AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Zooplus : Frais de livraison offerts dès 9 euros
Voir le deal

Partagez | 
 

 New York : Les réconciliations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 16:17

    Mais de rien.

    Anton but une nouvelle gorgée de café et vit qu’il n’en avait presque plus. Mais ça n’était pas ça le plus important pour le moment. Alors, il écouta la jeune femme parler et se mit à rire doucement.

    C’est pour ça que prévoir est toujours important.

    Il garda alors son sourire, finalement ça n’allait pas trop mal, mais Lily semblait tendue à cause de cette conférence maintenant. Anton regarda alors un peu autour d’eux une nouvelle fois et se demanda par quoi il pourrait commencer le lendemain matin. C’est vrai il resterait dormir un peu, mais il devait aussi savoir quoi visiter après tout. Mais surtout quel serait le coin le mieux pour acheter quelque chose pour ses filles. Regardant alors Lily qui lui parlait, il écouta avec attention. Sur le coup il fut un peu surprit de sa question mais ça pourrait être intéressant non ? Vu qu’elle connaît la ville pourquoi pas après tout ? Mais, quand elle lui expliqua que c’était sans doute une mauvaise idée, il la regarda.

    Non pas du tout. Je réfléchissais en fait à savoir si j’allais visiter seul ou pas, mais finalement t’avoir comme guide pourrait mettre bien utile.


    Il lui sourit, ne voulant pas qu’elle prenne mal la façon dont il avait fait attendre avant de répondre. Puis, il finit son café et regarda alors la jeune femme.

    Par contre il faudra que tu me montres un endroit où je pourrais trouver quelque chose de bien pour Alice et Joy. Elles m’ont demandées de leur prendre quelque chose, mais je t’avoue que je ne sais pas quoi leur prendre.

    Posant alors sa tasse de café, il regarda la jeune femme voulant savoir si elle avait des idées sur ce qu’il pourrait aller acheter aux filles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 18:47

    Anton voulait offrir quelque chose à chacune de ses filles, quoi de plus normal pour un père voulant faire plaisir à ses enfants ? De plus, Anton ne connaissait pas New York, ainsi Lily ayant vécue ici durant plusieurs années se devait de lui proposer une petite visite guidée de la Big Apple, non ?
    Souriant alors, Lily se rendit compte que finalement, ses relations avec l'homme allaient peut-être bien finir par s'améliorer. Lily savait très bien qu'elle n'avait pas finie d'entendre parler de sa relation avec Thomas venant de la bouche de l'homme, et tant pis pour elle, elle ne l'aurait finalement pas volé.

    « Fais-moi confiance, il y a des dizaines de boutiques qui contiennent tout ce dont tes filles ont toujours rêvés. Tu sais ce qu'elle veulent exactement ou c'est au petit bonheur la chance ? »

    Gardant le sourire, Lily – même si cela n'était pas choses aisée – faisait en sorte d'oublier un peu ses tords envers Anton et allait donc tant bien que mal de l'avant ne voulant pas se heurter encore un peu plus au caractère un peu abrupt de l'homme. Il en avait vu dans la vie, et Lily savait parfaitement que lui faire subir sa relation avec Thomas n'était qu'un échec de plus pour le pédiatre. Ce dont Lily s'en voulait énormément. En même temps, qui ne s'en voudrait pas dans un tel moment ? Elle était un peu responsable tout de même, pas la peine de se voiler la face non plus.

    « Tu fais bien de parler des filles, comment vont-elles ? »

    Elle n'avait pas osé dire “surtout Alice” parce que Lily savait très bien que cela allait déplaire à l'homme ne voulant pas parler de son ex compagne. Eden n'était pas vraiment une femme que Lily appréciait, elles bossaient dans le même hôpital mais en soi, moins elles se côtoyaient, mieux elles se portaient, tout du moins c'était le cas de Lily.
    La psychologue se doutait bien que l'ambiance devait être un peu tendue en ce moment à cause de la relation entre Alice et sa mère, mais bon, Anton allait bien devoir s'y faire un jour ou l'autre, même si Lily était complètement de son côté pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:00

    Une amitié, c’était déjà ça pour Anton. Même si ça allait finir par lui faire plus de mal que de bien. Au début ça irait sans doute, mais il savait qu’au fil du temps, il aurait dû mal à la voir avec un autre et encore plus avec son ex mari. Ca le rongeait de l’intérieur, mais il ne pouvait pas le montrer, il ne devait pas. Elle lui donnait son amitié, il devait l’accepter et faire avec même si ça serait dur. Reprenant ses esprits, il essaya de paraître moins touché qu’il ne pouvait l’être et écoutant les propos de la jeune femme il sourit.

    Tout ce qu’elles m’ont dit c’est « ramènes-nous quelque chose de bien ». Je ne vais pas aller loin avec ça, mais toi tu arriveras peut-être à trouver quelque chose de bien.

    Anton garda son sourire, c’est vrai que Lily était une femme elle aurait peut-être plus de facilité à savoir ce que Alice et Joy voudraient. Anton lui pensait à des vêtements, mais il ne savait pas vraiment si ça serait vraiment bien. Il fallait voir aussi ce qu’aucune petite fille ne pourrait avoir dans leur ville et comme ça ses filles seraient souriantes et surtout elle pourrait se venter un peu, même si ça n’était pas ce que le pédiatre cherchait. Enfin bref, écoutant alors la question de sa collègue, il soupira.

    Ca peut aller.

    Anton avait le regard fuyant, chose qui ne lui ressemblait pas du tout et elle devait s’en douter.

    Alice m’a demandé de faire des efforts avec sa mère, mais ça n’est pas évident.

    Il se confiait encore à Lily, pourquoi ? Il ne devrait pas avoir à le faire après tout ce qu’ils avaient vécus pourtant.

    Mais bon je verrais bien comment ça se passe dans les prochains jours.

    C’est vrai qu’il n’avait pas eu beaucoup de contacts avec Eden et qu’Alice ne lui en parlait pas beaucoup non plus. Anton aurait bien demandé à Lily comment allait Nathan, seulement il savait déjà la réponse. Il devait être plus qu’heureux que son père soit revenu vers lui, alors il ne préféra pas en parler.

    Enfin en tout cas pour le moment, elles se préparent pour aller voir mes parents à Oxford d’ici quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:54

    « Je vais t'aider, ne t'en fais pas. Il y a tellement à voir et à acheter ici, tu trouveras tout ce qui fera leur bonheur durant...deux semaines. »

    Elle se mit à rire un petit peu, les enfants étaient tous les mêmes depuis des centaines d'années, à peine venaient-ils d'obtenir ce qu'ils réclamaient depuis des jours qu'ils s'en rassasiaient et souhaitaient autre chose. Il y a beaucoup de choses qui évoluent au fil du temps qui passe, pas les enfants et leurs fameux petits – ou grands – caprices.

    C'est alors que Lily se risqua à demander des nouvelles de Joy et Alice les deux filles de Anton, peut-être que ce dernier n'allait pas apprécier, mais ce n'était pas demandé méchamment, bien au contraire. Elle avait vu une ou deux fois Joy et trouvait cette petit puce tout à fait adorable, comme son papa, qui aime s'attacher rapidement aux autres. Alice elle, semblait un peu plus réservée, quoi de plus normale au vu de son enfance, elle – contrairement à sa sœur – était dorénavant apte à comprendre les problèmes entre ses deux parents, et malheureusement elle devait faire avec.

    « Tu sais, elle se pose beaucoup de questions, et c'est tout à fait normal. C'est la psychologue qui te parle là Anton, Alice a peur. Elle a peur de te perdre parce qu'elle veut se rapprocher de sa mère. Et je suis persuadée que pour toi c'est un supplice de la voir se rapprocher de Eden. Seulement, ne le fait pas voir à ta fille, elle souffre déjà beaucoup de cette situation tu sais. Elle t'aime comme je n'ai jamais vu un enfant aimer son père, crois-moi. Mais qu'elle veuille connaître sa mère est on ne peut plus normal. »

    Peut-être que son côté de psychologue aurait mieux fait de la boucler. Mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Baissant les yeux, elle constata que sa tasse était quasiment vide. Zut.

    « Mais en tant que mère...je comprends totalement ce que tu ressens. »

    Pas la peine d'en dire plus, cela lui évitait surtout de citer Thomas ce qui était sans aucun doute mille fois mieux pour elle et Anton. Pas la peine d'amener le sujet “tabou” du moment entre eux. Les choses étaient déjà assez mal barrées. Terminant son cappuccino, Lily reposa ensuite sa tasse et regarda l'homme face à elle, il ne semblait pas très bien pour le coup.

    « Le retour de ton ex-femme te fait peur, c'est ça ? »

    Elle le savait déjà, mais Lily avait besoin d'en être sûr, si il avait besoin de parler, elle était là, elle le serait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 20:10

    J’espère que tu as de la ressource parce que je t’avoue que je n’ai aucune idée de ce que je peux leur prendre. J’avais pensé à des vêtements qu’aucunes filles de leurs classes n’auraient, mais je t’avoue que je sèche sinon.

    Anton regarda la jeune femme qui voulait bien l’aider. Ca lui faisait plaisir de pouvoir parler ainsi avec elle. Ca faisait quelques jours que ça n’était plus le cas et finalement ça lui avait vraiment manqué. Plus qu’il n’aurait pû l’imaginer d’ailleurs. Puis la jeune femme demanda à Anton comment allaient ses filles. Ce dernier expliqua les choses depuis qu’ils ne s’étaient pas vus et soupira, mais en arriva à expliquer qu’Alice et Joy se préparaient à aller en Angleterre dans les jours à venir. Après la conférence en fait, vu qu’il irait avec elle pour un évènement bien particulier, mais ça personne ne savait jamais pourquoi, même pas le directeur de l’hôpital où travaille Anton. Puis, écoutant les propos de Lily, il soupira.

    Je sais que je dois la soutenir, mais je fais comment moi ? Je n’ai personne autour de moi pour m’aider à surmonter ça. C’est encore plus dur quand jour après jour Joy me demande si Alice va quitter la maison du jour au lendemain. J’ai beau lui dire non et Alice la rassure aussi là-dessus, mais à chaque fois elle nous le redemande.

    Se passant une main sur le visage, Anton soupira et sentit les larmes lui arriver aux yeux. Le fait de voir ses filles si mal le mettait mal lui aussi mais il se montrait fort, mais lui il n’avait personne sur qui se reposer pour enlever toute la pression qu’il avait accumulé. Puis, écoutant la question de la jeune femme, il la regarda un peu surprit qu’elle lui demande ça.

    Je ne veux pas perdre Alice, pas après ce que j’ai vécu avec elle. Si je la perds je ne suis plus rien, même si Joy reste avec moi. Ca sera en plus encore plus compliqué.

    Il parlait également d’un évènement important vis-à-vis de Joy, mais ça il ne voulait pas en parler. Alors, il se passa à nouveau une main sur le visage et soupira.

    Pourquoi je te raconte tout ça de toute façon. On n’est pas là pour ça et je n’ai pas envie que tu me vois comme ça.

    Il tourna la tête ne se sentant pas prêt à parler de tout ça. Il n’avait pas non plus envie de craquer devant elle-même s’il l’avait déjà fait une fois. C’est alors qu’il sentit une main sur son bras et il tourna la tête vers Lily. Malgré tout elle était encore là pour lui. Il n’en revenait toujours pas, mais il appréciait vraiment. Alors, il essaya de se calmer et de ne pas craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 21:55

    L'entendre lui dire qu'il ne savait pas comment faire pour venir en aide à sa fille alors que lui, il n'avait absolument personne pour l'aider lui, cela fit mal au cœur à Lily. Indirectement, Anton étai en train de faire un reproche à la brunette et celle-ci l'avait bien comprit. Joy avait peur que sa grande sœur quitte le nid familial, mais ça Lily savait que ça n'arriverait pas, tout du moins pas maintenant. Alice ne connaissait pas assez bien sa mère pour quitter son père et sa sœur comme cela.
    Il ne voulait pas perdre sa fille, et cela, Lily le comprenait totalement. Quoi de plus normal pour un père de ne pas vouloir perdre sa fille de dix ans ? Franchement. C'est alors que Lily tiqua. Comment ça, même avec Joy, il ne serait plus rien. Joy restait tout de même sa fille également !

    « Comment peux-tu dire ça ? Je comprends que l'idée de perdre Alice t'effraie, mais tu ne peux pas dire que même avec Joy tu ne serais rien. Hé, c'est ta fille aussi Anton. »

    Elle ne lui disait pas cela comme un réel reproche, non, disons juste que Lily était extrêmement étonnée d'entendre son collègue et “ami” lui dire de telles choses en parlant de sa petite dernière. Enfin, il lui expliqua qu'il ne voulait pas qu'elle le voit dans cet état là, mais en même temps, il n'y avait rien de honteux à se sentir mal quant à la possibilité de perdre l'une de ses filles. Les sentiments, c'est humain dis-donc.

    « Hé, ça va aller d'accord ? Si tu as besoin de parler...je suis là, même si je sais qu'avec les derniers évènements, enfin saches que je suis là. »

    Ils avaient tout les deux terminés leurs boissons, autant qu'ils marchent, au pire, qu'ils rentrent à l'hôtel dans lequel ils séjournaient.

    « Tu veux qu'on rentre à l'hôtel ? »

    Autant qu'elle lui demande ce qu'il souhaitait faire, c'était la moindre des choses d'un côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 22:18

    Comme tout le monde Anton avait des secrets. Certains plus facile à dévoiler que d’autres. Mais parfois ça serait tellement plus simple de tout dire pour que ça aille mieux. Là le problème était bien trop délicat pour pouvoir être expliqué. Mais en entendant parler Lily, il comprit qu’elle voyait les choses d’un point de vue extérieur et qu’elle ne pouvait donc pas tout comprendre.

    C’est pas ça. L’histoire familiale de Joy est aussi compliquée que celle d'Alice.

    Anton regarda la jeune femme et soupira.

    Tout est compliqué dans ma famille et chez moi.

    Se passant les mains sur le visage, il lui expliqua qu’il ne devrait pas le voir ainsi. Mais elle était à nouveau là pour lui. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais bon ça lui faisait du bien d’avoir au moins une personne à ses côtés. Il hocha alors la tête positivement.

    Merci.

    Il esquissa un faible sourire et soupira doucement, essayant de reprendre le dessus sur son flot d’émotions trop présent. Puis, écoutant alors la jeune femme, il la regarda.

    Je veux bien. Mais tu n’es pas obligé de m’accompagner si tu préfères rester en ville.

    Il sourit un peu plus pour lui montrer et appuyer ses propos. Mais la voyant aussi se lever et l’attendre, il garda son sourire. Ca lui faisait vraiment du bien d’avoir une personne sur qui compter à ce moment là. Après avoir marché tout en parlant de la ville de New-York, Anton et Lily se retrouvèrent dans la chambre. Discutant encore un peu, le temps passa vite, vu qu’ils avaient été appelés dans la salle où se déroulerait la conférence qui se tenait à partir du lendemain matin. Anton et Lily se retrouvèrent donc à la même table et écoutèrent les différentes recommandations de leur hôte. Puis, ce dernier les invita à aller manger tous ensemble, dans la grande salle qui servirait aux différents repas qu’on leur servira. Etant en face de Lily, il parlait tranquillement avec elle et ils parlèrent également avec d’autres psychologues et médecins. Puis, au vu de l’heure, Anton proposa à la jeune femme d’aller dormir et sourit en la voyant quelque peu fatiguée. Le shopping avait dû lui faire du bien, mais également faire de sa journée un point da fatigue supplémentaire sur ses épaules. Enfin bref, montant donc tranquillement à leur chambre, Anton fronça les sourcils, à la vu d’un homme qui s’approchait d’eux en souriant et surtout en reluquant clairement Lily.

    Hey salut Foster !

    Hampton.

    Jolie ta copine.

    Pas touches.

    Elle est à toi ?

    Elle n’appartient à personne.

    Alors je peux tenter ma chance ?

    Même pas en rêve.

    Passant son bras autour de la taille de la jeune femme, il défia Hampton du regard et ce dernier préféra passer son chemin. Après que l’homme fut partit de son champ de vision, Anton enleva son bras de la taille de sa collègue et la regarda.

    Désolé pour tout ça.

    Baissant un peu la tête, il partit vers la chambre, toujours aux côtés de Lily et il ouvrait la porte. Enlevant sa veste et regardant les deux lits, puis la jeune femme, il sourit.

    Tu prends lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 22:45

    Ils avaient donc finis par rentrer à l'hôtel dans lequel ils allaient dormir durant la semaine à New-York. Parlant un peu de tout, sans en venir à parler des enfants et de Thomas, ils s'étaient finalement très bien entendu. Lily lui avait expliqué quelques petites choses à savoir sur la Big Apple et Anton s'en était contenté à première vue. A un moment donné ils s'étaient rendus dans une salle où l'on leur avait expliqué un peu ce qui allait se passer durant la semaine, rien de très palpitant, mais bon, Lily préférait penser qu'il fallait qu'ils passent par là. Elle était bien contente finalement que Anton lui ait proposer un relais entre elle pour la matinée et lui l'après-midi. Une fois cela fait, ils se rendirent tous dans la grande salle pour dîner, ce qui fut parfait au goût de la brunette qui se contenta de manger léger pour le soir, une salade verte fit ainsi très bien l'affaire.
    C'est ainsi, qu'une fois qu'ils eurent terminés de manger, Anton et Lily furent tout deux d'accord pour monter à leur chambre et aller se reposer, ils étaient aussi fatigués l'un comme l'autre, ainsi autant qu'ils montent et qu'ils dorment pour être un tant soit peu en forme le lendemain matin, enfin surtout pour elle qui commençait dès le matin pour supporter les quatre premières heures de la conférence.
    C'est alors qu'en montant, ils croisèrent sur leur chemin l'homme dont lui avait parlé Anton quelques heures plus tard, seulement Lily ne l'ayant guère écouté à ce moment là, il lui fut difficile de comprendre que l'homme face à eux était Hampton, un séducteur fini qui voulait se taper tout ce qu'il voyait aux conférences.
    Se contentant alors de laisser faire Anton avec l'homme, elle fut surprise du vocabulaire employé par l'homme, et bien, celui-là était loin d'être raffiné. Laissant l'homme à côté d'elle gérer les choses, Lily fut surprise comme jamais de sentir le bras de l'homme venir autour de sa taille, elle cacha cependant sa surprise car Lily comprenait que Anton était en train de la protéger de ce fameux Hampton comme il l'avait appelé. Une fois l'affaire réglée, ils allèrent dans leur chambre et Anton mal à l'aise la lâcha de suite.

    « Merci pour...m'avoir sorti du pétrain avec ce type, il m'a l'air d'un vrai porc. »

    Et pas qu'un peu, Lily avait tout intérêt à se méfier de cet homme près à attraper toutes les femmes aux cinq kilomètres à la ronde.

    « Euh...celui-ci. »

    Lui dit-elle en désignant le lit de gauche. En fait, elle se foutait pas mal de savoir quel lit prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyDim 9 Mai 2010 - 23:04

    Il n’aurait pas pensé voir Hampton le soir même. A vrai dire, il aurait plutôt pensé qu’il le verrait le lendemain après-midi à draguer n’importe quelle fille. Mais il dû protéger Lily pour qu’elle ne se fasse pas avoir avec Hampton. Il savait que ces gestes pouvaient mettre la jeune femme mal à l’aise, mais il préférait qu’elle soit saine et sauve au lieu qu’il ne la touche. Puis, allant dans la chambre, il s’excusa et écouta les propos de Lily.

    Et encore tu ne sais pas tout sur lui.

    Puis, il demanda à la jeune femme quel lit elle voulait prendre pour la nuit. Ecoutant sa réponse, il sourit et posa alors sa propre valise sur l’autre lit. Sortant de quoi aller prendre une bonne douche avant de dormir, il vit que Lily le laissait y aller avant.

    Merci.

    Il alla dans la salle de bain sans fermer la porte à clé. Il savait de toute façon qu’il n’avait pas besoin de le faire vu qu’elle n’entrerait pas dedans tant qu’il y serait. Puis, il se prit une douche chaude qui le détendit un peu avant de se sécher. Brossage de dents obligatoire comme lui disait Alice et Joy, puis, il laissa la salle de bain en ordre pour que Lily puisse elle aussi mettre ses affaires dedans. Se regardant alors avec juste un caleçon, il hésita à sortir comme ça de peur qu’elle pense qu’il voulait l’attirer, mais à vrai dire il dormait comme ça. Bon il ajoutait un tee-shirt quand il savait que ses filles allaient venir dormir avec lui. Tant pis, il sortirait comme ça. Alors, il ouvrit la porte et sans un regard pour la jeune femme, il avança jusqu’à son lit, toujours vêtu d’un simple caleçon. Mettant le tout sur sa valise, il alla voir s’il avait des mails, mais apparemment personne n’en avait envoyé, donc il arrêta son ordinateur portable et le laissa sur le bureau, fermé. S’asseyant sur son lit, il sentit alors le regard de la jeune femme sur lui et esquissa un sourire. Mais il préféra reprendre son sérieux, même s’il sentait qu’elle le regardait avec insistance, surtout au niveau de ses bras. Puis, il enleva sa montre et il la posa sur la table de chevet, tout comme son portable. C’est alors qu’il entendit la porte de la salle de bain se fermer et il tourna la tête. Elle y était à l’intérieur apparemment et ça le fit sourire, appréciant le fait qu’elle l’ait regardé, mais bon il ne devait pas non plus se faire des films à ce sujet là. Puis, attrapant la télécommande de la télévision, il l’alluma et regarda un peu ce qu’il y avait. Il éteindrait quand elle voudrait se coucher, de toute façon lui était déjà fatigué donc il ne regarderait pas pendant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyMer 12 Mai 2010 - 18:51

      La façon de parler de ce Hampton avait laissé comme un goût amer dans la bouche de Lily, elle ne saurait pas trop expliquer pourquoi ne comment mais c'était pourtant bel et bien le cas en ce moment. Et pourtant, l'homme n'avait pas eu le temps de la toucher car Anton s'était trouvé là pour la “protéger” en quelques sortes. Ce fut la raison des remerciements qu'elle fit à son collègue, s'il n'avait pas été là, que ce serait-il passé exactement ? Ça, personne ne le saurait jamais et ce n'était sans doute pas plus mal. Lui souriant alors en lui adressant ses remerciements, Lily cessa bien vite en écoutant Anton. Entendre cela sur Hampton ne la rassura pas réellement, mais elle tâcha cependant de ne pas le montrer, ou tout du moins elle essaya. Pas la peine d'effrayer l'homme avec ses soudaines quoique étonnantes craintes envers l'homme croisé dans le couloir de l'hôtel. Tant qu'elle ne croisait pas ce dernier en étant seule, toute irait pour le mieux, au pire elle le remettrait comme il se doit à sa place et les choses en resteraient là. Pourquoi aller chercher compliqué franchement ?

      Souhaitant aller se préparer pour la nuit, Lily préféra cependant laisser la place à l'homme en premier, comme cela, elle aurait le temps de repenser à sa journée. Journée qui finalement ne s'était pas aussi mal passée qu'elle aurait pu le penser. En fait, lorsqu'elle avait croisée Anton dans le hall de l'hôtel, Lily s'était imaginé le pire, comme si elle savait que les choses n'allaient pas bien se dérouler, qu'elles n'iraient pas dans le bon sens en quelques sortes.

      Se retrouvant seule dans la chambre, Lily se laissa complètement tomber sur son lit et ferma les yeux quelques instants. Inspirant, expirant tout doucement, la brunette tenta de reprendre le contrôle d'elle-même, si elle avait pu, elle se serait bien donné une bonne heure pour pratiquer un tant soit peu de yoga, elle en avait grand besoin en ce moment au vu de la journée passée. Rien que le fait de revenir à New York l'avait mise dans un état de stress incroyablement puissant et tout aussi dangereux pour son bien-être, Lily le savait pertinemment.

      Une fois que Anton fut sorti de la salle de bain, Lily – après avoir sérieusement reluqué Anton – se leva et alla occuper les lieux tout en oubliant pas de prendre ses affaires de toilettes ainsi que sa nuisette. Nuisette qu'elle aurait aimé voir se transformer en tee-shirt très long avec un jogging. Le fait de se retrouver dans une telle tenue en compagnie d'un homme dans une chambre d'hôtel, oui ça mettait légèrement Lily mal à l'aise, en effet. Mais il y avait de quoi, non ?

      Se brossant les dents, se démaquillant, se passant un peu de lait sur le corps, se coiffant ensuite, Lily enfila après tout ceci sa nuisette donc et souffla un grand coup avant de se décider à sortir de la salle de bain, étrangement elle aurait trouvé très agréable d'y passer la nuit, allez savoir pourquoi....

      Sortant alors, la brunette ne mit pas longtemps avant de se sentir de nouveau mal à l'aise lorsque le regard de Anton vînt brutalement se poser sur elle et évidemment sur la tenue de nuit qu'elle portait en ce moment. Étrangement, Lily aurait vraiment préféré avoir ses règles et devoir donc se résoudre à porter un jogging comme elle le faisait toujours lors de cette période ennuyante du mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyJeu 13 Mai 2010 - 13:38

    Avoir prit Maria par la taille face à leur collègue n’était sans doute pas la meilleure chose à faire, mais Anton voulait la protéger pour qu’il la laisse tranquille. Cette proximité l’avait mit mal à l’aise quand Hampton était partit. Avant ça, il avait pû gérer, mais il avait préféré la lâcher pour ne pas qu’elle soit gênée non plus. Alors, lui demandant qu’elle lit elle voulait, il posa sa valise sur celui qu’il aurait. Puis, prenant ses affaires, il alla se laver dans la salle de bain et revint en caleçon dans la chambre. Il ne savait pas s’il aurait dû mettre un tee-shirt ou quelque chose d’autre, mais quand il sentit le regard de Lily sur lui il avait quelque part apprécié ça et ça avait même jusqu’à le faire sourire. Puis, il se glissa sous ses draps et mit la télévision pour regarder ce qui était proposé comme programme. C’est alors qu’il entendit son portable sonner et le prenant, il vit le nom de la voisine et sourit. C’était Alice et Joy. Décrochant alors, il parla un peu avec elle pour expliquer l’endroit dans lequel il se trouvait et savoir comment s’était passé leur journée à elle.

    Raccrochant, Anton sourit, content d’avoir pû entendre ses filles. Il ne pensait pas les appeler le soir même, parce qu’il ne pensait pas qu’elles voudraient lui parler. Non pas qu’elles lui en voulaient pour quelque chose, mais parce qu’il savait qu’elles devaient passer une soirée tranquille avec la voisine et sa famille. Reposant alors son attention sur le poste de télévision, il changea de chaîne à nouveau et soupira en ne trouvant rien d’intéressant à regarder. C’est alors qu’il entendit le bruit de la porte de la salle de bain. Il essaya de ne pas regarder comment elle était habillée, mais son regard finit par se porter sur elle. La dévisageant, il en resta muet et subjugué. Mais il se sentit aussi mal à l’aise de la regarder ainsi, alors il finit par détourner le regard. Puis, il essaya de se reprendre et se décida à parler.

    Tu veux regarder la télévision peut-être ?

    C’était une question sans doute un peu bête sur le coup, mais il n’avait trouvé que ça à dire. Alors, il posa la télécommande sur la table qui se trouvait entre les deux lits et lui laissa le choix d’éteindre ou pas. Lui, remonta un peu les draps sur lui et se demanda alors s’il ne devrait pas s’excuser du regard qu’il avait eu sur elle, quand elle était sortit de la salle de bain. Mais il préféra se taire pour ne pas créer encore plus de tensions qu’il n’y en avait déjà eu depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyMer 19 Mai 2010 - 18:39

    « Non, j'ai...juste envie de dormir. »

    Avoua la brunette toujours un peu mal à l'aise du fait qu'ils se retrouvent dans la même chambre pour dormir et dans ce genre de tenues en plus. Certes elle était en couple dorénavant, mais cela ne l'empêchait pas pour autant de ne plus jeter un petit coup d'œil au corps plus que bien sculpté de son collègue, si ? Certainement pas !
    Allant rejoindre son lit, elle se faufila sous les draps aussi vite que possible ne préférant pas que l'homme puisse la regarder de nouveau comme il l'avait fait quelques instants plus tôt lorsqu'elle était sortie de la salle de bain.

    « Bonne nuit Anton. »

    Dit-elle alors avec un ton tout ce qu'il y avait de plus gentil, en aucun cas elle n'était en colère contre lui, non elle était juste...mal à l'aise, ce qui était tout à fait compréhensible au vu de la situation dans laquelle ils étaient maintenant. Cette semaine risquait d'être très très longue pour l'un comme pour l'autre, mais ils devraient faire avec.
    Fermant les yeux lentement, Lily ne tarda pas à tomber dans les doux bras de Morphée, cette journée l'avait complètement épuisée, l'avion plus tout ce qui s'était passé avec Anton, il était un peu difficile pour Lily de tout gérer d'une main de fer pour une fois, ce qui ne la rassurait qu'à moitié tout compte fait. N'était-elle réellement plus capable de gérer les choses comme ça ? Elle osait espérer que si.

    Le lendemain matin, Lily dû se lever tôt, elle avait fait un deal avec Anton, elle allait le matin à la conférence et lui l'après-midi. Résultat, il était maintenant dix heures et il fallait dire ce qu'il était, elle s'ennuyait sec. Mais bon, malheureusement elle n'avait pas le choix et devrait rester ici jusqu'à 11h30, encore une heure et demie durant laquelle aurait amplement le temps de s'ennuyer encore. C'est alors qu'elle eut l'idée d'aller chercher un soda, aller se chercher quelque chose à boire était une bonne excuse pour souffler quelques instants. Car vraiment, Lily commençait franchement à saturer à entendre parler d'enfants mal traités. Le sujet n'était pas évident et elle commençait à se demander ce qu'elle venait faire ici. Et il faudrait qu'elle tienne toute une semaine ?!

    « Bonjour demoiselle de Foster. »

    Attendant que son café, car c'était ce qu'elle avait commandé au distributeur, Lily se retourna alors vivement après l'appellation qu'on de venait de lui attribuer. Croisant le regard de Hampton, Lily soupira et chercha un moyen de se débarrasser vite fait bien fait de cet homme devant réellement chiant.

    « Je ne suis pas “la demoiselle de Foster” monsieur Hampton. »
    « Oh, pas de ça entre nous mademoiselle... »
    « Bowen. Maintenant si vous me le permettez j'ai une conférence à suivre. »


    Attrapant son café finalement prêt – il en avait mit du temps à couler celui-là nom de dieu ! - Lily voulu partir mais n'en eut pas l'occasion.

    « Vous n'êtes donc pas la compagne de Foster. »
    « En effet. Puis-je ? »
    « Hm...et si on parlait un peu ? »
    « Ecoutez, je suis en couple, j'ai mon compagnon alors si vous voulez bien, j'ai du travail, et je pense que vous aussi monsieur Hampton. »
    « Appelez-moi Andrew voyons. »


    D'accord, là il devenait très sérieusement lourd et Lily n'allait pas accepter ça encore très longtemps, sa patience avait des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyMer 19 Mai 2010 - 18:59

    D’accord.

    Eteignant alors la télévision, Anton la regarda se mettre sous les draps et il en fit autant de son côté. Puis, il éteignit la lumière de son côté et soupira doucement, avant de passer un bras au-dessus du drap. Fermant les yeux, il entendit Lily parler et sourit.

    Bonne nuit Lily.

    Toujours les yeux fermés, il s’endormit assez rapidement. Le vol avait eu raison de lui et il devait avouer qu’il avait envie de dormit et de rester dormir le plus longtemps possible le lendemain matin. La nuit se passa tranquillement et Anton n’entendit même pas Lily partir le lendemain matin. Sur les coups de 9h il ouvrit les yeux. Ne voyant pas Lily, il regarda sa montre, qui était posée sur la table de chevet et il bailla. Même s’il aurait dormir encore, il savait que là il n’arriverait pas à dormir plus. D’ailleurs, il devait aller faire un tour en ville pour repérer certaines choses pour Alice et Joy. Passant par la salle de bain, il en sortit pour aller s’habiller. En tee-shirt et jean, il mit ses chaussures et partit prendre le petit déjeuner que proposait l’hôtel. Allant ensuite dans sa chambre, il regarda l’heure, 9h45. Souriant, il prit son portable et la clé de la chambre. Allant vers la sortie de l’hôtel, il donna la clé à la réceptionniste et sortit. Souriant toujours, il commença à marcher, allant vers quelques magasins. Faisant plusieurs magasins, il en trouva un intéressant et alors qu’il voulait prendre son porte feuille, il se rendit compte qu’il l’avait oublié. Pour acheter quelque chose, ça serait beaucoup moins évident. Alors, il repartit pour l’hôtel et prit la clé de la chambre. Mais passant près de la salle où se trouvait la conférence, il eu envie de jeter un coup d’œil, pour voir comment Lily gérait les choses. Y allant discrètement, il ne la vit pas dans la salle et se demanda alors où elle pouvait aller. 10h ? Pause café ? Allant à l’endroit prévu pour, il marcha tranquillement. Mais il se stoppa net et fronça les sourcils, sentant la colère monter en lui. Hampton était avec elle et il ne semblait pas vouloir la laisser tranquille. Avançant alors vers les deux adultes, il se planta derrière Hampton. Lily semblait l’avoir vu, mais pas le type.

    Tu n’as pas comprit ce que je t’ai dis hier ?

    Andrew se retourna et regarda Anton. Les deux hommes se regardaient, mais Andrew avait ce fichu sourire aux lèvres qui énervé encore plus Anton.

    C’est pas ta copine, alors laisses nous tranquille Foster !

    Il allait se retourner vers Lily, mais Anton l’attrapa par le bras et le retourna vers lui.

    Sourit Andrew et tu vas voir.

    Pourquoi ?

    Sourit et tu verras.

    Andrew ne semblait pas très sûr de lui et Anton se colla à lui, le fixait dans les yeux, toujours les sourcils froncés et très sérieux.

    Tu la laisses tranquille. Elle a déjà quelqu’un, alors tu la laisses. Si tu l’approches encore une seule fois, tu finis aux urgences, c’est clair ?

    Andrew se remit à sourire en coin.

    Tu vois tu souris comme je l’avais dis. Un sourire que je ne supporte pas et je te le fais ravaler la prochaine fois.

    Le voyant toujours sourire, il le colla alors au mur et Andrew lui demanda d’arrêter. Anton sentit la main de Lily sur son bras et lâcha alors l’homme.

    Laisses là où tu sais ce qui t’attend.

    Anton regarda alors Hampton partir. Redevenant plus calme, il regarda Lily et baissa directement la tête, mal à l’aise. Hésitant sur ce qu’il devait dire ou faire, il préféra partir, seulement elle le retint par le bras, ce qui l’étonna et il leva la tête vers elle.

    Je n’en serais pas le frapper.

    Il préférait qu’elle comprenne qu’il n’était pas violent.

    Je voulais juste l’impressionner, rien de plus.

    Maintenant il avait peur qu’elle le prenne pour un homme violent, mais ça n’était pas du tout le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyMer 19 Mai 2010 - 19:24

    Hampton devenait bien trop entreprenant au goût de Lily mais celle-ci se retînt tout de même de lui coller une gifle, elle avait un peu plus de bon sens que cela quand même. Restant alors finalement très calme, Lily aperçut soudainement Anton arriver derrière Hampton. Mais qu'est-ce qu'il faisait là ? Elle ne s'était pas réellement attendue à le voir ici en ce moment, mais bon, ça l'arrangeait finalement pas mal au vu du comportement de l'homme face à elle.
    Préférant en quelques sortes laisser les deux hommes régler leurs affaires entre eux, Lily aurait bien voulu déguerpir, c'est vrai, mais elle ne fit pas au vu de la tournure qu'était en train de prendre la situation. Rien de bon en soi, Lily le sentit tout de même lorsqu'elle croisa le regard noir de Anton.
    C'est alors que Anton justement commença à dépasser à son tour les limites. Lily le savait, il allait frapper d'un moment à l'autre. D'où le fait qu'elle pose soudainement sa main sur le bras de l'homme qu'elle avait rejoint en à peine trois pas. Il fallait qu'il se calme, qu'elle le raisonne.

    « Tu allais le frapper Anton. »

    Elle le contredisait, de plus celui-ci devait bien savoir qu'il l'aurait fait à un moment donné si elle ne l'avait pas retenue. Bien-sûr, Anton n'était pas le genre d'homme à frapper tout ce qui bouge, mais là pour le coup, il semblait bien capable de frapper tout ceux se trouvant trop proche de Lily, ce qui flatta un tant soit peu celle-ci malgré tout.

    « Tu as voulu me défendre, et je t'en remercie. »

    Cela dit, elle se rendit compte que sa main était toujours sur le bras d'Anton, elle eut alors vite fait de la retirer de là. Il était certainement préférable qu'elle retourne de suite à la conférence. Si elle restait là, elle avait comme l'impression que les choses allaient déraper, allez savoir comment...

    « A tout à l'heure. »

    Souriant, elle se retourna alors en direction de la salle de conférence mais s'arrêta net après quelques pas. Elle fit alors volte face et regarda Anton qui n'avait nullement bougé. Se rapprochant de lui, café toujours en main, elle se sentit un peu bête.

    « Tu...tu veux qu'on passe la journée ? Je m'ennuie et... »

    Et quoi ? Elle-même n'en avait pas la moindre idée, Lily voulait éviter de rester ici et souhaitait également remercier Anton pour l'avoir aidé avec Andrew Hampton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 EmptyMer 19 Mai 2010 - 19:35

    C’est vrai qu’il aurait pû le frapper, mais Anton ne voulait pas que Lily pense qu’il était un homme violent. Ca n’était pas du tout le cas et en même temps Anton se rendait compte de certaines choses à ce moment là, mais il ne préféra pas y penser, ça faisait trop mal. Ca n’avait pas de rapport au fait qu’il a des sentiments pour Lily, non c’était sur son passé. Mais ça n’était vraiment pas le moment d’y penser. Alors, il regarda la jeune femme, espérant qu’elle ne le prendrait pas pour un fou furieux. Hochant la tête positivement à ce qu’elle disait, il esquissa un sourire.

    De rien.

    La voyant alors retirer sa main de son bras, il ne dit rien. Il aurait aimé pouvoir dire quelque chose, mais à vrai dire, il n’avait aucune idée de quoi lui raconter. Puis, ce fut elle qui parla. Elle repartait donc à la conférence. Se passant une main sur le visage, il soupira et regarde devant lui. Il savait qu’il ne devait pas agir ainsi, mais c’était plus fort que lui. Là c’était pour protéger Lily, mais il savait aussi qu’il n’y aurait rien entre eux, donc autant qu’il arrête ça tout de suite. Ca ne rimait vraiment à rien et il devait à tout prit arrêter. Entendant alors Lily parler, il la regarda et se mit à sourire à sa proposition.

    Et tu préfères flâner en ville plutôt que d’écouter encore et toujours le même refrain ?

    Il savait que ça n’était pas ça qu’elle voulait dire, mais vu qu’elle semblait hésitée sur quoi dire, il préféra finir sa phrase. La voyant alors lui sourire, il en fit tout autant et se rapprocha d’elle.

    Ca me va.

    Restant devant la jeune femme, il gardait son sourire. Seulement il savait qu’il devait quelque chose à dire ou faire. Alors, il regarda sa montre et fixa ensuite Lily.

    Vu l’heure on a le temps de faire pas mal de magasins. Après on reviendra manger ici pour faire acte de présence et on repart pour l’après-midi si tu veux.

    La voyant toujours aussi souriante, il le fixa dans les yeux.

    On va dans la chambre ?

    La voyant soudainement froncer les sourcils, il se mit à rire doucement.

    Tu vas sans doute vouloir prendre quelques affaires et moi je dois prendre mon porte feuille.

    Elle semblait soulagée tout d’un coup et ça le fit sourire. C’est vrai qu’il n’avait pas fait attention à ce que sa phrase pouvait faire comprendre. La laissant alors passer devant, ils allèrent dans la chambre. Anton demandait à Lily ce qu’elle avait apprit ou vu lors de la conférence, tout en allant vers la chambre. Une fois leurs affaires prisent, ils partirent en ville tout les deux comme prévus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





New York : Les réconciliations ? - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

New York : Les réconciliations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-