AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Pompe à air électrique et portable ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez | 
 

 3...2...1.... ET ACTION !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




3...2...1.... ET ACTION ! Vide
Message(#) Sujet: 3...2...1.... ET ACTION ! 3...2...1.... ET ACTION ! EmptyVen 19 Mar 2010 - 19:41

    Travailler… Pour beaucoup des gens de la société que Loup avait fréquenté pendant les 18 premières années de sa vie ce mot ne voulait rien dire, ou presque. Une vague idée, une sorte d’avertissement, de danger. Les parents de Masquerade étaient les plus grands avocats de Londres, ayant chacun leur cabinet ils se plaisaient à faire travailler leurs employés pendant qu’eux ramassaient les lauriers. Ils n’avaient jamais pris que les meilleurs dossiers, les cas les plus enthousiasmants, bref les peines perdues. Sa mère était la plus grande manipulatrice du barreau londonien, elle faisait dire Amen à n’importe quel juge, les jurés ? Vous parlez de cette bande d’incompétents qu’elle emballe comme on empaquette un cadeau ? Ils ne posaient pas de problèmes. Sa mère se targuait d’être l’avocate la plus forte dans l’application des principes voltairiens. « Mieux vaut un coupable en liberté qu’un innocent en prison ». Elle le prouvait, en laissant des criminels repartir sans grande peine. Parfois six mois, pour la forme. Loup avait grandi dans un milieu, aussi corrompu que corrompant. On prenait vite goût à la richesse et à toutes les façons de l’obtenir. Cependant, il n’avait jamais envisagé de devenir le pantin de ses parents, leur trophée. Le travail, cette chaîne qui devait le tirer en arrière selon eux, était devenu le moyen de son accomplissement personnel. Sa seule chance de s’extirper de leurs griffes.

    Le cinéma lui ouvrait les bras. Enfin le cinéma… Il ne savait pas du tout où le mènerait ce projet qu’avait Jeremiah et dont il était supposé être le rôle clé. En fait il s’en fichait, s’il parvenait à être parfaitement autonome rapidement, son grand-père n’aurait plus à le loger, il pourrait vivre sa vie. Partir d’Ocean Grove aussi peut-être… Il se plaisait en ce lieu, mais il était une sorte de Globe-trotter. Aujourd’hui il revoyait Jeremiah, qu’il n’avait pas vu depuis plusieurs jours, leurs conversations téléphoniques étaient rares, souvent brèves. Expéditives. Voilà qu’aujourd’hui était le premier jour de tournage, dans un jargon technique et propre au cinéma il devait y avoir une expression bien précise pour ce moment particulier. Mais Loup ne le connaissait pas et, en fin de compte, n’avait pas vraiment envie de le connaître. Tout ce qu’il voulait c’était que Jeremiah le trouve bon, assez bon pour le garder et faire ce film, suivre le fil de son projet avec lui.

    Entrant discrètement sur le plateau de tournage Loup fit un signe de la main à Jeremiah. Son nouvel ami, ici à Ocean Grove il était le seul à avoir été suffisamment malin pour faire fi des apparences et venir le voir, malgré la tenue proche de celle de sans domicile fixe qu’il arborait alors. Il s’approcha de lui, sentant l’excitation qui montait peu à peu. La découverte d’une nouvelle expérience, celle d’être devant la caméra. Il était un amoureux de ces découvertes. Et découvrir un nouvel art, en la compagnie d’un de ses amis, n’était-ce pas le meilleur moyen d’embrasser une nouvelle passion et de ce découvrir une vocation ? La patience de Jeremiah était d’autant plus appréciable dans ce cas qu’il pourrait lui donner des conseils avisés, utiles. Renforcer leur amitié était aussi un des avantages tacites de cette expérience. Tant que Chris ne se montrerait pas Loup ne serait pas un vilain garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




3...2...1.... ET ACTION ! Vide
Message(#) Sujet: Re: 3...2...1.... ET ACTION ! 3...2...1.... ET ACTION ! EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:24

    Ma rencontre avec Masquerade était encore gravée dans mon esprit. Aussi fortuite qu'improbable, elle avait tout de même mener à quelque chose de concret, il était celui que j'avais cherché. J'avais mit ma main sur celui que je considérai à présent comme ma Muse... Son visage, ses yeux d'un bleu azure, son air renfrogné. Il y avait dans sa personne ce quelque chose indescriptible qui m'hypnotisait et m'inspirait d'une manière tout bonnement incontrôlable. Je n'avais pas pu m'empêcher de l'aider, ou du moins de tenter de l'aider car aussi têtu que je pouvais souvent l'être il n'avait que difficilement accepter la main que je lui avais tendue me promettant remboursement dès que possible...

    Je ne voulais pas de son argent, non, d'une certaine manière je le voulais lui. Aucune association sexuel à faire là, je voulais juste capturer son image, son essence si particulière. Il avait accepté d'être celui qui serait le personnage principale de mon petit film indépendant. Rien de bien exubérant ou très onéreux... J'avais su m'arranger avec la maison de production pour laquelle je travaillais qui m'avait accorder le feu vert pour ce projet assez modeste.

    Ce matin là, je m'étais bien sur levé aux aurores... Où plutôt je n'avais que très peu dormit, bien trop excité par ce projet qui se concrétisait. Ce film, enfin, ce court-métrage était pour moi et pour le jeune masquerade une occasion en or. J'avais vu ses yeux s'illumer à ma proposition, il le voulait autant que moi, peut-être même plus. Tout le monde dormait encore profondément dans la petite maisonnée lorsque que je quittait finalement le domicile familiale en direction le set où se déroulerait la première scène.

    J'étais bien sur le premier sur les lieux, tant mieux, je pouvais ainsi donc comme j'en avais l'étrange habitude tout supervisé. Nous n'étions bien sur qu'en équipe réduite sur les lieux du tournage, mais si cela m'avait été possible, je n'aurais préféré qu'être seul avec le jeune homme. Les minutes, et les heures se mirent alors à défilés et finalement tout le monde fut présent en temps et en heure ce qui me réconforta alors que je sentais le stress où plutôt l'adrénaline monter en moi.

    C'est alors que je l'entr'aperçu un peu perdu dans ce milieu qui devait surement lui être inconnu. Je lui adressait instinctivement un signe de la main pour le faire s'approcher et pour le saluer par la même occasion. J'avais envie avant que tout ça ne commence de discuter avec lui. Je ne voulais pas de cette relation purement professionnelle, j'avais la curieuse envie d'apprendre à le connaître car dans certain point il me rappelait moi à son âge...

      - Salut comment ça va? Débutais-je en lui serrant la main. Je t'offre quelque chose à boire? À manger?


    Je ne savais pas vraiment si sa situation s'était nettement améliorer dernièrement donc j'avais pris les devants en commandant de quoi se sustenter pour toute l'équipe en large quantités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




3...2...1.... ET ACTION ! Vide
Message(#) Sujet: Re: 3...2...1.... ET ACTION ! 3...2...1.... ET ACTION ! EmptyVen 26 Mar 2010 - 22:39

    J’avais toujours été de ceux qui aiment se fondre dans la masse. Ne pas être déprécier pour mon niveau de vie, qui était je le savais, élevé. Je n’avais jamais éprouvé de honte à ce sujet là, même si j’avais marqué à bien des reprises mon désir de ne pas être riche par héritage mais aussi par mérite. Qu’on m’offre de la charité me mettait mal à l’aise. Mais Jeremiah ne le savait pas, comment l’aurait-il su d’ailleurs ? Aussi je ne pouvais le blâmer de continuer à être d’une âme aux aspects charitables. Il était même très sympathique de continuer à veiller sur moi, sur ma santé. Mais de là à m’offrir à boire et à manger comme si je n’avais pas mangé et bu à mon aise depuis des jours… Je me savais mince, maigre peut-être, mais c’était aussi une des obligations que mon travail de mannequin m’imposait. Aussi il fallait que je le remette dans la bonne voie.

      Masquerade » Merci, j’ai bien déjeuné ce matin. Comme tous les autres jours. Mais je prendrais bien un café.


    Je n’allais pas non plus me la jouer snobinard. Je n’étais pas ainsi et je ne voyais pas de raison de l’être. Je ne roulai pas non plus sur l’or, alors je n’allais pas commencer à faire des manières. Ces mêmes manières que j’avais eu à l’époque où mes parents et moi étions en bons termes. Même si mépriser les gens n’avait jamais été une activité parmi celles que je préférai, j’avais souvent compris que le mépris et les regards hautains étaient des moyens sûrs pour ne pas se faire marcher sur les pieds dans les hautes sphères. Un rang supérieur accordait un droit à la méprise plus grand.

      Masquerade » C’est la première fois que je vois un plateau de cinéma en tant qu’acteur… C’est assez marrant. J’avais déjà visité quelques plateaux grâce à des amis acteurs, mais là… être à leur place c’est assez troublant il me faut le reconnaître. Pas trop de stress ?


    Je sirotai le café qu’il m’avait donné. Il n’était pas fameux, enfin, je reconnaissais là le café industriel que je buvais le matin. J’avais eu à une époque, le privilège de boire du café venu de plantations privés, au goût particulièrement doux et tenace. Ces sensations étaient parmi les meilleurs souvenirs culinaires que je gardai. Mais je ne cracherais pas dans la soupe. Il avait déjà prévu assez pour un régiment et même si la fourmilière s’activait autour de nous, le moment était très agréable.

      Masquerade » Tiens. Il y a de quoi acheter le déjeuner de demain. Il fallait bien que je te les rende un jour. Je n’aime pas avoir de dettes.


    Je lui donnai une enveloppe. A l’intérieur, du cash, je n’avais pas de carnet de chèques et je savais qu’il n’avait pas d’appareil à carte bleue dans sa poche. Aussi l’enveloppe, contenant les 75$ que lui avait coûté ma nuit et mon petit-déjeuner à l’hôtel lorsqu’il m’avait logé alors que j’étais à la rue, s’échoua dans sa main. Un petit sourire sur mon visage l’invitait à ne pas refuser. Je l’aurais probablement mal pris.

      Masquerade » Alors, tu m’expliques en quoi va consister mon job ? Le mannequinat c’est simple, je pose, on me prend en photo, je marche, on me prend en photo. On ne me demande pas mon avis, de donner de la voix… Explique !


    Je riais gentiment. Oui, j’étais excité par cette expérience. Un nouvel ami réalisateur ? Voilà qui était une chose agréable. Et s’il devenait célèbre et m’entraînait avec lui dans la célébrité, je lui offrirais une nuit d’hôtel. Une fois que j’aurais touché mon héritage en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





3...2...1.... ET ACTION ! Vide
Message(#) Sujet: Re: 3...2...1.... ET ACTION ! 3...2...1.... ET ACTION ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

3...2...1.... ET ACTION !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-