AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyJeu 29 Avr 2010 - 14:47

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie 10zcxdx N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie 20u8gft
♣ WHAT ABOUT NOW ?!
STARRING
♣️ ozzie bowen and.
presley clyde






Le voisinage, une véritable plaie, le mal de toute génération. Vivre en communauté implique de faire quelques concessions, mais malheureusement nous ne sommes pas tous compatible les uns avec les autres. Certain verront une profonde amitié découler d’une relation de voisinage cordiale, d’autres, une haine indestructible. Bien que les relations puissent au final devenir quelque peu complexes, comme c’était le cas pour Presley vis-à-vis d’un certain Damon Seaver, portant extrêmement bien son prénom, lui ayant mené la vie dure pendant son enfance. Il reste ce genre d’ennemi dont on ne pourrait se passer. Mais il y a bien d’autres choses que l’on découvre parmi ses voisins, ainsi en accueillant un beau jeune homme plus d’un an en arrière, la brunette a aussi trouvé l’amour .. On ne peut pas cracher sur les relations de voisinages sans prendre en compte toutes les choses positives qui peuvent en ressortir. À Ocean Grove, les relations entre chaque habitant sont quelques peu différentes à côté de ce que l’on peut vivre ailleurs. Se souvenant alors de ses aventures lorsqu’elle vivait à Passadena avec son ex mari, elle se rappelait clairement de son voisin du dessus, rockeur dans l’âme, carburant à toutes sortes de drogues dures, qui se sentait obligé de répéter à quatre heures du matin. Ou encore la vieille dame d’en face, un peu folle, perdant les pédales, qui se retrouvait bien souvent nue ou presque, dans le hall d’entrée de l’immeuble à la recherche de son chien. Il fallait admettre que cela avait quelque chose d’assez amusant dans le fond, si quelque chose pouvait lui manquer, c’était peut être ça, parce qu’à Ocean Grove, ce que l’on trouvait le plus était sans nul doute, les commérages …

Comme tout les matins -ou presque- lorsque Presley avait entendu le réveil et avait bien voulu se lever dans la minute suivante, elle pouvait s’adonner à son jogging quasi quotidien. Elle avait la sensation de mieux attaquer la journée si elle pouvait la commencer par une activité sportive. Passant alors rapidement sous la douche, enfilant ses affaires de sports, elle n’oublia pas de nouer ses cheveux et pu enfin sortir. La chaleur commençait déjà à envahir l’air de Miami, il était pourtant assez tôt, mais qu’importe elle ne sortait pas pour un vent de fraicheur. Rien de mieux que de courir pour ne penser à rien, elle qui avait toujours milles et unes pensées se bousculant dans sa tête, l’empêchant presque de dormir parfois, pouvait enfin être tranquille. Éloignée également de sa maladresse, elle se sentait plus en confiance en sentant ses pieds battre rapidement contre le bitume, elle savait qu’elle ne finirait pas dans une position humiliante devant les quelques voisins déjà debout. Continuant sa course, elle fut cependant alertée par les paroles de quelques voisines, elle ne les connaissait pas vraiment, elle n’en avait pas besoin, mais un prénom dans la discussion l’interpella suffisamment pour qu’elle décide de se stopper. « Ce petit avorton d’Ozzie Bowen ? » Demanda la grande blonde visiblement déformée par ses quatre grossesses. Une femme d’une cinquantaine d’année ne tarda pas à répondre à son « amie », la voix lasse, le regard mesquin, quoi qu’on en dise, les médisances étaient bien une spécialité féminine. « Lui-même, il aurait mieux fait de rester en Thaïlande ou peut importe où il se trouvait. A peine revenu, qu’il fait déjà parler de lui, pas étonnant quand on connait le phénomène. » Presley était pourtant certaine de ce qu’elle avait entendu, certaine aussi de vouloir se rendre chez ce même personnage pour quelques explications, pourtant elle s’immisça entre les trois femmes pour avoir une dernière confirmation. « Oz’ est à Ocean Grove ? » Les interrogea-t-elle sans même leur adresser un bonjour ou quoique ce soit d’autre. La plus timide des trois, une petite femme boulotte, un donut à la main, finit par la toiser du regard avant de s’adresser à elle sans la moindre sympathie. « Et bien oui, et vous feriez mieux de ne pas vous y intéresser. » Désespérée par ce genre de comportement, elle avait tendance à ne pas relever ce genre d’attitude peu aimable, égale à elle-même, elle leur adressa un sourire des plus hypocrites, avant de rebrousser chemin direction Apple Road. La dernière fois qu’elle avait vu le jeune homme, il n’avait plus l’air de véritablement vouloir la compter encore parmi ses amis. Pas étonnant après ce qu’il venait d’apprendre. L’ennuie étant surement, qu’il ne lui avait pas réellement laissé le temps de l’explication, disparaissant presque aussi vite, vers la Thaïlande on ne sait pas trop pourquoi d’ailleurs. Elle était surprise qu’il soit revenu, mais pire encore, déçu de l’apprendre par trois abominables bonnes femmes. Néanmoins, elle ne comptait pas en rester là, il était certes tôt, mais comme toute mère de famille Madame Bowen serait surement déjà debout, et elle se fichait pas mal que sa visite matinale sorte Oz’ de son plumard. Sonnant avec un peu d’insistance, le visage avenant de Mme Bowen se montra rapidement. « Bonjour, je suis désolée de débarquer si tôt mais il faut que j’parle à votre fils, s’il vous plait. » Débitant sa phrase à une vitesse hallucinante, la femme ne semblait pas surprise pour autant. Se poussant pour la laisser entrée, elle se chargea de lui rappeler qu’il était quand même assez tôt, ce à quoi elle répondit que c’était très important. Certes, un pétage de plomb n’allait pas attendre …





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyDim 2 Mai 2010 - 18:44


Il était huit-heures du matin lorsqu'Ozzie poussa la porte d'entrée de la maison de sa mère, où il habitait encore. Il avait passé la soirée sur la plage de Miami en compagnie de quelques amis ainsi qu'un peu d'alcool. Cela avait été une petite fête improvisée bien sympathique, si bien qu'il n'avait pas vu le temps passé. Et qu'il ne pensait pas s'endormir la-bas non plus. Bien que c'était agréable de dormir au bord de la mer, entendre le bruit des vagues et sentir le sable sur sa peau, Oz était cependant de mauvaise humeur. Sans saluer sa mère, installée dans la cuisine en train de prendre son petit-déjeuner, il monta les escaliers et entra dans sa chambre. Il se déshabilla puis repartit vers la salle de bain pour prendre une douche. Quelques instants après, il sortit de la salle de bain, enroulé dans une serviette blanche et se jeta sur son lit. Pas vraiment fatigué, il attrapa la télécommande sur la table de nuit et se mit à zapper avant de tomber sur un programme. Guère intéressant mais cela allait faire passer le temps. « Ozzie? Ozzie? Ozzie!! » La voix de Winona Bowen résonna dans la petite maison et arriva aux oreilles d'Oz. Bien évidemment, ce dernier entendait parfaitement sa mère mais il n'avait simplement pas envie de bouger. Bien installé dans son lit, la tête posé sur deux de ses oreilles, les yeux rivés sur l'écran de télévision, il n'avait pas envie de se lever pour devoir se rendre ici ou là pour rendre service. Non, Oz était très bien dans son lit et il ne bougerait pas d'un poil pour faire plaisir à sa mère. Qu'elle continue de s'égosiller, si cela l'amusait. Lui, il continuait de fixer l'écran comme si de rien n'était. Il l'entendit encore l'appeler plusieurs fois avant qu'elle se taise. Il sourit, satisfait et entendit la porte se fermer. Elle avait sûrement décider de partir au travail, et Ozzie se retrouvait maintenant seul. Enfin. Il se releva alors pour enfiler de quoi s'habiller lorsqu'il entendit quelqu'un monter les escaliers. Exaspéré par la comportement de sa mère, qui allait sûrement venir lui faire la morale, il enfila rapidement un boxer et ouvrit la porte. Sans réellement faire attention à la personne qui montait les escaliers, il commença son petit refrain habituel « Oui, je suis rentré tard. Oui, je ne compte pas faire autre chose que rester coucher toute la journée. Oui, je n'ai toujours pas repris les cours. Oui, je ne ferais pas le ménage aujourd'hui et Oui... » Il se tourna alors pour faire face à sa mère et perdit aussitôt son sourire. En réalité, il ne s'agissait absolument pas de sa mère, mais de Presley Clyde qui se tenait droite dans les escaliers, un sourire en coin, probablement amusé par le déballage d'Ozzie. Ce qui ne faisait pas du tout rire Oz. « Qu'est ce que tu fous là toi? » dit-il sur un ton des plus agressif. Il n'attendit pas la réponse de la jeune femme et retourna dans sa chambre. Il claqua la porte volontairement pour ne pas faire face à son ancienne amie et s'installa de nouveau sur son lit. Avoir une conversation avec elle, ce n'était pas du tout dans ses projets et encore moins maintenant. Et apparemment, elle n'était pas de cet avis puisque la porte de la chambre s'ouvrit. Toujours aussi têtue celle là. « Ecoute moi bien la call-girl, tu me fous la paix.» Il la regarda alors et continua sur le même ton froid: « Qu'est ce que tu me veux? Y'a pas un vieux qui veut s'amuser avec toi? » Il la fixa alors avant de sourire. Puisqu'elle était là, autant s'amuser avec elle. « Est-ce que je dois payer pour cette discussion au fait? » dit-il en ricanant. Oz finit par se lever et ouvrit la porte de son armoire. Il attrapa un tee shirt qu'il enfila puis chercha un jean. Il tourna la tête sur les étagères et finit par laisser tomber, n'en trouvant pas un. Il en trouva finalement un sur la chaise de son bureau. Il le passa alors puis ouvrit la fenêtre pour aérer sa chambre. « Tu comptes rester là longtemps? Non, parce que j'ai des choses à faire. J'imagine que toi aussi... Ça doit être très demandé les filles de ton genre dans le quartier. » Il finit par s'installer sur la chaise de son bureau, attendant que Presley se décide enfin à parler. Non pas qu'il était impatient et qu'il avait énormément de chose à faire aujourd'hui mais il souhaitait rapidement en finir avec elle. Après tout, ils n'étaient plus amis et ce n'était pas dans les projets d'Oz de redevenir ami avec elle. Elle lui avait tout de même mentit pendant un long moment alors que lui, il s'était confié à elle en pensant qu'elle était honnête avec lui. Alors qu'en réalité, Presley lui mentait sur sa profession et lorsque Ozzie l'apprit, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas très bien réagit. Comment bien réagir de toute manière, lorsqu'on apprend qu'une amie nous ment depuis un moment? « Bon, sérieusement, qu'est ce que tu me veux là? » Il soupira, plus qu'agacé par le fait que Presley restait silencieuse. Oz ne sentait rien de bon dans le fait que la jeune femme était chez lui. Il l'observait s'installer comme si elle était chez elle, ce qui l'exaspéra encore un peu plus.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyVen 7 Mai 2010 - 21:44



Commençant à s’impatienter face à un Ozzie qui ne semblait pas vouloir obtempérer face aux multiples appels de sa mère, elle en oubliait les règles de bienséances en arborant une mine ouvertement agacée. Mme Bowen finit pourtant par quitter les lieux, lui conseillant donc d’aller directement le voir. Ce qu’elle comptait faire évidemment. Soufflant pour se donner en quelque sorte du courage -parce qu’elle ne partait pas non plus en guerre, encore que- elle entreprit de monter les quelques marches qui la séparaient de la chambre du jeune homme. Elle connaissait parfaitement les lieux pour y avoir passé pas mal de temps par le passé, elle ne se rendait pas non plus en terre inconnue, on ne pouvait pas dire qu’elle risquait de se perdre non plus. Elle remarqua pourtant rapidement qu’il venait d’ouvrir la porte, déballant ses états d’âmes à ce qu’il pensait être sa mère. Un sourire malicieux vint poindre au coin de ses lèvres, amusée par la situation, elle ne se priverait pas pour en rire même silencieusement. Elle n’était pas réellement surprise par son discours, en vue de l’exaspération que manifestait sa mère, elle se doutait que quelque chose dans l’attitude de son fils devait la déranger plus que d’ordinaire. Car il fallait bien l’admettre, en plus d’avoir un sacré caractère, il fallait également se montrer très patient avec Oz. « Qu'est ce que tu fous là toi? » Mais quelle agressivité, heureusement, elle n’était pas du genre à se braquer face aux réactions blessantes de son ancien ami. Même lorsqu’il claqua la porte, signifiant on ne peut plus clairement « dégage », elle ne s’en formalisa pas, au plus grand malheur du jeune homme, qui eu le déplaisir de la voir réapparaitre dans sa chambre, se fichant éperdument de ne pas être la bienvenue sur les lieux.
Toujours ce sourire espiègle sur le visage qui devait irriter le jeune homme de manière foudroyante, elle l’écoutait déblatérer sa tonne de vanne visant son ancien métier. C’était en réalité la cause de cette mauvaise entente entre eux. Elle ne lui avait jamais parlé de cette activité, tandis qu’il avait fait beaucoup d’effort, s’était confié à elle, lui avait tout dit -ou presque elle n’était pas naïve au point de croire qu’elle savait tout de lui- mais elle avait soigneusement évité ce sujet. Probablement par honte, elle n’était pas fière de ce qu’elle faisait bien qu’elle ne l’ait jamais vraiment décidé. Elle se rappelait l’avoir avoué à Rhys seulement lorsqu’elle était bourrée, signe évident qu’elle ne se montrait pas réellement loquasse sur le sujet, bien qu’il n’en était pas un secret pour autant. Bien que blessée par toutes les attaque qu’il portait à son encontre, alors qu’elle avait réellement souffert de ses années à travailler comme escort-girl, elle n’en perdait pas son sourire. Consciente qu’il s’agissait plutôt d’un mécanisme de défense en quelque sorte, elle l’avait blessé, il avait prit ce « secret » sur sa profession, comme une trahison, et se sentait donc obligé de se venger en quelque sorte. Le regardant s’agiter dans tout les sens à la recherche de vêtement, elle n’avait pas prononcé le moindre mot, ayant prit la décision de le laisser se défouler verbalement autant qu’il le souhaiterait. Elle trouverait le moment propice pour elle aussi régler ses comptes. Le voyant finalement s’installer sur sa chaise, elle l’imita en prenant place sur son lit, s’asseyant tranquillement, attendant qu’il ait fini de s’en prendre à elle. « C’est bon t’as fini ? » L’air véritablement agacée par l’assurance de la brunette, et sa tendance à s’installer comme si elle était chez elle, il finit par s’adresser à elle, non sans une pointe d’agressivité dans la voix « Bon, sérieusement, qu'est ce que tu me veux là? » Cette phrase sonnait presque comme une autorisation à enfin pouvoir parler sans prendre le risque d’être interrompu par d’innombrable tirades visant à attaquer l’ancienne escort qu’elle était. « C’est que t’es finalement plus bavard que moi. On doit avoir une conversation, tu m’as toujours pas laissé le temps de m’expliquer il me semble. Monsieur je fuis jusqu’en Thaïlande, je ne suis pas la seule à cacher des choses apparemment .. N’est-ce pas ? » Effectivement, peu de temps après avoir apprit pour sa profession, il avait quitté la ville, et pas pour le bled d’à côté, non, monsieur avait mit les voiles jusqu’en Thaïlande, vraisemblablement il avait ses raisons mais n’avait pas trouvé utiles de les communiquer à celle qui était son amie. « Je suppose que tu n’as aucune envie de m’écouter, mais je te rassure, c’est gratuit pour toi .. » Lui dit-elle avec malice, s’il voulait blaguait à ce sujet, elle pourrait très bien le faire également, elle n’était pas dénuée d’humour non plus. Reportant son attention sur lui, un sourire mutin au visage, elle reprit plus calmement. « Je n’ai rien de mieux à faire aujourd’hui, et d’après ce que j’ai entendu, à part t’astiquer le manche devant la télé, toi non plus .. » il n’était pas le seul à avoir quelques piques en réserve, bien qu’elle n’était pas venu pour ça. « Tu es un idiot, mais ça tu l’sais hein ? Tu réalises que tout ne tourne pas autour de ta personne ? Je ne t’ai pas menti, j’ai juste volontairement omis de t’en parler. Et vu le bordel que tu m’en fais maintenant, j’ai eu raison. »





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyDim 9 Mai 2010 - 14:17


Le simple fait de la voir entrer dans sa chambre et de s'assoir sur son lit avait déjà pas mal agaçé Oz. Mais qu'elle en rajoute une couche en souriant le rendait fou de rage. Il comprenait, à ce moment précis, ce que les autres pouvaient ressentir lorsque c'était lui qui souriait comme ça, dans le simple but de provoquer et surtout, d'ennuyer les autres. Il ne connaissait pas les intentions de Presley mais si elle était là dans le but de l'ennuyer, elle avait marqué un point.  « C’est que t’es finalement plus bavard que moi. On doit avoir une conversation, tu m’as toujours pas laissé le temps de m’expliquer il me semble. Monsieur je fuis jusqu’en Thaïlande, je ne suis pas la seule à cacher des choses apparemment .. N’est-ce pas ? »  Ozzie leva les yeux au ciel. C'était donc vrai, elle était bien décidé à lui pourrir la matinée. Et il en était sûr, elle allait probablement y arriver. Avant qu'il ne puisse repliquer, la jeune femme continuait de parler: « Je suppose que tu n’as aucune envie de m’écouter, mais je te rassure, c’est gratuit pour toi ..  ». Une nouvelle fois, le jeune homme leva les yeux au ciel, ne supportant absolument pas le ton qu'elle employé pour lui parler. « Je n’ai rien de mieux à faire aujourd’hui, et d’après ce que j’ai entendu, à part t’astiquer le manche devant la télé, toi non plus ...  ». Rageusement, Ozzie donna un coup de poing sur son bureau et une fois encore, avant qu'il puisse répondre, Presley se chargea de continuer « Tu es un idiot, mais ça tu l’sais hein ? Tu réalises que tout ne tourne pas autour de ta personne ? Je ne t’ai pas menti, j’ai juste volontairement omis de t’en parler. Et vu le bordel que tu m’en fais maintenant, j’ai eu raison. ». Le silence s'installa enfin entre les deux anciens amis si bien qu'Ozzie se décida qu'il allait le combler. « Je t'emmerde Presley. » lâcha t-il en affichant lui aussi un sourire narquois. Il n'avait aucunes envies d'être sympathique avec elle. Même pas en souvenir de leur amitié passée. Ce qu'il voulait, c'était qu'elle vire de chez lui, du moins, de sa chambre pour qu'il puisse se recoucher. Il n'avait pas envie de renouer avec elle. Pour lui, cela voulait dire revenir à son ancienne vie, lorsqu'il était sociable, agréable à vivre. Bref, lorsqu'il était à l'opposé de ce qu'il est aujourd'hui. Revenir en arrière n'était pas ce qu'il voulait. Oz voulait bien au contraire, aller de l'avant. Ne plus se soucier des problèmes de paternité comme durant son adolescence. Et même si Presley était l'unique personne à savoir tout ce qui s'était passé lorsqu'Ozzie s'était rendu à Seattle à la rencontre de son père, et qu'elle pouvait le raconter, le jeune homme s'en fichait totalement. « Je ne cache rien. Je suis partit en Thaïlande pour une mission humanitaire, tout simplement. ». C'était un mensonge, mais il espérait qu'elle le croirait. Il la regardait droit dans les yeux, faisant absolument tout ce qui était en son pouvoir pour qu'elle ne se doute pas qu'il mentait. « Et tu as parfaitement raison. Je ne veux pas t'écouter. Je m'en fiche totalement de ta vie et de ce que tu es devenues. » ajouta t-il pour passer à autre chose. « Alors si tu pouvais dégager de chez moi, je t'en serais très reconnaissant. » Oz se doutait qu'elle ne partirait pas comme ça et qu'elle était bien décidé à avoir une conversation avec lui. Il avait alors deux possibilitées: la première, il lui faisait comprendre que cela ne l'intéressait pas et qu'elle devait partir. La seconde, il acceptait de lui parler et essayer d'avoir une conversation dans le calme avec elle. Connaissant Presley, il n'allait sûrement pas réussir à la faire partir si bien qu'il adopta docilement la seconde. Il soupira, n'hésitant pas à bien montrer son agacement face à cette situation dont il ne se sentait pas maître. « Si j'ai réagis de cette manière, c'est parce que justement tu me l'as cachais. » dit-il, las d'utiliser un ton froid et mesquin. Il haussa les épaules, attrapant un stylo pour jouer avec. « Et si je t'en fais un bordel, comme tu dis, c'est parce que j'ai été plus qu'honnête avec toi. Et ce n'est pas quelque chose que tu peux me reprocher. » dit-il en planta son regard dans celui de Presley. « Alors ne retournes-pas la situation en faisant de toi la victime. Si on en est arrivé là, c'est par ta faute. Pour une fois, je n'ai rien à voir là dedans. » Après tout, c'était la vérité non?

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyDim 9 Mai 2010 - 23:56



« Je t'emmerde Presley. » Le silence lui avait pourtant fait tellement de bien, mais elle ne s’attendait pas à des paroles tendres de sa part, ça aurait été bien trop naïf et surtout très mal le connaître. Bien qu’il fut bien plus « docile » à l’époque ou tout deux furent amis, ce qui ne semblait plus être le cas, elle s’était préparée à l’idée qu’elle en voit de toutes les couleurs durant cette conversation pour ainsi dire, forcée. Elle ne s’attendait pas en revanche à un signe de colère aussi évident, pourtant elle demeurait impassible, ignorant totalement d’où pouvait lui venir ce calme déconcertant, peut être que Sloan finissait par déteindre sur elle finalement, ce qui de ce côté-là n’était pas si mal. Elle ne prononça pas le moindre mot, attendant de voir ce qu’il avait à dire de plus éloquent, elle n’était pas là pour repartir à la première insulte. Si Presley était de nature plutôt douce et gentille, elle savait aussi se montrer plus « ferme » et de nature bornée, elle n’avait pas mis autant de temps pour réussir à amadouer Ozzie, pour lâcher si facilement pour un différent aussi ridicule que celui-ci. En tout cas aux yeux de la brunette. « Je ne cache rien. Je suis partit en Thaïlande pour une mission humanitaire, tout simplement. » et je suis mère Térésa, pensa-t-elle, cela pouvait très bien être une des raisons qui l’ont poussé à partir, mais le coup du saint qui part en mission humanitaire, elle n’y croyait pas trop, quand bien même il se montrait très sur de lui. Elle était peut être naïve, mais pas encore complètement idiote, pourtant elle n’avait pas envie de relever ce détail, pas pour l’instant. Elle n’était pas vraiment là pour réclamer la vérité, elle ne la méritait plus en réalité, elle en était consciente mais ne l’admettrait peut être pas tout de suite. L’orgueil pouvait être tenace, un peu trop même. « Et tu as parfaitement raison. Je ne veux pas t'écouter. Je m'en fiche totalement de ta vie et de ce que tu es devenues. … Alors si tu pouvais dégager de chez moi, je t'en serais très reconnaissant. » Posant sur lui un regard triste et las, elle était fatiguée d’avoir sans cesse à s’expliquer, à plaider sa cause pour la vie qu’elle avait mené. Certes apparemment il ne voulait rien en savoir, mais était-elle vraiment prête à perdre un ami pour ça ? Pas vraiment, lui s’en fichait probablement, mais s’il restait une petite chance pour qu’il finisse par comprendre elle ne risquait pas de partir, pas avant d’avoir essayé en tout cas. « Tu sais très bien que j’vais pas m’en aller de sitôt, alors inutile de te fatiguer à me le demander. » Perdant son arrogance, plus sérieuse et calme, retrouvant son expression ordinaire, elle aurait aimé trouver les mots qu’il fallait bien plus tôt. Mais personne ne semblait pouvoir comprendre à quel point ça pouvait être dure pour elle de parler de ça, d’admettre à quoi elle s’était rabaissée -même si ce n’était pas si voulu que ça- elle en avait atrocement honte, et ami ou non, c’était d’autant plus difficile d’en parler. « Si j'ai réagis de cette manière, c'est parce que justement tu me l'as cachais. » soupirant, ce n’était pas tant d’agacement parce qu’il en fallait plus pour lui taper sur les nerfs, mais plutôt parce qu’elle ne savait pas trop comment lui faire comprendre, elle avait la sensation que chacun des mots qu’elle prononcerait n’aurait plus aucune crédibilité à ses yeux. Et elle le comprenait aussi, mais comment se racheter alors ? « Et si je t'en fais un bordel, comme tu dis, c'est parce que j'ai été plus qu'honnête avec toi. Et ce n'est pas quelque chose que tu peux me reprocher. » Elle ne put soutenir son regard bien longtemps, reportant alors son attention vers le sol, elle comprenait ce qu’il ressentait plus que ce qu’il ne pouvait l’imaginer. « Je sais .. » Murmura-t-elle, ignorant totalement s’il l’avait entendu ou non. Elle s’était longtemps battue, s’était fait un bourrage de crâne quotidien pour éviter de ressentir la moindre honte, et visiblement c’était raté. « Alors ne retournes-pas la situation en faisant de toi la victime. Si on en est arrivé là, c'est par ta faute. Pour une fois, je n'ai rien à voir là dedans. » Et il avait très certainement raison, elle devait donc passer des années à s’excuser inutilement en sachant que borné comme il pouvait l’être, il ne lui pardonnerait pas de sitôt ? Non il fallait qu’elle trouve autre chose, et si elle s’était présentée avec un sourire fière et une arrogance sans borne, c’était en toute simplicité et surtout sincérité qu’elle s’adressait à lui maintenant. « Ok, j’aurais du t’en parler j’le reconnais, mais .. Tu me feras pas croire que je sais absolument tout de toi, je suis prête à croire que tu m’as confié beaucoup de chose, mais je sais très bien que j’en ignore beaucoup. » Son regard jusqu’à lors fasciné par le sol sans grand intérêt, elle finit cependant par planter son regard dans le sien. « Je me pause pas en victime, j’ai merdé et j’le sais, seulement tu peux pas comprendre que j’avais trop honte de ça, pour venir t’en parler fièrement ? Même si je me suis sentie plus tranquille quant tu l’as su, en voyant ta réaction, je me demande si j’aurais pas du mieux le cacher … » Reprenant peu à peu ses moyens ou tout du moins vaguement, elle se leva brusquement, continuant de le regarder fixement. « Et puis merde Oz, j’ai fais une connerie, une seule .. Je t’ai caché quelque chose, ok mais c’était pas si grave ! J’ai pas été là pour toi à côté de ça peut être ? Revois un minimum ton sens de l’amitié à moins que t’ai pas été si sincère que ça et que ça n’ai pas vraiment compté finalement. » Toujours aussi calme, elle sentait pourtant les larmes lui montaient aux yeux sous le poids de la colère, les retenant pourtant à la perfection. Elle savait très bien ce que ça pouvait faire de ne pas avoir la sensation qu’une personne ne vous fasse pas autant confiance que vous, pourtant elle savait mettre ça de côté en voyant tout le reste. Elle était peut être trop conciliante, mais si elle devait s’éloigner de chaque personne pour une raison similaire, autant vivre dans une grotte.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyMar 18 Mai 2010 - 17:47


Ozzie ne savait pas vraiment si c'était parce qu'il était tôt ou parce que Presley était l'une des seules personnes qui arrivaient à le rendre fou, mais Ozzie avait la folle envie de l'étrangler. Il l'entendait encore lui redire qu'elle comptait rester coûte que coûte et qu'il ne lui servait à rien de lui demander de partir. Elle avait d'ailleurs tout de suite montré à Ozzie qu'elle était bien partie pour rester un moment en s'asseyant sur son lit, ce qui avait don de l'agacer au plus haut point. Pour qui se prenait-elle? Cela faisait plusieurs mois qu'ils ne s'étaient pas adresser la parole et cela n'avait pas réellement manqué à Ozzie, plutôt préoccupé par sa nouvelle vie que par la perte d'une amie. Du moins, il ne l'avait plus considérée comme une amie depuis qu'elle lui avait avoué ce qu'elle faisait dans la vie. Un secret qu'elle conservait alors que le jeune homme s'était à de nombreuses reprises confié à elle, vis à vis de sa relation avec son père, alors que sa mère n'avait jamais entendu cette histoire. « Ok, j’aurais du t’en parler j’le reconnais, mais .. Tu me feras pas croire que je sais absolument tout de toi, je suis prête à croire que tu m’as confié beaucoup de chose, mais je sais très bien que j’en ignore beaucoup. ». Ozzie hocha la tête. Elle avouait qu'elle aurait dû lui en parler et cela lui convenait, même s'il aurait souhaité la voir un peu plus ramer pour le reconnaître. Bien évidemment, il ne jugea pas utile de relever la remarque le concernant, lui et ses secrets. Il n'allait pas jouer le petit jeu de celui qui n'avait rien à cacher puisque c'était faux. Comme tout le monde ici, il se donnait beaucoup de mal pour qu'on n'en apprenne le moins sur les conditions de son retour. Il n'était plus à un scandale près mais préférait tout de même que cela reste secret. « Je me pause pas en victime, j’ai merdé et j’le sais, seulement tu peux pas comprendre que j’avais trop honte de ça, pour venir t’en parler fièrement ? Même si je me suis sentie plus tranquille quant tu l’as su, en voyant ta réaction, je me demande si j’aurais pas du mieux le cacher … ». Il leva les yeux au ciel face à ces bonnes paroles. Ozzie savait bien qu'avouer une telle chose, ce n'était pas facile. Il aurait probablement fait la même chose qu'elle mais il était bien trop fier pour lui faire comprendre et préférait, au contraire, la provoquer la dessus. Il l'observa se lever et le regarder dans les yeux, puis, elle ajouta sur le même ton: « Et puis merde Oz, j’ai fais une connerie, une seule .. Je t’ai caché quelque chose, ok mais c’était pas si grave ! J’ai pas été là pour toi à côté de ça peut être ? Revois un minimum ton sens de l’amitié à moins que t’ai pas été si sincère que ça et que ça n’ai pas vraiment compté finalement. ». Ozzie sourit alors. Il connaissait son amie et se doutait qu'elle n'était pas très bien à ce moment précis. Il décida donc qu'il allait la pousser à bout pour fêter ses retrouvailles. Il resta silencieux, la laissant debout et bouillonnait, et décida de commencer tranquillement. Étape numéro une: garder son sourire sur le visage. L'agrandir un peu plus et laisser faire. Les yeux dans les yeux de Presley, Ozzie continua de sourire. Ce sourire qui lorsqu'il se dessinait sur le visage d'Oz, tout le monde voulait lui arracher la tête. Sourire qui signifiait plus ou moins « cause toujours, j'en ai rien à faire de ce que tu me racontes ». Il gardait son air contenté et son calme provocant dans l'unique but de faire craquer l'autre. Cela marchait généralement très bien, il attendait donc de voir comment Presley allait réagir en le découvrant si calme face à ce qu'elle venait de dire. Peut être penserait-elle qu'Ozzie s'en fiche? Peut être qu'elle abandonnerait comme la plupart des gens et partirait? Ozzie ne savait pas vraiment s'il voulait ou non renouer avec elle. La peur de se refaire trahir une nouvelle fois pointait le bout de son nez et lui dictait de ne surtout pas se faire avoir une seconde fois par Presley. Après tout, elle pouvait très bien se foutre de lui à nouveau. Bien qu'il ne le montrait pas, Ozzie n'était pas à l'aise. Il était comme dans ses films où sur chaque épaule, un petit ange et un petit diable tentaient de le convaincre de basculer d'un côté ou de l'autre: ainsi, il hésitait entre redonner une chance à Presley, calmer le jeu et tenter d'avoir une discussion calme ou au contraire, être comme il était ces dernières années. Autrement dit, se comporter en enfoiré de service. Le sourire triomphal qu'il affichait lui servait plus ou moins à cacher ce moment d'hésitation. Un moment de faiblesse dont il voulait absolument échapper le plus vite possible, ne souhaitant pas que la brune se rende compte de quelque chose. Ainsi, il décida de passer directement à l'étape numéro deux, autrement dit, attirer l'attention sur autre chose, ce qui lui permettait de réfléchir un peu plus sur ce qu'il allait finalement faire. Toujours assis, il attrapa un stylo sur le bureau et s'amusa à dessiner sur une feuille blanche tout en sifflant, comme si de rien n'était et surtout, comme si Presley n'était pas là, dans l'attente d'une réponse de sa part sur un sujet qui était tout de même important.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyDim 30 Mai 2010 - 0:15



Dans le genre agaçant Ozzie pouvait facilement décrocher une palme d’or, il était capable en un sourire arrogant de vous rendre totalement fou. Il était d’ailleurs l’une des rares personnes à réussir à mettre Presley à bout en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire ou l’imaginer. Habituellement, elle pouvait se montrer d’un calme olympien, capable de déstabiliser ses interlocuteurs, mais face à lui, c’était une tout autre histoire. Il avait décidé de la mettre hors d’elle, elle le savait très bien, et l’avait comprit immédiatement en voyant ce sourire poindre sur ses lèvres, il aurait très bien pu la jeter dehors, mais il avait opté pour cette solution, surement un moyen de se venger en quelque sorte. En réalité son but n’avait pas la moindre importance, Presley avait changé, elle n’était plus celle qu’elle était, si autrefois elle se serait immédiatement emportée le giflant certainement, elle pouvait garder son calme. Peut être que connaître son adversaire avait aussi sa petite utilité sur ce coup là. Cependant furieuse, elle ne cessait de le provoquer de son regard noir, profondément blessée de l’attitude qu’il pouvait avoir à son égard ce qu’elle n’avait surement pas besoin de préciser, il l’a connaissait et l’avait peut être déjà comprit. Elle était responsable de l’impasse dans laquelle se trouvait leur amitié, mais c’était lui qui était partit à des kilomètres de Miami, ne lui laissant aucune chance de réparer son erreur. Elle s’était résolue à l’idée de perdre son meilleur ami, aussi dure que cela puisse être, même s’il ne semblait pas s’en rendre vraiment compte. Mais pourquoi, maintenant qu’elle en avait l’occasion, renoncerait-elle ? Ce n’était pas dans ses habitudes, au-delà de sa détermination, elle était aussi orgueilleuse et ne supporterait pas d’avoir échoué sans tout tenter. Et puis il y avait cette part de sensibilité également qui l’empêchait de laisser partir les gens qu’elle aime, facilement. Manque de bol pour lui, il allait devoir la supporter encore un bout de temps, elle n’était pas pressée, et s’il voulait que le combat de regard dure des heures, elle en était parfaitement capable, rien ne l’empêchait de le regarder dans le blanc des yeux pendant des heures, compétitive, elle pouvait poiroter ainsi longtemps. Le fixant avec intensité, la colère toujours encrée dans ses muscles radicalement raidis sous la pression, elle serrait la mâchoire, le toisait avec agressivité, les yeux malgré tout humides. Il céda finalement, reportant son attention sur le stylo qu’il avait entre les mains, se mettant à dessiner un peu n’importe quoi tout en sifflotant, prolongeant l’agacement de la jeune femme face à lui. Toujours debout, elle n’avait pas l’intention de le laisser continuer son petit manège. Probablement qu’il avait déjà réfléchit à la question, il savait surement déjà ce qu’il allait faire, comment l’envoyer balader dans les règles, après tout c’était un As en la matière, elle ne serait pas surprise. Sans doute qu’il n’y avait pas lieu d’envisager une réconciliation parce qu’il avait déjà rayé cette possibilité, mais ce n’était pas ça qui l’arrêterait. Si vraiment il ne comptait plus jamais lui accorder sa confiance, si Presley faisait définitivement partie de sa liste noire, elle préférait l’entendre de sa bouche, avoir une réponse clair et pouvoir passer à autre chose, bien qu’évidemment, elle ne pourrait s’y résoudre sans un pincement au cœur. Mais si c’était ce qu’il voulait, elle ne pourrait le forcer, ou tout du moins pas explicitement, mais elle ferait tout de même en sorte de réparer ses tords. Malgré tout, elle restait irritée par son attitude désobligeante, attrapant vivement le stylo qu’il tenait entre ses mains, et le balançant à travers la pièce, elle s’empressa aussi de pousser la feuille sur laquelle il s’était piètrement exercé, et prit place sur le rebord du bureau. Cherchant à croiser son regard, elle reprit d’un ton totalement détaché tout en croisant ses bras sur sa poitrine. « Tu peux siffler pendant des heures, dessiner, me rire au nez, m’ignorer autant que tu veux. Je ne vais pas partir aussi facilement, pas tant qu’on aura pas eu une véritable conversation, alors comporte toi un peu en adulte et parle au lieu de jouer à ton petit jeu. Parce que si vraiment tu veux jouer Oz, okay j’entre dans la partie, mais tu vas perdre crois-moi .. » Elle n’était pas patiente d’ordinaire, mais il y avait des cas d’extrême urgence, et il fallait dire que Sloan et Liam à eux deux, avec leurs personnalités, leurs problèmes avaient quand même bien exercé la patience de la jeune femme, qui s’était surprise, alors Ozzie n’allait pas y échapper aussi. Elle avait changé, et il le découvrirait bien vite, regardant droit devant elle, elle était bien déterminée à ne repartir de cette pièce qu’après une véritable explication, il n’était plus un gosse, et il n’avait jamais eu à se cacher derrière ce masque d’arrogance avec elle, mais s’il voulait commencer maintenant, pourquoi pas, mais il ignorait à quoi s’attendre avec elle.



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyLun 21 Juin 2010 - 21:44



Ozzie devait bien l'avouer, Presley avait changé. Alors qu'elle aurait probablement poussé des hurlements et autres injures lorsqu'ils étaient plus jeunes, elle faisait preuve d'un calme olympien si bien que le jeune homme en fut presque déconcerté. Elle continuait cependant de lui lancer un regard noir ce qui amusait Ozzie. Lui aussi avait changé pour devenir une sorte de personnage détestable et idiot, dont le seul but était de s'éloigner des gens. Il pouvait cependant se montrer satisfait puisque Presley était venu jusqu'à lui pour qu'ils puissent enfin avoir une conversation à propos de leur amitié et pouvoir se parler à cœurouvert et bien qu'au plus profond de lui, il était touché par cette preuve d'amitié – ou du moins, par le fait que Presley se bouge pour montrer qu'elle tenait encore à lui – il ne montrait rien plus tenté de l'éloigner pour ne pas être à nouveau bblessé par un secret. Alors qu'un silence s'installa entre eux deux, le jeune homme se mit quelques instants à la place de Presley et s'imagina devoir porter un secret aussi lourd que le sien. Est-ce qu'il en aurait parlé à quelqu'un? Ou l'aurait-il gardé pour lui? Très vite, il se rendit compte de l'évidence: bien évidemment qu'il n'aurait rien dit! Et encore moins à sa meilleure amie. Non pas pour le lui cacher mais parce qu'il avait honte, tout simplement. Il était logique que la jeune femme réagisse de cette manière. Et elle avait parfaitement raison, même si elle ne lui en avait pas parlé, elle avait toujours été présente pour lui. Ozzie se sentit soudain mal, pour la première fois depuis son retour. Après tout, il se comportait comme un abruti d'égoïste et ne penser qu'à sa petite personne. Mais comment présenter des excuses pour son comportement alors qu'il n'en avait plus l'habitude? Alors qu'il passait son temps à manipuler les autres pour qu'eux s'excusent. Il ne trouva pas les mots et resta silencieux, arrêtant de dessiner. Il fallait l'avouer, elle avait raison et Ozzie le voyait maintenant. Le jeune homme avait été plus préoccupé par le fait qu'elle lui avait caché quelque chose, occultant leur amitié ainsi que ce qui avait poussé Presley à faire ce qu'elle avait fait. Il tourna la tête et grimaça. Son attitude le dégoutait profondément et il se trouvait complétement idiot. Il avait l'impression de ressembler à la seule personne au monde qu'il haïssait plus que tout: son père. « Tu peux siffler pendant des heures, dessiner, me rire au nez, m’ignorer autant que tu veux. Je ne vais pas partir aussi facilement, pas tant qu’on aura pas eu une véritable conversation, alors comporte toi un peu en adulte et parle au lieu de jouer à ton petit jeu. Parce que si vraiment tu veux jouer Oz, okay j’entre dans la partie, mais tu vas perdre crois-moi .. » dit-elle. Le jeune homme tourna alors la tête vers elle pour mettre son regard dans le sien. Il soupira, comme pour se donner du courage et se lança alors: « Tu as changé. J'imagine que c'est ce qui arrive lorsque l'on part pendant un an sans donner de signes de vie. Les gens.. Changent... » lâcha t-il, presque tristement. Il haussa les épaules avant de regarder un camion qui passait par la fenêtre. « Je ne suis pas parti par pur plaisir, tu sais... ». Il se tourna à nouveau vers elle et eut un petit sourire. Sincère, pour une fois. Il ne voulait pas attirer la pitié ni se plaindre de ses problèmes avec son père mais il voulait se réconcilier avec elle. Son amie lui manquait et il avait besoin d'elle. Même s'il ne lui dirait peut être pas. Pas aujourd'hui du moins. Leur amitié n'était peut être plus ce qu'elle était et il faudrait un peu de temps pour qu'elle renaisse de ces cendres et pourquoi pas, être différente et construire une relation basé sur la tolérance et la sincérité. Cela changerait Ozzie et lui ferait sûrement du bien. « Je crois que je te dois des excuses. Pour mon comportement avant mon départ et pour les remarques que j'ai pu te faire ces dernières minutes. ». Il sourit, une nouvelle fois à Presley. Ozzie resta cependant assis, il ne souhaitait pas se lever et se retrouver tout penaud devant Presley. Ils n'allaient pas se prendre dans les bras quand même? Et pleurer de joie? Bien sûr, cela faisait plaisir à Ozzie mais les déclarations d'amour et les explosions de joie et de bonheur, ce n'était pas réellement son truc. Il prenait déjà beaucoup sur lui en présentant des excuses, il n'allait tout de même pas lui faire un câlin, non? Non, Presley devait se douter qu'il était assez mal à l'aise comme ça, elle n'allait quand même pas en rajouter une couche en le prenant dans ses bras. Il baissa cependant la tête, pas sûr de la réaction de Presley. Il la connaissait bien, mais un an était passé depuis leur dernière discussion et il l'avait remarqué, elle avait changé. Elle était différente et Ozzie trouvait que cela lui réussissait assez bien. Il ne savait pas exactement ce qui avait provoqué ce changement mais admirer de voir qu'elle semblait plus patiente qu'avant et que même poussé à bout, elle parvenait à garder son sang froid et la tête haute. Ozzie sourit et se dit qu'il devrait lui demander d'où provenait ce changement, qui lui serait sûrement bénéfique.



_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Georgie Keily
the light is all but gone.
Georgie Keily

♦ Posts : 7868
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptyLun 28 Juin 2010 - 11:54



Le silence pesant qui s’était installé, semblait nécessaire pour les deux jeunes amis qui ne s’étaient pas revu depuis un peu plus d’un an. Utile parce qu’il leur permettait de se plonger dans leurs pensées, réfléchir à chaque mot, à l’attitude qu’il conviendrait d’adopter. Une réconciliation pouvait être un sujet assez délicat, pour ne pas dire trop compliqué. Presley n’était pas douée lorsqu’il s’agissait de faire amande honorable. Certes elle avait ses tords les avait avoué, mais ne s’en excusait pas vraiment. Que ça soit par fierté ou non, elle savait qu’elle avait fait le bon choix en cachant certaines choses. Comment se sentir en sécurité en étant totalement à découvert, lorsqu’on prenait le risque de donner une image aussi négative de soi-même. Se voir tout les matins, se dégouter chaque jour durant, vivre avec ce boulot, n’était pas chose facile, bien au contraire même. Le dire aurait pu soulager sa conscience. Mais elle savait que non, c’était plus terrifiant qu’autre chose, elle se rappelait que même sous l’emprise de l’alcool, lorsque Rhys l’avait apprit, elle aurait préféré mourir que de croiser son regard. Il avait réussit à lui tirer les vers du nez, et elle n’en était pas fière, elle aurait préféré que tout ça reste bien enterré, jusqu’à ce qu’elle puisse se défaire de ce lourd bagage. Ce fut d’autant plus difficile d’en parler à Sloan, mais si elle voulait espérer la même confiance qu’elle lui accordait, elle avait dut jouer cette carte, et ce ne fut pas chose facile bien au contraire. Surtout après la réaction d’Ozzie, sa crainte s’en voyait renforcée. Encore aujourd’hui, ce passé continue de la mettre mal à l’aise, difficile pour elle de ne pas se sentir souillée après ces quelques années à se vendre, comme si elle n’était qu’un simple jouet dont des hommes riches pouvaient disposer à leur guise. Ce n’était pas non plus facile d’encaisser les remarques mesquines de celui qui fut son meilleur ami, c’était d’autant plus blessant parce que venant de lui. Pourtant lorsqu’elle avait apprit son retour elle n’avait pas hésité un instant, elle devait le voir, s’expliquer, bien qu’elle était consciente de ce qu’elle prendrait dans la tronche. Elle le connaissait plus que bien après tout. « Tu as changé. J'imagine que c'est ce qui arrive lorsque l'on part pendant un an sans donner de signes de vie. Les gens.. Changent... Je ne suis pas parti par pur plaisir, tu sais.. » Effectivement, il avait raison, en un an, bien des choses peuvent se produire. Des choses pouvant facilement influer sur le comportement, la personnalité. En bref tout ce qui s’était passé depuis son départ, avait changé Presley. Elle avait aussi beaucoup prit sur elle pour changer, grandir, devenir plus responsable. Difficile de se gérer, même lorsqu’on en a l’obligation, en vue du résultat, elle se fit la conclusion qu’elle n’avait pas trop mal réussit. Ozzie également avait changé, il avait toujours eu ce côté un peu amer, sauvage en quelque sorte, comme si le reste de l’humanité n’avait pas la moindre importance. Mais il savait être aussi complètement différent, parfois difficile à cerner et pourtant. Mais depuis son retour il semblait l’être constamment. « Un an ça peut être long, et il s’en passe des choses .. Mais pourquoi être partie, et pourquoi revenir maintenant ? » Tant de question, dont elle n’était pas sur d’avoir une réponse sincère et honnête. Peut être lui mentirait-il, et pourrait-elle vraiment l’en blâmer ? Elle avait peut être des circonstances atténuantes face au secret qu’elle lui avait caché. En revanche qu’il n’ait plus confiance en elle était compréhensible, et elle ne lui en voudrait pas pour ça. C’était pourtant, plus fort qu’elle, elle espérait des réponses, et même si elle n’était pas sur qu’il finisse par pardonner ses cachoteries, elle continuait d’espérer pouvoir retrouver son ami. « Je crois que je te dois des excuses. Pour mon comportement avant mon départ et pour les remarques que j'ai pu te faire ces dernières minutes. » Un sourire s’élargit lentement sur ses lèvres. Elle n’en espérait pas tant, et elle ignorait comment un tel retournement de situation pouvait être possible, mais elle n’irait certainement pas s’en plaindre. « Je ne les refuserais pas. Mais c’était quand même bien envoyé. » Lui dit-elle en conservant son sourire et en plongeant son regard dans le sien. Elle n’allait pas non plus lui sauter dans les bras, bien qu’elle soit câline les effusions d’affection n’était pas au gout du jeune homme et ça elle le savait depuis bien longtemps. Bien qu’il lui soit arrivé souvent de se jeter sur lui, par pur plaisir pour l’emmerder, c’était pas vraiment le moment. Et elle avait préféré une phrase évasive, à laquelle, elle était sûr, qu’il comprendrait « Excuses acceptés, contente de te revoir etc etc .. » Dit-elle en levant les yeux au ciel, petit sourire en coin. Se levant de son bureau sur lequel elle prenait appui, elle fit quelque pas dans la pièce, ne se dirigeant pas dans une direction précise pour autant. « Je suppose que j’ai raté pas mal de choses depuis le temps. » elle marqua une pause, fixant le sol, un peu hésitante quant à la demande qu’elle s’apprêtait à formuler. « ça te dirait qu’on se voit plus tard ? Histoire qu’on se fasse un petit résumé ? »



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie EmptySam 3 Juil 2010 - 21:14




« Un an ça peut être long, et il s’en passe des choses .. Mais pourquoi être partie, et pourquoi revenir maintenant ? » Ozzie haussa les épaules. Ça, ça ne regardait que lui. Du moins, pour la partie qui concernait son retour. Bien évidemment, il allait lui répondre mais en n'étant pas complétement honnête. C'était assez idiot de sa part, sachant qu'il venait presque de faire carrément la morale à son amie parce qu'elle n'avait pas complétement été honnête avec lui. Cependant, c'était différent. Lui ne comptait pas en parler ni révéler les raisons de son retour. Jamais. On le jugeait déjà pour ses petits dealess alors là dessus, il n'osait même pas imaginer lorsque l'on apprendrait le pourquoi du comment il était de retour à Ocean Grove. Autant ne pas prendre le risque d'ébruiter cette histoire et la garder pour lui. Il haussa les épaules une nouvelle fois avant de dire, le plus calmement possible et en tentant d'être sincère pour ne pas éveiller les soupçons de Presley et une nouvelle prise de tête. « Je me suis fais viré de mon boulot et il est donc arrivé à un moment où je me suis retrouvé sans ressources.  ». Ce n'était pas totalement faux, bien que ce n'était pas la véritable raison. Mais tant pis. Après tout, elle n'allait surement pas le lui reprocher et le blâmer de ne pas avoir été honnête si elle venait à apprendre les raisons de son retour – autrement dit, jamais, si bien qu'Ozzie était parfaitement en sécurité sur ce côté là. Personne n'était au courant, personne n'allait donc le faire chanter ou révéler ce qu'il avait fait. Parfait! Ce n'était pas réellement un problème de confiance, mais plutôt de tolérance et de jugement. Et même s'il n'avait pas parlé à Presley depuis plusieurs mois, il savait qu'elle était une personne de confiance. « Je ne les refuserais pas. Mais c’était quand même bien envoyé. » dit-elle. Ozzie releva le tête et observa de ses yeux bleus son amie. Elle souriait, si bien que le jeune homme se mit à sourire aussi. C'est vrai, elle avait plutôt raison. Ces petites piques étaient plutôt pas mal et méritées, même si Ozzie devait l'avouer, elles étaient malgré tout injuste envers Presley. Heureusement pour lui, elle ne semblait pas en prendre compte si bien qu'il sourit, avec l'envie de lui en remettre plein la poire. « Excuses acceptés, contente de te revoir etc etc .. ». Un nouveau sourire naquit sur le visage d'Ozzie qui dévoila ses dents blanches. Remarque plutôt amusante et il fut heureux de voir qu'elle n'allait pas s'approcher de lui, le prendre dans ses bras, se mettre à pleurer et dire à quel point elle était heureuse de retrouver son meilleur ami, que plus jamais ils ne se quitteraient. La boule qu'il avait dans le ventre parce qu'il appréhendait de devoir avoir un contact physique avec elle s'évapora aussitôt, si bien qu'il se décrispa un peu sur sa chaise. « Je suppose que j’ai raté pas mal de choses depuis le temps. ». En effet, pas mal de choses. Rien de très important, puisqu'il avait coupé les contacts avec tout le monde à Ocean Grove. Si quelqu'un avait raté des choses, c'était plus lui. Il hocha cependant la tête en signe qu'acquiescement et avant qu'il puisse lui retourner la question, elle prit la parole une nouvelle fois: « Ça te dirait qu’on se voit plus tard ? Histoire qu’on se fasse un petit résumé ? ». Ozzie sourit une nouvelle fois et fut agréablement surpris d'avoir envie de retrouver son amie autour d'un café pour parler de tout et de rien, comme au bon vieux temps. Bien sûr, il trouvait ça assez étrange de renouer avec elle alors que ça faisait un an qu'il ne lui avait plus adresser la parole. Et même en Thaïlande, il avait éprouvé le manque de son amie mais jamais, au grand jamais, il n'aurait prit le téléphone ou se serait connecté pour la contacter. Si elle lui envoyé un mail, il l'aurait probablement supprimé avant de l'ouvrir. C'était comme ça qu'il fonctionnait. Une fois qu'il décidait de ne plus vous adresser la parole, il fallait s'accrocher pour pouvoir lui reparler. Mise à part son attitude froide et agaçante, les paroles blessantes qu'il crachait tel du venin, vous n'obtiendriez plus rien. « Oui, bien sûr. On se tient au courant par Facebook? Ou envoie-moi un message, je suis libre comme l'air en ce moment. » Ce qui était entièrement vrai. Il venait juste de rentrer et ne compter pas reprendre les cours. D'ailleurs, il allait sûrement arrêter pour faire... Absolument rien. Il sourit et raccompagna son amie à l'étage d'en dessous puis, vers la porte d'entrée. Il s'appuya contre le mur en la regardant une nouvelle fois puis, finit par dire, calmement: « Jamais je n'aurais crû te reparler un jour. Tu as de la chance, le décalage horaire me détraque encore l'esprit. Tu devrais partir avant que je ne change d'avis. » Il gloussa bêtement à sa réflexion et ouvrit la porte. Presley sortit, le sourire aux lèvres aussi avant de reprendre son footing sous le regard amusé d'Ozzie. Comment pouvait-on s'infliger une telle torture aussi tôt le matin?


SUJET TERMINÉ



_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Contenu sponsorisé





N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1564; WHAT ABOUT NOW ?! |ozzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-