101




Je n'étais pas en état de reconnaître un ami. C'était déplorable. Jamais je n'aurais qu'un jour quelqu'un puisse me voir ainsi. Conner connaissait cette partie de ma vie. J'avais déjà bu en sa présence et avec lui jusqu'à ne plus me souvenir de la soirée que l'on avait passé. Le réveil fut difficile mais pas insurmontable comme ce matin. En effet, alors qu'un homme en peignoir m'avait réveillé, je rêvais d'une vie que je n'aurais plus désormais : une vie de famille qui s'était envolé en trois secondes hier soir, un compagnon qui m'aimait et que j'aimais en retour ainsi qu'un fils que je chérissais plus que tout. Evidement, les rêves ne sont que nos souhaits et pas notre vie réelle. Ca me démoralisait car je ne verrais plus mon fils grandir. J'étais, aujourd'hui, le père qu'il avait eut pendant un mois et qu'il ne reverrais jamais à moins que Maât change d'avis ce qui risquait d'être long vu ce comment il avait réagi face à ce que je lui avais avoué.

Je pleurais sur mon volant lorsque l'inconnu en question s'installa à mes côtés, à la place de ma fidèle et meilleure amie du soir : Smirnoff. Quel joli prénom pour une compagne qui ne disait jamais rien et qui m'avait pourtant saoulée toute la nuit. Je lui en étais reconnaissant car elle m'avait permis d'oublier mon chagrin et ma peine durant une nuit qui fut des plus courtes et des plus mouvementées. J'ai alors tournais mon regard azuré vers mon inconnu qui en réalité n'en était pas un. Adam Avatten. Je m'étais garé devant chez lui sans m'en rendre compte. Si je l'avais su jamais, je ne serais resté ici. Je ne voulais pas être vu dans cet état, et encore moins par l'une de mes connaissances.

- Adam...? Epelais-je alors que mes yeux rouges versaient encore des larmes qui ne pouvaient plus s'arrêter de couler. Je sentis sa main sa main sur la mienne. J'ai observé son geste avec un léger sourire au coin des lèvres.
- Il se passe quoi Scotty? Aller, viens boire un café chez moi, ça sera toujours mieux que de te morfondre avec une bouteille de vodka. Je me préparais à répondre mais Adam fut plus rapide que moi. Décidément, mon amante d'hier soir m'avait vraiment bien eut. J'étais complètement dans les vappes que je n'arrivas même pas à interrompre un ami. Je te laisse pas le choix et je te tirerais par la peau des fesses si il le faut.

Au départ réticent, j'ai fini par hocher la tête en signe de capitulation. Je n'étais pas d'humeur à me battre pour une invitation à boire un simple café. Cependant, le plus dur restait à venir. Sortir de ma voiture fut une étape bien plus difficile que je ne l'aurais cru au départ. Tout d'abord il fallait retiré les clefs du contact et autant l'avouer ce n'était pas une chose à faire en ayant une gueule de bois des plus puissantes, surtout lorsque vos clefs de voiture sont multiplié par trois. Ensuite, l"ouverture de la porte, même problème. Quelle poignée fallait-il choisir ? Celle qui bougeait à droite ? Celle qui tanguait à gauche ? Ou la dernière au centre qui s'amusait à faire des petits cercles autour d'un point fixe que je n'avais jamais vu auparavant de mon véhicule ? Heureusement pour moi, Adam vint à mon aide et m'aida à descendre tout en refermant avec précaution mon seul bien personnel pouvant me servir de logement en dehors du San Estephe. Il m'emmena jusqu'à la cuisine. Je connaissais le chemin pour être venu plusieurs fois lorsque son propriétaire était parti en vacances. Pourtant, aujourd'hui, je n'aurais pu y aller seul. Adam était mon sauveur en peignoir blanc telle un ange tombé du ciel par miracle. Il m'assit. Je ne bronchais pas. Puis il me demanda comment je voulais mon café.

- Fort si possible. Corsé si t'en as. Il est... J'ai porté mon regard azuré sur ma montre et fus dans l'obligation d'éloigner mon poignée pour enfin voir les aiguilles et l'heure. Il est à peine 7 heure et je dois aller travailler dans quatre heures au resto. Il ne faudrait pas que j'ai encore cette gueule devant mes employés bien que je ne me suis pas encore regardé. Mais vu ta tête, ça doit pas être beau. Je me suis levé, voulant aidé ce trentenaire en sortant le sucre et les cuillères. Mais en marchant, je me suis emmêlé les pieds. Je suis tombé tout en me rattrapant à ce que je pouvais : le poignoir blanc d'Adam. Allongé sur le carrelage de la cuisine avec le vêtement sur moi et non sur mon ami, je l'ai retiré de mon visage afin que ma vue ne soit plus troublée par ce dernier. Joli boxer. Finis-je par constater en me relevant face à Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyLun 9 Aoû 2010 - 10:12

On ne pouvait pas dire que Scott était das un bon état. Ce dernier avait, pour commencer, dormi dans sa voiture avec pour seule compagnie celle d'une bouteille d'alcool de plus il avait vidé la bouteille, et Adam mettrait sa main à couper quelle était pleine à l'origine. De plus, il ne le reconnut même pas alors qu'ils se connaissaient depuis pas mal de temps, bien que jamais Scott ne l'ait vu en peignoir, et pour finir il se mit à pleurer pour rien, et donc cela cachait quelque chose de bien plus grave qu'une voiture qui calait.

Le suédois s'installa côté passager pour venir parler plus calmement avec l'homme qu'il avait tout de suite reconnu lorsqu'il fut réveillé. Finalement, son ami le reconnut. Il venait de le regarder avec ses yeux rouges dû au mélange d'alcool et de larmes. Il lui dit simplement “ Adam...? ” tandis que l'homme en peignoir se mit à lui parler. Il lui dit de venir chez lui boire un café, et par conséquent lui raconter le pourquoi du comment de cette situation, et il ne lui laissait pas l'opportunité de refuser son invitation.

Voyant le mal que Scotty avait à sortir de sa voiture, il décida de l'aider. Il déposa sa tasse de café sur le sol et passa de l'autre côté de la voiture pour ouvrir la porte et aidait son ami à se lever et surtout à marcher vers sa maison après avoir fermé à clef la voiture de l'homme à la gueule de bois monstrueuse et il prit bien soin de garder ses clefs car même si il n'avait pu beaucoup d'alcool dans le sang il n'était même pas en état de marcher correctement alors conduire serait du suicide si il arrivait à faire rouler sa voiture.

Ils arrivérent finalement dans sa cuisine, dont il avait changé récemment la déco d'ailleurs. Il lui demanda quel genre de café il voulait et Scotty répondit exactement ce qu'il avait pensé “ Fort si possible. Corsé si t'en as. Il est... ” et après un coup d'oeil à sa montre il ajouta “ Il est à peine 7 heure et je dois aller travailler dans quatre heures au resto. Il ne faudrait pas que j'ai encore cette tête devant mes employés bien que je ne me suis pas encore regardé. Mais vu ta tête, ça doit pas être beau. ”. Encore chance qu'Adam se levait toujours tôt car il ne le voyait pas du tout travailler dans cet état et si il ne s'améliorait pas dans les heures à venir alors il prendrait le droit de téléphoner à son lieu de travail pour dire qu'il était malade. Alors que le suédois prenait la capsule de café, Scott marcha vers lui pour l'aider et sans grand étonnement de sa part il tomba sur le sol. Mais en tombant, il prit avec lui son peignoir et ainsi Adam était uniquement vêtu de son boxer. Encore chance qu'il avait pris une douche sinon il serait à poil devant son ami vu qu'il dormait nu. Il ne put s'empêcher de rire un peu face à la réplique de Scotty “ Joli boxer. ” à laquelle il répondit “ Merci, même si venant de toi je sais pas comment le prendre. ”. Scotty ne devait pas vraiment contrôler ses mots, il était dans un état pitoyable et Adam savait ce qu'il traversait pour avoir déjà vécu ce genre d'épreuve même si il avait vécu quelque chose de pire. Il avait compris qu'il avait dû se disputer avec Mâat pour dormir dans une voiture et non chez lui et par conséquent ils avaient dû rompre, mais après il ne pouvait pas en savoir plus le temps que son ami ne lui raconte rien.

Le café fut rapidement préparé. Adam l'aida à se relever et le rassit sur une chaise et dit “ Ne bouge pu. ” puis il lui servit sa tasse de café avant de remettre son peignoir bien qu'il ne le ferma pas cette fois. “ Racontes moi tout. ” lui dit il, il ne comptait pas le laisser partir sans savoir sa journée de la veille ou au moins la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyMar 10 Aoû 2010 - 18:43



N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 102l98x N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 20tfdxz
10 Aout 2011 ♣ Lemon Street, Miami.
N°1101 ◊ CHEZ ADAM AVATTEN




-Joli boxer. Finis-je par constater en me relevant face à Adam. Heureusement qu'il m'avait encore aidé à me relever. Adam serait donc mon sauveur pour cette première journée de galère. Il était là contrairement à d'autre qui ne le serait plus.
- Merci, même si venant de toi je sais pas comment le prendre. Je l'ai regardé avec un sourire en coin des lèvres. Mes yeux étaient toujorus rouges bien que les larmes aient cessé de couler.
- Tu le prends comme tu veux. A toi de voir ce que cette petite phrase pourrait vouloir dire. Je le confirmais, c'était une réponse qui ne servait à rien en apparence. Mais en réalité, elle avait son importance. Mieux valait répondre ce genre de connerie que la pensée qui m'avait traversé l'esprit au même instant : « Quelle belle musculature ! ». Oui, d'un oeil j'avais admiré le corps nu ou presque nu de mon ami. J'avais même pu toucher ses pectoraux lorsqu'il me releva. Ma conclusion était donc scientifiquement prouvée par ma vision et mon toucher. Que demander de plus ? Alors que je voyais le véritable Adam pour la première fois. Je me suis totalement laissé entraîné sur la même chaise que précédement. Le trentenaire me posa comme la première fois dessus sans oublier de préciser quelques précautions pour cette nouvelle tentative.
- Ne bouge pu. J'aurais bien répondu un « Oui, chef ! ». Mais j'ai réussi à me contenir. Déjà qu'il me voyait dans un état pitoyable, je ne désirais pas en rajouter pour ternir encore l'image que les habitants d'Ocean Grove et surtout un avait de moi. J'appréciais de le voir se pavaner chez lui en petite tenue devant moi. Il m'apporta ensuite mon café. Fort ou corsé, je pris une gorgée sans attendre. J'avais besoin de caféine comme chaque matin. Même si en cette matinée du 10 août, ma dose devrait surement doubler. Je le regardais se rhabiller avec toujours ma tasse dans les mains. Il ne ferma pas son peignoir blanc. J'ai repris une gorgée de ce bon café pour ne pas jetter mon regard sur ce corps que j'avais pu sentir contre moi quelques minutes plus tôt. Adam prit la parole. « Sauvé ! » Racontes moi tout. « Ou pas. » La question que j'aurais espéré oublier, les seuls mots que j'aurais voulu ne pas entendre venaient de sortir de la bouche du séduisant suédois.
- Je préférerais ne pas en parler. En effet, je n'étais pas encore prêt. C'était encore trop tôt pour pouvoir en discuter et pouvoir se confier. Tu as juste besoin de savoir que je suis de nouveau célibataire. C'était la première fois que je le disais à voix haute, que je me le disais à voix haute. Et ça faisait mal, très mal à un tel point que mon coeur se brisait un peu plus à chaque syllabe de ce mot. Je repris la tasse pour la mener jusqu'à mes lèvres et boire une autre gorgée afin de noyer mon chagrin dans le café et de ne pas m'effondrer devant Adam. J'avais tout de même les larmes aux yeux. Il m'était trop difficile de cacher ma peine alors que toute ma vie venait de voler en éclat. J'étais, en cet instant, sans compagnon, sans enfant et sans logement. Rien n'aurait pu me faire autant souffrir. Mais je ne devais pas y penser. Je devais remonter la pente et j'avais quatre heures environ pour y arriver. On pourrait juste faire autre chose. J'ai simplement besoin d'oublier la nuit dernière... De n'importe quelle façon du moment que je pense à rien de ma dernière soirée. J'ai plongé mon regard azuré dans ceux de mon chaleureux voisin. Il était le seul à être au courant de cet histoire et j'espérais garder ce petit secret encore un peu. Je ne voulais pas de la pitié des gens et encore moins entendre les ragots à mon sujet circulant à vitesse grand V sur Ocean Grove. J'avais juste besoin de m'éloigner du quartier et je ne pourrais le faire sans retourner, dans un premier temps, chez Maât pour récupérer quelques vêtements, mes effets personnels et ma carte de crédit. Le courage, j'en avais. Mais retourner là-bas, je ne pourrais pas le faire. En attendant, je ne devais pas y penser et boire mon café avec un ami qui se trouvait avoir un véritable corps d'athlète et je n'avais pas encore tout vu. Je fixais le torse à moitié couvert d'Adam tendit que je me perdais dans mes pensées et que je revivais toute cette nuit dans les moindres détails. J'en frissonais. Je n'arrivais pas à ne plus penser à tout cela. Il fallait que je trouve une solution et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 10:14

Adam n'allait pas laisser son ami dans cet état, Scott avait clairement besoin d'aide et il allait l'aider ( que le jeune homme soit d'accord ou non d'ailleurs ). Il l'aida donc à se relever. Il fut étonné de sa réponse. “ Tu le prends comme tu veux. A toi de voir ce que cette petite phrase pourrait vouloir dire. ” Rêvait il ou il était en train de se faire draguer par un homme largué la veille? Il avait compris qu'il était de nouveau célibataire en le voyant dormir dans sa voiture et non chez lui. Il ne lui répondit rien, pris de court. Si l'homme à la gueule de bois lui avait dit réellement ce qu'il pensait il aurait eu la même réaction. Il était certes étonné mais il était aussi flatté, car le suédois n'était pas bête au point de croire qu'il avait réellement complimenter un boxer tout ce qu'il y a de plus banal.

Une fois de nouveau assis, il lui dit bien de ne pu bouger pour ne pas avoir à le relever une nouvelle fois surtout qu'il pourrait se faire mal en tombant. Le suédois lui donna sa tasse de café, le plus fort qu'il avait, et lui demanda de tout lui raconter. La réponse de Scotty n'était pas très étonnante “ Je préférerais ne pas en parler. Tu as juste besoin de savoir que je suis de nouveau célibataire. ”. Il n'allait pas lui poser de nouveau la question donc ... pour le moment du moins. Il lui demanda ensuite de faire autre chose pour ne pu penser à la veille, rien de bien étonnant. “ On pourrait juste faire autre chose. J'ai simplement besoin d'oublier la nuit dernière... De n'importe quelle façon du moment que je pense à rien de ma dernière soirée. ”. Le regard de Scotty, même avec ses yeux rouges, était très plaisant. Adam réfléchit quelques instant et dit “ Fini ton café d'abord, on trouvera bien quoi faire après. ”. Le suédois n'avait pas fini son café, dont la tasse trônait sur le trottoir d'ailleurs, et il n'était toujours pas bien réveillé. Il n'avait pas envie de le laisser seul, ce n'était pas une bonne chose dans son état. Il s'assit en face de Scotty et lui demanda “ T'es sûr que tu veux aller au boulot? T'as surement pas la tête à ça. On pourrait se prévoir un truc pour la journée. J'appelle pour toi si tu veux. ”, se faire passer pour un médecin ne le gênait aucunement et pis il pourrait toujours prendre son pire accent suédois, en faisant bien exprès de parler mal, pour dire qu'on le comprenait mal en disant le nom d'une maladie tout ce qu'il y a de plus simple. Le peignoir d'Adam ne cachait quasiment rien de son corps et il avait bien remarqué les regards de Scotty sur lui. Fallait il traité le mal par le mal? Lui faire oublier, pour un temps, Mâat en couchant avec lui? Ce ne serait certainement pas déplaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] EmptyJeu 12 Aoû 2010 - 20:43



N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 102l98x N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] 20tfdxz
10 Aout 2011 ♣ Lemon Street, Miami.
N°1101 ◊ CHEZ ADAM AVATTEN




- Fini ton café d'abord, on trouvera bien quoi faire après. M'avait-il conseillé alors que je lui demandais de m'occuper pour oublier mes peines et mon chagrin. J'obéis tel un enfant fae à l'autorité de ses parents. Je bus mon café en silence tandis qu'Adam s'installa en face de moi. J'ai fini par terminer ma boisson chaude lorsque mon ami reprit la parole. Je le regardais en reposant la tasse sur la table.T'es sûr que tu veux aller au boulot? T'as surement pas la tête à ça. On pourrait se prévoir un truc pour la journée. J'appelle pour toi si tu veux. C'était gentil et sympathque de sa part de prendre soin de moi, de cette carcasse que j'étais devenu en quelques heures à peine. Je ne pourrais jamais assez le remercier pour son geste et son hospitalité.
- T'as sans doute raison. Je ne devrais pas y aller. Ca serait trop difficile de continuer comme si tout allait bien alors que tout ne va pas bien. J'ai alors sorti mon téléphone portable de ma poche droite. Tiens, le numéro du restaurant est enregistré dedans. Laisse un message, Jovan le verra quand il ouvrira le San Estephe. Je lui tendis avec hésitation le téléphone que je tenais dans ma main. Devais-je vraiment ne pas me rendre au travail ? Car j'étais à peu près sûr que cuisiner me ferait oublier toute ma soirée au moins pour quelques heures. Non, Adam avait raison. Je serais trop distrait pour préparer de bons petits plats à mes clients. Je ferais des erreurs et je ne devais pas en faire car la réputation de mon restaurant était en jeu. Dis, je pourrais prendre une douche, s'il te plait ? Je ne voulais pas le voir appeler et j'avais terriblement envie d'une bonne douche bien chaude pour me calmer, me relaxer et aussi pour me laver. Je devais puer l'alcool à cent mètre à la ronde. Adam me montra alors la salle de bain tout en me sortant une serviette pour me sécher. Merci Lui dis-je avec un sourire, sans doute le premier de la journée.

Adam sortit de la pièce, refermant la porte mais la laissant entreouverte pour me proposer de prendre mes affaires et de les laver. Je n'ai pas refusé. Sans attendre une seconde de plus, je me suis déshabillé en enlevant tout d'abord mes chaussures puis le reste de mes vêtements que j'ai donné au beau suédois qui partit dans la seconde qui suivit pour lancer la machine et en même temps téléphoner au San Estephe. J'ai fermé complètement la porte de la salle de bain pour me laver. J'ai allumé l'eau de la douche pour qu'elle chauffe puis je m'engouffrais sous cette eau qui coulait à flot. C'était divin. Sentir la chaleur de la douche sur ma peau me détendait plus que je ne l'aurais imaginé. Pendant un instant, j'ai même effacer mes souvenirs de la nuit dernière, oubliant tout ce qui c'était passé. Mais la réalité refit vite surface. Je me pris la vérité en pleine face. J'étais de nouveau célibataire et pourtant toujours amoureux du seul homme qui m'avait rendu le plus heureux : Maât. Comment la vie pouvait-elle autant nous faire souffrir ? Je me suis passé la tête sous l'eau avant de commencer à me saisir du gel douche et de me laver, frotant mon corps de cette mousse à l'odeur onctueuse. Le rinçage fut plus rapide. En une minute ou deux, je fus propre. J'ai donc arrêté la douche pour ensuite attraper la serviette qu'Adam m'avait gentillement donné. Je me suis séché dans un premier dans la douche pour ensuite sortir de ce petit espace, fermé par des vitres transparentes. J'ai alors enroulé la serviette autour de ma taille avant de me regarder dans le miroir juste au-dessus du lavabo. Mon visage n'était pas beau à voir. J'ai rapidement imaginé ce qu'il devait en être avant cette douche et ma conclusion n'était pas glorieuse. Je ressemblais à un monstre tout droit sorti du Pays des Merveilles d'Alice ou du monde de ce fidèle Harry Potter. Comme un idiot, j'ai commencé à chercher mon sous-vêtement puis le reste de mes habits. J'ai vite réalisé que le propriétaire de cette maison les avait emporté avec lui à mon plus grand regret. Gêné, je suis sorti en serviette afin de rejoindre mon sauveur qui devait se trouver quelque part aux alentours de la cuisine avec mon téléphone portable. J'entendis du bruit non loin de moi. Par conséquent, en oubliant ma tenue aussi légère soit-elle, je me dirigeais en direction de toute cette agitation. Je finis par tomber nez à nez avec le trentenaire qui me surpris dans l'élan que j'avais pris. Quelques centimètres de plus et nous nous rentions dedans. Je ne savais plus où me mettre. J'étais nu ou du moins mon torse l'était avec une serviette nouée autour de la taille.

- La machine est bientôt finie ? Lui demandai-je. « Mais qu'est-ce que t'es con ! Il vient juste de la lancer ! Comment pourrait-elle déjà être terminée ? » J'ai alors passé ma main dans mes cheveux, toujours aussi gêné de mon apparence. Je rougis, tout en baissant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] N°1101 ♣ Vraiment?! [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1101 ♣ Vraiment?! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-