AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez | 
 

 (numéro 2270) ▬ jewish breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyDim 11 Juil 2010 - 22:37




Le soleil venait tout juste de pointer le bout de son nez mais Ezra était déjà debout depuis un moment. En réalité, il n'avait pas dormi de la nuit puisqu'il avait passé la soirée dans une petite crique avec un groupe d'australiens, à chanter et jouer de la guitare autour d'un petit feu de camp. Une bonne soirée en soit, que le jeune israélien avait apprécié. C'était ce genre de choses simples qu'il aimait beaucoup faire dans la vie. D'ailleurs, il se contentait de ses soirées et préférait d'ailleurs ce genre de nuit, plutôt que de se retrouver dans une discothèque avec dix personnes au mètre carré. Ezra avait cependant dû quitter ses nouveaux amis du continent des kangourous pour pouvoir regagner la maison qu'il partageait avec ses deux sœurs Shirelle et Sinaya. Venant tout juste d'emménager dans le quartier d'Ocean Grove où il avait vécu pendant sa jeunesse, il devait retrouver le nouveau foyer qui l'abritait pour pouvoir vider les derniers cartons et continuer le rangement, sous les ordres de Sinaya qui voulait que tout soit parfait. Un peu névrosé la grande sœurmais Ezra avait maintenant l'habitude des ordres et de la mauvaise humeur permanente de Sinaya, si bien qu'il ne prenait même pas la peine de relever les réflexions qu'elle pouvait faire. N'étant pas de nature à apprécier les conflits, il préférait sourire et hocher la tête lorsqu'elle commençait à devenir insupportable. Il lui arrivait même de quitter la pièce pour éviter de se retrouver au centre d'une dispute et de devoir choisir son camp. Chose qu'il détestait faire, persuadé que s'il prenait la défense de Shirelle, Sin se mettrait en tête que son frère ne l'aime pas assez et inversement. Quitte à se mettre ses deux sœurs à dos et dans ces moments-là, Ezra n'avait pas d'autres solutions que de fuir et de se réfugier dans sa chambre, pour être tranquille.
Pédalant tranquillement, appréciant de sentir le vent frais sur son visage et dans ses cheveux, le jeune homme un brin écologique rentrait chez lui en vélo, sa guitare dans le dos. Il regardait partout autour de lui, se remémorant les souvenirs que certains endroits lui rappelait. Ces sens en éveil, il ne pouvait s'empêcher de sourire, comme s'il s'émerveillait et découvrait le monde pour la première fois, un peu comme Kyle XY dans la série éponyme. Tant pis s'il passait pour un abruti. Cela faisait une dizaine d'années qu'il n'avait pas remis les pieds à Miami et beaucoup de choses avaient changés. Malgré tout, il avait l'impression de connaître le chemin du retour par cœur et c'était avec beaucoup d'entrain et de bonne humeur qu'il se dirigeait vers sa nouvelle demeure. Il n'avait pas dormi de la nuit, et alors? Ce n'était pas ce genre de choses qui le rendait grognon. Bien au contraire, Ezra était heureux de vivre, heureux de retrouver ses sœurs, heureux de retrouver la Floride, heureux de retrouver son ancienne vie, même si Amsterdam et ses amis lui manquaient, tout comme ses parents. Tout en sifflant joyeusement un air de musique, Ezra retrouva la Lemon Street et salua aux passages les quelques voisins qui étaient déjà debout. Il freina, puis sauta de son vélo avant de la ranger dans la garage, là où il trouva de la place. Il finit cependant par le poser, avant de sortir et d'entendre le chien de Sinaya aboyer. Ezra leva les yeux au ciel. Clyde allait encore lui en faire voir de toutes les couleurs et il n'allait pas pouvoir protester auprès de Sinaya qui vouait un culte à son énorme chien. Ezra ouvrit la porte et l'énorme boule de poils lui sauta dessus et sortit son énorme langue pour le lécher. Le jeune homme poussa un cri de surprise et aussi de dégout lorsqu'il sentit la langue rose se collait contre sa joue. Il tenta tant bien que mal de pousser le chien tout en grimaçant. Finalement, l'animal finit par s'intéresser à Marley, le petit chat de Shirelle, laissant Ezra tout collant de bave. Ce dernier se redressa sur ses genoux en pestiférant toutes les insultes possibles envers la sale bête puis, se rua vers l'évier de la cuisine et se passa de l'eau sur le visage. Au même moment, il sentit quelque chose de frottait sur l'une de ses jambes. Il baissa la tête et découvrit avec stupeur qu'il s'agissait du chaton. Ezra sentit sa gorge se nouer et sa respiration s'accélérer. « Casse-toi, sale terroriste à poils! » lâcha t-il en lui donnant un petit coup de pied. Il s'approcha de la porte qui donnait sur la terrasse et l'ouvrit, dans l'espoir que Marley s'enfuit et ne revienne jamais. Pareillement pour le chien d'ailleurs. Ezra se dirigea vers le réfrigérateur pour en sortir une bouteille de lait qu'il porta directement à ses lèvres. Il but quelques gorgées et reposa la bouteille sur le plan de travail. Il ferma le frigo et se dirigea vers un placard à la recherche de gâteaux. Il sortit un paquet et l'ouvrit rapidement à l'aide de ses dents, puis, dévora un gâteau. Un second puis un troisième. Le jeune homme se dirigea ensuite vers le salon et alluma la télé. Il se jeta sur le canapé, suivit de près par Clyde qui se coucha à ses pieds. Marley, lui, sauta sur le canapé et vint se lover tout près du visage d'Ezra. Il éternua, mais cela ne sembla pas déranger plus que ça le chaton qui ronronna dans son cou. « Bon Dieu mais tu le fais exprès, espèce de saloperie? » dit-il énervé. Il attrapa le chaton par la peau du cou et le reposa sur le sol. Le temps de se remettre au fond du canapé que Marley était déjà de retour. Levant les yeux au ciel, il augmenta le son de la télé.




Dernière édition par Ezra Levy le Mer 21 Juil 2010 - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyJeu 15 Juil 2010 - 14:54

La nuit fut particulièrement longue pour Sinaya, alors qu’elle avait passé des heures en compagnie d’Arizona. Elles avaient discuté de tout comme de rien, s’échangeant les dernières nouvelles et bavardant sur certains voisins. Pour Sinaya, Ocean Grove n’était pas dépaysant, elle avait déjà vécu dans ce quartier jusqu’à son adolescence et le retrouver avait quelque chose de rassurant. Bien sûr, elle ne voyait plus les lieux sous un regard enfantin mais avec une vision d’adulte qui en a vu des vertes et des pas mûrs. Rien ne semblait pourtant avoir changé à première vue, à part quelques aménagements en plus et nouvelles maisons là où à une époque, c’était la végétation qui régnait en maitresse. Cependant, la sécurité, bien que toujours présente laissait parfois à désirer dans ce beau quartier chic de Miami. Elle était loin la belle époque où tout semblait beau et merveilleux à ses yeux, aujourd’hui elle ne voyait que le mauvais côté des choses. Son métier devait y être pour quelque chose, mais son caractère aussi certainement. Beaucoup plus mature, beaucoup plus pessimiste aussi. C’était le revers de la médaille pour cette journaliste de la CNN. Elle rentra chez elle aux alentours de trois heures du matin, et ne tarda guère à rejoindre son lit pour s’y affaler et s’engouffrer dans un sommeil profond. C’est le réveil qui la réveilla et dès que ses paupières tentèrent vainement de se lever, elle comprit qu’elle avait – encore une fois – trop abusé du bon vin de son amie. Chacun de ses membres ne souhaitaient pas faire le moindre effort pour l’aider à la lever, elle avait l’impression d’avoir un poids immense sur son dos, qui l’empêchait de faire le moindre mouvement. Elle lâcha un soupir d’agacement mélangé à un léger grognement, si fatiguée. Pourtant il lui semblait essentiel de poser un pied par terre. Le réveil se remit à sonner soudainement, elle avait oublié de l’arrêter et comme s’il s’agissait d’un effort surhumain, sa main tapa violemment sur l’objet qui s’écrasa au sol. « Et merde » lâcha-t-elle, énervée. Elle allait devoir en racheter un nouveau. Maintenant lancée, elle releva son buste, ses cheveux totalement éparpillés sur son visage, elle passa une main et dégagea les quelques mèches. Ses yeux étaient toujours fermés, ou presque. Même si sa chambre était en grande partie plongée dans l’obscurité, les infimes rayons du soleil qui y pénétraient étaient suffisants pour l’agresser selon elle. Elle posa un premier pied au sol, puis un second et un autre juron s’échappa de ses lèvres quand elle se rendit compte qu’elle venait de marcher sur le fameux réveil. Elle décida donc d’ouvrir délicatement les paupières, sa vision s’acclimata alors doucement. Elle ignorait quelle heure il pouvait bien être, elle espérait seulement qu’il soit assez tôt car elle détestait faire des grasses matinées. Elle se dirigea vers la grande fenêtre, évitant avec difficulté les obstacles qui se présentaient à elle puis tira enfin sur les rideaux avant d’actionner la levée des stores. Elle se mit immédiatement dos à l’extérieur, épargnant ainsi la lueur du soleil levant qui pénétrait petit à petit dans la pièce. Elle en profita pour se diriger vers sa salle de bain personnelle, qui n’était qu’à quelques pas et ferma la porte derrière elle. La lumière du néon fut tout aussi agressive que le soleil lui-même et pesta contre son reflet dans le miroir, une vraie vision d’horreur. Ses yeux ne ressemblaient plus à rien et allait certainement s’amuser pour les démêler, elle avait d’horribles cernes sous les yeux en plus du maquillage qu’elle avait oublié d’enlever la veille. Elle commença par faire couler l’eau du robinet et prit ce qu’il fallait pour réparer les dégâts. Elle ressortit de la salle de bain quelques minutes après, les yeux bien ouverts et l’esprit plus ou moins vif. Elle alla ramasser le réveil, il affichait encore l’heure et elle put constater avec plaisir qu’il n’était pas si tard, au contraire. Toujours en pyjama, soit un short et un débardeur, elle quitta sa chambre et descendit les escaliers d’où elle pouvait déjà entendre la télévision en fond sonore. Elle ne tarda pas longtemps à découvrir qui occupait le salon puisque la voix masculine ne faisait aucun doute – à moins que Shirelle ne possède un problème vocal le matin. Mais elle ne rejoignit pas tout de suite son frère, faisant une petite escale par la cuisine en se préparant une tasse de café. La tasse entre ses mains, elle se montra dans la salle de séjour, souriant faiblement. « Tu sais que Shirelle l’a exclusivement dressé pour te pourrir la vie j’espère ? » lança-t-elle en faisant la moue puis se mit accroupie pour caresser son chien. Un bouvier nommé Clyde seulement âgé de deux ans mais dont la taille était impressionnante. Elle était totalement folle de son chien, certainement le seul ami (et mâle) fidèle qu’elle n’ait jamais rencontré. D’un geste de la main, elle poussa les pieds d’Ezra. « Pousses-toi, tu prends toute la place. » Elle s’installa sur le canapé et but une gorgée de son café. « Tu n’as pas dormi ici ? Et Shirelle ? » Oui, elle pouvait se montrer parfois excessivement encombrante lorsqu’il s’agissait de connaître l’emploi du temps détaillé de son frère comme de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyMar 20 Juil 2010 - 21:52


Les rencarts foireux commençaient à devenir trop récurrents dans la vie de Shirelle. Son côté exigeante et changeante lui causait de nombreux soucis avec les hommes, qu’elle réglait bien souvent avec la nourriture. Et à en juger par les emballages de divers biscuits et autres paquets de chips, hier soir confirma la règle. Toujours élégante, elle ne laissait jamais rien au hasard lors d’un rencard préférant mettre tout ses atouts en avant. Tout fut parfaitement soigné pour qu’elle fasse mouche ce soir. Mais elle avait oublié plusieurs détails dans le plan. Elle ne connaissait que très peu de chose sur ce Jack -prénom d’une banalité affligeante en plus- si ce n’était son petit boulot de primeur, qu’elle espérait n’être qu’un emploi saisonnier. Shirelle était un peu conditionnée, ou on pourrait dire aussi qu’elle subissait un lavage de cerveau constant de par sa mère. Sa mission étant de trouver un mari avant ses vingt-cinq ans, elle devait rattraper les catastrophes de sa sœur aînée, qui elle ne s’était pas du tout focalisée sur la question. Seulement, à seulement vingt ans, la jeune fille était encore sous pression hormonale. Tombant aussi vite amoureuse qu’elle changeait de petite culotte, elle oubliait son grand amour tout aussi vite. Mais en grande romantique, elle voyait toujours en ces jeunes hommes, l’homme de sa vie, celui qui la ferait vibrer chaque jour que dieu fait. Problème ce Jack ne remplissait aucun de ses critères et pire encore il ne remplissait pas ceux de sa mère. Si madame Levy n’était plus exigeante avec Sinaya qui devenait un cas désespéré, avec la petite dernière, elle se permettait de voir grand. C’était dépitée qu’elle avait franchit le seuil de leur maison tôt dans la soirée. Elle vivait à présent à Ocean Grove, banlieue chic de Miami, et avec son frère et sa sœur, une cohabitation qui lui avait manqué. Depuis que chacun menait sa vie, c’était devenue difficile pour la fratrie de se réunir, et la famille étant une valeur essentielle, elle ne pouvait qu’apprécier ce rapprochement. Mais ni l’un ni l’autre n’était la ce soir pour qu’elle se plaigne, elle n’avait donc plus qu’une solution, faire le plein de sucre et envoyer des mails à une amie de Harvard qui campait sur son ordinateur constamment. Il y avait des chances pour qu’elle porte un œil assez attentif à la jeune fille qui pourrait au moins se plaindre en toute liberté. Pc allumé, diverses cochonneries étalées sur son lit, « Moulin Rouge » en fond sonore -comme si elle n’aurait pas pu mettre un film plus joyeux- elle pouvait passer aux choses sérieuse. « J’en ai marre, pourquoi j’ai toujours les cas sociaux ? Celui-là ne sait même pas faire cuire des pâtes, tu te rends compte ou pas ? En plus il n’est même pas juif, le drame, ma mère n’en voudrait jamais. Elle est bonne pour me faire le coup de la crise cardiaque et j’hériterai de sa collection de disques de Mike Brant. Autant la tuer, autant avoir un homme qui en vaille le coup. Et ce Jack, ne me fera pas supporter cette torture même avec beaucoup d’imagination. » Madame Levy avait au moins de quoi être fière, la cadette avait hérité de son talent de tragédienne. Elle l’avait prouvé à mainte reprises ceci-dit. Mais de fil en aiguille et sans doute épuisée par toutes ses émotions, le sucre n’ayant plus aucun effet excitant sur sa petite personne, elle s’était endormie. La position demeurait douteuse, elle menaçait de tomber du lit à tout moment, mais ce ne fut qu’à une heure plutôt matinale qu’elle roula à terre dans un lourd fracas. « Et merde! » Se relevant difficilement, elle finit par éteindre sa télé et consulter ses mails avant de sortir de la pièce. Son amie lui avait répondu, seulement la fatigue ne lui avait pas laissé le temps d’achever cette petite conversation. « Mouais de toute façon j’ai plus d’espoir, je vais finir vieille fille, comme ma voisine, entretenant une étroite relation avec un objet vibrant jusqu’à la fin de mes jours. Oh mon dieu je vais devenir comme ma sœur! Non ça sera pas possible, je préfère devenir comme Samantha, c’est mon modèle depuis le premier épisode de Sex and the City. » Méditant sur ce qu’elle venait de dire, la soirée de la veille lui revint vite en mémoire ainsi que sa déception. Une mine triste, elle s’apprêtait à descendre à la cuisine après un petit passage à la salle de bain pour se rafraichir un peu. Nouant ses cheveux, elle oublia sa pesé du matin, rituel absurde et qui ne ferait qu’accentuer sa déprime du jour. Après avoir fait le plein de paquets de gâteaux -elle irait surement faire les courses dans la journée- elle pouvait enfin aller au salon, où son frère et sa sœur étaient déjà installés. « Shirelle va faire une overdose de glucide. » dit-elle tout en s’incrustant entre eux deux et prenant son chaton sur ses genoux. Toujours la bouille renfrognée, elle était décidée à jouer la pauvre petite en mal d’amour aujourd’hui. Elle devrait auditionner pour le rôle du lycéenne archi trompée dans l’une de ces séries débiles dont elle raffole, un projet auquel elle avait déjà songé en plus. « Et puis c’est faux, Marley a comprit par lui-même ce qu’il devait faire, il lit dans mes pensées nous sommes connectés. » Bon elle était intelligente, mais parfois c’était à ce poser des questions.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyMer 21 Juil 2010 - 15:14




Ce qu'il fallait savoir sur Ezra Levy, c'était qu'il était allergique aux poils de chat. C'était donc tout a fait normal que sa sœuravait prit la décision d'adopter un petit chaton avant son arrivée à Ocean Grove, ne se souciant guère de l'allergie de son frère. Même s'il détestait ça, Ezra n'avait absolument rien dit. Le jeune musicien n'aimait pas rentrer dans des conflits, et encore moins avec l'une de ses soeurs si bien qu'il avait docilement accepter la présence du félin dans la maison, en instaurant des distances avec lui. Malheureusement pour lui, le chat en avait décidé autrement et il prenait un malin plaisir à le coller. Partout où Ezra allait, le félin le suivait, comme un petit chien, si bien qu'Ezra ne pouvait pas passer un instant tranquille dès qu'il passait la porte. Une fois encore, sa théorie comme quoi Marley voulait sa mort se confirma, lorsqu'il vint se coller à son cou, en ronronnant. Sans qu'il puisse s'arrêter, Ezra éternua plusieurs fois, ce qui ne sembla pas perturber le chaton qui s'enfonça un peu plus dans son cou, planta ses griffes dans sa peau. Ezra tenta à plusieurs reprises de l'attraper et de l'envoyer valser au loin, même s'il n'osait pas vraiment lui faire du mal, sachant que Shirelle serait capable de se venger en détruisant sa guitare, par exemple. Alors qu'il tentait de se concentrer sur la télévision qui diffusait les informations, il entendit la machine à café se mettre en route dans la cuisine. Probablement Sinaya et son addiction à la caféine. Quelques secondes plus tard, sa grande sœurpparut et s'immobilisa, un faible sourire sur le visage. « Tu sais que Shirelle l’a exclusivement dressé pour te pourrir la vie j’espère ? » déclara t-elle, ce qui fit sourire Ezra. Il observa sa sœur'accroupir près de son chien et lui caressait la tête, avant de se redresser et de lui pousser les pieds: « Pousses-toi, tu prends toute la place. ». Ezra grogna, puis, lâcha sur un ton mécontent: « Doucement, doucement, c'est le matin pour tout le monde.. ». Il changea de position pour mettre ses pieds sur la table basse, laissant de la place à sa sœur.« Tu n’as pas dormi ici ? Et Shirelle ? » finit-elle par dire après une petite minute de silence seulement. Bien qu'il aimait sa sœur, le fait de devoir lui faire un compte-rendu de chacune de ses sorties commençait à l'ennuyer profondément. Il leva les yeux au ciel, puis, sur un air moqueur, il répondit à sa question: « Tu vas me gronder si je dis que non? ». Ezra se tourna vers sa soeur et lui chippa sa tasse de café. Il la porta à ses lèvres, puis, lui redonna alors que Shirelle faisait son apparition. « Shirelle va faire une overdose de glucide. ». Ezra la détailla de la tête aux pieds et se rendit compte qu'elle avait entre les mains une bonne quantité de paquets de gâteaux. Elle se laissant lourdement tomber entre Sinaya et lui, en soupirant. Elle attrapa le chaton et le posa sur ses genoux, puis le caressa tout en faisant une tête d'enterrement dont elle seule avait le secret. « Et puis c’est faux, Marley a comprit par lui-même ce qu’il devait faire, il lit dans mes pensées nous sommes connectés. » finit-elle par dire. Ezra leva les yeux au ciel et resta silencieux. Il attrapa la télécommande de la télévision et se mit à changer de chaine dans le but de trouver un programme intéressant. D'un geste de la main, il s'empara d'un paquet de gâteaux au chocolat à côté de Sinaya et l'ouvrit, avant de faire tomber la télécommande sur le sol. Il soupira, puis, se tourna vers le chien: « Ramasse, gros sac baveux! » dit-il, avec toute la bonne volonté du monde. Ce dernier ne releva même pas la tête. Ezra secoua la tête d'un air désolé: à quoi ce chien servait-il franchement? Il finit par regarder Shirelle et lui répondit avec un grand sourire: « Marley va très vite comprendre qu'il n'est plus le bienvenue lorsqu'il se prendra une bassine d'eau froide s'il continue à m'harceler! ». Ezra planta son regard dans celui du chat comme pour lui faire comprendre qu'il n'acceptait plus son comportement. Le chat eut la même réaction que Clyde juste avant: autrement dit, aucune. Ezra leva les yeux au ciel, puis, croisant les bras, totalement blasé par la situation. Il finit par ouvrir le paquet de gâteaux, puis, en attrapa un qu'il fourra rapidement en bouche. Il regarda le dessin-animé que la télévision diffusait – puisqu'il était tombé sur une chaine pour enfant et qu'il avait la flemme de ramasser la télécommande – avec beaucoup d'attention, essayant de comprendre la situation. Très vite agacé par cette petite gamine qui criait partout « C'est gagné, c'est gagné, c'est gagné, yeaaaaaah » il finit par se baisser et attraper la télécommande, tout en donnant un coup de pied à Sinaya et Shirelle sans le faire exprès. « Pardon. » dit-il tout penaud, avant de changer de chaine une nouvelle fois. Tout en zappant, il questionna Shirelle sur son emploi du temps. Parce qu'il fallait l'avouer, lui aussi aimait bien savoir ce que faisait ses sœurs. « Sinaya se demandait où tu étais hier soir... » dit-il, d'un ton innocent.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyMer 11 Aoû 2010 - 15:16



« Tu vas me gronder si je dis que non? » Sa réaction allait se faire entendre, mais elle fut couper dans son élan lorsqu’une voix jeune et féminine prit d’asseau le salon. Sinaya se retourna donc naturellement vers Shirelle puis la suivit du regard jusqu’au canapé, où elle s’installa entre Ezra et elle. En observant ce qu’elle portait entre ses mains, elle fronça les sourcils. C’était mauvais signe et elle n’allait pas se leurrer, elle n’appréciait pas voir sa sœur se goinfrer de la sorte pour compenser un manque quelconque. Elle en conclut sans grand mal qu’elle avait dû passer une mauvaise soirée pour qu’elle ait une tête de déterrée et une folle envie de s’enfiler tous ces gâteaux écœurants. « Et puis c’est faux, Marley a comprit par lui-même ce qu’il devait faire, il lit dans mes pensées nous sommes connectés. » Sinaya esquissa un sourire amusé en observant brièvement la réaction de son frère, exaspéré par la situation. Cela ne devait pas être simple de vivre avec deux personnes ayant des animaux qui vous répugnent, que ce soit à cause d’une allergie ou non. La jeune femme apporta sa tasse jusqu’à ses lèvres et but quelques gorgées de son délicieux café. Son attention se porta néanmoins sur Ezra qui venait de faire tomber la télécommande et ordonna aussitôt à Clyde de jouer les bons toutous en la lui ramassant. Sinaya ne put se retenir de réprimander un sourire moqueur avant de se mettre à rire. « Un chien sent quand on ne l'aime pas, ne compte pas sur lui pour te ramasser la télécommande. » Clyde n’allait certainement pas faire l’effort d’obéir à Ezra, encore fallait-il qu’il ait appris à ramener quelque chose à son maitre. Ce n’était sûrement pas une télécommande qui le ferait bouger et le sortir de sa petite sieste. Laissant tomber, il se tourna vers Shirelle et balança quelques sous-entendus concernant Marley, le chat. Sinaya leva les yeux au ciel, Ezra était donc irrécupérable sur ce point là ce qui ne gênait pas tant que cela les deux femmes Levy. Elle reporta finalement son regard sur la télévision, il n’avait pas trouvé mieux que de tomber sur une chaine pour enfant. Lorsqu’elle vivait encore à Atlanta, sa télévision était allumée non stop sur la chaine des informations, que ce soit CNN ou une autre d’ailleurs. Elle guettait le moindre faits divers et il fallait l’avouer, elle aimait écouter ce qu’il se disait. Cela faisait donc une éternité- voire plus si possible – qu’elle n’avait pas vu ne serait-ce qu’un banal dessin animé. Il suffisait de lui parler de Bob l’éponge pour qu’elle ait l’air totalement perdu. Certes, ce n’était plus de son âge fort heureusement mais apparemment cette éponge jaune était mondialement connu. En bref, elle tentait de saisir l’intérêt de ce qu’elle regardait actuellement puis finit de décrocher rapidement. Elle se contenta de terminer sa tasse et de la poser ensuite sur la table mais pas avant d’avoir eu un mouvement de recul en sentant le coup donné par son frère. « Pardon. » Sa maladresse légendaire ne la surprenait plus depuis le temps. Elle ne pipa mot et continua dans sa lancée. Elle revint contre le canapé, profitant de cet instant de détente où elle n’avait aucune raison de stresser, aucune raison de partir au quart de tour. Elle avait follement envie d’un verre de vin. Elle arqua les sourcils en ayant cette pensée étrange alors qu’il n’était que le matin. « Sinaya se demandait où tu étais hier soir... » Elle secoua discrètement sa tête pour revenir à la réalité et posa son regard sur Ezra puis sur Shirelle. « Oui, explique-nous. Apparemment tu as passé une soirée particulière pour tu aies envie de vider nos placards. D’ailleurs prévenez-moi la prochaine fois que vous avez en tête de découcher. » Elle était l’ainée, elle était celle qui devait veiller sur eux même s’ils avaient l’âge d’être indépendant. Si elle manquait à cette règle, il était plus que certain qu’elle entendrait sa mère la rappeler à l’ordre. « Sinaya, tu as le devoir de prendre soin de ton frère et ta sœur. Sinaya, ne les quitte pas des yeux. Sinaya, tu dois leur montrer l’exemple. » Oui, c’était bien pour cette raison qu’elle était rentrée à la maison à une heure indescriptible et complètement bourrée. Quel bel exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  EmptyVen 27 Aoû 2010 - 12:13


Obnubilée par les différents programmes qui défilaient sous ses yeux tandis que son frère zappait frénétiquement. Une tendance qu’elle trouvait fortement irritante. Elle était plutôt du genre à allumer la télé, et ce à n’importe quelle heure du jour où de la nuit. Capable de s’abrutir devant n’importe quelle émission de télévision. Ainsi elle avait pu voir des personnes au talent encore bien caché, tenter de convaincre un jury de leurs capacités inexistantes. Elle avait également vu plusieurs fois le même épisode de Dawson sans en avoir vu les autres et sans même comprendre l’histoire. Y Avait-il vraiment quelque chose à comprendre de toute façon ? Ce n’était pas vraiment une fan de télévision, elle était plutôt branchée lecture, ou musique. Et elle n’était pas non plus du genre à remettre sa vie au lendemain pour une série qu’elle affectionnait. C’était surtout une façon pour elle d’avoir un fond sonore quoiqu’elle fasse, la plus part du temps il lui arrivait de laisser seulement l’image, pour se laisser planer sur du Lenny Kravitz, ce qu’elle trouvait largement plus agréable. Elle n’était pas bien vieille -et ne l’était toujours pas- lorsqu’elle découvrit cet artiste pour ne plus jamais sans lacer. Lorsqu’elle vivait encore en Israël, sa mère et elle se battaient presque lorsqu’il s’agissait des musiques à écouter, chacune ayant son favoris, et chacune souhaitant l’imposer dans la maison. Et Ezra avait de qui tenir, en effet le patriarche de la famille détestait tellement les conflits, qu’il se pliait au bon vouloir de ses dames. Quand bien même il songeait à une pollution auditive. Perdue de cette façon dans ses songes, Shirelle ne prêta pas attention au cirque de son frère. Ne sachant pas trop ce qu’il pouvait reprocher au chien de Sinaya, il était certes plus qu’imposant et parfois c’était à ce demander son utilité, mais il n’y était pas allergique, alors pourquoi faire un cinéma pareil ? En ce qui concernait Marley, c’était compréhensible, bien que la jeune étudiante, prenait un malin plaisir à le voir dans une galère pareil. Lorsqu’il menaça son chaton, elle ne releva pas dans l’immédiat, posant sur lui un regard enjoué, pimenté d’un sourire ironique. Ce n’était que plus tard qu’elle décida qu’il avait mérité une contrepartie. Légère baffe derrière la tête, et Shirelle se sentit tout de suite plus tranquille, comme soulagée d’un poids. Quelque soit les raisons et la faute, la jeune fille avait cette tendance à avoir besoin de se venger. Le mot « besoin » était nullement exagéré ou un euphémisme bien au contraire. Il s’agissait de réactions viscérales auxquelles elle ne pouvait échapper. Il fallait qu’elle rende les coups, elle n’était pas vraiment du style à tendre l’autre joue pour se faire avoir une seconde fois. Se mettre à dos Shirelle, était définitif, du moins en générale. A toutes règles ses exceptions, il va s’en dire qu’elle était aussi capable de pardonner, mais c’était déjà plus rare. Elle gardait toujours au fond d’elle les vieilles rancœurs, il était difficile pour elle de passer au dessus, bien qu’elle essayait, mais en vain. « Sinaya se demandait où tu étais hier soir... » Elle réprima un soupire, se cramponnant à l’emballage cartonné qu’elle tenait entre ses doigts fins. Ce n’était plus dans ses habitudes de rendre des comptes de ses faits et gestes. Si elle appréciait de retrouver son frère et sa sœur et de vivre de nouveau avec eux, l’option je raconte toute ma vie n’était pas sur sa liste. Bien qu’elle adorait raconter tout et n’importe quoi en détail sur différents réseaux sociaux, bien qu’elle adorait se plaindre et mettre en avant son âme de tragédienne, elle ne voulait le faire que lorsqu’elle le décidait. Un cookie dans la bouche, elle s’assurait quelques secondes de plus pour éviter de répondre. Mais Sinaya en remit une couche. « Oui, explique-nous. Apparemment tu as passé une soirée particulière pour tu aies envie de vider nos placards. D’ailleurs prévenez-moi la prochaine fois que vous avez en tête de découcher. » Elle manqua de s’étouffer devant cette piètre imitation de l’aînée parfaite. Bien que comme toute gamine, elle ait admiré sa sœur au point de ne souhaiter que lui ressembler -et bien que ce soit encore le cas- elle était pourtant consciente qu’elle n’avait rien d’une jeune femme parfaite, il y avait quelques « lacunes » dans sa vie. Mais quelle vie pouvait être parfaite ? Aucune, elle s’estimerait donc heureuse de vivre la sienne. « Rancard déjashteux. » Dit-elle alors qu’elle avalait péniblement sa bouchée. Elle finit par reprendre une fois libérée de son cookie. « Et puis pour information, je n’ai pas découchée, je suis rentrée suffisamment tôt pour voir qu’aucun de vous n’étiez là. Alors allez y racontez moi! » Fit-elle en imitant sa grande sœur, prenant au passage la télécommande des mains de son frère, de plus en plus irritée par son activité zapping. « Mais mince, tu vas t’arrêter! » râlant un bon coup, elle finit par mettre une chaine au hasard, ravit d’être tombée sur un reportage : « la vie des lémuriens » géniale, elle adorait ce genre de documentaire. « Je me demande ce que vous avez bien pu faire hier soir .. » lança-t-elle avec impatience, tout en laissant sa jambe droite s’agiter nerveusement, contente d’avoir put esquiver les détails sur son rendez-vous déprimant. C’était idiot, mais sa mère l’avait suffisamment conditionnée, pour qu’elle soit persuadée de finir vieille fille, n’ayant eut aucune relation véritablement sérieuse dans sa vie. Elle se sentait incapable de garder un homme, conclusion hâtive pour son jeune âge.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





(numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Vide
Message(#) Sujet: Re: (numéro 2270) ▬ jewish breakfast (numéro 2270) ▬  jewish breakfast  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(numéro 2270) ▬ jewish breakfast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-