AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Vide
Message(#) Sujet: 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio EmptyDim 28 Fév 2010 - 1:53

On a day like today KEANE
1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Cherry09 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Img-020133j6j0c
Feat. Alexandra M. Kevina & Virgilio R. Ambrosio

  • Depuis qu'elle s'était levée ce matin là, Alexandra était quelque peu dans la lune. C'était l'idéal, selon elle en tout cas, pour composer. Elle prit alors sa guitare et enchaina quelques accords simple, une ballade plutôt joyeuse s'échappait de la caisse de sa guitare. Ses doigts parcourant habilement le manche, se posant précisément et au bon moment sur les bonnes cases. Ça faisait des années qu'elle jouait, et elle ne pensait pas s'arrêter un jour. Seule la mort l'empêcherai de pratiquer son art, ou plutôt ses arts, étant donnée que la belle était aussi photographe, dessinatrice et écrivaine. Elle avait même réussit a vivre de la photographie. Après qu'elle eut finit de jouer de la guitare, elle mit celle-ci sur son «stand» - objet fort utilise qui sert a porter la guitare – et décida de se doucher, elle n'avait pas encore pris de douche depuis le matin et Alex détestait ça, elle se sentait toujours sale alors, bien que la jeune femme ne soit pas particulièrement maniaque chez elle, elle l'était vraiment beaucoup pour elle même, elle détestait se sentir sale, et si c'était le cas elle préférait s'arranger pour ne croiser personne et vite prendre une douche! De plus, quand elle ne prenait pas sa douche le matin, elle n'était pas réveillée. Même un café n'aurait pas résolu le problème, enfin même une armée (!) de café n'y aurait rien fait. C'était son petit rituel du matin. 14H, la jeune femme était enfin propre, elle avait une serviette autour d'elle et ces cheveux étaient enroulés dans une serviette. Alexandra ne savait pas trop quoi faire du reste de sa journée, elle alla dans sa chambre, toujours pensive... «Je t'aime» Deux mots. Mais qui veulent dire tellement de choses. Depuis que Virgilio avait prononcé ces deux mots dans son sommeil alors qu'ils passaient la nuit ensemble, Alexandra n'arrêtait pas d'y penser. Se demandant si c'était a elle qu'était adressé les deux mots, ou a une autre dont il aurait rêver. Elle pensait plutôt a elle-même, elle n'aurait su dire pourquoi mais c'était ainsi. Elle avait envie de le revoir, depuis cette nuit la, elle avait envie de le voir plus souvent. Elle ne lui avait pas encore dit qu'elle l'avait entendue dire ça, et a vrai dire, elle ne savait pas trop si elle allait le lui dire. La jeune femme était plus que sure qu'il ne savait même pas lui même qu'il avait prononcé ces mots. Et de toute manière, elle ne savait même pas si elle, elle l'aimait. Finalement ils se connaissaient a peine. Leur relation n'étant pas vraiment verbalement développée. Elle avait envie de faire sa connaissance, vraiment. Elle venait de décider ce qu'elle allait faire, elle allait aller le voir, et parler avec lui. La jeune photographe choisit alors un jeans et un haut gris. Elle alla ensuite se sécher les cheveux, l'avantage avec ses cheveux, c'était qu'ils ne nécessitaient pas beaucoup de soins, ce fut donc assez vite fait. Maintenant qu'elle avait quelque chose a faire, elle se sentait un peu mieux. Même si Alex aimait vivre au jour le jour, elle détestait n'avoir rien a faire, et s'ennuyait très vite! Finalement Alexandra ne tenait pas en place, elle avait toujours besoin de bouger. Même lorsqu'elle regardait la tv, elle trouvait le moyen de bouger, en changeait de positions toutes les 5 minutes ou des broutilles dans ce genre là.
    La photographe mit ses chaussure et sortit de chez elle, elle ne prit pas son sac, elle n'allait pas loin de toute manière. En effet le numéro 1583 et le numéro 1682 était assez proches. Au fur et a mesure qu'elle se rapprochait de la maison de la famille Ambrosio, elle sentait l'inquiétude monter en elle, et si ce n'était finalement PAS une bonne idée, elle fit mine de faire demi tour, s'arrêta puis soupira et continua tout de même sa route vers le 1682 Apple Road. Longeant les maisons aux pelouses parfaites. Jusqu'à arriver a destination. Elle sonna et attendit alors que Virgilio ouvre la porte. En espérant que ce soit bien lui, et pas une conquête ou un parent.

(Nuuul je sais désolé :s j'ai du mal a commencer x3)


Dernière édition par Alexandra M. Kevina le Dim 28 Fév 2010 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Vide
Message(#) Sujet: Re: 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio EmptyDim 28 Fév 2010 - 19:02


La vie continuait son cour pour Virgilio, il passait son temps à l’université ou bien à l’hôpital quand il était en stage. Il travaillait à longueur de temps, accumulant les recherches et les devoirs pour ses cours. Il était souvent seul chez lui puisque ses parents étaient toujours en train de travailler. Sa mère à New York, son père à Brasilia. Lui pourtant comptait passer encore un moment ici, il se plaisait beaucoup à Ocean Grove, cela dit c’était la première fois de sa vie qu’il était resté aussi longtemps au même endroit. Voilà maintenant sept qu’il vivait dans cette belle maison du quartier d’Apple Road et qu’il profitait de sa vie ici. Malgré les heures passées à travailler et à fouler les portes de l’université de médecine il trouvait du temps pour sortir et pour faire la fête. Heureusement d’ailleurs car s’il passait son temps le nez dans les cours il péterait rapidement un câble… Déjà que son stage de la semaine dernière l’avait légèrement énervé, à cause de ce neurologue, Liam Stanfield qui le prenait décidément pour un moins que rien, lui donnant toujours le sale boulot à faire… Comme si faire des pansements et des points de sutures aux urgences étaient intéressant pour un élève très brillant en sixième année de médecine. Bien sûr c’était utile mais totalement hors sujet quand le tuteur universitaire nous avais affecté au département de neurologie pour observer attentivement les cas les plus intéressant… Bref il comptait bien se faire entendre par ce Stanfield la prochaine fois qu’il aurait à faire à lui.

Aujourd’hui Virgil n’avait pas cours, ni stage d’ailleurs. C’était exceptionnel mais ça ferait du bien au beau brun qui avait vraiment besoin de se reposer. D’ailleurs il se leva assez tard, vers quatorze heures lorsque son portable sonna. Pas très réveillé il regarda qui était la personne qui souhaitait le joindre. C’était Mme Ambrosio, sa mère. Si ça avait été quelqu’un d’autre il aurait sûrement laissé le téléphone sonner, mais là impossible de ne pas répondre.

VIRGIL – « Salut M’man ! »
MERE – « Bonjour mon chéri ! Comment vas-tu ? »
VIRGIL – « Très bien ! Je viens de me réveiller… »
MERE – « Tu n’as pas cours aujourd’hui ? »
VIRGIL – « Non, les professeurs avaient une conférence importante à l’hôpital, du coup ils nous ont donné notre journée. »
MERE – « Que vas-tu faire alors ? »
VIRGIL – « Surement bosser un peu, j’ai un rapport à terminer pour dans deux semaines. Sinon ce soir je pense qu’on va sortir avec des amis. Histoire de décompresser un peu. »
MERE – « Très bien ! N’oublie pas qu’on rentre à la maison ton père et moi le week-end prochain. »
VIRGIL – « Oui, oui je sais. A samedi prochain alors ! »
MERE – « A samedi mon chéri ! »

Il raccrochait et reposait son téléphone sur la table de nuit. Maintenant qu’il était réveillé pas la peine de rester trainer à rien faire dans son lit… Virgil n’aimait pas flâner. Il fallait qu’il fasse quelque chose de concret de ses journées ou bien il s’ennuyait. Quand il n’avait pas cours, soit il révisait chez lui, soit il voyait des amis. Il lui arrivait de jouer du piano ou bien de la guitare, deux instruments qu’il maîtrisait pas mal. A vrai dire ses parents avaient insisté pour qu’il prenne des cours quand il était tout jeune. Et il avait accroché tout de suite, ça lui arrivait de chanter aussi… Mais la plupart du temps il le faisait quand il était seul… Le jeune homme se leva donc et fila prendre une douche pour se réveiller un peu plus. Cela fait il retourna dans la chambre pour s’habiller, la serviette de bain autour de la taille. Il commença à enfiler un boxer puis bermuda noir. Puis alors qu’il mettait sa chemise, on sonna à la porte… Il n’attendait personne. Il descendit jusqu’à la porte d’entrée tentant d’agrafer les boutons de sa chemise. Et il ouvrit, son haut à peine fermé du coup. Il fut surpris de voir Alexandra, mais pas mécontent. Depuis l’arrivée de la jeune femme depuis quelques mois à Ocean Grove, les deux se côtoyaient régulièrement. Une relation particulière s’était construite entre eux, cela ne dérangeait aucunement le jeune homme. Mais il ne savait pas qu’elle l’avait entendu prononcer ces deux mots alors qu’il dormait. Cela dit il trouvait que la jeune femme commençait à être bien plus proche qu’au début…

VIRGIL – « Alex ! Qu’est ce qui t’amènes ? Je ne savais pas qu’on avait prévu de se voir aujourd’hui. Enfin peu importe entre, ça fait plaisir de te voir. »

Il l’invita à rentrer et ferma la porte derrière eux. Puis il déposa un baiser sur sa joue se demandant toujours pourquoi elle était venue le voir. Il lui sourit puis ajouta :

VIRGIL – « Tu as faim ? Moi je viens de me lever alors si tu as un p’tit creux n’hésite pas, je nous prépare quelque chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Vide
Message(#) Sujet: Re: 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio EmptyDim 28 Fév 2010 - 19:50


Alexandra entendit un bruit derrière la porte, quelqu'un se dépêchait de venir ouvrir. La porte s'ouvrit et Virgilio se tenait là, la chemise a moitié fermée qui laissait entrevoir son torse musclé, elle remarqua qu'il était surpris de la voir, en effet, ce n'était pas prévu, Alexandra n'avait pas téléphoné ni envoyer de sms a Virgil....
« Alex ! Qu’est ce qui t’amènes ? Je ne savais pas qu’on avait prévu de se voir aujourd’hui. Enfin peu importe entre, ça fait plaisir de te voir. »
Alexandra sourit et entra tout en lui répondant. «Oui je sais désolé, c'est juste que je pensais a toi et je me disait que se serait bien qu'on fasse plus ample connaissance, et je ne faisait rien aujourd'hui. Je te dérange pas au moins? J'aurais du t'appeler... Désolé.»
Elle avait une mine quelque peu confuse, en général elle ne débarquait pas comme ça chez les gens – on l'avait élevé comme cela -, mais elle avait pris cette décision assez rapidement alors... Mais elle se sentait tout de même un peu confuse. Elle retrouva le sourire lorsqu'il déposa un baiser sur sa joue. Il sentait très bon en plus, Alexandra songeât qu'il venait surement de prendre une douche.
« Tu as faim ? Moi je viens de me lever alors si tu as un p’tit creux n’hésite pas, je nous prépare quelque chose. »
Elle n'avait pas manger depuis le matin, mais n'avait pas spécialement faim. En faite alexandra ne mangeait pas ou très peu a midi. C'était plutôt le matin et le soir, elle n'aimait pas vraiment faire la cuisine, bien qu'elle ne soit pas particulièrement nulle pour ça, non elle n'aimait pas, c'est tout. Tout comme sa mère d'ailleurs...
«Ben moi je n'ai pas faim mais si tu as faim ne te dérange pas pour moi » répondit-elle en souriant. «Sinon comment tu vas ? Pas trop dur tes études ?» ajouta-t-elle.
Il n'y avait rien a faire, elle le voyait différemment depuis cette nuit la, elle le voyait comme un homme plus... sensible? Elle ne saurais le définir exactement. De toute manière elle le connaissait à peine, il s'était rencontré grâce a la mère de Virgilio.

Flash Back

New-York – Décembre 2010

« Vous allez habiter a Ocean Grove! Mon fils habite là-bas, Virgilio, si vous le rencontrez, vous verrez que c'est un jeune homme très charmant, et très intelligent. Il fait des études de médecine. »
Alexandra venait d'annoncer a une de ses amies et collègues qu'elle partait vivre a Ocean Grove dans quelques semaine, Mme Ambrosio lui parlait assez souvent de son fils, et la, Alexandra se dit qu'elle pourrait se faire une idée elle-même de ce qu'il était.
«Je le rencontrerai peut-être, je vais habiter sur Apple Road, le N°1583.».
Mme Ambrosio sourit et lui dit alors «Notre maison ne se trouve vraiment pas loin, au N°1682. Je parlerai de toi a mon fils, ça te fera déjà un contact là-bas.».
Alexandra sourit et remercia son amie, elles continuèrent a discuter, sur ce qu'il y avait a faire a Miami etc...

Fin du Flash Back


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Vide
Message(#) Sujet: Re: 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio 1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

1682 Apple Road ; On a day like today | Virgilio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-