AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 I'm exhausted. I need your help. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyMar 16 Mar 2010 - 8:11




I'm exhausted. I need your help. [PV] 25yyky0
I'M EXHAUSTED. I NEED YOUR HELP.
Liam K. Stanfield & Micaela Careca


Flashback, vendredi le 7 novembre 2003

    00.12
Liam se réveilla en sursaut alors qu'il venait à peine de réussir à s'endormir. La journée, comme toutes celles qui l'avaient précédé depuis le départ d'Alannah, il y avait quelques jours de cela, avait été pénible. Il ne savait même pas comment il arrivait à tenir le coup et pourquoi il ne s'effondrait pas dans son salon en maudissant ce que la vie lui avait donné et retiré alors que tout semblait bien aller. La vie n'avait rien à voir là-dedans, il le savait bien. Alannah était partie de son plein gré et il n'arrivait pas à croire qu'elle ait pu faire ça. Il vivait avec l'espoir insensé de la voir revenir sur le porche de la maison quelques jours plus tard alors qu'elle se serait vidé la tête chez ses parents. C'était tout ce dont elle avait besoin, n'est-ce pas? Penser à autre chose. Oublier la petite. Oublier sa nouvelle vie de maman et revenir un peu plus reposée. Voilà, ce n'était pas plus compliqué que ça. Dans sa tête, elle serait de retour dans quelques jours, même si le pincement à la poitrine qu'il ressentait lui disait de faire attention et de ne pas croire aux miracles. Miracle... Elle était sa copine. Leah était leur fille. Évidemment qu'elle reviendrait...

Ce fut pieds nus et en slip qu'il se leva en frottant ses yeux ensommeillés alors qu'il se dirigeait vers le la couchette de sa fille, alors âgée de huit mois et demi. Le bébé était couchée sur le ventre et pleurait à lui fendre le coeur. Liam poussa un léger soupir et prit la petite dans ses bras en posant un baiser sur son front et en la berçant doucement, espérant que le simple mouvement de son corps la fasse taire.
« Papa est là, ma puce... Je suis là... »
Ses mots doux et ses paroles réconfortantes semblaient être sans effet sur le bambin qui pleurait toujours, vêtue de son petit pyjama rose que lui avait acheté Alannah il n'y avait même pas trois semaines de cela. Il se mordit la lèvre en gardant la petite contre elle, fermant les yeux afin de tenter de trouver un peu de sommeil éveillé.
    00.41
Liam avait tenté, sans succès, de lui donner un biberon alors qu'elle ne cessait de le rejeter en pleurant. Paniqué, le jeune père ne parvenait pas à trouver ce qui n'allait pas. Elle avait des coliques, peut-être? Les dents? Peut-être... Les gestes de Liam se faisaient plus saccadés alors qu'il tentait de la calmer sans y parvenir. Il avait cru avoir réussi à l'endormir quelques minutes plus tôt puisqu'elle s'était calmée, mais elle pleurait de nouveau comme si tout le poids du monde était sur ses épaules. Il la berçait en la serrant fortement contre lui, tentant de lui donner une peluche qu'elle aimait bien ou même de mettre de la douce musique qu'ils n'avaient pas eu à utiliser depuis de nombreuses semaines. Sans succès.
« Si seulement tu pouvais me dire ce qui ne va pas... »
    01.30
Il avait osé appeler aux urgences en demandant si c'était mieux qu'il l'amène à l'hôpital et on s'était bien marré de sa gueule, ce qui l'avait fait rapidement raccrocher, furieux et inquiet quand même. On lui avait dit qu'il n'avait pas dû se lever souvent dans les premiers mois pour penser qu'un bébé dormait douze heures en ligne sans jamais se réveiller. Des larmes avaient coulé sur ses joues alors qu'il avait préféré mettre un terme à la discussion, sachant qu'ils avaient sans doute raison. Alannah était celle qui se levait le plus la nuit pour Leah, c'est vrai. Lui, il avait des cours, des examens, des stages et il devait être en forme. Pourtant, le fait qu'un étranger le lui dise, un étranger qu'il connaissait, peut-être, le fit craquer. Il retira le pyjama de la petite, vérifia sa couche, frictionna un peu son ventre en déposant des baisers inquiets sur son front et ses joues. Sans succès.
    02.03
Affolé, Liam était à bout. Il voulait l'aider, mais il ne pouvait pas deviner ce qu'elle avait... Il avait tenté de la coucher avec lui, dans son lit, en la serrant contre son torse pour la réconforter, mais elle n'avait pas cessé de pleurer. Il avait essayé de la laisser dans son petit lit, mais il n'avait pas eu le coeur à retourner dormir. De toute façon, il était bien réveillé désormais et il tremblait de tout son être alors qu'il avait déposé l'enfant dans son lit pour ne pas oser commettre une connerie. Ça arrivait trop souvent... Des parents exténués, des enfants secoués... Il tentait de respirer correctement alors qu'il enfilait un pantalon de survêtement gris et un tee-shirt blanc. Il allait prendre le téléphone pour appeler ses parents lorsqu'il se souvint qu'ils n'étaient même pas là. Ils étaient partis visiter la famille à Jacksonville. Qui appeler...? Il ne pouvait pas s'en sortir tout seul. Posant ses fesses sur le canapé, il se boucha les oreilles pour réfléchir et finit par jeter son dévolu sur Micaela. Elle avait été la meilleure amie d'Alannah... La petite l'aimait bien... Il n'avait plus le choix, sinon, il craquerait. Il avait déjà craqué.
« Allô? » fit la voix endormie de la jeune femme au bout du fil alors que Liam remerciait Dieu que ce soit elle qui ait répondu.
« Micaela... C'est Liam... Je... J'ai besoin de toi... »
« Liam? Qu'est-ce que t'as? Qu'est-ce qui se passe? »
« J'aurais pas appelé si j'avais d'autres possibilités... Crois-moi. Mais tu peux venir...? »
Sans doute avait-elle comprit le désespoir du jeune étudiant parce qu'elle avait affirmé qu'elle venait. Liam avait fermé les yeux en se mordant la lèvre alors qu'il reposait le téléphone sur le canapé. Sa main tremblait. Tout son corps tremblait. Les pleurs n'avaient pas cessé et il retourna la voir, horrifié de voir ses yeux tout rouges d'avoir versé autant de larmes. Il la prit dans ses bras en la secouant très légèrement, lui demandant ce qu'elle avait alors qu'il avait hurlé, même s'il n'avait pas voulu. Évidemment, ses pleurs avaient redoublé alors qu'elle semblait inconsolable. Il avait passé une main nerveuse dans ses cheveux alors qu'il ne savait plus quoi faire. Les études de médecine n'avaient jamais préparé un homme à devenir papa et à prendre des responsabilités dont ils auraient dû être deux à tenir les rênes.

Il guettait la jeune femme du salon et lui ouvrit la porte avant même qu'elle n'ait eu le temps de frapper. Son visage émacié trahissait sa fatigue, son désespoir et sa panique alors qu'il posait rapidement l'enfant au creux de ses bras, la lui lançant presque.
« Tu peux... essayer de... la calmer? S'il te plaît... »
Il s'était éloigné de quelques pas, comme s'il ne voulait plus avoir à toucher au bébé et saisit la première chose qui lui tomba sous la main, la télécommande de la télévision, pour la balancer contre le mur du salon avec force. S'asseyant sur le canapé, il prit sa tête entre ses mains alors qu'il tentait d'oublier les sanglots de la gamine et de les faire s'évanouir. Il ferma les yeux alors qu'il ne savait pas ce qu'il aurait pu faire si Micaela n'avait pas été chez elle. Il s'était toujours dit que c'était idiot et qu'on ne pouvait jamais faire du mal à son enfant, mais il comprenait désormais que parfois, la situation amenait à ne plus réfléchir, à agir simplement. C'était dans ces moments-là que c'était dangereux. On voulait simplement que les pleurs cessent et on commettait une erreur irréparable. Il n'osait plus y penser. Elle était venue l'aider. Elle était là et il n'était plus seul.
Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
Pamela Auber

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyDim 21 Mar 2010 - 6:53


« Allô? »
« Micaela... C'est Liam... Je... J'ai besoin de toi... »
« Liam? Qu'est-ce que t'as? Qu'est-ce qui se passe? »
« J'aurais pas appelé si j'avais d'autres possibilités... Crois-moi. Mais tu peux venir...? »

« J’arrive. » avait-t-elle affirmé avant de raccrocher. Il était deux heures du matin, Micaela dormait chez Lance Stewart, son petit ami qui logeait dans une des grandes bâtisses d’Apple Road. L’intéressé s’agaça d’ailleurs d’être réveillé par un appel si tardif qui, en plus, lui volait sa petite amie. « C’était qui ? Et tu vas où? » grommela-t-il en essayant vainement d’ouvrir les yeux. La mexicaine avait déjà bondi hors du lit pour enfiler un bas de survêtement noir et un débardeur blanc. « C’est Liam, il a besoin de moi … » dit-elle à voix basse. Lance grogna pendant quelques secondes, visiblement pas d’accord avec l’idée de voir Micaela s’éclipser dans la nuit pour aller chez un voisin mais la jeune femme n’y prêta pas d’attention. Ce qui importait vraiment, c’était Liam et les pleurs de Leah qu’elle avait entendu derrière lui. « Je reviens vite, rendors toi. » murmura-t-elle en déposant un baiser sur le front de son petit ami. Dans la précipitation, la belle attrapa une veste enfilée dans les escaliers qu’elle dévalait à peine quelques minutes après le coup de fil, puis elle passa la porte d’entré sans faire de bruit pour ne réveiller personne. C’est au pas de course qu’elle rejoint la maison de Liam en se posant mille et une questions. Personne n’était sans savoir que le départ d’Alannah avait beaucoup affecté le jeune homme, mais jamais encore il n’avait fait appel à un de ses voisins. Micaela avait souvent eut envie d’aller vers lui pour prendre de ses nouvelles et lui montrer son soutient, mais la situation semblait trop délicate pour qu’elle puisse y aller naturellement. Malgré tout elle développait une sorte d’empathie pour le jeune père délaissé puisque quelques semaines plus tôt, Alannah était aussi la meilleure amie de la Mexicaine. Aujourd’hui la blonde en fuite n’avait plus rien d'une amie et était encore plus difficilement une mère, malheureusement.

Micaela arriva rapidement sous le porche de Liam. La porte s’ouvrit avant même qu’elle n’ait eu le temps de frapper, dévoilant le visage creusé de l’étudiant. La jeune femme ne sut distinguer les états d’âmes gravés sur son visage avec exactitude. Il y avait de l’épuisement, de l’appréhension, de la peur, de l’énervement, de l’incompréhension mais une part de souffrance aussi. Tout était mélange dans une sorte de torpeur chaotique et déroutante. En faisant quelques pas à l’intérieur, elle riva son regard sur Leah dont les hurlements résonnaient dans toute la maison. « Tu peux … essayer de … la calmer? S’il te plait … » Là encore, elle n’eut le temps de rien faire: la fillette se retrouva dans ses bras sans qu’elle ne donne son avis. Micaela regarda Liam incrédule, puis il s’éloigna et pour s’emparer d’une télécommande qu’il fracassa contre un mur. Le bruit fit sursauter la jeune femme et effraya la petite déjà énervée avant de faire réaliser l’ampleur de la situation à la brunette. Aussitôt elle porta le bébé au creux de son cou en se mettant à la bercer doucement. Sa main se posa dans son dos qu’elle caressa en se voulant rassurante alors qu’elle intimait sereinement à la petite de se calmer. Les cris stridents de Leah lui transperçaient le cœur, ses hurlements semblaient témoigner de tous les malheurs du monde ou simplement du manque d’un enfant dont la mère venait de disparaître lâchement. A cet instant Micaela en voulu terriblement à Alannah dont le comportement ne faisait aucun sens, comment pouvait-elle faire endurer ça à Liam mais surtout à Leah? Dire qu’elle pensait la connaître, quelle belle erreur de jugement. La mexicaine chassa finalement Alannah de son esprit pour rejoindre Liam dans le salon tout en continuant d’essayer de calmer de petite boule de nerfs. « Calme toi, elle sent quand tu t‘énerves. » affirma-t-elle calmement en s’approchant de lui. « Enlève ton T-shirt et donne me le, s’il te plait. » L’intéressé sembla étonné de sa requête mais finit par s’exécuter. Une fois le haut de Liam en main, Micaela recouvra la petite (préalablement replacée en son bras) avec le vêtement pour qu’elle garde l’odeur réconfortant de son père sans devoir subir le stress colossal qu’il dégageait. C’était normal que Leah et son père soient tous les deux incapables de se calmer, ils se poussaient mutuellement à bouts et s’enfermaient dans un cercle vicieux. Micaela posa un regard inquiet sur Liam qui avait retrouvé la même posture qu’avant d’ôter son t-shirt, assis, la tête entre les mains. Le pauvre homme avait l’air totalement dérouté, jamais elle ne l’avait vu dans un tel état. A vrai dire, jamais elle n’aurait cru que l’absence d’une personne puisse en ronger une autre à ce point. Le jeune père venait de perdre la femme de sa vie, mais il devait apprendre à gérer une enfant tout sans même avoir eu le temps d’encaisser le choc. Puis elle fit glisser ses yeux sur la fillette qui pleurait toujours mais semblait se calmer en tripotant le vêtement de son père près de son visage. La jeune femme esquissa un fin sourire et caressa la joue de Leah du bout des doigts. La fillette taisait ses pleurs petit à petit mais sa respiration restait troublée par de nombreux soubresauts et rien n’était moins sûr que la durée de cette accalmie. La belle profita néanmoins de cet instant pour détacher sa main du visage de Leah et glisser ses doigts dans une des mains de Liam. « C’est dur au début, c’est normal… » commença-t-elle avant d’exercer une légère pression sur sa main pour symboliser son soutient « … Mais ça va aller Liam. » termina-t-elle avec une douce certitude.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyMar 23 Mar 2010 - 1:50

Liam avait vu l'incompréhension et la surprise sur le visage de la jeune femme, mais il n'avait pas pris la peine de lui expliquer maintenant ce qui se passait. Il avait entendu les pleurs de la petite redoubler alors qu'il l'avait effrayée et il se mordit la lèvre, conscient qu'il n'agissait pas de la bonne façon. Il s'en voulait de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à la calmer tout seul. Il en voulait à ses parents d'avoir fait le voyage malgré tout alors que c'était lui qui les avait poussé à y aller. C'était prévu depuis quelques mois et il leur avait demandé de ne pas changer ses plans pour lui, qu'il survivrait bien quelques jours sans eux. Mensonge. En fait, il en voulait à la terre entière. Il n'avait jamais rien fait de mal, pourquoi est-ce qu'il payait soudainement les frais d'une vie entière d'escroquerie et de malhonnêteté alors qu'il n'avait que vingt-deux ans? Il ne savait pas quelle faute il devait expier, mais elle avait dû être terrible pour qu'il ait à subir cela. Il avait perdu une partie de lui-même avec le départ d'Alannah et il ne savait pas comment il pourrait continuer. Il ne comprenait pas comment on pouvait poursuivre sa vie comme si de rien n'était après ça et il était conscient que son malheur n'était pas comparable à la perte d'un parent ou d'un enfant, mais pour lui c'était comme si c'était le plus gros chagrin de la planète.

L'arrivée de Micaela dans le salon avec le bébé qui pleurait le fit sortir de ses pensées alors qu'il tournait la tête vers elle, passant une main désespérée sur son visage afin de tenter de reprendre le contrôle de ses émotions. Il hocha la tête doucement alors qu'elle lui demandait de se calmer et prit une grande respiration. Par contre, sa requête suivante le fit hausser les sourcils alors qu'il essayait de lui demander silencieusement ce qu'elle pouvait bien vouloir en faire, mais elle ne sembla pas vouloir lui répondre. Il retira donc son tee-shirt et le lui donna calmement, étonné et surpris alors qu'elle calait l'enfant dans ses bras et qu'elle la recouvrait de son vêtement. Il posa les yeux sur le bébé avant de reporter finalement son attention sur Micaela, silencieux. Il se rendait compte à quel point les gestes semblaient innés chez elle alors que lui-même, alors que c'était son enfant, avait du mal à agir de cette façon. Son regard avait suivit des yeux la main de Micaela qui était venue se poser sur la joue du bébé et il avait été surpris de voir à quel point Leah avait semblé se calmer. Elle avait même fermé les yeux et malgré sa respiration encore difficile, elle ne pleurait presque plus. Il sentit finalement les doigts de Micaela dans sa main et il reporta son attention sur elle alors qu'il serrait doucement sa main contre la sienne. Il détourna le regard alors qu'elle affirmait que tout irait bien. Bien sûr, ce n'était qu'un moment difficile à passer, peut-être? Il secoua légèrement la tête alors qu'il reposait les yeux sur son bébé qui avait désormais mis un bout du tee-shirt de son père dans sa bouche pour se calmer. Il la laissa faire, elle faisait souvent ça avec sa petite couverture et le pédiatre avait dit à Alannah qu'il n'y avait aucun danger du moment qu'elle ne l'entrait pas trop profondément dans sa bouche, ce qu'elle n'avait jamais fait. C'était un moyen comme un autre, pour elle, de se calmer. Il ferma les yeux et détacha sa main de celle de la jeune femme en passant une nouvelle fois sa main sur son visage afin d'éviter d'éclater. Il fixait un point sur le mur d'en face alors qu'il s'exprimait dans un murmure.
« C'est trop dur, Micky... J'y arriverai jamais! Je suis pas fait pour élever un bébé tout seul, je sais pas comment on doit faire...! Y'a une semaine, je savais même pas comment préparer la purée! Comment je pourrais être à la hauteur!? »
Il avait ramené son attention sur la jeune mexicaine en plongeant son regard dans le sien, comme pour lui faire comprendre qu'il était à bout, qu'il n'en pouvait vraiment plus. Pourtant, ses yeux dérivèrent un instant sur le bébé endormi alors que son tee-shirt reposait simplement sur elle comme une couverture. Il eut soudainement un pincement au coeur alors qu'il se rendait compte à quel point il aimait cette enfant. Elle avait beau lui donner toutes les misères du monde, surtout vu le jeune âge qu'il avait et la situation dans laquelle il était plongé la tête première qu'il l'aimerait toujours autant. Il laissa sa main caresser avec douceur la tête du bébé, la frôlant presque, afin de ne pas lui faire prendre conscience qu'il était là et qu'elle se remette à pleurer.
« Je sais pas comment tu fais... Elle pleurait depuis minuit... Et... Elle est en train de s'endormir... »
Il était presqu'émerveillé de voir à quel point elle avait réussi à la calmer aussi rapidement et il en voulait réellement à Alannah d'être partie puisqu'elle pouvait faire la même chose. Lui, il n'avait aucun talent avec les enfants, il paniquait dès qu'il y avait un pépin et il voyait toujours le pire. Il posa la tête contre le dossier du canapé en fermant les yeux pendant un moment, pouvant enfin apprécier le silence qui prenait place dans la maison. Contrairement à son habitude, il ne trouvait pas que ce silence-ci était pesant, au contraire, il était rassurant. Ce fut sans vraiment s'en rendre compte qu'il glissa la tête sur son épaule et qu'il se rapprocha un peu plus de la jeune femme, comme s'il avait besoin de sentir quelqu'un contre lui pour lui dire que tout irait bien et qu'il serait capable de gérer. On aurait dit qu'il redevenait un enfant, ou du moins, un adolescent, qu'on devait protéger et réconforter.

Redressant très légèrement la tête afin de croiser son regard, il demanda dans un murmure inquiet en faisant un léger signe vers le bébé dans ses bras:
« Tu crois qu'elle est endormie? Y'a pas de risques? Elle a tellement pleuré que... »
Elle a tellement pleuré que quoi? Ses cordes vocales se sont détachées pour l'étouffer? Ses yeux s'étaient désormais posés sur le bébé alors que sa main serrait de nouveau celle de la jeune femme afin de se rassurer. Elle était là, elle n'allait pas partir tout de suite. Du moins... Il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
Pamela Auber

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyMar 23 Mar 2010 - 3:48


« C'est trop dur, Micky... J'y arriverai jamais! Je suis pas fait pour élever un bébé tout seul, je sais pas comment on doit faire...! Y'a une semaine, je savais même pas comment préparer la purée! Comment je pourrais être à la hauteur!? » Micaela l’écoutait en sentant son cœur se pincer douloureusement. Liam avait toujours su dégager l’image d’un homme fort et sûr de lui, celle d’un battant, d'un homme sur qui tous les maux du monde pouvaient reposer sans qu’il ne flanche. Pourtant, face à cet enfant et au départ de sa tendre moitié il était aussi vulnérable qu’un nouveau né. Sa peine, ses doutes, ses peurs, tout chez lui venait déchirer le cœur de la mexicaine qui maudissait Alannah d’infliger de telles souffrances au père de famille. « Tu es son père Liam. Tu sauras mieux que n’importe qui, comment tu dois faire. » affirma-t-elle doucement. Micaela restait calme, sans faire de mouvement brusque ni placer un mot plus haut que l’autre. Instinctivement elle continuait de bercer la petite qu’elle avait calée au creux de son bras. Elle baissait régulièrement le regard vers elle pour s’assurer qu’elle reste toujours calme. Leah semblait se calmer définitivement, sa respiration tourmentée ne l’empêchait pas de taire ses sanglots et elle fermait même ses yeux clairs par moments. Plus elle observait Leah, plus elle se rendait compte que l’enfant retrouvait les traits apaisés et gracieux d’un ange, ses joues rosées d’énervement faisaient ressortir ses grands bleus encore bordés de quelques larmes silencieuses. La jeune femme esquissa alors un fin sourire en continuant de parcourir son visage du bout des doigts. Elle sentait la tension qui animait la pièce retomber lentement, les gens n’avaient pas idée de toute l’angoisse que des cris de bébé pouvaient faire naître. Puis, alors qu’elle sentait le regard de Liam quitter sa fille pour remonter jusqu’à ses prunelles brunes, Micaela plongea elle aussi son regard dans les yeux troublés du jeune homme. « Je sais pas comment tu fais... Elle pleurait depuis minuit... Et... Elle est en train de s'endormir... » Elle secoua légèrement la tête pour marquer son désaccord. Liam avait toutes les raisons du monde d’être a bout de nerfs et la mexicaine n’avait aucun mérite à avoir réussit à calmer la fillette. Les paroles du futur médecin respiraient le désespoir, il avait retrouvé un calme apparent mais la brunette le sentait au bord du gouffre, à deux doigts de perdre pieds. Tout son corps lui criait de le prendre dans ses bras, elle avait l’envie idiote et surréaliste de le serer contre elle jusqu’à ce qu’il soit hors de danger. Elle aurait aimé pouvoir soulager Liam de sa peine, scientifiquement. Faire une sorte de transfert de peine pour partager son fardeau. Chaque fois qu’elle croisait son regard, son cœur manquait un battement, frappé violement par tous les sentiments brûlants de détresse que ses yeux sombres abritaient. Mais Liam détacha ses yeux de Micaela, la libérant ainsi de l’étrange emprise qu’il exerçait sur elle. Il laissa sa tête s’appuyer lourdement sur le dossier du canapé alors que la jeune femme reposait son attention sur Leah. Comment allait-elle faire, elle aussi? Alannah avait-elle simplement pensé eux en fuyant Ocean Grove, avait-elle regardé derrière elle? Avait-elle honte? Micaela espérait furieusement que oui. Puis elle sentit la tête de son ami venir se hisser délicatement sur son épaule dans un geste si naturel qu’elle le remarqua à peine. « Tu crois qu'elle est endormie? Y'a pas de risques? Elle a tellement pleuré que... » Elle sourit alors une nouvelle fois, amusée par la question maladroite de Liam. La mexicaine avait noté plusieurs fois les regards attendris et aimants que le jeune père posait sur sa fille malgré son angoisse. Une chose était sûre, il aimait cette enfant plus que n’importe qui sur cette Terre, et le voir s’inquiéter naïvement pour elle n’était que la confirmation amusante de son amour inconditionnel. « Oui, elle dort ne t’en fais pas. Et avoir autant pleuré l’aura fatiguée, au mieux. » dit-elle avec une pointe de légèreté alors qu’elle resserrait ses doigts autour de la main de Liam pour répondre à son étreinte.

Puis la jeune femme se redressa en retirant sa main et pivota vers le jeune homme. Elle s’assura une dernière fois du sommeil de Leah puis elle releva les yeux vers Liam. « C’est ta fille Liam, et il n’y a plus que vous deux. » commença-t-elle avant de marquer une pause. Elle profita de ce silence pour placer délicatement la petite dans les bras de son père. Il ne sembla pas très emballé par l’idée mais se vit obligé de céder face à Micaela qui refusait de faire marche arrière. Une fois Leah installée dans les bras de son père, elle posa sa main sur le ventre de la fillette qui bougeait légèrement en commençant à se réveiller à cause des mouvements. « Tu y arriveras tout seul, d’abord parce que tu l’aimes plus que tout mais aussi parce que tu n’as pas le choix. Elle compte sur toi maintenant. » Elle adressa alors un sourire réconfortant à Liam puis continua : « C’est normal d’être débordé au début, mais fais toi confiance … et à elle aussi. » La mexicaine fit alors glisser sa main jusqu’au poignet le jeune père et la fit courir jusqu’à son bras sans quitter son sourire. Leah continua de s’agiter pendant quelques secondes avant de se caler confortablement entre le bras et le torse de son père. Elle ne retrouva pas le sommeil de suite, mais elle resta calme, à regarder son père épuisé. Micaela était de ces gens persuadés que l’on pouvait tout faire pour sa famille, et encore plus pour son enfant. Ainsi elle était intimement persuadée que Leah et Liam pourraient s’apprivoiser et se tirer mutuellement vers le haut. Ils arriveraient à se suffire et se comprendre. A être heureux à deux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyMar 23 Mar 2010 - 20:26

Rassuré par les paroles de Micaela alors qu'elle ne semblait pas s'en faire le moins du monde qu'elle se soit endormie aussi rapidement, Liam se calma également et cessa de s'inquiéter. Il savait qu'il n'y avait aucun risque pour le bébé, mais il n'avait pas pu s'empêcher d'en formuler un, sans doute instinctivement. La main de Micaela dans la sienne faisait taire les battements trop rapides de son coeur et il semblait reprendre peu à peu confiance. Les conditions n'étaient pas idéales, mais la jeune femme avait le don particulier, juste en le regardant, de calmer ses angoisses et ses doutes. Il lui en serait reconnaissant à vie, pour ça. Elle l'avait sauvé d'une situation plus que délicate alors qu'elle ne lui devait pourtant rien. Les yeux brillants, Liam posa les yeux sur leurs mains enlacées et comprit qu'à partir de ce jour, les choses avaient changé entre eux. Elle avait été la meilleure amie d'Alannah et malgré tout, ils n'avaient jamais vraiment pris la peine de discuter. Il leur était arrivé de rigoler ensemble de temps en temps ou même d'oser un début de dialogue en attendant qu'Alannah soit prête ou qu'elle revienne d'un lieu quelconque, mais ce n'avait jamais été vraiment poussé. Les études de Liam lui importaient beaucoup et même quand les deux jeunes femmes passaient une partie de la soirée ensemble, il n'était que rarement dans leurs pattes. Pourtant, ce soir-là, il n'avait pas hésité à faire appel à la jeune mexicaine alors qu'il était à bout de nerf. Ça voulait sans doute dire quelque chose...

Lorsqu'elle rompit le contact entre leurs mains, il se mordit la lèvre à ses paroles. Elles sonnaient fausses à ses oreilles alors qu'il avait tellement espéré, cette dernière semaine, qu'Alannah revienne en lui demandant pardon. Ce n'était pas vrai, il ne pouvait pas n'y avoir qu'eux deux. Elle reviendrait et elle reprendrait la place qu'elle avait indignement abandonné. Lorsqu'il comprit le geste de la jeune femme, il se recula promptement en faisant non de la tête. Il paniquait rien qu'à l'idée de retrouver le bébé dans ses bras et sa frayeur était largement perceptible alors que ses mains s'étaient remises à trembler, moites. Il retrouvait la réaction première qu'il avait eue à l'hôpital lorsque l'infirmière avait glissé le poupon dans ses bras, quelques minutes à peine après sa naissance. Il avait dû faire face au regard amusé de la jeune mère, attendrie de voir Liam aussi maladroit. Il ressentait exactement la même chose alors que la situation était toute autre.
« Micky... Non... S'il te plaît... »
Il ne se sentait vraiment pas bien et pourtant, il dut accueillir dans ses bras l'enfant qui se réveillait à nouveau. Effrayé en ouvrant de grands yeux, il voulut redonner la petite à Micaela, mais celle-ci glissa sa main sur son bras comme pour l'aider à se calmer. Liam déglutit alors que les paroles de la jeune femme semblaient faire leur effet, à savoir, l'apaiser. Le bambin s'agitait toujours dans ses bras et Liam gardait les yeux rivés sur elle en posant délicatement et avec maladresse les doigts sur la tête de Leah pour la caresser tendrement. La petite le regardait, mais ne pleurait pas, ce qui sembla redonner confiance au jeune étudiant. Il posa avec douceur un doigt sur ses paupières afin de lui intimer silencieusement de se rendormir alors que les petits doigts de l'enfant tentaient d'agripper les poils de son bras jusqu'à ce qu'elle cesse tout mouvement, son ventre se soulevant dorénavant de façon régulière alors qu'elle avait retrouvé le sommeil. Un sommeil peu profond et léger sans doute, mais un sommeil quand même. Il la serra contre son torse, la calant contre son bras avant de se reculer prudemment pour poser le dos contre le dossier du canapé sans faire de mouvements brusques de peur de ravoir une série de pleurs qu'il n'était pas encore prêt à supporter. Il poussa un soupir de soulagement alors que la petite gardait les yeux fermés avec une expression plutôt sereine malgré les joues et les yeux rougis d'avoir hurlé et pleuré à lui fendre l'âme. Liam ferma les yeux un petit moment afin de profiter de ce moment de calme, sa fille toujours calée au creux de son bras alors qu'il se refusait à faire ne serait-ce qu'un seul mouvement de peur de la réveiller.

Il tourna la tête vers Micaela, admiratif de voir qu'elle avait réussit à poser la petite dans ses bras à lui sans attiser ses pleurs. Délicatement, il posa sa main sur la joue de la jeune femme et un petit sourire vint poindre sur ses lèvres.
« Merci... Je vais essayer de me faire confiance et de... lui faire confiance... »
C'est dans un murmure qu'il avait dit ces mots alors qu'il avait brièvement rapporté son attention sur le bébé endormi, attirant la jeune femme à lui en passant sa main libre autour de ses épaules pour la serrer dans ses bras. Pourtant, malgré le fait qu'elle semblait totalement calme et qu'elle avait le contrôle total de la situation, il pouvait imaginer le combat intérieur qu'elle devait mener. L'enfant dans ses bras bougea un peu et il posa un regard inquiet sur elle, mais elle semblait avoir retrouvé le sommeil profond qu'elle avait avant de se réveiller en pleurs. Il put donc reporter son attention sur Micaela alors que ses mains moites traduisaient encore l'anxiété dont il avait été victime.
« Comment tu le prends, toi? Je veux dire... Je suis conscient que pour toi aussi, ce doit être... un grand vide. Elle n'a vraiment pensé qu'à elle... »
Il avait baissé les yeux alors qu'il énonçait pour la première fois ses impressions à propos d'Alannah. Sans doute y avait-elle pensé, elle aussi, et il se sentait égoïste de monopoliser son attention sans même penser à ce qu'elle devait ressentir. Ce devait vraiment être atroce pour elle également puisqu'elle avait perdue sa meilleure amie, sa confidente sans doute. Liam se rendait compte à quel point c'aurait été dur pour lui de perdre Conner aussi rapidement, sans explication aucune.
« Tu étais au courant? Elle t'a dit quelque chose? Elle te parlait, à toi... Elle avait rencontré quelqu'un d'autre? »
Soudainement, Liam avait un doute. Peut-être Micaela était-elle au courant de quelque chose... Peut-être qu'Alannah lui avait raconté ses soirées, ses rencontres, ses... amours? Ça le tuait de le dire, mais il savait que c'était la raison pour laquelle elle était partie. Une mère ne pouvait pas abandonner son enfant comme ça. C'était immoral.L'abandonner, lui, d'accord. Mais elle... Elle n'avait rien fait, elle ne méritait pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
Pamela Auber

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptyMer 7 Avr 2010 - 2:50


« Micky... Non... S'il te plaît... » Micaela n’en démordit pas pour autant. Sans savoir exactement pourquoi, elle sentait que la place de Leah était dans les bras de son père et non dans les siens. Toujours muette, elle força Liam à la prendre en la déposant contre lui délicatement puis elle se recula avec un léger sourire aux lèvres lorsque le jeune père sembla reprendre la situation en main. La mexicaine observa longuement Liam. Avec ses gestes maladroits mais terriblement tendres, son appréhension évidente et son cœur criblé il était l’homme le plus meurtri qu’elle n’ait jamais vu. Depuis toujours elle avait connu les hommes comme forts et inébranlables, distants et malveillants parfois. Ainsi elle s’était faite à l’idée stupide que les hommes ne craquaient jamais, qu’ils avaient cette faculté étonnante de toujours rester maîtres de leurs émotions. Mais cette nuit, Liam venait se balayer toutes ses croyances. Il était perdu à en crever, blessé en plein cœur, l’âme fendue. Et tout ça pour une femme aussi lâche qu’égoïste. Micaela avait beau se donner du mal à tenter de comprendre, elle ne trouvait aucun sens à cette situation. Tout était allé trop vite, trop loin, trop mal. La brunette échappa un fin soupire alors que Liam s’adossait avec soulagement au canapé. Le jeune homme vint ensuite poser sa main chaude sur sa joue halée et la tira de ses pensées par la même occasion. « Merci... Je vais essayer de me faire confiance et de... lui faire confiance... » Micaela sourit alors, heureuse de voir qu’il avait entendu ses paroles. Puis elle se laissa entrainer contre lui pour se caler au creux de son bras, emprisonnant de ses doigts la main du jeune homme qui retombait sur ses épaules. Appuyée contre le buste de Liam, la mexicaine sentait les battements de son cœurs, violents et rapides, marteler sa poitrine musclée. Un fin silence s’installa entre les deux adultes, bercés par la respiration apaisée de Leah. Savoir qu’elle s’était calmée pour ce soir rassurait Micaela qui gardait en souvenir les cris déchirés de la fillette. Si bien qu’avec le recul elle se demandait même comment un si petit être pouvait une telle capacité vocale.
Puis de l’enfant, les pensées de la jeune femme dérivèrent jusqu’à Alannah. Elle se demandait où elle était, si à cet instant elle dormait paisiblement, si elle regrettait parfois d’être partie. Peut-être comptait-elle revenir. Elle n’avait pas eu le choix? Un million de question tiraillait l’esprit fatigué de la brunette, elle n’arrivait à se décider entre la rancune et la tristesse. Sans doute était-ce parce qu’elle se sentait animée d’un peu des deux. « Comment tu le prends, toi? Je veux dire... Je suis conscient que pour toi aussi, ce doit être... un grand vide. Elle n'a vraiment pensé qu'à elle... » Elle haussa d’abord les épaules, perplexe, puis elle répondit avec une hésitation non dissimulée. « Je ne sais pas vraiment … Pas trop mal j’imagine. » Faux. Elle le prenait mal. Mais elle n’épilogua pas, tout d’abord parce qu’elle estimait que Liam avait besoin de soulager son cœur plus qu’elle n‘en avait envie, et aussi parce qu’elle n’était définitivement pas à l’aise lorsqu’il était question de confession. Par chance, Liam enchaîna. « Tu étais au courant? Elle t'a dit quelque chose? Elle te parlait, à toi... Elle avait rencontré quelqu'un d'autre? » Toujours lovée contre le père, Micaela ferma les yeux un instant. Les mots désespérés de l’étudiant avaient piqué la jeune femme en pleine poitrine. Elle le pensait aussi, qu’Alannah lui parlait, à elle. De toute évidence, elle avait tort puisqu’au final elle avait été prise au dépourvu, comme une banale connaissance. « Je n’en sais pas plus que toi... Mais j‘espère qu‘elle regrette et qu‘elle a une bonne raison. » Sa voix se durcit alors qu’elle parlait, elle était visiblement remontée contre la mère en fuite. « Non, en fait je ne veux même pas savoir. De toute façons rien ne justifie d’abandonner sa famille comme elle l’a fait. » Elle se tut alors. Ayant laissé ses paroles se dessiner au rythme de ses pensées, elle sentait sa voix s’érailler, étouffée par ses ressentiments. Alannah avait abandonné son sang, sa chair, l’homme de sa vie, sa famille et même sa meilleure amie. Elle ne méritait pas leur peine, pas la souffrance de Liam ni les larmes de sa fille. « Je ne sais pas quoi t’en dire au final … Mais si elle est partie pour un autre, alors ce n’est pas juste la plus grosse erreur de sa vie. C’est pire. » Soupira-t-elle à voix basse. Micaela ramena alors ses jambes contre elle et se tassa un peu plus dans le canapé. Elle tentait de se mettre à la place de Liam qui devait sans doute mourir d’envie d’avoir des réponses. Avoir une raison valable pour faire son deuil ou simplement comprendre Alannah. Ne pas savoir était certainement ce qu’il y avait de pire, ça faisait naître ces espoirs acides et vicieux qui vous rongent l’âme. Plus elle se penchait sur cette situation sordide, plus Micaela développait une haine particulière que l’on n’adresse qu’aux gens que l’on aimait. Ainsi, silencieusement, la mexicaine nourrissait sa rancœur pour souffrir un peu moins.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptySam 10 Avr 2010 - 6:04

Inconsciemment, Liam hochait la tête alors que Micaela lui affirmait ne pas être au courant. Il ne savait pas si elle essayait de la protéger ou si elle disait la stricte vérité, mais peu lui importait, au fond. Ce serait normal qu'elle tente de conserver le secret de son amie et il ne le lui reprocherait jamais. Toutefois, il aurait été prêt à mettre sa main au feu qu'elle n'en savait pas plus que lui. Les mots qu'elle enchaînait et les larmes qu'elle semblait essayer de retenir prouvaient qu'elle était elle aussi touchée par son départ. Il n'avait pas de mal à en douter, mais il était lui-même dans un tel état d'esprit en ce moment qu'il ne savait pas vraiment comment le prendre. Micaela avait le droit d'être en colère contre Alannah, mais il aurait aimé qu'elle puisse taire ses angoisses. Si au moins elle avait pu lui dire qu'elle avait trouvé quelqu'un d'autre. Quelqu'un d'autre de mieux, peut-être? Il aurait pu tourner la page, passer à autre chose en se disant qu'elle ne reviendrait jamais, mais il demeurait maintenant dans le doute, ne sachant pas ce qu'il devait penser, ne sachant pas ce qu'il devait croire. Les gens semblaient le regarder différemment dans la rue lorsqu'il s'était rendu au supermarché, comme s'ils savaient le drame qui secouait son quotidien. Peut-être étaient-ils au courant. Dans un petit quartier, le moindre départ, le moindre retour faisaient office de scandales ou de rumeurs et il savait qu'il pouvait en être la victime même s'il préférait demeurer à l'écart.

Le regard de Liam se posa sur la jeune femme alors qu'elle ramenait ses jambes contre elle, se défaisant de son emprise pour se tasser un peu plus contre le canapé. Les yeux brillants, Liam aurait aimé la réconforter et lui dire que tout irait bien, mais il savait que ses propos sonneraient faux. Ça ne servait à rien d'essayer, il savait qu'il ne réussirait pas. À quoi bon se bercer d'illusions de toute façon? Ça ne ferait que le rendre plus malheureux qu'il ne l'était déjà et il préféra garder le silence alors que ses yeux se posaient de nouveau sur le bébé endormi au creux de ses bras. Leah avait besoin de lui. Il le savait et il le comprenait, mais il ne savait pas s'il pouvait l'accepter. Elle était tellement belle, tellement vulnérable et surtout, tellement petite. Il avait peur de faire une connerie qui lui ferait du mal, il avait peur de ne pas réussir à prendre en charge toutes les responsabilités qu'un bébé occasionnait. Sans dire un mot il se releva avec douceur afin de ne pas réveiller l'enfant, son enfant, et resta un moment immobile une fois qu'il fut debout afin de s'assurer que sa respiration était calme et qu'elle ne s'était pas réveillée. Elle était toujours emmitouflée dans son tee-shirt et il posa un regard doux sur la petite avant de le reporter sur Micaela. Il alla finalement porter le bébé dans son petit lit, lui donnant un baiser sur le front avant de la déposer dans la couchette, des larmes coulant nonchalamment sur ses joues alors qu'il regardait l'enfant apaisée. Il passa une main délicate sur la tête du bébé et la recouvrit de sa couverture alors qu'il lui laissait le tee-shirt de peur de la réveiller en le lui enlevant. Il posa la peluche qu'elle aimait à ses côtés et s'éloigna un peu, rassuré. Elle dormait à poings fermés et il espérait fortement qu'elle ne se réveillerait qu'au matin. Il demeura sur le pas de la porte un moment et ce ne fut que lorsqu'il revint au salon qu'il prit conscience des trainées humides sur ses joues qui trahissaient son chagrin. Pourtant, il ne les essuya pas et il se mordit la lèvre avant de secouer la tête, passant une main anxieuse dans ses cheveux. Il se serait bien arraché tous les cheveux qu'il avait sur la tête si ça avait pu diminuer sa douleur, mais il savait que ça ne changerait rien.
« Je comprends pas, Micky... Tout allait tellement bien...! J'aurais jamais cru qu'elle partirait comme ça, jamais! Je comprends pas! »
Il avait laissé retomber ses bras le long de son corps dans une ultime tentative pour tenter de se calmer, mais ça ne faisait que démontrer encore une fois que la disparition d'Alannah lui faisait bien plus de mal qu'il n'avait d'abord voulu le laisser sous-entendre. La fatigue accumulée ajoutée à la crise de sa fille cette nuit-là, on aurait dit que le monde entier était contre lui. Mais Micaela était là et lorsqu'il posa son regard sur elle, il fit les quelques pas qui les séparait et se laissa tomber sur le canapé, l'attirant dans ses bras alors qu'il ne pouvait plus contenir ses larmes et faire semblant que tout allait bien. Pendant une semaine entière il s'était voilé la face, mais il ne pouvait plus jouer le jeu. Il avait perdu. Il n'était pas le premier à être plongé contre son gré dans une situation comme celle-là et il ne serait sûrement pas le dernier non plus. Toutefois, il ne pouvait que se dire que personne au monde ne comprenait sa douleur. C'était égoïste, mais Liam avait toujours été quelqu'un qui gardait ses appréhensions pour lui et il se rendait compte, désormais, qu'il y avait des choses qui finissaient par éclater, un jour ou l'autre.

Appuyant l'épaule contre le dossier du sofa, il libéra son emprise sur Micaela et ferma les yeux un bref instant en tentant de reprendre ses esprits. Il avait perdu toute notion du temps et tout ce dont il était certain, c'était que le calme était revenu. Ce fut en posant un regard brillant sur elle qu'il murmura quelques mots.
« J'aimerais tellement qu'elle revienne... Tu ne peux pas savoir à quel point elle me manque. J'aimerais qu'elle soit là et qu'elle me demande pardon. Je pardonnerais, tu sais! Peu importe ce qu'elle a fait je pardonnerai! Elle peut pas être partie pour de bon. C'est pas possible, hein? Elle va revenir... »
Il baissa les yeux alors que sa main cherchait la sienne, comme pour s'assurer d'une présence qu'il savait désormais disparue.
« Je sais pas comment je pourrai te remercier, Micky... Je suis vraiment navré... Pour tout. »
Malgré ce que son coeur lui disait, Liam savait qu'elle ne reviendrait pas. Elle le lui avait clairement fait comprendre et même s'il ne pouvait qu'espérer, il devait se rendre à l'évidence. Il était désolé de l'avoir sortie du lit si tard, il était navré qu'elle ait eu à le voir dans un tel état et il s'en voulait de lui faire subir ses états d'âme. Ce fut dans un murmure qu'il s'adressa à elle alors qu'il gardait les yeux baissés.
« T'as déjà tellement fait... Je... »
Incapable de poursuivre sa phrase alors qu'il voulait lui demander de rester, il la laissa en suspens sans rien rajouter. Il n'osait pas. Elle avait déjà quitté son lit pour lui, elle avait réussi à calmer le bébé angoissé et il ne pouvait plus rien lui demander. Sa main serra la sienne avec douceur avant de la relâcher alors qu'il se relevait pour aller à la fenêtre. Il posa son front contre la vitre plutôt froide, ce qui lui fit un grand bien. Il était épuisé, il était mort de trouille à l'idée de ce qui l'attendait, il ne savait plus quoi penser de son coeur et de ses envies et il voulait simplement que tout s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
Pamela Auber

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] EmptySam 24 Avr 2010 - 22:44


« Je comprends pas, Micky... Tout allait tellement bien...! J'aurais jamais cru qu'elle partirait comme ça, jamais! Je comprends pas! » Micaela le regardait, touchée au plus profond par le sillon humide de ses larmes. Elle n’écouta ce qu’il disait que distraitement, captant uniquement les mots importants de sa phrase : partir et ne pas comprendre. Il pleurait, ça semblait surréaliste pour Micaela, un homme, ça ne pleurait pas. Jamais, c’était fort. Et pourtant, plus les secondes défilaient, plus le désespoir et les larmes blessantes de Liam devenaient naturels. La mexicaine ne répondit rien. Elle n’avait aucune réponse à lui donner, pas d’explication valable, pas de soulagement à offrir. Tout ce qu’elle pouvait faire c’était être là pour assister à ce spectacle déchirant, impuissante et troublée. Ainsi, elle laissa son regard posé silencieusement sur lui pendant qu’il avançait pour finalement venir s’écrouler sur le canapé. Comme s’il avait tout lâché, d’un coup. Elle fut étonnée de son geste lorsque Liam l’enferma de ses bras, mais elle se laissa faire pour finalement passer ses mains dans son dos qu’elle tapota avec émotion. En étant serrés l’un contre l’autre, Micaela avait l’impression de pouvoir ressentir la peine de Liam, chaque fois qu’elle sentait son cœur battre avec trop d’intensité, elle devinait un peu plus sa souffrance. Alors elle serra Liam, aussi fort qu’elle le pouvait, pour lui montrer sa présence. « J'aimerais tellement qu'elle revienne... Tu ne peux pas savoir à quel point elle me manque. J'aimerais qu'elle soit là et qu'elle me demande pardon. Je pardonnerais, tu sais! » Murmura-t-il en se détachant d‘elle. Il l‘aimait, bien évidemment qu‘il la pardonnerait si elle revenait. Et c‘était là toute l‘ironie de la chose: Micaela était persuadée que Liam lui aurait même demandé ce qu‘il avait fait de mal pour la pousser a fuir. Il culpabiliserait et la bénirait comme une sainte d‘être revenue … « Peu importe ce qu'elle a fait je pardonnerai! Elle peut pas être partie pour de bon. C'est pas possible, hein? Elle va revenir... ». La jeune femme baissa les yeux et serra la main hésitante du jeune père avec ses dix doigts. Ses sourcils se froncèrent alors qu’elle ne répondit rien, refusant de mentir pour soulager une peine qui ne serait que plus féroce une fois l’illusion morte. « Je sais pas comment je pourrai te remercier, Micky... Je suis vraiment navré... Pour tout. ». Micaela secoua la tête. « Ne t’en fais pas, c’est normal. » Dit-elle aussitôt alors qu’un fin sourire vint fendre ses lèvres rosées. « T'as déjà tellement fait... Je... » Elle n’ajouta rien mais ne perdit rien du rictus gravé aux coins de ses lèvres.

Puis Liam lâcha doucement sa main et se leva pour rejoindre la vitre glacée. Micaela resta assise quelques instants, toujours repliée sur ses jambes. Elle se demandait ce qui était le mieux maintenant, elle cherchait à savoir ce que Liam attendait d’elle. Peut-être avait-il besoin de solitude ? N’arrivant à ses décider, la Mexicaine déplia ses jambes pour se dresser sur ces dernières puis elle rejoint Liam sans faire de bruit. Avec douceur et compassion, elle se plaça derrière lui avant de glisser une main amicale sur son épaule. « Je peux rester si tu veux. » souffla-t-elle avec sincérité. Peu importe s’il était tard, si elle était fatiguée, si la situation était éreintante … Tout ce qui comptait aux yeux de la brunette se résumait en un nom : Liam. Elle était incapable de rester indifférente face à sa détresse, elle voulait soulager son âme malmenée, apaiser son cœur en déroute et lui montrer que, même enfermé dans un château-fort de souffrance, il n’était pas totalement seul. C’est à ce moment qu’il tourna la tête pour poser ses yeux épuisés sur son amie. Il hocha la tête simplement et Micaela lui adressa un sourire rassurant, pouvant lire toute la reconnaissance et la peur qu’il éprouvait en ces instants déchirants.

ENDED

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





I'm exhausted. I need your help. [PV] Vide
Message(#) Sujet: Re: I'm exhausted. I need your help. [PV] I'm exhausted. I need your help. [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm exhausted. I need your help. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-