AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent Funko Pop Harry Potter 2021 à -50%
30 € 60 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyLun 15 Fév 2010 - 19:13

    18:45 ; 2528 Apple Road ; chez les Foster



    Elle devait impérativement s'excuser.
    Voilà ce que Lily Bowen ne cessait de se dire depuis ce qui s'était passé avec Anton Foster, l'un de ses collègues de travail. Lors d'un dîner, elle s'était rendue compte qu'elle était épiée par quelqu'un et donc elle avait demandé une chose totalement invraisemblable à son collègue ; l'embrasser. Et le pire dans tout cela, c'était bien le fait qu'il ait accepté et qu'ils se soient embrassés. Tout ça pour faire croire à un homme qu'elle était passé à autre chose après son divorce.
    Depuis ça, la brunette se faisait littéralement honte.
    Toute la journée Lily s'était demandée comment elle allait bien pouvoir s'excuser, elle avait cherchée son collègue dans tout l'hôpital mais apparemment celui-ci faisait tout pour qu'elle et lui ne se croisent pas de la journée.

    Voilà comment elle s'était retrouvée devant la maison de son collègue, en ne bougeant plus très hésitante à l'idée de frapper chez l'homme et de devoir lui expliquer le pourquoi du comment de sa demande lors de ce dîner entre eux deux. Lily avait été chercher l'adresse de Foster et voilà que maintenant, elle se retrouvait devant chez lui morte de trouille à l'idée d'affronter l'homme après leur baiser. Certes cela n'avait été que du cinéma, mais si seulement il n'y avait rien eu ça aurait été encore mieux pour la brunette qui se sentait vraiment mal à l'aise dorénavant.

    * Allez Lily, tu peux le faire, tu sonnes, tu lui présentes tes plus plates excuses, tu t'expliques rapidement et tu t'en vas. Surtout pas de sourires bizarres ou rien. Tu te contentes d'être professionnelle et rien de plus que cela. *

    Soufflant un bon coup, la brunette décida de se lancer à l'eau, quitte à se mouiller jusqu'au cou, elle devait aller au bout des choses pour qu'il n'y ait pas de malaise entre elle et Anton, elle appréciait l'homme qu'il était et ne voulait pas qu'à cause de cette histoire de baiser un malaise s'installe. Approchant son doigt de la sonnette, Lily ferma les yeux un instant et sonna sans réfléchir d'avantage qu'elle n'avait déjà pu le faire depuis qu'elle était devant cette porte.

    Une fois cela fait, la brunette recula de deux pas de la porte et attendit patiemment tout en paniquant gentiment mais sérieusement que quelqu'un veuille bien lui ouvrir. Lily priait au plus profond d'elle-même que ce ne soit surtout pas l'une des deux filles de Foster qui vienne lui répondre sinon là oui elle se sentirait mille fois plus gênée qu'elle ne l'était déjà.

    Soudain, la porte s'ouvrit et laissa alors apparaître un Anton Foster très étonné certainement parce qu'il ne s'attendait guère à voir Lily devant chez lui un jour et encore moins maintenant. Ayant perdu la parole, la brunette se passa une main dans les cheveux et baissa soudainement la tête se demandant finalement si venir ici chez lui n'était quelque chose d'un peu malsain au bout du compte.

    « Bonsoir. »

    Commencer par le commencement, en voilà une bonne idée. Relevant la tête pour croiser le regard de l'homme qui semblait finalement toujours aussi étonné de la voir devant chez elle, Lily préféra écourter le malaise en allant droit au but.

    « Je suis désolée pour l'autre soir. Je vais tout vous expliquer, vous allez très vite comprendre, vous allez me détester mais au moins vous comprendrez. »

    Elle jouait avec ses doigts signe d'une certaine quoique très contraignante gêne de la part de la brunette qui préférait encore s'expliquer au plus vite car au bout du compte, rien que le voir ça la mettait on ne peut plus mal à l'aise. Replaçant correctement son sac à main sur son épaule, la brunette se lança finalement.

    « L'homme que je fixais a été employé par mon ex-mari, apparemment pour me surveiller. Et...je ne sais pas pourquoi mais j'avais envie qu'il me lâche définitivement alors je vous ai demandé de m'embrasser pour qu'il pense que j'étais bel et bien passé à autre chose après le divorce. Je n'aurai jamais dû vous demander ça d'accord, je suis vraiment désolée et je comprendriez que vous ne vouliez plus qu'on se côtoie dorénavant. »

    Voilà, on pouvait au moins dire que pour déballer les choses à vitesse éclair, ça elle savait y faire et pas qu'un petit peu. En même temps, le fait de s'éterniser sur les choses n'était souvent pas la meilleure des choses à faire. Surtout pas pour Lily en faite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyLun 15 Fév 2010 - 19:37

    18h45, Maison des Foster.


    Anton était avec ses filles devant la télévision. Dans un quart d’heure, il irait préparer le repas pendant que les filles mettraient les couverts. Regardant un dessin animé, "La Belle et La Bête", Anton souriant en voyant ses filles s’émerveiller devant la danse des deux personnages principaux. Elles avaient déjà vu le dessin animé des dizaines et des dizaines de fois, mais à chaque fois elles étaient aussi émerveillées. Ayant ses deux filles à ses côtés, il entendit alors sonner à la porte. Il fronça les sourcils et regarda ses filles.

    Tu as invité quelqu’un ?

    Non.

    Anton laissa ses filles sur le canapé et partit ouvrir la porte. Voyant alors Lily qui était là face à lui, il resta bête sur le coup. Oui bon d’accord, il avait tout fait pour l’éviter. Même s’il voulait des explications, il savait qu’il ne serait pas à l’aise et il n’avait pas particulièrement de parler de ça. Il se mit face à elle et la fixa dans les yeux, pour essayer de comprendre ce qu’elle faisait là. Mais comment savait-elle où il habitait ? Elle avait demandé ? Alors là il ne savait pas trop ce qu’il devait déjà penser de ça. Alors, il la vit baisser la tête et il ne dit rien, voulant comprendre ce qui se passait exactement.

    Bonsoir.

    Il n’en dit pas plus, répondant juste par politesse, mais voulant toujours savoir à quoi il devait s’attendre. Restant face à la jeune femme, il la vit relever la tête vers lui. Il restait toujours étonné, parce qu’il voulait des explications sur ce qui s’était passé au restaurant, mais surtout sur ce qui se passait là tout de suite. L’écoutant alors parler, il soupira et se passa une main sur le visage. Bon elle venait pour s’expliquer d’accord, mais il n’avait pas envie de passer pour un imbécile. Même si pour cette partit c’était déjà trop tard. En effet il avait déjà été un imbécile l’autre soir et ça il devait avouer que ça lui faisait mal. Lui qui s’était juré de ne plus ressentir ce genre de choses c’était mal partit. Puis, il écouta à nouveau les propos de Lily et fut plus que surprit de ce qu’elle venait de lui dire. Alors en fait il avait servit de cobaye ? Elle voulait se débarrasser de son ex mari et pour ça elle l’avait manipulé ? Enfin pas tant que ça, vu qu’il l’avait embrassé de son plein gré, mais quand même ! Il ne savait plus trop quoi penser de tout ça. D’ailleurs, il ne savait même pas quoi lui dire. Mais alors qu’il avait enfin trouvé quelque chose à lui dire, il sentit une pression sur son pantalon et baissa les yeux.

    C’est qui la dame ?

    Anton se mit à sourire en voyant Joy qui était collé à lui et qui regardait Lily. Prenant sa fille dans ses bras, il vit qu’Alice avait suivit le mouvement. Elle était déjà plus décontracté et regardait aussi Lily.

    Je vous présente le docteur Bowen. Elle est nouvelle en ville et elle voulait me parler.

    Joy se colla un peu plus à Anton, comme si elle avait peur, mais en fait mademoiselle était timide, ce qui fit sourire Anton. Cependant Alice elle regardait la jeune femme.

    Bonsoir.

    Elle tendit sa main comme une grande vers Lily. Anton ne dit rien, mais resta souriant en voyant que Alice faisait des efforts envers la jeune femme.

    Moi c’est Alice et la petite là haut c’est Joy.

    Je suis pas petite d’abord !

    Ca suffit vous deux.

    Anton déposa Joy au sol à côté de sa sœur et il se mit à leur hauteur.

    Vous allez arrêtez le film et montez dans vos chambres un moment, j’ai besoin de parler avec le docteur Bowen.

    D’accord.

    Les petites regardèrent à nouveau Lily et finalement partirent dans leur chambre. Anton se releva et regarda alors sa collègue.

    Vous voulez entrée pour qu’on en parle, ou vous préférez partir tout de suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyLun 15 Fév 2010 - 20:06

    Dieu qu'elle se sentait mal à l'aise maintenant, Lily lui avait tout avoué au sujet de sa demande au niveau de cette histoire baiser alors maintenant, il la regardait comme si elle s'était joué de lui. D'ailleurs c'était un peu ça au final.
    Soudain, elle vit que l'une des deux filles de l'homme faisait son apparition, cela fit sourire la brunette qui se rendit compte alors que Anton avait vraiment l'étoffe d'un bon père. Le laissant alors prendre sa fille dans ses bras, Lily fut ensuite étonnée de voir la seconde fille de l'homme arriver à l'entrée. Laissant Anton la présenter à ses deux filles, Lily fit un sourire aux deux petites lorsque Alice la plus grande lui tendit la main ce qui eut pour effet de surprendre la jeune femme qui répondit cependant à la petite fille d'une légère poignée de main. Écoutant la petit fille lui dire son prénom ainsi que celui de sa petite sœur, Lily se mit doublement à sourire.

    « Votre papa m'a parlé de vous deux. Vous êtes très mignonnes. »

    Laissant ensuite le père demander à ses enfants d'aller dans la maison et surtout dans leur chambre, la brunette perdit alors son sourire se rendant alors compte qu'il voulait rester en tête à tête avec elle, rien de bon en soi en faite. L'écoutant lui demander si elle voulait rester ou si elle préférait partir de suite, sur le moment elle aurait voulu lui dire qu'elle serait ravie de rester un peu seulement...avec ce qui s'était passé entre eux, elle comprit que cela n'était pas la meilleure des choses à faire.

    « Il vaut mieux que je vous laisse avec vos enfants. Je ne veux pas vous déranger et...de toute façon je dois retrouver mon petit garçon. Je n'aime pas le laisser trop longtemps tout seul à la main même si je ne suis pas bien loin de lui je préfère être prudente. »

    Anton ne savait pas qu'ils vivaient dans le même quartier, et à vrai dire Lily ne le savait pas avant aujourd'hui non plus. Et cela avait comme la bonne idée de la mettre encore un petit peu plus mal à l'aise. Génial. Se passant une main dans les cheveux, elle se mordilla la lèvre et commença à se dire qu'elle ferait mieux de s'en aller de suite.

    « Je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Je tenais juste à vous présenter mes excuses. Bonne soirée docteur Foster. »

    Plus de 'Foster' ; plus de sourire gentil ; plus rien. Elle se sentait tellement honteuse avec ce qu'il s'était produit lors de ce dîner qu'elle se disait qu'il valait encore mieux en rester aux relations professionnelles et rien de plus dorénavant. Se retournant alors pour partir, la brunette commença à partir lorsqu'elle fut interpellé.

    « M'dame, partez pas. J'ai des bonbons si vous voulez. »

    Se retournant alors pour croiser le regard de la petite Joy, Lily eut un sourire et vit la petite se rapprocher d'elle. Se mettant alors à la hauteur de la petite puce en s'agenouillant, Lily ne put résister et passa une main sur les cheveux de la petite fille.

    « C'est gentil Joy mais je dois m'en aller. Une autre fois peut-être. »
    « Mais...mais madame. »


    Levant les yeux vers l'homme elle le vit lui faire un signe de tête vers l'intérieur de la maison lui demandant ainsi à la sa façon apparemment de rester un petit peu.

    « D'accord mais pas longtemps. »

    Souriante la petite fila comme une flèche dans la maison toute contente d'elle apparemment. Se relevant, elle croisa le regard du père content à première vue.

    « Elle sait être persuasive. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyLun 15 Fév 2010 - 20:23

    Anton laissa Alice serrer la main de la jeune femme et ne dit rien. Il devait avouer que du haut de ses huit ans, elle savait y faire comme une grande. C’est vrai qu’elle avait dû mûrir assez vite et parfois Anton s’en voulait pour ça. Il se disait qu’il n’avait pas été à la hauteur et qu’il aurait dû savoir mieux gérer la situation malgré tout ce qui s’était passé. Ecoutant Lily parler avec ses filles il sourit aux petites. Elles avaient alors un regard qu’il connaissait et il haussa un sourcil pour les empêcher de poser la fameuse question. « Alors ça veut dire que c’est vous l’amoureuse de papa ? » Ca il valait mieux que ça ne soit pas dit ce soir et même jamais d’ailleurs. Finalement le médecin demanda à ses filles d’aller dans leur chambre pour laisser les deux adultes parler tranquillement. Demandant à la jeune femme si elle voulait entrer où si elle préférait partir, il hocha la tête à sa réponse.

    Je comprend. Mais vous ne nous dérangiez pas, ça m’a évité de revoir certaines scènes de" La Belle et La Bête".

    Il sourit pour lui dire qu’il ne lui en voulait pas qu’elle parte. Pourtant, il aurait aimé en parler un peu plus. Il ne voulait pas non plus s’immiscer dans la vie privée de la jeune femme et en savoir plus sur son ex mari et leur divorce. Mais il aurait tout de même aimé savoir s’il pouvait l’aider autrement. Anton n’avait pas fait attention au fait qu’elle avait laissé un indice sur le fait qu’elle aussi vivait dans le quartier. Il avait plus entendu le fait qu’elle préférait partir et voir son fils. Puis, il soupira doucement et regarda Lily qui préférait donc partir.

    A vous aussi docteur Bowen.

    Il la regarda partir, mais n’ajouta rien, ne voulant pas envenimer les choses. Anton allait fermer la porte, quand il entendit sa fille Joy prendre la parole. Il fronça les sourcils en la regardant. Tournant la tête vers l’intérieur de la maison, il vit Alice qui avait un sourire aux lèvres. Il comprit alors que Joy n’était pas la seule à avoir préparé son entrée. Fixant finalement Lily et Joy, il les laissa parler et fit signe à la jeune femme de les rejoindre. Ecoutant les propos de sa collègue, Anton se mit à sourire.

    Si vous saviez.

    Laissant la jeune femme entrer, il ferma la porte derrière lui. Se tournant vers la jeune femme, il la regarda, voyant aussi Alice et Joy installées sur les escaliers. Anton ne savait pas s’il pouvait demander à la jeune femme si elle voulait enlever sa veste. Il voyait ses filles lui faire signe qu’il devait le lui demander, mais il fronça les sourcils et vit Lily se retourner. Il sourit alors à la jeune femme, essayant de paraître naturel, même si ça ne devait pas être le cas.

    Venez.

    Il avança au salon et poussa quelques affaires que les filles avaient laissées sur le canapé.

    Attrapes !

    Il lança son doudou à Joy qui le prit près d’elle.

    Vous voulez boire quelque chose ?

    Anton se retrouvait debout face à la jeune femme, les filles de chaque côté de son corps. Elles fixaient Lily et Anton savait qu’elle ne devait pas être à l’aise.

    On ne fixe pas les gens, combien de fois je vous ai déjà dit ça.

    Oui, mais elle est belle.

    Le médecin esquissa alors un sourire en regardant sa fille Joy.

    Moi j’aime bien son maquillage.

    Même pas en rêve jeune fille.

    Il fixa alors la jeune femme.

    Désolé, vous voulez donc boire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyLun 15 Fév 2010 - 22:00

    Le fait que la petite Alice lui avait serré la main telle une adulte avait grandement étonné Lily qui s'était alors rendu compte du fait que cette petite fille devait être très mature pour son âge, peut-être même un petit peu au bout du compte. Mais cela, ce n'était guère à Lily d'en juger, Anton était sans aucun doute un très bon père de famille, et cela ne pouvait que lui donner une bonne image.
    Entrant alors dans la maison après que la petite Joy eut usé de ses beaux petits yeux plein de charme, la psychologue jeta un œil autour d'elle, l'entrée de cette maison était réellement très accueillante et chaleureuse, rien de mieux pour élever deux enfants.
    Suivant le médecin lorsqu'il le lui demanda, Lily se retrouva alors dans le salon de l'homme avec les deux petites filles qui restaient clairement collées aux pieds de leur père, cela la fit sourire se rendant compte alors que tout les enfants étaient exactement les mêmes. Nathan avait le même comportement à toujours rester dans le coin lorsque quelqu'un était avec Lily.
    Les deux petites filles l'observaient comme si il était très rare pour elles deux de voir une femme chez elle, cela devait malheureusement être le cas au vu du fait que l'homme voulait surtout se consacrer à ses enfants plutôt qu'à ses relations extérieures de la famille.
    Entendant alors la petite Joy expliquer à son papa que si elle regardait Lily de cette manière c'était parce qu'elle était belle, la brunette ne sût plus où se mettre tellement la gêne la prenait de court. Pourtant, Joy n'était qu'une enfant, mais elle avait déjà les mots pour faire fondre tout le monde dis-donc. Puis ce fut au tour de la jeune Alice d'expliquer que le maquillage que portait la psychologue lui plaisait fortement, la réplique du père fit alors rire la jeune femme de bon cœur, rien d'extravagant mais cela eut pour résultat de faire rire Alice également. On ne pouvait pas réellement dire qu'un père était le meilleur pour discuter maquillage à vrai dire.

    « Je veux bien un jus de fruit, si vous avez. Sinon un verre d'eau sera amplement suffisant. »

    Souriant alors au père de famille, elle vit celui-ci filer dans la cuisiner accompagner de sa plus jeune fille ; Joy qu'il prit dans ses bras, elle était certainement un peu timide et fatiguée, rien de plus normale pour une enfant de cet après tout.
    Se retrouvant alors seule avec la jeune Alice, Lily prit place sur le canapé après que celle-ci lui ait proposée. Elle semblait être sûr d'elle, un bon point, mais à huit ans était-ce réellement nécessaire? Peut-être pas tellement non.

    « Vous connaissez mon papa avec le travail ? »
    « Oui. »
    « Et...vous l'aimez bien ? »


    Surprise par la question plus que soudaine de la jeune fille, Lily ne sut pas trop quoi répondre, elle était bien tentée de lui dire qu'ils n'étaient que des collègues de travail seulement Alice était encore jeune et commencer à tenir ce genre de discours devant une enfant de cet âge n'avait rien de prodigieux en soi.

    « Il est très gentil oui. »
    « C'est tout ? »


    Là, elle était coincée. Incroyable, elle arrivait à se faire avoir par une enfant de huit ans, franchement ça c'était fort. Souriant alors en se rendant compte que la petite fille se souciait fortement des relations de son papa, Lily se passa une main dans les cheveux tout en cherchant quoi lui répondre exactement.

    « Lui et moi on ne se connait pas encore très bien. Mais pour le peu que je le connais, je peux t'assurer que je le trouve très gentil. »
    « Et beau, hein ? »


    Décidément, cette enfant était on ne peut plus étonnante. La bouche à demie ouverte en cherchant quoi répondre d'intelligent, Lily eut comme un blocage. Zut alors, ça ça ne lui ressemblait pas du tout tiens. Il fallait dire aussi que la petite Alice réussissait aisément à mettre la mère de famille mal à l'aise.

    « Euh...oui. »

    Elle n'allait pas répondre non non plus. Oui, il était vrai que Anton Foster était un homme charmant, seulement il était préférable que Lily ne s'abandonne pas trop longtemps sur un tel sujet sinon elle risquait très vite de perdre les rênes, si cela n'était pas déjà fait d'ailleurs.

    « C'était avec vous son rendez-vous, hein l'autre soir ? »

    D'accord, cette fois-ci la jeune femme pouvait facilement dire que Alice était une jeune fille un peu trop intelligente, surtout pour surveiller son papa à première vue. Déglutissant alors, la brunette fut sauvée lorsqu'elle vit revenir Anton avec un verre de jus qui s'apparentait à première vue à de l'orange. Prenant le verre en mains, la brunette adressa un beau sourire au médecin qui prit place dans l'un des fauteuils placés près du canapé.

    « Merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 13:41

    Anton ne voulait pas que ses filles mettent Lily mal à l’aise, alors il leur expliqua qu’elles n’avaient pas à fixer la jeune femme comme ça. Joy expliqua que si elle la regardait de cette manière c’est parce qu’elle était belle. Cette remarque fit sourire Anton. Il ne pouvait pas dire le contraire non plus, c’est vrai que la jeune femme était belle et même très belle. Se rendant compte de ce qu’il pensait, il préféra arrêter et dit à Alice qu’elle pouvait toujours attendre pour avoir du maquillage. Alors là il ne la laisserait sûrement pas en mettre avant encore pas mal d’années. Combien de temps, il ne savait pas exactement, mais pas pour tout de suite en tout cas. Il s’excusa auprès de sa collègue et lui redemanda si elle voulait boire quelque chose. Mais Lily riait déjà de bon cœur, il fronça alors les sourcils en souriant. C’était à cause de ce qu’il avait dit sur le maquillage ? Il n’en était pas certain, mais il devait avouer qu’en effet il n’était pas très doué pour ça. Mais ce fut également Alice qui se mit à rire avec la jeune femme, ce qui mit mal à l’aise le médecin. Finalement, il écouta la réponse de la jeune femme et sourit. Joy s’accrochant à lui, il la prit dans ses bras et alla avec elle dans la cuisine, laissant Alice et Lily ensemble. Il savait que sa fille ne serait pas désagréable avec Lily, mais il ne savait pas non plus qu’elle pourrait lui demander tout ça. Anton savait parfaitement qu’elle et Joy voulait une maman, mais de là à en parler avec Lily, il ne les pensaient pas capable. Une fois dans la cuisine, Anton déposa sa fille sur le plan de travail et alla prendre de quoi servir à boire à son invité.

    Elle a l’air gentille.

    Oui, elle l’est.

    Joy se mit à sourire. Sourire qu’Anton connaissait bien.

    Non Joy.

    Mais pourquoi ?

    Parce qu’elle et moi on travaille ensemble, il n’y a rien de plus.

    Peut-être mais elle est la seule qui y parvient.

    Fronçant les sourcils, il arrêta ce qu’il faisait et regarda sa fille.

    Qui y parvint ?

    A te faire sourire.

    Baissant la tête, il alla chercher des verres pour servir le jus d’orange.

    Papa, ça fait cinq ans.

    Je sais, mais je vous ai déjà expliqué que ça ne m’intéressait pas.

    Papa . . .

    Il soupira et en prenant la brique de jus d’orange, il vit le regard de sa fille.

    C’est une collègue de travail, rien de plus.

    D’accord.

    La petite semblait déçue. Anton n’aimait pas du tout la voir comme ça, mais c’était comme ça et pas autrement. Alors, il servit un verre de jus d’orange à Lily et s’en prit un aussi par la même occasion.

    Hey !

    Joy eu alors entre les mains une briquette de jus d’orange et elle sourit. Prenant une seconde pour sa sœur, elle alla au salon avec son père. Regardant la jeune femme, il lui donna son verre et sourit à son merci.

    Alice ? Tiens.

    Anton sourit quand les deux petites sourirent avec le jus d’orange rien que pour elle.

    Merci d’être là, d’habitude on n’y a pas le droit le soir.

    Anton baissa la tête et les regarda finalement.

    Vous voulez bien . . .

    Vous laissez, oui on y va.

    Les petites partirent à l’étage dans leurs chambres et Anton sourit. Regardant alors la jeune femme, il se mit à sourire.

    Alice ne vous a pas ennuyé j’espère ?

    Je n’ennuie jamais personne papa !

    Anton se mit à rire et regarda la jeune femme en souriant.

    Dans vos chambres les filles.

    Il entendit une seule porte, les deux petites étaient sûrement dans la chambre d’Alice. Anton but alors une gorgée de son verre et regarda à nouveau sa collègue.

    Je sais que ça ne doit pas être un sujet facile, mais vous voulez qu’on parle de ce qui s’est passé au restaurant ? Où de votre ex mari ?

    Il ne voulait pas être impoli, il voulait juste l’aider si jamais elle en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 14:13

    Écoutant alors le père de famille lui demander si la plus grande ne l'avait pas dérangé, Lily se contenta de lui répondre que non d'un simple signe de tête lorsqu'elle entendit la petite dire qu'elle n'ennuyait jamais personne, cela fit alors sourire la brunette qui se rendit réellement compte que ces trois là étaient véritablement soudés, c'était beau à voir.
    S'accordant alors une gorgée de son jus, la brunette ne sut pas tellement quoi dire à l'homme assit près d'elle. Non pas qu'elle était mal à l'aise à proprement dit, non c'était plus compliqué que cela, disons juste qu'elle savait qu'elle n'aurait pas dû accepter de venir ici.
    C'est alors que l'homme lui demanda si elle souhaitait parler de ce qui s'était produit lors du dîner qu'ils avaient partagés. Elle ne savait pas tellement si elle en était réellement capable, mais au fond, il n'avait pas tort, il faudrait bien qu'ils en discutent un jour, et si cela pouvait se faire en dehors de l'hôpital c'était sans doute un peu mieux à vrai dire.

    « Je ne sais pas quoi vous dire Anton. »

    C'était bien la première fois qu'elle l'appelait par son prénom. A vrai dire, l'homme ne lui avait jamais dit, mais elle l'avait su lorsqu'elle s'était renseigné sur son adresse. Là pour le coup oui elle était mal à l'aise, elle avait peur qu'il lui en veuille, ce qui en même temps était tout à fait normal. Le comportement qu'elle avait eu au restaurant était vraiment honteux, et la brunette s'en était malheureusement bien rendue compte, et depuis et bien elle s'en voulait tout simplement.

    « Thomas a du mal à accepter notre divorce et j'imagine que c'est pour cela qu'il a jugé bon de me faire surveiller. »

    Fermant les yeux un court instant, la brunette soupira en posant sa main sur ses yeux, elle se trouvait pathétique présentement et elle ne savait plus ce qu'elle devait faire au bout du compte. Buvant une nouvelle gorgée de son jus d'orange, la brunette rouvrit les yeux et se décida enfin à croiser le regard de l'homme.

    « Je suis vraiment désolée, mon comportement est inexcusable. »

    Soudainement, la brunette avait l'impression de retourner à ses dix sept ans lorsqu'elle était en train de faire ses excuses à son père après avoir fait une bêtise, c'était vraiment honteux. Comme si elle perdait toute sa répartie une fois devant cet homme, du grand n'importe quoi. Il fallait dire aussi que la petite conversation qu'elle avait eu avec la plus grande des filles de l'homme l'avait mit un brin mal à l'aise aussi. Comme si Alice s'était attendue à ce que Lily lui annonce qu'entre son père et elle, il y avait quelque chose, alors qu'il n'y avait absolument rien si ce n'était un malheureux baiser échangé.

    « Bon voilà...je vous ai fait mes excuses, je pense que je vais vous laissez tranquille. Je ne veux pas vous embêter d'avantage. »

    Se levant soudainement, la brunette fut surprise lorsqu'elle sentit une main saisir avec une grande délicatesse son poignet. Se retournant alors vers l'homme, elle le vit qui était également levé. Comme s'il voulait la retenir.

    « Il faut vraiment que je rentre Anton. »

    Elle préférait fuir, comme elle le faisait très souvent avec un homme depuis son divorce. Lily se sentait mal à l'aise dans le sens où ce qui s'était produit avec Anton lui avait plu et cela ne devait pas se dérouler de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 14:33

    Parler c’était ce que Anton voulait. Il voulait qu’elle lui explique ce qui se passait dans sa vie pour qu’elle soit aussi mal à l’aise face à la situation de l’autre soir. Evidemment, il le savait très bien, mais il voulait qu’elle puisse aussi se libérer d’un point en parlant de son ex mari ou même de son divorce. Il voyait bien qu’elle n’allait pas bien du tout et il savait ce que c’était. Il avait lui aussi eu du mal après son divorce à s’en remettre. Lui s’était fait trompé par sa femme, il ne savait ce que Lily elle avait vécue, mais il voulait l’aider. Il ne savait pas exactement pourquoi il voulait l’aider, mais elle semblait gentille et vraiment agréable, alors il voulait pouvoir l’aider. Lui proposant donc de parler, il fut assez surprit qu’elle l’appelle par son prénom. Mais ça n’était pas quelque chose de grave, donc il la laissa parler. Mais à ce qu’elle ajouta sur son ex mari là par contre il fut plus que surprit.

    Il vous fait suivre ?

    Alors là son ex mari avait un sacré problème. D’accord elle le lui avait dit devant la porte, mais il n’en prenait réellement conscience que maintenant. Mais cet aveu le surprit tout de même. D’accord son ex mari peut l’aime r encore mais la faire suivre tout de même, c’est quelque chose qui ne se fait pas, enfin selon le médecin. Elle s’excusa finalement de son comportement et Anton esquissa un sourire.

    Ne vous inquiétez pas, ça n’est pas grave.

    Si c’était grave ! Il avait aimé ce baiser et il n’aurait jamais dû aimer ça. Mais il ne pouvait pas non plus le dire à la jeune femme. Il ne se voyait pas du tout le lui dire d’ailleurs. Elle avait été claire la première fois qu’ils s’étaient vus, elle voulait s’occuper de son fils, tout comme Anton avec ses filles. Mais il n’eu pas le temps de lui dire que ça n’était vraiment pas grave et qu’elle ne devait pas s’en faire pour ça qu’elle se levait déjà pour partir. L’attrapant par le poignet avec douceur, il la regarda. Il ne voulait pas paraître désagréable ou agressif physiquement, il voulait juste lui parler. Entendant alors la jeune femme lui dire qu’elle devait vraiment partir, il se rapprocha un peu d’elle, mais pas trop non plus.

    D’accord, mais si vous avez besoin de parlez, n’hésitez pas.

    Il était sérieux et il voulait qu’elle sache qu’il serait près à l’écouter. Il lâcha alors le poignet de la jeune femme et sourit en marchant avec elle jusqu’à l’entrée pour la raccompagnée.

    Les filles, venez dire au revoir.

    La porte à l’étage s’ouvrit rapidement et les deux petites arrivèrent dans l’entrée aussi vite qu’elles étaient montées tout à l’heure. Anton sourit et laissa les filles venir près de Lily. Alice et Joy se regardèrent et fixèrent ensuite leur père.

    Tu peux nous laisser avec elle ?

    Pardon ?

    Anton ne s’attendait pas à ça de la part de ses filles.

    On voudrait lui parler.

    De quoi ?

    Alice baissa la tête et Anton cru comprendre.

    Je vois.

    Il regarda alors la jeune femme.

    Si vous pouviez éviter de lui dire de mettre du maquillage à son âge, ça m’arrangerait.

    Il laissa les trois filles ensemble et partit dans le salon pour ranger quelques affaires et surtout les verres. Alice et Joy se mirent à sourire et regardèrent Lily.

    Vous pourriez embrasser notre papa ?

    Il ne veut pas ramener une femme ici parce qu’il veut nous protéger, mais nous on ne veut pas qu’il ne pense qu’à nous. On veut aussi qu’il pense à lui. Vous semblez gentille et vous semblez bien vous entendre.

    Les deux petites regardèrent Lily espérant qu’elle accepterait. Elles savaient qu’elles pourraient dire non, c’est pour ça qu’elles faisaient leurs visages d’anges.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 14:51

    L'écoutant lui dire que si elle sentait le besoin de parler alors il serait là, Lily ne put que lui sourire, il était vraiment gentil et à vrai dire, ce qu'il venait de lui dire la touchait d'un certain côté. Ils se connaissaient à peine, et après ce qu'il s'était produit entre eux, ils ne devraient même pas se parler, et pourtant...
    Se laissant raccompagner jusque dans l'entrée en essayant de ne pas montrer qu'elle était un peu troublée présentement par le comportement protecteur de l'homme envers elle, Lily garda le sourire voulant impérativement donner le change. Laissant alors le père appeler ses enfants pour leur demander de venir dire au revoir à Lily, la brunette se sentit un peu mal à l'aise, il n'était pas nécessaire qu'il oblige ses enfants à faire cela, elles ne la connaissaient pas au bout du compte, alors il n'était pas nécessaire qu'elles fassent cela, mais politesse oblige.
    Mais soudain, alors que Lily ne s'attendait qu'à un bref au revoir de la part des deux petites, la psychologue fut surprise d'entendre les deux filles demander à leur père de s'en aller celle-ci ayant quelque chose à dire à la brunette.

    « Je vais faire ce que je peux. »

    Se contenta t-elle de répondre à l'homme qui venait de lui demander de dissuader Alice de vouloir se maquiller à son âge. Souriant alors, elle vit Anton quitter l'entrée la laissant alors seule en compagnie de la jeune Alice et de la petite Joy.

    « Mais...je... »

    Étonnée, et bien plus encore. Lily n'arrivait pas à croire qu'elle venait d'entendre la petite Joy lui demander d'embrasser leur père. Non, alors ça, ça n'allait pas aller. Ecoutant alors la plus grande lui expliquer que depuis des années leur père ne faisait que s'occuper d'elles et pas de lui, Lily eut l'impression d'entendre son fils Nathan, il avait les mêmes arguments, seulement lui, il ne voulait pas qu'un homme approche sa mère dorénavant par peur que celui-ci blesse sa maman comme son père avait malheureusement pu le faire quelques mois auparavant.

    « Alice, Joy...ça...ça ne marche pas comme ça. »

    Elle vit alors les deux petites filles baisser la tête celles-ci étant certainement un peu déçues par le fait que la brunette ne semblait pas d'accord pour embrasser leur père. Peut-être était-il temps de leur expliquer que la vie ça ne fonctionnait pas aussi simplement. Si seulement ça pouvait être plus facile d'ailleurs.

    « Écoutez-moi, votre papa est un homme très bien, seulement je ne peux pas l'embrasser comme cela, vous comprenez lui et moi on se connait à peine et...enfin je ne peux pas faire ça les filles. Je suis désolée. »

    Voyant Alice se mettre alors à pleurer et partir suivit de près par sa petite sœur, Lily se mordit la lèvre en fermant les yeux, dieu qu'elle détestait avoir à faire à des larmes d'enfants, et pourtant avec son métier elle en voyait souvent, seulement ça ne passait jamais, voir un enfant pleurer c'était bien la pire chose à laquelle Lily devait se confronter dans sa vie. Entendant alors Anton revenir, Lily rouvrit les yeux et se passa une main brève sur le visage s'en voulant alors énormément d'avoir fait pleurer Alice.

    « Anton, vous devriez parler à Alice.... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 15:06

    Anton espérait que ses filles n’ennuieraient pas Lily. Etant dans le salon, il commença à ramener les verres vers le bord de la table, quand il entendit pleurer. Fronçant les sourcils, il se tourna et vit alors ses filles partirent directement à l’étage. Alors là il ne s’attendait pas à ce qu’une de ses filles pleure et sûrement il se demandait ce qui avait bien pû se passer. Allant vers l’entrée, il vit Lily qui ne semblait pas bien et elle lui dit d’aller parler avec Alice.

    Qu’est-ce qui s’est passé ?

    Le médecin ne comprenait pas du tout et à vrai dire, il aurait aimé une explication. Voyant que la jeune femme n’était pas à l’aise, il ouvrit doucement la bouche.

    Oh non !

    Baissant la tête, il soupira et se passa une main sur la nuque. Puis, relevant doucement la tête, il regarda la jeune femme.

    Ne me dites pas qu’elle vous a demandé de m’embrasser ou quelque chose du genre ?

    Voyant la jeune femme mal à l’aise, il soupira une nouvelle fois.

    Je suis désolé, excusez les. Ca n’est pas pour être désagréable, mais enfin . . .

    Se passant les mains sur le visage, il soupira.

    Désolé pour ça.

    Il esquissa un faible sourire, ne sachant pas trop comment se comporter face à la situation. Il n’aurait jamais dû laisser ses filles avec Lily, jamais ! Fixant la jeune femme dans les yeux, il ne savait même pas quoi dire tellement il se sentait gêné. En plus de ça, Alice ou Joy avait dû parler du fait qu’Anton n’avait pas de femme dans sa vie depuis cinq ans et même un peu plus. Génial il passait pour un gros nul et ringard par la même occasion.

    Il vaut mieux que j’aille lui parler.

    Il avança vers la porte se retrouvant près de la jeune femme et ouvrit la porte.

    Désolé ça n’est pas pour vous mettre à la porte, mais il vaut mieux que j’aille les voir toutes les deux d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster EmptyMar 16 Fév 2010 - 15:26

    Entendre une petite fille de huit ans lui demander d'embrasser son papa parce qu'il était tout seul et malheureux, et bien voilà quelque chose qui avait mit véritablement Lily en fâcheuse posture et surtout extrêmement mal à l'aise. Elle ne voulait pas que Alice et Joy commencent à se faire tout un tas d'idées, seulement voilà, apparemment il était un peu tard pour cela.
    Malheureusement, dorénavant le fait était fait et Lily pensa alors qu'il était préférable de mettre un terme à toute relation, quelle qu'elle puisse être entre elle et le pédiatre.

    « Oui, vous avez raison. Allez voir vos enfants. »

    Sortant alors de la maison, Lily se retourna une dernière fois vers son collègue de travail et se lança pour lui expliquer son point de vue dorénavant sur leur relation. Elle se devait d'être on ne peut plus claire envers lui et mettre les choses à plat de suite, question d'être sûr qu'il ne se passe plus jamais ce qui était arrivé lors de ce dîner qui n'avait finalement pas eu lieu d'être. Tout cela était affreusement pathétique, tout du moins c'est comme cela que Lily percevait les choses maintenant.

    « Anton, il vaut mieux qu'on s'en tienne à des relations on ne peut plus professionnelles, et...rien de plus que ça. Je pense qu'il est préférable qu'on ne se voit que dans le cadre du travail et de nos patients dorénavant. »

    Lui lançant un regard entendu, la brunette quitta la maison et se rendit à son véhicule après avoir entendu la porte de la demeure se refermer derrière elle. C'était mieux pour tout le monde. Après tout, cette histoire n'avait pas lieu d'être, ils ne se connaissaient pas, Lily venait tout juste de divorcer et il était hors de question pour elle et pour le bien-être de son fils qu'elle se lance dans une nouvelle histoire de suite. Et puis, cet homme était un homme blessé par la vie apparemment et Lily n'avait pas besoin de s'attacher à un homme aussi malheureux qu'elle franchement, c'était totalement stupide comme idée.
    Rentrant chez elle, Lily gara son véhicule dans son allée et rentra chez elle accueillie par son petit garçon qui lui sauta dans les bras celui-ci apparemment heureux de voir sa mère qui rentrait enfin. Le pauvre, elle l'avait laissé seul une demie heure. Et elle détestait le laisser seul dans la maison, elle avait toujours peur qu'il ne lui arrive quelque chose, il était tellement jeune encore.

    Vers neuf heures et demie du soir, le smart phone de Lily se mit à sonner alors que celle-ci était tranquillement allongée dans son lit en train de lire un roman dont elle appréciait réellement la lecture. Prenant alors son mobile en main, elle vit que c'était Anton qui l'appelait. Hésitant longtemps, elle reposa finalement son smart phone sur sa table de chevet laissant ainsi l'objet sonner sans pour autant y répondre. Ils étaient collègues. Rien de plus dorénavant.

    Ainsi, la brunette reprit sa lecture même si soudainement elle n'avait plus tellement le cœur à lire, cette histoire lui semblait soudainement alors affreusement futile. Et oui, elle lisait encore l'un de ces romans à l'eau de rose grotesques, seulement elle adorait ce genre de lecture, elle ne pouvait pas le nier après tout.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Vide
Message(#) Sujet: Re: _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster _ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

_ 2528 || Excuses bien méritées. Pv__ A. Foster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-