AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez | 
 

 Après l'école. (PV Dorian C).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyDim 2 Mai 2010 - 10:55

    En se réveillant ce matin là Thaïs sentait en elle de la bonne humeur. Elle ne mis pas bien longtemps à sortir de son lit et à rejoindre ses grands-parents à la cuisine. Elle se prépara quelques toasts ainsi qu’un grand verre de jus de fruit et se mis à table tout en demandant l’avis de ses grands-parents quant à ses vêtements. En fait Thaïs voyait son père après sa journée d’école et elle voulait être bien habillée pour lui. Charles, qui n’avait pas vraiment envie d’entendre parler de Dorian quitta la table et laissa les filles ensemble. Susan quant à elle rassura sa petite fille en lui disant que Dorian aimerait n’importe quel vêtement. La jeune fille retourna donc dans sa chambre, elle choisi une robe verte claire ainsi qu’un gilet blanc pour mettre par dessus et elle fila à la salle de bain. Elle voulait être belle pour son papa.

    Sa journée d’école se passa plutôt bien, même si la dictée de l’après-midi l’embêta un peu. Elle voyait bien qu’elle avait des lacunes et elle espérait pouvoir avoir tout de même la moyenne, c’était important qu’elle fasse des progrès. L’heure de la sortie de l’école arriva et c’est avec une grande joie qu’elle retrouva son père et sa grand-mère. Après une petite discussion avec son maître, Thaïs pris le chemin du parc avec Dorian, rien que tous les deux.

    A présent, la jeune fille était installée sur un banc, son sac d’école à ses pieds. Elle n’avait pas voulu le laisser à Susan pour qu’elle le ramène à la maison, non, il y avait des choses qu’elle voulait montrer à Dorian. Elle releva la tête et le regarda au loin. Il était en train de leur acheter deux belles glaces à la vanille, pour le goûter. Alors qu’elle tournait la tête de l’autre côté, elle sursauta. Un homme venait de s’installer près d’elle et Thaïs ne l’avait pas entendu.

      ● Je ne voulais pas te faire peur, dit l’homme en la regardant dans les yeux.


    Thaïs ne répondit pas, se contentant de faire un léger signe de la tête. La jeune fille n’était pas une demoiselle trouillarde, cependant, elle savait qu’elle devait se méfier de certaines personnes.

      ● Dis moi, tu es toute seule ma jolie ?, repris l’homme.
      ● Non, non. Y’a mon père qui est là bas, répondit Thaïs, tout en désignant Dorian avec son doigt.
      ● Hum…


    Reprenant son sac d’école avec elle, elle le posa sur ses genoux et voulu se lever mais l’homme posa sa main sur le sac.

      ● Je suis photographe de mode ma belle….je recherche des jolies petites princesses comme toi. Ca t’intéresserait de me suivre pour faire un essai ? Mon studio est tout près. Je reviendrai prévenir ton père ensuite.


    A ce moment là Thaïs sentit son cœur battre plus vite. Elle n’était pas idiote, elle savait qu’il y avait un risque que cet homme ne soit pas un photographe et qu’en réalité il veule lui faire du mal. Ouvrant la bouche, elle aurait voulu lui dire quelque chose mais elle n’y arriva pas. Elle sentait la peur l’envahir, elle ne savait plus quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyLun 3 Mai 2010 - 0:13

    Ce matin là, Dorian s'était levé particulièrement de bonne humeur. Il avait toujours aimé le vendredi parce que ce jour de la semaine marquait le début du week-end et encore plus depuis qu'il avait retrouvé sa fille. Les jours étaient passés trop lentement à son goût et il était sûr que le week-end allait passer à une allure folle, c'est toujours comme ça lorsqu'on s'amuse... Comme convenu, il s'était excusé auprès de son patron avec une bonne bouteille de vin et lui avait expliqué son comportement, c'était passé comme une lettre à La Poste ce qui l'étonna un peu mais, il se jura de faire des efforts à l'avenir pour ne pas se faire muter une nouvelle fois à cause de ses insubordinations... Ceci dit, de tous les patrons qu'il avait eu, celui qu'il avait actuellement était de loin le plus clément.

    Pour rattraper son retard accumulé dans les rapports, Dorian avait passé la journée entière dans son bureau, à se doper à la caféine pour être sûr de terminer à l'heure et sitôt qu'il eut terminé, l'inspecteur de police quitta le commissariat pour l'école de sa fille où Susan l'attendait déjà. Dorian imita les mères de famille et prit son enfant dans ses bras pour l'embrasser sur la joue après quoi il eut une petite discussion avec le professeur de Thaïs qui, comme tout enseignant qui se respecte, lui fit part de ses lacunes et de ses progrès. Dorian avait écouté très attentivement et se jura de tout mettre en œuvre pour stimuler sa fille et lui permettre de progresser, peut-être que maintenant qu'elle l'avait dans sa vie elle voudrait faire des efforts pour que son père soit fier d'elle.

    C'est sur cette petite discussion que Susan les quitta pour rentrer chez elle tandis que Dorian et Thaïs s'engagèrent dans le parc situé non loin de son école. Ils marchèrent pendant un petit moment en parlant de choses et d'autres lorsque le regard de l'inspecteur fut attiré par le kiosque situé non loin de là, il faisait tellement beau et chaud que ceci réveilla son envie de glace à la vanille, son parfum préféré, tout comme sa fille. Après avoir proposé à Thaïs d'aller chercher le petit encas -ce que bien évidemment elle accepta- Dorian se dirigea vers le kiosque en jetant des coups d'œil à sa fille de temps à autre.

    Il était content parce qu'elle avait tenu à garder son sac avec elle pour lui montrer son travail, ce qui était très important pour l'inspecteur de police, lui-même comptait lui faire visiter le commissariat un jour. Arrivé au kiosque qui se trouvait un peu plus loin il y avait une file d'attente assez longue, c'était parfaitement normal pour un vendredi après-midi, toutes les mères au foyer en profitaient pour faire une petite promenade avec leurs enfants et pour une fois, Dorian était heureux de ne pas déroger à cette règle. Il posa les mains sur les hanches et se tourna pour voir Thaïs une énième fois, cependant, ce qu'il vit lui glaça le sang. Un homme était assis près d'elle, la main posée sur son épaule, et qui se montrait pour le moins... entreprenant. Devait-il agir comme un flic ou comme un père de famille ?

    Ce fut la main de l'individu caressant le visage de sa fille qui le mit hors de lui, une poussée d'adrénaline monta en lui et il se mit à courir comme un dératé sautant même par-dessus un banc, entre un couple qui s'apprêtait à s'embrasser et coupa dans l'herbe, dépassant même un chien qui jouait avec son maître, manqua de se faire renverser par un cycliste qui termina sa course dans le lac avant d'arriver près du soit disant photographe qui se tenait à présent debout... Dorian ne s'arrêta pas pour autant, il piqua un sprint avant de l'envoler au passage et tous deux terminèrent leur course au sol. L'inspecteur de police leva le poing, prêt à lui asséner un coup de poing voire plusieurs, son visage exprimait une haine intense... Autour d'eux, les gens s'étaient arrêtés de marcher tous les regards étaient tournés vers la scène, la tension était palpable...

    Il n'était pas en service, que risquait-il ? En y réfléchissant bien, il risquait de faire peur à Thaïs et d'avoir de très gros problèmes par la suite alors, pour la première fois de sa vie, Dorian renonça à faire quelque chose de stupide, pour sa fille... Lentement, il desserra le poing, le choppa par le col pour l'aider à se relever.

    « Tu es très mal tombé, mon gars. » marmonna t-il entre ses dents.

    « Je n'ai rien fait de mal, je parlais juste à votre... adorable petite fille, elle est vraiment à croquer vous savez. Elle est vraiment très jolie, le portrait de sa mère sans doute parce que j'ai beau regardé de près et elle ne vous ressemble pas du tout... Pensez au test de paternité, on ne sait jamais. »

    Ouuuh ! Le mot de trop... Dorian n'avait aucun doute quant à sa paternité, il venait tout juste de retrouver Thaïs ce n'était pas pour la perdre une nouvelle fois. Bref, ceci eut le don de faire monter sa jauge de colère à un tel point que l'inspecteur de police se tourna de nouveau vers lui pour lui asséner un coup de poing dans le nez. La bagarre ne faisait que commencer, Dorian enchaîna coups de pied et coups de poings, rendant les coups de son adversaire et lui asséna un uppercut qui lui coupa le souffle et l'envoya au tapis...

    Le combat cessa quelques minutes plus tard, l'inspecteur de police s'en sortit avec une entaille au niveau de l'arcade et de la lèvre, le souffle court mais, satisfait d'avoir réglé son compte à un pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyMar 4 Mai 2010 - 10:56

    Alors que Thaïs était tranquillement assise sur l’un des bancs du parc et qu’elle attendait que son père revienne avec deux glaces, un homme s’installa près d’elle. Surprise, elle sursauta donc mais l’homme tenta de la rassurer en lui disant qu’il ne voulait pas lui faire peur. Au fur et à mesure de son discours, Thaïs fut de moins en moins rassurée. Ce n’était pas seulement ce qu’il disait qui lui faisait peur mais également ses gestes. Il avait posé sa main sur son sac d’école puis ensuite sur la joue. Bien que la jeune fille compris qu’il voulait certainement autre chose d’elle que des photos de mode et bien qu’elle voulu crier et s’éloigner rapidement de lui, la peur l’en empêcha. Le temps semblait s’être arrêté de s’écouler, Thaïs ne pensait plus à rien, excepté à elle et à cet homme. D’ailleurs, elle avait fait abstraction des personnes présentes autour d’eux, même de son père. Cette situation lui rappelait des mauvais souvenirs, des souvenirs dont elle ne voulait plus du tout avoir à y repenser. Et tout alla alors très vite. Figée de peur, elle poussa un cri de surprise en voyant Dorian se jeter sur l’homme. Le fait de le voir la secoua et elle se leva alors d’un bond, faisant tomber par la même occasion son sac d’école sur le sol. Thaïs contourna le banc, ne lâchant pas son père des yeux, et s’approcha de lui ainsi que du soit disant photographe. Elle assistait à une vraie bagarre. La seule bagarre qu’elle ait vu était celle qui avait opposée deux de ses camarades et copains de classe. Ils s’étaient disputés pour une bêtise et ça c’était mal fini. Cependant un adulte de l’école les avait rapidement séparés et personne n’avait été réellement blessé. Là c’était autre chose. Ce n’était pas des enfants de dix ans qui se battaient mais deux hommes, deux adultes, et Thaïs se doutait bien que les coups envoyés à l’un et à l’autre devaient faire bien plus mal que ceux des petits garçons se frappant dans la cour de récréation. Ayant peur pour son père, la demoiselle cria alors.

      ● Arrêtes s’il te plait, arrêtes, il va te faire mal.


    Elle se moquait bien que Dorian fasse mal à l’homme mais l’inverse l’effrayait. Elle venait de retrouver son père et elle voulait pouvoir l’avoir à ses côtés sans qu’il ait des bleus et des coups partout. Mais malheureusement la bagarre ne faisait que commencer et Thaïs dû fermer les yeux à un moment, pensant que Dorian allait se prendre un très mauvais coup. Les larmes lui montèrent rapidement aux yeux et elle se mis bien vite à pleurer en silence, tout en regardant son père et en chuchotant par moments des ‘stop, s’il te plait’ ou encore des ‘il va te faire mal’. Son père eut le dernier mot de l’histoire mais il s’en sortit tout de même amoché. Dès que Dorian fut ‘libre’ et que l’homme fut au sol, Thaïs se jeta dans les bras de son père en fondant cette fois en larmes. Elle avait eu si peur. Elle le serra alors, fort, comme pour réellement sentir son corps contre le sien, et elle ajouta, en pleurant.

      ● J’veux, j’veux pas qu’il t’arrive quel, quelque chose. Je, je veux pas.


    A onze ans on peut vite imaginer le pire et Thaïs avait réellement eu peur. Glissant sa main dans celle de son père elle ferma les yeux puis les ouvrit et le regarda.

      ● T’as mal ? Tu veux qu’on aille voir grand-mère ? Elle sait soigner tous les bobos, tu sais.


    Hey oui, Susan était une ancienne infirmière et elle était certainement bien placée pour s’occuper de Dorian.

      ● J’ai eu peur. Peur pour toi…et peur qu’il me fasse du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyMar 4 Mai 2010 - 16:08

    Ce genre de personne avait toujours révolté Dorian au plus haut point, les délinquants sexuels de ce type n'avait pas leur place en liberté et le fait de voir l'un d'entre eux s'en prendre directement à sa fille, la chair de sa chair, son sang, l'avait tout bonnement mis hors de lui. Dans les moments comme celui-ci, Dorian en oubliait complètement son insigne d'inspecteur et avait agi comme n'importe quel père l'aurait fait à sa place. Le sang battant au niveau de ses tempes était le seul bruit qu'il entendait, les supplications de Thaïs n'étaient que faible murmure semblable à la voix de sa prétendue conscience qui lui hurlait de continuer à lui refaire le portrait.

    Le dernier coup fut porté par Dorian qui envoya le soit disant photographe au tapis, ce dernier était beaucoup plus amoché que l'inspecteur de police -beaucoup plus entraîné- qui n'avait que l'arcade et la lèvre légèrement entaillé. C'est en se redressant, les cheveux en bataille, la veste chiffonnée, qu'il sembla se rendre compte de ce qu'il avait fait ; il s'était battu... devant Thaïs ! Qu'allait-elle penser de lui à présent ? Comment réagirait ses grands-parents en apprenant qu'il l'avait laissé seule quelques minutes pour aller chercher une glace ? Les doutes qui s'étaient dissipés au cours de cette fameuse discussion avec Susan était maintenant revenus au galop. Il tenta de retrouver un visage calme et impassible, enlevant toute trace de cette fureur noire qui l'avait tenaillé quelques instants plus tôt, jeta un coup d'œil aux promeneurs avant de détourner le regard pour chercher Thaïs.

    Dorian n'eut pas besoin de la chercher bien longtemps, il sentit un poids se serrer tout contre lui alors que sa fille enserrait sa taille de ses petits bras. L'homme baissa la tête et ce qu'il vit lui fendit le cœur, il avait une fois de plus réussi à la faire pleurer et il ne méritait pas les larmes de Thaïs, certainement pas après ce qu'il avait fait devant ses yeux mais, il voulait juste la protéger... Oui, il n'avait fait que son devoir de père et cela le rassura quelque peu. Après un moment d'hésitation, Dorian se baissa et la serra de nouveau contre lui, nichant sa tête sur son épaule avant de lui caresser le dos d'un geste tendre et rassurant.

    Citation :
    J’veux, j’veux pas qu’il t’arrive quel, quelque chose. Je, je veux pas.

    « Je sais, sweety, je sais. Shht. » murmura t-il de sa voix douce dans les octets grave qui avait un certain effet apaisant, hypnotisant, tout comme son regard bleu avant de demander plus affolé. « Ca va, tu n'as rien ? Il ne t'as pas touché ? » demanda t-il en vérifiant de lui-même.

    Il resta un moment dans cette posture, pressant légèrement la main de Thaïs pour lui faire comprendre qu'il était là

    Citation :
    T’as mal ? Tu veux qu’on aille voir grand-mère ? Elle sait soigner tous les bobos, tu sais.

    En suivant le regard de sa fille, Dorian prit soudain conscience de quelque chose d'anormal ; il sentait un liquide poisseux couler au niveau de son arcade et une fine douleur à sa lèvre qu'il pinça, sentant l'odeur et le goût du fer. Il toucha son arcade du doigt et eut une légère grimace avant de secouer la tête.

    « Non, ça ira, ce n'est pas grand chose, j'ai connu pire. » affirma t-il en soulignant ses propos d'un signe de tête.

    Citation :
    J’ai eu peur. Peur pour toi…et peur qu’il me fasse du mal.

    Dorian eut un léger sourire et reprit le geste du photographe ; il caressa son visage avec douceur mais, son regard était bienveillant, paternel, protecteur.

    « Moi aussi, j'ai eu peur pour toi, peur qu'il te fasse du mal mais, je veillerais à ce qu'il ne t'arrive rien. On vient tout juste de se retrouver, j'ai eu l'aval de tes grands-parents et je compte bien leur prouver que je suis un bon père même si... j'aurais dû éviter de faire ce genre de scène devant toi. »

    Il s'excusa quelques minutes et fouilla les poches de l'individu pour en tirer son porte-feuille, composa le numéro du bureau de police et demanda à ce qu'on l'arrête pour tentative d'enlèvement d'une mineure. Lorsqu'on lui demanda qui était la victime, Dorian n'eut aucune hésitation, il observa Thaïs et répondit : « Ma fille. » avec le ton d'un père bouleversé par ce qu'il venait de se passer sous ses yeux. Après avoir raccroché, il demanda au garde du parc de le garder à l'œil le temps que les renforts arrive et s'éloigna avec Thaïs sans se retourner.

    « Une ordure en moins, une. Alors, où en étions-nous... Ah ! Les glaces à la vanille, tu en veux toujours une ? Tu veux que je porte ton sac, on va aller s'asseoir un peu plus loin pour que tu me montres ce que tu voulais me faire voir tout à l'heure... On ne va pas laisser un crétin ruiner notre superbe après-midi entre père et fille, hm ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyMer 5 Mai 2010 - 16:01

    Ce qu’il venait de se passer avait fait très peur à la jeune fille qui n’avait pas cru son père capable de se battre. D’un autre côté elle ne le connaissait pas depuis assez de temps pour savoir de quoi était capable Dorian mais tout de même, une bagarre, ce n’était pas rien.. Enfin Thaïs était en âge de comprendre la raison de son geste. S’il en était venu aux mains ce n’était pas pour s’amuser, non, c’était pour la protéger d’un homme suspect. Elle avait beau à présent pleurer, au fond d’elle elle remerciait son père. Il avait su être là au bon moment et il avait su la protéger, tout ce qu’un père devait savoir faire.

      ● Non j’ai rien…il m’a rien fait.


    Thaïs frissonna légèrement en repensant à l’homme. Aurait-il pu l’emmener avec lui ? Lui aurait-il demandé de le suivre ou bien serait-il aller plus loin en la forçant à l’accompagner quelque part ? Elle n’en savait rien et pour être sincère elle ne voulait pas le savoir. Serrant la main de Dorian elle releva la tête et lui demanda s’il n’avait pas mal à ses blessures. Après qu’il lui eu dit que ça allait aller, elle lui avoua avoir eu peur et tout en penchant légèrement la tête, ajouta.

      ● C’est pas grave, t’as fait ça pour me protéger, je le sais.


    Il était vrai que Thaïs se serait bien passer de voir son père se battre mais elle savait pourquoi est-ce qu’il avait agit ainsi. Elle espérait simplement que ses grands-parents comprennent eux aussi. Au pire, elle ne leur dirait rien de tout ça…si Dorian était d’accord. Elle laissa son père faire son travail, tout en tentant de penser à autre chose. Elle repris également son sac d’école et le remis sur son dos puis quelques minutes après elle repris la ballade avec son père. Lâchant la main de Dorian un instant, elle l’écouta et se mordilla la lèvre inférieure. Avait-elle ou non encore envie d’une glace à la vanille ? Elle ne savait plus. Secouant la tête de la droite vers la gauche pour montrer à Dorian qu’elle pouvait garder son sac, Thaïs se sentit soudainement perdue. Elle ne pleurait plus mais quelque chose dans ce qu’il venait de se passer la rendait mal. Elle repris la main de son père qu’elle serra un peu plus fort que d’habitude et jeta un regard derrière eux, comme pour voir s’ils étaient bien qu’à deux et que personne, surtout pas le soit disant photographe, les suivait. Au lieu de répondre aux questions de son père, elle enchaîna sur autre chose.

      ● Pourquoi tu dis que c’est une ordure ? Il, il pourra pas revenir, hein ? Ils vont l’emmener au poste de police et ils vont l’emmener devant un juge, hein ?


    Thaïs ne savait pas du tout comment fonctionnait une procédure judiciaire mais elle avait besoin d’être rassurée. Cet homme et ce qu’il avait fait avait fait remonter de mauvais souvenirs dans la petite tête de Thaïs qui d’un coup, fondit en larmes. Elle avait envie de s’éloigner, de profiter de Dorian, de lui montrer ses cahiers d’école et ce qu’elle était en train de faire avec son maître, elle avait aussi envie de parler de lui, et d’elle, peut-être un peu de sa maman mais elle n’arrivait à rien, la peur était encore trop présente pour qu’elle puisse chasser cet homme de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). EmptyMer 5 Mai 2010 - 21:56

    Bien que rassuré par les paroles de Thaïs, Dorian n'en était pas moins inquiet. Il avait eu la peur de sa vie et commençait à s'imaginer ce qu'il serait arrivé à sa fille s'il n'était pas intervenu à temps, en tant qu'inspecteur de police, il avait vu énormément de choses désagréables en étant confronté à ce genre de criminels qu'il pouvait se faire une idée de ce qui se serait passé si ce soit-disant photographe l'avait enlevé. Dorian avait beau essayer de garder un visage calme et impassible, certains signes ne trompaient pas comme ce poing toujours serré et ces micro-expressions que l'on pouvait voir sur son visage si on prenait le temps de s'y intéresser. Il avait complètement vu rouge et s'il ne s'était pas rendu compte de l'endroit où avait lieu la bagarre et surtout qui les regardait se battre, Dorian n'aurait probablement pas arrêté.

    Citation :
    C’est pas grave, t’as fait ça pour me protéger, je le sais.

    L'inspecteur de police se pinça les lèvres pour éponger un peu le sang, il n'aimait pas ce goût de fer mais, il n'avait pas de mouchoirs sur lui et acquiesça d'un sourire suivit d'un signe de tête. Sa fille était vraiment très compréhensible ce qui la rendait beaucoup plus mûre qu'à son âge ou les enfants étaient souvent capricieux mais, il savait qu'elle était au seuil de l'adolescence, aïe, aïe, aïe. Cependant, il ne souhaitait pas se projeter trop vite dans l'avenir, il avait bien l'intention de rester avec Thaïs ; aucun doute là-dessus mais, disons qu'il avait compris que le temps était un bien précieux, c'est ce pourquoi il comptait profiter de chaque instant sans se poser de trop de questions.

    Citation :
    Pourquoi tu dis que c’est une ordure ? Il, il pourra pas revenir, hein ? Ils vont l’emmener au poste de police et ils vont l’emmener devant un juge, hein ?

    Dorian avait essayé de détourner son attention de ce qu'il venait de se passer mais, Thaïs était trop perturbée apparemment et c'était tout à fait légitime de sa part, elle avait 11 ans, l'âge de comprendre certaines choses. Elle avait tout de suite compris que cet homme lui voulait du mal mais, comme toute victime, sa peur l'avait immobilisé sur place et maintenant, Dorian devenait un peu parano à un tel point qu'il pensait déjà à lui offrir son tout premier spray au poivre -oui, parce qu'elle était encore trop jeune pour un taser. L'inspecteur de police s'était tourné vers sa fille, prêt à lui répondre mais, cette dernière fondit en larmes, ce qui l'affola encore plus. D'un geste vif, il s'agenouilla et posa ses mains sur les épaules de sa fille, cherchant à établir un contact visuel.

    « Hey... Hey... Du calme sweety, il n'est pas prêt de sortir de prison celui-là en plus, il était déjà connu des services de police pour des incendies volontaires à Ocean Groove. »

    Il tira doucement sur le bras de la jeune fille pour l'attirer contre lui et passa une main dans ses cheveux avant de lui déposer un bisou sur le front, signe de protection puis, entoura le visage angélique de Thaïs dans ses mains douces et chaudes pour l'obliger à la regarder dans les yeux.

    « Tu oublies que tu as un papa inspecteur de police, je sais que je n'ai pas été un bon père en t'abandonnant quand tu étais bébé mais, maintenant que je suis là, je veillerais à ce qu'il ne t'arrive rien. Je t'en fais la promesse. »

    Sa fille avait réveillé en lui son instinct paternel, chose inédite chez lui ; il venait de lui faire une promesse... Il n'avait jamais fait de promesse à qui que ce soit, enfin si mais, cela datait maintenant.

    « Qu'est-ce qu'il y a ? Tu veux que l'on s'en aille du parc ? » demanda t-il, intrigué par les pleurs de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Après l'école. (PV Dorian C). Vide
Message(#) Sujet: Re: Après l'école. (PV Dorian C). Après l'école. (PV Dorian C). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'école. (PV Dorian C).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Greynolds Park & Cabane du gardien-