AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-64%
Le deal à ne pas rater :
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
99.99 € 279.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 N° 1588 ; This is not for love... | lyann r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. Vide
Message(#) Sujet: N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. EmptyVen 2 Avr 2010 - 22:30

N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. 51981882 N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. 50321124
« THIS IS NOT FOR LOVE, BUT BY PRINCIPLE ! »
LYANN ~ CONNER




Commissariat
→ Vendredi 2 avril, 15h22



« Hé Morrison ! » S'écria Conner en s'avançant vers son patron. « Qu'est-ce que tu veux Matthews ? » Dit-il en se retournant vers son interlocuteur. « Tu as encore besoin de moi ici ? » Logiquement non, mais il lui posait la question histoire d'engager la conversation et éveiller la curiosité d'Elliot. « Euh... J'pense pas, pourquoi ? » Elliot se dirigea vers le bureau de Conner, une fois dans la pièce il se rua sur le fauteuil et déposa ses pieds sur le bureau. « Je ne serais plus un homme libre, ce soir ! » Fit-il remarquer en le suivant. « De quoi parles-tu ?! » Se redressant, l'homme arqua un sourcil et posa ses mains sur le bureau. « Lyann, bague, papiers ? Ca te dit quoi ? » *Vas-y, fait marcher tes neurones* pensa l'inspecteur Matthews. « Tu vas te marier ?! » Cria-t-il se relevant. « Il t'en a fallu du temps pour comprendre ! Mais à ta place Elliot, je le dirais encore plus haut ! » Il fronça les sourcils et prit place dans son fauteuil. « Mais tu es complètement tombé sur ta tête ! T'es malade Matthews ! Nos sorties, tes sorties avec tes autres amis, où je ne sais trop quoi, elle va te les supprimer ! Elle va te séquestrer chez toi ! » Alors qu'Elliot désapprouvait son annonce, Conner se mit à rigoler à chaque phrase que son ami sortait. « Putain que t'es con Morrison ! Crois-moi, ce n'est pas parce que je serais marié que je m'abaisserai à faire ce qu'elle me dit ! Je ne les jamais fais, je ne vois pas pourquoi ça changerait ! » Fit-il remarquer, en souriant. « Tu l'aimes à ce point ?! » Question qui surpris beaucoup Conner, et qui le rendit assez mal à l'aise, il était loin d'affirmer ses sentiments à son entourage. C'était tellement rare. « Je ne vais pas dire que je ne l'aime pas, mais je hais le mariage, si je le fais, s'est dans le seul but de m'assurer de certaines choses ! » Son patron ricana à son tour. « Quelles genre de choses ?! » Demanda Elliot en se rapprochant de Conner. « Si jamais il m'arrive quoi que ce soit, que je crève la bouche ouverte, je veux m'assurer que ma fille et Lyann héritent une bonne partie de mes affaires. Et que le reste revienne à ma famille ! » Elliot s'arrêta de rigoler en entendant de telles âneries. Ses sourcils se froncèrent même. « Tu es vraiment qu'un connard de lui faire ça ! Tu crois qu'elle va accepter une bague qui ne veut pas lui prouver ton amour, mais juste un 'au cas où' tu crèverais ! » Conner ayant finalement arrêté de sourire reprit parole. « Je ne vais pas lui dire, soit elle dit oui, soit elle dit... Non. Et puis je l'aime aussi, faut pas croire, je ne ferais pas en sorte de lui léguer tous mes biens sinon ! Enfin, je croyais que tu serais un peu plus enthousiaste que ça ! » Elliot ne faisait que renvoyer l'image que Conner avait envoyée à Lyann, lorsqu'elle lui montra l'invitation au mariage de Goldie et Jerry. « Tu veux que je fasse quoi, que je te saute dans les bras en hurlant une joie qui sera fausse ?! Car je peux le faire, et tu sais que j'en suis capable ! » « Non, sans façon... » Dit-il en rigolant.

N°1666 Maison des Blythe-Matthews; apple road
→ Vendredi 2 avril, 17h43



Comme la plupart des gens le savent, Conner est loin d'être un grand cuisinier. Tout ce qu'il essaie de faire finit par brûlé, et malgré ses années d'expérience en la matière du feu, il arrive toujours trop tard. Alors, à quoi bon perdre des heures à faire et à refaire un plat qu'il n'arrivera pas à faire ? C'est pour ça qu'il se rendit chez son frère. Il frappa deux coups à la porte. Cette dernière fut très rapidement ouverte, mais pas sur la bonne personne.

« Bonsoir Maât ! » Scotty devait sans doute être à l'intérieur. Conner en était persuadé. « Bonsoir Conner ! Entre je t'en prie, Scott est dans la cuisine. » C'est un sourire aux lèvres que Maât le laissa passer pour refermer la porte derrière lui. « Conner ? Mais que fais-tu ici ? Il y a un problème ? » Et voilà qu'il s'inquiétait déjà. Mais bon, Conner rendait rarement visite à ses frères et soeurs, d'habitude s'est lui qui les reçoit. « Salut Scott ! Ne stress pas p'tit frère, je vais bien et je n'ai aucun problème, sauf peut-être un petit. » Enfin, si on pouvait appeler cela un vrai problème. « Rien de grave quand même ? » « Non, mais comme tu le sais, je suis loin de savoir cuisiner et j'aimerais que tu m'aides à faire un petit quelque chose. » C'était très rare aussi de le voir demander de l'aide. « Oui bien sûr pas de problème. Et c'est en quel honneur ? » Devait-il lui dire ? Où devait-il faire une réunion familiale comme dans la famille Camden pour annoncer qu'il va épouser Lyann, afin de ne pas faire de jalousie entre les frères et soeurs ? Conner porta sa main à sa poche droite et en sortit un petit écrin, afin de le tendre à son petit frère. Ce dernier porta son regard vers la petite boîte puis fixa son aîné dans les yeux. « Tu vas...? » Fit-il tout en ouvrant l'écrin. « Oui ! » Conner souriait en voyant le visage de son frère s'illuminer. Scotty, heureux, lui sauta presque dans les bras. « C'est trop génial Conner ! Tu vas te marier ! Un homme marié ! Et Lyann, qui est déjà une Matthews pour nous, fera partie de la famille aux yeux de la loi ! » Ce fut une surprise pour Conner de voir un tel enthousiasme. C'était autre chose que l'enthousiasme d'Elliot. S'en était même un peu de trop pour Conner qui ne supporte pas être trop serré. Il repoussa doucement son frère en rigolant. « J'admire ton enthousiasme Scotty ! Moi qui voulait que ça reste assez discret, je crois que Maât à tout entendu ! » *Peut-être les voisins aussi !* pensa l'inspecteur. « Oui j'ai entendu ! Toutes mes félicitations, Conner ! » Ajouta Maât en débarquant dans la cuisine. « Je suis trop heureux pour toi Conner ! Dit, je serais ton garçon d'honneur hein ?! » Scott était émerveillé et éperonner, tel un petit garçon de six ans. Ce qui faisait, évidemment, sourire Conner. « Merci Maât, mais je n'ai encore rien fait. Et Scott, on en est pas encore là Scott. » Dit-il en rigolant. « Laisse-moi au moins lui faire ma demande ! » Scott porta son regard sur la bague. « J'imagine même pas ce que tu as dépenséer pour une telle bague ! Très jolie malgré tout ! Hein Maât ! » Ce dernier s'était approché. « Je confirme ! » Scott referma la boîte et la rendit à son aîné. « Bon, tu veux que je prépare quoi ? » L'ancien pompier porta sa main à sa nuque. Il ne savait pas ce que son frère pourrait préparer. « Ca va, j'ai compris, ne te fatigue pas plus tes méninges ! Je sais ce que Lyann adore, et crois-moi, ce que je vais vous concocter, vous allez adorer ! Je te fais cela et je te l'apporterai dès que ce sera fini. En attendant, tu n'as cas rentrer chez toi faire peut-être une table, fourchette à gauche et couteau à droite. » Alors que Scotty se tournait déjà vers ses armoires, une idée précise en tête, Conner riposta. « Je sais quand même les bases de la table ! En tout cas merci de t'occuper de ça ! Bon, j'y vais alors ! Salut! Au revoir Maât. »

N°1588 Maison des Matthews-Roosevelt; lemon street
→ Vendredi 2 avril, 20h21



Conner ajustait comme un con le reste de la table. Une très jolie table, mais s'était loin d'être fait par ses soins. Non pas qu'il ne voulait pas, mais il préférait largement que sa soeur Cameron s'en occupe. Satisfait du résultat, le milieu de table, un bouquet de rose bleues, les préférés de Lyann, donnait tout son effet à la table. Heureusement qu'il y avait pensé. Son frère s'était rendu chez lui comme prévu avec une préparation que Lyann adorait, les fettucini crevettes à l'ail. Conner se sentait déjà assez pathétique en voyant ce qu'il faisait. Ca ne le ressemblait pas, et il avait envie de faire marche arrière, retirer cette table, et lui faire, entre deux blagues sa demande. Certes, ce n'est pas très romantique. De toute façon, à présent, s'était trop tard. Il devait jouer son rôle d'homme bien différent, ayant aperçu Lyann fermer la portière de sa voiture. Cette dernière ne tarda pas à rentrer. Se débarrassant de ses affaires elle entra dans le salon, où Conner l'attendait. « Bonsoir ! » Dit-il en approchant son visage du sien. Il l’embrassa, mais ne s’attarda pas là-dessus, préférant la laisser découvrir ce qui allait occuper leur soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. Vide
Message(#) Sujet: Re: N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. EmptySam 24 Avr 2010 - 5:53

♣️ this is not for love...
Comme à chaque semaine, Lyann avait accueillit Chris, son beau-frère (bien qu’il fut d’avantage le demi-frère de Conner qu’autre chose), dans son bureau de Roosevelt & Associates, à Miami. Depuis sa sortie de prison, ce dernier avait repris les rencontres hebdomadaires avec un psychologue – par obligation, bien entendu – et il avait choisi de le faire avec Lyann, avec qui il avait déjà fait affaire. Certains auraient pu croire qu’un certain malaise aurait pu s’installer entre eux aux vu de leur nouveau lien familial, mais les deux protagonistes savaient ou se trouvait les limites entre les relations de travail et la vie privée, ce qui, en soit, était une très bonne chose. Après tout, Lyann était liée par la confidentialité et le secret professionnel : elle n’aurait jamais prit le risque de divulguer quoique ce soit sur son client à sa famille. D’ailleurs, c’était peut-être mieux ainsi… qu’ils n’en sachent rien.

Depuis quelques semaines, Chris lui racontait les sévisses qu’il avait subit, lorsqu’il était en dedans et, malgré tout ce que son métier lui avait appris, elle avait eu pitié de lui. Certes, il n’était pas le seul dans cette situation, mais cette violence que subissaient les prisonniers, que ce soit par leur pair ou les membres des forces de l’ordre lui donnaient la nausée. Alors, lorsque Chris se confia au sujet d’une chose qu’il avait apprît pendant qu’il purgeait sa peine, elle fut littéralement choqué. « Il y a une ordure en dehors qui frappe les gens, à ce qui parait. Tu te rends compte, Lyann? Même les prisonniers, les gros durs, là, sont traumatisés. Ce mec doit être une brute! » N’y avait-il aucune justice dans ce bas monde? « Ils t’ont donnés un nom? Parce qu'il pourrait avoir de sérieux ennuis, celui-là, si jamais on venait à l’apprendre. Les gardiens de prison sont protégés, en quelque sorte… mais les enquêteurs, les inspecteurs et les autres policiers ne sont pas en droit d’agir de la sorte! » Malheureusement pour elle, il n’avait rien pu lui avancé à ce sujet, mais il avait promis qu’il chercherait à en savoir d’avantage. Elle ne voulait même pas savoir comment. Tout ce qu’elle voulait, c’est qu’on remet ce tortionnaire à sa place.

Cette journée s’achevait enfin et c’est avec soulagement que Lyann constata qu’il était enfin l’heure de quitter le bureau pour retourner chez elle, embrasser sa fille et se faire une petite soirée Fast-Food et films de filles avec elle. C’était, disons, leur rituel le vendredi soir et Lyann y dérogeait très rarement. Vous vous demandez surement ce qu’allait faire Conner de son côté? Travailler, définitivement. Lyann n’y songeait même plus, d’ailleurs… c’était devenu une habitude, ce dernier s’éclipsant bien souvent dans son bureau à la maison, ou allant parfois au poste pour travailler sur des dossiers jusqu’aux petites heures du matin. Au début, elle avait trouvé la chose ennuyante, mais elle n’était restée que très peu de temps à s’apitoyer sur son sort, s’organisant des soirées de son côté, invitant "par principe" Conner, qui refusait la grande majorité du temps. Elle fut donc surprise lorsque, tournant sur Lemon Street afin de rejoindre le N°1588, elle aperçu la voiture de son amoureux dans l’entrée de leur maison. D’ordinaire, le vendredi, il n’était jamais de retour avant au moins sept ou huit heures, parfois même neuf heures lorsqu’il allait faire une partie de tennis avec Liam ou qu’il passait voir Ceaser. Néanmoins, Lyann accueillit avec le sourire cette nouvelle, ce disant que pour une fois, ils pourraient peut-être faire quelque chose en famille – chose plutôt rare, ces derniers temps.

Se stationnant au côté du Pathfinder de Conner, elle coupa le contact au même instant où son téléphone portable sonna, tout au fond de son sac à main. Elle agrippa le sac mais ne fut malheureusement pas assez rapide et la sonnerie indiquant un nouveau message se fit entendre. Elle composa en vitesse ces numéros d’accès et tomba sur la voix de Chris qui lui demandait de la rappeler – rapidement si possible. Intriguée, elle composa le numéro de téléphone de son beau-frère et elle ne fut pas surprise de le voir décrocher après seulement une seule sonnerie. « Lyann? » Définitivement, il attendait son appel. « Oui c’est moi. Qu’est-ce qui se passe? » D’ordinaire, ce n’était pas le genre de Chris de l’appeler ainsi… disons qu’ils se voyaient très peu entre deux rendez-vous, sauf si la famille Matthews se réunissaient le week-end. « Tu te souviens de ce que je t’ai parlé, l’autre jour. J’ai eu des infos et il fallait absolument que je t’en parle. » Voilà, il avait piquée sa curiosité. « Parle, je t’écoute Chris. » La conversation dura une quinzaine de minutes avant que Lyann ne décide d’y mettre un terme, un air maussade au visage. « Il faut que je vérifie certaines choses, Chris… mais je crois savoir de qui il s’agit. Et cette idée est loin de me plaire. Je te rappelle, d’accord? » Il acquiesça puis ils se saluèrent avant de mettre fin à cette conversation.

Lyann agrippa ses effets personnels puis sortit de Ford Focus, claquant la porte derrière elle. Puis, elle se dirigea à grands pas vers la maison, où elle pénétra quelques instants plus tard. Elle déposa sa veste sur la patère, près de l’entrée, puis laissa son sac à main au pied de cette dernière, avant de se diriger au salon où elle trouva Conner qui l’attendait. « Bonsoir! » lui fit-il en s’approchant d’elle pour l’embrasser – un détail qui tiqua Lyann, n’étant pas une habitude de ce dernier, d’ordinaire… en fait, le simple fait d’être là à son retour du travail sortait de l’ordinaire! Décidant de jouer le jeu, elle le salua à son tour et ce fut à cet instant qu’elle remarqua tout ce qu’elle aurait dû voir aux premiers coups d’œil : la table était mise et, en son centre trônait un bouquet de rose bleues. Définitivement, il se passait quelque chose d’anormal, Conner étant loin d’être reconnu pour être le parfait gentleman et l’homme le plus romantique du monde. Se retournant vers ce dernier, elle le questionna du regard avant de lui adresser la parole. « Avons-nous quelque chose à célébrer? Tu as eu une promotion à ton boulot? » Certes, elle était bien loin du compte, mais comment pouvait-elle se douter que Conner s’apprêtait à lui faire LA grande demande. Lui qui détestait la plupart des cérémonies religieuses et la St-Valentin, les espérances de Lyann à ce sujet avait, très tôt, été réduite au néant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. Vide
Message(#) Sujet: Re: N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. EmptyMar 17 Aoû 2010 - 23:48


SUJET ABANDONNÉ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. Vide
Message(#) Sujet: Re: N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. N° 1588 ; This is not for love... | lyann r. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N° 1588 ; This is not for love... | lyann r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-