AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 You are on my road || Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyMer 3 Mar 2010 - 13:29

    Lui aussi avait en sa possession l'adresse du domicile de Lily et Nathan, lui n'attendait pas un aval de la part de l'un ou de l'autre, mais plutôt le bon moment pour venir toquer à leur porte. Il ignorait bien sûr l'histoire d'Eden sur ce point là, mais bon, de toute manière ce n'était pas ses affaires. Mais oui, ça le faisait sourire de penser que leurs enfants pouvaient être dans la même classe, ça ferait encore une coïncidence de plus. La liste commençait à être longue de ce côté là d'ailleurs. De quoi vous faire réfléchir deux secondes sur le sujet.

    Le passé, quand il est douloureux, reste toujours difficile de l'évoquer, que ce soit un mois après ou des années plus tard. Lui-même adulte à présent, dans la fleur de l'âge, souffrait encore du sien, de son enfance passée à subir les perpétuelles remarques de son père, quand ce n'était pas pire. Sa gorge se nouait encore en y repensant, et pas sans raison... Mais ça, il ne le dirait jamais à personne, c'était trop douloureux pour lui, et ça serait presque faire gagner son père sur ce point là et ça non, inimaginable pour lui
    .

    « Une demoiselle en détresse alors? », lanca-t-il en plaisantant.

    Il ralentit le pas donc, pour ne pas laisser Eden en retrait, puisque la pauvre se retrouvait à boitiller avec sa cheville. Ils arrivaient tout juste à la sortie du parc et déjà ils étaient arrivés. Il sourit. Un vendeur ambulant, il aurait du s'en douter. Après tout il n'y avait pas qu'à New York que celà existait, mais dans un tel quartier il ne s'en serait pas douté
    .

    « C'est pratique en effet. Alors je prendrais un café noir avec un nuage de lait, et si y a, un biegnet. Je t'offre le café. »

    Oui, il était gentlemen quand ça lui prenait, et bon, ce n'était pas avec un café et un muffin qu'il se ruinerait non? Alors il pouvait bien offrir ça à la jeune femme, et les occasions pour celle-ci de lui rendre la pareille ne manqueraient de toute façon pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyJeu 4 Mar 2010 - 20:30

    Eden était déjà allée frapper à la porte d'Anton. Ca ne s'était pas trop bien passé, mais elle ne s'attendait pas à mieux en fait. Il était normal qu'après une absence de dix ans sans aucune explication, il n'allait pas l'accueillir à bras ouvert et avec un grand sourire. Mais il l'avait quand même laissé entrer. Ils n'avaient pas parlé longtemps et Eden était rentrée chez elle plus que déprimée. Elle se rendait encore plus compte de l'erreur qu'elle avait fait avec Alice. Mais elle n'avait pas la force de faire autrement. Tout ce qu'elle pouvait espérer maintenant, c'était qu'Anton l'appelle pour lui dire que leur fille était d'accord pour la voir. Mais elle savait qu'à ce moment là, elle n'aurait pas le choix et devrait s'expliquer. Elle savait aussi que la réponse d'Alice pouvait être négative et alors, elle serait détruite... Mais en même temps, ce n'était que ce qu'elle méritait...

    Des erreurs, tout le monde en fait. La différence, c'est que c'est à des degrés différents. Certaines moins importantes que d'autres. Et puis il y avait les gens pour pardonner les erreurs. Ceux qui oublient, ceux qui sont rancuniers et qui jamais ne pardonneront... Eden savait tout ça et elle n'était pas ignorante de son niveau de responsabilité!

    - Je pense en effet que ca me convient mieux...

    Thomas plaisantait et ça mettait un peu de bonne humeur dans le coeur de la rouquine. Une princesse, Eden était loin d'en être une. Mais, elle avait toujours mit un point d'honneur à faire croire à sa fille qu'elle en était une. Ils marchaient ensemble pour trouver un café et Thomas, gentiment ralentit le pas pour ne pas la laisser en retrait. Elle trouva ca gentil de sa part! La rouquine le conduit alors jusqu'à un marchand ambulant. C'était juste parfait. Il était à la sortie du parc et en plus, il faisait de très bons cafés. Mais une fois arrivés devant, Thomas fit sa commande en disant qu'il paierait!

    - Tu peux pas offrir le café... Tu as accepté que je le paye...

    Bon d'accord, elle aurait d'autres occasions de lui rendre la pareille, mais elle tenait vraiment à payer cette fois ci. Elle apprécia qu'il soit Gentleman. C'était tout gentil de sa part, mais c'était elle qui avait proposé le café...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyVen 5 Mar 2010 - 9:46

    L'Homme est parfectible et loin d'être parfait, contrairement à ce que certains pouvaient le penser hélas. Ce qui impliquait aussi quelques conséquences pour ceux qui avaient une certaine croyance religieuse (ipso facto si l'Homme a des défauts, Dieu aussi... puisqu'ils est sensé nous avoir fait à son image). Pour sa part, il n'avait pas laisser Nate et lily d'un jour à l'autre sans explication, mais on dira qu'il avait fait peut-être tout autant de mal à ses proches, en allant voir ailleurs alors qu'il avait tout ce dont on peut rêver.
    On est tous des pêcheurs, que ce soit un vice minimal, qui ne fait de mal à personne si ce n'est celui qui le subit ou ceux qui en devenaient dangeureux pour les autres et eux-mêmes. Mais c'est dans ces cas là qu'on peut faire le tri entre ceux qui sont pourris jusqu'à l'os ou ceux qui ont simplement eut un moment de faiblesse. Thomas entrait dans cette seconde catégorie, parce que lui essayait de réparer les dégâts. Bien sûr, parfois, même si on le désirait on ne pouvait pas le faire, mais c'était le fait de tenter le coup malgré tout qui vous différenciez, vous rendez plus honnorables
    .

    « J'espère que je n'aurais pas de dragon à tuer dans ce cas. »

    Il continuait à plaisanter sur le sujet, essayant de l'imaginer retenue dans un donjon gardé par un énorme dragon cracheur de feu. Il avait décidémment trop regarder de dessins animés avec son fils parce qu'il voyait immédiatement aussi un ogre vert et un âne dans le décor. Mais passons. Il pouvait comprendre qu'Eden veuille faire croire à sa fille qu'elle était une princesse, Thomas lui avait toujours essayé aussi de montrer un certain exemple à Nathan, espérant à présent qu'il ne commette pas la même erreur que lui si un jour il trouvait la femme de sa vie.

    « Ok ok, mais le prochain c'est moi qui offre alors. »

    Il la laissait donc payer le café puisqu'elle y tenait tout en précisant bien qu'il l'aurait la prochaine fois. Il prit le café que le vendeur lui tendait en le remerciant, sentant le liquide bien chaud lui réchauffé les mains, bien qu'avec le climat de Floride, il n'est nullement besoin d'avoir un peu plus chaud. Il attendit qu'Eden soit également servie et qu'elle eut payé pour avançer un peu le long du trottoir sur lequel ils marchaient à présent.

    « A la tienne. », dit-il en souriant et soulevant un peu son gobelet, comme s'ils trinquaient et but une gorgée de café.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyVen 5 Mar 2010 - 12:01

    Eden n'était pas le genre de personne croyante. Pourtant, elle avait grandit avec ça. Petite, elle était obligée d'aller à la messe. C'était un des seuls moments qu'elle passait avec ses parents. Mais à l'adolescence, tout changea. Elle se rendit compte que ce n'était que foutaise. Pourquoi y aurait-il quelqu'un qui laisserait faire autant de mal? Elle avait bien vite comprit qu'il ne servait à rien d'aller à l'église, que prier, c'était encore pire. Et même après sa phase rebelle, elle avait continué de penser la même chose. C'était pareil avec Zara. Si sa fille voulait y croire, elle n'aurait rien contre, mais dans la maison, ce n'était pas souvent qu'on priait!

    Eden était avec Thomas entrain de discutailler en plaisantant et il lui redonnait un peu le sourire. Parler de princesses, de demoiselles en détresse avec un dragon souffleur de feu. C'était juste mignon et la rouquine se mit à imaginer un peu tout ca. Elle dériva assez vite dans l'univers de Shrek ce qui la fit rire doucement.

    - Les dragons ne sont pas toujours méchants... Tu as conscience qu'on dirait deux enfants qui parlent?

    Eden emmena Thomas jusqu'au marchand ambulant, mais bien vite, le grand brun décida de payer le café. Autant vous dire qu'elle ne se laissa pas faire. Il était Gentleman et c'était tout à son honneur. Mais la rouquine tenait vraiment à payer. Ca la fit sourire qu'il dise que le prochain café serait pour lui. Ca voulait dire qu'ils allaient encore courir ensemble et ca plaisait à Eden.

    - Ca marche, le prochain, ce sera toi qui offrira!

    Eden avait retrouvé son sourire. Tout compte fait, changer de sujet aussi vite n'avait pas été une si mauvaise idée. Elle laissa Thomas prendre son breuvage et fit pareil avec les deux beignets puis elle paya et le rejoignit. Le voir lever son gobelet de la sorte l'amusa et elle le fit cogner contre le sien en rigolant amusée

    - A la tienne aussi! Et pour info, j'ai déjà moins mal à la cheville... C'était juste sur le coup!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyVen 5 Mar 2010 - 13:19

    Croyant ou non, il avait simplement du mal à croire que l'être humain puisse un jour avoir quelque chose de divin en lui, il suffisait de voir tous ses travers pour en tirer les leçons qui s'en impose. Lui même était bien placé pour le savoir non? Il avait trompé sa femme, comme tant d'autres avant lui l'avaient fait, et d'autres buvaient, battaient leurs familles, ou pire, tuaient pour le plaisir. Oui, bien sûr, facile de croire ensuite qu'il existait un monde parfait où tout le monde il est beau et gentil. Non mais quel tissu de foutaises, et dire que là aussi la foi était un prétexte pour des horreurs sans nom.

    Il avait en effet changer de sujet à présent, et ils évoquaient bien volontiers l'univers du féérique, et même celui plus précis de Shrek. Mais qui le leur reprocherait, ce film était génial après tout. Il ne l'avouerait jamais, mais souvent c'est lui qui proposait à Nate de regarder un dvd, parce que lui-même adorait ce genre de films. Bien sûr son orgeuil d'homme d'âge mûr le ferait dire le contraire à quiconque le surprendrait voir un dvd de Pixar ou cîter sans problème des phrases de certains de ces mêmes films
    .

    « Je sais, et oui, on pourrait le croire, mais après tout j'ai toujours au fond de moi mon âme d'enfant. Pas toi? », lança-t-il en souriant.

    Bien entendu qu'ils courreraient encore ensemble à l'avenir, pourquoi devrait-il en être autrement? Après tout ils ne faisaient rien de mal, ce n'est pas comme si chacun d'eux y voyait plus. En tout cas pas pour lui, pas pour le moment, pas temps qu'il n'en saurait pas où il en était exactement avec Lily
    .

    « Ca marche. »

    Annonça-t-il en lui rendant son sourire. Oui, changer de sujet avait ôté toute tension entre eux, celle issue de la question en prime abord tout à fait anodine de la part de la jeune femme sur les raisons pour lesquelles Thomas avait quitté New York pour Ocean Grove. Après avoir trinqué, elle lui assura qu'elle n'avait déjà plus aussi mal à la cheville. Il sourit.

    « Tant mieux alors,c 'est que ce n'était rien de grave alors. Me voilà rassuré. »

    Il continuait à marcher doucement à ses côtés. L'occasion de mieux se connaître se présentait, il éviterait par contre les questions trop sensibles, pas la peine de revenir dans une situation où chacun se sentirait mal à l'aise.

    « Dis-moi, médecine, c'était une vocation ou tu as suivis les traces d'un de tes parents? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyVen 5 Mar 2010 - 16:04

    Ce n'est pas sans raison si les croyances des gens changeaient au fur et à mesure qu'avançait leur vie. Eden faisait partie de ceux là. La vie ne l'avait pas épargné et pourtant, elle était toujours debout. Sans aucun doute, c'était grâce à Zara. Parce que même si au début ça avait été dur pour la rouquine de s'imaginer maman, elle y était arrivée et aimait sa fille plus que tout!
    Le sujet changea rapidement pour rentrer dans l'univers des princesses et des contes de fée. C'était plaisant, et puis sans le dire, Eden adorait les dessin animés. C'était son côté petite fille qui ressortait. En même temps, ce n'était pas très difficile pour une fille de s'imaginer comme ça en princesse avec un beau prince charmant à la chevelure dans le vent venir la secourir... C'était bien mieux que la réalité...

    - Si... Mais la réalité refait vite surface quand on est adulte...

    Elle avait dit ça dans une once de nostalgie. C'était vrai après tout. Les choses étaient tellement différente dans la réalité... Eden insista ensuite pour payer le café et les beignets et elle eut gain de cause. Mais Thomas précisa quand même qu'il paierait la prochaine fois. Après avoir trinqué et bu un peu, la rouquine lui précisa avec le sourire qu'elle n'avait presque plus mal et hocha la tête quand il lui dit que ce n'était pas si grave.

    Le grand brun se mit alors à parler de la médecine et de son choix de métier. Eden souriait parce qu'il s'intéressait à elle. Ca faisait plaisir. La médecine, ça avait été son choix depuis toujours. Elle eut les yeux un peu pétillants rien qu'à penser à cette époque.

    - J'ai suivis mon propre chemin. Mon père était avocat et ma mère est une styliste reconnue en Angleterre. Ca a pas toujours été facile, mais je me suis pas si mal débrouillée quand je vois où j'en suis maintenant... Et toi. L'architecture? Ca ne doit pas toujours être facile non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyLun 15 Mar 2010 - 13:56

    Thomas et la foi, oui, ce n'était pas incompatible, mais quand même, la Bible disait de respecter son prochain comme on se respecte soi-même. Soit son père se haïssait profondemment et du coup haïssait aussi ses proches, soit c'était simplement un type odieux. Bizarrement, Thomas avait toujours penché pour cette seconde explication. Mais ses croyances aussi avaient changées quand il avait vu son fils naître, c'est vrai.
    C'était ce que Thomas n'aimait pas dans les contes de fées, ce gouffre entre fiction et réalité, qui a son sens n'était pas si bon que ça pour les enfants. Oui, croire que tout est possible si on le veut assez fort, c'était positif, les bercer d'illusions en leur disant que tout fini toujours bien, ça non
    .

    « Oui, hélas tu as raison sur ce point. »

    Oui, s'ils étaient dans un conte, il serait un beau prince Charmant, parfait sans le moindre défaut, qui n'aurait jamais trompé la femme qu'il aimait avec d'autres. Mais comme Eden l'avait souligné, quand on est adulte, tout est différent et la réalité fini toujours par vous rattraper, quels que soient les efforts que vous pourriez faire pour lui échapper.

    Bien sûr qu'il s'intéressait à elle, pas dans un sens sentimental, pas consciemment en tout cas, mais il voulait apprendre à la connaître, tout simplement. Il l'écouta donc avec attention quand elle lui répondit
    .

    « Quand on a une once de créativité et de talent, c'est plus simple c'est vrai. Mon père voulait que je deviennes comme lui, lui aussi était avocat, un grand nom du barreau à New York. Une ordure. Je n'ai jamais fait ce qu'il attendait de moi, même tout petit, alors pour lui ce n'était qu'une déception de plus, une preuve que son fils n'était qu'une lopette à passer son temps à dessiner. »

    Il fixait le vide devant lui, repensant à cette époque là, elle loin d'être aussi heureuse. Contrairement à Eden, se remémorer ce temps là n'était pas source de bonnes choses, les blessures qu'il avait pu avoir, bien que pansées avec le temps, restaient visiblement toujours bel et bien présentes, menaçant de se rouvrir à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyMer 17 Mar 2010 - 16:03

    Eden n'avait pas vécu la même chose que Thomas, certes! Son enfance avait été dure, mais elle avait toujours eut quelqu'un à ses côtés pour l'aider. Ca commencait par ses nounous qui la chouchoutaient et faisaient presque tout ce qu'elle voulait. Au moins elle avait quand même grandit avec l'amour de quelqu'un! Ils s'étaient bêtement mis à parler de conte de fées, de princesse et prince charmant et c'était bien et mignon. Mais ce n'était que pour quelques minutes. Eden se mit à reparler de la réalité. C'est vrai qu'elle refaisait vite surface. Quand on était adulte, c'était toujours comme ca. Il y avait les responsabilités, les problèmes... Et dans la tête de la rouquine, c'était constamment présent.

    - Oui, si on était dans un conte de fée, tout serait beau, tout le monde heureux et il n'y aurait pas de problèmes... Ce n'est que de l'illusion quand on est adulte.

    C'est Eden qui avait cassé la conversation en disant que la réalité était toute autre. Mais elle le pensait vraiment alors, c'était naturellement qu'elle lui avait dit ca. Thomas continua la conversation en lui demandant si la médecine était une vocation ou juste la suite du chemin de ses parents. Elle lui expliqua et elle écouta ce qu'il disait pour sa part. Il s'intéressait à elle et c'était tout à son honneur et puis, elle aussi s'intéressait. Elle le regardait pendant qu'il parlait mais quand il regarda droit devant lui dans le vide, elle eut un petit pincement au coeur et posa sa main sur la sienne en souriant. Son geste n'avait rien d'intéressé

    - Tu as bien réussit et tu aime ce que tu fais non? Pis je ne trouve pas que tu es une lopette moi! Ce que je vois, c'est un homme qui a réussit dans la vie et qui garde la tête haute. Pis je suis sûre que y'a d'autres personnes qui sont fières de toi...

    Eden avait envoyé un sourire rassurant à Thomas. Mais elle se rendit compte que sa main était sur la sienne et que ca pouvait être déplacé. Son téléphone sonna et ce fut la bonne façon pour faire oublier son geste. La rouquine le chercha dans son sac et répondit. Mais elle pâlit d'un coup quand elle se rendit compte que c'était encore et toujours cette personne au bout du fil. Elle raccrocha rapidement et son coeur cognait fort dans sa poitrine. Elle regarda Thomas et se leva

    - Je... Peut-être que... Je crois que je vais y aller...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 16:58

    C'est vrai qu'en grandissant, en devenant adulte, on perd la plupart de toutes les illusions qu'on a pu se forger étant enfant, mais il restait une chose primordiale à ne pas oublier, parce qu'elle compensait en un sens cette majeure désillusion.

    « C'est vrai, mais il reste toujours l'espoir, alors même si on déchante en devenant adulte, rêver n'est pas interdit, dans ta tête tout est permis. »

    L'imagination oui, c'était aussi une bonne chose. Bon ok certains en avaient une trop débordantes, voir même ultra-violente et du coup c'était plus une mauvaise chose qu'une bonne. Lui utilisait son imagination comme source première de ses travaux, il était architecte, imaginer des bâtiments c'était son gagne-pain. Puis bien sûr à ce rythme là on avait aussi les écrivains, les dessinateurs et autres artistes. Mais bon, c'était comme tout au fond, rien n'était ni tout blanc ni tout noir.
    Il lui parla ensuite de sa vie à lui, de ses problèmes avec son père. Il lui aurait presque dit qu'il était heureux que cet homme soit mort, mais bon, il ne savait pas comment elle le prendrait alors il préféra se taire. Il ne réalisa même pas réellement tout de suite qu'elle avait posé sa main sur la sienne pour le réconforter
    .

    « Merci, tu es gentille de dire ça. C'est vrai j'ai bien réussi, mais ça ne fait parfois pas tout. »

    Là, c'était à lui de devenir un peu amer, mais ce sentiment s'enfuit assez tôt quand le portable de la jeune femme se mit à sonner et surtout en voyant le comportement soudain, craintif, d'Eden. Il la regarda se relever d'un bond, une boule de nerfs...Oui voilà ce à quoi elle lui faisait penser maintenant. Intrigué il la retint par le coude.

    « Aller où ça? Qu'est-ce qui se passe, qui t'apelles pour que tu te mettes dans un état pareil? Eden, qu'est-ce qui se passe? »

    Ce n'était peut-être pas du tout ses affaires mais aux vues de la crainte qu'elle affichait à cet instant précis, devant lui, il prenait le risque de demander le pourquoi du comment à la rouquine devant lui, à deux doigts de faire une crise de nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptySam 20 Mar 2010 - 19:44

    Toute personne était différente. C'était un fait. Toutes les familles aussi et c'est pour ça qu'on ne pouvait comparer une vie avec une autre. En grandissant, on peut trouver des similitudes et c'est comme ça qu'on se fait des amis. Etant enfant, le monde est plutôt rempli d'étoiles et de sourire... Enfin, dans la majorité des cas!

    - Tu as raison... Rêver n'est pas interdit...

    Rêver n'était pas interdit, qu'on soit enfant ou pas, ca permettait de tenir le coup. Oui, quand on pouvait le faire... Quand la vie ne virait pas au cauchemar ou que l'imagination ne jouait pas de tour... Eden avait une imagination positive restreinte. Avant, elle n'était pas comme ça, mais les épreuves avaient été telle que ca n'avait pu être autrement. Elle préférait plutôt entretenir celle de Zara qui avait encore tout le temps pour déchanter. Eden espérait juste que ce jour n'arriverait pas pour sa fille. Après tout, elle avait déjà eut son lot non?

    Thomas se mit à s'intéresser un peu plus à elle en parlant de son métier. Eden lui expliqua qu'elle avait fait ca parce qu'elle le voulait et non parce qu'elle devait suivre la trace de ses parents. Elle n'aurait pas su être avocate et être styliste non plus... Par contre, ce qu'elle savait bien faire, c'était porter les vêtements créés par sa mère et qui lui plaisaient! Elle posa alors la question en retour à Tom qui lui expliqua quelques choses personnelles et elle ne put que le rassurer et lui dire de gentilles choses.

    - Ce sont des choses que je pense... Et je sais, ca ne fait pas tout. Tu as bien raison! Ca, je pense qu'on le vit tous un peu à un moment ou un autre de notre vie

    Eden avait posé sa main sur celle de Thomas pour le réconforter et son geste n'avait pas été calculé. Mais quand elle s'en rendit compte elle se sentit un peu mal à l'aise. Son portable sonna et ca tomba comme une aubaine pour retirer sa main. Après l'avoir cherché dans son sac, elle décrocha et pâlit immédiatement. Elle raccrocha et était toute perturbée et nerveuse. Elle se leva en prétextant partir mais sans dire où elle allait. C'est là qu'elle se fit retenir par le coude. Sur le moment elle eut un petit sursaut. Un flash dans le passé de quelques secondes mais Thomas se mit à lui poser des questions.

    - Je dois rentrer chez moi... C'est... C'est rien, c'était juste une erreur. Je vais bien...

    Elle lui sortit un petit sourire comme elle savait les faire quand ca n'allait pas. Il était forcé, très petit et surtout, on voyait dans ses yeux qu'il était douloureux. Son coeur cognait dans sa poitrine, Thomas tenait toujours son bras et la rouquine ne bougea pas plus que ça
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyLun 22 Mar 2010 - 15:51

    Oui, dans une majorité de cas, on passe son enfance de la plus agréable des façons qui soit, en reçevant l'amour de ses parents, en se faisant des petits bobs, on fait des bêtises et tout ça, mais Thomas lui n'avait pas pu en profiter parce que son père était un monstre qui été parvenu à lui couper toute envie d'avoir une vie normale pour ne pas que les autres s'aperçoivent de qui était réellement son père.
    Oui, rêver n'était heureusement pas interdit. Bon certes, il avait pu rêver quelques fois à l'époque de voir son père mouir, il faut dire qu'il lui rendait la vie dure, mais c'est aussi grâce à ses rêves qu'il avait eu ce qu'il voulait, son boulot et son ex-femme et bien sûr leur fils. Mais en règle générale, il ne rêvait que lorsqu'il était absolument épuisé, et il ne se souvenait jamais de ses songes alors. Autrement il dormait d'un sommeil de plomb, sans médicaments, il lui suffisait d'avoir un bon lit et il pouvait s'endormir en un rien de temps. Enfin, nous ne sommes pas là pour parler qualité de sommeil non?

    Thomas aurait pu être avocat comme son père l'avait voulu. Il avait le charisme, l'aisance verbale et le don d'exposer ses arguments afin qu'ils fassent mouche (car il fallait savoir argumenter dans le domaine de l'architecture, savoir imposer sa vision du projet était important, même si être diplomate l'était tout autant). Mais ce n'était tout simplement pas ce pour quoi il se sentait fait, sans parler des prises de conscience qu'il aurait eu en faisant du pénal, défendre des hommes ayant commis des crimes horribles. Non merci. Il était bien mieux comme ça, et puis c'était à l'époque essentiel pour lui de tenir tête à son père.


    « Oui, ça fait partie des rites de passages faut croire. »

    Il ne s'était pas tout de suite rendu compte qu'Eden avait posé sa main sur la sienne mais de toute manière avant de pouvoir dire quoi que ce soit ou en discuter, calmement, comme deux adultes qu'ils étaient, le portable de la rouquine sonna et elle changea totalement d'expression passant de la gêne à la peur, à l'angoisse. Elle voulait fuir au plus vite, sans qu'il sache pourquoi, raison pour laquelle il la retenit afin d'en savoir un peu plus. Elle prétexta alors une fausse raison. Il ne croyait pas ce qu'elle lui disait, que ce n'était rien, une simple erreur et surtout, elle n'allait pas bien, il n'était pas médecin, mais ça il le voyait. Même son sourire sonnait faux alors qu'il lui avait parru si mignon peu de temps avant. Il se leva donc et se mit devant elle, puis la prit dans ses bras, sans arrière pensée aucune, mais il sentait qu'elle devait se sentir au moins le temps de se calmer, en sécurité. Après quelques secondes il fini par reprendre la parole.

    « Ecoutes, je sais que ce ne sont probablement pas mes affaires, mais je t'apprécie beaucoup et j'aimerais que notre amitié ne soit pas ternie par des mensonges. Qu'est-ce qu'il se passe vraiment Eden? »

    Il ne pourrait sans doute peut-être rien faire pour elle mais en tout cas il lui disait la vérité, il ne voulait pas qu'ils se mentent sur ce genre de choses puisqu'il était évident que cette histoire touchait la jeune femme profondément au point de la pousser au bord de la crise d'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyLun 22 Mar 2010 - 21:11

    Eden avait profité des joies de l'enfance grâce à l'argent de ses parents, mais surtout grâce à ses nounous. Si elles ne les avaient pas eues, la miss aurait été malheureuse et seule tout le temps! Ce n'était pas vraiment une enfance que d'avoir tout à portée de main, l'enfance, c'était les rêves, les rires, les bétises et les jeux... Mais l'amour était tout aussi important! Sur ce coup là, Eden ne se trouvait pas bonne maman. Elle avait beau aimer Alice, elle l'avait quand même abandonné! Et pour Zara, elle faisait son maximum depuis toujours pour qu'elle soit heureuse et que le fait qu'elle soit un enfant de viol n'interfère pas trop dans sa vie. Mais depuis qu'elle l'avait appris, Zara faisait plein de bétises ce qui n'arrangeait pas les doutes d'Eden! La rouquine n'en était plus à rêver. Elle avait vu trop de mauvaises choses pour ça...

    Devenir avocate, elle aurait put. Mais elle ne l'avait pas voulut. Elle était attirée par la médecine depuis toujours. Elle avait commencé petite par essayer de guérir des verres de terre, des petites souris... Pour essayer ensuite avec les oiseaux et les chats. Mais c'était jamais bien concluant. Après, était arrivé le moment de ses bétises et quand elle avait eut l'attention qu'il lui fallait de ses parents, elle s'était reprise et avait commencé à étudier la médecine pour enfin arriver là où elle en est maintenant.

    - Oui, ca doit être ça. Mais bon, je comprends bien qu'on préfèrerait que ca ne se passe pas...

    Eden avait été perturbée par son geste. Elle avait posé sa main sur celle de Thomas, mais ca n'avait rien d'intéressé. C'était juste du réconfort. Pourtant, elle s'était quand même sentie mal à l'aise... Elle le regarda timidement et quand son portable sonna, elle vit ca comme une aubaine et la retira pour pouvoir répondre. Oui, mais Eden aurait du se douter de ce qu'était ce coup de téléphone... C'était devenu de plus en plus présent et angoissant. Elle se leva prétextant devoir rentrer chez elle et essaya de coller un sourire sur ses lèvres dans l'espoir qu'il laisse tomber cette histoire. Mais Thomas se leva et se mit devant elle. Elle ne le regarda pas de peur de craquer et le geste qu'il eut la pétrifia. Elle était telle une statue... Il la serra contre lui et son coeur battait encore la chamade. Mais elle se sentait en sécurité là et se mit à parler tout bas quand Thomas lui demanda ce qu'il se passait.

    - Je... Il y a quelqu'un qui me téléphone sans arrêt... Je vais aller voir la police, j'en peux plus Thomas, ca me fait peur...

    Ses yeux s'étaient remplis de larmes et la rouquine ne leva pas la tête. Elle était toute frêle et fragile. Ca ne lui fit pas du bien de lui dire ce qui se passait et surtout d'avouer qu'elle avait peur.

    - Je ne voulais pas te mentir, je suis désolée....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyLun 22 Mar 2010 - 21:50

    Lui n'avait pas eu de nounous pour s'occuper de lui, non, il n'avait pas eut cette joie là, et la solitude il avait connu durant une bonne partie de sa vie, car son père interférait dans ses relations sociales aussi, insistant qu'il ne cotoie que les garçons du même milieu qu'eux, bref, sa vie entière à l'époque était régentée par cet homme qu'il avait eut en horreur dès qu'il était en âge de pouvoir comprendre et mettre un nom sur ce sentiment de haine qu'il ressentait à son égard.
    Lui ne s'était jamais sentit l'âme d'un médecin, ni celui d'un filc, il aurait pu être écrivain, il avait une bonne imagination, mais il n'état pas assez concilliant pour supporter les ordres d'une maison d'édition. Il aurait pu être un gratte-papier aussi, mais il avait suivit son coeur et été devenu architecte. L'essentiel étant toujours au fond de faire un métier qui nous passionne, ça rend les journées de merde plus agréables et surtout plus supportables. En effet ce dire qu'on avait choisit son boulot bous obligeait à vous plaindre moins, et penser à ceux qui se coltinaient un job minable parce qu'il fallait payer les factures était une pensée qui aidait à faire passer la pillule
    .

    « On préférerait qu'un tas de choses n'arrivent jamais, c'est ça grandir. Réaliser ce genre de choses. »

    Le coup de fil reçu par Eden eut le don de l'ébranler, et celà ne pouvait pas échapper à Thomas qui la retint, la contraignant à rester là et fini par la prendre dans ses bras, voyant bien qu'elle était totalement apeurée par ce fameux coup de fil. Et visiblement, ce geste eut l'effet escompté puisqu'elle fini par lui dire ce qui n'allait pas, ce à quoi rimait ce coup de téléphone. Il sentait aussi qu'elle pleurait, une larme avait terminé sa course sur sa chemise. Ainsi donc il s'agissait d'un dingue qui s'amusait à la harceler par téléphone. Dans quel monde vivait-on, il se le demandait encore alors. Mais elle avait raison d'aller voir la police, surtout avant qu'il ne soit trop tard. Ce genre d'affaire ne doit pas se prendre à la légère.

    « Chut, c'est rien. Tu devrais aller voir les flics, et le plus tôt sera le mieux, je peux t'accompagner si tu veux. »

    Et il le ferait. Il n'allait pas la laisser sujette à un tel dngue quand même. Il fini par la relâcher après un moment, quand il estima qu'elle se calmait peu à peu.

    « Si jamais ça ne va pas, tu m'apelles ok? »

    Ok, il ne pourrait peut-être pas faire grand chose, il n'était pas flic après tout mais il pourrait venir la rassurer si elle en sentait le besoin. Ca dissuaderait peut-être aussi son harceleur de la voir en compagnie d'un homme, qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyLun 22 Mar 2010 - 23:07

    Thomas avait raison, y'a un tas de chose qu'on préférait ne pas voir arriver. Eden aurait put en faire une liste très longues de ces mauvaises choses... Elle avait casqué sur quelques années et pourtant, elle était toujours là. Pour Zara, elle se battait. Elle aurait aussi du se battre pour Alice, mais Anton était là et bien plus fort qu'elle. Elle regrettait son geste, pour sur! Mais d'un autre côté, elle était rassurée parce que Anton était un bon père et elle savait que sa fille était en de bonnes mains. Si elle n'assurait pas, Alice avait quand même des repères grâce à son père...

    - Ca c'est bien vrai! Y'a plein de choses qu'on aime pas et qui arrivent quand même. Si on pouvait remonter le temps, je crois qu'on serait beaucoup à passer outre les épreuves...

    En disant ça, elle se mit à penser à Zara... Eden aimait sa puce plus que tout! Depuis maintenant 14 ans, elle essayait d'être une bonne maman pour elle. Passer outre les épreuves, ca voulait dire ne pas s'être fait violer quand elle était plus jeune et si ca se passait, jamais Zara n'aurait été avec elle. Alors tout compte fait, peut-être que c'était mieux avec les épreuves... Mais là n'est pas la question Eden eut de nouveau un coup de fil angoissant et ca la déstabilisa. Seulement, là, elle n'était pas seule et elle n'eut pas trop le choix d'avouer ce qui se passait à Thomas. Le pauvre voyait bien qu'elle lui mentait et il l'avait dit, il ne voulait pas gâcher leur amitié... Toute fragile contre lui, les larmes de la rouquine passèrent la barrière de ses yeux pour s'échouer sur la chemise du grand brun. Elle s'en voulait de montrer faible comme ça, mais elle avait vraiment peur.

    - Je vais y aller... Je comptais y aller demain. Mais je vais me débrouiller, tu sais... Je... C'est gentil à toi de te proposer pour venir avec moi...

    Un peu calmée, Eden se recula de cette étreinte et le regarda toute ennuyée. Elle passa une main sous ses yeux pour enlever les larmes et tenta un petit sourire.

    - Je t'apellerai... Mais je ne veux pas te déranger... Ce ne sont que des coups de fil, je devrais pas avoir peur comme ça...

    Bien sur qu'il y avait lieux d'avoir peur. N'importe qui aurait peur. Et puis dans le monde de maintenant, il y a des dingues partout et la frontière entre téléphone et vrai contact pouvait vite être franchie... Eden avait dit qu'elle l'apellerait, mais elle ne le ferait pas. Non pas par orgeuil, mais elle ne voulait pas le déranger. Elle ne voulait pas être envahissante ou quoi que ce soit de " trop"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 EmptyMar 23 Mar 2010 - 9:37

    C'est certain oui, si l'on en avait la capacité, on reviendrait sur énormément de choses qui nous sont arrivés. S'il existait une pillule qui efface les mauvais souvenirs, Thomas en aurait déjà pris pour oublié son enfance et les brimades de son père. Mais bon, ce n'était pas toujours une très bonne idée, car dans le fond, s'il se débarassait de ces souvenirs là, il n'aurait plus ce point de repère, ce qui le poussait à être tout l'opposé de son père. Mais comme dit, chaque personne est différente, chacun donc aborde la vie et son passé d'une manière unique.

    « Oui, même si dans le fond ça ne sert à rien car si la vie était simple, elle ne vaudrait pas réellement la peine d'être vécue. »

    Oui, les péreuves rendaient la vie un peu moins monotone en fait en y pensant bien. Sans celà, si la vie était effectivement rien d'autre qu'un fleuve tranquille, si l'on menait tous la même vie insipide et répétitive, franchement ça serait plus que déprimant non? Car au fond si tout ce qu'on attend, espère, prenait vie, que ferait-on ensuite? Non, bien qu'il faille souvent souffrir, ces moments rendaient un peu de relief à notre existence.
    Mais bon, toute réflexion un peu philosophique mise à part, le coup de fil que reçu Eden coupa court à tout ce processus. Elle semblait si fragile soudainement. Elle voulait partir, compréhensible, mais il se demandait s'il devait la laisser faire, surtout vu dans quel état tout ça la mettait. Mais bon, s'imposer ne serait pas non plus très judicieux
    .

    « Tu ne déranges pas, et j'attendrai ton appel, mais n'attends pas trop avant d'aller parler de tout ça aux flics, on ne sait jamais. »

    Bien sûr il ne voulait pas l'inquiéter encore plus, mais en effet, la frontière qui séparait les coups de fils d'un contact en chair et en os était vite franchit. Mieux valait donc prévenir que guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





You are on my road || Thomas - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: You are on my road || Thomas You are on my road || Thomas - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You are on my road || Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Greynolds Park & Cabane du gardien-