AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + ...
Voir le deal
319 €

Partagez | 
 

 Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 22:20

    Colleen fut contente de savoir que son fils et Lily seraient là le lendemain matin pour le petit déjeuner.

    9h ça va ?

    Anton hocha la tête positivement. Il savait qu’elle aurait pû dire plus tôt, mais elle avait aussi comprit qu’Anton et Lily en profiterait pour passer la nuit ensemble le plus tard possible. Mais pour faire les magasins il ne fallait pas non plus partir trop tard, donc donner un horaire assez tôt pour le petit déjeuner. Mais Colleen fut déçue de ne pas pouvoir voir Lily plus de trois jours. Elle aurait apprendre à la connaître, enfin en tout cas elle ne le demanderais pas tout de suite, mais elle espérait pouvoir avoir la chance de revoir la femme avec qui Anton avait décidée de vivre quelque chose. Lily accepta finalement d’aller faire les magasins avec les trois femmes Foster, ce qui fit sourire Anton. Ce dernier devait avouer qu’il était content de voir les femmes de la famille s’entendrent. Puis le pédiatre leva les yeux au ciel quand Colleen dit tout fort qu’il essayait de rassurer Lily en l’embrassant sur la tempe. Souriant à la réponse de sa compagne, il la laissa enlacer leurs mains. Puis Joy intervint et Anton garda son sourire. Toujours cette même bouille qu’elle faisait et gardant son sourire, il laissa Alice intervenir aussi.

    Et moi ?

    Toi tu l’auras toute la nuit !

    Espèce de jaloux !

    Anton prit un air choqué, mais alors qu’il allait répondre, Lily l’embrassa. Profitant du baiser, il entendit Alice et Joy rire. Souriant alors à Lily, il regarda sa mère qui se rapprocha d’eux.

    Passer une bonne soirée vous deux.

    Prenant son fils dans ses bras, ce dernier l’embrassa sur la joue.

    Bonne soirée maman.

    Puis, il alla vers les filles pour les dernières recommandations d’usages avant de partir. Colleen, elle alla vers Lily.

    Reposez-vous bien et à demain matin.

    Hésitante, elle prit tout de même Lily dans ses bras. Puis, la regardant dans les yeux, elle garda son sourire. Anton se releva et regarda Lily. Allant vers elle, il la prit par la taille, puis il regarda les trois femmes Foster.

    A demain.

    A demain papa !

    A demain vous deux !

    A demain, bonne nuit !

    Anton sourit et sortit de la maison avec Lily, sachant qu’elles les regardaient par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 22:54

    Ce soir, était leur soir. Lily et Anton avaient un grand besoin de se retrouver. Quatre mois qu'ils se tournaient autour sans rien avoir. Et les voilà aujourd'hui qui étaient ensemble.
    Faisant un câlin aux filles d'Anton, Lily entendit soudainement ce dernier qui en voulait un également, sauf qu'il fut vite fait bien fait remballé par ses deux enfants. Alors, Lily se leva et embrassa tendrement son compagnon pour qu'il ne se sente pas totalement délaissé non plus. Ce n'était pas le moment de le vexer tout de même, si ?
    Remerciant Colleen, leur souhaitant une bonne soirée à tous.

    Anton et Lily allèrent donc à l'hôtel où séjournait Lily durant ces trois jours. Se rendant à la chambre 201, là où elle était donc. Ouvrant la porte, la brunette laissa l'homme entrer le premier. Elle avait prit une chambre tout à fait normale, rien d'énorme en soi. Tout ce qu'elle voulait c'était un minimum de confort, enfin ce que l'on cherche tous dans une chambre d'hôtel.

    « Bienvenue chez moi. »

    Déclara t-elle amusée. Elle referma la porte derrière elle une fois qu'ils furent dans la pièce. Souriante, elle n'eut pas le temps de dire quoique ce soit de plus qu'elle se retrouva plaquée contre cette fameuse porte embrassée presque violemment. Passant ses mains dans le dos d'Anton, Lily profita pleinement de ce baiser, mon dieu que ça lui avait manqué.

    « At...attends. »

    Décollant leurs lèvres, Lily regarda Anton dans les yeux se mordilla la lèvre inférieure et comprit, elle comprit enfin combien elle avait été stupide d'attendre autant de temps avant de succomber pour de bon à Anton. Elle était complètement dingue de cet homme.

    « Je t'aime Anton. »

    Elle avait ressentie le besoin de lui dire, ou plutôt de le lui redire au vu du fait qu'elle lui avait avoué ses sentiments lorsqu'ils étaient au cimetière quelques heures avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 23:03

    Anton savait que ses filles allaient s’amuser avec leur grand-mère et c’est pour ça qu’il avait acceptée d’aller passer la nuit avec Lily. Mais aussi parce qu’il avait envie de se retrouver seul avec la jeune femme. Ils étaient ensemble depuis peu et il avait envie de profiter de la soirée qui s’annonçait. Conduisant jusqu’à l’hôtel, il laissa la jeune femme parler à la réception et la suivit jusqu’à la chambre. Ne disant rien, il avait pourtant le sourire. Pourquoi ? Parce qu’il se sentait bien et qu’il savait qu’il allait passer la soirée et la nuit avec la femme qu’il aimait. Souriant à la remarque de la jeune femme quand elle ouvrit la porte de sa chambre, il entra en premier et regarda un peu autour de lui.

    Sympa ton chez toi.

    Souriant toujours, il la regarda fermer la porte et ne pû se retenir plus longtemps. Il voulait l’embrasser, il voulait la prendre dans ses bras. Il voulait enfin pouvoir profiter d’elle. Embrassant alors la jeune femme, il posa ses mains sur les hanches de Lily et l’entendit lui dire d’attendre. La regardant dans les yeux pour savoir ce qui se passait, il l’écouta et se mit à sourire.

    Moi aussi je t’aime Lily.

    Gardant son sourire, il l’embrassa à nouveau, mais avec plus de douceur. Puis, il sentait les mains de la jeune femme lui ouvrir sa chemise. Il sourit, mais se stoppa d’un seul coup dans tous ses gestes et se détacha de la jeune femme. Marchant dans la chambre, il fit comme si de rien n’était, regardant autour de lui.

    *Tu te calmes Anton et tu ne penses pas comme la dernière fois.*

    Anton savait qu’ils allaient faire l’amour c’était quelque chose d’évident, mais il repensait encore au fait que ça faisait plus de cinq ans qu’il n’avait pas fait l’amour à une femme. Alors, regardant toujours autour de lui, il sentit la main de Lily se poser dans la sienne. La regardant, il vit à son sourire et son regard qu’elle avait comprit ses craintes. Baissant la tête un peu honteux, il la laissa l’amener jusqu’au lit. Il s’y assit et laissa Lily venir sur lui. La fixant dans les yeux, il ne savait pas comment lui dire qu’il avait peur de ne pas être à la hauteur, il avait peur qu’elle ne soit déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 23:22

    Alors qu'il s'embrassaient tendrement, qu'ils voulaient – ou tout du moins c'est ce qu'elle pensait – de l'un et de l'autre sans se soucier du reste, Lily commença à ouvrir la chemise d'Anton mais celui-ci l'arrêta net et fila un peu plus loin dans la chambre ; la raison ? Il cherchait à s'éloigner d'elle et Lily ne mit guère longtemps avant de comprendre pourquoi. Le souvenir de la plage lui revînt en mémoire. Il n'avait pas été avec quelqu'un depuis très longtemps et il n'était pas à l'aise. Elle se devait alors de le rassurer aussi bien qu'elle le pouvait.
    Attendrie par le fait qu'il s'inquiète de son bien-être à elle finalement, Lily se rapprocha d'Anton et lui prit la main avec une infinie délicatesse. Le regardant dans les yeux, elle le conduit jusqu'au lit où elle le fit s'asseoir doucement pour ensuite venir prendre place sur lui. Il était tendu, elle pouvait le sentir.

    « Détends-toi... »

    L'embrassant tendrement, Lily termina ce qu'elle avait commencé en ouvrant entièrement la chemise d'Anton pour la lui retirer délicatement, tout ce que Lily voulait éviter surtout, c'était de le brusquer, si elle brusquait les choses et Anton donc, tout allait déraper, elle en avait tout à fait conscience. Le voyant fermer les yeux, elle se mit à sourire, il était clair qu'Anton était mort de peur de ce qui allait suivre.

    « Anton, regarde-moi s'il te plait. »

    Le voyant finalement ouvrir les yeux, elle lui fit un beau sourire qui se voulait on ne peut plus rassurant. Il fallait qu'il ait confiance en lui. Et pas qu'il se prenne la tête comme il était complètement en train de le faire présentement.

    « On va juste faire l'amour Anton, ce n'est pas une affaire d'état. Alors ne panique pas. Ne t'en fais pas. »

    Lui caressant la joue droite, elle espérait qu'elle allait pouvoir le rassurer, même si à première vue, cela n'allait pas être chose aisée. Il avait un peu peur, ce qu'elle pouvait tout à fait comprendre. Il avait tout simplement peur de ne pas être en mesure de la satisfaire. Et Lily était sûre et certaine du contraire.

    « Si tu ne veux pas, dis-le moi, ce n'est pas grave tu sais. On peut attendre. »

    Ils n'étaient pas pressés après tout. Ils pouvaient tout simplement dormir ensemble et s'arrêter à cela. Lily l'aimait, alors sexe ou non, cela ne changerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 23:34

    Cinq ans c’était long pour Anton. Il avait peur qu’elle soit déçue, alors il était tendu. Quand elle l’amena vers le lit, il s’assit et la laissa venir sur lui. Posant ses mains sur les hanches de la jeune femme, il la fixa dans les yeux. Il avait vraiment peur de ne pas être à la hauteur, seulement il avait aussi envie de lui faire l’amour. Ecoutant Lily lui dire de se détendre, il se laissa embrasser par la suite. Profitant du baiser qu’elle lui offrait. Il la laissait aussi lui ouvrir sa chemise. Levant un peu les bras pour qu’elle lui enlève sa chemise, il était toujours un peu tendu et il n’osait pas dire non. Il ferma les yeux pour essayer de se calmer, parce qu’il en avait bien besoin là. Mais elle lui demanda de la regarder. Alors, il ouvrit les yeux et la fixa. Elle lui souriait, seulement il ne lui rendit pas son sourire ? Pourquoi ? Parce qu’il était nerveux. Il n’arrivait pas à se calmer. Ecoutant alors la jeune femme, il se laissa caresser la joue, appréciant le geste.

    Ce n’est pas ça.

    Il baissa la tête encore mal à l’aise, mais il voulait aussi lui faire l’amour. Respirant doucement, il essaya de se calmer et relevant la tête vers Lily, il la fixa dans les yeux. Elle continuait de lui sourire et il réussit à lui sourire aussi. La faisant alors se coller à lui un peu plus, il l’embrassa à nouveau. Il avait peur de ne pas être à la hauteur et en même temps il avait envie de lui faire l’amour, allez comprendre ! Mais il était décidé à y aller doucement et prendre son temps pour ne pas la décevoir. Descendant alors ses lèvres dans le cou de la jeune femme, il remonta ses mains dans son dos. Prenant son temps, il respirait aussi son parfum et se mit finalement à sourire. Faisant passer ses mains devant Lily, il lui enleva doucement son haut et descendit ses lèvres vers sa poitrine. Anton voulait être doux avec elle, il ne voulait surtout pas la brusquer non plus.

    Si jamais . . .

    Il n’eu pas le temps de parler plus qu’elle l’embrassait à nouveau. Anton comprit alors qu’elle voulait le faire taire pour qu’il arrête de se prendre la tête. Il voulait juste lui dire que si ça n’allait pas elle devrait l’arrêter, mais elle ne lui en avait pas laissé le temps. Profitant du baiser qu’elle lui donnait, il descendit ses mains vers le pantalon de la jeune femme et l’ouvrit. Laissant Lily se lever, il la regarda enlever son pantalon et elle le fit se lever. Se retrouvant alors tout les deux en sous-vêtements, il regarda Lily s’allonger sur le lit. Anton avait peur, mais il devait passer au-dessus de ça pour être sûr de pouvoir satisfaire Lily. Venant prendre place au-dessus de la jeune femme, il l’embrassa, appréciant les caresses qu’elle lui offrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 11:41

    Un homme qui panique avant de faire l'amour à une femme, c'est tout de même beau, non ? Oui, bon d'accord ça semble romantique mais seulement dans les films ou bien encore dans les livres parce qu'en réalité ça en devient presque frustrant. Lily n'avait rien laissé paraître parce qu'elle ne souhaitait en aucun cas qu'Anton pense qu'il était stupide ou elle ne savait trop quelle chose encore qu'il aurait été capable de s'imaginer. L'idée première de la brunette, c'était de le rassurer. Quoi ?! Il fallait bien commencer par-là quand même ! Parce que si c'était pour qu'il s'arrête au dernier moment en disant à Lily qu'il ne s'en sentait pas capable, et bien elle aurait eu l'air fine la Lily pour le coup tiens ! Bref, donc l'idée première c'était de rassurer l'homme. Comment ? Lily n'en avait pas la moindre idée, mais elle tenta tout de même elle-même de calmer ses ardeurs. Déjà elle supposait qu'il fallait qu'elle prenne son temps avec lui, ils n'étaient pas aux pièces non plus.

    Apparemment, son idée fut la bonne.

    Enfin...presque.

    Souriante, Lily étant allongée sur le ventre avait la tête tournée vers Anton qui observait minutieusement le plafond – certainement un moyen d'éviter le regard de Lily – alors que celle-ci souriait, un tantinet amusée par la situation. Glissant délicatement sa main sur le torse de l'homme, elle voulait qu'il la regarde, mais rien à faire. Il devait se sentir trop honteux.

    « Hé, c'est pas grave... »

    En guise de réponse, elle eut le droit à un grognement inimaginable. Bon d'accord, peut-être que ça l'était un peu pour l'estime de soi chez un homme. Mais quoi ? Ce n'était pas non plus la fin du monde de ne pas y arriver du premier coup, si ? Pas selon Lily en tout les cas. Celle-ci d'ailleurs toujours souriante se mit à tracer des ronds imaginaires sur le torse de son compagnon.

    « Anton, regarde-moi s'il te plait. »

    Un second grognement. Et bien celui-là dis-donc, il semblait sacrément rebuté dans ses retranchements. Oui, bon d'accord pour un homme il n'était jamais agréable de ne pas réussir à satisfaire une femme du premier coup, mais après tout ce n'était pas si dramatique que cela. Il fallait qu'il se détende un peu. C'était sans doute ça qui avait tout fait foiré, enfin Lily l'espérait à vrai dire.

    « Ça peut arriver à tout le monde. »

    Oups. A croire qu'elle avait sortie la phrase qu'il ne fallait surtout pas dire dans un moment pareil. Se mordillant la lèvre pour s'empêcher de rire lorsqu'en Anton tourna enfin son visage vers elle et qui lui lança un regard noir, Lily glissa sa main du torse de l'homme jusqu'à son cou. Il fallait qu'elle rattrape le coche là, et rapidement si elle ne voulait pas avoir à faire à un homme grognon durant un petit bout de temps. Sur le coup, elle aurait bien été tentée de lui dire qu'une panne pouvait arriver à n'importe quel homme n'ayant pas eu de relations sexuelles depuis un certain nombre d'années mais bizarrement, elle se retînt de le faire. Ce n'était sans doute pas la meilleure des choses à dire non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 12:35

    Cinq ans c’est long tout de même et Anton avait peur de ne pas parvenir à satisfaire la jeune femme. Elle voulait lui faire comprendre qu’il n’avait pas besoin d’être nerveux, mais finalement ça n’avait pas marché. Anton était allongé sur le dos et il fixait le plafond. Il l’avait mauvaise et pas qu’un peu en plus. Il avait eu une panne ! Non mais ça voulait dire quoi ça ? A son âge il n’arriverait plus à donner du plaisir à sa partenaire ? Alors celle-là c’était la meilleure ! Mais comment est-ce que ça pouvait lui arriver ? Fixant le plafond, il ne regardait pas Lily. Il avait trop honte après ce qui venait de se passer. Ou plutôt avec ce qui ne s’était pas passé justement ! Sentant la main de Lily sur son torse, il continua à fixer le plafond. Décidemment il avait bien fait de paniquer. Il avait raison, il n’y était pas arrivé. En cinq ans il avait perdu la main et il ne savait plus comment faire. Mais là franchement, il avait honte comme ça n’était pas permit d’avoir honte. Entendant Lily dire que ça n’était pas grave, il grogna. Comme si c’était facile pour lui d’entendre ça.

    *Tu n’es même pas capable de donner du plaisir à une femme, bravo Foster !*

    Puis elle lui demanda de la regarder, seulement il ne le pouvait pas. Alors il grogna une autre fois comme seule réponse. La honte était toujours là, il ne l’avait pas encore envoyée balader. Mais ce fut encore pire quand elle lui dit que ça pouvait arriver à tout le monde. Levant les yeux au ciel, il soupira et tourna la tête vers elle. La fusillant du regard, il avait l’impression d’avoir échoué. Oui échoué ! Il voulait la rendre heureuse et si déjà ça commençait par une panne, bonjour le bonheur ! La laissant faire avec sa main jusqu’à son cou, il la fixa dans les yeux et s’adoucit doucement.

    C’est comme le vélo.

    Voyant l’air surprit de Lily, il préféra reprendre la parole.

    Une fois qu’on est remonté en selle ça revient tout seul.

    La voyant presque outré, il se mit finalement à rire.

    Tu n’es pas la selle.

    Se rapprochant de la jeune femme, il vint l’embrasser avec tendresse. La honte était partit, parce que maintenant la seule chose qu’il avait en tête s’était de pouvoir satisfaire la jeune femme. D’ailleurs, il ne fermerait pas l’œil tant que ça ne serait pas le cas. Prolongeant le baiser qu’il échangeait avec la jeune femme, il se décida à reprendre là où ils en étaient arrivés avant qu’Anton n’ait trop honte.

    Allongé sur le dos, Anton fixait le plafond, un grand sourire aux lèvres. Alors là s’il s’était attendu à ça ! Tournant la tête vers Lily, il la voyait qui fixait le plafond et il se mit à sourire encore plus. A la tête qu’elle faisait, elle ne devait pas s’attendre à autant d’ardeur et de passion de la part du pédiatre. Anton voulait la combler, apparemment il y était parvenu. Quand Lily tourna la tête vers lui, il garda son sourire aux lèvres et vint l’embrasser.

    Alors heureuse ?

    Sentant un coup de coude, il la vit sourire et ne pû s’empêcher de rire avec elle. La honte et finalement la fierté ce n’était pas trop mal. La laissant finalement venir contre lui, il la serra dans ses bras et essaya de calmer sa respiration. L’embrassant sur la tête, il la laissa elle aussi se calmer et caressa doucement son bras. Anton devait avouer qu’il ne s’était pas attendu à ça quand il avait voulu le refaire, mais ça lui allait parfaitement et encore plus avec le sourire qu’arborait la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 13:07

    La comparaison avec le fait de faire du vélo et de faire l'amour à une femme, ce n'était pas réellement pas ce que Lily aurait voulu entendre. C'était plus que certain. Maintenant, il fallait dire ce qui était, Anton Foster venait de réussir à se faire pardonner. Ah certes, il s'était raté une fois, mais pas deux. Lily ne pensait pas qu'il aurait voulu remettre le couvert aussi rapidement, mais après tout pourquoi pas. Et elle avait bien fait de ne pas le repousser car au vu de ce qu'il venait de lui offrir, elle avait de quoi – dorénavant – être persuadée qu'il était l'amant parfait.
    Le souffle court, le rythme cardiaque dépassant aisément les 170 battements la minute, Lily essayait de reprendre le contrôle de son corps, mais rien à faire. Il venait tout simplement de mettre la psychologue KO. Et encore c'était peu dire.

    Écoutant Anton lui demander si elle était heureuse en ce moment, Lily lui assena un vilain coup de coude au niveau des côtes. Non mais alors ça. Elle ne supportait pas entendre un homme ce vantait de la sorte au lit. Thomas avait eu la bonne idée lui aussi de le faire, et il s'en souviendrait toute sa vie au vu de la gifle qu'il s'était prit juste après avoir posé la question. Anton pouvait se dire heureux de ne s'en sortir qu'avec un coup de coude en fait.

    Malgré tout, Lily ne put s'empêcher de rire en même temps que son compagnon tellement la situation lui paraissait étrange. Il avait voulu se rattraper, il y était parfaitement parvenu, ça c'était clair et net. Maintenant, il n'avait pas intérêt à faire ce coup-là à chaque fois à la brunette sinon ça allait mal aller pour son matricule, vraiment.

    Se décidant à aller contre Anton, Lily ferma les yeux une fois bien installée contre ce dernier. Sentant les lèvres de l'homme se poser avec délicatesse contre ses cheveux, elle se mit à sourire, il était tendre et elle appréciait cela. De toute façon là, il y avait peu de choses qu'elle ne pouvait pas apprécier au vu de ce qu'il venait de se passer entre eux.

    D'ailleurs, Lily était un peu toute chose parce qu'en fait, c'était la première fois qu'elle faisait l'amour avec un autre homme que Thomas. Oui, d'accord il n'était pas vraiment nécessaire de penser à son ex maintenant, mais en même temps, quand on a offert son corps à un seul homme durant près de vingt-ans, on a quand même un peu de mal à ne pas avoir une pensée pour ces années-là. Évidemment, Lily n'irait en aucun cas parler de cela à Anton, ni maintenant ni jamais d'ailleurs, ne pas évoquer le sujet Thomas Damon était sans doute une chose capitale pour le maintien de leur couple dorénavant.

    « Il faudrait peut-être qu'on pense à aller manger... »

    Pas maintenant, bien-sûr mais à un moment donné il faudrait bien qu'ils y aillent parce qu'il était loin d'être tard, à vrai dire il n'était que 18h30 et il faudrait bien qu'ils pensent à manger le soir venant. Lily n'avait pas eu un seul repas correct depuis...la veille en fait, depuis qu'elle avait prit l'avion. Il fallait dire aussi, les plateaux repas des avions laissaient parfois sérieusement à désirer. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 13:17

    Le pédiatre n’en revenait pas lui-même d’avoir été aussi doué. En même temps en cinq ans, il avait oublié certaines choses. Enfin bref, sentant le coup de coude de la jeune femme, il se mit à rire avec elle. Il disait ça parce qu’il était fier de lui, mais alors là il n’en revenait pas lui-même. Avec ce qui s’était passé juste avant il était épaté lui-même par ce qu’il venait de faire. Puis, laissant la jeune femme venir contre lui, il l’embrassa sur la tête et caressa son bras. Ecoutant la jeune femme parler, il esquissa un sourire.

    Pas faux.

    Puis, il fronça les sourcils.

    Ca t’a ouvert l’appétit ?

    Il vit la jeune femme le regarder en souriant et il l’embrassa. D’accord, apparemment il n’aurait pas de réponse à sa question, tant pis, il ferait avec. Alors qu’elle l’embrassait, il posa sa main sur la joue de la jeune femme et prolongea le baiser avec elle. Il se sentait parfaitement bien et c’était juste parfait. Puis, la fixant dans les yeux, il sourit et l’embrassa sur le front. La laissant ensuite prendre place contre lui à nouveau, il soupira doucement.

    Tu n’auras qu’à me dire ce que tu veux manger et j’irais chercher pour qu’on mange ici si tu veux ?

    Après tout, ça ne le dérangeait pas d’aller chercher de quoi manger pour revenir là après. Si Lily préférait rester dans la chambre, ça ne le dérangeait pas du tout. Lui tout ce qu’il voulait c’était de passer du temps avec elle, alors que ça soit dans la chambre ou pas, peu lui importait. Anton continua de caresser le bras de la jeune femme et se mit à sourire.

    Je suis content que ça se soit bien passé avec ma mère.

    Ca n’était peut-être pas le moment pour en parler, mais il disait vrai. Il avait eu peur que ça se passe mal, mais apparemment Colleen avait apprécié Lily, en tout cas pour le peu qu’elle l’avait vu. Le lendemain serait plus décisif, vu qu’elles passeraient leur journée ensemble et avec Alice et Joy. Donc il verrait aussi le lendemain soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 13:34

    Le fait qu'il lui demande si ce qu'ils venaient de faire lui avait ouvert l'appétit la fit sourire, cependant elle ne répondit pas à cette question. Il devait bien se douter de la réponse de tout manière, non ? Évidemment que si voyons. Relevant très légèrement son visage pour se rapprocher de celui d'Anton, elle profita d'un doux et tendre baiser avec ce dernier. Mon dieu qu'elle se sentait bien en ce moment. Elle se sentait bien comme pas permis en fait.

    C'est alors que l'homme lui proposa d'aller chercher quelque chose à manger et qu'ils dînent ici, tranquillement. Voilà une idée qui plaisait grandement à la brunette qui se contenta de sourire tout en se blottissant de nouveau contre son homme. Car oui, dorénavant Anton Foster était son homme, et celui de personne d'autre. La première qui le touchait, elle pouvait se considérer comme officiellement morte. Dorénavant, les seules personnes de sexe féminin ayant le droit d'approcher Anton serait Colleen, ses filles et elle. Point à la ligne.

    « Chinois. »

    Elle adorait manger chinois. Évidemment tant que ça restait à base de légumes, ça lui allait. Parce qu'elle et la viande...ce n'était pas vraiment ça. Elle n'était pas vraiment végétarienne...enfin si, disons juste qu'elle ne mangeait pas ou très peu de viande. Anton ne savait pas qu'elle était végétarienne, il était peut-être temps qu'elle le dise.

    « Je suis végétarienne. »

    Se mordillant un peu la lèvre inférieure, elle le vit tout simplement sourire, preuve que ça ne semblait pas l'ennuyer le moins du monde. Bon, c'était déjà ça de prit. Enfin c'est ce que Lily préférait se dire. Thomas avait toujours trouvé cela un peu gênant même s'il avait toujours fait des efforts au niveau nourriture.

    C'est alors qu'Anton parla de sa maman. Ce qui fit sourire Lily. Il adorait sa mère, ça se sentait, et la brunette trouvait tout bonnement adorable. Un fils qui aime sa mère, quoi de mieux franchement ? Lily espérait bien qu'il en serait de même entre elle et Nate dans les années à venir. Même si les choses allaient sérieusement se compliquer lorsqu'elle devrait apprendre à son petit garçon sa relation avec Anton, il était clair que Nate allait très mal prendre cette nouvelle.

    « Ta mère est une femme très bien. »

    Nul besoin de parler de John, le père d'Anton avec qui ce dernier ne semblait pas bien s'entendre. Malheureusement. Lily ne savait pas pourquoi, et d'ailleurs elle ne chercherait pas à savoir, cela ne la regardait en rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 13:48

    Ca ne dérangeait pas le médecin d’aller chercher à manger. C’est pour ça qu’il proposa la chose à la jeune femme. Lui souriant, il la vit en faire autant et il comprit qu’il irait chercher de quoi manger. Ecoutant alors sa réponse sur le choix de nourriture, il fut un peu surprit, mais l’écouta ensuite parler. Elle était végétarienne ? Très bien, ça ne le gênait pas, le tout c’est que désormais il le savait et donc qu’il ferait attention à ne pas lui faire à manger avec de la viande.

    Je note alors.

    Oui, il n’oublierait pas. Comme ça il ne commettrait pas d’impair s’il faisait à manger. Quoi qu’en temps que père de famille il fait tous les soirs à manger à ses filles. Donc Lily elle aurait le droit à un plat spécial quand elle viendrait manger avec eux, où même quand il serait seul avec elle pour manger. Enfin bref, Anton pensa alors à la journée du lendemain et surtout à sa mère. Cette dernière n’était pas du genre exubérante et ça avait toujours plû à son fils. Elle n’était pas non plus du genre à faire intrusion dans sa vie privée et ça aussi il appréciait. Evidemment John bloquait parfois certains moments qu’ils voulaient avoir rien qu’à eux, mais il était content de pouvoir passer du temps avec sa mère et d’être si proche d’elle. C’est leur passé en commun qui faisait qu’ils s’étaient rapprochés encore plus. Mais ça c’était une autre histoire. Ecoutant alors Lily parler, Anton garda son sourire.

    C’est vrai.

    Caressant le bras de la jeune femme, il regarda le plafond.

    Demain tu risques d’avoir le droit à tout un tas de questions venant de sa part.

    Il sentit Lily sourire contre lui et ça le fit aussi sourire.

    Elle n’ira jamais trop loin, mais je sais qu’elle me fera aussi un rapport le soir et à mon tour de passer à l’interrogatoire.

    Anton en était sûr et certain. Vu que Colleen aurait Lily toute la journée avec elle, forcément le soir elle voudrait savoir ce qu’Anton pense exactement de Lily. Lui ça ne le dérangeait pas, mais il savait aussi que sa mère voudrai vraiment tout savoir sur ce qu’il ressent sans qu’il ferme ses sentiments comme il peut parfois le faire. Puis, il pensa au travail. Comment devaient-ils se conduire l'un envers l'autre ? Ca il ne le savait pas, mais il ne préféra pas y penser tout de suite, voulant juste profiter de l'instant avec la jeune femme et de leur discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 19:11

    C'est en lui indiquant qu'elle était végétarienne que Lily s'était rendue compte d'une chose assez embêtante, même si elle pouvait être résolue en peu de temps ; Anton et elle ne savaient finalement pas grand-chose sur l'un et l'autre. Pour un couple, c'était tout de même un peu étrange, non ? Bon, d'accord, ils avaient largement le temps d'apprendre à se connaître, mais d'un autre côté Lily n'avait pas envie d'attendre. Pourtant, le fait d'en apprendre toujours un peu plus sur la personne que l'on aime avait un côté assez charmant. Mais voilà, Lily ne voulait pas non plus avoir de mauvaises surprises, normal dans un sens, non ?

    Bref, gardant ces pensées pour elle, Lily écouta son compagnon lui parler de ce qui risquait sérieusement de l'attendre le lendemain lorsqu'elle se retrouverait seule avec Colleen, la mère d'Anton ainsi que les deux filles de ce dernier. Souriant tout en se rendant compte qu'elle avait de quoi flipper, Lily prit note du fait qu'elle allait être assenée de questions comme cela n'était pas permis mais que, cependant, les questions resteraient correctes et que jamais Colleen n'irait chercher à mettre mal à l'aise Lily. Ce qui franchement, n'était pas plus mal selon la psychologue.

    « Si je dois passer par là pour t'avoir... »

    Elle se redressa un petit peu pour pouvoir le regarder dans les yeux.

    « ...je le ferai. »

    Souriant, Lily embrassa brièvement Anton. Cela fait, elle posa une main sur le torse de l'homme tout en continuant de le regarder droit dans les yeux, comme si elle y recherchait une certaine vérité, alors que ce n'était définitivement pas le cas présentement. Il avait de tels yeux, rien que de ceux-ci, elle en était totalement amoureuse, alors allez penser pour tout le reste...elle était complètement dingue de l'homme dans sa totalité.

    « J'avais peur tu sais... »

    Pourquoi en venait-elle à lui parler de ses peurs maintenant ? Dans un tel moment de bien-être ? Quelle idiote....

    « ...peur que tes filles ne m'acceptent pas, que tu me haïsses tellement après que tu ais appris pour Thomas et moi, que tu ne veuilles plus jamais entendre parler de moi. Je peux t'assurer que je suis passer par tout les sentiments tout à l'heure avant de te dire que...je t'aime. »

    La franchise avait toujours été une chose primordiale pour Lily, et Anton – si cela n'était pas déjà fait – devait avoir bien saisi l'idée en ce moment. C'était aussi ça Lily Bowen, dire ce qu'on a sur le cœur au moment présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 19:31

    Expliquant à la jeune femme que le lendemain Colleen risquait de lui poser des questions, il lui expliqua également qu’elle n’irait jamais trop loin. Elle voudrait juste savoir certaines choses concernant la jeune femme et savoir si elle aime vraiment Anton. Lui n’en doutait pas, mais Colleen elle devait avoir peur que son fils se fasse encore une fois avoir. Ecoutant alors la jeune femme, il se mit à sourire. Se laissant embrasser, il garda son sourire et laissa la jeune femme rester contre lui. Anton savait aujourd’hui qu’il avait enfin le droit au bonheur. Il ferait d’ailleurs tout pour que ce bonheur ne parte pas loin de lui. Ca faisait si longtemps qu’il attendait d’avoir enfin une femme qui l’aime et le fait que les filles acceptent aussi. Lily avait été accepté par tout le monde et ce, pour le plus grand bonheur d’Anton. Bon John faisait exception, mais ça faisait bien longtemps qu’Anton ne l’écoutait plus. Entendant alors la jeune femme lui dire qu’elle avait eu peur, il fronça les sourcils. Peur ? Il avait vu qu’elle était tendue quand à voir ses parents, mais aller jusqu’à la peur, ça il ne l’avait pas vu.

    La laissant le fixer dans les yeux depuis quelques minutes, il l’écoutait avec attention. Il voulait comprendre et pouvoir répondre à ses craintes. Elle en arriva à parler des filles et de son ex mari. Anton serra la mâchoire à l’écoute du prénom de cet homme qu’il haïssait clairement. Puis, posant une main sur la joue de la jeune femme, il l’embrassa avec tendresse. Par la suite, il la fixa toujours dans les yeux et il se décida à lui expliquer ce qu’il ressentait lui par rapport à tout ça.

    J’ai été étonné de voir à quel point Alice et Joy se sont attachées à toi. Je ne les avaient jamais vu comme ça avec aucune femme que j’ai pû côtoyer. Je n’ai pû que m’en réjouir vu que je savais déjà ce que je ressentais pour toi.

    Souriant à la jeune femme, il la fit venir sur lui pour la fixer dans les yeux.

    Ton ex mari est pour moi un homme qui t’as fais du mal et ça je ne peux pas l’accepter. Je sais que ça ne me regarde pas et que c’est entre vous, mais je sais aussi que s’il s’approche trop près de toi je ne serais pas aimable.

    Ca c’était sûr et certain, mais au vu de ce que Lily lui avait dit, il semblait être partit et ça n’était pas plus mal comme ça.

    Mais aujourd’hui je sais que je t’aime et que je ferais tout pour que ça marche entre nous.

    Il sourit et remonta les draps sur eux.

    Je t’aime Lily Bowen.

    Il sourit de plus belle et embrassa la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 20:29

    Alice et Joy étaient deux petites filles tout simplement adorables, Lily ne pourrait jamais dire l'inverse. Alice était un perdue en ce moment à cause du retour de sa mère dans sa vie, et Lily était touchée de voir que malgré cela, elle lui laissait la possibilité d'entrer dans sa vie et celle de son père et de sa sœur. Après tout, elle aurait très bien pu dire “non, j'ai ma mère maintenant” et pourtant, il n'en avait guère été ainsi. Bien au contraire même. Bien entendu, Lily ne chercherait pas à se faire passer pour sa mère, cela, elle n'en avait absolument pas le droit. Tout comme avec Joy, même si avec cette puce l'affaire était un peu plus compliquée. Lily ne savait pas vraiment comment elle devait voir le fait qu'après lui avoir dit que sa mère lui manquait, Joy avait foncé droit dans les bras de Lily. Ça lui faisait un peu peur car elle n'avait pas la moindre idée de comment elle était censée agir envers la plus jeune des deux.

    Écoutant Anton parler alors de ses enfants, Lily vînt ensuite sur lui alors qu'il semblait le vouloir. Souriant, elle fut un peu étonnée qu'il accepte d'évoquer Thomas, même si de sa part ce n'était pas de manière positive, mais qu'importait, tant qu'il n'était pas totalement récalcitrant à l'idée d'en parler. Souhaitant rassurer Anton au sujet de Thomas, la brunette décida qu'il était temps de dire quelques petites choses.

    « C'est grâce à lui si je suis là aujourd'hui tu sais. »

    Il sembla très étonnée par cette révélation.

    « Il a de suite sentit qu'il se passait quelque chose entre nous à la seconde où tu es entré à la maison. Il n'a pas su de suite expliquer ce que c'était, mais au fond, il avait comprit, il savait. Il savait que mes sentiments avaient changés. »

    Laissant l'homme remonter quelque peu les draps sur eux, elle se décida à continuer.

    « Quand on est rentrés de New York, j'ai passé toute la soirée et le début de la nuit à m'occuper des enfants à l'hôpital. Je suis rentrée à la maison vers deux heures du matin. Et j'ai vu cette lettre posée sur la table dans le salon. C'était de Thomas. Tu connais la suite. »

    Sentant les mains de l'homme dans son dos, elle se pinça les lèvres, rien que de se rappeler des mots écrits sur cette fichue lettre lui faisaient du mal, mais cela, elle ne devait surtout pas le montrer à Anton. Il n'avait pas à se penser coupable. Surtout pas.

    « Moi aussi je t'aime Anton Foster. »

    L'embrassant tendrement, elle se recula après quelques instants et replaça ses cheveux derrière ses oreilles.

    « Par contre...il y a quelques petites choses que j'aimerai savoir sur toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 EmptyDim 23 Mai 2010 - 20:43

    Le pédiatre avait toujours voulu avoir une famille et Alice et Joy lui avaient permit d’avoir cela. Mais il lui manquait une femme, celle qu’il pourrait aimer. Il ne l’avait jamais trouvé, seulement avec Lily, il avait pensé que les choses seraient différentes. Il espérait que ça marcherait vraiment entre eux. Il ne voulait pas la laisser partir, pas après tout ce qui se passait depuis le cimetière. Elle lui avait avoué l’aimer et c’était réciproque. A partir de là il savait qu’il ne la laisserait pas partir loin de lui. Puis, il expliqua à la jeune femme qu’il n’aimait pas son ex mari ce qui en soi était finalement normal. Il était jaloux et en même temps protecteur. Jaloux du fait que cet homme ai eu le droit d’être avec Lily durant tant d’années. Mais aussi protecteur parce qu’il avait vu tout le mal qu’il lui avait fait. Un mal qu’Anton connaissait, vu que lui aussi avait vu l’être aimé le tromper. Enfin bref, il préféra passer là-dessus, mais il écouta ce que la jeune femme lui disait. Elle en arriva à lui dire que c’était grâce à son ex mari s’ils en étaient là.

    Surprit par cette révélation, il la regarda voulant comprendre pourquoi. Remontant les draps sur eux, il été assez surprit de tout ça. Apparemment son intervention auprès de Thomas avait finalement été bénéfique pour qu’ils puissent se trouver tout les deux. Lily lui expliqua alors ce qu’elle avait fait après ce qui s’était passé à l’hôtel. Un souvenir à la fois doux et difficile pour Anton. Doux par ce qui était arrivé et difficile parce qu’elle lui avait dit d’oublier tout ce qui s’était passé. Il savait qu’il n’aurait pas dû l’embrasser, mais il en avait eu envie et il avait eu envie de voir si elle voulait de lui ou pas. Il n’avait pas eu tort en tentant sa chance et apparemment l’ex mari avait comprit que Lily aimait Anton. Ce dernier fut assez fier de savoir ça, parce qu’il était content de savoir qu’une personne avait vu ce que la jeune femme ressentait pour lui. Puis, la voyant se mordre la lèvre, il caressa doucement son dos. Apparemment la lettre que Thomas avait laissée était difficile à évoquer pour Anton. Alors, au lieu de parler pour peut-être dire quelque chose qui ne serait pas bon, il caressa doucement son dos. Il souria alors quand elle lui dit qu’elle l’aimait aussi et il se laissa embrassa. Puis, il fronça les sourcils à ses propos.

    Quelques petites choses ?

    Anton garda les sourcils froncés, se demandant de quoi elle voulait parler. De Jodie ? John ? Colleen ? Alice et Joy ? Eden ? Il ne savait pas et il se demandait ce qu’elle voulait lui demander. Alors, il arrêta de froncer les sourcils et il fixa la jeune femme dans les yeux.

    Vas-y, je t’écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Vide
Message(#) Sujet: Re: Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ? - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Oxford : Le passé et le présent sont là, mais qu'en est-il du futur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-