AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 OUT OF SIGHT, OUT OF MIND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




OUT OF SIGHT, OUT OF MIND Vide
Message(#) Sujet: OUT OF SIGHT, OUT OF MIND OUT OF SIGHT, OUT OF MIND EmptyMer 28 Avr 2010 - 0:01



    OUT OF SIGHT, OUT OF MIND.
    PARFAITE & CALEB.

Caleb avait enfin décidé à prendre son temps, à prendre du temps pour lui ou presque... Alors qu'en ce moment tout était que stress, occupations professionnelles et personnelles pour l'ouverture de son garage et pour l'arrivée du bébé qui approchait à grands pas, il avait décidé ce jour-là de prendre un jour de congé de tout, simplement pour lui pour personne d'autres, ni amis, ni petite amie, ni boulot. Il en avait parlé à Bonnie, qui était tout à fait d'accord. Elle avait elle aussi beaucoup de choses à faire et ne pas avoir Caleb dans les pates lui enlèverait sûrement un poids des épaules. C'était une pensée plutôt dure mais c'était ainsi. Caleb aujourd'hui avait décidé de faire une grasse matinée, ce qu'il faisait souvent au Canada (travaillant très peu le matin) avait été des moments rares à Miami. Il avait soudainement dut se lever tôt et travailler très dur, beaucoup trop dur pour quelqu'un qui n'avait pas travaillé autant depuis longtemps. Peu importe, aujourd'hui il devait ne penser qu'à lui à rien d'autre (même si évidemment, c'était difficile), quand il se leva, la maison était silencieuse et vide. Bonnie était déjà dehors, donnant sûrement un coup de pouce à Jane malgré son congé de maternité. Pour une fois Caleb ne se plaignit pas, il avait sentit qu'il lui fallait de l'activité. Caleb se leva donc, il se prépare un café, le but devant une l'émission du midi à la télévision. Quand elle fut fini, il se leva, prit sa douche et se prépara pour une petite sortie en solitaire. Il décida alors de passer au centre commercial - ce qu'il faisait très rarement, en effet, il détestait faire les boutiques et tous ce genre de choses. Accompagner Bonnie faire du shopping était un vrai calvaire et la plupart du temps, il restait dix minutes, puis décidait de l'attendre dans la voiture à écouter de la musique. C'était pour ça que Bonnie n'espérait vraiment plus rien de Caleb et préférait demander à ses amies quand il s'agissait de faire du shopping. Mais aujourd'hui il avait décidé de faire un tour du côté des rayons enfants. Il avait beau décidé qu'aujourd'hui serait un jour où il ne penserait à rien, il voulait tout de même penser à son enfant qui allait arriver. Il ne connaissait pas encore le sexe du bébé, Bonnie avait décidé que la surprise serait plus excitante, Caleb ne s'était pas plaint, il pensait la même chose, mais il avait déjà l'idée du vêtement qu'il voulait derrière la tête. Caleb attrapa rapidement les clefs de son 4X4 et les glissa dans sa poche, sortit de la maison et prit le chemin de la ville. Il s'engagea dans le parking souterrain du centre commercial, sortit de la voiture et rejoignit l'allée des boutiques. Il avait dans la tête une seule exactement ce qu'il voulait. Il entra dans plusieurs boutiques, mais aucune ne possédait ce qu'il voulait, il entra alors dans une boutiques de vêtements pour hommes, enfants et femmes et se dirigea vers le rayon pour enfants, près de celui pour femmes. Il trouva alors son rayon du bonheur. Il s'approcha du rayon et prit entre ses mains le maillot de basketball de l'équipe de Toronto au Canada. Ses yeux alors se mirent à briller, tellement il imaginait son enfant porter cette merveille, il regarda alors autour de lui, aucune vendeuse dans les parages et il décida d'appeler Bonnie pour lui demander conseil sur la taille la plus appropriée à prendre. Il chercha son numéro dans le répertoire et appuya sur la touche verte. Elle répondit. « Bonnie, je suis dans une boutique et je pense prendre quelque chose pour le... bébé. Je prends une taille de nouveau né ou tu penses que c'est mieux qu'il puisse le mettre un peu plus tard ? » demanda-t-il d'une voix d'enfant tellement il était excité à l'idée d'acheter le maillot. Bonnie prit un moment pour réfléchir. « Prends-le un peu plus grand. » conseilla-t-elle avant de continuer. « Qu'est-ce que tu vas lui prendre ? » demanda-t-elle avec curiosité. Caleb répondit précipitamment. « Un ensemble de l'équipe de BasketBall de Toronto. » répondit-il un énorme sourire sur les lèvres. « Mais Caleb ! Tu ne sais même pas si c'est une fille ou un garçon ! » s'exclama-t-elle. Caleb fit un signe négatif de la tête, comme s'il avait pensé à tout. « Peu importe, que ce soit une fille ou un garçon, il portera cet ensemble fièrement. » dit-il tout aussi fièrement. Puis son regard se fut soudain attiré par quelqu'un, par une femme, une femme qu'il avait l'air de connaitre, mais c'était impossible... Que faisait-elle ici ? Caleb n'entendit pas les plaintes de Bonnie au téléphone et décida de raccrocher. « Bonnie... j'te rappelle... » dit-il distrait par cette femme. Il raccrocha aussitôt puis marcha lentement vers le rayon pour femmes, l'ensemble de basket toujours dans les mains. La petite blond devant lui lui rappeler énormément Parfaite... Il posa alors une main sur l'épaule de la jeune femme, qui se retourna aussitôt. Il fut surpris de constater que c'était bien elle, ses sourcils se haussèrent, montrant son incompréhension et il remarqua que Parfaite était tout aussi surprise que lui. « Parfaite... » souffla-t-il pour lui-même, toujours surpris. Il la fixa ainsi sans dire un mot avant de reprendre ses esprits et de faire comme si rien n'était. Et pourtant elle devait en savoir des choses sur son compte qui pourrait le mettre dans de beaux draps. Il décida alors d'esquisser un sourire. Il se demandait comment réagir, la prendre dans ses bras ? Non. Peut-être avait-elle changé et peut-être ne le voyait-elle pas comme elle le voyait il y a des années de cela. « Je suis surpris de te croiser ici... » finit-il par avouer. Il constata qu'elle avait énormément changé. C'était une vraie femme à présent. Une vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




OUT OF SIGHT, OUT OF MIND Vide
Message(#) Sujet: Re: OUT OF SIGHT, OUT OF MIND OUT OF SIGHT, OUT OF MIND EmptyLun 3 Mai 2010 - 21:05

Pendant la période ou Basil était partit voir sa mère à Londres, la jeune Garbage était partit vivre chez son frère. Tous les matins elle lui préparait le petit déjeuné ainsi que les différents repas de la journée, elle avait même pris l’habitude de prendre le thé à 17 heures… Ce matin là, Tyler avait poussé sa sœur dehors en lui disant clairement.

« Écoute petite sœur, Basil ma fait promettre de m’occuper de toi et de te sortir un peu… Je veux que tu ailles faire les boutiques aujourd’hui !! »
« Tyler !! Je te connais par cœur, n’oublie pas que je suis ta sœur, nous sommes jumeaux et je reconnais ce visage !! Toi tu as un rendez-vous !! » Parfaite se mis à sourire, puis à rire. « Je la connais ? »
Tyler ne dit plus rien, il devenu rouge puis articula un nom. « Marcia Woodsen », Parfaite fit une petite mine puis demanda.
« La fille qui est présidente du club de journaliste et à toujours ? »
« Oui… »
« Oh !! Je voie !! J’en dis pas plus… Bonne journée petit frère. »

Parfaite quitta donc l’appartement pour se rendre au centre commercial, elle avait mis un certain temps à ce rendre dans l’immense centre car elle avait différent point important à faire avant. Elle devait voir son producteur qu’il lui avait reporté la date de son concert, son single était dans le top 50 depuis environ un mois, et son contrat commençait doucement à augmenter. Elle avait de plus en plus de proposition pour divers produit sa popularité commencé doucement à grimper. Ce n’était pourtant pas cela qui pouvait la changer, non elle avait fait sa gosse de riche pendant des années, elle avait fait la garce, l’argent ne pouvait lui monter à la tête. Elle avait expliqué à son manager, qu’elle avait fait la rencontre d’un réalisateur qu’il lui propose une audition pour pouvoir avoir un rôle ans un petit film, elle attendait simplement d’être rappelée. Après avoir signé quelques papiers, elle repris la direction de la sortie pour enfin se rendre dans les galeries marchandes, regardant autours d’elle, le nombre de fois qu’elle avait fait les différents magasins en faisant souffrir chaque vendeuse pendant sa période « d’adolescence » elle avait passé un après midi dans chaque magasin à s’excuser pour toutes les années de calvaires qu’elle leurs avaient fait subir. Aujourd’hui elle avait quelques connaissances dans pas mal de magasin et certaine des vendeuses, avait fait de la publicité au moment de la sortie de l’album de la jeune fille, elle avait trouvé cette attention touchante et avait alors décidé, avec la fortune qu’elle avait eu par l’héritage de sa grand-mère de construire une boutique de musique, elle était en construction, elle avait décidé avec son frère de construire cette boutique, pour « plus tard » ou si sa carrière devait s’arrêter net, elle n’avait pas spécialement besoin de travailler, mais elle voulait avoir quelques choses qu’il lui permettait de se sentir utile et de faire quelque chose dont elle pouvait être fière. Elle regardait de loin l’avancement des travaux, et rentra dans un magasin et s’aventura dans les vêtements, pour dénicher quelques vêtements pour « les deux hommes de sa vie » Tyler et Basil, qui par moment avaient de sacré problème au niveau de leurs vêtements, des couleurs qui n’allaient pas ensembles, ou des matériaux complètement ringard, cela ne pouvait pas se faire d’avantage ! Parfaite avait donc agit et une fois par mois elle achetait quelques bricole pour leurs armoires. Elle s’arrêta alors devant l’étalage ou plusieurs vêtement pour bébé étaient entreposés, elle venait de perdre un enfant dans une fausse couche, mais avait compris également à ce moment là qu’elle voulait devenir mère. Elle était jeune, elle avait le temps, mais le fait d’avoir perdu cette enfant lui avait naitre une envie nouvelle en elle, et passer devant ses vêtement tous plus petits les uns que les autres la fis sourire, elle était émerveillée. Elle n’avait pas vraiment l’habitude qu’on vienne la déranger pendant son shopping, alors elle se retourna ne reconnaissant pas la voix, ce n’est qu’en voyant la carrure imposante du jeune homme qu’un sourire sur ces lèvres se dessina.

« Caleb !! »

Elle s’approcha de lui avec un grand sourire, son premier amour de jeunesse. Il était souvent en visite chez elle avec son grand frère, elle avait été amoureuse, mais n’avait jamais voulu avouer ce qu’elle ressentait elle était bien trop jeune, bien trop timide… C’est après cela qu’elle avait décidé de montrer son « coter garce » ne pouvant plus passer sur ceux qu’elle voulait, elle avait donc décidé d’attaquer.

« Si tu es surpris de me voir ici ? Que devrais-je dire de toi ? Le grand Caleb dans le rayon des bambins ? »

La jeune femme avait un sourire aux lèvres et regardait de haut en bas son amour de jeunesse, il avait pas a dire, le fait de vieillir l’avait rendu encore plus séduisant.
Revenir en haut Aller en bas
 

OUT OF SIGHT, OUT OF MIND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Bayside Street & Ruelles-