AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Partagez | 
 

 ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Vide
Message(#) Sujet: ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » EmptyMar 27 Avr 2010 - 23:02

▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » 005011 ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Sans_t21
GRACE CAVENAUGH & TRAY RANNIGAN



« She will fight always for love »

    Avril 2011. 15h06. Vingt-sept degrés. Une chaleur a faire crever plus d'un rat.. Un déménagement qui bat son plein et surtout, un nourrisson d'à peine trois mois dont il faut surveiller l'hydratation. « Tiens, mon amour.. » murmurait la mère en se penchant sur ce dernier, en larmes. Donnant un biberon d'eau à son enfant, la jeune femme s'accordait enfin une pause. Parcourant les routes depuis maintenant deux bonnes heures, Grace Cavenaugh menait à bien son rêve californien dans l'espoir d'accéder très prochainement à la riche bourgade d'Ocean Grove. Ville réputée pour ses habitants huppés et ses nombreux divertissements, l'endroit avait été idéale pour débuter une carrière professionnelle. Tout comme pour autre chose.. Il était la véritable cause de sa venue en Californie. Lui seul, était la raison pour laquelle Grace avait quitté son Kansas natal. L'amour n'avait pas de frontière, même si près d'un an s'était écoulé depuis leur rupture. Douze mois de solitude et d'intenses remords.. Rien de tout cela ne serait arrivé si Cavenaugh n'avait pas couché avec un autre homme, sous leur toit. Un jeunot inintéressant et vaniteux qu'elle avait attiré dans ses filets depuis la boite de striptease où elle bossait avant sa grossesse. Un objet, en vérité. Un pantin qu'elle avait somptueusement manipulée pour un peu de tendresse et d'attention. Ce que Tray Rannigan ne lui avait jamais donné. Si elle regrettait son geste ? Absolument. Mais n'espérez pas l'entendre avouer. Mademoiselle est bien trop fière.. Tout comme son cher ex-mari. Intéressé qui deviendrait surement vert lors de la visite de Grace. Un instant que cette dernière savourera pleinement.

    Ainsi, le moteur de l'énorme 4x4 reprenait son court. 21h03. La nuit tombait tout juste sur la Californie. Bienvenue à Ocean Grove. Un immense panneau ornait le bord de route en l'intention d'accueillir la petite famille. Grace souriait, posant un œil maternel sur le petit ange endormi à ses côtés. Une journée désagréable pour un si bon final.. « Tray Rennigan, j'arrive.. ». Cavenaugh appuya de plus belle sur l'accélérateur, conquise. Ne passant pas inaperçu au volant de cette grosse berline, une Cadillac Escalade de couleur blanche, c'est sans une réelle perte de temps que l'insolente et sa fille, pénétrèrent dans le quartier résidentiel le plus convoité de la ville. Lemon Street. De grandes maisons à en perdre la vue. Des voitures de luxe à en oublier la raison. Mais dans cette avenue à en concurrencer les Champs Elysées, l'attention de la danseuse s'attardait sur une propriété des plus lumineuses, en cette soirée. Occupée par une dizaine de déménageurs depuis la matinée, la demeure suscitait l'attention de tout les habitants. Qui était la fortunée qui habiterait au N°4089 ? Cette immense villa blanche à l'impensable superficie et au portail doré ? Britney Spears, Pamela Anderson, Madonna ? Presque.. (aa). Grace n'en serait pas moins jalousée. C'était certain.

    La brunette était absolument joyeuse à la vue de cette nouvelle acquisition. Mais ses pensées furent bien vite accaparées par l'envie profonde d'aller à la rencontre de son voisin. Non, pas le cinquantenaire à la perversité fracassante et aux idées malsaines qui veillait à sa fenêtre, mais le jeune avocat de 27 ans résident dans la maison voisine et qui, rentrant chez lui dans son impeccable voiture, faisait irruption dans l'allée. Le reconnaitre ne prit qu'une seconde à Grace. Accélérant afin de lui couper la route, ce fut dans une queue de poisson des plus risquées que Cavenaugh le dépassa, veillant tout de même à ne pas causer d'accident - Pearl était là. S'arrêtant adroitement devant sa propriété, la jeune femme vint descendre de son véhicule afin de poster au milieu de la route. La tête haute et les bras croisés contre sa poitrine, Grace observait son ex-mari revenir vers elle non sans un sourire sadique sur les lèvres. Que lui passait-il par la tête ? Était-elle folle ? Non, pas du tout.. Il était juste question d'être accueillie comme il se devait. Lui ayant laisser un message vocal plus tôt sur la route, Grace avait espérer le voir répondre. Mais non. Rien.. Tray Rennigan subirait donc ses foudres. Après tout, ce n'était pas comme si c'était la première fois.. La berline postée à quelques centimètres de ses pieds, Cavenaugh contournait cette dernière afin de s'accouder au bord de la fenêtre. « Et bien.. » souffla-t-elle, joueuse. « Tu ne m'embrasse pas ? ». Grace se mordit la lèvre inférieure avant d'introduire un bras à l'intérieur de l'habitacle, y éteignant le contact. « Je t'ai laissé un message, jeune homme. Pourquoi ne m'as-tu pas répondu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » EmptyLun 17 Mai 2010 - 1:00


EH BIEN, TU NE M'EMBRASSES PAS ?

grace cavenaugh & tray rannigan
▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Nqoe11 ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » J7ujae


Où était donc passé ce foutu dossier ?
Cela faisait une heure que Tray patientait, les pieds posés sur son élégant bureau d'acajou, pianotant sur Facebook alors qu'il avait demandé à maintes reprises à sa secrétaire de lui apporter un dossier sur lequel il était censé travailler – après tout, s'il était avocat, c'était bien pour défendre des gens. Du moins, en théorie. Tray évitait en général autant que possible les obligations du métier, préférant s'adonner à ce qu'il aimait : la musique, le cinéma et les femmes. Son cabinet ne venait qu'en quatrième position, et encore, il espérait toujours trouver quelque chose à faire passer avant ses clients plus ou moins criminels. Soupirant et scrutant sa montre Cartier, Tray s'apprêta à appeler pour la trentième fois sa secrétaire pour réclamer le dossier sans lequel il se verrait condamné à glander jusqu'à la fin de la journée. Au moment où il voulut appuyer sur la touche de numérotation rapide, le téléphone se mit à sonner. Tray décrocha aussitôt, l'impatience clairement perceptible dans sa voix aux intonations habituellement douces et charmeuses.

- Ah ! Quand même, j'allais finir par m'endormir ! Vous avez trouvé le dossier, j'imagine ?
- Désolée, monsieur, je ne vous appelle pas pour ça. Il y a quelqu'un au téléphone pour vous. Une femme. Elle dit devoir vous parler urgemment. Je vous transmets l'appel ?
- Est-ce qu'elle a eu l'amabilité de vous donner son nom ?
- Elle prétend être votre ex-femme... Cavenaugh, je pense.
Tray fronça les sourcils. Il avait bien dit à Grace de ne l'appeler en aucun cas, sauf s'il s'agissait d'une urgence extrême, et que si tel était le cas, elle devait l'appeler directement sur son portable – qui était éteint. Euh... Dites-lui que je n'ai pas le temps de lui parler.
- Je prends un message ?
- Peu importe, comme vous voulez. Je m'en fous, trouvez-moi juste ce dossier d'accord ? Et dépêchez-vous, j'en ai vraiment besoin.
- Très bien, monsieur. Je vous appelle dès que je l'ai.


Tray raccrocha en soupirant, retourna à son MacBook mais perdit bien vite son intérêt pour la page Facebook ouverte devant lui. Pourquoi Grace avait-elle appelé ? Certes, il était intrigué par la raison de cet appel : Grace avait, pensait-il, bien compris qu'il ne voulait pas qu'elle téléphone et avait donc toujours plus ou moins respecté le deal. Elle devait donc forcément avoir quelque chose d'important à lui dire... À moins que Tray ne se fasse des idées et que Grace ait tout simplement fait preuve, une fois plus, d'excentricité. Il la connaissait, il savait qu'elle pouvait faire des choses qu'elle ne devait pas faire, sans aucune raison apparente ou valable. Peut-être ferait-il mieux de tout simplement ne pas se soucier de cet appel... S'il avait une quelconque importance, il le découvrirait bien tôt ou tard.

Le jeune avocat rentra chez lui plus tôt que prévu – on n'avait toujours aucune trace du dossier, qui semblait tout bonnement avoir disparu, et quitte à passer son temps sur Facebook, au moins le faire chez soi, sans devoir porter de trois-pièces et être à la merci de ses employés qui l'appelaient pour un rien. Au volant de sa BMW, Tray rentra rapidement à Ocean Grove, évitant comme il savait si bien le faire les grands axes de Miami, où les embouteillages s'étiraient sur des kilomètres. Tray fut bien rapidement de meilleure humeur en pensant à la maison qu'il allait retrouver, la douche qu'il s'apprêtait à prendre, le film qu'il regarderait, le plat déjà préparé qu'il mangerait devant, son chat à sa gauche, comme toujours. Les soirs où il rentrait du travail et n'avait pas de concert ou de sortie de prévu, Tray se comportait en véritable ermite, et cela lui plaisait bien. Lorsque Tray entra dans Lemon Street, la rue où il résidait, son esprit était déjà en train de réfléchir au film qu'il visionnerait ce soir, et s'il restait encore des nouilles instantanées. Aussi ne faisait-il pas vraiment attention à la route – Lemon Street n'était pas un axe très fréquenté, et les gens y dépassaient rarement les 30 kilomètres à l'heure. Il est donc facile d'imaginer la surprise qu'il ressentit lorsque soudainement, une grosse berline jaillit de nulle part et lui barra le passage. Tray eut tout juste le réflexe de freiner, faisant crisser ses pneus. Il n'y eut pas de dommages, mais Tray fut aussitôt mis d'une humeur massacrante – qui donc pouvait être assez stupide ou en vouloir suffisamment à la vie de Tray pour conduire comme ça ? La réponse était bien plus évidente qu'il ne le pensait... Car à peine eut-il baissé totalement sa vitre, histoire d'engueuler l'imbécile qui avait failli lui foncer dedans, qu'il vit une silhouette familière sortir de la berline et s'approcher de la BMW. Tray haussa les sourcils en reconnaissant son ex-femme. Voilà donc pourquoi elle avait appelé. Que faisait-elle ici ? Grace s'arrêta près de Tray, s'accoudant à la portière, un sourire qu'il ne connaissait que trop bien aux lèvres. Eh bien... Tu ne m'embrasses pas ? Tray serra les dents, pinça les lèvres. Son agacement avait décuplé lorsqu'il avait reconnu Grace, mais ce sentiment ne faisait qu'augmenter au fur et à mesure que celle-ci parlait. Tu ne m'embrasses pas ? Avant qu'il ait eu le temps de réagir, elle avait déjà glissé sa main dans l'habitacle et coupé le contact. Tray haussa davantage les sourcils. Elle voulait donc jouer... Je t'ai laissé un message, jeune homme. Pourquoi ne m'as-tu pas répondu ? Tray soupira, fit signe à Grace de bouger et ouvrit la portière. Il n'aurait donc jamais la paix... Il sortit de sa voiture, déployant toute sa hauteur en face de son ex-femme, dont la moue ne présageait rien de bon.

- Grace, soupira-t-il, pourrais-tu m'expliquer ce que tu fous ici ? Je pensais avoir été clair, je ne veux plus te voir. Il marqua une pause, puis continua, une once de sarcasme dans la voix : Tu ne m'en voudras pas si je ne te fais pas la bise ? Je ne voudrais pas donner de fausse impression...


La froideur et l'antipathie étaient perceptibles dans chacune des phrases de Tray. Certes, il s'était entendu à merveille avec Grace pendant quatre ans. Mais là, sa venue le faisait foncièrement chier. Il ne comprenait rien à rien, et cela ne faisait que l'énerver davantage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » EmptyVen 16 Juil 2010 - 15:26


▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » 005011 ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Sans_t21
GRACE CAVENAUGH & TRAY RANNIGAN

« She will fight always for love »
    Il ne fallait pourtant pas rester sur tant d'illusions..
    Grace avait toujours crains son ex-mari. Autrefois, un simple haussement de voix durant une engueulade l'aurait parfaitement pétrifiée, bien que Tray n'ai jamais été violent envers elle. Seule sa prestance suffisait à la faire redescendre de son nuage. De sa folie. Mais, aujourd'hui était un tout autre jour. La brunette était à présent dotée d'une très grande force. D'un caractère imperceptible ▬ quasi inconscient ▬, sa maternité l'avait totalement transformée. Après son divorce, la jeune femme s'était sentit véritablement abandonnée et mal aimée. Elle, qui, avait perdu toute confiance en sa féminité et en son emprise sur son mari ▬ chose qui l'avait dès lors poussée à céder à l'adultère ▬, s'était donc sentit renaitre dès la naissance de son bébé. A présent, Cavenaugh se sentait revivre. Belle. Désirable. Épanouie. Presque heureuse.. Même si la brunette ne laisserait jamais cette souffrance paraitre.

    EDIT.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » ▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ (N°4089) : « Et bien ? Tu ne m'embrasse pas ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-