AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyVen 23 Avr 2010 - 19:06

Présent à Miami pour une seule et simple raison, Lucas avait déclenché un véritable raz-de-marée qu'il ne savait plus contrôler à l'heure actuelle. Apprendre qu'il n'était pas l'aîné, une vérité qu'il aurait préféré entendre autrement. Ecouter aux portes n'était pas son genre. Il avait l'habitude d'entrer dans le bureau de son père sans frapper à la porte, ce qui ne plaisait pas à Jeremiah qui lui avait fait plusieurs fois la remarque mais il ne les avait jamais prise en compte, ce qu'il aurait peut-être dû faire. Une conversation téléphonique dont il n'avait rien manqué. La suite avait été dramatique. Le jeune homme voulait des informations, des réponses à toutes les questions qui, en l'espace de quelques minutes, avaient germées dans son esprit. Très discret sur ce qu'il accepta de lui dire, l'avocat restait très secret sur sa vie. Son fils s'y était habitué mais il ne pouvait accepter ce qu'il avait appris. Il souhaitait connaître son frère aîné. Un inconnu entrerait dans sa vie, sans qu'il n'ait rien demandé, il ne l'accepterait peut-être même pas. Après tout, il n'avait jamais vu un inconnu tourner autour de la maison, c'était peut-être un choix de la part des deux hommes de ne pas avoir de lien entre eux. Lucas faisait-il une bêtise à ce moment ? Etait-ce réellement une bonne idée de rechercher activement le premier fils de son Jeremiah ?

FLASH-BACK

Le jeune homme monta les escaliers rapidement, sans se retourner. Son père, apparut dans le hall d'entrée, levant les yeux afin de regarder Lucas, de dos. Il haussa le ton : “Je t'ai dis que tu n'irais pas à Miami !„ Une réponse sèche et peu respectueuse fracassa les oreilles de géniteur : “Ta gueule ! J'ai 22 ans, je fais ce que je veux !„ Les femmes de la maison n'étaient pas présentes. Elles avaient décidé d'aller passer une après midi dans le Centre ville, ensemble. La dispute ne pouvait être entendue, une chance pour les hommes. Une porte claqua. Le jeune adulte, dans sa chambre, prit un sac qu'il déposa sur son lit défait. Il ouvrit quelques tiroirs et son armoire, sortant quelques vêtements qu'il plaça dans ce fameux sac à dos, ne prêtant pas attention à la façon dont il les plaçait. Ils étaient touts, sauf pliés, une fois qu'ils avaient été choisis pour partir en voyage. Seul, le jeune homme parlait sur un ton sec afin de s'extérioriser : “Il le cache durant des années et maintenant que je le sais, je veux rencontrer ce garçon ! Peu importe si ça lui plait ou pas. Après tout, il n'a jamais vraiment fait attention à moi ! Que je sois ici ou à Miami, il ne verra même pas la différence !„ Le père du garçon ouvrit la porte doucement. Il entra doucement, s'arrêtant sous le chambrant, croisant ces bras sur son torse. Il regarda son fils un instant, un sourire insouciant aux lèvres : “Et une fois que tu seras à Miami et que tu l'auras rencontré, tu comptes faire quoi ?„ Stoppant toutes activités, Lucas se releva, posant ses mains sur ses hanches. Haussant les épaules, son regard s'assombrit : “Je reprendrais mes études, je me trouverais un boulot, j'irais peut-être me prostituer. Tu ne sais pas à quel point mon corps peut me rapporter gros !„ Jeremiah s'approcha rapidement, giflant la chaire de sa chaire. Il se retourna, prenant la direction de la porte. Sa main enlaça la poignée qu'il tira doucement : “Recommences avec ces bêtises et ça ira mal pour toi Lucas !„ Avant d'être à nouveau enfermé, seul, dans sa chambre, il réussit à se faire entendre par son père : “Demain je pars !„

FIN FLASH-BACK

L'adresse était une chose difficile à trouver. Lucas c'était rendu au commissariat mais la classement de ces données étaient clairs : confidentiels. Il ne pouvait compter que sur lui et les informations qu'il possédait. Son frère aîné se prénommait Ozzie et sa mère Winona. Mieux que rien mais avec ça, il n'était pas sur d'aller bien loin. Il ne possédait aucune photo et ne connaissait rien d'eux. Dans quoi s'était-il lancé ? Malgré les difficultés, il voulait, il allait réussir. Baisser les bras, une habitude qu'il ne possédait pas. Le jeune homme eut quelques discussions avec quelques personnes mais le résultat fût désobligeant. Etait-il seulement connu dans cette ville ? Quitter cet endroit. En direction de son véhicule, il y entra et le démarra. Le carreau ouvert, il parcourut Miami sans but précis et s'arrêta dans une rue, au hasard. Garer, il se promenait depuis plusieurs minutes lorsqu'il décida d'interpeler un jeune homme, louche dans son genre : “Salut ! Dis, tu pourrais m'aider ?„ Un sourcils arqué, il regarde Lucas étrangement : “Qu'est-ce que tu m'veux ?„ “Je suis à la recherche d'un garçon, il s'appelle Ozzie, tu le connaîtrais pas ?„ Il leva les yeux : “Ozzie ? Ozzie... Si ! Mais c'est pas par-ici que tu le trouveras !„ Un léger sourire apparut sur le visage de Lucas, heureux de savoir que ces recherches aboutiraient à un moment ou à un autre : “Où alors ? Où je peux le trouver ?„ “Il doit sans doute habiter Apple Road ou Lemon Street ! Il a une bonne tête pour vivre dans ces quartiers.„ Chose habituelle pour lui, il enlaça un court instant ce garçon avant de partir en direction de sa voiture. Le jeune homme qui venait de l'aider voulut le repousser mais il était déjà trop tard, Luke avait disparut.

Trouver ces deux rues fût un calvaire. Heureusement, plusieurs personnes lui étaient venu en aide, sans quoi il tournerait encore dans Miami, sans savoir où il allait. Devant une porte d'entrée, il sonna. Une femme âgée apparut. Souriante, elle possédait un regard interrogateur : “Bonjour jeune homme.„ Exciter, il se trouvait peut-être devant la maison de son frère aîné : “Bonjour Madame. Je suis désolé de vous déranger mais je suis à la recherche d'un garçon, Ozzie. Sa mère se prénomme Winona...„ “Tu t'es trompé d'adresse mon garçon. Ils vivent plus haut, au 1564„ Tournant les talons, un grand sourire aux lèvres, il cria à cette femme tout en quittant la propriété : “Merci beaucoup, vous venez de faire de moi un homme heureux !„ La femme âgée ferma la porte, ne comprenant pas vraiment ce qu'il venait de se passer. Lucas chercha après la maison. Il finit par la trouver et s'approcha. Allait-il y aller ou ferait-il mieux de revenir plus tard ? Etait-ce vraiment une bonne idée de faire ça ? Après tout, il n'était qu'un inconnu pour ce fameux Ozzie. Lui, de part les dires de son père, savait qu'il existait mais, ce garçon, connaissait-il son existence ? Trop tard, il venait de poser son doigt sur la sonnette et d'appuyer. Debout, face à la porte, il était impatient de voir la tête de son frère aîné. Les nœuds commençait à se faire sentir au niveau de son estomac, que pourrait-il bien lui dire ? Commencer par un 'bonjour' serait l'idéale, mais comment allait-il faire pour lui annoncer qu'il était, lui aussi, le frère de Jeremiah Myers, l'homme qui l'avait abandonné ? Une grande inspiration, la porte s'entrouvrit...


Dernière édition par Lucas Myers le Sam 24 Avr 2010 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptySam 24 Avr 2010 - 14:02


    14h30. C'était ce qui était affiché sur le réveil d'Ozzie. S'il se souvenait bien, cela faisait maintenant tout juste six petites heures qu'il venait de rejoindre son lit pour pouvoir dormir après la soirée qu'il venait de passer. Pour la première fois depuis son retour, il avait été invité à une fête dans un quartier de Miami peu fréquentable. Évidemment, il s'y était rendu pour affaires mais avait tout de même réussit à passer du bon temps. Une marque rouge dans son cou pouvait le confirmer pour lui ainsi que les deux ou trois griffures qu'il arborait dans le dos. Et bien qu'il était accompagné d'une très forte gueule de bois, il n'arrivait plus à dormir. Il avait beau se tourner dans son lit, se mettre sur le ventre puis sur le dos, fermer les yeux ou les laisser ouvert jusqu'à ce qu'il lui piquent, rien n'y faisait, le sommeil ne revenait plus. Si bien que le jeune étudiant en culture et communication se leva, grognant son agacement. Il ouvrit les rideaux de sa chambre ainsi que la fenêtre pour aérer la pièce (et ne pût s'empêcher de lâcher un nouveau grognement face à la lumière venu lui agresser les yeux) puis décida de se rendre dans la cuisine dans le but de déjeuner. Vêtu d'un simple boxer, il descendit les escaliers et se retrouva rapidement dans la fameuse cuisine. Il passa cependant par le salon ainsi que par les autres pièces du rez-de-chaussé dans le but de trouver sa mère. Malheureusement, cette dernière n'était ni dans la maison, ni dans le petit jardin. Ozzie soupira. Décidément, elle n'était jamais là quand il fallait. Il retourna dans la cuisine et ouvrit un placard pour attraper un verre. Il sorti le jus d'orange du réfrigérateur, se servit non sans en mettre à côté puis porta le verre à ses lèvres. Quelques instants plus tard, il partit en direction de quelque chose à manger. Sa mère, grande amatrice de croissants français devait bien en avoir quelque part. Pendant cinq minutes, il essaya de trouver de quoi se mettre sous la dent. Évidemment, il ne trouva rien. Une petite lumière tilta dans sa tête: sa mère lui avait dit hier qu'elle comptait faire de courses puisqu'il n'y avait plus grand chose. Elle devait donc être au centre commercial dans le but de remplir les placards, tout simplement. Oz espéra qu'elle y était. Et qu'elle rentrerait très vite, parce qu'il avait faim. Il porta à nouveau le jus d'orange à sa bouche lorsque la sonnette de la maison retentit. Il soupira. Ne manquait plus qu'une commère du quartier pour rendre sa journée encore plus chiante. Sans convictions, il se dirigea cependant vers la porte d'entrée. Tant pis s'il n'était pas habillé, il n'avait pas que ça à faire que de remonter, passer un tee-shirt et un pantalon, redescendre, ouvrir la porte et afficher son plus beau sourire sur le visage. Non, il allait ouvrir la porte comme ça, avec les yeux cernés, ses cheveux dans tous les sens. Il posa la main sur la poignée et la tourna alors pour ouvrir la porte. Un jeune homme qui devait avoir a peu près son âge se tenait dans l'embrasure de la porte. « Ouais, quoi? » dit-il assez sèchement. Alors qu'il attendait que son interlocuteur lui réponde, Ozzie se remémora une conversation ayant eut lieu hier soir:

      FLASH-BACK, la veille,

      Installa confortablement sur un canapé, Ozzie était accompagné d'une jeune blonde dont il ne se souvenait même plus le prénom. Parce qu'elle était blonde, il l'avait surnommé Blondie et cette dernière appréciée. Du moins, c'est ce que le Bowen se disait puisque chaque fois qu'il l'appelait comme ça, cette dernière gloussait comme une dinde. Et alors qu'il allait l'embrasser une nouvelle fois, il entendit la voix d'une personne qu'il connaissait très bien. « Quelqu'un passera pour chercher la commande. Chez toi. Demain après midi. » Ozzie tourna la tête vers la personne qui venait de s'adresser à lui. D'un ton peu aimable, parce qu'on venait tout de même de le déranger, et dans la ferme intention de prouver qu'il n'était absolument pas d'accord avec cette idée, Oz prit à son tour la parole: « Hors de question que tout ça se passe dans mon quartier. » « Tu n'as pas le choix Bowen. ».

      FIN DU FLASH-BACK


    Ozzie hocha la tête. Alors, ça devait être lui. Il le regarda alors et ajouta, rapidement: « Qu'est ce que t'attends? Rentre. » Oz lui attrapa le bras et le tira à l'intérieur de la maison. Il ferma la porte avant d'ajouter brusquement « C'est la première fois que tu fais ça? Si tu te fais chopper, ne balance pas mon nom. » avec un petit sourire nerveux sur le visage. Ozzie lui fit signe de ne pas bouger. Il prit la direction de sa chambre et ouvrit un petit tiroir de sa commande. Il sortit quelques sachets et redescendit pour retrouver Lucas. Il lui tendit les sachets (au nombre de 4) contenant pour certains des petits cachets, pour d'autres, de la poudre blanche. « C'est pour ce soir. Miami beach. Tu connais le coin j'imagine? » Sans se douter une seule seconde qu'il s'agissait de son demi-frère, Ozzie le prenait en fait pour un petit dealer du coin, devant s'occuper d'une livraison le soir même. Celle qu'il devait faire avant qu'on mette Lucas (du moins, c'est ce qu'Oz croyait) sur le coup.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptySam 24 Avr 2010 - 15:22

Cette idée était-elle une si bonne idée ? Il avait du mal à le savoir. Après tout, s'il avait connaissance du secret de son père, ce garçon devrait également le savoir. Les enfants de Jeremiah Myers allait se rencontrer, dans quelques instants. Lucas venait de poser son doigt sur la sonnette. A présent, il attendait que l'on vienne lui ouvrir. Penser à ce qu'il allait lui dire était primordial, mais également terrifiant. Le jeune homme ferma les yeux un instant, profitant de la chaleur que procurait ce grand soleil. Miami le changeait de Seattle et de toutes ces averses. Ici, le soleil semblait présent tout les jours et les plages étaient toujours pleines de monde. Il en avait déjà croisée des jeunes filles en maillot de bain deux pièces et des hommes, au corps fin et musclé. Il fût rapidement sorti de ses pensées par le bruit de cette fameuse porte. Le nœud dans son estomac se serra. Une silhouette apparue, un jeune homme, était-ce lui ? Lucas fût plus qu'étonné lorsqu'il vit que ce garçon était en boxer, les cheveux en bataille. S'habiller lorsque quelqu'un venait frapper à la porte, une chose décente selon lui. Il ne s'en cacha nullement, regardant un court instant le corps du jeune homme. Ozzie, était-ce lui ? Il n'osa prendre la parole, chose que son demi-frère fit sans aucun problème. Ce ton sec, connu du nouvel habitant. Son père avait l'habitude de l'utiliser. Un léger sourire aux lèvres et calmement, il osa répondre : “Je suis venu...„ Il n'eut le temps de terminer sa phrase, interrompu par le jeune homme en boxer qui, avant de l'inviter à entrer, hocha la tête. Il lui prit le bras, le tirant dans la maison sans même savoir qui il était. La porte à présent fermée, Lucas se trouvait là, sans comprendre réellement ce qu'il se passait. Il écouta la question de son aîné, voyant bien qu'il était nerveux. Ne sachant pas quoi répondre, il sortit une phrase bateau : “Ouais, c'est la première fois. Je vois pas pourquoi je l'aurais fait avant !„ Sa réponse était sortie instinctivement, sans qu'il n'y ait vraiment réfléchit. Après tout, il avait appris il y a très peu de temps qu'il avait un frère. Lucas suivit Ozzie du regard lorsque celui-ci monta les escaliers. Que se passait-il ? Il eut une étincelle : il devait le prendre pour quelqu'un d'autre ! La confirmation de cette pensée fût rapide puisque le garçon réapparut rapidement, quatre sachets de drogues à la main. Luke savait ce que c'était, il en avait déjà prise. Les nouvelles expériences, un domaine qu'il connaissait très bien : entre mélange d'alcool désapprouvé par beaucoup, drogues douces et dures, relations sexuelles avec plusieurs partenaires, masculins comme féminins, il en avait déjà essayée des choses et pourtant, il n'avait que vingt-deux ans.

Reculant soudainement, il fit un signe avec son index droit afin de faire comprendre qu'il n'était pas la personne que ce garçon souhaitait voir. La première impression était étrange, un grand frère dealer. Les enfants de Jeremiah Myers étaient loin d'être des anges, malgré l'image que Lucas arrivait à donner de lui grâce à son caractère joviale. Déboussolé, il prit la parole, surpris : “Tu te trompes de personnes... Ozzie ?„ Avant toute chose, il devait avoir confirmation de son identité. Après quelques petits pas, il se retrouva contre la porte. Lucas soupira un instant, se laissant tomber au sol. Assis, les croisa ses jambes et leva les yeux vers celui qui devait sans doute être son aîné. Il n'allait pas le laisser plus longtemps dans le doute, même si cette façon d'avouer cette chose devait, normalement, être délicate, Luke allait le faire totalement autrement. Il inspira profondément et ferma les yeux, avant de lancer la bombe, sèchement : “Je m'appelle Luke Myers, je suis le fils de Jeremiah Myers, ton père !„ C'était fait, mais à présent, comment allait réagir ce garçon qui semblait étrange aux yeux du jeune homme ? Un poing dans la figure peut-être ? Chose qu'il aurait bien méritée vu la façon dont il venait d'annoncer à ce garçon qu'il était son demi-frère.


Dernière édition par Lucas Myers le Sam 24 Avr 2010 - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptySam 24 Avr 2010 - 17:14


    Plus le temps passé, plus Ozzie trouvait l'attitude de ce mec étrange. C'était peut être sa première fois, il allait plonger dans les trafics okay, il était nerveux mais quelque chose chez lui dérangeait Ozzie. Comme s'il cachait quelque chose. Le Bowen essaya de se souvenir de la première fois qu'il avait fait ça. Certes, c'était beaucoup de stress et il fallait vraiment faire très attention pour ne pas se faire attraper mais il n'y avait pas de quoi paniquer et tirer cette tête. Alors qu'Ozzie lui tendait la quatre sachets, il vit son interlocuteur reculait et lui faire un signe. Oz ouvrit grand les yeux et faisant signe qu'il ne comprenait absolument pas ce qu'il tentait de lui faire comprendre. « Tu te trompes de personnes... Ozzie ? » Le visage d'Ozzie se referma. Il fronça les sourcils. Avait-il vraiment fait cette connerie? Il avait une folle envie de se fracasser la tête contre le mur de la pièce. Comment avait-il put faire preuve d'une telle bêtise? Il n'avait même pas prit la peine de vérifier si ce mec était vraiment celui qu'il devait voir. Alors oui, il était jeune mais n'avait pas la tête d'un mec qui se droguait. Enfin, Ozzie n'en savait rien et de toute manière, il n'y avait pas une tête pour prendre de la drogue ou pas. Il savait très bien que cela pouvait être des jeunes lycéens en quête de nouvelles expériences qu'un père de famille ne pouvait plus supporter la pression de son boulot et de sa femme. Le jeune homme se trouva dos à la porte et se laissa tomber sur le sol. Ozzie le regarda alors, ne comprenait absolument rien de ce qui se passait. Qu'est ce que c'était que ce délire? Qu'est ce que ce dingue venait faire chez lui? Et qu'est ce qui lui prenait de se coucher sur le sol? Est-ce que c'était une blague? « Je m'appelle Luke Myers, je suis le fils de Jeremiah Myers, ton père ! » Ozzie reçu la nouvelle en pleine tête. L'incompréhension se lisait sur son visage. En rendant visite à son père, il y a plusieurs années, il ne s'était pas rendu compte que son père avait maintenant formé une famille. Il savait qu'il était marié, qu'il avait une grande maison. Mais il n'avait pas soupçonné une seule seconde qu'il avait fondé une famille. Après tout, il n'avait pas voulu la fonder avec Winona, la mère d'Ozzie. Pourquoi avec une autre? Il avait beaucoup de mal à comprendre et a assimiler la nouvelle. Il regardait le prénommé Luke dans les yeux mais n'arrivait pas à parler. La bouche entre-ouverte, il restait silencieux. Qu'est ce qu'il pouvait dire? Il venait d'apprendre qu'il avait un demi-frère, chose qu'il ne soupçonnait absolument pas quelques minutes auparavant. Des dizaines de questions se répandirent dans son cerveau. Pourquoi venait-il? Qu'est ce qu'il voulait? Pourquoi se manifester aujourd'hui? Oz prit une inspiration, puis tout en regardant Lucas, il prit la parole « Ce n'est pas mon père. » En effet, Oz ne considérait pas Jeremiah Myers comme son père. Ce dernier l'avait abandonné tout comme sa mère. Lorsqu'il avait tenté de le revoir, ce dernier l'avait envoyé voir ailleurs. « C'est peut être TON père, mais ce n'est pas mien. Ca ne le sera sûrement jamais. » ajouta-t-il sur le même ton sec que Lucas. Ton sec qui devait être apparemmentt caractéristique des hommes de la famille Myers et dont Ozzie avait lui même hérité. Il s'approcha de Lucas et l'attrapa brusquement par le col de son tee shirt pour le relever. Il l'éloigna de la porte qu'il ouvrit juste après et le poussa dehors. « Dégage. » Il resta devant la porte, regardant Lucas droit dans les yeux. Pour un premier contact entre frères, c'était râpé. Non seulement il avait prit Luke pour un dealer (et avait, par la même occasion, montré qu'il en était un) mais il venait tout simplement de le mettre dehors. « J'ai aucune envie d'avoir de contacts avec toi ou ton enfoiré de père. » dit-il en guise d'explications. Il croisa les bras sur son torse, toisant son demi-frère. Il ne pût s'empêcher de noter le fait qu'ils avaient tous les deux quelques similitudes physiques, en particulier les cheveux. Ce détail le fit sourire intérieurement, préférant garder son visage froid et fermé à la vue de Lucas pour lui faire bien comprendre qu'il était sérieux et qu'il ne voulait vraiment pas nouer un lien fraternel. Pour ça, il avait déjà Romain et Ceasar, ses deux cousins et ne les remplaçerait bien rien au monde. Le simple fait d'être en contact avec Lucas, lui qui avait put grandir avec leur père le rendait malade. Et il osait venir se pointer chez lui? Est-ce que c'était dans le but de venir le narguer? Ozzie s'imaginant un moment la suite de ce moment. Il hésitait entre rester là et faire face à Lucas ou bien rentrer à l'intérieur, claquer la porte pour bien lui faire comprendre qu'il ne voulait pas de lui dans sa vie. Oz opta pour la première solution. Il resta là, immobile, droit debout. Et tant pis s'il était en boxer. Tout ce qu'il voulait, c'était voir Lucas monter dans sa voiture (très joli voiture au passage, mais il se retient de le dire à voix haute) et qu'il parte, loin.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyLun 26 Avr 2010 - 15:55

Plusieurs sachets, quatre exactement, furent tendus à Lucas qui, lorsqu'il posa les yeux dessus et se rendit compte que c'était de la drogue, recula tout à coup. Le jeune homme face à lui sembla consterné par cette réaction, ouvrant grand les yeux, perplexe. Une fois contre la porte, Luke se laissa tomber sur le sol, laissant toujours son aîné dans la surprise la plus totale. Il semblait froid à présent et venait de se rendre compte que ce garçon n'était pas le dealer attendu, mais un inconnu qui passait par-là, sans aucune raison apparemment connue d'Ozzie. Assis au sol, il allait tout lui dire sans quoi, il savait qu'il continuerait d'être pris pour un fou évadé d'un asile, ce qu'il était à présent pour le garçon en boxer. Inspirant profondément, il cracha le morceau, donnant l'information principale de sa présence à Miami : “Je m'appelle Luke Myers, je suis le fils de Jeremiah Myers, ton père !„ Les yeux fermés lorsqu'il lança cette bombe à la tête de ce garçon, il les ouvrit et regarda son aîné qui semblait perdu par ce qu'il venait d'entendre. D'après ce qu'il avait entendu à Seattle, Ozzie ne savait absolument pas qu'il avait un frère et, encore moins une soeur. Le garçon restait là, immobile, la bouche entre-ouverte. Lucas ne savait quoi faire, il resta également là, assit sur le sol, baissant légèrement le regard. Etait-ce une si bonne idée ? Non. Voila la seule réponse qui traversait actuellement son esprit. Il aurait dû écouter son père, pour une fois, et ne pas en faire qu'à sa tête, chose qu'il faisait très bien, comme l'on pouvait le remarquer.

« Ce n'est pas mon père. » Lucas leva les yeux. Ce garçon avait tout à fait raison dans un sens, Jeremiah avait mit sa mère enceinte et peu de temps après avoir appris la nouvelle, il avait disparu, sans laisser de trace. « C'est peut être TON père, mais ce n'est pas mien. Ca ne le sera sûrement jamais. » Lui en vouloir était chose impossible. Il ne l'avait jamais rencontré ou, du moins, pas de ce qu'il savait. Etait-il déjà venu à Seattle ? peut-être, comme peut-être pas. Ozzie avait utilisé un ton sec, comme le faisait son père et parfois le cadet. Il ne l'avait jamais connu, Jeremiah n'était pas son père mais il avait laissé une marque génétique, certaines manies d'après ce que pouvait voir Lucas. Tout comme leur père, il semblait froid. L'avocat était reconnu pour l'être, cet homme qui ne s'était que rarement occupé de son fils, trop occupé par son boulot ou à donner une bonne image de lui et de sa famille, sans prendre en compte ce que souhaitait celle-ci, avant tout. S'approchant de lui, Luke sentit une main l'attraper au niveau du col de son t-shirt. Soulevé du sol, il se retrouva debout. « Dégage. » La porte fût ouverte par Ozzie, Lucas n'osait parler, il ne disait rien depuis qu'il avait annoncé la nouvelle. Des dégâts, il venait sans aucun doute d'en faire. Il en avait déjà fait et il en ferait encore, sans aucun doute. « J'ai aucune envie d'avoir de contacts avec toi ou ton enfoiré de père. » Face à celui qui était son frère aîné, il le regarda croiser les bras tandis que lui, baissa les yeux. Une tentative de conversation, peut-être un attentat suicide mais il prit la parole, le visage froid : “J'ai appris il y a peu de temps ton existence. Jeremiah ne voulait pas que je te rencontre, j'ai fais mon choix. Maintenant, je suis désolé. J'aurais sans doute dû rester dans l'ombre.„ Naturel, comme depuis toujours, il s'avança rapidement, sans laisser le temps à Ozzie de bouger. Il l'enlaça un très court instant, pas assez longtemps pour qu'il le repousse par contre. Il se retourna, repensant à cet homme, son père qu'il appelait plus facilement Jeremiah. Cet homme qui, malgré une présence physique dans sa vie, n'avait pas été aussi présent sur le niveau affectif. Dans un sens, il aurait préféré ne pas le connaître, lui qui l'obligeait sans cesse à quitter son bureau, ou qui tentait de lui donner des ordres qui ne servaient pas à grand chose, mise à part donner une impression positive à la famille. Lucas avançait doucement, il tourna un court la tête afin de se faire entendre de son demi frère : “Si jamais l'envie de me revoir t'en prend, je suis à Miami pour un moment. Jeremiah n'a pas été présent pour toi, j'ai vécu avec lui et, franchement, je t'envie !„ Il se remit à marcher doucement. Ozzie aurait-il une réaction face à ça ? A ce moment, il n'y pensait pas vraiment. Il voulait simplement entrer dans sa voiture et partit quelques heures, sur les routes.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyDim 2 Mai 2010 - 16:41


    « J'ai appris il y a peu de temps ton existence. Jeremiah ne voulait pas que je te rencontre, j'ai fais mon choix. Maintenant, je suis désolé. J'aurais sans doute dû rester dans l'ombre. » Ozzie hocha la tête. Alors finalement, son père n'avait jamais révélé son existence. Cela ne l'étonnait guère, après tout, il avait très bien compris qu'il ne devait rien attendre de son père. Oz ne voulait pas construire une relation père-fils. Après tout, son père l'avait abandonné et ne semblait pas regretter sa décision. Il avait simplement envie de comprendre pourquoi Jeremiah avait juré monts et merveilles à sa mère, lui promettant d'être à ses côtés tout au long de sa grossesse et après. Pourtant, il avait changé d'avis quelques mois plus tard et était parti, sans explications, sans laisser un mot. Rien du tout. Et c'était pour lui laisser une chance de s'expliquer qu'Ozzie avait fait le voyage de Miami à Seattle pour découvrir qu'il avait peut être bien fait de ne pas avoir grandit avec lui comme père. Oz ne pouvait cependant s'empêcher de se demander si lui aussi, il aurait grandit dans cette belle et grande maison blanche de banlieue, avec son jardin au gazon parfaitement tondu, un chien, une petite sœur. Bref, aurait-il eut la vie que son demi-frère, Lucas avait eut? Avant qu'il puisse prendre la parole, il vit Lucas s'avancer vers lui. Ozzie fronça les sourcils en se demandant ce qu'il allait faire. Il s'imagina absolument tout sauf... Qu'il allait l'enlaçait. Ozzie n'eut pas le temps de le repousser – chose qu'il aurait faite en temps normal – Lucas s'éloigna rapidement tout en s'adressant à Ozzie: « Si jamais l'envie de me revoir t'en prend, je suis à Miami pour un moment. Jeremiah n'a pas été présent pour toi, j'ai vécu avec lui et, franchement, je t'envie ! ». Le sang d'Oz ne fit qu'un tour. Comment ce mec pouvait oser dire ça? Bien que toujours en boxer, Ozzie s'avança dans l'allée de la maison et rattrapa Lucas par l'épaule et le plaqua contre la carrosserie de sa voiture. Brutal, certes mais Oz n'appréciait vraiment pas la remarque que Lucas venait de faire. Aussi froidement que possible, Oz prit la parole: « Ecoute moi bien espèce de con. On a galéré avec ma mère, les fins de mois étaient difficiles assez souvent et c'est pas avec la pension de ton connard de père qu'on s'en est sorti. Ne joue pas le jeu du pauvre petit gosse de riche malheureux parce que ça ne marche pas avec moi. » Il lâcha Lucas et se recula dans l'allée. Plutôt en colère, n'aimant pas le fait que Lucas se permette ce genre de remarques alors qu'il avait grandit avec une famille que l'on pouvait qualifier de normale. Toujours sur le même ton froid, le regard noir, il fixait intensément Lucas: « Ça devait être très dur la vie en banlieue chic, dans une immense maison, avec un papa et une maman.». Il sourit avant d'ajouter ironiquement « Pauvre petit chou. A côté de toi, les africains qui meurent de faim ont vraiment beaucoup de chance! ». Il resta silencieux un moment. Après tout, il avait beaucoup de mal à réaliser que Jeremiah avait été un enfoiré de première avec sa mère et lui, mais qu'il n'avait pas vraiment été non plus le père idéal pour Lucas. Ce qu'il ne se doutait absolument pas et d'ailleurs, cela ne l'intéressait de toute manière pas. Tout ce qu'il voyait, c'était que Lucas avait eut la vie qu'il avait toujours voulu avoir et ce dernier osait s'en plaindre. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'Ozzie avait si mal pris sa dernière remarque. Il ne pouvait admettre que Lucas ait souffert d'avoir un père. « Alors un bon conseil, tu la fermes. Tu prends ta bagnole de gosse de riche et tu te casses d'ici. Je ne veux plus voir ta gueule, je ne veux pas avoir un lien avec toi. » Il s'approcha une nouvelle fois de Lucas, qui lui faisait face. « Parce que je te promets que la prochaine fois, je risque d'amocher ta petite gueule d'amour. » Il sourit une nouvelle fois, passa l'une de ses mains sur le visage de Lucas et lui donna plusieurs petites tappes sur l'une de ses joues. « C'est bien compris... Lucas, c'est ça? ». Bien évidemment, il avait retenu que le nom de son frère était Lucas mais après tout, il ne voulait pas en savoir plus. Il voulait qu'il parte, réellement. Il ne se sentait pas prêt pour avoir une relation avec un quelconque membre de la famille de son père. Il n'avait pas non plus envie bâtir une relation avec son frère. Qui sait, peut être que ce dernier finirait par le decevoir, comme son père l'avait fait? Ozzie, bien sûr, ignorait totalement que Romain, son cousin, allait bientôt s'en mêler et tout faire pour que les deux fils de Jersiaise Myes puissent se parler à coeur ouvert. Et que Lucas était bien décider à s'installer à Miami pour un bon moment. Non, Oz ne s'en doutait pas une seule seconde. Il regardait droit dans les yeux Lucas, en espérant que ce dernier décide de partir. Ou alors de se battre, qu'Oz puisse lui donner une bonne raclée et lui faire réellement comprendre qu'il ne voulait pas de lui dans sa vie. Bonne solution, pas vrai?

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyMar 4 Mai 2010 - 21:33

Un câlin de quelques secondes à peine entre les deux frères. Lucas lâcha son aîné et se retourna, près à arrêter toute cette discussion, il partit en direction de sa voiture mais avant ça, il laissa s'échapper quelques mots. Il ne savait pas tout ce que cela allait engendrer, une simple phrase et tout allait déraper. Il devrait apprendre à se taire et ne pas toujours donner ses petits commentaires. Encore une fois, cela allait lui jouer des tours, il devrait apprendre à se contrôler et ce, le plus rapidement possible : “Si jamais l'envie de me revoir t'en prend, je suis à Miami pour un moment. Jeremiah n'a pas été présent pour toi, j'ai vécu avec lui et, franchement, je t'envie !„ Il sentit une main se poser sur son épaule et fût rapidement collé dos à la carrosserie, avec son aîné face à lui, le tenant fermement. Froidement, il prit la parole sur un ton froid : « Ecoute moi bien espèce de con. On a galéré avec ma mère, les fins de mois étaient difficiles assez souvent et c'estpas avec la pension de ton connard de père qu'on s'en est sorti. Ne joue pas le jeu du pauvre petit gosse de riche malheureux parce que ça ne marche pas avec moi. » Les paroles de Lucas avaient été blessantes, alors que ce n'était pas son intention. Par là, il souhaitait simplement souligner que cet homme avait été un fantôme dans sa vie. Toujours occupé par son boulot, son fils était plus une charge lourde à traîner qu'autre chose. Malgré ça, il n'avait pas pensé au fait qu'il est vrai qu'il avait toujours eu tout ce qu'il voulait. Lucas ne bougea pas, ne répondant même pas à ce qu'il venait d'entendre. Il fût lâcha et Ozzie recula, le fixant d'un regard noir : « Ça devait être très dur la vie en banlieue chic, dans une immense maison, avec un papa et une maman.» Lucas n'eut le temps de répondre que son aîné reprenait déjà la parole, affichant un sourire ironique aux lèvres : « Pauvre petit chou. A côté de toi, les africains qui meurent de faim ont vraiment beaucoup de chance! » Lucas s'était relevé, ajustant sa veste afin de ressembler à nouveau à quelque chose. Il passa sa main dans ses cheveux, fientant le fait de se recoiffer et il répondit, tout aussi froidement que son aîné : “Je suis désolé, je ne savais pas... Mais tu ne connais également pas ma situation ! Tu n'as pas eu de père, je n'en ai pas eu non plus !„ Il soupira un instant, repensant au jour de sa rentrée d'Europe. Jeremiah avait, encore une fois, laissé de côté son fils. Il ne l'avait pas vu pendant une année et cela ne lui faisait rien, qu'il rentre. Il reprit, posant sa main droite sur sa hanche :“Les Africains, ils connaissent la signification du mot famille, eux !„ Le père des deux garçons étaient aussi lamentables, pour l'un comme pour l'autre.

Un long silence s'installa. Il fût brisé par les paroles d'Ozzie : « Alors un bon conseil, tu la fermes. Tu prends ta bagnole de gosse de riche et tu te casses d'ici. Je ne veux plus voir ta gueule, je ne veux pas avoir un lien avec toi. » Sa voiture ! Lucas l'avait payée seul, sans l'aide de personne. L'argent de son père, il ne l'avait pas voulu, malgré sa proposition. Il l'avait achetée, comme ça, grâce à quelques années de travail. Il regarda son aîné s'approcher de lui mais ne recula pas, lui faisant face. Il restait de marbre, lui qui, normalement, était si expressif. Cette situation ne lui plaisait guère mais il n'allait se laisser impressionner par ce garçon : « Parce que je te promets que la prochaine fois, je risque d'amocher ta petite gueule d'amour. » Il n'eut le temps de répondre, surpris par la main qui se posa sur sa joue. Quelques légères tapes et, ensuite, il entendit les nouvelles paroles : « C'est bien compris... Lucas, c'est ça? » Les yeux de son aîné restèrent plongé dans les siens. Il ne cassa pas cet échange et, soudainement, posa ses mains sur les pectoraux de son aîné et le poussa violemment, l'obligeant à se retrouver au sol. Un sourire mesquin se dessina sur son visage tandis qu'il regardait l'homme à terre avec pitié. Lui, normalement si pacifique, ne pouvait se laisser insulter de la sorte. Avant une quelconque attaque, il eut le temps de placer ses quelques mots : “Aussi pitoyable que Jeremiah ! Tu penses faire mal avec tes piques, arrêtes donc te cacher avec ça Ozzie ! Tu te crois sans doute homme mais tu n'es qu'une pâle copie de ton père, de notre père ! Aussi froid que lui, tu détruits les autres avec tes petites phrases ! Montres-moi que t'es un homme ! Pas comme ce cher Jeremiah !„ Il claqua son poing dans la paume de sa main, attendant une seule et unique réponse de son aîné : un contact physique et violent !
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyMar 4 Mai 2010 - 23:47


    Il y avait deux choses au monde qui énervait Ozzie plus que tout. La première, et ça, tout le monde le savait, c'était qu'on évoque son père. Rien de mieux pour rendre un Ozzie détendu fou de rage et surtout, très en forme pour balancer des piques. La seconde, c'était qu'on ose le toucher sans son accord. Lucas avait commis la première erreur et cela avait pas mal dérangé Oz. Cependant, ce dernier ne pensait pas une seule seconde qu'il oserait le toucher et le pousser si violemment, de façon à ce que l'ainé des enfants Myers attérisse sur le sol. Visiblement, Lucas cherchait lui aussi une façon d'en découdre avec Ozzie et s'il voulait jouer, alors Oz allait entrer à son tour dans la partie, avec un grand plaisir. « Aussi pitoyable que Jeremiah ! Tu penses faire mal avec tes piques, arrêtes donc te cacher avec ça Ozzie ! Tu te crois sans doute homme mais tu n'es qu'une pâle copie de ton père, de notre père ! Aussi froid que lui, tu détruits les autres avec tes petites phrases ! Montres-moi que t'es un homme ! Pas comme ce cher Jeremiah ! ». Oz n'écouta pas une traite de ce que son demi-frère venait de dire. Non, toujours au sol, il avait un sourire mauvais sur le visage qui ne signalait rien de bon. Il fixait intensément Lucas en lui faisait bien comprendre que ce qu'il venait de faire était probablement la plus grosse erreur de sa vie. Bon, n'éxagérons rien, peut être la seconde erreur: la première étant d'être venu se présenter à Ozzie. Ozzie ne pût cependant s'empêcher d'éclater de rire lorsqu'il vit son frère frapper son poing dans la paume de son autre main. Tout en se relevant et en gloussant de rire face à ce geste tout simplement ridicule, Ozzie ne pût s'empêcher de continuer et de provoquer Lucas: « Qu'est ce que c'est que ça? » dit-il en reproduisant le geste que son frère venait de faire. « Tu es membre d'un gang c'est ça? » ajouta t-il en essuyant les larmes au coin de ses yeux. Alors qu'il était maintenant debout, il s'approcha de Lucas. Bien évidemment, il avait beaucoup de mal à reprendre son sérieux, revoyant sans arrêt dans sa tête le geste de Lucas. Ce dernier devait être plus agacé qu'autre chose de voir qu'Ozzie se bidonnait et ne faisait rien d'autre que de se plier en deux pour rire. Tout cela, bien que très marrant, n'avait pour unique but de déstabiliser Lucas. Une sorte de technique pour ensuite prendre le dessus sur la situation. Il fit un pas de plus vers son frère qui semblait désespéré de le voir comme ça et alors que celui-ci ne s'y attendait pas, Ozzie lui balança un coup de poing dans le ventre. Lucas se plia en deux de surprise, si bien qu'Ozzie en profita pour l'attraper par les épaules et le plaquait une nouvelle fois contre sa voiture, de façon à bien lui écraser la tête contre la carrosserie. « Je t'emmerde Myers. » dit-il en s'approchant de son oreille pour bien lui faire comprendre ce qu'il allait lui dire. « J'ai rien à voir avec ton père. Ne me compares pas avec lui, parce que je te préviens que si tu la ramènes encore une fois, c'est dans une boite en sapin que tu vas aller retrouver ton petit papa! ». Oz relâcha doucement la pression qu'il exerçait sur la nuque de Lucas avant de lui mettre un violent coup de genou dans les côtes. Lucas tomba au sol en poussant un petit soupir de douleur. Ozzie s'éloigna alors, trouvant qu'il avait plutôt bien régler son compte à Lucas. Du moins, pour le moment. Si Lucas en redemandait, Oz serait prêt pour la suite. Alors que le Bowen fit quelques pas en arrière, il remarqua la présence de quelques riverains qui observaient la scène. Tout dans la finesse, Ozzie leur montra son plus beau doigt en spectacle et fut amusé par les réactions outrées d'une dame d'un certain âge. C'est alors qu'il remarqua la présence d'une personne qu'il connaissait très bien. Bras croisés sur les pectoraux, le regard noir, Romain Parker-Walsh se tenait droit comme un piquet à quelques mètres de Lucas et d'Ozzie et avait apparemment observé la scène. Ne trouvant rien d'autre à faire que de lever la main, Ozzie sourit de toute ses dents en agitant la main en guise de coucou. Très amusé par la situation, il décida d'achever Lucas en s'approchant de sa voiture. Il donna un coup de pied dans le rétroviseur qui sous le choc, se cassa. Pendouillant dans le vide, les morceaux de glace sur le sol, Oz sourit à nouveau en regardant la réaction de Lucas. « OZZIE BOWEN! ». La voix de Romain parvint aux oreilles d'Oz qui releva la tête et observa son cousin s'approchait à grand pas. Une nouvelle fois, Oz allait se faire sermonner mais qu'importe, c'était ce qu'il aimait tellement avec Romain. Que ce dernier soit un véritable Jiminy Criquet, toujours là à faire la leçon à Ozzie. Un véritable compagnon plein de sagesse, n'hésitant pas à dire ce qu'il pense sur les fréquentations, l'attitude de son jeune cousin. Toujours aussi souriant, et employant le ton le plus hypocrite qu'il pouvait faire, Ozzie prit la parole en regardant son cousin qui s'approchait de Lucas: « Mon cher cousin. Que me veux l'honneur de cette visite? »

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptySam 8 Mai 2010 - 0:24

L’avant-midi avait été long pour Romain. Le jeune homme avait passé de longues heures à ranger le garage de Berengère Osman, une voisine de sa tante Winona. La mère d’Ozzie lui avait demandé comme un service d’aider son amie à triller ses vieilles affaires afin de les apporter à l’Armée du Salut. Puisque Ozzie, dans sa grande bonté d’âme, avait encore une fois refusé de lever le petit doigt pour rendre service à sa mère, c’était tout naturellement vers Romain que celle-ci s’était tournée. En bon petit préféré de la famille, Romain avait tout de suite accepté de sacrifier sa journée… d’autant plus qu’à la clé, il pourrait récupérer une vieille planche de surf délaissée depuis des années par l’unique fils de madame Osman.

Tout en terminant de ficeler quelques paquets remplis de vieux vêtements, Romain tentait pour la énième fois de la journée d’excuser le comportement quotidien peu sympathique de son cousin. Berengère ne cessait de casser du sucre sur le dos d’Ozzie. Elle le critiquait à longueur de temps, comme si vivre à proximité de cet énergumène avait eu raison de sa – pourtant légendaire – patience.

« Vous vous m’éprenez sur son compte madame. Ozzie n’est pas comme vous l’imaginez. Il peut être très gentil lorsqu’il s’en donne la peine. » insista Romain en se penchant en avant pour récupérer la caisse dans ses bras. « Il est simplement trop orgueilleux pour montrer qu’il peut faire preuve de sentiments. »
Visiblement peu convaincue, la vieille dame haussa les épaules en fronçant les sourcils. Elle balaya d’un revers de main les affirmations tenues par le jeune homme.
« Si vous saviez comment ce chenapan répond à sa mère ! De mon temps, les jeunes hommes respectaient leur maman. Cette pauvre Winona en voit de toutes les couleurs avec une crapule dans son genre. »
Tout en souriant avec amabilité, Romain transporta la caisse à l’entrée du garage grand ouvert.
« Rien de ce que je vous dirait ne vous fera changez d’avis à son sujet n’est-ce pas madame Osman ? Il est coupable de tous les maux du monde à vos yeux. »
La vieille femme pointa son doigt dans une direction.
« Pas de tous les maux du monde, mais de ceux-là ; oui ! »

Le regard marron du jeune océanologue suivit la direction de l’index tendu. Romain se raidit aussitôt devant le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Ozzie se battait avec un type, en pleine journée et sous les regards de plusieurs voisins visiblement scandalisés. Il donna un coup, puis un autre et il brisa d’un coup de pied le rétroviseur d’une voiture. Romain s’écria aussitôt un « OZZIE BOWEN ! » tonitruant avant de traverser à toutes jambes la distance qui séparait la propriété de madame Osman de celle des Bowen.

« Mon cher cousin. Que me veux l'honneur de cette visite? » lança un peu trop fièrement Ozzie au goût du jeune océanologue.

Brutalement, Romain poussa l’étudiant en arrière afin qu’il s’écarte de sa malheureuse victime. Il lui hurla alors tout en aidant le jeune agressé à se redresser en le tenant par une épaule :

« Mais c’est quoi ton problème avec lui espèce de débile profond ?! Si tu dois régler tes comptes de petites frappes, tu les règles ailleurs que dans le quartier ! Je doute fort que tes voisins apprécient de te voir démonter la tête de ce pauvre gars sous le porche de ta mère ! » L’index menaçant de Romain se tendit vers Ozzie. « Et arrête avec ce sourire ou je t’en colle une ! »

Romain s’adressa ensuite à la victime et d’un ton plus doux, il demanda :

« Ca va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptySam 8 Mai 2010 - 14:36

Claquer son poing fermé contre la paume de sa main, voilà ce qu'il n'aurait jamais dû faire. Un sourire qui ne présageait rien de bon s'était dessiné sur le visage de son aîné, qui se releva rapidement. Il laissa entendre quelques paroles : « Qu'est ce que c'est que ça? » Imitant le geste de Lucas, frappant donc son poing fermé dans la paume de sa main, il reprit rapidement : « Tu es membre d'un gang c'est ça? » Où avait-il été cherché ça ? Lucas comprit trop rapidement qu'il se moquait de lui, riant de plus belle. LUi, bien qu'agacé face à ça, tentait de garder un visage neutre, fronçant les sourcils tout en lançant un regard noir à celui qui était censé être le fils de son père. Comment avait-il pu créer ce genre d'être ? Il lui ressemblait bien plus qu'il n'y pensait, peut-être même plus que Lucas que ressemblait à Jeremiah. Tout comme l'avocat, ce garçon se montrait désagréable dans ces propos, espérant atteindre autrui sans pour autant les toucher physiquement. Lucas il lança un regard noir. Une douleur se fit sentir, il se plia en deux, plaint ses bras afin de les poser sur son ventre. Il venait de recevoir un coup et assez violent, vu la douleur. Il se retrouva ensuite sur la carrosserie de sa voiture avec, face à lui, Ozzie. Il sentit une pression sur la nuque, ne lui permettant aucune riposte : « Je t'emmerde Myers. » Tout ce qu'il réussit à dire, ce fût ses quelques mots : “Ozzie, lâches-moi !„ Rien n'y faisait, il ne semblait même pas l'avoir entendu. Son aîné s'approcha de lui et reprit : « J'ai rien à voir avec ton père. Ne me compares pas avec lui, parce que je te préviens que si tu la ramènes encore une fois, c'est dans une boite en sapin que tu vas aller retrouver ton petit papa! » Il n'eut le temps de répondre qu'il sentit la pression sur sa nuque disparaître, mais un violent coup de genoux fût donné dans ses côtés. Lucas hurla, tombant sur le sol, assit. Il était recroquevillé sur lui-même, les bras à nouveau sur son ventre. Ne faisant plus attention à rien, mise à part à la douleur qu'il ressentait, il entendit un bruit qui ne lui plût absolument pas. Il tourna rapidement la tête vers son véhicule et vit le rétroviseur pendre dans le vide. Une vois l'avait alerté : « OZZIE BOWEN ! » Retrouvant rapidement de la force, il réussit à hurler : “Putain !!!!! MA VOITURE !!!!!!!!!!!„ Le jeune homme qui avait crié avant lui s'approcha, l'aidant à se relever en le tenant par l'épaule. Malgré la douleur, il réussit rapidement à se remettre debout et écouta les paroles de cet inconnu : « Mais c’est quoi ton problème avec lui espèce de débile profond ?! Si tu dois régler tes comptes de petites frappes, tu les règles ailleurs que dans le quartier ! Je doute fort quetes voisins apprécient de te voir démonter la tête de ce pauvre gars sous le porche de ta mère ! » Débile profond, aucun doute la dessus, Lucas était tout à fait d'accord avec lui. En plus de le toucher, il venait de toucher à sa voiture, son bébé. Il lança un regard noir à Ozzie, lui faisant bien comprendre qu'il payerait ça, un jour où l'autre. Le jeune homme était un pacifiste dans l'âme mais là, il avait été trop loin. Pourquoi avait-il tant voulu le rencontrer ? S'il avait su qu'il était comme ça, il serait resté à Seattle et n'aurait pas fichu sa vie en l'air, surtout qu'à présent, il s'en voulait énormément d'avoir fait subir tant de choses à sa famille, simplement pour rencontrer un connard de première : « Et arrête avec ce sourire ou je t’en colle une ! » Lucas esquissa un léger sourire amusé qui disparut rapidement.

Ce garçon venait de l'aider, bien gentiment. Il le regardait, entendant ces brèves paroles : « Ca va ? » Il se retira, réussissant à rester debout seul mais les mains toujours positionnées sur son ventre, qui le faisait souffrir vu le nombres de coups qu'il venait de recevoir. Il regarda Romain et lui répondit, malgré qu'il soit légèrement courbé dû à la douleur : “Oui, merci à vous, c'est gentil d'être venu à mon secours.„ Il lança un nouveau regard noir à Ozzie, affichant tout de même un léger sourire amusé. Il venait peut-être de lui mettre une sacré raclée mais, au contraire de Lucas, il était en sous-vêtement dehors : “Je vais me trouver un petit hôtel pour quelques jours, histoire de me remettre et ensuite, je retournerais à Seattle !„ Il avait regardé Romain mais, lorsqu'il dit le nom de la ville, il lança un regard à Ozzie. Il aurait dû rester là-bas mais non, encore une fois, il n'en avait fait qu'à sa tête. Il se retourna, fit le tour de son véhicule et ouvrit la portière. Avant de s'y engouffrer, il regarda Romain, ignorant tout à fait Ozzie et lui dit, un sourire de remerciement aux lèvres : “Encore merci de votre intervention.„ Il posa son regard sur Ozzie avant de reprendre, sur un qui permettait d'entendre tout son désarroi en plus du fait qu'il était bien déçu : “Je ne sais pas comment j'aurais terminé sinon ! Vu qu'il ne laisse aucun moment de riposte, trop peur de se retrouver face à quelqu'un qui pourrait prendre le dessus !„ Sans attendre une seule réponse, il entra dans son véhicule et ferma les portières, ne laissant ainsi à personne le plaisir de venir le déranger. Il laissa retomber sa tête sur son volant, peu importe si Ozzie le voyait, il ne pouvait entrer de toute façon. Il soupira un instant et murmura, seul avec lui-même à présent : “Putain ! Qu'est-ce que j'ai encore fait !„ Il ne bougea pas, restant ainsi de longues secondes, les yeux fermés et les mains sur le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
Cullen Salander

♦ Posts : 4683
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyDim 9 Mai 2010 - 15:27


    « Mais c’est quoi ton problème avec lui espèce de débile profond ?! Si tu dois régler tes comptes de petites frappes, tu les règles ailleurs que dans le quartier ! Je doute fort que tes voisins apprécient de te voir démonter la tête de ce pauvre gars sous le porche de ta mère ! » Ozzie ne pût s'empêcher de rire. Romain le poussa en arrière, si bien qu'Ozzie rigola à nouveau. « Et arrête avec ce sourire ou je t’en colle une ! ». Bien évidemment, le sourire d'Ozzie ne s'agrandit qu'un peu plus lorsqu'il entendit cette remarque. La réaction que Lucas eut lorsqu'il avait amôcha sa voiture le fit bien aussi rire. Fier de lui, il croisa les bras sur son torse et observa la scène entre son cousin et son demi-frère. « Ca va ? » demanda Romain sur un ton doux qu'Ozzie n'avait pas la chance d'entendre souvent. « Oui, merci à vous, c'est gentil d'être venu à mon secours ». Le Bowen leva les yeux au ciel, trouvant cette conversation ridicule. « Je vais me trouver un petit hôtel pour quelques jours, histoire de me remettre et ensuite, je retournerais à Seattle. ». Oz ne pût retenir un soupir d'agacement, ne supportant absolument pas de voir Romain fraterniser avec l'ennemi. « Je ne sais pas comment j'aurais terminé sinon ! Vu qu'il ne laisse aucun moment de riposte, trop peur de se retrouver face à quelqu'un qui pourrait prendre le dessus ! » Ozzie s'approcha à nouveau de Lucas, menaçant avant de voir Romain s'interposer entre eux deux, devant se douter qu'Ozzie viendrait tenter de donner une nouvelle fois un coup à Lucas. Rageusement, et en essayant de pousser Romain, Oz prit la parole: « Apparemment, vous êtes très lent dans la famille Myers. » en faisant référence à la rencontre père/fils qui s'était finit par un poing dans la figure pour le père d'Ozzie. Il sourit rien qu'en repensant à cette image et sourit de satisfaction en voyant son demi-frère partir et remonter dans sa voiture. « C'est ça, casse toi avant que je te refasse le portrait. ». Il posa alors son regard sur le visa de Romain qui n'avait pas l'air de comprendre ce qui s'était réellement passé. Oz secoua la tête avant de lui expliquer: « Ce bouffon, là... » dit-il en montrant du doigt Lucas, dans sa voiture, la tête posé sur le volant. « C'est mon frère. » ajouta t-il froidement. Il n'avait pas envie d'en dire plus. Peut être que Romain ne poserait pas des dizaines de questions dont Oz n'aurait probablement pas la réponse. De toute manière, il n'avait pas apprit grand chose sur Lucas, mise à part qu'il était son frère, qu'il n'avait pas une excellente relation avec son père non plus. Bref, il ne souhaitait pas en savoir plus et était bien content que ce dernier décide de repartir à Seattle. Manquerait plus qu'il s'installe ici et qu'Oz doive le croiser tous les jours. « Alors la prochaine fois, ne t'en mêles pas, d'accord? » continua-t-il, en regardant Romain droit dans les yeux. Il n'avait rien à faire de voir que Lucas était deçu et bléssé par le comportement d'Oz et au contraire, Ozzie était bien heureux de le voir partir. Il avait assez de problèmes en ce moment pour s'occuper d'une relation frère avec un mec qu'il ne connaissait pas du tout. Et puis, de toute manière, il n'avait aucunes envies d'en savoir plus sur lui. Il ne voulait pas de frère, et ne voulait surtout pas prendre le risque de voir débarquer son père dans le quartier pour rechercher son fils chéri. « Je ne veux pas de lui dans ma vie, c'est clair, non? ». Oz se doutait que Romain ne comprendrait sûrement pas. Qu'il lui ferait sûrement la moral sur le comportement qu'il avait eut avec Lucas et qu'il essayerait de le faire changer d'avis mais c'était hors de question. Ozzie resterait sur ses positions, Romain, bien que pouvant se montrer très persuasif ne le ferait pas regretter cette décision. Non, Oz était très bien et n'avait pas besoin de construire une quelconque relation avec son frère. Il se contentait parfaitement de sa vie actuelle. S'il voulait parler à quelqu'un il avait déjà Romain, qui correspondait à cent pour cent au rôle du frère. Ce n'était sûrement pas Lucas, ses petits pleurnichements sur son papa absent qui le ferait changer d'avis. Oz regarda autour de lui pour voir les quelques temoins de la scène retrouver leur occupation première et il jeta un regard à Lucas, en se demandant se qu'il faisait. Il s'approcha alors, toqua trois fois à la fenêtre de la voiture: « T'as besoin d'aide pour faire démarrer ta voiture? Non, parce que je serais heureux de t'aider. Si ça te fait dégager plus vite! » avant de sourire et de retourner au côté de Romain. « Quoi, qu'est ce qu'il y a? » ajouta Ozzie en voyant le regard noir de Romain.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyLun 24 Mai 2010 - 5:07

« Ce bouffon, là… c'est mon frère. » lâcha froidement Ozzie en désignant le jeune homme assit derrière le volant.

La nouvelle tomba lourdement sur les épaules du jeune Parker. Romain n’en revenait pas de ce qu’il venait d’entendre. Ce type était-il réellement le frère de son cousin ? Le fils de ce fameux Jeremiah Myers dont Ozzie refusait pertinemment de parler ? Cette révélation assomma légèrement Romain qui en resta sans voix de longues secondes. Une partie de lui était ravi de savoir que son cousin possédait un frère, car il savait qu’Ozzie jalousait parfois les liens fraternels qui unissaient les Parker entre eux. Mais, une autre part de lui-même craignait que la nouvelle ne chamboule plus que de raison son cousin et lui fassent commettre quelques bourdes… bourdes qu’il avait commencé à faire apparemment. Ozzie n’avait jamais été quelqu’un de réfléchit. Il démarrait au quart de tour, sans peser le pour ni le contre. La haine qu’il vouait à Jeremiah (car il n’y avait pas d’autre mot aux yeux de Romain) se répercutait sur son nouveau demi-frère.

« Je ne veux pas de lui dans ma vie, c'est clair, non ? »

Cela, Romain l’avait vu venir. Ozzie était braqué. Il ne savait pas exactement ce que Lucas était venu faire dans le coin, mais il était évident que sa venue ne plaisait pas plus que cela à Ozzie. Celui-ci l’avait fait savoir par la plus idiote des façons. Loin de se remettre en question, le jeune étudiant se pavanait devant son demi-frère. Il ne nargua même et cela fit soupirer lourdement Romain. Lorsque son cousin posa à nouveau les yeux sur lui et qu’il lui lâcha un très désagréable : « Quoi, qu'est ce qu'il y a ? » Romain se contenta de secouer la tête. D’un air lasse et dépité, comme s’il était réellement blasé du comportement puéril du jeune homme (ce qu’il était sur l’instant), il dit :

« Rien Ozzie. Rien. Rentre chez toi. »

Il ne daigna plus lui adresser ne serait-ce qu’un regard. Romain contourna le véhicule et il ouvrit la portière du côté passé. Il grimpa à bord, s’asseyant à côté du pauvre demi-frère malmené. Après un bref silence, il se présenta :

« Je m’appelle Romain. Et cet idiot dehors est mon cousin. Sa mère est la sœur de ma mère. » Il dévisagea le visage de son interlocuteur, lui trouvant en effet énormément de ressemblance avec Ozzie. « Je connais très bien cet idiot, et si tu cherches à créer des liens avec lui, tu t’y prends très très mal. Il ne faut jamais l’affronter de front si non il se braque et… tu as vu le résultat. » Un petit soupir désolé s’échappa d’entre ses lèvres. « Ecoute, après ce qu’il s’est passé, tu n’as peut-être pas envie de traîner davantage dans le coin et surtout pas avec le cousin de cette pauvre tâche, mais j’habite pas très loin. On pourrait discuter un peu et… tu pourrais réparer ton rétroviseur. J’ai des outils dans mon garage. »

Comme à son habitude, Romain essayait de calmer le jeu. Ce type était le frère de son cousin. Il n’allait certainement pas le laisser s’en aller comme ça sans en savoir un peu plus sur lui, et surtout… sur Jeremiah. Les questions qu’il se posait depuis des années allaient peut-être trouver réponse grâce à Lucas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? EmptyMer 26 Mai 2010 - 17:24

Enfermé dans sa voiture, le front posé sur son volant et les yeux fermés, il entendit frapper à la fenêtre de son véhicule. Il ne daigna pas tourer la tête et n'ouvrit même pas les yeux. Il fit bien puisque rapidement, il entendit la voix de cet énergumène qu'était son aîné. Le son traversa la vitre pour venir se loger à son oreille et lui permettre d'entendre ses paroles : « T'as besoin d'aide pour faire démarrer ta voiture? Non, parce que je serais heureux de t'aider. Si ça te fait dégager plus vite! » Il ne répondit rien, ne bougea pas et soupira simplement aux paroles d'Ozzie. Il aurait sans doute dû l'imaginer et non venir le retrouver. ce garçon était impulsif et il ne devrait plus lui porter attention. Il était à Miami pour un moment à présent, il allait sans doute y faire sa vie, ou une bonne partie du moins, avant de retrouver sa famille à Seattle et surtout, son père, qui lui avait clairement fait savoir qu'il n'était absolument pas d'accord que Lucas vienne ici, afin de retrouver Ozzie. Ces paroles étaient souvent insencées mais, pour une fois, il aurait peut-être du l'écouter et ne pas en faire qu'à sa tête. Jeremiah n'était pas de bons conseils, mais pour une fois, il avait vu juste. Le jeune homme soupira une nouvelle fois, seul, dans son véhicule jusqu'à ce qu'il entende la portière passager s'ouvrir. Ozzie n'était tout de même pas bête à ce point ! C'était son véhicule, il ne pouvait y entrer dans quoi, Lucas sortirait véritablement de ces gonds et ses colères n'étaient pas toujours très belles à voir. Il se releva rapidement et tourna la tête, lorsqu'il vit entrer le garçon qui lui était venu en aide auparavant. Il le laissa entrer, affichant un léger sourire hypocrite aux lèvres. Il ne voulait pas paraître trist face à cet âme charitable qui lui était venue en aide. Il le regarda entrer et l'entendit prendre la parole, l'écoutant plus qu'à moitié, mais pas totalement. La douleur dans son estomac était toujours présente, malgré qu'elle s'affaiblit de minute en minute : « Je m’appelle Romain. Et cet idiot dehors est mon cousin. Sa mère est la sœur de ma mère. » Il lui sourit davantage et lui répondit simplement, lorsqu'il le dévisagea, sans prendre en compte ce geste surprenant provenant de son interlocuteur : « Moi c'est Lucas : » Son sourire ne disparut pas; Il continua d'écouter les paroles ce garçon : « Je connais très bien cet idiot, et si tu cherches à créer des liens avec lui, tu t’y prends très très mal. Il ne faut jamais l’affronter de front si non il se braque et… tu as vu le résultat. » Ha ça oui, il l'avait vu le résultat ! Une douleur atroce dans l'estomac et un rétroviseur brisé, c'était merveilleux. Mais ce garçon n'en pouvait rien, il semblait même agréable. Après tout, il était venu l'aider alors qu'il était dans une très mauvaise situation : « Ecoute, après ce qu’il s’est passé, tu n’as peut-être pas envie de traîner davantage dans le coin et surtout pas avec le cousin de cette pauvre tâche, mais j’habite pas très loin. On pourrait discuter un peu et… tu pourrais réparer ton rétroviseur. J’ai des outils dans mon garage. » Comment deux être si différents pouvaient être de la même famille !?! Il disait ça mais, il suffisait de voir Lucas à côté d'Ozzie, le même père et pourtant, si différent. Mais il y avait une grande diféfrence tout de même : ils ne se connaissaient pas et ils n'avaient jamais grandi ensembles, leur éducation devait déjà être différente et leurs caractères l'étaient vraiment. Lucas, sympathique, sociable et pacifiste, malgré un léger problème de dépendance au sexe, mais ce n'était qu'un détail, il n'était tout de même pas du genre à sauter sur le premier venu, du moins, pas constamment. De l'autre côté, Ozzie, qu'il ne pouvait décrire que d'une façon, malgré une seule rencontre : égoïste, impulsif et violent ! Il l'avait frappé, bien que c'était Lucas qui avait lancé le jeu.

Le sourire toujours affiché aux lèvres, il démarra a voiture et braqua afin de se retrouver sur la route. Roulant doucement, il prit tout simplement la parole, sur un ton calme et agréable : « Vous ne semblez pas être comme lui ! Un grand merci mais je ne vous ennuierais pas très longtemps, le temps de réparer mon rétroviseur et je ne pense pas que je vais rester longtemps à Miami, le mettre dans un tel état n'est pas mon intention ! » Il suivit les indications de Romain afin de trouver son habitation.




SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Vide
Message(#) Sujet: Re: Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ozzie ♣ N°1564 ♦ Ressemblance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-