AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 « please, tell me it's a joke » ▪ bianca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




« please, tell me it's a joke » ▪ bianca Vide
Message(#) Sujet: « please, tell me it's a joke » ▪ bianca « please, tell me it's a joke » ▪ bianca EmptyMer 17 Fév 2010 - 17:22


« please, tell me it's a joke » ▪ bianca O6a2he« please, tell me it's a joke » ▪ bianca 2ufyopkPLEASE, TELL ME IT'S A JOKE
W/ BIANCA V. AND DAMON S.
© psychozee / lastatic


On n’y réchappe pas, un jour ou l’autre on est obligatoirement confronté à vouloir se débarrasser du passé. Pour diverses raisons, on a besoin de repartir à zéro, de tourner la page, de tout simplement oublier une partie de notre histoire. Il y’a des manières pour s’y prendre, mais la fuite est parfois la seule solution. Damon savait ce que c’était, de prendre la fuite pour oublier. Il n’avait pas cherché à recommencer une nouvelle vie, il s’était juste permis de faire comme si ce qu’il fuyait n’avait jamais existé. De cette façon, il se sentait mieux et ne culpabilisait pas. Il cachait certains détails à son entourage, mais il était loin d’être le seul à le faire. Quelques petits secrets par-ci par-là, ce n’est guère méchant n’est-ce pas ? L’intérêt qu’il trouvait de ne pas parler de certaines choses était qu’il trouvait que cela ne servait à rien, que justement, ce n’était pas assez important en soit pour être dévoilé. Ou peut-être qu’il craignait les conséquences… Finalement, il avait repris sa vie à Miami, après l’avoir quitté pour Washington quelques années plus tôt. Ocean Grove était sa maison, c’était l’endroit qu’il connaissait par cœur, ce quartier n’avait plus aucun secret à part mis à part ceux des résidents, évidemment. Il s’était enfin décidé à revenir auprès de sa sœur Micaela, et il avait eu raison avec les évènements qui s’étaient déroulés durant l’année passée. Il avait bien fait d’être là pour elle, il s’en serait voulu autrement. Et puis il y’avait Isobel, la belle Izzie Reynolds avec qui il entretenait une relation stable et déjantée, tout comme leur personnalité. Il pouvait aussi exercer le métier qu’il aimait, sans pour autant être loin de ses proches ; en somme il était satisfait de la vie qu’il menait. Une vie qui était plutôt calme…mais cela n’allait pas durer longtemps, à son grand désespoir.

Il se trouvait à la base militaire de Miami. Il avait un entrainement sur plusieurs jours, de ce fait il ne pouvait pas rentrer à Ocean Grove pour la nuit, le mieux étant de rester sur place. Il avait passé une bonne partie de la journée à bosser sa maitrise même s’il n’était plus un débutant dans le ciel. Retrouver des hommes partageant sa passion était important pour lui, ils avaient ce lien si fort et indescriptible entre eux, eux seuls pouvaient se comprendre sur ce point de vue. L’aviation était une chose qui avait toujours fasciné Damon, il était fier de pouvoir vivre de ce qu’il aimait. Jouer avec le feu était aussi une de leur caractéristique. Une fois dans les airs, bon nombre d’entre eux se sentaient entièrement confiant, ils ne faisaient qu’un avec leur appareil. Pour Damon c’était ainsi qu’il percevait les choses. Pour rien au monde il ne pourrait arrêter de voler.

Fin de journée, c’était l’heure de se changer pour rejoindre le réfectoire. Après avoir pris une bonne douche, il quitta les dortoirs pour rejoindre la cafétéria. « Lieutnant Seaver. » Soudainement, il stoppa sa marche, se tourna et vit une charmante demoiselle. Ils se saluèrent et elle reprit la parole. « Quelqu’un vous demande au portail. » Il fronça alors les sourcils, qui pouvait bien l’attendre ? Micaela ? Avait-elle un problème ? Alabama ? Isobel ? Tout était possible, il s’inquiéta alors et se mit à marcher en direction du portail. Le soleil commençait sa descente mais la température était toujours plutôt stable. D’un pas précipité, il remarqua rapidement une silhouette féminine qui était de dos, elle était blonde… la cadence de sa marche ralentit progressivement tandis que son cœur s’emballa considérablement. Il avait parfaitement reconnu la personne qui l’avait demandé, même de dos il ne pouvait que la reconnaître. Elle se tourna, laissant enfin voir son visage de porcelaine, sa peau dont le souvenir de la douceur lui brulait le bout des doigts. Néanmoins, sa mâchoire se serra et avança encore. « Bianca ! » Le ton de sa voix n’avait rien d’amical. « Que fais-tu ici ? Comment as-tu… ? » Il n’arrivait pas à croire qu’elle avait retrouvé sa trace, et qu’elle avait le culot de se pointer devant lui, sur son lieu de travail. Il avait besoin d’explication.
Revenir en haut Aller en bas
 

« please, tell me it's a joke » ▪ bianca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-