AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 ▬ que le meilleur gagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
Nora Golightly

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyVen 1 Mai 2009 - 19:39


      rhys & bonnie
      ▬ que le meilleur gagne Taylor10 ▬ que le meilleur gagne Rdecem10
      (c) poupa ; assezbelle


    Imaginez un peu la tête de miss Whaeler lorsque cette dernière, pas pure habitude, était partie rejoindre l’avant de son garage afin d’y trouver son vélo et que par surprise, les pneus étaient bizarrement crevés. Une personne comme une autre aurait passé plusieurs minutes à comprendre comment, à se demander si c’était parce que la veille elle aurait roulé sur un morceau de verre ou tout autre chose étant susceptible d’avoir causé cela. Ou bien pour une personne ne faisant pas de vélo tous les jours, elle aurait très bien pu penser que c’était le temps passé au fin fond du garage qui avait provoqué les dégâts. Pour Bonnie Whealer, ce n’était pas possible qu’elle ait pu accidentellement crever les pneus de son vélo et la seconde option était encore plus impensable ; elle avait fait une petite promenade hier avec ce même vélo. Non, Bonnie savait que c’était volontaire et à la première seconde où la situation prit tout son sens, elle lança un regard noir vers la route derrière elle. Un grognement agacé sortit de sa bouche et aussitôt, elle rentra chez elle.

    En tenue pour un petit jogging, elle sortit de chez elle avec les écouteurs dans ses oreilles. Il était tôt, voire très tôt mais elle était en pleine forme et ce n’était pas forcément la petite course qui l’attendait qui l’a mettait dans cet état de surexcitation. Elle parcouru le long trottoir qui menait jusqu’à Greynolds Park où elle avait pour habitude de se rendre chaque matin (du moins lorsqu’elle le pouvait) pour faire du sport. Bonnie était sportive dans l’âme. Elle n’avait pas peur de se rouler dans la boue lorsqu’elle faisait du football US ou encore avoir peur de se jeter au sol quand elle faisait du baseball. Son père étant un grand fan de sport typiquement américain, Bonnie avait visiblement grandit et évolué dans cette ambiance. C’était plutôt un bon point selon la gente masculine, rares étaient les femmes qui appréciaient tant les matchs à la télévision ou en temps réel. Pourtant c’était assez surprenant lorsqu’on prend connaissance du style de monde qu’elle côtoie. Haute société ne rime pas obligatoirement avec superficialité. Bonnie se moquait bien de se casser un ongle ou de ne pas paraître tout à fait présentable après une journée remplie d’émotion à se donner à fond dans une activité sportive. Enfin, la jeune femme pénétra dans l’immense parc floral que possédait Ocean Grove. C’était toujours très agréable d’y mettre les pieds, surtout à l’aube. Bonnie regarda sa montre et un mince sourire s’afficha sur son visage angélique. Au bout d’une dizaine de minutes elle s’arrêta progressivement et rejoignit l’arrière d’un grand arbre. Elle savait qu’il n’allait pas tarder et elle se hâtait déjà de le voir passer devant elle comme si de rien n’était. Il était agaçant, et avoir la possibilité de se venger était excitant. Tous ses sens étaient en alerte, parfois elle avait de fausses joies en voyant passer des coureurs qui n’étaient pas celui qu’elle attendait puis finalement il se montra. Toujours à l’heure ou environ mais il était là. Ni une ni deux, Bonnie reprit la course et accéléra un peu pour le rattraper.

      - Tiens ! Rhys, quelle bonne surprise ! dit-elle enthousiaste (peut-être trop). J’avais presque oublié que tu courais aussi le matin… ajouta-t-elle avec une pincée de sarcasme.


    Son sourire ne quitta pas son visage. Elle était bien décidée à se venger et pas seulement du coup bas concernant son vélo. Il s’amusait toujours à la rendre dingue, et parfois à un tel niveau que Bonnie mettait tout en œuvre pour ne pas craquer. Il avait beau être plus jeune qu’elle, physiquement cela ne se voyait pas…évidemment. Elle savait parfaitement que c’était lui, c’était toujours lui quoi qu’il en soit ! Il devait ressentir un plaisir immense à chaque fois qu’il pourrissait la vie de Bonnie Whealer. Est-ce que la roue allait tourner cette fois-ci ?


_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.


Dernière édition par Bonnie Whealer le Jeu 7 Mai 2009 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptySam 2 Mai 2009 - 22:08

    Eh bien, eh bien, eh bien … Voilà une journée qui promettait de débuter sur les chapeaux de roue. Sans mauvais jeu de mots, cela s'entend.
    C'était simple, Rhys Blythe n'était pas du genre à abandonner avant d'avoir terminé la partie comme il se devait. En l'occurrence, la partie était « le cas Whealer » et le jeune homme ne tarda pas à trouver un nouveau moyen d'avancer ses pions avec brio. Ou du moins, à user d'assez de malice pour réussir à atteindre une nouvelle fois la demoiselle. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela signifiait irrémédiablement l'amusement et la certitude de la croiser dans les heures qui suivent. Elle était comme un gros chat : marchez lui sur la queue et vous êtes sûr de l'avoir à vos trousses l'instant d'après.
    Aussi, lorsque le jeune homme était rentré chez lui à une heure très avancée de la nuit et avait vidé ses poches pour balancer un canif sur le bureau de sa chambre, on pouvait le suspecter sans trop de mal d'avoir une fois de plus frappé. L'idée était commune mais l'effet produit était toujours aussi fort : crever le pneu du vélo de n'importe quel cycliste le mettait inévitablement en rogne. S'attaquer à la bicyclette de Bonnie Whealer était sans doute bas ou complètement immature mais Rhys n'avait jamais prétendu être quelqu'un de très adulte et ce fut donc avec le cœur remplit de satisfaction qu'il se coucha vers deux heures du matin. Il rêva de Bonnie mais les détails du songe à son réveil étaient intouchables et ce fut d'un bon pied qu'il se leva lorsque son alarme sonna à six heures. Rapidement, il passa par la salle de bain puis s'habilla de sa tenue habituelle pour faire son jogging quotidien, à savoir : un t-shirt propre et son short assez large pour lui permettre des mouvements aisés. Il lassa enfin ses chaussures de sport et descendit deux à deux les marches de sa maison, se moquant du dérangement potentiel qu'il pouvait causer à son frère et sa sœur : Rhys leur avait toujours demandé de se joindre à lui mais ces deux-là préféraient dormir comme des larves alors bon, il n'allait quand même pas leur faire le plaisir d'épargner leur sommeil. Lorsqu'il claqua la porte d'entrée derrière lui, Rhys se laissa avec allégresse éblouir par l'aurore grandissante sur le quartier. La température était douce et une légère brise de printemps flottait dans l'air. Moins d'une minute plus tard, Rhys fut alors rejoint par son chien qui se mit à japper autour de lui pour le saluer. Glissant une main derrière ses oreilles, Rhys lui fit signe de le suivre tandis qu'il se mit à courir lentement le long de la rue en guise d'échauffement. Le véritable effort sportif attendrait le parc. Ainsi, une petite dizaine de minutes plus tard, le jeune homme arriva à l'entrée du parc et son regard balaya l'étendue verdoyante et colorée qui se présentait à lui. Ce parc portait tellement de ses souvenirs d'enfance que Rhys s'y plaisait toujours à y revenir, même tous les matins. S'étirant les coudes et marchant avec vigueur, il croisa deux personnes habituées des joggings matinaux également avec qui il échangea quelques mots : sur le temps agréable et sur la vitalité de son chien qui courait déjà loin devant lui. Rhys ne tarda pas alors à se mettre à ses trousses et couru d'un rythme soutenu mais encore loin d'être celui qui lui appartenait. Il fallait commencer doucement. Suivant l'allée principale alors du parc, Rhys plongea sa main dans la poche de son short et en sortit son I-Pod : autant courir en maximalisant le plaisir, non ?
    En parlant de plaisir, il n'allait pas tarder à être servi, d'ailleurs. En effet, tandis qu'il mit en marche son baladeur et qu'il s'apprêtait à visser son casque audio sur ses oreilles, sa course fut rejointe soudainement par une silhouette svelte mais assez endurante pour suivre son pas qu'il venait de sensiblement accélérer. Tournant la tête pour découvrir de qui il s'agissait, Rhys laissa s'échapper un « Ha ! » amusé avant de détourner son visage et de fixer devant lui, comme si cette apparition ne l'affectait pas plus que ça. Mais de toute évidence, Bonnie Whealer souhaitait lui imposer le contact et comme il n'avait pas encore ses écouteurs dans les oreilles, il ne pouvait pas prétendre ne pas l'entendre. Il haussa alors un sourcil en l'écoutant feindre l'étonnement de le voir ici. Okay, il était Rhys Blythe : celui pour qui quasiment le gardien du parc ouvrait le Greynolds Park si tôt tous les matins … Qu'est-ce qu'elle essayait de lui faire croire ? Il lui jeta alors un coup d'œil, de ceux plutôt indélicats car vous détaillant furtivement des pieds à la tête, n'ayant toujours pas arrêté sa course et bien décidé à ne pas se laisser avoir ; parce qu'il était flagrant que la jeune femme était là pour une raison précise dont tous les deux savaient pertinemment la nature. Son regard faisant alors de réguliers aller-venus entre le visage inquisiteur de la demoiselle et la route devant eux.

      « Ça m'arrive oui. Tu sais, pour évacuer. C'est impressionnant comme le corps peut contenir de toxines … Sinon, tout roule pour toi ? »


    Rhys venait de lui répondre d'un air faussement détaché et innocent : mais son regard était sans équivoque, les paroles qu'il avait prononcé indiquait qu'il avait très probablement bu la veille et l'utilisation du mot « rouler » n'était pas non plus utilisé sans arrière pensée. S'il ne tenait pas à donner de preuves trop flagrantes de sa culpabilité, rien ne l'empêchait pourtant de se jouer d'elle, de la narguer avec discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
Nora Golightly

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyJeu 7 Mai 2009 - 19:28

c'est vraiment court TT'

      - Ça m'arrive oui. Tu sais, pour évacuer. C'est impressionnant comme le corps peut contenir de toxines … Sinon, tout roule pour toi ?


    Bonnie fronça les sourcils après avoir arboré une expression qui se voulait « intéressé » par ce qu’il était en train de raconter, mais la réalité était qu’elle s’en fichait plus qu’autre chose. Elle continuait de poursuivre son rythme pour ne pas être semée par le jeune homme, elle était loin d’en avoir terminé avec lui. Et elle n’avait pas non plus manqué le « tout roule » dans sa phrase. Elle aurait eu envie de rire si l’agacement ne se faisait pas de plus en plus présent en elle. Tout comme lui, son visage faisait des vas et viens entre l’horizon et lui. Le plus important, c’était qu’elle ne devait pas s’emporter, même si ce n’était pas dans sa nature de piquer des crises de nerfs à tout bout de champ, lorsqu’elle était énervée et que son interlocuteur s’amusait à la rendre folle de rage, c’était un pari très dur à tenir. Bonnie laissa échapper un rire sans joie et fit un mouvement négatif de la tête pour exprimer son exaspération. Ses yeux vinrent ensuite se poser sur le visage fier de Rhys.

      - Tu as vraiment décidé de me gâcher la vie n’est-ce pas ?!


    Elle se stoppa subitement, ne manquant pas de lui envoyer un coup de coude dans le bras. Il suivit alors le mouvement. Bonnie respira un bon coup avant de reprendre, s’approchant à petit pas de lui.

      - T’es un emmerdeur de première Rhys, tu le sais ça ? Ca t’amuse de crever les pneus de mon vélo ? Je plains ta famille de devoir supporter tes bêtises de gamins de douze ans ! Le ton avait rapidement monté, elle qui s’était promit de rester calme.


    Elle passa ses deux mains sur son visage pour terminer dans ses cheveux. Une fois à quelques centimètres de lui, elle tenta de soutenir son regard. Elle avait envie de lui arracher le visage, il se croyait malin et il était ravi de la voir dans cet état, ce qui énervait encore plus Bonnie.

      - T’es qu’un crétin, ajouta-t-elle amèrement avant de reprendre la course sans se soucier de s’il la suivait aussi ou non.


    Elle se sentait mieux, faire du sport avait le don de la décontracter et en ce genre de situation, c’était parfait. Bonnie ferma un bref instant les yeux, ses foulées étaient plutôt régulières mais petites. Pendant ce court moment, elle avait oublié Rhys et ses manies, elle avait oublié son vélo et les autres petits soucis mais il fallait retourner dans la réalité. Blythe était un sacré champion pour tout gâcher.


_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyDim 10 Mai 2009 - 16:05

    Bonnie n'était pas d'humeur à jouer en revanche. Le jeune homme s'en rendit compte assez rapidement, notamment par la façon abrupte dont elle lui répondit en mettant au placard les faux semblants : elle déclarait en effet qu'elle savait que c'était bien lui qui était derrière l'outrage à son vélo. Le visage de Rhys ne feignit pas plus longtemps l'innocence et un sourire en coin vint se loger à ses lèvres. Pourtant, il refusait de lui répondre et poursuivait sa course comme si de rien n'était jusqu'à ce qu'elle lui fasse signe de s'arrêter tandis qu'elle-même faisait une pause. Stoppant net sa course, le jeune homme fit volte face devant elle et la regarda reprendre son souffle tandis que lui-même calmait déjà sa respiration : il était un grand sportif et il lui en fallait d'avantage pour l'essouffler totalement.
    Le jeune homme ne bougea pas d'un centimètre tandis que Bonnie se rapprochait de lui, l'air menaçant et excédée par son attitude et ses actions à son encontre. La lueur malicieuse qui vacillait alors dans son regard était sans équivoque : Rhys prenait son pied à la voir se mettre en colère à cause de lui et lui déverser tout un tas de reproches. « Emmerdeur », « bêtises », « gamin » … Mouais, ce n'était pas tellement des scoops qu'elle lui sortait là. Il se contenta de hausser un sourcil, gardant sur son visage ce sourire à la fois moqueur et terriblement détaché. Un peu comme si dans le fond, il était totalement indifférent et ne se sentait pas le moins du monde concerné par ce qu'il lui était reproché. Il croisa les bras contre son torse lorsqu'elle sembla tenter reprendre son calme en dégageant de son visage les mèches brunes qui voletaient autour de son visage. Au moment où elle voulut défier son regard, Rhys se réjouissait d'avantage : Bonnie s'agaçait de plus en plus. Allait-elle finir par radicalement craquer ? Il l'espérait.
    Il retint alors un rire à l'insulte qu'elle lui lança comme pour clore sa discussion avec lui. Un « crétin ». Il en avait entendu de bien pire et celle-ci lui sonnait presque avec douceur à l'oreille, surtout si elle venait d'elle. Il n'était donc pas décidé à la laisser tranquille si rapidement, surtout qu'il sentait que la tension pouvait continuer à grimper. Rhys se remit donc en route et ne tarda pas à la rattraper puisqu'elle effectuait à présent un jogging plus proche du trottinement qu'autre chose. Il vint alors se placer de telle sorte qu'il se retrouva à courir en marche arrière, face à elle et à une distance relativement suffisante pour empêcher Bonnie de lui rentrer dedans. Elle qui voulait le fuir, c'était paumé. Prenant soin de se déplacer avec adresse, il gardait pourtant son regard posé sur le visage de la jeune femme tandis qu'ils s'approchaient de plus en plus du cœur du parc et de son célèbre point d'eau.

      « Attends très chère, c'était pour te rendre service. Tes pneus étaient dans un état déplorable, même les lèvres de Donatella Versace sont plus gonflées que ne l'étaient tes pneus. Tu devrais plutôt me remercier, je t'ai très probablement évité un grave accident. »


    Et voilà qu'il se faisait à présent passer pour un bon St Maritain. Son visage rieur prouvait qu'il ne lui voulait aucun mal dans le fond mais il était aussi très clair qu'il se moquait d'elle. Quant à savoir si son vélo avait vraiment pût être dangereux pour elle, c'était totalement à prouver et Rhys ne pouvait pas aider là-dessus puisqu'en réalité, il n'avait pas du tout prit la peine de vérifier l'état global de la bicyclette. Pour pousser plus loin la provocation, il ne se priva pas alors d'ajouter sur un ton parfaitement innocent.

      « Je veux bien que tu m'invites à déjeuner pour me remercier. Ou tondre la pelouse de ma maison … Tu sais, je ne suis pas bien difficile. »

Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
Nora Golightly

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptySam 16 Mai 2009 - 21:38


J’ignorais comment et pourquoi j’étais devenue une sorte de souffre douleur pour ce cher Rhys. Je me demandais souvent si c’était sa façon bien à lui de me montrer sa sympathie envers moi, comme un gamin qui va soulever la robe d’une petite fille pour lui pourrir l’existence mais qui – au fond – l’apprécie énormément, ou s’il avait réellement une dent contre moi. Je ne lui avais jamais posé la question…je crois mais qu’importe puisque le résultat serait le même : il continuerait à tout faire pour mettre mes nerfs à vif. J’étais connue pour être du genre ‘calme’ mais je devais avouer que par moment, il m’était difficile de garder mon sang froid. C’était excédant de le voir agir ainsi à mon encontre, parfois cela avait le don de me divertir un peu et je le prenais bien mais lorsque l’humeur n’était pas de mise, il m’arrivait de démarrer au quart de tour ; ce qui le satisfaisait encore plus. Je ne sais jamais comment m’y prendre avec lui, ce qui expliquait bien évidemment qu’il continuait son petit jeu. Dans le fond, il ne faisait rien de bien méchant, c’était des taquineries, des piques mais rien de grave. Cela devait être la tête que je devais faire qu’il devait lui donner envie de recommencer à chaque fois, je devais réagir d’une manière qu’il lui plaisait…et bien parfois j’aimerai ne pas avoir à subir les bêtises du jeune Rhys. Pourtant, à chaque fois je me persuadais de ne pas m’emporter, car je savais que cela le rendait encore plus fier de ce qu’il me faisait mais impossible d’obéir à mes propres conseils. Cette fois encore je m’emportai contre lui. J’étais allée jusqu’à lui dire que c’était un crétin, un emmerdeur et j’en passe. Ces mots devaient sortir, j’avais parlé sans réellement réfléchir. Son indifférence m’avait irrité et je ressentais encore ce sentiment. Il était là, me regardant comme si j’étais une folle, comme s’il n’avait rien à se reprocher. C’était horripilant et si j’avais été un mec, je lui aurai très certainement foutu mon poing dans sa belle gueule ; malheureusement pour moi, j’étais bien plus faible que lui. Je trouverai bien une façon de me venger un jour, un moment où il ne s’y attendra absolument pas et il ne fera plus le malin avec moi.

J’aurai pu parier qu’il nie encore un peu cette histoire de vélo mais non, bien au contraire. Il me sortit une excuse qui ne valait rien et il avait toujours cette fierté sur lui et dans sa voix. Il n’était pas au courant que c’était parfois dangereux d’énerver une femme ? Certes, j’aurai beau vouloir me jeter sur lui pour le frapper autant que je le voulais, cela ne servirait pas à grand-chose à part me ridiculiser un peu plus mais ce n’était pas l’envie qui me manquait. Si j’avais été de ces filles qui vont se plaire auprès de leur petit copain, certainement que Caleb en aurait entendu parler et que je l’aurai poussé à lui régler son compte mais le sort étant contre moi, les deux jeunes hommes s’entendaient plutôt bien. Caleb me jurait que ce n’était rien, qu’il ne cherchait qu’à me rendre chèvre par simple amitié.

J’affichai une moue qui traduisait mes pensées du moment, j’étais furieuse qu’il se joue de moi ainsi mais je devais reprendre le dessus, je ne devais pas lui faire ce plaisir alors je pris sur moi et je respirai pour faire le vide. Je fermis quelques secondes à peine mes yeux comme si je pensais qu’en les rouvrant, il ne serait plus là…mais non, il était toujours présent à mes côtés. Et apparemment, il voulait s’amuser un peu plus de la situation, c’est pourquoi il trouva malin de me provoquer. Je lui lançai un regard noir, j’aurai très bien pu l’achever si j’avais eu ce pouvoir mais je n’étais qu’une simple humaine et le seul pouvoir que pouvait faire passer mes yeux était de montrer ma colère grandissante. Encore une fois, je ne réussis pas à me calmer comme je me l’étais promis.

BONNIE Et bien la prochaine fois contentes-toi de venir sonner à ma porte pour me prévenir d’accord ? Pour ce qui est de te remercier, je crois que tu peux toujours aller te faire voir. Tu mériteras mes remerciements lorsque tu auras fais une action plus intelligente et douée de sens. Mais pour cela, il faudrait d’abord que tu sois doté d’un cerveau, alors j’imagine que tu n’entendras jamais sortir le mot « m e r c i » de ma bouche te concernant.

Je continuai à le fixer quelques secondes de plus sans ajouter un mot avant de dévier mon regard pour le poser sur le point d’eau de Greynolds Park qui s’approchait de plus en plus.



_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyJeu 21 Mai 2009 - 20:16

    Le soleil étincelant du petit matin éblouissait les deux jeunes gens dans leurs courses mais ce ne fut pas les doux rayons de l'astre qui firent plisser le front de Rhys. Non, c'était bel et bien les paroles de la jeune femme qui le froissèrent. Elle persistait à se montrer amère à son égard, voire passablement agressive. Voilà qu'elle se mettait à le traiter d'idiot, voire d'incapable – certes pas aussi clairement mais entre les lignes, c'était tout à fait le message qu'elle transmettait. Bonnie était implacable à cet instant et Rhys devait reconnaître qu'elle semblait presque crédible. « Presque » en effet, puisque le jeune homme doutait fort qu'elle puisse réellement lui en vouloir autant qu'elle le prétendait. Oui sinon, comment expliquer qu'elle n'ait toujours pas cherché à appeler la police ou Caleb à la rescousse depuis le temps ? Non, Bonnie Whealer s'amusait de cette relation au même titre que Rhys y prenait un malin plaisir. Peu importe ce qu'elle cherchait à faire paraître, elle ne souhaitait pas que Rhys mette un terme définitif à ses facéties. Ou du moins, c'était la conclusion qu'il préféra admettre – tellement plus facile que de se reconnaître rejeté.
    Les mots qu'elle prononça à son encontre le laissèrent perplexe mais ce fut surtout le regard noir qui les accompagnait qui rendit Rhys muet un instant. Wow, encore un peu et il pourrait vraiment s'en vouloir d'avoir attaqué son vélo. Le pas suivant fidèlement le rythme de Bonnie, Rhys pourtant ne comptait pas rebrousser chemin malgré les paroles crument lancées par la demoiselle. Elle cherchait peut-être à le repousser mais c'était raté, le jeune homme avait encore plus envie d'imposer sa présence près d'elle. Après tout, c'était elle qui était venue le rejoindre, elle devait à présent assumer cette décision. De plus, on ne critique pas impunément un Blythe. Cependant, Rhys ne désirait toujours pas lui accorder de réponse car il venait de voir ce qui allait clairement valoir toutes les répliques du monde. Face à eux se dressait la somptueuse fontaine indiquant le centre du Greynold's Park et l'eau claire qu'elle déversait scintillait comme une noble tentation aux yeux de Rhys. Son visage s'illumina en une fraction de seconde mais il se força à masquer cette joie mêlée d'excitation qui le gagnait déjà. Il ne devait pas crier victoire trop tôt ni donner à Bonnie une raison de se méfier d'avantage de lui. Lorsqu'ils arrivèrent à la hauteur de la fontaine, Rhys tendit alors son bras pour arrêter la demoiselle tandis que lui même ralentissait sa course jusqu'à ne plus qu'être immobile. Bien sûr, elle avait consentit à s'arrêter car le geste du jeune homme n'avait rien eu d'agressif, bien au contraire. Ils étaient tout deux essoufflés mais la façon dont Rhys regardait Bonnie devait la dissuader de vouloir prendre ses jambes à son cou. En effet, Rhys affichait une mine grisâtre et toute trace de malice s'était éteinte de ses traits. Il semblait changé du tout au tout, comme si les mots de Bonnie étaient montés à son cerveau et avaient touchés un point sensible. Glissant son avant-bras jusqu'à son front pour écarter les mèches de cheveux qui barraient sa vue, Rhys prit une profonde inspiration avant de prendre la parole.

      « Tu as raison. Je ne mérite pas d'être remercié, je suis bien trop immature. »


    Sa voix sonnait sincère et il osa même baisser les yeux un instant comme s'il se remettait réellement en question après avoir été piqué au vif par la réponse de la jeune femme. Mais il ne fallait pas se méprendre trop rapidement : si Rhys avait baissé son regard, c'était pour le poser sur Glutton, son chien qui se tenait près de la fontaine et qui le fixait avec insistance et impatience – comme si lui-même devinait à quoi jouer réellement son maître et l'incitait à agir. Cette vision vola alors un mince sourire à Rhys qui réalisa qu'il était à présent impossible pour lui de faire marche arrière : ce sourire venait de le compromettre, il devait donc agir au plus vite. Relevant son menton et le visage radieux à présent, il se mordit la lèvre inférieure, le regard brillant semblable à celui d'un prédateur et s'approcha rapidement de Bonnie avant qu'elle ne puisse effectuer le moindre mouvement de recul ou de défense. Avec l'habitude et l'adresse qu'il possède par sa position de grand frère farceur et de boxeur musclé, il attrapa la jeune femme comme il le faisait régulièrement avec Victoria, sa petite sœur lorsqu'ils étaient sensiblement plus jeunes. Bonnie devait être effarée voire effrayée de cette prise mais Rhys ne se démonta pas. Consciencieux mais foncièrement amusé, il se dirigea vers le rebord de la fontaine, les deux bras encerclant le corps de la demoiselle, et la souleva d'avantage avant de la lancer sèchement dans l'étendue d'eau close qui entourait la fontaine. L'impact éclaboussa au passage le jeune homme mais il s'en moquait bien, il se pencha même par-dessus Bonnie qui trempait dans l'eau pour lui déclarer d'une voix claironnante.

      « Mais au moins maintenant, tu as une bonne raison de m'en vouloir … »


    Son chien jappait et bondissait autour de lui et Rhys ne pouvait faire autrement que de partager son entrain. Aussi, le jeune homme était totalement hilare, agité d'un fou rire qu'il n'imaginait pas prendre fin de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
Nora Golightly

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyJeu 28 Mai 2009 - 12:04


J’y étais allée peut-être un peu fort ? Oh qu’importe, maintenant que c’était sortit de ma bouche, je ne pouvais pas revenir en arrière et pour être honnête, je n’avais aucune envie non plus de m’excuser. Après tout, c’était bel et bien lui qui me poussait à bout pour que je me comporte ainsi. Je n’ai jamais eu pour habitude de perdre mon sang froid mais là c’était de trop. Je ne comprenais pas le plaisir que prenait Rhys à me rendre aussi folle. Un plaisir presque malsain. N’a-t-il pas d’autres choses à faire que de m’embêter lorsque l’occasion se présente à lui ? J’aurai beau me triturer le cerveau avec cette histoire, je ne trouverai certainement pas mes réponses ainsi. Je vis Rhys agitait son bras pour que je m’arrête alors que lui-même ralentissait progressivement. Je plissai le front, je me demandais ce qu’il voulait encore. Je n’eus d’autres choix que de me stopper à mon tour. Ma respiration était saccadée et je pris une grande bouffée d’air pour me remettre les esprits en place alors que je portais toujours mon intention sur Rhys. Ce dernier agissait bizarrement, comme s’il s’apprêtait à dire quelque chose qu’il n’avait pas l’habitude de dire. Mes mains se posèrent sur mes hanches et mes yeux étaient toujours plissés, mais plus à cause des premiers rayons du soleil qui était sur ma route. « Tu as raison. Je ne mérite pas d'être remercié, je suis bien trop immature. » J’ouvris grand les yeux, c’était réellement la dernière chose à laquelle je m’attendais. Je pensais plus à ce qu’il me sorte une petite remarque, ou une blague douteuse mais des excuses ? Absolument pas. Mon regard ne vrilla pas, j’étais concentrée sur lui, partagée entre le sentiment de le croire et celui de rester méfiante. Mon intuition me disait de rester prudente. C’était Rhys, pouvais-je vraiment me permettre de lui faire confiance ? Sincèrement, j’en doutais. Il ne m’a jamais paru vraiment sincère envers moi. On n’a jamais partagé une vraie conversation profonde, non c’était toujours basée sur des piques et celui qui gagnerait la partie. Il baissa la tête, son comportement était étrange. J’étais intriguée, perturbée, perdue… Pourtant j’aurai dû apporter une importance plus pointée à son chien : Glouton. Je l’avais presque oublié. Même si les paroles de Rhys sonnaient sincères, je ne savais pas comment les prendre jusqu’au moment où je vis ses lèvres s’étirer en un sourire. Il se foutait de moi ?! Je n’en revenais pas ! Quel abruti. Puis je le vis s’approcher rapidement de moi. Je n’eus même pas l’occasion de faire un seul mouvement de recul que mes pieds se trouvaient déjà dans les airs. Qu’est-ce qu’il lui prenait maintenant ? J’étais affolée à présent. Je le sentais avancer alors je tournai difficilement la tête vers la direction que prenait Rhys. Oh non de non !

BONNIEAHHHHHHHHHHH… !

J’atterris en un bruit sourd dans le point d’eau où on s’était approchés dernièrement. Il était allé vraiment très très loin cette fois. Je refis surface, suffoquant par la surprise et je toussai fortement. Evidemment, j’avais bu la tasse. Je fis une grimace en sentant l’eau couler dans ma gorge. C’était répugnant. Bon, certes ce n’était pas un étang avec des trucs bizarres flottant à la surface, mais tout de même. « Mais au moins maintenant, tu as une bonne raison de m'en vouloir … » Je levai la tête subitement pour lui lancer un regard noir alors qu'il jubilait de la bêtise dont il avait fait preuve. Je ne fis même pas attention au chien qui sautait dans tous les sens. Stupide animal. Le rire roque de Blythe eut le don de m’énerver davantage, assez pour que je ne me retienne plus cette fois. Je tentai de me lever, mais en vain, je retombai dans l’eau. Quelle humiliation. Je posai d’abord une main puis je pris appuie sur mes pieds. Enfin, j’étais debout. Je ne pris même pas la peine de jeter un coup d’œil à mes vêtements alors que je m’approchai un peu plus du bord.

BONNIERHYS BLYTHE JE VAIS TE…

« Tuer ! » aurai-je voulu ajouter mais je me ravisasse à la dernière seconde lorsque je sentis les regards posés sur moi. C’était mal venu que je parle de meurtre après ce qui s’était récemment passé dans ce parc. Mais pourtant, mes pulsions meurtrières étaient bien présentes et je serrai mes deux poings pour focaliser ma colère sur eux. Un grondement fâcheux sortit de ma gorge puis je mis un pied devant l’autre pour sortir définitivement de cette eau devenue boueuse après mon « plongeon » forcé. J’étais d’un ridicule extrême. Chacun de mes pas étaient sonores à cause de l’eau dans mes baskets, je dégoulinais de toute part et je préférai ne pas imaginer l’état de mes cheveux. Je posai une main sur ma joue pour écarter quelques mèches. Puis je me tournai vers Rhys, toujours avec cet air de grand vainqueur. Je pris en main un bout de mon débardeur que je tortillai pour l’essorer sans quitter des yeux rempli de haine le jeune Blythe. Il allait le regretter, peut-être pas tout de suite, mais à un moment où il ne s’y attendra absolument pas.



_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyLun 1 Juin 2009 - 19:57

    Rhys n'arrivait pas très bien à définir ce qui était le plus drôle : l'expression de surprise mais surtout de fureur qu'affichait Bonnie ? Le fait que dans son regard se fit lire l'espace d'un instant un remord pour l'avoir traité d'immature ? Ou bien la façon dont elle se démenait avec grand mal pour s'extirper de la fontaine ? Quoiqu'il en soit, il n'arrivait pas – et n'en avait pas du tout l'envie pour le moment – à mettre un terme à ses éclats de rire. Le cri qu'avait poussé la jeune femme avant d'être lâchée dans l'eau avait réellement agit comme un électrochoc sur lui, l'empêchant de retrouver son calme. C'était juste trop excellent de voir Bonnie Whealer, trempée et empêtrée comme elle l'était dans ce point d'eau. ANTHOLOGIQUE.
    Bien sûr, il aurait pu et aurait du lui tendre son bras pour l'aider à en sortir et l'idée le tenta très fortement mais il se rendit tout de même rapidement à l'évidence : jamais elle n'aurait accepté de saisir sa main (déjà qu'elle ne l'aurait probablement pas fait en temps normal alors autant dire que dans la situation actuelle, l'essai aurait été bien ambitieux). Aussi, il se contenta de rester légèrement en retrait mais l'œil assez vigilant pour s'assurer qu'elle ne se mette pas à glisser dangereusement. Il la vit alors réussir à se remettre sur ses deux pieds, l'eau arrivant au niveau de ses mollets et faillit se rompre les côtes d'un nouveau fou rire au moment où elle le menaça de représailles. Forcément, elle se reteint de prononcer le mot fatidique mais Rhys n'était pas dupe et cela eut le don d'ajouter à son amusement : rien de plus frustrant que de se confronter à un tabou quand on est en colère. Lorsqu'elle se démena enfin pour sortir entière de cette fontaine et que l'eau qui la recouvrait lui assurait une allure absolument tordante (de rire), Rhys était légèrement courbé en avant, les paumes de ses mains reposées sur ses genoux tandis que son fou rire secouait fortement son corps. Bonnie était juste le meilleur sujet pour déverser sa malice, décidément. Le jeune homme finit pourtant par calmer ce furieux rire en glissant une main complice derrière l'oreille de son chien qui tournait autour de lui avec moins de gaieté qu'auparavant, comme s'il avait compris le premier qu'il était temps de retrouver une tenue correcte. L'étudiant se redressa alors, le visage étiré dans un large sourire et sa respiration haletante, comme s'il venait de courir un marathon. Les commissures de ses lèvres tremblantes prouvaient clairement que son fou rire n'attendait qu'un nouveau dérapage pour reprendre de plus bel. Rhys passa ses deux mains sur son visage pour repousser les mèches de cheveux qui étaient retombées sur son front et il fixa ensuite Bonnie avec un grand intérêt. Elle essorait déjà son débardeur qui – bien entendu offrait une vue intéressante sur ses sous-vêtements à présent – et le jeune homme essaya de ne pas trop prendre en considération le regard furieux qu'elle lui adressait. Allez … Dès demain l'affaire serait oubliée. Obligé.
    Un silence mais extrêmement tendu s'était placé entre eux mais le jeune homme n'était toujours pas effrayé. Bonnie n'avait jusqu'ici jamais répliqué à ses facéties, pourquoi aujourd'hui serait-il différent ? Il s'agissait de Bonnie Whealer, la patiente et dévouée voisine du coin. Rhys était assuré de sa sécurité, et cela, depuis le premier jour qu'il lui imposait ce petit manège. Le temps des représailles était passé, si elle avait voulu le repousser et l'empêcher de la traiter de la sorte, elle l'aurait fait depuis des mois, elle aurait imposé des limites claires et intouchables dès le départ. A présent, elle ne pouvait donc s'en prendre qu'à elle-même.
    Avec nonchalance et un air d'extrême ravissement sur le visage, Rhys s'appuya contre la fontaine de marbre et, les mains reposées de chaque côté de son corps contre le rebord, il observait Bonnie avec un sourire loin d'être provocateur mais juste satisfait. Elle bataillait encore pour essayer de sécher ses vêtements et Rhys ne pouvait qu'imaginer la sensation désagréable qu'elle devait avoir – malheureusement, il ne fit aucun effort pour essayer de se mettre à sa place.

      « Bonnie, un conseil : fixe-toi à une farce par jour. Si je t'ai déjà fais la misère dans les dernières vingt-quatre heures, ne viens pas me voir … Tu sais que je surenchéris forcément. »


    Ses paroles pouvaient sonner comme celles d'un profond salopard mais du point de vue de Rhys, même si elles étaient tintées d'espièglerie, elles constituaient un véritable conseil. D'ailleurs, le ton qu'il lui prêta était exactement celui que ferait un ami lui confiant un précieux conseil. Sur sa lancée, il se permit alors d'ajouter non sans intérêt sincère.

      « Et … Tu risques d'attraper froid. »


Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
Nora Golightly

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyJeu 2 Juil 2009 - 12:25


Bonnie, un conseil : fixe-toi à une farce par jour. Si je t'ai déjà fais la misère dans les dernières vingt-quatre heures, ne viens pas me voir … Tu sais que je surenchéris forcément. Se permit-il de me dire comme si j’avais besoin de ses conseils. Je regardais mes vêtements, faisant mine que sa petite personne ne m’intéressait plus pour l’instant. J’étais en colère et le sentiment d’impuissance que je ressentais actuellement ne fit qu’aggraver la situation. Il s’estimait plus fort parce qu’il contrôlait tout ? J’étais sa petite marionnette avec qui il aimait jouer et j’avais horreur qu’on me prenne ainsi. Et … Tu risques d'attraper froid. Je ne pouvais plus faire semblant, doucement, mes yeux rencontrèrent les siens et j’avais qu’une envie : lui arracher la tête pour ne plus voir l’expression qu’il avait. La ferme Rhys, grognai-je avec puissance. Heureusement qu’on se trouvait à Miami et non au Canada, où j’aurai effectivement pu attraper froid. Malgré que ce soit encore le matin, la chaleur se ressentait déjà et le soleil éclatait de mille feux dans le ciel bleu dépourvu de nuage. Si moi aussi j’avais un conseil à lui donner, ce serait de me laisser tranquille, là maintenant sur le champ. J’en avais assez de le sentir à quelques pas de mois, assez de l’avoir dans mon champ de vision sans qu’une envie de meurtre me déchire les entrailles. Cela l’amusait, et je me fichais bien que ce soit méchant ou non ; je ne le trouvais absolument pas drôle. J’avais d’ailleurs encore du mal à croire qu’il soit le frère de Victoria, elle était bien différente de lui et je n’osais pas imaginer ce qu’il pouvait bien lui faire endurer, à elle, qui était sa sœur.

Pour résumer, je ne savais que faire de cet énergumène qui me servait de voisin. Je désespérai à la simple vue de mon débardeur trempé et presque transparent. Voilà que l’idée qu’il puisse me reluquer me dégoutât d’avantage. Croyant ? Mon œil, le tout puissant devrait bien se passer d’un fidèle tel que Rhys Blythe. Je passai une main dans mes cheveux, dégoulinant eux aussi d’eau puis mes yeux s’arrêtèrent sur le chien de Rhys. Il regardait son maitre puis moi, à tour de rôle comme s’il agissait en parfait spectateur et qu’il attendait impatiemment la suite des évènements. Rhys semblait plutôt attaché à ce chien. Je me demandais à quel point il pourrait être attristé si on venait à lui enlever son fidèle compagnon… Je n’ai jamais rien eu contre les animaux en général, j’apprécie d’ailleurs plutôt bien nos amis les bêtes à quatre pattes mais si c’était le seul moyen de toucher son imbécile de maitre alors… Je soupirai, il me rendait folle de rage. Subitement, mon buste se redressa, me tenant droite comme un piquet. Mes mains rencontrèrent chaque côté de ma hanche et j’avançai vers lui, reprenant à chacun de mes pas un peu plus d’assurance. Une fois à quelques centimètres de son visage, je soutins son regard.

Cal’ t’apprécie peut-être, et je me demande bien pourquoi mais ce n’est pas ça qui m’empêchera de te faire regretter d’être né. Si j’étais toi, je ne m’amuserai pas trop à jouer avec le feu, tu pourrais finir par te brûler un de ces jours…et tu t’en mordras les doigts.

Je pressentais une petite remarque moqueuse, ou bien une réflexion ‘je m’en foutiste’ de sa part. Mais qu’importait sa réaction, le résultat serait le même. La vengeance est un plat qui se mange froid.


_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne EmptyJeu 23 Juil 2009 - 18:46

    Décidément, Bonnie n'était jamais satisfaite. Rhys faisait le con : elle se plaignait, Rhys se faisait du soucis pour elle : elle ronchonnait encore. Il fallait tout de même qu'elle lui accorde le bénéfice du doute à un certain moment, non ? Bon, certes Rhys Blythe n'était franchement pas celui qui méritait qu'on lui pardonne aussi facilement et la jeune femme avait sans doute de très bonnes raisons de lui en vouloir mais tout de même, il avait fait un effort lorsqu'il l'avertit avec calme qu'elle risquait de tomber malade. A moins que ça ne soit une manière de plus de se moquer d'elle ; au choix.
    L'étudiant haussa alors les épaules, d'un air détaché et détourna son regard. Tant pis pour elle si elle ne voulait pas de ses conseils. Elle n'avait juste franchement pas intérêt à venir se plaindre ensuite de n'avoir pas été avertie. Parce que oui, le jeune homme lui faisait régulièrement vivre de vrais calvaires mais il prenait toujours le temps de lui laisser le temps de respirer ou de la mettre en condition. Ce n'était pas de l'acharnement – contrairement à ce qu'elle pourrait croire – et son but ultime n'était pas de la faire souffrir : il aurait réussi à trouver un moyen pour lui faire du mal depuis bien longtemps si cela était le cas. Non, tout ceci n'était qu'un jeu. Une façon de s'amuser, de se divertir et d'avoir la garantie de l'avoir auprès de lui. C'était sans doute une attitude égoïste : Bonnie n'avait jamais rien demandé à personne mais elle était malgré elle l'héroïne du jeu préféré de Rhys. Le mieux qu'elle puisse faire évidemment, était de toute simplement entrer dans la partie.
    Le jeune homme qui conservait jusque là une mimique amusée sur ses traits sembla la perdre un instant quand il remarqua que Bonnie ne décolérait pas. Elle venait au contraire de se ragaillardir et avait même l'audace de s'approcher de lui. Soupçonneux et craignant une gifle ou un truc classique de ce domaine, Rhys se tendit sensiblement et resta sur ses gardes. Après une assez bonne expérience de grand frère turbulent, il avait appris à esquiver les gifles de Vicky quand elle était à bout. Aussi, il ne craignait pas réellement de se faire attaquer par la jeune femme qui lui faisait fièrement face.
    Il l'écouta alors calmement le menacer sans vergogne. Dans d'autres circonstances, avant d'autres personnages, peut-être que cela aurait pu impressionner le jeune homme mais sincèrement, là, comme ça ? C'était déjà un exploit qu'il ne lui explose pas de rire à la figure. En effet, Bonnie était encore trempée, son léger maquillage n'était plus qu'un souvenir et elle ressemblait plus à une demoiselle en détresse qu'à une personne en mesure de lancer des menaces. L'œil brillant, Rhys se pinça les lèvres pour retenir son sourire et hocha doucement la tête, feintant de prendre très à cœur ce qu'elle venait de lui dire. Il finit enfin par pousser un faible soupire et leva une main dans l'intention de la poser sur l'épaule de Bonnie mais se retint au dernier moment : elle l'aurait repoussé sans ménagement et ce n'était pas une chose réellement nécessaire. Il choisit alors de croiser ses bras contre son torse et, le regard baissé vers elle, lui répondit avec légèreté, exactement comme s'ils discutaient en somme des derniers résultats du tournoi national de baseball. Il ne brisa pas un instant le contact visuel et ne recula pas non plus malgré que leurs visages ne fut jamais aussi proche qu'à cet instant.

      « Tu penses réellement ce que tu dis ? Tu ne m'en veux pas tant que ça, Bonnie, j'en suis persuadé.
      Après tout, c'est que de la flotte, pas de l'acide ou même la pisse de mon chien. »
      Il marqua une pause et observa la réaction de la jeune femme mais ne lui permit pas de répondre car déjà, il reprenait la parole. « Enfin bon, c'était plaisant d'avoir pu « discuter » avec toi. On en rira ensemble dans une quarantaine d'années, j'ai confiance. »


    Concluant par un sourire qui se voulait amical, Rhys fit un pas en arrière et dégagea de son front quelques mèches de cheveux avant de taper de la paume de sa main contre sa cuisse afin de faire revenir près de lui son chien qui s'était mis à boire à la fontaine. Reportant son attention sur Bonnie, il ajouta alors.

      « Maintenant si tu me permets, j'ai un jogging à terminer. Toi, tu ferais mieux de rentrer, te chercher un truc pour te couvrir. Je ne voudrais pas t'avoir causé un rhume, tout de même. »


    Toute l'ironie de sa dernière phrase ne passa sans doute pas inaperçue mais il ne laissa pas le temps à Bonnie de lui hurler dessus car l'étudiant leva une main en signe d'adieu avant de retourner à sa course quotidienne, précédé par Glutton.
    La journée, de toute évidence, avait excellemment bien débuté pour l'un et exécrablement débuté pour l'autre. Mais la roue tourne et la satisfaction de l'un au détriment de l'autre pourrait très aisément s'inverser. Il n'y a plus qu'à espérer que Rhys, comme le disait si bien Bonnie, ne soit pas victime d'une trop grosse brûlure.



– ENDED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





▬ que le meilleur gagne Vide
Message(#) Sujet: Re: ▬ que le meilleur gagne ▬ que le meilleur gagne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ que le meilleur gagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Greynolds Park & Cabane du gardien-