AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -14%
Jeu Far Cry 6 (PS5)
Voir le deal
51.49 €

Partagez | 
 

 New York : Les réconciliations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 19:24

New York : Les réconciliations ? 206663easilyfound_hmd6x14_42 New York : Les réconciliations ? 421878easilyfound_hmd6x14_43
Lily J. Bowen & Anton S. Foster
♠️ ♠️ ♠️

Spoiler:
 

♠️ ♠️ ♠️

    Lily adorait son métier. Et pour rien au monde elle n'en changerait, vraiment. Seulement, lorsqu'il s'agissait de se rendre à une conférence loin de la maison, là évidemment, Lily était beaucoup mais alors beaucoup moins enchantée. Surtout lorsqu'il s'agissait d'être envoyé durant une semaine dans la ville où elle avait vécue durant un long, très long moment. New York. Voilà où est-ce qu'elle allait passer la semaine à venir une fois que son avion aurait atterri. Ce qui ne tarda pas à arriver à vrai dire. Après quelques cinq heures de vol, Lily arriva dans la Big Apple et ne tarda pas à se remettre dans le bain New Yorkais ; le stress. A peine arrivée à l'aéroport, son bagage attrapé aussi vite qu'un éclair, elle prit un taxi et se rendit là où elle allait dormir durant six nuits : le Washington Square Hotel, un hôtel luxueux de la Big Apple qu'elle connaissait déjà à vrai dire pour y avoir passer une nuit une fois, un truc qu'elle avait fait Thomas plusieurs années auparavant, bref.
    Valise en main, elle entra dans l'hôtel et fut de suite accueilli comme il se devait. Sourire aux lèvre – elle savait que c'était ce qui fonctionnait bien dans cette ville – elle s'avança vers l'accueil où une femme d'une vingtaine d'années l'attendait.

    « Bonjour. J'ai une réservation au nom de Bowen. »

    « Bonjour madame Bowen. Oui en effet. La 146 vous a été attribuée. Sachez seulement que... »


    Elle vit la jeune femme hésiter à continuer sa phrase, ce que Lily trouva un peu étrange mais elle ne retînt pas pour autant et l'encouragea à continuer ce qu'elle avait commencé à lui dire.

    « Oui ? »

    « C'est une Deluxe Quad. »

    Arquant un sourcil, Lily perdit quelque peu son sourire, pourquoi est-ce que l'hôpital lui avait prit une chambre double ? Ça ne collait pas, déjà que venir passer six nuits dans un hôtel comme le Washington Square lui paraissait étrange, mais alors là, le coup de la chambre Deluxe Quad, il y avait décidément quelque chose qui ne collait pas dans cette histoire.

    « Pourquoi aurais-je une chambre double ? »

    Demanda la brunette tout de même extrêmement étonnée de cette “nouvelle”, disons juste qu'elle ne s'attendait pas vraiment à cela en arrivant à New York aujourd'hui.

    « Votre patron nous a expliqué que vous et votre collègue alliez partager la même chambre durant votre séjour dans la ville. Aurions-nous mal comprit ? »

    Partager la même chambre avec son collègue...et le collègue en question c'était Anton, elle le savait son patron l'avait informé de cela, seulement, elle n'avait pas croisé l'individu en question à l'aéroport ni dans l'avion, alors elle n'avait pas vraiment comprit mais n'avait pas non plus cherché midi à quatorze heures, en clair elle avait laissé couler en se disant qu'il s'était finalement désisté en sachant qu'elle se trouverait avec lui à New York. Avec tout ce qui c'était passé en même temps. C'est alors que la porte tournante s'activa laissant un homme faire son entrée dans le hall de l'hôtel, se retournant un peu curieuse, la brunette soupira en croisant le regard d'Anton. Plus d'une semaine et demie qu'ils se s'étaient pas vu après ce qu'il s'était passé entre Thomas et l'homme. Les choses n'allaient pas être aisées durant une semaine, Lily en était sûre et certaine. Se retournant vivement vers la standardiste, elle lui sourit.

    « Voilà l'inattendu. Pourriez-vous faire monter ma valise s'il vous plait dans ma chambre ? »

    « Bien-entendu madame Bowen. »


    « Merci, monsieur derrière moi prendra la clef, je vais faire un peu de shopping. »

    Tu parles, elle voulait surtout ne pas croiser tout de suite Anton, là elle voulait être toute seule pour se détendre, et ce n'était pas aux côtés de l'homme qu'elle allait pouvoir le faire. Souriant une nouvelle fois à la jeune femme face à elle, Lily la remercia et voulu filer mais ne le put. En effet, elle fut vivement retenue par la main de Anton sur son bras. Un regard qu'elle ne tarda pas à croiser ne lui fit pas se sentir fière. Déjà qu'ils ne s'étaient pas reparlé depuis l'histoire avec Thomas, mais alors devoir régler ses comptes ici ; à NYC, ce n'était décidément pas la meilleure des choses selon Lily qui n'avait malheureusement pas le choix.

    « Bonjour. »

    Elle n'avait pas su quoi dire d'autre, c'était un peu stupide vu comme cela mais bon...c'était une façon comme une autre d'amener la discussion, même si au départ c'est ce qu'elle souhaité éviter à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 19:38

    Tu as tout ?

    Oui !

    Tu es sûr ?

    Alice, Joy ça suffit maintenant.

    Les filles lui sourirent et il en fit autant. Ils étaient à l’aéroport et le directeur de l’hôpital également d’ailleurs. Anton fit un dernier câlin à ses filles et les laissa aller avec le directeur. En effet ce dernier savait qu’Anton ne voulait pas appeler ses parents pour qu’ils viennent garder ses filles. Il devait donc les envoyer chez la voisine, vu que Alice et Joy avaient voulu venir jusqu’à l’aéroport. Mais le directeur n’était pas non plus là par hasard. En effet, il voulait aussi donner des indications précises sur les informations qu’ils devaient écouter plus que les autres. Enfin bref, Anton finit par prendre son vol jusqu’à New-York. Seul dans l’avion, il se demandait comment ça allait se passer avec Lily. Ca n’était pas du tout la joie depuis la dernière fois qu’ils s’étaient parlés et il savait aussi que ça n’était pas la conférence qui allaient les rapprocher. Dormant un peu durant le vol, il sortit de l’aéroport et alla chercher un taxi pour l’amener à l’hôtel que le directeur avait prit pour eux.

    Dans le taxi, il regardait le paysage qu’il avait sous les yeux. Beaucoup de bâtiments, ce qui n’était pas du tout étonnant, mais surtout beaucoup de personnes très rapide. Ca par contre Anton aimait déjà moins. Il n’aimait pas toutes ses personnes qui allaient dans tous les sens. Il préférait parfois prendre son temps, mais bon là il n’aurait pas le choix. Puis, le chauffeur du taxi lui sortit la valise du coffre de sa voiture, quand ils furent arrivés. Anton lui laissa un pourboire et avança jusqu’en dans le hall de l’hôtel. Regardant autour de lui, il n’avait jamais mit les pieds ici et il n’était pas très à l’aise. Avançant, il vit alors Lily qui parlait avec la réceptionniste. Il ne savait pas ce qu’il devait faire, mais bon avant tout c’était prendre la clé de la chambre. Seulement quand il vit que Lily semblait l’éviter, il voulu d’abord lui parler. L’attrapant par le bras, il la regarda.

    Bonjour.

    Il la lâcha, mal à l’aise avec tout ce qui s’était passé.

    Ton vol s’est bien passé ?

    Anton ferma les yeux à sa propre question et soupira. Puis, ouvrant les yeux, il se passa une main sur la nuque.

    On se retrouve plus tard.

    Il ne savait même pas quoi lui dire. Alors, allant voir la réceptionniste, cette dernière lui expliqua les mêmes choses qu’à Lily. Anton fut surprit, mais prit la clé et se décida à aller dans la chambre. Toujours avec sa valise, il voyait Lily qui était toujours au même endroit. Passant à côté d’elle, il esquissa un sourire et partit vers les ascenseurs pour pouvoir aller à sa chambre ou plutôt leur chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 20:11

    Se retrouver de suite, nez à nez avec Anton n'était pas réellement la première chose qu'elle aurait voulue faire en arrivant à NYC, mais bon, elle ne pouvait pas tout prévoir non plus. L'écoutant alors lui demander si son vol s'était bien passé, elle lui accorda un sourire – un tantinet mal à l'aise cependant – et elle répondit :

    « Oui, merci. »

    Le voyant soupirer, elle comprit qu'il n'était pas nécessaire qu'elle lui renvoi la question maintenant, il ne semblait pas tellement d'humeur. C'est alors qu'il lui dit qu'ils se retrouveraient un peu plus tard. Le laissant alors partir vers la réception, elle soupira et jeta un coup d'œil vers l'un des hommes d'hôtel qui montait déjà sa valise, impeccable. Ou presque. Se passant nerveusement une main dans ses cheveux, elle croisa de nouveau le regard de l'homme, échangea brièvement un sourire avec celui-ci et décida d'aller faire ce fameux tour en ville, elle en avait grand besoin, de plus NYC lui avait sérieusement manqué depuis le temps.

    Vêtements, chaussures, lunettes de soleil, Lily s'était fait plaisir, deux débardeurs, une jupe, un jeans, des talons hauts noirs ainsi qu'une paire de lunettes façon RayBan, Lily avait profité de sa seule après-midi de libre pour faire du shopping et pour oublier un peu le fait qu'elle allait devoir partager sa chambre avec Anton.
    Rentrant à l'hôtel vers 18 heures, les mains pleines de sacs d'achats, Lily sourit à la réceptionniste.

    « Vous voulez qu'on vous fasse monter tout cela ? »

    « Non, c'est gentil. »


    Elle prit l'ascenseur et se rendit à l'étage où se trouvait sa chambre ; la 146. Une fois devant, elle se traîta mentalement d'idiote, elle avait oubliée de demander le double de la carte permettant d'ouvrir la porte de la chambre.

    * Génial. *

    Toquant comme une imbécile à la porte de la chambre, elle cru attendre un million d'années avant que Anton vienne ouvrir. Croisant le regard de l'homme une fois la porte ouverte, elle reprit ses sacs en main et rentra dans la pièce.
    Une fois dans la chambre, elle alla poser ses achats dans un coin de la chambre et soupira, elle n'aurait peut-être pas dû faire autant de marche après cinq de voyage en avion. Se tournant vers Anton, elle hésita à engager la discussion.


Dernière édition par Lily J. Bowen le Sam 8 Mai 2010 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 20:28

    Il ne savait pas quoi dire à Lily. Il était complètement bloqué alors que les jours et les semaines avant cette histoire avec Thomas n’eu lieu. Il avait passé plus de temps à jouer du piano, de la guitare. Il s’était renfermé sur lui et il ne parlait plus autant aux autres non plus. C’était comme si une nouvelle fois il se retrouvait à avoir divorcé. Ca n’était pas du tout comparable pourtant, mais quand Lily lui avait annoncé qu’elle était à nouveau avec son ex mari alors là ça l’avait anéanti. Même s’il essayait de ne pas le montrer, il savait que ses filles le comprenaient très bien. Elles l’avaient d’ailleurs interrogés à ce sujet, mais il n’avait pas voulu expliquer ce qui se passait. Enfin bref, là il était à une conférence et on lui avait donné des consignes. Alors à partir du lendemain, il irait à la conférence, prendrait des notes et ramènerait les informations qu’on lui avait demandées.

    Une fois dans le hall de l’hôtel, il voulu parler à Lily, mais il ne savait même pas quoi lui dire. Alors, quand il demanda si son vol c’était bien passé, il écouta sa réponse et ce rendit compte qu’il aurait dû trouver autre chose à demander. Il alla finalement chercher la clé de sa chambre et la réceptionniste lui expliqua les choses. Prenant la clé, il partit vers les ascenseurs et finit par aller à sa chambre. Ouvrant la porte, il sourit en voyant l’intérieur. Alors là c’était juste parfait. Posant sa valise dans un coin, il essaya les deux lits en s’allongeant dessus et sourit. Les matelas étaient parfaits et il savait alors qu’il passerait de très bonnes nuits. Oui parce qu’il était là pour plusieurs jours et donc plusieurs nuits. Puis, il partit dans la salle de bain pour prendre une douche. Mais en découvrant la salle de bain, il opta pour un long bain. Une fois dans la baignoire, il profita du calme pour se détendre, tout en lisant un livre.

    Une heure après, il alla sur le bureau qui était disposé et alluma son ordinateur portable. Il avait décidé de taper une partie des comptes rendus des journées de la conférence sur son ordinateur. Les heures passèrent et Anton avait mit un peu de musique tout en tapant certaines choses qu’il avait aussi d’en retard. Finalement il avait bien fait de mettre quelques dossiers dans son disque dur. Travaillant donc pendant plusieurs heures, il finit par entendre frapper à la porte. Fronçant les sourcils, il regarda l’heure sur son portable et se demanda qui cela pouvait être. Ouvrant la porte, il vit alors Lily, comprenant qu’elle n’avait pas de clé avec elle. La laissant entrer, il ferma la porte et alla à nouveau s’installer devant son ordinateur. Sentant le regard de la jeune femme sur lui, il cherchait quoi lui dire.

    Comment va ta carte bleue ?

    Il la regarda et se mit à sourire.

    La salle de bain est vraiment bien si tu veux en profiter.

    Bon au moins il avait trouvé quelque chose à dire, même si ça restait banal. Mais il pensa à quelque chose, enfin il y repensa, parce qu’il y avait pensé quand il s’était retrouvé seul et que son ventre criait famine.

    Tu sais où on est censé dîner ? C’est avec les autres médecins et psychologue ?

    C’est vrai qu’il n’avait pas pensé à demander et là il ne savait pas s’il allait manger seul ou pas. Mais vu l’ambiance, il avait bien l’impression qu’il mangerait tout seul. En tout cas il irait manger à l’extérieur, sauf si vraiment il est sûr de perdre et dans ce cas, il resterait dans le restaurant de l’hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 20:49

    « Je pense qu'elle va m'en vouloir pendant quelques jours et après ça ira mieux. »

    En effet, il fallait dire ce qui était, Lily avait clairement fait flamber sa carte de crédit aujourd'hui, mais en même temps, il était rare qu'elle le fasse et il était encore plus rare qu'elle vienne à NYC depuis son divorce. Souriant à l'homme à son tour, elle l'écouta faire une petit éloge sur la salle de bain. Elle prendrait une douche ce soir, mais pour le moment, Lily avait juste envie de passer à la librairie du coin et aller boire un cappuccino. La question maintenant était de savoir si Anton accepterait de venir avec elle ou s'il préférait rester dans cette chambre. Mais elle n'eut guère le temps de penser à comment formuler sa demande que l'homme lui demanda où ils allaient dîner ce soir. Pas idiot comme question ça. Lily n'en savait rien du tout tiens, ça risquait de s'avérer un brin embêtant sur le long terme, ils en avaient tout de même pour une semaine ici.

    « C'est une très bonne question. Le patron m'a rien dit à ce propos. Je suppose qu'on doit dîner au restaurant de l'hôtel et que les repas et petits déj seront comprit dans la facture de fin de semaine. »

    En fait, c'était la seule idée qui lui était venue sur le moment, mais peut-être se trompait-elle, une question à élucider, et de suite. Pas besoin qu'ils gardent cette question en suspens. Lily attrapa le téléphone de la chambre et appela l'accueil où elle demanda alors pour ce qui était des repas. Et elle avait visée juste.

    « J'avais tout bon. Les repas sont comprit dans le forfait de notre chambre. »

    Lui souriant tout en reposant le téléphone sur son combiné, elle se passa une main dans les cheveux et se frotta ensuite les mains le long de son jeans.

    « La salle de restauration n'ouvre qu'à 20h alors...enfin est-ce que tu veux qu'on aille prendre un café ? Je connais un petit endroit sympa pas très loin d'ici alors si...enfin si ça te tente. »

    Quoi ? Il fallait bien qu'elle instaure un climat de paix ! Ils allaient tout de même passer une semaine ensemble ! Ce n'était pas nécessaire qu'ils s'engueulent pendant ce laps de temps, si ? Pas selon la brunette non, vraiment pas, elle n'avait pas envie de se prendre la tête en plus du travail qu'ils allaient avoir l'un comme l'autre.

    L'homme ne répondant pas, elle arrêta de sourire et se retourna, d'accord pour la paix c'était apparemment complètement raté. Reprenant son sac à main, replaçant celui-ci sur son épaule droite, Lily se redirigea vers la porte mais s'arrêta avant et se retourna vers Anton n'ayant pas bougé de son siège au bureau.

    « Écoute...je veux juste qu'on soit amis. »

    Bon, peut-être aurait-elle mieux fait de se taire, mais que pouvait-elle faire ?


Dernière édition par Lily J. Bowen le Sam 8 Mai 2010 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 21:06

    Je vois !

    Anton se mit à sourire. En effet, elle semblait avoir acheter beaucoup de choses. En même temps elle faisait ce qu’elle voulait, mais c’était la première chose qu’il avait trouvé à lui dire. Puis, il lui expliqua que la salle de bain était tout à fait intéressante si jamais elle voulait y aller. Finalement, il en arriva à demander où ils devaient aller manger. Ecoutant alors ce que la jeune femme lui disait, il hocha la tête. C’était sans doute ça la réponse. Puis, la laissant téléphoner, il resta la fixer. Elle lui avait manqué, mais il savait aussi qu’il ne pouvait pas pensé à ce genre de choses alors qu’elle avait quelqu’un dans sa vie. Il n’aurait pas dû aller parler avec Thomas, mais c’était trop tard il l’avait fait et elle lui avait bien fait comprendre qu’il n’aurait pas dû le faire. Alors, écoutant ce qu’elle disait, il hocha la tête positivement.

    D’accord.

    Il ne savait pas du tout quoi dire cette fois-ci. Il n’avait même pas une seule banalité à lui sortir non plus. Mais ce fut elle qui prit la parole cette fois-ci et il écouta ce qu’elle voulait lui dire. Elle lui proposer d’aller boire un café ? Après lui avoir crié dessus qu’il n’aurait jamais dû parler à Thomas, qu’il devait rester en dehors de sa vie désormais ? Il était un peu surprit et il ne savait pas s’il devait accepter ou pas. Il ne voyait pas les choses comme elle, alors c’était sans doute une mauvaise chose. La voyant alors se lever et prendre son sac, il l’écouta parler et se la fixa dans les yeux.

    C'est la dernière chose que je souhaite que l'on devienne.

    C’était sortit tout seul et il se maudissait déjà. Voyant le regard surprit et en même temps triste de la jeune femme, il fronça les sourcils. Il voulu dire autre chose mais trop tard, elle était déjà sortit. Il baissa la tête et soupira, mais il ne pouvait pas non plus la laisser partir comme ça, si ? Non il ne pouvait pas ! Attrapant sa veste, il la passa, prit la carte de la chambre, son porte feuille et son portable. Puis, attendant l’ascenseur, il alla finalement prendre les escaliers, voulant la rattraper. Arrivant à la réception, il regarda autour de lui et vit Lily qui sortait des ascenseurs. Il la regarda venir vers lui, intriguée qu’il soit là.

    C’est où l’endroit sympa que tu connais et qui n’est pas loin ?

    Anton esquissa un sourire, mais il avait tout de même peur qu’elle lui en veuille. Il voulait se faire pardonner et en même temps si elle lui accordait au moins un peu de son amitié, ça serait déjà un bon début, enfin il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 22:09

    Elle ne s'était vraiment pas attendue à ce qu'il lui réponde qu'il ne voulait finalement pas de son amitié. Au moins, c'était très clair maintenant, ils n'avaient plus rien à se dire, ou tout du moins pour le moment. Choquée mais surtout très déçue par la réponse de Anton quant à ce qu'elle lui avait dit quelques secondes plus tôt, Lily quitta la chambre sans un mot de plus. Que pouvait-elle faire de plus de toute façon ? Il refusait son amitié, très bien. Elle n'y pouvait plus rien dorénavant. Plus rien du tout même. Se dirigeant vers les ascenseurs, Lily attendit que l'un des deux s'ouvre pour lui permettre de descendre et quitter l'hôtel. Elle allait aller le boire ce cappuccino, même sans lui.

    * Quelle conne j'ai pu être. J'aurai dû me douter que ça ne se passerait pas bien. Comment est-ce que ça aurait pu bien se passer après tout ? *

    L'ascenseur s'ouvrant de nouveau, elle en sortit en prenant son temps, ce n'était pas comme si elle était pressée après tout, si ? C'est alors qu'elle vit Anton se tenir près d'elle lui demandant où se trouvait le café dont elle lui avait parlé quelques instants plus tôt. Mais qu'est-ce qui lui prenait là exactement ? Un coup il l'envoyait clairement chier en lui disant qu'il ne voulait pas de son amitié et maintenant, le voilà qui venait prendre un café avec elle.

    « A l'intersection de la 4e et de la 12e... »

    Se contenta t-elle de répondre, étonnée du fait qu'il se trouve ici en ce moment. Pourquoi est-ce qu'il était là maintenant alors qu'il venait de l'envoyer paitre ? Elle ne comprenait pas très bien et cela la mettait quelque peu mal à l'aise. Se remettant à marcher alors, jusqu'à sortir de l'hôtel, les deux adultes restèrent côtes à côtes sans un mot échangé. Jusqu'à ce que la brunette s'arrête subitement.

    « Qu'est-ce que tu me fais là Anton ? »

    Lui demanda t-elle sans tourner autour du pot, ils avaient définitivement dépassés le stade là. Ils n'étaient plus à l'université non plus. Les mains sur les hanches, la brunette ayant les sourcils froncés regardait Anton droit dans les yeux avec l'idée d'avoir la réponse qu'elle attendait.

    « Tu m'envoies clairement chier en me disant que tu ne veux pas de moi comme amie, et là tu viens pour prendre le café que je te proposais il y a trois minutes. Je ne comprends pas là. Explique-moi. »

    Soupirant, elle poursuivit, difficilement mais elle poursuivit tout de même.

    « Écoute, je ne veux pas que cette semaine se passe mal, je veux juste qu'on fasse notre travail dans la bonne humeur. Je ne te demande pas de rire avec moi, je te demande juste qu'on arrive à entretenir des relations normales durant cette semaine. »


Dernière édition par Lily J. Bowen le Sam 8 Mai 2010 - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 22:21

    Il ne savait même pas lui-même pourquoi il avait dit ça. Bon d’accord, il voulait qu’elle comprenne qu’il ne voulait pas juste être un ami. Mais en même temps si elle acceptait de lui offrir son amitié, alors c’était toujours bon à prendre. Se précipitant alors jusqu’au hall de l’hôtel, espérant la voir, il lui demanda où se trouvait le café dont elle avait parlé juste avant. Ecoutant sa réponse, il ne fit que hocher la tête et n’ajouta rien. Il la laissa avancer d’abord, vu qu’il ne connaissait pas du tout l’endroit. Marchant aux côtés de la jeune femme, il ne disait rien, espérant qu’elle ne lui demande pas de s’expliquer sur son comportement. Mais la voyant s’arrêter, il comprit qu’il allait y avoir droit. Ecoutant la jeune femme parler, il se sentit un peu bête sur le coup.

    Tu sais ce que je veux Lily, mais je ne pourrais jamais l’avoir. Ce que j’ai dis à Thomas je le pensais, tu le sais, je te l’ai dis.

    Anton se racla la gorge pour essayer de garder une certaine contenance.

    Je dois m’y faire et c’est comme ça. Seulement je ne sais pas ce qui m’a prit, c’est sortit tout seul.

    Alors, il la fixa dans les yeux.

    Mais si au moins ont peut être amis, alors je veux bien.

    Baissant la tête, il reprit la marche qu’ils avaient entreprise pour aller jusqu’au café. Mais en se retournant, il vit que la jeune femme n’avançait pas. Fronçant les sourcils, il alla vers elle et la regarda dans les yeux.

    Je sais que j’ai été nul, mais tu ne veux plus boire un café ? Tu préfères que je te laisse ?

    Anton ne savait pas ce qui était passé dans l’esprit de la jeune femme, mais il savait qu’il pouvait se faire avoir et qu’elle ne veuille plus le voir du tout de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 22:51

    L'entendre parler de nouveau de ce qui c'était passé avec Thomas quelques semaines plus tôt, Lily se sentit mal. Cet “évènement” l'avait vraiment mise au plus mal en entendant Anton répéter qu'il l'aimait elle et personne d'autre. Depuis ça, Lily ne savait plus du tout où elle en était. En plus, Thomas depuis doutait d'eux aussi parce qu'il commençait à se demander si Lily ne ressentait pas non plus quelque chose pour Anton. Lorsqu'il lui avait posé la question, elle n'avait même pas su quoi lui répondre alors que la réponse que l'homme avait attendu était “non”. Malheureusement, elle ne s'était pas senti capable de lui donner cette réponse car elle-même ne savait plus du tout où elle en était, c'était comme ça, la brunette n'y pouvait rien du tout, si ? Y pouvait-elle vraiment quelque chose ? Rien de moins sûr.
    C'est alors que Lily vit Anton se remettre à marcher. Seulement elle, elle ne bougea pas d'un poil, elle ne savait plus où elle en était en ce moment. Il ne cessait de lui reprocher indirectement le fait qu'elle ne ressentait pas les mêmes choses que lui ressentait envers elle et là, Lily se retrouvait comme prise entre deux feux.

    « Non. On va le prendre ce café. »

    Lui adressant un petit sourire, Lily fit tout ce qu'elle put pour cacher à l'homme son mal-être, et cela fonctionna à merveille. C'est ainsi qu'ils se rendirent dans un café que Lily avait toujours trouvé très agréable ici à Greenwich. Prenant place à la terrasse – le soleil étant encore bien présent sur la ville – Lily et Anton commandèrent tout deux un café. Enfin pour être plus précise, Lily commanda un cappuccino ; elle avait toujours adoré ceux qu'ils faisaient ici.

    « Tu m'excuses, je dois passer un coup de fil à mon fils, je lui avais promit en arrivant à New York et j'ai complètement oublié de le faire. Le pauvre doit se demander ce qu'il se passe. »

    Elle attrapa ainsi son BlackBerry et téléphona chez elle et fut ravie que ce soit son fils qui réponde le premier, ça lui éviterait de devoir parler à Thomas devant Anton.

    « Salut mon chéri. Ca va à la maison ? » Elle se mit à sourire à l'écoute de la petite voix de son fils, que ça faisait du bien de l'entendre. « Oui, il fait très beau à NYC. » En cette période de l'année, rien de plus agréable, même s'il ne faisait pas aussi chaud qu'à Miami. « Ne t'en fais pas, je t'amènerai cet été à NYC, je te le promets. Tu pourras voir Matt comme ça. » Elle sourit de nouveau. « Ah non mon coeur, je n'aurai pas le temps de le voir. Je suis désolée. » Se passant sa main libre dans les cheveux, elle aperçut la serveuse revenir avec leurs commandes. « Je dois te laisser mon chéri, je t'aime très très fort. Je te rappelle d'ici mercredi. Promis. » Et elle raccrocha alors qu'on leur déposait sur leur table leurs commandes.

    « Merci. »

    « Ça vous fera...$8. »

    Sortant son porte-monnaie de son sac, elle paya pour les deux.

    « Je te l'offre. »

    Dit-elle à Anton qui semblait étonné qu'elle ait payé pour lui.


Dernière édition par Lily J. Bowen le Sam 8 Mai 2010 - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 23:05

    Il voulait qu’elle comprenne qu’il voulait plus. Seulement elle lui faisait elle comprendre que ça n’était pas possible. Alors il se contenterait de son amitié, même si ça serait la chose la plus dure au monde pour lui. Alors, la voyant rester sur place, il fut surprit et lui demanda si elle préférait qu’il la laisse seule. Mais quand elle dit le contraire, il marcha avec elle jusqu’à aller jusqu’au café. Anton ne disait rien du tout, n’étant pas très à l’aise. Ca faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas parlés et il ne savait pas très bien ce qu’il pouvait dire ou non. Une fois assit à une terrasse, il écouta Lily et sourit.

    Pas de problème.

    Regardant alors autour d’eux, il découvrait beaucoup de choses sur la ville. C’était plutôt tranquille comme lieu et Anton appréciait cela. Il n’aurait pas aimé être dans une des rues où tout le monde court à tout bout de champ. Il écoutait également ce que Lily disait au téléphone, mais il regardait également autour d’eux avec un petit sourire. New-York attirait Anton, mais il ne se sentirait pas bien trop longtemps. En vacances, pour des visites ça irait, mais pas pour y vivre. Ca serait vraiment trop pour lui, il aurait dû mal à s’y faire. Puis, voyant qu’on apportait les consommations, il sourit et vit Lily payer sa part à lui également. Surprit sur le coup, il esquissa un sourire.

    Merci.

    Rangeant alors son porte feuille dans sa poche, il prit le café dans sa main et la regarda.

    Comment est-ce qu’on s’organise pour la conférence ?

    A vrai dire, il avait déjà des plans pour ne pas aller participer à tout. Il avait faillit ne pas en parler à la jeune femme, mais il valait tout de même mieux.

    La dernière fois j’étais avec un homme et on échangeait nos places. Quand lui allait le matin moi j’allais l’après-midi. Sauf qu’une fois personne de nous deux n’a été et on a plutôt été visiter la ville où on était et on a fait plus de visites qu’autre chose en fait.

    Alors, posant sa tasse, il regarda la jeune femme pour avoir sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 23:34

    Pourquoi avait-elle payé la consommation de Anton ? Elle n'en avait pas la moindre, mais vraiment pas la moindre petite idée. Ça lui était venu comme ça, tel un cheveux sur la soupe, un peu stupide, mais bon... Elle avait juste eu envie...
    Prenant son cappuccino en main, elle souffla un peu sur la mousse ne souhaitant pas se brûler, même si en soi ce geste était complètement stupide vu que la mousse n'était que tiède. L'entendant alors lui demander comment ils allaient s'organiser pour la conférence, Lily fut assez surprise. Comment ça, comment allaient-ils s'organiser ? L'écoutant lui expliquer qu'une fois il avait fait une fois sur deux avec un homme, Lily arqua un sourcil. Mais que croyait-il exactement ? Qu'ils allaient jouer aux adolescents en séchant la conférence ? Non mais n'importe quoi lui décidément.

    « Pour ma part, je me lèverai le matin pour aller aux conférences données dans la journée pendant la semaine. C'est un peu pour cela qu'on m'a envoyé ici, pas toi ? »

    Elle se mit alors à sourire ne voulant pas instaurer une mauvais ambiance entre eux deux. Avalant précautionneusement une gorgée de sa boisson, elle ne fut pas surprise en se brûlant à moitié le palet, elle le savait pourtant. C'était chaud ! Toujours !

    « Anton, le patron ne nous a pas envoyé ici pour qu'on se contente de dépenser l'argent de l'hôpital en dormant à l'hôtel et en mangeant là-bas. On est avant tout ici pour travailler. Et puis, ce n'est pas comme si ça durait des heures et des heures par jour. Ce n'est pas plus de quatre heures par jour. Ce ne va pas te tuer tout de même, si ? »

    Bon, d'accord monsieur ne semblait pas vraiment du genre à être ardu de boulot, mais tout de même, ils devaient avant tout travailler ici, alors ils allaient le faire. Tout du moins, Lily allait pour sa part le faire. Autant être payée à faire quelque chose, non ? Et puis, cette conférence allait pouvoir leur en apprendre toujours un peu plus sur “comment traiter un dossier d'un enfant battu” même si ce sujet n'était pas facile pour la brunette qui avait témoignée quelques années auparavant et qui avait fait inculpé une mère de famille sans réelles preuves, juste son intuition.

    « En tout les cas, moi j'irai. »

    Lui dit-elle simplement tout en souriant pour ensuite boire une nouvelle gorgée de son cappuccino, elle aimait tellement ça...elle pourrait en boire des litres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptySam 8 Mai 2010 - 23:43

    Anton voulait savoir comment ils allaient pouvoir s’organiser pour la conférence. Le demandant à la jeune femme, il vit son air surprit et se décida à lui expliquer le pourquoi de sa question. Buvant finalement une nouvelle gorgée de café, il écouta la jeune femme lui répondre et lui sourire.

    C’est en effet pour ça.

    Il se mit alors à sourire, sachant qu’elle aussi allait vouloir finalement venir en ville. Tout le monde le faisait enfin une grande partie des gens en tout cas. Le tout était de signer le registre de présence et ensuite ils demandaient aux autres collègues un résumé de la journée. La laissant parler, il finit par sourire encore et la fixa dans les yeux.

    On verra demain midi si tu tiens toujours le même discours.

    Souriant encore à la jeune femme, il se disait qu’elle allait sans aucun doute vouloir qu’il prenne sa place l’après-midi.

    Je te laisse aller le matin alors et on verra au repas de midi.

    Bon à vrai dire Anton ne risquait pas d’aller loin dans la ville, mais il prendrait ses repères et il irait voir les magasins alentours. Ses filles lui avaient d’ailleurs demandées de leur ramener un petit quelque chose, il aurait donc tout le loisir de le faire demain matin.

    Oh et au passage, évites Andrew Hampton.

    C’était un conseil comme un autre, mais il valait mieux qu’elle le sache aussi.

    C’est le seul qui vient pour essayer de coucher avec un maximum de femmes. Je préfère juste te prévenir.

    Buvant alors une gorgée de café, il sourit à la jeune femme. Mieux valait qu’elle soit prévenu de tout maintenant au lieu de tomber sur de mauvaises personnes ou de mauvaises choses le lendemain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptyDim 9 Mai 2010 - 12:11

    Alors comme ça, monsieur était plutôt du genre à sécher lamentablement les quelques heures par jour de conférence pour laquelle ils étaient ici, à New York, durant cette semaine ? Mais enfin, quel âge avait-il ? Ce n'était pas si compliqué de prendre des notes durant quelques heures, heures durant, en plus, lesquelles il y aurait sans aucun doute des pauses.
    A entendre Anton, ils n'étaient pas ici pour une conférence mais pour un congrès. Alors que ce n'était définitivement pas le cas. Souriant alors en l'écoutant maugréer – puisque c'était bel et bien ce qu'il était en train de faire – contre cette fameuse conférence, Lily se rendit compte qu'elle avait face à elle un vrai gosse. Mais étrangement, cela ne la dérangeait pas, au contraire cela la faisait sourire et cela l'amusait, il était loin de l'homme sérieux à l'hôpital dis-donc.

    « Anton, ce ne sont que...attends. »

    Elle attrapa son sac à main et en extirpa le programme de la semaine que le boss lui avait donné avant de partir pour New York. Lily se mit alors à examina le contenu jusqu'à être affreusement choquée. Non, ça ce n'était pas possible. Enfin si, c'était possible mais contre nature, inhumain ! Elle avait eu tout faux en avançant le fait qu'ils n'auraient que quatre heures de conférence par jour...là, il fallait clairement compter le double. Là, c'était certain, elle allait se faire un malin plaisir d'étriper le patron une fois de retour dans le Sud du pays. Déglutissant brutalement, elle referma le prospectus et le remit dans son sac à main pour ensuite boire une gorgée de son cappuccino, là c'était plutôt un bon verre de vodka dont elle aurait eu besoin, heureusement qu'elle ne buvait jamais d'alcool.

    « Tu disais...? »

    Sur ce, elle ne l'avait même pas écouter parler de Andrew Hampton, il fallait dire ce qui était, pour le coup, elle se fichait pas mal de ce type. Tout ce qui lui faisait comprendre qu'elle n'aurait jamais dû accepter de venir à New York pour cette foutue conférence, c'était les huit heures par jour qu'ils allaient – ou plutôt qu'elle allait – devoir se sucrer durant sept long jours. Ah non, ça c'était définitivement pas possible, elle ne tiendrait jamais. Ces horaires là, mais, on se serait cru à la faculté !


Dernière édition par Lily J. Bowen le Dim 9 Mai 2010 - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptyDim 9 Mai 2010 - 14:48

    Il savait de quoi il parlait, il avait souvent été à ce genre de conférence. Même s’il était toujours le plus âgé, c’était lui qui allait aux conférences. Bon en même temps cette fois-ci les autres étaient soit en vacances, soit de service et ne pouvait vraiment pas venir à New-York. Enfin bref, Anton expliqua donc à la jeune femme qu’il valait mieux faire un roulement entre eux, pour être sûr d’avoir une personne pour représenter l’hôpital. Puis, écoutant la jeune femme, il la regarda prendre le planning et se mit à sourire à la tête qu’elle faisait. Puis, il enchaîna sur le fait qu’il valait mieux qu’il fasse attention à un homme en particulier, parce que lui venait pour draguer. Mais en entendant Lily lui demander ce qu’il avait dit, il ne s’en offusqua pas, ce fut même le contraire.

    Rien d’important.

    Après tout, elle avait dû réfléchir aux nombres d’heures qu’ils passeraient à la conférence.

    Tu commences demain matin et j’enchaîne l’après-midi ?

    Après tout, il savait qu’elle allait forcément gagner aussi en prenant le matin. Evidemment, vu qu’avec l’échéance du midi le temps passe plus vite le matin que l’après-midi, c’est lui qui se retrouverait sur une chaise à s’ennuyer ferme. Mais vu que les ordinateurs portables sont autorisés pour prendre des notes, il aurait de quoi s’occuper tranquillement et mettre ses dossiers à jour. Puis, prenant son café, il en but une gorgée et fixa la jeune femme.

    Allez je te laisse les matins et moi j’irais les après-midi.

    Anton sourit, après tout ils pouvaient bien faire comme ça.

    Sauf le dernier jour, là je n’irais pas du tout je pense.

    Il irait visiter la ville, faire du shopping et voir la ville qu’il ne connaissait vraiment pas. Là ça ne serait plus une visite, mais vraiment une sorte de safari, dans une jungle qu’il ne connaît pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? EmptyDim 9 Mai 2010 - 16:10

    D'accord, il fallait le dire, Lily ne s'était réellement pas attendue à devoir assurer huit heures par jours de conférence. Non mais franchement, c'était quoi ce truc de dingue ? Huit heures de conférence par jours, ce n'était pas humain, pas le moins du monde. La voilà qui maintenant était quasiment choquée. Se passant de nouveau un main dans ses cheveux, elle soupira et fut finalement assez rassurée en entendant Anton lui dire qu'il allait faire les après-midi et elle le matin. Oui, ça allait certainement être la bonne méthode pour éviter de tomber dans la déprime, non parce que sinon, ça n'allait pas du tout aller, il fallait rester lucide.

    « Merci. »

    Se contenta t-elle de lui répondre. Elle avait bien raison de le remercier parce que franchement, il fallait se rendre à l'évidence, cette semaine n'allait pas être de tout bonheur au vu de la tonne de travail qu'ils allaient avoir.

    « Je ne pensais pas que ça serait aussi...long chaque jours. »

    Mais alors, vraiment pas. Elle avait déjà été à des conférences, mais franchement pas aussi longues par jour. La dernière conférence à laquelle elle s'était rendue s'était déroulée très simplement ; c'est-à-dire quatre heures par jours et pas une de plus.

    « Si tu veux...enfin c'est comme tu veux mais, je peux te faire visiter la ville. »

    Ben oui, elle était New Yorkaise encore dans son cœur, même si elle avait déménagée. Elle connaissait bien la ville, bien entendu elle ne connaissait pas tout, personne ne le pouvait en soi, si ce n'était les policiers évidemment. Buvant encore un peu son cappuccino, Lily attendit patiemment la réponse de l'homme, mais il n'y en eut pas.

    « Non, laisse tomber, c'était stupide. »

    Déjà qu'il l'avait envoyé paitre lorsqu'elle lui avait dit qu'elle voulait qu'ils soient amis...certes après coup il lui avait dit que finalement il acceptait, mais franchement, elle n'était pas idiote, Lily savait que les choses n'iraient jamais extrêmement bien entre eux mais malheureusement, ils ne pourraient rien y faire. Tout du moins, c'est ce que pensait – pour le moment – la brunette. Elle se pensait heureuse aux côtés de Thomas dorénavant, mais l'était-il réellement ? Là était la véritable question.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





New York : Les réconciliations ? Vide
Message(#) Sujet: Re: New York : Les réconciliations ? New York : Les réconciliations ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

New York : Les réconciliations ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-