AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear 27GN850-B 27″
299.99 € 429.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 You have WHAT ?! ▬ Liam K S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyMer 6 Mai 2009 - 20:50

Aujourd’hui était une journée maussade. Adrian s’ennuyait, s’évertuant à penser à autre chose qu’à Rachel, et les patients ennuyeux et plaintifs défilaient dans son bureau. Ils affichaient tous la même mine désolée voire paniquée, comme s’ils allaient tous mourir alors qu’ils étaient à peine enrhumés. Et c’était à Adrian de les soigner alors qu’il avait davantage besoin d’aide que quiconque de ce cabinet. Il baillait à longueur de temps, ce qui d’ailleurs avait le donc d’exaspérer ses patients. Mais, comme chaque jour, il attendait l'arrivée d’un étrange cas arrive suffoquant à l’hôpital. Et là seulement il sentirait son utilité. Car, en ce moment, il se trouvait semblable à n'importe quel médecin généraliste. Et c'était ce qu'il ne voulait pas être ! Devenir le médecin qui signait de fausses déclarations d'arrêt à longueur de journée, et s'ennuyer dans son petit bureau isolé en attendant inlassablement les personnes qui défilaient en toussant et en reniflant bruyamment. Non ! Ce qu'il aimait, c'étaient ces cris de plainte et de douleurs, ces tortures et cette ambiance sinistre qu'il pouvait briser en aidant les malades. Il se sentait important, il était sans cesse occupé par la mort qu'il tentait d'éviter. Et, parfois, on revenait le voir avec un grand sourire en le remerciant, et alors il se disait "ma vie en a aidé d'autres". Il n'y avait meilleure gloire que celle-là. Joie, peines et blessures de coeur, tout était pansé par ces congratulations. Mais aujourd'hui, pas l'ombre d'un soupir, pas la silhouette d'un expirant. Quelle angoisse ! Il était inutile. A quoi bon rester ? Les vieilles dames se bousculaient dans son bureau pour converser – ce qui était parfaitement ridicule au vu de l'état d'Adrian – et l'ennuyaient misérablement. Que de lamentations pour une seule journée... Le jeune médecin entendit soudain le bruit de l'ambulance et se précipita à sa fenêtre pour regarder le cas désespéré. Malheureusement, il ne vit ni sang, ni yeux clos, ce qui était mauvais signe. Encore un gamin qui s'était fracturé la jambe. Putain... soupira Adrian. Quelle journée de merde... Et il s'abrutit sur sa table. Puis, comme un éclair, il eut une idée.

Il se leva, un sourire posé sur son visage malicieux, et claqua la porte de son bureau avec soulagement. Et s'il allait voir Liam ! On était mercredi...Il était sûrement là. Le pauvre neurologue était encore plus occupé qu'Adrian. Enfin, occupé lorsqu'Adrian avait des cas intéressants à traiter. Adrian regarda sa montre. Oh ! Il était midi, de surcroît. Adrian n'avait pas senti la faim arriver mais en voyant l'heure, son ventre gargouilla. Une petite virée au restaurant de l'hôpital pour les deux amis ? Il descendit les marches qui conduisaient au bâtiment neurologique quatre à quatre, comme un enfant après avoir reçu une bonne nouvelle. Puis il arriva près du bureau de Liam et s'approcha à pas de loup. Puis, il débarqua en sautant, ayant remarqué qu'il n'y avait personne d'autre que son meilleur ami, et fit :

▬ IIIIIIIYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Il était très fier de lui. Ce n'était pas tous les jours qu'on faisait peur à un neurologue, tout de même. Ravi d'avoir su égayer sa journée, il rentra ans le bureau de Liam et lui fit un regard plein d'espoir.

▬ Liaaam... T'as faim, hein ? Hein t'as faim ? On va manger ensemble ? Dis oui dis oui dis oui You have WHAT ?! ▬ Liam K S 3211391607

Adrian était trop heureux de pouvoir discuter un peu et, de surcroît, manger. Il n'avait même pas pensé à vérifier ses rendez-vous de l'après-midi, mais ce n'était pas si important. Les infirmières seraient là pour accueillir les patients. On n'en voulait jamais au docteur Taylor. Adrian regardait chaque fois qu'il entrait dans le bureau de son ami les tableaux qui étaient suspendus au mur avec un air intéressé. Il les observa quelques instants – le temps de s'ennuyer – puis s'assit en face du bureau de Liam. Il se mit à la place du patient désorienté qu'il abhorrait.

▬ Oui...Docteur...Il le regarda d'un air désolé. Voyez, je souffre de maux...comment dirais-je ? Je souffre de l'ennui. Puis il s'arrêta brusquement en riant exagérément.
Oui, bon, trêve de plaisanterie. Je m'emmerde comme un rat mort depuis sept heures du matin. Je t'en supplie, faut vraiment qu'on aille déjeuner, parce qu'à la prochaine vieille qui débarque avec son arthrose je crois que je vais lui mettre un poing (a).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyJeu 7 Mai 2009 - 22:44


      _Votre grand-mère a été victime d'un AVC. Ses constantes sont normales et il ne semble pas y avoir eu beaucoup de dommages au niveau du cerveau.
      _Elle n'aura aucune séquelle?
      _C'est encore trop tôt pour l'affirmer avec certitude.

    La journée serait décidément pénible. Liam avait des rendez-vous, à partir de 2h, toute la journée et c'était son soir de garde aux urgences. Il ne rentrerait pas avant minuit ce soir-là et une chance que la mère d'un des copains de classe de Leah avait accepté avec grand plaisir de prendre l'enfant chez elle dès la fin des cours parce que Liam n'aurait pas su quoi faire. La petite avait aimé l'idée de dormir chez un ami et Liam n'aurait pas besoin de se lever tôt le lendemain pour aller la mener à l'école. Une femme était arrivée ce matin et Liam avait dû quitter la tranquillité de son étage afin de se diriger vers les Urgences. La femme, âgée de 84 ans, était accompagnée de sa petite-fille, qui venait d'avoir ses dix-neuf ans. Elle avait eu de la chance tout de même que les ambulanciers arrivent aussi vite et qu'ils soient aussi compétents. Ils avaient rapidement détecté le problème et avaient pu injecter de l'altéplase, le médicament qui permettait la dissolution du caillot au cerveau, Les signes d'un accident vasculaire cérébral ne trompaient pas. Et il ne fallait pas, non plus, lésiner sur le transport rapide à l'hôpital puisque cela pouvait coûter la vie à la victime. Liam avait eu des cas qui arrivaient, le cerveau mort. La famille refusait toujours de débrancher les machines qui maintenaient en vie leurs proches, mais ils ne se rendaient pas compte que c'était peine perdue. Un cerveau mort était inutilisable, un cerveau mort ne valait plus la peine qu'on se batte; c'était finit. Liam était souvent demandé à l'Urgence dans des cas comme ceux-ci, juste au cas où. Il pouvait souvent y avoir des complications et un neurologue à proximité pouvait être on ne peut plus utile.

    Liam avait donc passé la moitié de sa matinée aux Urgences et était remonté à l'étage de la neurologie dès qu'il eut affirmé à la jeune fille que sa grand-mère survivrait. Elle aurait peut-être des séquelles, mais au moins, elle vivrait. De toute façon, à cet âge-là, il fallait s'en attendre. Et puis, au pire, elle serait placée dans un foyer pour les personnes âgées ce qui serait bien mieux pour elle. Elle aurait accès à des soins permanents, elle aurait un stress bien moindre. Liam pensait et était pratiquement certain que rien ne pouvait être mieux pour la vieille dame. Il n'avait pas croisé Adrian de la matinée. Parfois, ils se rencontraient dans les couloirs, en profitaient pour oublier les patients quelques instants et rire un bon coup. Liam avait tout de même une tonne de paperasse à finir, des papiers qu'il avait laissé traîner et qui commençaient à presser et c'est la principale raison pour laquelle il s'enferma dans son bureau en demandant de ne le déranger qu'en cas d'urgence.

    Évidemment, avec le cri de mort que poussa Adrian en pénétrant dans son bureau, Liam ne put s'empêcher de sursauter, paniqué à l'idée qu'une catastrophe avec sa vieille dame ne soit survenue. Il avait tout de même réussis à s’avancer dans ses papiers, chose très difficile lorsqu’il se faisait sans cesse déranger comme les jours d’avant. Le sourire et le ton enjoué de son meilleur ami lui firent comme une onde de soulagement.

      _Tu veux ma mort ou quoi? Tu sais pourtant que j’ai le cœur fragile!

    Liam éclata de rire et fronça les sourcils lorsqu’Adrian entra sans précédent dans le bureau, s’autorisant une certaine aise. Après tout, depuis le temps qu’ils se connaissaient, il n’y avait plus aucune gêne entre eux!

      _Ça va, oui? Tu vas arrêter de faire l’enfant? Mais tu tombes bien, je me meure de la faim!

    Il éclata de rire et ramassa les papiers qui traînaient sur son bureau afin de les placer dans une pile bien nette, se refusant à devoir tout ranger quand il reviendrait de son heure de repas. D’ailleurs, il n’aurait sûrement pas le temps de le faire puisqu’il avait un jeune patient qui viendrait pour un traitement. Liam appréhendait toujours ces moments-là. À douze ans, on ne devrait pas être atteint d’un cancer du cerveau; c’était immoral. Et injuste, surtout. À chaque fois, la rencontre avec le gamin s’avérait étouffante pour Liam qui avait du mal à comprendre le regain d’énergie que son patient avait à chaque fois. Il avait un tel espoir afin de vaincre sa maladie que c’en était désolant. Liam fixait sans trop le voir Adrian qui s’amusait à observer, comme toujours, les tableaux. Il rit lorsque ce dernier prit place devant lui et afficha aussitôt un air sérieux, professionnel, hochant la tête à chaque parole de son idiot d’ami.

      _Lui mettre un poing, t’es sûr? Tu sais… Je peux te présenter un fabuleux psychiatre; il fait des miracles avec les gens comme toi!

    Il éclata de rire et se leva, saisissant son porte-monnaie posé plus loin. Il replaça la blouse blanche de médecin sur ses épaules et se dirigea vers la porte.

      _Allez, fainéant!Si tu penses que je vais te porter! C’est bien, je n’ai pas besoin de te demander comment s’est passé ton avant-midi! J’en ai déduis qu’il était merdique! Tu viendras voir mes vieilles la prochaine fois! Les AVC sont plus intéressants que l’arthrose!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptySam 9 Mai 2009 - 16:11

Adrian, au moindre son de voix de Liam, fut déjà apaisé. Une petite poussière de jeunesse dans sa journée était vraiment vivifiant. On n’avait pas idée de confier à des médecins le soin de s’occuper toute la journée de pauvres vieux désorientés ! Liam et Adrian avaient la chance de partager la même passion et en connaissaient aussi les inconvénients. Liam, de surcroît, était papa et c’était souvent difficile de quitter l’hôpital avant une heure tardive. Il était impossible, à vingt heures, de déclarer que la fin de la journée était arrivée alors qu’un patient à demi conscient débarquait. Les sacrifices rythmaient la vie de l’hôpital. Chaque infirmière et chaque médecin savait ce qu’était leur métier. Beaucoup de discipline et de passion, mais une vie sociale rude à mener. Les douze heures par jour de cas à traiter cernaient les yeux et fatiguaient les cerveaux. Adrian rit face à la peur de Liam. Certainement que non, il ne voulait pas sa mort ! Il y avait déjà beaucoup trop de vies brésillées sur les tables d’opération. Et le travail était suffisamment difficile pour qu’il ne fallût pas que son meilleur ami ne meure !

Arrêter de faire l’enfant ? Catégoriquement impossible. Après s’être assis et avoir fait son numéro, Adrian écouta son ami lui conseiller un psychiatre. Il ne se voyait vraiment pas, en tant que médecin, consulter un psychiatre ! C’était comme proposer à un professeur de prendre les conseils d’un élève. Sans le voir, il se sentait à même de s’écouter lui-même, et il se croyait aussi avoir mieux réussi professionnellement qu’un psychiatre.

▬ Nan, je suis pas "soignable" moi :P. Mais tu sais pas comme c’est insupportable de les écouter tous se lamenter ><. Toi t’es cool à regarder leur cerveau au microscope, ils ont même pas besoin de parler. Tiens, ce matin, y’en a encore une qui m’a raconté la mort de son chien -_-. Comme si ça m’intéressait !

▬ QUOII ! T’as eu un AVC ? Putain c’est trop injuste ! Ouais, on inversera. Tu verras Hin

Adrian se leva et attendit que Liam referme la porte à clef. Ils descendirent tous les deux à la cantine de l’hôpital. On n’y faisait rien de très ragoûtant, mais les sandwiches à préparer soi-même étaient souvent bons. Il y avait déjà quelques médecins et infirmières qu’Adrian salua d’un sourire ou d’une poignée de main. Les infirmières semblaient plus préoccupées de son arrivée. Il était leur supérieur, et leur travail était entre ses mains. Bien sûr, ce n’était pas le genre d’hommes à imposer ses ordres par des menaces. Au contraire, il préférait les imposer par le rire. Les seules contraintes à travailler avec lui étaient certainement de supporter son humour assez décalé. Il était encore plongé dans les plaisanteries que les enfants de dix ans se racontent en primaire. Adrian et Liam s’installèrent à leur table habituelle, dressée contre la haute baie vitrée au fond de la salle. Ils étaient tranquilles et pouvaient rire ensemble sans que des oreilles curieuses ne surprennent leurs conversations. Les nouvelles et les rumeurs sur les préférences d’Adrian quant aux employées pouvaient se propager vite et il en avait déjà fait la douloureuse expérience. Aussi douloureuse que la claque de l’infirmière en question.

Liam et Adrian se dirigèrent vers le self et Adrian en profita pour prendre des nouvelles de son ami. Il évitait souvent de lui parler de sa fille. Il savait qu’il s’en occupait avec beaucoup d’attention, et qu’il avait peut-être envie lorsqu’il discutait avec un ami de parler d’autre chose.

▬ Alors, quoi de nouveau ? Quelques anecdotes croustillantes sur la vie privée du Docteur Stanfield ?!

Il lui fit un sourire malicieux, impatient de découvrir les ragots de sa vie. Il savait qu’après, la conversation embrayerait certainement sur sa rencontre avec Rachel et la fois où il l’avait revue. Elle avait envahi son existence, un peu comme les raz-de-marée recouvrent entièrement une ville. Il attendait fiévreusement qu’il en soit de même pour Liam. Qu’il puisse enfin partager sa vie avec une autre femme que sa petite fille. Il y avait de la place pour une autre femme, et davantage encore pour une mère. Il se servit en pain, en jambon et en salade verte et regarda Liam se servir avec un grand sourire.

▬ Allez, je suis sûr que t’as rencontré une fille. Raconte-mooooooiiiii :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyDim 10 Mai 2009 - 1:48

    Liam aimait vraiment descendre dîner. À chaque fois, des infirmières et des médecins les saluaient; ils pouvaient même prendre le temps de discuter de temps en temps en étant légèrement moins pressés et énervés que lorsqu'ils étaient sur les étages. C'était rare de voir Liam ou Arian venir seul pour manger, ils y venaient souvent ensemble, l'un ou l'autre se décidant à entraîner leur ami. Ils prenaient ce temps pour eux, pour se retrouver un peu vu que la vie de père de famille de Liam lui prenait beaucoup de temps et qu'ils ne bossaient pas dans la même aile. Ils se voyaient peu et avaient besoin de ce temps là pour décompresser et reprendre le travail plus détendus. Liam donna quelques tapes dans le dos à certains de ses collègues, imita quelques fois Adrian et serra des mains avant de prendre place le long de la baie vitrée. Il n'y avait jamais personne d'assis là et ce, même si la place était super jolie avec une belle vue. On aurait dit que nos deux jeunes médecins avaient réussit à s'imposer depuis de nombreuses années déjà! Au moins, il était rare que ces deux-là ne viennent dîner pour l'heure de pointe; ils n'avaient pas de temps à perdre à faire la file pour engloutir un repas et retourner travailler ensuite. Ils préféraient quitter le travail quelques vingtaines de minutes plus tôt ou plus tard et avoir l'espace quasiment rien que pour eux. Aujourd'hui, par contre, il y avait quand même plusieurs personnes qui mangeaient, certains ayant traîné les malades de leur lit afin de leur faire reprendre un peu de couleurs.

    Liam suivit son ami jusqu'au self et se demanda ce qu'il allait prendre. Ils mangeaient souvent la même chose ces deux-là puisque c'était le seul vrai repas qui était potable et ce jour-là n'échappa pas à la règle. La question d'Adrian le prit de cours et il se rappela soudainement sa nuit passée avec Victoria. Il ne lui en avait pas encore parlé et il avait tenté d'oublier tout ça jusqu'à ce ne soit remis sur le tapis par sa jeune babysitter ou par lui-même.

      _Détail croustillant? Je ne crois pas non. Enfin, peut-être, mais je te raconterai quand on sera installés.

    Il ne voulait certainement pas que tout l'hôpital soit au courant, ce serait plus qu'il ne pourrait le supporter. Ce serait vraiment la honte de voir que les gens le traitaient différemment à cause de ça. Il ne l'avait pas forcée, n'empêche qu'elle était mineure et que les problèmes, même s'il doutait qu'ils n'arrivent vu que Victoria semblait étonnement compréhensive. Pourtant, il espérait tout de même que l'affaire ne cause pas de remous. Il ne tenait pas plus que ça à sa réputation, mais quand même, il ne fallait pas chercher à la détruire, non plus! Il leva les yeux au ciel lorsqu'Adrian lui posa une nouvelle question à laquelle Liam ne répondit pas tout de suite, rendant son meilleur ami quelque peu impatient sans doute. Après tout, il n'allait pas crier haut et fort ce qui s'était passé avec Victoria s'il ne voulait pas que tout le monde l'apprenne! Les rumeurs allaient bon train à Ocean Grove et les voisins seraient tous au courant dans la soirée si c'était le cas. Horrible! Il attendit donc d'avoir pris place contre la baie vitrée et attendit un moment, s'assurant de prendre une bonne bouchée de son sandwich avant afin de faire languir Adrian.

      _J'ai rencontré personne. Je la connais depuis longtemps.

    Il avait dit cela afin de laisser en suspens ses paroles, ce qui risquait d'énerver Adrian, surtout que son début de journée ne semblait pas se passer comme il le souhaitait. Mais Liam prit une gorgée du verre de jus d'orange posé devant lui avant de poursuivre.

      _Tu te souviens de la soirée chez les Kent dont je t'avais parlé? Bah... J'ai un peu abusé de la bouteille et j'ai couché avec Victoria. fit-il en murmurant presque ces quelques mots._Je sais pas ce qui m'a prit! Elle a dix-huit ans, bordel, elle était là et... Je te raconterai pas, hein! J'ai couché avec la babysitter de Leah, tu te rends compte?

    Liam passa une main dans ses cheveux, nerveux. Ça le faisait royalement chier d'affirmer ainsi à Adrian qu'il n'avait pas su se contenir. Il aurait bien changé de sujet afin de parler d'une fille qu'Adrian aurait pu avoir dans l'oeil, mais Liam savait qu'Ad' n'en avait pas terminé avec lui. Ça ne valait même pas la peine de s'acharner à essayer de passer à un autre sujet de conversation, il le connaissait trop bien. Il aurait pu tenter lorsqu'ils étaient tous deux âgés de six ou sept ans, mais depuis le temps, Liam était au courant qu'Adrian ne lâcherait pas l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyLun 18 Mai 2009 - 21:49

C’en était déjà trop pour calmer Adrian. Il était impatient comme jamais de savoir ce qu’il y a de nouveau dans la vie de Liam. La façon qu’il avait de repousser les choses et de sembler nerveux enthousiasmait encore davantage le médecin. Qu’avait-il donc fait ? Il s’imaginait toutes sortes de différends avec la police ou de hontes cachées. Il y avait sous ces prises de nouvelles amicales, une sorte de curiosité malsaine qui poussait Adrian à tout savoir. Les enfants vifs devaient ressentir la même chose. Cette espèce de stress qui ne fait plus penser qu’à une seule chose. Adrian regardait autour de lui mais aucune personne ne s’approchait d’eux. Ce devait vraiment un être une inepsie monumentale. Le jeune homme s’en frottait déjà les mains. De surcroît, Liam était le genre de personnes à se contrôler avec une extrême agilité et l’imaginer s’être trompé intriguait beaucoup Adrian. Celui-ci trépignait d’impatience et sa jambe sous la table battait frénétiquement. Il devait même avoir un regard brillant et plein d’espoir. Le premier pronom personnel était au féminin. Comme quoi, les longs cours qu’Adrian jugeait oisifs et soporifiques avaient donc leur utilité. Il en déduisit que le secret d’alcôve de Liam était donc lié à une femme. Il songea à la personne que cette femme pouvait être. Qui connaissait-il depuis longtemps ? Adrian, défiant toute imagination, se surprit à penser que Liam pouvait connaître Rachel et que, dans un élan de désir et d’oubli, ils avaient couché ensemble. Adrian plissa les yeux, apeuré à l’idée qu’un autre homme eût pu lui prendre la femme qui lui plaisait. Il fallait déjà combattre son mari, fût-il difficile à vaincre, alors s’il s’ajoutait à cela l’amant, quelle horreur ! Liam prenait visiblement grand soin d’agacer son ami et Adrian se laissait embarquer par cette frénésie. Il avait la main posée sur son gobelet d’eau gazeuse, et il attendait impatiemment de rassasier son estomac par la vérité.

Les Kant…Son esprit ne fit qu’un tour pour se rappeler les personnes de qui il s’agissait. Les mots se déliaient de la bouche de Liam un à un, comme à retardement, et Adrian avait le temps de les analyser pour aller plus vite dans la révélation. Il porta le verre à sa bouche et prit une gorgée d’eau pour entendre la suite des évènements que le neurologue lui relatait. C’est là que le terrible « j’ai couché avec Victoria » se fit entendre autour de la table et Adrian ouvrit d’énormes yeux avant de recracher l’eau sur son plateau. Il s’essuya maladroitement.

▬ Nan, mec ! T’as couché avec Victoria ! La jolie blonde là, la…

Oui, la baby-Sitter de Leah.

▬ Wouahh…C’est chaud quand même.

C’étaient effectivement des remarques très pertinentes qui s’échappaient de la bouche d’Adrian. Mais imaginer son meilleur ami, de trente ans, père, au lit avec une jeune fille de dix-huit ans qui était la nourrice de sa petite fille était inconcevable. Victoria, lorsqu’il l’avait rencontrée brièvement un soir avant de partir avec Liam s’était montrée charmante et très polie. Et il ne parvenait pas, là non plus, à l’imaginer attirer Liam. D’ailleurs, il ne réfléchissait pas même à l’éventualité que ce fût Liam qui ait pu séduire la jeune femme. Pour lui, l’alcool avait juste permis au médecin de se laisser aller. Mais un père comme lui, sage et aimable, ne pouvait certainement pas coucher avec une jeune fille. Quelle naïveté. Adrian était au paroxysme de l‘étonnement (au moins). De toutes les erreurs qu’il avaient faites étant plus jeune, aucune n’avait eu cette envergure. Liam avait fait très fort. Adrian finit par rire.

▬ Woua, je t’avoue que je suis sous le choc. Ca fait bizarre euh, toi avec…ELLE !

Ce n’était pas par moquerie qu’il riait, c’était sans doute un rire nerveux qui cachait sa surprise. S’il avait un jour pensé qu’à trente ans, Liam serait retombé à l’adolescence. La libido lui avait joué un tour ! Adrian, en célibataire, n’aurait pas ce genre de problèmes. Surtout qu’avec Rachel, les chances étaient bien minces et surtout, cela ne risquait pas d’arriver de sitôt. Il avait envie de parler d’elle, mais il était plutôt ridicule. Il était seul depuis quelques années et se retrouver face à cette vérité était assez humiliant. Bien sûr, à trente ans, Adrian n’était pas pressé mais il sentait qu’il allait devoir patienter encore de longs mois avant de pouvoir revoir la jeune femme. Car c’était quasiment impossible de la recroiser. Ou peut-être à la librairie ! Cet espoir redonna un peu de mou à la corde affective du jeune homme. Penaud, il se décida à avouer ses échecs amoureux à son meilleur ami.

▬ Bah… Moi c’est pas mieux. Je crois que j’ai flashé sur une de mes patientes et je lui ai donné des médocs de merde pour qu’elle revienne. Sauf qu’elle est mariée et maman d’une gosse, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyJeu 28 Mai 2009 - 5:13

    Liam roula des yeux lorsqu'Adrian recracha la gorgée d'eau qu'il venait d'avaler. Une chance que les gens étaient dispersés autour d'eux car ils auraient bien évidemment attiré l'attention de tout le monde à leurs boufonneries, ce qui n'était vraiment, mais vraiment pas le but de Liam. Adrian, le pauvre, semblait vraiment perdu face à la révélation passablement subite et étrange de Liam. Liam s'en voulait de ne pas avoir attendu qu'ils soient seuls avant de lui en parler. Il savait qu'Adrian pouvait tenir sa langue, il le savait peu bavard également, mais quand même. Sous le coup de la surprise, même la personne la plus calme au monde pouvait s'évertuer à devenir extravertie et hurler à qui veut l'entendre ce qu'elle venait de comprendre. Heureusement, ce ne fut pas ce que fit Adrian. Liam n'avait certainement pas besoin d'un nouvel auditoire, il se sentait déjà assez pitoyable comme ça, ce n'était pas la peine d'en rajouter. Liam connaissait son ami par coeur et il savait bien qu'il n'apprécierait jamais l'information qu'il venait d'avoir. Après tout, Victoria n'était pas majeure. Liam imaginait les reproches qui fuseraient bientôt de la part de son meilleur ami et il savait qu'il avait raison. Il n'avait vraiment pas joué à l'adulte accompli, surtout pas au médecin réputé qu'il était sur ce coups-là. Décidément, il avait fait passé sa passion, son envie, avant tout le reste et il oubliait de plus en plus son rôle de père. Leah avait besoin de lui, Leah avait besoin d'une babysitter qui pourrait s'occuper d'elle. Victoria était la femme qui prenait le plus de place dans sa vie et il n'avait pas le droit de coucher avec elle pour l'éloigner de leur vie ensuite. Liam aurait aimer en rire, se dire que c'était marrant et que tout redeviendrait comme avant, mais il ne se reconnaissait plus. Il n'avait plus dix-huit ans! Il n'était plus l'adolescent qu'il avait été, populaire et adulé. Non!

      _Je t'ai déjà dit que ce que j'appréciais chez toi, c'étaient tes encouragements?

    Et pourtant, avec le rire d'Adrian, Liam ne put s'empêcher d'en rire lui aussi. Il n'arrivait pas à croire ce qu'il avait fait et maintenant qu'il le racontait, c'était encore pire. Il aurait aimé pourtant affirmer à Adrian que ce n'était qu'un rêve, que jamais de la vie il n'aurait oser coucher avec Victoria, mais il ne le pouvait tout simplement pas. Tout ça était bien réel.

      _Minute! Il n'y a rien entre elle et moi, Adrian! Je ne sais tellement pas ce qui m'a pris! L'alcool n'est pas une excuse, je le sais fort bien! Mais j'ai perdu la tête.

    Liam tentait de s'expliquer? Il tentait de s'expliquer à son meilleur ami? Adolescent, il se serait contenté d'en rire et de rigoler une bonne dose avec Adrian, ce qui s'était d'ailleurs produit à quelques reprises vu certaines des désastreuses conquêtes de Liam. Ses coups d'un soir, Adrian aurait pu toutes les lui nommer si seulement il se rappelait des noms. Personne n'était au courant de certaines choses, sauf Adrian. Et ça leur plaisait d'être les seuls au monde à connaître des détails, des histoires farfelues. Cela avait tellement changé les idées des deux jeunes hommes dans le temps! Et Dieu seul sait à quel point ils en avaient eu besoin un temps, surtout Ad'. Mais bon. Liam était peut-être célibataire, mais il ignorait si la jeune fille l'était aussi. Il espérait tellement ne pas avoir brisé un couple. Il n'avait jamais pensé à ça alors que ça aurait été à lui de le faire. N'empêche... Ce qui était fait était fait et Liam gardait le sourire aux lèvres, ayant peine à croire qu'il ait commis un tel acte.

    Pourtant, l'heure semblait aux confidences parce qu'Adrian venait d'affirmer qu'il avait flashé sur une patiente. Ce fut au tour de Liam d'avaler de travers alors qu'il venait de prendre la première bouchée de son repas du midi.

      _C'est une blague? J'avoue, les médocs de merde, c'était fort quand même! Donc, toi, tu tombes amoureux d'une femme mariée et moi, je couche avec la babysitter de ma fille! Tu trouves pas qu'on fait un bon duo?

    Liam pouffa de rire, la vérité étant tellement absurde finalement! Mais il ne put contenir son excitation à savoir s'il connaissait ou non la jeune femme dont était tombé amoureux Adrian.

      _Qui c'est? Hein, allez! Dis! Elle a quel âge? Elle est venue ici pour faire quoi? Les hémoroïdes? T'es pas obligé de répondre, si c'est ça! C'est dans des cas comme ceux-là que je préfère m'occuper du cerveau!

    Il rit. Même si la neurologie ne s'attardait pas qu'au cerveau, une grande partie des maladies neurologiques y avaient leur point de départ. Liam adorait cette partie de la médecine. Entre la neurologie, l'immunologie et l'oncologie, il avait beaucoup hésité, mais avait préféré choisir la branche de la médecine qui l'intéressait le plus et le cerveau avait remporté la palme d'or!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyDim 31 Mai 2009 - 22:41

Voilà ce qu’Adrian cherchait perpétuellement à éviter : les privations. Liam devait sans cesse se répéter qu’il avait des devoirs et des obligations, qu’il devait tout faire pour le bonheur de sa fille et qu’il n’avait pas le droit de sortir avec une fille ou coucher avec une autre. Il se devait d’être le père modèle, sans pouvoir s’autoriser d’éventuelles inepties. Il fallait être parfait, tout le temps, et mener une vie tranquille et ennuyeuse. Adrian rêvait d’évasion. Et s’il avait envie un jour de tout quitter, il n’aurait aucun remord. Il serait parti sans mot dire, avec son baluchon sur le dos et ses souvenirs dans la tête, seul et paisible. Et il ne pouvait concevoir qu’on pût connaître le mot bonheur sans pouvoir être libre. Bien sûr, ces temps-ci étaient différents. Il s’était épris de Rachel et cela avait tout bousculé. A présent, il pouvait affirmer qu’il pouvait partir d’un jour à l’autre, avec elle. Et ce n’était pas de l’instabilité que d’aimer changer de milieu, au contraire. Cela permettait une certaine tranquillité d’esprit. Adrian n’avait en revanche jamais eu l’envie de le faire. Parce que cette ville lui plaisait et qu’il y avait ancré son bateau pour longtemps. Il se mit soudainement à rire en entendant Liam. Il était vrai que les moqueries amusantes lui plaisaient, surtout qu’on n’a pas souvent l’occasion d’en faire à ce propos. Il en était encore béat. Liam, coucher avec Victoria… Il s’étrangla de nouveau en écoutant son meilleur ami. Il n’avait pas ri ainsi depuis quelques temps.

▬ Haha ! Non, non non ! dit-il d’un air moqueur. Quelque chose entre elle et toi ? Jamais ! Coucher avec la baby-sitter de sa fille, c’est tellement anodin !

Ils avaient partagé tant de chose. Des histoires amoureuses aux secrets d’alcôve, de leurs tristesses à leurs embrouilles. Personne ne pouvait entretenir une relation aussi fusionnelle que celle que possédaient Adrian et Liam. Depuis si jeunes, ils avaient appris à se confier à l’autre comme ils se confieraient à un journal intime. Les histoires les plus invraisemblables avaient été transmises, sans aucune gêne, en particulier lorsqu’ils étaient jeunes. Leur insouciance avait raison de leur dignité, et ils ne pouvaient s’empêcher, dés la moindre anecdote, d’en faire part à l’autre. Au lycée, les filles les avaient toujours approchés lorsqu’ils étaient ensemble, parce que leur charme aussi était complémentaire. La vivacité de l’un égayait l’autre, et leurs rires envoûtaient la plus jolie fille de l’école. Puis Adrian arrêta de réfléchir au temps qui passait et rit encore de la situation. Voilà qui ensoleillait enfin sa journée ! Depuis huit heures qu’il attendait de voir Liam, il avait bien fait de patienter.

▬ Euh…ben ouais. J’avoue que dans le genre on est assez forts !

Adrian était persuadé que Liam ne la connaissait pas. Il n’émettait d’ailleurs aucun doute là-dessus. C’était impossible. De toute façon, elle était une patiente parmi d’autres, comment le neurologue aurait-il pu se souvenir d’elle ? Il entama sa description avec un sourire jusqu’aux oreilles qu’il ne pouvait contenir malgré tous ses efforts. Il parlait comme un adolescent qui annoncerait à sa mère qu’il a une petite amie. Affligeant, à trente ans !

▬ Hého hého ! Calme (a). Eh ben…Elle s’appelle Rachel, elle a 27 ans, pis elle avait une grippe. Des hémorroïdes ! Tu te fous de ma gueule ? Comme si elle avait ça, ajouta-t-il d’une voix rêveuse. Halala…Même que je sais où elle est habite :D

Il était tout fier d’annoncer cela, comme s’il détenait une information de la plus haute importance. Mais d’un autre côté, il pouvait se rendre chez elle, sonner à la porte et la voir de nouveau. Et ainsi, ils savaient que ses chances de la revoir n’étaient pas définitivement perdues. Cela le rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S EmptyMer 3 Juin 2009 - 5:36

      _J'avoue. Il n'y a rien d'anodin là-dedans, mais je devrai m'expliquer. Je pense. Déjà, je me vois pas la rappeler pour une soirée. C'est Leah qui va m'en vouloir!

    Il prit, pendant un très court moment, sa tête entre ses mains, mais un sourire se peignait toujours sur son visage lorsqu'il finit par relever la tête.. Qu'avait-il fait pour mériter ça, hein? Il n'aurait pas pu choisir une babysitter laide et inintéressante? Mais non. Il avait certainement fallut qu'il choisisse la plus jolie d'entre toutes. Si Liam avait pu lire les pensées d'Adrian à cet instant, il se serait esclaffé. Il y avait tellement de moments qu'ils avaient partagé! Bons comme mauvais. Liam se rappelerait à jamais la fois où Adrian et les autres de l'équipe de basketball l'avaient enfermé - leur capitaine, soit dit en passant - dans les vestiaires alors qu'il était totalement nu avec une super belle fille. C'aurait pu être marrant si la scène n'avait pas été filmée. D'ailleurs, Liam se demanda, à cet instant, qui possédait la fameuse vidéo, maintenant qu'il y avait des années de ça. Pas que ça lui plairait de la regarder à nouveau, mais bon, c'était davantage histoire que cette vidéocassette ne tombe pas entre de mauvaises mains. Se revoir en adolescent nu n'était certainement pas ce qu'il apprécierait! Pourtant, il pensait à ce moment comme à un bon moment, ceux qui vous font regretter votre adolescence, votre insouciance. Il n'y avait pas de problèmes à cet âge et combien de fois Liam avait parlé de ses conquêtes, et Adrian de même! Ils ne s'en lassaient jamais, tous les deux. Même adultes. Longtemps, Liam avait été avec Jaelyn. Elle avait été la femme de sa vie, il l'avait cru du moins. Adrian en avait sans doute été persuadé également, vu qu'ils entretenaient une belle relation, solide. Solide comme du fil à pêche, oui. Depuis, les femmes qui passaient dans le lit de Liam n'y revenaient que rarement. Adrian était au courant quand même.

      _Assez forts... Trop, peut-être!

    Il eut un rire nerveux. Sur le coup, il n'avait pas pensé à ce que tout ça impliquait. La minorité de Victoria n'avait pas été importante pour lui, il n'y avait même pas fait attention. Maintenant, elle prenait un sens beaucoup plus grave. Il avait couché avec une mineure. Il doutait, pourtant, qu'il ne se passe autre chose. Il connaissait suffisamment Victoria afin d'affirmer qu'elle ne porterait pas plainte. Elle en aurait le droit, certes, mais ce serait mentir et il la savait trop intelligente et honnête pour ça. Liam n'avait, en bonne et due forme, légalement parlant, rien fait de mal. Ce n'était pas défendu par la loi de coucher avec une mineure, c'était défendu de la violer. Nuance. Oh et puis, pourquoi s'embêter, hein? Si ça n'arrivait pas, pourquoi essayer de chercher les ennuis et les emmerdes là où il n'y en avait pas? D'ailleurs, le sujet sur lequel passa Adrian avait eu le don de semer l'attention de Liam. Ainsi donc, monsieur Adrian avait flashé sur une patiente. D'ailleurs, lorsqu'Adrian lui dit son nom et son âge, Liam en était déjà trop excité pour faire un quelconque rapprochement avec la Rachel qu'il connaissait. L'information fit un bout de chemin dans sa tête, mais ne sembla que plus ou moins importante.

      _Ah, mais tu triches! C'est pas dur, t'avais qu'à regarder sur le dossier! Et tu sais peut-être où elle habite, mais tu m'as dit qu'elle était mariée! Tu vas te pointer là, comme ça?Bonne chance!

    Un véritable rire força les lèvres de Liam alors qu'il prenait une nouvelle bouchée, ayant davantage le coeur à manger maintenant que le sujet Victoria était clos. Du moins, il espérait qu'il l'était. Il avait voulu en parler à Adrian, plus par habitude que par réel besoin. Ça l'énervait, ça le chicotait un peu, mais pas tant que ça quand même. Disons qu'il aurait pu dormir sans en parler à Ad', mais la coutume était qu'ils se disaient tout, même sans réellement le vouloir, sans s'en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





You have WHAT ?! ▬ Liam K S Vide
Message(#) Sujet: Re: You have WHAT ?! ▬ Liam K S You have WHAT ?! ▬ Liam K S Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You have WHAT ?! ▬ Liam K S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-