AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyMer 9 Juin 2010 - 19:58


N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Mia-kirshner-mia-kirshner-12157589-100-100 N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Jessica23gg9
Daphne & Quinn

Comme souvent lorsque je me retrouvais seule, je me perdais dans mes pensées. La plupart du temps, elles allaient toutes pour Jasper, mon défunt meilleur ami, il m'arrivait aussi de me rappeler celle que j'avais été. Mais aujourd'hui, je m'étais encore surprise à penser à Daphne Williams. Pourquoi pensais-je à elle ? La dernière fois que l'ont s'était vu, les choses avaient vite tourné au vinaigre. Je lui avais fait une critique plutôt brutale, elle avait répliqué méchamment, j'avais répondu et puis je m'étais en allé. Depuis ce jour, nous ne nous étions ni vus, ni reparler. Je me demandais si elle m'en voulait toujours ? Avait t-elle fini par oublier toute cette histoire ? En tout cas, elle n'avait pas cherché à me contacter, cela dit, moi non plus. Vous savez, je ne suis pas du genre à faire des excuses. Je savais que je m'étais montré assez directe et peut-être méchante, mais aller sonner chez quelqu'un pour dire « désolée » cela ne me ressemblait vraiment pas. Jasper m'avait souvent dit que s'excuser le premier était une forme de maturité et non de faiblesse. Il était tellement différent de tout ce que j'avais connu. Il me comprenait et me connaissait très bien. Ainsi, il connaissait mes tendances à être un peu trop brutale, il savait que je pouvais parfois me montrer blessante, mais que ce n'était pas toujours voulu. Je n'avais pas voulu me montrer méchante avec Daphne, cependant, en repensant à ce que j'avais dit, je me rendais compte que j'avais été loin d'être tendre. Cela dit, elle ne l'avait pas été non plus. Enfin, je pense que compter sur des excuses de sa part relevait du rêve. Alors, c'était ça ? Une première dispute et stupide en plus de ça et nous n'allions plus nous reparler ? Tout ça parce que chacune attendrait que l'autre s'excuse la première ? Enfin, peut-être que Daphne s'en fichait et peut-être même qu'elle m'avait déjà oublié. D'ailleurs, pourquoi me prenais-je la tête avec cette histoire ? Je ne connaissais cette fille que depuis un mois plus ou moins. En général je me serais contenté de me dire que c'était une idiote et serait passé à autre chose. Je n'étais pas suffisamment attachée à elle, cependant, je l'appréciais et bizarrement, je m'étais surprise à avoir l'envie de la voir. Comment peut on apprécié quelqu'un qui nous exaspère de temps à autre ? Comment pouvais-je apprécié cette jeune femme qui me rappelait un peu mon passé de junkie. Moi qui cherchait à m'éloigner de tout cela. Il y avait vraiment beaucoup de choses que j'avais du mal à saisir à propos de Daphne. Enfin bref. Après avoir passé une demi heure mon portable dans la main à me demander si oui ou non, j'allais lui laisser un message, je décidais de composer son numéro. Pathétique. On aurait dit une adolescente timide qui hésitait à appeler le type sur qui elle avait flashé. Bien sûr, il ne s'agissait pas du même contexte. Quelques sonneries passèrent et je tombais sur sa messagerie. Je parlais alors.

« Daphne. C'est Quinn. Ecoutes, je me disais que tu pourrais passer à la maison aujourd'hui ou un autre jour... enfin quand tu en auras envie » - je laissais passé un silence. J'hésitais un instant à lui faire des excuses sur messagerie et j'oubliais l'instant d'après. Des excuses sur messagerie, il y'a mieux, n'est-ce pas ? Je décrétais que ça valait le coup d'être dit en face et que si elle ne prenait pas la peine de se déplacer, j'aurais fais des efforts pour rien - « En faite. J'aimerais que tu passes aujourd'hui. » - annonçais-je, comme si il s'agissait de quelque chose d'important. Je raccrochais le téléphone et le posais sur la table de salon. Je vaquais à mes occupations, rien de très passionnant cela dit, sauf lorsque je me mis à jouer de la musique. C'était toujours quelque chose de très particulier pour moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyMer 9 Juin 2010 - 21:42

Saint-Evremond a écrit que les courtes absences animent les passions, et que les longues les font mourir. Je n’avais ni cherché à m’excuser, ni à la contacter et pourtant, je n’avais cessé de penser à elle. C’était idiot. Elle ne reviendrait pas, et j’avais bien trop de fierté pour faire le premier pas. Habituellement nous ne nous voyons pas souvent, cette absence n’avait pas échappé à la règle mais le souvenir abrupt d’une dispute m’avait laissé ce goût amer. Je ne lui en voulais pas. Je n’étais pas rancunière. Je regrettais seulement de l’avoir laissé partir. J’aurais tant aimé goûter ses lèvres et fourrager dans ses beaux cheveux, lui dire qu’elle me plaisait. Je n’avais pas osé car trop vexée de sa franchise. Mais curieusement, plus elle m’énervait et plus je pensais à elle. Ce qui était paradoxal car notre jeu de séduction se faisait de plus en plus rare à cause de ses différences. Quinn n’était pourtant pas mon genre de fille. Elle semblait trop autoritaire, je ne l’étais pas forcément mais nos deux caractères étaient incompatibles, de plus, elle était trop indépendante. J’aimais le fait qu’elle se gère elle-même, qu’elle ne soit pas un poids pour moi ni une sale pleurnicheuse, mais ça me faisait quand même peur. Pour une des rares fois de ma vie. Peur de m’investir pour qu’au final, elle me quitte en m’avouant qu’elle peut se passer de moi, comme elle l’a toujours fait. Je désirais à tout prix chasser son image de mon esprit. Croyant y être parvenue, j’allumais mon téléphone.
Un message reçut. « Daphne. C'est Quinn. Ecoutes, je me disais que tu pourrais passer à la maison aujourd'hui ou un autre jour... enfin quand tu en auras envie. En faite. J'aimerais que tu passes aujourd'hui. » Je l’avais reconnu avant même qu’elle s’annonce, je reconnaissais sa voix entre mille même si nous nous connaissions depuis peu, et malgré le nombre affolant de personne que j’avais rencontré dans ma vie. J’aimais sa voix. Elle ne semblait ni agressive ni avoir l’air d’attendre des excuses de ma part. Tant mieux, je n’allais pas en faire. Je me rendis compte que je souriais à son invitation, me sentant ridicule, je stoppais net et soupirais. Sa voix était plus autoritaire, mais dans ce contexte, ça me plaisais. Je coupais le cellulaire et me fis un rail de coke en éclatant de rire. Cette fin de journée s’annonçait plutôt bien. En réalité, elle ne faisait que commencer. Descendant dans la cuisine pour prendre des amphétamines, je sentis mes mains trembler, je toussais. Quand avais-je pris mon dernier repas ? Avalant quelques fruits secs, je remontais dans ma chambre et me dirigeais vers le dressing ou je mis une demi-heure avant de dénicher une tenue qui me plaisais. Un jean clair troué au style grunge et un pull en V rouge de chez Ralf-Loren, un beau contraste. Peignant mes cheveux lisses, je me regardais dans la glace. Je possédais une démarcation rouge sous les yeux, celle-ci me rappela à quel point j’avais sombré. Je détournais le regard. Peut-être était-ce dû aux substances illicites que j’étais autant sur la défensive, sur les nerfs. Que je réagissais au quart de tour. Je ne mesurais pas les conséquences de mes actes, j’agissais c’est tout. Ouvrant le garage, j’allumais le moteur de mon coupé sport. Je démarrais, action peu orthodoxe, je pris le combiné et appelais Quinn, je tombais également sur sa messagerie : « Je passe chez toi, j’arrive d’ici 15 minutes. » Je raccrochais. Pourquoi la perspective de la voir me plaisait tant ? Il fallait me calmer, ce n’était qu’une visite de « courtoisie », d’autant plus qu’elle allait peut-être m’énerver encore. Arrivant dans l’allée, je me garais sur le trottoir, le son de mes talons hauts martelant le sol, indiquant ma présence dans le quartier. Je me sentis comme une adolescente lors de son premier rencard : nerveuse. Je sonnais à la porte. Je déclarais, lorsque celle-ci s’ouvrit à moi.

« Hum, salut. Et bien, je suis là. Tu avais l’air d’avoir quelque chose d’important à me dire. »
Dis-je en croisant son beau regard. Elle était si belle. L’envie de la toucher était brûlante. Je me retins, par pudeur. Je jugeais également le moment inopportun.


Dernière édition par Daphne Williams le Ven 13 Aoû 2010 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyJeu 10 Juin 2010 - 16:04

Je me demandais si Daphne allait répondre positivement à ma demande. Était t-elle rancunière ? En tout cas, si elle ne se déplaçait pas, je finirais par la rayer de la liste. Je n'allais pas lui courir après. Je lui avais passé un appel, maintenant la balle était dans son camp. Si elle venait, j'étais prête à lui faire des excuse, tiré un trait sur cet épisode et repartir sur de bonnes bases. Si elle ne venait pas tant pis. Enfin, je serais probablement déçue et je réprimais cette pensée. Je ne comprenais toujours pas pourquoi je m'attardais sur elle. Je ne m'intéresse que très peu aux autres, preuve de mon égoïsme. Il y avait bien quelques personnes à qui je m'étais attaché et avec qui j'étais différente, mais ces personnes-là n'étaient plus là. Je n'avais pas eu beaucoup d'amis. J'avais connu du monde, fréquenté pas mal de gens, des personnes qui pour la plupart ne comptaient pas vraiment. J'étais tombé amoureuse d'un monstre. Ma vision avait dû être troublé par toutes les drogues que je prenais. Quand je repensais à ce type et à l'amour que j'avais éprouvé pour lui, j'en avais la nausée. Enfin bref. Tout ça pour dire que je n'avais pas eu de véritables amis. Lorsque j'ai eu des problèmes avec la drogue, certains s'en sont allés. Une preuve que je me trompais et qu'ils n'étaient pas vraiment mes amis. Les vrais amis, c'est ceux qui restent n'est-ce pas ? Quand on tient à quelqu'un on ne l'abandonne jamais. Jasper ne m'avait pas laissé tomber. Et pourtant, j'étais vraiment infernale par moments. Il était le seul à savoir me calmer. Jasper était quelqu'un d'exceptionnel et je m'étais toujours dit que je ne méritais pas une telle attention de sa part.

Je vérifiais mon téléphone, afin de regarder si j'avais des messages. C'est stupide, mais je m'étais surprise plus d'une fois à espérer un message de la part de Jasper. J'avais gardé tout un tas de sms de sa part. Des messages où il me disait à quel point je comptais pour lui, qu'il ne m'abandonnerait jamais. Certains de ceux-ci pouvaient même paraître trompeurs, lorsqu'il me disait qu'il m'aimait. Nous nous aimions c'est certain. Enfaîte, il était très difficile de décrire notre relation. Nous étions des amis proches, mais c'est vrai que parfois, je m'étais égarée, me demandant si je n'en étais pas amoureuse. Quoi qu'il en soit, nous étions très proches et je crois qu'à cause de moi, il n'avait pas beaucoup de temps pour les femmes. Nous étions dans une bulle et forcément cela effrayait pas mal de petites copines potentielles. En regardant l'écran de mon portable, je m'étais donc aperçu que j'avais un message. Daphne avait appelé. Elle m'annonçait qu'elle arriverait dans 15 minutes et je ne sais pas pourquoi, mais ceci eut le don de me décrocher un sourire. Elle avait choisi de répondre à mon appel et de se donner la peine de venir. Je cessais de sourire toute seule quand je me rendis compte que je devais avoir l'air d'une idiote, en même temps, personne n'était là pour le constater.

Environ quinze minutes plus tard, comme prévu, j'entendis la sonnette retentir. Je me dirigeais vers la porte et allait ouvrir - « Hum, salut. Et bien, je suis là. Tu avais l'air d'avoir quelque chose d'important à me dire. » - Le moins qu'on puisse dire, c'est que Daphne allait directement droit au but, mais j'aimais cela. J'étais pareille - « Salut... c'est bien que tu sois venue...entre » - lâchais-je. Je ne souriais pas, mon visage était neutre. Je ne comptais pas lui parler sur le pas de la porte. Je me poussais afin de la laisser passer et refermait la porte derrière elle. Maintenant qu'elle était là, la balle était revenue dans mon camp. Je jouais avec la chaîne en argent que j'avais autour du cou, cadeau de Jasper. Je n'étais pas forcément nerveuse, seulement, j'avais pas l'habitude de faire ce genre de choses. Je la fixais. Je remarquais la démarcation rouge sous ses yeux. Elle avait encore pris de la drogue. J'avais laissé un court silence, avant de prendre la parole - « OK... Écoutes, je sais que j'ai été un peu brutale l'autre soir et que ça ta blessé. Mais, je me disais qu'on pourrait passer un peu de temps ensemble et oublié cette histoire. Je... suis vraiment désolée pour ça. » - dis-je sincèrement. Il est clair que j'étais vraiment pas des plus doués pour les excuses, mais au moins je le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyJeu 10 Juin 2010 - 21:44

Je n'avais rien à offrir à Quinn. Ni amour, ni promesses. Même pas un lendemain. La réalité me frappait en plein visage; elle me rappelait à quel point j'avais sombré. De plus, nous étions trop différentes, c'était voué à l'échec, retarder l'échéance d'une rupture. C'est dans cette perspective que j'acceptais le cœur léger; ses excuses. Elles semblaient sincères. Mais il était trop tard. J'aurais eu besoin d'excuses le jour ou elle m'avait manqué de respect, et pas aujourd'hui alors qu'une déception avait marqué son souvenir, ancré cette image en moi. Esquissant un demi-sourire, je rétorquais.

« Merci. » Ainsi était-ce donc la raison de son appel ? Néanmoins, je lui admettais une certaine maturité, j'appréciais. Elle m'avoua ensuite avoir envie de passer du temps avec moi, était-ce ma réponse pour la musique ? « C'était important l'autre jour, ça ne l'est plus aujourd'hui », ajoutais-je d'un ton morne, couvrant ma réponse d'un sourire qui m'arracha le coin des lèvres. Les désirs sont des besoins soudains, ayant besoin d'être assouvis au plus vite.

Les premières réactions sont souvent les plus révélatrices de l'être humain. Et je supposais qu'elle ne tenait pas particulièrement à passer du temps avec moi, un être pour qui, elle «ne perdrait pas son temps, si je n'en valais pas la peine». Ce n'était en aucun cas de la rancune, nulle animosité ou goût amer de ma part. Je relatais les faits. Nous n'étions certes, pas de grandes amies, mais j'avais espéré représenter plus à ses yeux qu'une simple personne dont elle se permettrait de juger le talent artistique, je m'étais trompée.

Tout à trac, j'ajoutais : « Mais j'apprécie. » Je me dévoilais un peu plus en sa compagnie que je n'aurais du. Peu importe. J'appréciais ses excuses, son geste, son appel et son invitation bien qu'elles ai toutes un but particulier et que l'envie soudaine de me voir ne se justifie que par le besoin d'exprimer des excuses. Elles étaient faiblardes, mais je les préférais sans nul doute aux discours larmoyants visant à m'émouvoir afin d'obtenir mon pardon. Je gérais mieux sa plaidoirie, bien que faible, une fois encore. Le seul mot «brutale» lui servait de justification pour sa condescendance. Gênée par ce moment et par le silence installé, je déclarais : « J'espère que tu as un truc à boire, je n'ai fais tout ce chemin pour repartir. »

Je lui adressais un sourire amical. Clairement, je m'invitais. Mais c'était Quinn, elle avait l'habitude et de toute manière, cela la tuerait-elle de m'offrir à boire ? Je doutais qu'elle ai de l'alcool chez elle -ce qui justifiait que nous nous voyons d'avantage chez moi-, mais par chance, j'échappais à cette addiction -quoi que- et pouvais me contenter d'un soda. Mon regard descendit sur sa silhouette, elle était si fine ! J'en fus jalouse. C'était ridicule, en emménageant ici, j'avais fais une croix sur cette partie de ma vie, le mannequinat, les podiums et les shooting photos. Mais on n'échappe pas à son passé. Et celui-ci me rattrapait pour me rappeler que j'existais, du moins que j'avais existé, sous quelque passé que ce soit, sous quelle forme également.

Je me sentis soudainement plus faible, sentant le chaud asphyxier mes poumons avec ardeur, bouillante passion qui me déchira brusquement les entrailles. Les vaisseaux de mes yeux éclatèrent doucement, me picotant les yeux à intervalles courtes et régulières. J'étais en position de faiblesse, je détestais ça. J'eus la nausée de surcroît et demandais en me raclant la gorge : « Ou un verre d'eau et des toilettes ? ». Qu'avais-je dans mon sac en peau de serpent ? Avais-je de la poudre ? Des pastilles ? Il semblait trop peu crédible de prétexter une excuse pour m'en aller. Je décidais donc de rester et de faire face aux réactions des différents mélanges. Notamment la mélanine et les amphétamines associées ce soir avant de partir. Je me sentis tellement ridicule. Je ne supportais pas que l'on me voit souffrir et encore pire, qu'on puisse avoir pitié et j'étais persuadée qu'elle eut pitié de moi. Pauvre droguée, n'est-ce pas ?

Je n'ai pas osé me tenir à elle, je me suis reculée et me suis pris la poignée dans le dos. Je m'exclamais un «aie !» avant d'éclater de rire. Je me sentis mieux, était-ce la douleur dans mon dos ou la minute douloureuse passée, aucune idée. Note à moi-même : jouer la comédie, la prochaine fois. En guise de maigre explication, je dis « j'ai mangé le reste de tacos de l'autre jour, ça m'est resté sur l'estomac. » Tant pis si elle n'y croyait pas, j'aurais au moins essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyJeu 10 Juin 2010 - 23:53

Je venais de lui présenter mes excuses... du moins j'avais essayé. J'avais beau ne pas exceller dans ce domaine, c'était mieux que rien n'est-ce pas ? J'avais fait l'effort de faire le premier pas, mais je fus déçu de sa réaction. Elle me donnait comme l'impression de se fiche totalement de mes excuses, parce que, c'était trop tard apparemment. A mon avis, elle ne se rendait pas compte de l'exercice que c'était pour moi. Non, elle ne le savait pas puisqu'elle ne connaissait rien de moi. Je n'imaginais pas qu'elle accepte mes excuses facilement, mais elle aurait pu se passer de cette réplique. Je le pris comme une claque, comme si elle me renvoyait mes excuses en pleine figure. Moi qui avais essayé de faire des efforts. D'accord, j'avais des torts, mais j'aurais aimé qu'on les remarque. Et puis, merde ! Tant pis pour elle ! Qu'elle aille se faire voir. Je lui avais présenté mes excuses, elle n'avait rien dit et pourtant, elle s'était montrée très irrespectueuse en m'envoyant « me faire foutre ». Je ne lui renvoyait aucun sourire, la fixa d'un air neutre, ne laissant rien paraître de ce que je pouvais penser. Je décidais de ne rien rétorquer, car de toute façon, ça ne servait à rien. Je m'étais excusé à ma façon, je n'allais pas non plus me mettre à pleurnicher en implorant son pardon. Je baissais la tête, lorsqu'elle m'annonça qu'elle appréciait, c'était déjà mieux que rien.

Daphne ne pourrait jamais être l'une de mes amies proches. J'avais beau l'apprécié et m'intéresser à elle, nous sommes le jour et la nuit. La différence ne m'avait jamais dérangée, mais j'avoue que dans ce cas si, elle était trop énorme. Je suppose qu'elle ne resterait que une copine avec laquelle s'amuser. Quelqu'un de parfois sympa avec qui je pourrais passer du bon temps. Je lançais un petit soupire restant silencieuse face à elle. Je ne reviendrais pas sur le sujet ! - «J'espère que tu as un truc à boire, je n'ai fais tout ce chemin pour repartir. » - Je me demandais si par boire, elle parlait de boisson alcoolisée, si c'était le cas, je n'avais rien à boire. Je n'achetais plus d'alcool depuis que j'étais devenue clean - « Jus de fruits, eau, sodas... tu désires boire quoi ? » - J'esquissais un sourire faible, le premier depuis qu'elle était là. Elle me parut soudain étrange. Que lui arrivait t-il ? Elle se prit la poignée dans le dos, je ne bougeais pas d'un millimètre. Étais-ce la drogue ? Probablement. Elle avait dû en prendre une sacrée dose pour avoir les yeux tout rouges, avait t-elle eu l'idée stupide de mélanger les substances ? Cette fille était aussi idiote que je l'avais été. Je n'avais pas pitié d'elle, j'étais passer par là. Je savais ce que ça faisait de tomber tellement bas. J'en avais moi-même touché le fond - « j'ai mangé le reste de tacos de l'autre jour, ça m'est resté sur l'estomac. » - « C'est ça, prends moi pour une idiote ! Comme si je ne savais pas ce qui te met dans cet état ! Assis toi sur le canapé ! » - ordonnais-je presque. Je disparaissais dans la cuisine et revint quelques secondes plus tard avec un verre d'eau que je lui donnais. Elle semblait s'être ressaisit. Je m'installais sur le canapé. C'était étrange de se retrouver de l'autre côté du miroir. J'avais toujours été la junkie et non la spectatrice de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyVen 11 Juin 2010 - 11:25

« C'est ça, prends moi pour une idiote ! Comme si je ne savais pas ce qui te met dans cet état ! Assis toi sur le canapé ! » « Merci. » Je ne comprenais pas pourquoi je la remerciais –du moins partiellement–. Je ne remerciais que très peu et encore moins pour rien. Peut-être lui étais-je reconnaissante. Elle différait de tous ceux que j’avais connus. Elle m’ordonnait de m’asseoir et allait droit au but, aurait put faire comme si et l’ignorer mais non. Néanmoins, je crû percevoir une once de jugement dans son regard, je me relevais derechef, sujette à mon impulsivité.

« Ne me regardes pas comme ça. Et puis qu’est-ce tu connais à la drogue toi hein ?! » Je ne l’attaquais pas, la question avait été posé avec beaucoup d’hésitations. C’était plutôt la réflexion de mon être, comme si elle avait essayé de comprendre un être qu’elle ne connaissait que trop peu. Je saisis son verre d’eau et frôlais ses doigt pendant quelques instants, mon regard croisa le sien et je le détournais aussitôt. Me rassis et buvant à petites gorgées le liquide. Ne désirant pas laisser le silence s’installer, je trouvais immédiatement quelque chose à dire : « J’apprécie tes excuses Quinn. Vraiment. Mais je ne suis pas douée pour remercier les gens. » Je me dévoilais une fois de plus, me sentant plus faible tout à coup. Se dévoiler était comme ouvrir la porte à toutes sortes de maux. Et je n’en voulais pas. Dans un élan qui ne me ressemblait pas, je me précipitais vers elle et l’enlaçais. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, mais je ne tentais pas de comprendre. Me sentant étranger mieux la tête posée sur son épaule, son doux parfum m’enivrant, je fermais les yeux, ses cheveux me chatouillant les narines. Je ne cherchais pas à briser cette étreinte, la gardant près de moi. Il me semblait que ce simple et unique contact m’avait rapproché d’elle. Nos différences ne semblaient plus aussi importantes. Ca n’avait plus d’importance. Nous étions deux êtres s’appréciant et aimant passer du temps ensemble. Et c’est tout ce qui comptait. Gênée lorsque j’arrêtais ce contact, je sortis la première phrase qui me vint : « Toilettes. Par là, c’est ça ? » , Dis-je en m’éloignant vers les toilettes. Si je m’en souvenais bien elles étaient tout au fond du couloir. Oserai-je retourner dans le salon ? J’étais si ridicule…je pouffais en silence, je me faisais pitié parfois. Mettons ça sur la drogue qui altère les gestes et les sentiments.

Je me mis de l’eau sur le visage et m’accrochais au rebord de l’évier. Respirant à grands coups. L’eau fraîche me fit du bien et je commençais petit à petit à me calmer, mais soudain, l’air confiné des toilettes m’asphyxia et j’en sortis immédiatement. Arrivant dans le salon, tentant d’oublier à quel point je pouvais être gênée, je m’assis à côté d’elle. M’éclaircissant bruyamment la gorge pour combler le vide. Je m’étais rarement sentie aussi peu confiante. Pourquoi l’avais-je pris dans mes bras ? Pourquoi cet élan d’affection ? Je soupirais intérieurement, ça n’avait pas d’importance n’est-ce pas ?

« J’ai des dauphins à St Barth. » Exclamais-je dans un élan. J’esquissais un sourire, semblant rire. « J’en ai trois, Tinny, Marco et Mina. Ils ont deux et trois ans. Tu vas les adorer. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyVen 11 Juin 2010 - 18:03

    « Ne me regardes pas comme ça. Et puis qu’est-ce tu connais à la drogue toi hein ?! »


Elle s'était relevée. Je la fixais sans bouger, toujours installée confortablement dans mon canapé. Qu'est-ce que j'y connaissais à la drogue ? Bien plus de chose qu'elle ne pouvais se l'imaginer. J'avais été dans son cas, donc, je comprenais. Seulement, c'était une des nombreuses choses que Daphne ignorait à mon sujet et elle ne le saurait jamais. Je ne voulais parler à personne de mon passé de junkie. Je savais qu'il serait impossible de l'oublier, mais l'évoqué, ça non, plus jamais. Je n'avais pas envie que l'on parle de moi ici, comme cela avait été fait dans le quartier d'où je venais. Si j'étais restée là-bas, je savais que l'étiquette d'ex junkie ne m'aurait jamais lâchée. Même après ma sortie de cure, personne n'avait oublié mes bêtises. On me traitait de folle, de salope et de tant d'autres noms. Quant à mes proches, ils me traitaient comme une patiente atteinte du cancer. Ici, une nouvelle vie s'offrait à moi, loin de mon passé. J'étais libre de devenir quelqu'un d'autre. Enfin bref. Je connaissais la drogue et les conséquences que sa consommation entraîne. Je ne savais pas jusqu'à quel point Daphne avait sombré, mais dans mon cas, j'étais tombée très bas. Je prenais tellement de drogue, que parfois, je ne savais même plus ce que je faisais.

« Je connais simplement ce que la plupart des gens savent à ce sujet ou ce qu’on entendant dans les campagnes contre la drogue. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est comment tu es tombé la dedans, toi qui te vante toujours d’avoir une vie passionnante … »

Je n'avais pas parlé de façon méchante, j'essayais de comprendre. J'étais tombée dans la drogue, parce que je traînais avec les mauvaises personnes. Je regrettais d'avoir été aussi faible et stupide. Je m'étais lamentablement laissé entraîné dans un obscur chemin. Je me demandais alors, comment Daphne avait fait son compte pour devenir accro à la drogue. Je restais silencieuse. Je doute qu'elle ait envie de se confier à moi et d'un côté, je ne me voyais pas dans le rôle de la confidente. Je n'avais jamais été très douée pour ça non plus. La jeune femme se décida à rompre le silence, remerciant mes excuses - « Tout le monde à ses lacunes... » - répondis-je simplement. Elle n'était pas douée pour les remerciements, je n'étais pas douée pour les excuses. Quelle équipe ! Et puis, je ne compris pas vraiment ce qui se passa. Daphne se précipita vers moi pour m'enlacer. Un élan soudain d'affection ? Je n'avais jamais été vraiment affectueuse, du moins, seulement avec Jasper. C'était la seule personne avec qui j'avais envie de l'être. Je restais figée, mais ne la repoussais pas. J'avais passé mes bras autour d'elle, ma tête sur son épaule. Après tout, cette accolade n'était pas aussi désagréable que cela. Elle me relâchait quelque instant plus tard. J'esquissais un sourire en coin. Je ne savais vraiment pas comment réagir avec elle. Je lui indiquais les toilettes et m'enfonçais de nouveau dans le canapé. Mes pensées allant directement vers Daphne. Je me demandais si les toilettes étaient un prétexte pour s'isoler et aller prendre encore quelques doses de drogue ? Puis je tournais mon regard vers son sac qui était resté ici. C'est alors qu'elle revint vers moi, s'asseyant à mes côtés, lança un nouveau sujet de conversation. St Bart. La dernière fois que nous nous étions vu, elle m'avait proposé d'y aller avec elle. Plus le temps passait et plus je me demandais si on arriverait à se supporter. Enfin, d'après elle la propriété était suffisamment grande pour que l'on n'ait pas à se croiser au cas où.

« Tu as vraiment des dauphins ? C'est super. J'ai vraiment hâte d'y être.» - Je me demandais qui s'occupait de ses dauphins lorsqu'elle était absente. Je suppose qu'avec son argent, elle avait pu engager quelqu'un. J'esquissais un nouveau sourire - « Tu penses que l'on pourrait partir quand ? » - demandais-je avec une hâte soudaine. Je la regardais, mes yeux pétillaient rien qu'a l'idée de partir. Encore une fois, je me demandais d'où venait un tel enthousiasme. Il n'y avait pas plus grand chose qui évoquait un tel intérêt de ma part depuis la mort de Jasper. Je plongeais une nouvelle fois mon regard dans le sien, attendant sa réponse, je me rapprochais, inconsciemment ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyMar 15 Juin 2010 - 21:51

« Je connais simplement ce que la plupart des gens savent à ce sujet ou ce qu’on entendant dans les campagnes contre la drogue. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est comment tu es tombé la dedans, toi qui te vante toujours d’avoir une vie passionnante … » « L’un n’empêche pas l’autre. »

Répondis-je dans un sourire. Et puis, elle s'intéressa à mes dauphins, à St Barth et me demanda quand pourrions nous partir. Je croisais son regard, mes prunelles étaient très douces, presque mielleuses.

« Quand tu voudras. »

Elle se rapprocha de moi. Son jeu était dangereux, mais je ne reculais pas, de peur de briser cette proximité. Plus que tout je la désirais. J'aurais voulu la plaquer contre le sofa, lui faire l'amour et lui procurer le meilleur orgasme de sa vie et par conséquent lui montrer que seul une femme sait faire l'amour à une femme. L'embrasser à pleine bouche, dans le cou, sur la poitrine, sur les cuisses, partout. Je me rapprochais moi aussi, avec d'autres intentions toutefois.

« Tu es plutôt jolie, tu sais. »

Ajoutais-je tout bas. Ses lèvres semblaient m’attendre, je les regardais avec envie, mordant les miennes. Que risquais-je ? Briser notre amitié, dissoudre cette proximité, tout. Néanmoins, mon regard était toujours plongé dans le sien. Mes yeux étaient emprunts d’une douceur nouvelle. Quinn était si belle, frêle, j’avais envie de la prendre dans mes bras et curieusement de prendre soin d’elle. En dépit de ce qui pouvait m’agacer, sa personne était tellement magnifique. Rien qu’à voir l’intensité de son regard. Rien qu’à entendre le son de sa voix. Son bonjour et son bonsoir envoûtant. Elle m’envoutait…

Quinn devait penser que je jouais. Notre jeu éternel de séduction. Peut-être en profitais-je pour justifier mes jeux de regards ou notre proximité. Je me sentis comme une adolescente lors de son premier rendez-vous. Devais-je la toucher ? Oserais-je l’embrasser ? D’un autre côté je ne perdais rien, Quinn ne se résumait pas à ma vie, je pouvais très bien vivre sans elle, enfin je crois. C’est avec cette boule au ventre que je me rapprochais d’elle, si proche qu’on ne pouvait plus douter de ce qui passait. J’approchais mon visage du sien, le sang battait dans mes tempes…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptySam 19 Juin 2010 - 0:32

Je ne rétorquais rien en ce qui concernait son souci avec la drogue. Je n'avais rien à ajouter et puis, c'était son problème. Il m'importait peu qu'elle décide de se détruire avec cette saleté. J'avais bien d'autres soucis à l'esprit pour m'occuper des siens. Je décidais de détourner la conversation sur un autre sujet. Je n'avais pas envie que l'on entre encore en conflit. Je savais que ce sujet serait l'un de nos sujets « sensible ». Il suffisait que je sois un peu trop franche pour qu'elle s'énerve. Conséquence de la drogue et peut-être était-ce même comme ça qu'elle était, Daphne se montrait assez irritable. Je nous engageais alors sur un autre terrain, m'approchant dangereusement de son visage. A quoi jouais-je encore ? Je me surprenais à provoquer moi-même notre petit jeu de séduction et je ne savais vraiment pas pourquoi j'agissais ainsi. Étais-je dans le fond attirée par elle ? Certainement pas... du moins, je ne pense pas. J'étais joueuse voilà tout, oui, c'était cela. Je voulais m'en convaincre. Il ne pouvait y avoir d'autres raisons. Je n'étais pas attirée par les femmes et je ne pouvais pas être attirée par celle-ci en particulier. Je m'approchais à quelques centimètres de son visage, mes lèvres presque prêtes à frôler les siennes. Elle répliquait alors qu'on s'en irait quand je voudrais. J'esquissais un sourire en coin et murmurais :

« Quand je veux ? Hum… donc si je te disais maintenant, tu serais prête à t’envoler pour St Bart avec moi dans l’heure qui suit ? »

Je la fixais de mes prunelles bleues, un air de défi. Et si nous partions tout de suite ? Je souriais à cette perspective. J'étais imprévisible et j'aimais l'imprévu. Je n'étais pas sûr que ce soit le cas pour Daphne, peut-être aimait t-elle prévoir ses voyages un mois à l'avance, tout organisé et tout mettre en ordre. La jeune femme était entrée dans mon jeu. Il ne lui en avait fallu de peu pour se rapprocher de moi. Je me demandais si ce petit manège de séduction lui plaisait ? Je plongeais mon regard dans le sien, elle m'observait avec douceur, une chose que je n'avais que rarement aperçu chez elle. J'eus l'impression de la sentir hésiter. Je me demandais même à un moment donné si nous allions nous embrasser. Elle me lançait désormais un regard envieux. Je divaguais complètement. Ce jeu allait finir par me faire perdre la tête. Comme si Daphne était réellement intéressée par moi. Je riais intérieurement. J'avais une imagination débordante tout de même.

« Tu n'es pas mal non plus dans ton genre, tu sais ? » - répondis-je avec un peu de retard à sa réplique. Je me mordais la lèvre inférieure, l'observant avec intérêt, sans vraiment m'en rendre compte. La vérité, c'est que la plupart du temps, je ne maîtrisais pas l'intensité de mon regard - « Alors, qu'en dis tu ? Toi & moi, maintenant... » - proposais-je à voix basse, prenan mon air de séductrice pour qu'elle ne dise pas non. Je réalisais seulement quelques minutes plus tard que cette phrase pouvait porter à confusion, surtout compte tenu de la posture dans laquelle nous nous trouvions. On avait l'air d'être sur le point de s'embrasser. Mais bon, n'y voyez aucune proposition indécente, je parlais de St Bart.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyVen 25 Juin 2010 - 19:49

« Exactement fillette. Je vais même partir dans une heure. »

Répondis-je d’un air de défi. Elle se rapprochais de moi et me glissa à l’oreille qu’elle voulait que l’on parte, maintenant, ses lèvres presque frôlant les miennes, j’esquissais un sourire, ne voulant tout de même pas tenter le diable, je me reculais et saisis le paquet de cigarettes qui gisait sur la table, voulant à tout prix en griller une pour supporter la tension sexuelle qui régnait depuis quelques temps entre nous, j’allumais ma dose de nicotine et huma une bouffée à faire pâlir les morts. Levant un sourcil, une moue affreusement séductrice sur le visage, je déclarais.

« Néanmoins, toi, je ne te crois pas capable de partir maintenant. Je partirai tout à l’heure, avec ou sans toi. »

A mon tour, je lui retournais le défi. De toute manière, j’étais sans emploi, rien ne me retenais ici. De plus, j’étais riche, riche, riche ! Et je voulais en profiter, pour une fois… je voulais impressionner Quinn, je sentais le besoin de me démarquer, de lui prouver que j’étais unique… Quinn me plaisais… un peu trop même, mais c’était une bonne vieille hétérosexuelle… Saisissant un tube de rouge à lèvres posé négligemment près du briquet, l’ouvrant, je sortis un sachet plastique dans lequel se trouvais un peu d’herbe. Écrasant le mégot contre le cendrier, j’entrepris de me rouler un joint, l’allumant, je déclarais.

« Tu en veux ? Attends, t'as l'âge pour ça déjà ? »

Je ricanais. Après tout, qui ne partage pas sa drogue ne sait pas s’amuser… et j’avais ce besoin irrésistible de la décoincer, de la voir s’éclater vraiment, elle ne buvait pas, ne se droguait pas (à ma connaissance), elle était un peu ennuyante non ? Je me jurais de la tenter un maximum à St Barth , j’avais une envie folle de la voir dans tous ses états… peut-être même que saoule, elle m’embrasserait… je rêvais, trop, je détournais la tête, gênée.

« T’es plutôt sex ce soir. »

Je lui adressais un clin d’œil et replaçais une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. M’approchant de son visage, je décidais de jouer encore avec ses lèvres, à mon tour. Ce jeu avait une autre signification désormais et peut-être en avais-je peur…

« Mais St Barth… c’est autre chose… différent, peut-être que tu te réveilleras le crâne rasé ou avec un découvert de 10 000 dollars un matin… tu es peut-être trop jeune fillette, quel âge as-tu déjà ? »

Elle me l’avait dit mais j’avais dut l’oublier, comme toutes ses choses…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne EmptyMer 30 Juin 2010 - 16:50

Le jeu de séduction qui s'était installé entre nous était déroutant. J'y prenais part et le pire, c'est que je semblais apprécier cela. Étais-ce par simple amusement ou est-ce que ceci avais fini par me plaire au final ? Je n'en savais rien. Les pensées pour Daphne qui me saisissait l'esprit de temps à autres étaient toutes aussi floues. J'ignorais pourquoi la jolie brunette venait se glisser dans mes pensées. J'esquissais un sourire charmeur lorsque la jeune femme s'éloigna de moi. Qu'en était t-il de son côté ? Était t-il possible que ce jeu la perturbe elle aussi ? Je l'observais, un air de séductrice s'était dessiné sur son visage. Cette jeune femme dégageait quelque chose de spécial et malgré sa petite mine, elle n'en restait pas moins magnifique. A son tour, elle me mettait au défi, me croyant incapable de partir pour St Bart dans une heure. C'était bien mal me connaître. J'avais quitté ma petite ville de Californie deux mois plus tôt et quand j'étais partie, je ne m'étais même pas donné de destination précise. J'avais simplement pensé « on verra bien » et quand j'en eus marre de conduire et de parcourir diverses villes, je me suis arrêter. A ce moment là, j'étais à Miami. J'ai fini par m'installer à Ocean Grove. Enfin bref. Tout ça pour dire que je suis une aventurière, imprévisible et Daphne n'était pas au bout de ses surprises.

« ... Tu peux compter sur moi, je serais là... en avance. » - répondis-je d'une voix de velours, saisissant son regard du mien. Je n'avais pas l'air de plaisanter et je ne plaisantais pas. J'étais bien déterminée à partir et ce dans une heure.

La jeune femme commença à se rouler un joint. Était t-elle accro à toutes les formes de drogues douces ou violentes ? Je revenais alors à moi, arrêtant de rêvasser. Daphne était une junkie. Daphne représentais un danger certain pour moi. Il ne s'agissait là que d'un joint, mais je savais qu'elle ne se contentais pas de cela uniquement. Il n'y avait qu'à regarder les marques rouges sous ses yeux. Elle prenait des drogues bien plus fortes.

« Je n'en veux pas » - répondis-je simplement, jetant un coup d'œil à son joint. Elle se mit à me complimenter. Que lui prenait t-il ? J'étais gênée, bien que je n'en laisse rien voir. J'esquissais un sourire - « Merci... » - Elle s'approchait de moi à nouveau pour replacer une de mes mèches de cheveux. Elle approchait son visage du mien et une nouvelle pensée me traversa l'esprit. Allait t-elle m'embrasser ? Mon esprit dérangé le cru durant quelques instants, j'eus même l'impression qu'elle en avait envie. Et moi ? En avais-je envie ? Je préférais ne même pas y songer. Aussi, je reculais de quelques centimètres. Je l'écoutais s'exprimer de nouveau. J'avais l'impression qu'elle me prenait pour une petite fille sage. Cela me changeait. Avant, on ne me voyait que comme une junkie complètement fêlée et une salope. Je ne préférais même pas repenser à celle que j'avais été - « J'ai beaucoup voyagé, petite tête, rien ne me fait peur... d'ailleurs, en parlant de St Bart, tu devrais aller préparer tes affaires. Tu vas être en retard et si tes en retard, tant pis pour toi ... » - Je me relevais - « Je vais prendre mes affaires... on se retrouve à l'aéroport dans une heure, ma belle » - Je lui adressais un clin d'œil. Je l'incitait donc à quitter les lieux. Je la fichais à la porte, mais, nous nous retrouverions dans une heure à peine. Aussitôt partie, je montais préparer mes valises (...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne N°1322 ▬  Des excuses... du moins j'essaie  ▬ Feat Daphne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1322 ▬ Des excuses... du moins j'essaie ▬ Feat Daphne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-