AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

Partagez | 
 

 [1204] Me, in my best days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




[1204] Me, in my best days Vide
Message(#) Sujet: [1204] Me, in my best days [1204] Me, in my best days EmptySam 8 Mai 2010 - 21:21

ME IN MY BEST DAYS.
feat esteban carson and méadöw j. vasalis.
[1204] Me, in my best days Mini_100508054637844279 [1204] Me, in my best days Mini_100505032752422175


    Jamais Esteban Carson n’avait été aussi content de se réveiller aussi tôt le matin. Dès 5 heures du matin, il était entrain de courir à travers les allées et entrées des voisins. Tout aurait plus semblé normal, et nous aurions tous pu croire qu’il joggait… si ce n’avait été de son étrange accoutrement et qu’il était poursuivit férocement par un chien aux crocs acérés. Heureusement pur lui, il y avait peu de gens levés à 5 heure du matin ce qui lui donnait l’avantage de ne pas avoir la police aux trousses en plus du chien. Esteban ne souhaitait pas recevoir une troisième amende pour exhibition publique. Les fesses à l’air sans rien avoir pour pouvoir couvrir sa nudité, Esteban courrait le plus vite qu’il pouvait afin de rentrer chez lui. Il avait fait face deux minutes plutôt à un mari qui était rentré plus tôt que prévu… et qui avait réveillé Esteban étendu nu aux cotés de celle qui était sa femme. Des cris furent lancés, des menaces et en moins de deux, Esteban avait détalé les escaliers de la maison grise afin de s’enfuir. Le mari avait en tête de lui faire payer, mais Esteban n’en était pas à sa première esquive. Malheureusement pour lui, il ne pouvait pas marchander de quitter la maison sans dégâts et avec ses vêtements. Esteban n’avait pas arrangé son cas alors qu’il avait sourit au mari, trompé par sa propre femme dans son propre lit. C’était une bien douce vengeance.

    Les mains à protéger ce qu’il avait à protéger, Esteban continuait sa course à travers les gazons avoisinant et son rythme ralenti alors que finalement le chien décida de laisser tomber. Cette poursuite était l’une des centaines de raisons qui faisaient qu’Esteban ne supportait pas les chiens. Ceux-ci avaient littéralement une dent contre lui sans doute depuis qu’il avait 5 ans lorsqu’il avait tué un chien en rentrant dedans à toute vitesse avec son vélo. Il fallait se remettre en contexte qu’avant ses 10 ans, Esteban avait toujours été un garçon hyperactif obsédé par les insectes et le basketball. Marchant d’un rythme plus rapide, sachant que la vue qu’il offrait serait sans doute profitable pour les femmes… mais bien peu pour les enfants, Esteban releva les yeux pour voir qu’une jeune femme l’observait courir dans sa direction. Le courrier en main, elle semblait partagée par la surprise et l’amusement de la scène.

    «Vous n’auriez pas… une serviette par hasard?» demanda-t-il d’un sourire qui se voulait gêner alors qu’il ne l’était pas le moindre du monde. Immobile à moins de deux mètres de la jeune femme, Esteban commença à se demander ce qu’il ferait s’elle se mettait à crier des insanités, effrayée par sa nudité.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[1204] Me, in my best days Vide
Message(#) Sujet: Re: [1204] Me, in my best days [1204] Me, in my best days EmptyMer 12 Mai 2010 - 16:30

Il y a certain moment où le sommeil est un luxe que l’on ne peut se permettre et il y en a d’autres où il est totalement impossible de le trouver. La demoiselle allongée dans son lit en faisait malheureusement les frais. En effet, il était 4 heures du matin et pourtant elle ne dormait point. Ses yeux étaient rougis par le manque de sommeil qui la submergeait depuis quelques temps. Elle avait en tête tellement de choses qui lui était impossible de fermer les yeux sans les voir dans ses pires cauchemars. Ses rêves n’étaient qu’une tourmente dans laquelle le passé rencontrait le présent et l’avenir et lui laissait une impression néfaste. Et parfois, certains de ses cauchemars étaient tellement affreux qu’elle mettait un tant fou à s’en remettre. Ne pas dormir lui paraissait donc une meilleure solution où plutôt ne pas se rendormir quand un mauvais rêve la frappait. Aujourd’hui, elle avait quand même eut de la chance dans son malheur puisque vu l’heure qu’il était et bien, elle allait pouvoir voir le soleil se lever. S’il y avait bien une chose pour lui remonter totalement le moral c’était bien celle-ci. C’est donc dans une optique plus heureuse que la demoiselle se leva car elle savait bien que même en restant plus d’une heure dans son lit, elle ne se redormirait pas. Etre active plutôt que ne rien faire, voilà sa pensée du moment, c’est donc d’un pas encore peu réveillé qu’elle s’en alla jusqu’à sa salle de bain. Elle passa un peu plus de 20 minutes de sa douche avant d’en sortir fraîche comme une fleur. Un peu de maquillage et des habits plus tard, elle était prête à conquérir le monde. Bien entendu, le contrôle du monde ne faisait pas vraiment partit de ses objectifs de la journée ni même de sa vie. Voir les personnes qu’elle apprécie heureuse semble plus adapter aux objectifs à long terme du petit rayon de soleil. Vêtue d’un simple jean, d’un t-shirt et d’un plus trop grand pour elle mais tellement confortable, elle sortit doucement de chez elle en portant à ses pieds une paire de pantoufle. C’était peu éfficace pour courir un marathon mais cela lui semblait totalement approprier pour faire seulement quelques pas dehors. Et puis ce n’est pas comme si elle se baladait en pyjama dehors. La demoiselle ne faisait pas partie de ses gens qui pensaient que de se montrer dans une tenue qui était faire pour dormir dehors était une bonne chose. D’une certaine manière, elle se souvenait encore du jour où l’une de ses voisines était sortie avec une robe de nuit remplie de cœur sauf qu’à cause d’un coup de vent, elle avait malheureusement vu que sa voisine ne portait nullement de culotte. Cela l’avait dégoûtée et enlevé à jamais l’idée de se balader en pyjama dehors. En plus, son pyjama n’était pas vraiment des plus habillés. Bien souvent, il se résumait à ses sous-vêtements ou un mini short et un vieux débardeur trop petit pour servir à la ville. C’est donc dans une tenue normale qu’elle se rendait jusqu’à sa boite aux lettres car elle avait du courrier en retard. En bonne tête en l’air, elle ne l’avait pas vidée depuis plusieurs jours ce qui n’est pas une très bonne chose. La demoiselle était donc près de sa boite aux lettres quand son visage changea tout à coup. Au départ sa tête était grande ouverte totalement choquée mais très vite elle passa du choc au rire. C’était tellement drôle de voir un jeune habillé ou plutôt non habillé. La demoiselle aurait du rentrer chez elle au lieu de rester planter là mais elle trouvait cela tellement drôle et puis elle n’était pas du genre à se choquer pour autant. Le jeune homme s’était approché d’elle et elle n’attendait qu’une seule chose l’entendre parler et surtout savoir pourquoi il se baladait ainsi. «Vous n’auriez pas… une serviette par hasard?» Méadöw aurait dû répondre immédiatement mais à la place elle éclata de rire, elle ne se moquait pas du jeune homme mais seulement de la situation cocasse. « Je crois pouvoir vous dépanner mais je pense que ça serait mieux si vous entriez. Je ne suis pas certaine que toutes mes charmantes voisines seraient d’accord de vous voir ainsi attendant que je vous ramène une pauvre serviette. » Rien qu’à imaginer la situation, un sourire encore plus grand naquit sur le visage de la douce Méadöw. Elle ne savait pas qui il était et portant, elle l’invitait à rentrer chez elle. Cela faisait sans doute partie de sa naïveté mais au moins, elle restait telle qu’elle était. La demoiselle contourna le jeune homme, prit son journal avant de commencer à se diriger vers sa porte d’entrée. Il ne faisait pas très chaud et une chose était sur c’est qu’il devait avoir très froid vu qu’il ne portait aucun vêtement. « Au fait, je m’appelle Méadöw et vous ? » Elle resta là plantée devant sa porta attendant que l’exhibitionniste se décide à bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[1204] Me, in my best days Vide
Message(#) Sujet: Re: [1204] Me, in my best days [1204] Me, in my best days EmptyDim 16 Mai 2010 - 22:42

    Ceux qui connaissaient Esteban auraient pu croire que c’était pour lui une manière comme une autre de s’attirer les faveurs des femmes. Après tout, depuis quelques temps il ne s’accrochait qu’à cette unique chose, la conviction qu’il se devait de satisfaire les femmes d’Ocean Grove. Et il s’y dévouait sans aucune morale, goûtant aux plaisirs de la chair… se brûlant un peu plus chaque jour. Mais Esteban Carson était bien insouciant pour croire que tout allait bien chez lui et qu’il était heureux de retourner à l’ancien lui. C’était faux. Depuis plus d’une semaine il avait évité de rentrer chez lui, sachant qu’il pouvait tomber par hasard sur Hailey. Il savait aussi qu’il ne pourrait peut-être pas se contrôler s’il la voyait. Il avait dut résister à l’envie de répandre les vêtements d’Hailey sur sa cour et de passer dessus avec sa tondeuse. Maintes idées lui étaient venues en tête et la plus part résultait à la mort de celle-ci... ou d’une multitude d’autres personnes. Se faire plaisir restait une idée tout de même plus raisonnable. Visiblement amusé de faire rire la jeune femme, Esteban s’en demanda pas moins les raisons à savoir s’elle voyait cette situation comme une occasion pour elle de peut-être ne profiter… Oui, Esteban Carson voyait des occasions sous tous les angles, et toutes les situations possibles pour s’imaginer que tout le monde avait envie de lui. « Je crois pouvoir vous dépanner mais je pense que ça serait mieux si vous entriez. Je ne suis pas certaine que toutes mes charmantes voisines seraient d’accord de vous voir ainsi attendant que je vous ramène une pauvre serviette. » Face au sourire de Méadöw, Esteban le lui rendit en jetant un œil autour de lui guettant les maisons au cas où elle aurait eu raison et qu’elle aurait posséder de charmantes voisines. Les mains toujours dirigées vers le bas de son corps en faisant preuve d’une certaine pudeur, ce n’était qu’en fait un rôle qu’il jouait. Il n’avait pas honte de son corps, au contraire. Il appréciait l’exhiber. Ce n’était pas inconnu à tout le monde… ou presque. Suivant à pas feutrés la jeune femme alors qu’elle venait de l’inviter à entrer chez elle, Este frissonna alors que la brise matinale venait de le refroidir…dans tous les sens du terme. «Au fait, je m’appelle Méadöw et vous ? »

    Un sourire apparut de nouveau sur ses lèvres alors qu’Esteban aurait bien évité toutes ses présentations inutiles. Tout ce qu’il en faisait de se nom, c’était de l’inscrire sur une liste et de noter avec des barres combien de fois s’était-il envoyer en l’air avec celle-ci (ou celui-ci). Inutile de préciser que cette liste c’était allongée depuis quelques temps. «Esteban, mais je ne voudrais pas que vous croyiez que ça m’arrive tous les jours…» Une petite touche d’humour, alors qu’elle le faisait entrer, Esteban la laissa refermer la porte les deux mains déjà bien occupées. Après tout, sans doute qu’elle aurait pris peur face à une attitude trop confiante. «Jolie maison» commenta-t-il malgré qu’il n’en avait réellement rien à faire des décorations qui ornait l’entrée ou encore le salon. Méadöw disparut un instant alors qu’elle allait lui chercher quelque chose pour cacher sa nudité. La résistance fut difficile, celle de ne pas aller la rejoindre alors qu’elle se croyait seule. Esteban voulait guetter tous les gestes de la jeune fille afin de savoir comment s’y prendre, comment continuer se qu’il avait commencé la veille avec une autre. Et visiblement, ca gourmandise était sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[1204] Me, in my best days Vide
Message(#) Sujet: Re: [1204] Me, in my best days [1204] Me, in my best days Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[1204] Me, in my best days

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-