AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + 50€ sur le compte ...
319 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyVen 26 Fév 2010 - 14:15

Miss Catastrophe avait percuté en arrière à l'annonce de son homme, tombant droit dans le jacuzzi tête la première ; elle avait tenté un moment de se débattre dans les remous de ce dernier, avant de se laisser aller. Elle avait les yeux clos et flottait au fond de la piscine - ne voulant même pas remonter à la surface, elle vit tout d'un coup une ombre venir jusqu'à elle et eut un semblant de sourire à travers le clore. Soulevée par les bras de Duncan, elle se sentit pousser hors de l'eau et n'eut d'autre choix que de ne rien faire ; plongée dans ses rêves les plus profonds, elle ne remarquait même pas que la silhouette n'était autre que celle de son petit ami.

Flashback


    « - Ils s'aiment vraiment tes parents, tu le sais Panamee ? »
    « - Encore heureux avec le nombre d'enfants qu'ils ont fait. »
    « - Tu penses qu'un jour tu voudras te marier ? »
    « - Mes parents sont bien trop heureux pour réussir à les détrôner. »
    « - Non mais je veux dire, si tu rencontrais l'homme à tout faire. »
    « - Tu n'es pas cet homme ; et il n'existe plus depuis longtemps. »
    « - Et si je fais ton esclave ? »
    « - Alors je te plaindrai. »


Flashback Ended


Reprenant peu à peu connaissance alors qu'elle était dans les bras de son homme ; elle eut la désagréable sensation d'être toute trempée - une logique qui lui vint en tête alors qu'elle avait les yeux clos, son absence dans le jacuzzi. N'ouvrant pas tout de suite les pupilles, et sentant le coeur de Duncan battre à toute vitesse alors qu'il se collait contre elle ; Panamee avouait ne pas comprendre pourquoi il se mettait dans un tel état. Et puis, lui vint en tête l'idée de vouloir rester au fond, et cette idée de mariage qu'elle ressentait par dessus la poitrine de son petit copain ; elle l'entendit bientôt pleurer de tout son corps et ouvrant tout d'un coup les paupières ; elle lui sauta au cou en l'embrassant. Quelque part, elle avait attendu ses deux mots depuis son absence, avait même cru les ouïr en songe - et aujourd'hui il venait de lui dire ce qu'elle désirait par dessus tout avec plus d'un an de retard.

    « - Pan, chérie, non... Je suis là Panamee. » entendit elle de la bouche de son homme avant de lui sauter dessus comme un animal sauvage.


Meuglant quelques paroles avec excitation, elle le vit subitement se mettre à froncer les sourcils et reprit son calme ; tout proche de son petit ami qui avait perdu pendant un moment la parole, elle comprit que leur soirée risquait d'être remise à plus tard. Gênée par le visage de Duncan, elle avait abaissé le regard vers le sol ; une mine beaucoup plus triste que précédemment - elle bafouillait alors quelques mots et comme un énervement contre elle, Panamee se mit à soupirer par longues expirations. Elle le voyait dans les yeux de son compagnon : il ne comprenait rien ou alors il comprenait tout. Se sentant tout d'un coup transporter sur l'une des chaises longues, elle se passa les mains sur son visage et redressant le minois en direction de ce dernier, elle le vit faire les cent pas avec inquiétude. Larguant un autre soupir de sa bouche, la jeune mère se cachait précisément le visage - ayant mal au coeur de le voir dans un état pareil, elle entendit un bourdonnement sourd et ouvrant un oeil, elle le vit refermer l'écrin. Elle redoutait ce moment tout comme il redoutait le 'je t'aime' ; et malgré le fait qu'elle ne lui ai pas dit non à tout, elle ne pouvait pas se marier avec lui dans l'immédiat. Cette larme transparente qui gisait le long de sa joue ; elle ne la vit pas : et heureusement pour elle. Panamee tentait de chercher du réconfort dans les pupilles de son homme, mais hormis le fait de marcher à toute vitesse sur la terasse - elle ne vit rien d'autre de sa part. Et bien plus tard, après avoir scruté tout le bois du balcon, son regard croisa celui de Panamee - un visage attristé et criard où elle se sentit subitement coupable. Il avait beau tenter de rester de marbre ; la glotte de son homme en prouvait le contraire ; il était sur les nerfs et à cause d'elle.

    « - Mais Panamee, si je ne voulais pas de responsabilités tu penses que je serais là ? C'est moi, Panamee MOI qui ait fais la demande, je... » et elle crispait le visage de nouveau.


Décidément, elle ne se sentait tout bonnement pas prête au grand pas - bien qu'elle se sentait chez elle à ses côtés ; la demoiselle avait une peur effroyable de cet engagement divin, et l'aurait certainement toujours. Elle avait besoin d'une accroche ou de quelque chose qui la persuaderait à se marier : un enfant ; évidemment elle n'était pas mariée au père de Oliver, mais elle avait besoin de quelque chose pour lever le doigt vers l'alliance.

Subitement, elle vit l'écrin se briser sous l'énervement de son homme qui se brisa ; et sans même réagir à cet acte, elle vit la bague splendide se jeter par dessus le balcon - et là, Panamee sentit son coeur se serrer. Il lui faisait peur. L'écrasement et le vol plané du bijou l'avait effrayé, se reserrant contre la chaise longue sans rien dire ; elle attendait que ce dernier daigne se calmer ; s'il le pouvait. Elle eut un pincement ignoble et quelques gouttes d'eau le long de ses joues : l'eau du jacuzzi n'y était pour rien - mais le voyant autant déçu lui était insupportable. Panamee qui s'apprêtait à répliquer crut pouvoir l'apaiser, mais lorsqu'elle le vit se prendre le crâne entre ses dix doigts ; elle détourna immédiatement le visage en croisement des pupilles de son petit ami. Un à un, il déboutonnait le costume si splendide qu'il avait porté, la jetant à l'eau, sous le regard dérangé et absurde que lançait la jeune mère totalement désorientée. Pour une fois, elle voulait fuir. Se redressant en longeant le mur sans le contempler, elle eut un petit haut de coeur ; cherchant une phrase pour sortir du balcon, elle n'eut d'autres mots que les suivants.

    « - Je vais dormir sur le canapé. »


Et sans un mot de plus, elle enjamba la marche qui la séparait de l'intérieur de l'appartement - s'asseyant rapidement sur le canapé en cuir et se déshabillant tout en gardant un oeil sur l'homme sur la terasse qui réfléchissait. Panamee ne pouvait rien faire d'autre : elle flippait d'un coup à son approche, et était terrorifiée de froid ; alors avec des chouinements, elle se glissa contre le drap plissé du salon et commença à s'allonger - les bras au dessus de la tête à regarder au loin Duncan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptySam 27 Fév 2010 - 16:04

Duncan n'aurait jamais pensé que sa belle tombe dans le jaccuzi ainsi à la renverse, il était choqué de la voir dans l'eau à ne pas réussir à remonter ou faire peut être exprès... Il ne savait pas trop il était toalement perdu et ne savait plus quoi penser. Etait elle si choquée qu'elle en tombait à la renverse ? Etait elle si surprise qu'elle voulait se sucider ???? Il ne savait plus quoi y penser... C'est ainsi qu'il avait plongé les bras dans l'eau ne sachant plus quoi faire à part la sauver la remonter à la surface c'était la seule chose à faire de bien, il l'avait tellement choquée qu'elle voulait en mourir...

Elle prit connaissance et en guise de réponse de remerciement, il ne savait pas elle l'avait embrassé lui sautant alors dans les bras. Il ne comprenait pas ses actions, il était là face à la femme, qu'il aimait... Il n'aurait jamais imaginé que sa soirée allait se passer de la sorte, il aurait imaginé un truc de fou, il n'avait pas fais tout ça pour qu'elle dise oui forcement, mais il était vrai qu'en plus il n'en avait jamais parlé; ils ne se comprenaient alors peut être pas, il ne lui disait pas demain ils allaient se marier, il disait juste vouloir avoir un rapprochement plus important que juste dire 'C'est ma petite amie' pour lui c'était pour les adolescents et contrairement à la jeune femme, il avait besoin de cette attachement pour ne pas merder, il avait besoin d'être liée à elle pour se sentir bien, mais apparemment elle en décidait autrement, étant peut être le contraire de Duncan, la jeune femme et le jeune homme ne voyaient pas les choses de la même façon.

Duncan l'avait ramené à vie, elle respirait donc, et il la posa alors sur une chaise longue, il avait besoin de marcher, de respirer de se calmer surtout, il commença à parler et se stoppa il savait que si il commençait à lui expliquer certaines choses il n'allait pas pouvoir s'arrêter, ça allait être un enfer pur et dur. C'est ainsi qu'il visualisa tout un tas de chose, le fait qu'il vive à présent chez Panamee, qu'il n'est donc plus de maison à lui, l'attachement qu'il avait envers le petit, le chien également, à qui seul lui il obéissait ou presque peut être... Il ne savait pas trop mais pour lui tout cela était compromis, pour lui la réponse de Panamee était un peu comme une rupture, il savait qu'il ne serait pas le même à présent mais il allait faire un effort de faire comme si cette soirée n'avait jamais existé. Il ne put contrôler la poigne qu'il avait et brissa alors l'écrin qu'il jeta alors par dessus le balcon, pour lui il vallait mieux tout jeter que de garder alors que jamais elle ne l'aurait au doigt...

Il ne se doutait pas que l'état dans lequel il était allait faire peur à la jeune femme, il ne se doutait de rien il était un peu comme en transe, il se sentait mal il se sentait à nouveau être brisé en milles morceaux et limite si la quelqu'un venait dire à Panamee qu'il avait mis enceinte son ex il s'en foutait il ne pouvait pas être dans un état encore pire que celui dans lequel il était.

Il s'était déshabillant jetant son beau costume à l'eau et allumant donc une cigarette, il soupira et entendit au loin une petite voix.


« - Je vais dormir sur le canapé. »

Il n'y prêta pas de suite attention, il était tellement comme une pile électrique qu'il s'en foutait là de tout ce qu'il se passait à côté de lui, pour lui il était comme mort, et souffrait trop, il venait d'arriver en enfer, il était perdu, la jeune femme partit alors sur le canapé, si il l'avait entendu, il lui aurait dis de prendre le lit qu'après tout cela était pour elle, c'était sa soirée et que le lit était donc compris dans le lot.

Il termina sa clope et regarda le jaccuzi, il enleva son pantalon et son boxer se trouvant alors carrement nu dans le jaccuzi, il aurait pensé qu'ils en arriveraient là à se caliner dans l'eau chaude, qui faisait des bulles mais rien, il soupira alors il jeta ses habits préalablement jeté dans l'eau justement, il était donc seul dans ses bulles et il se mit alors sous l'eau, un long moment, ou il cria même de rage mais personne ne pouvait l'entendre le bruit des bulles cachaient largement le son de sa voix, il remonta alors et s'alluma à nouveau une cigarette, lui qui avait diminué pour la santé de sa belle et de son fils, lui qui avait fais des efforts reprenait du poil de la bête. Il s'installa confortablement dans l'eau et regarda le ciel tout en pleurant, même si des gouttes d'eaux coulaient encore le long de son visage, on pouvait bien remarqué les trainées des larmes qui naissaient au coin de ses yeux, il avait le coeur brisé alors qu'elle lui avait pas non plus dis que tout était fini mais bon.

Il resta ainsi deux heures dans l'eau, à fumer toutes les 10 minutes, il ne savait même pas si la belle s'était endormie ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2010 - 16:15

Après cette courte prise de parole, la jeune mère se laissait glisser le long du mur comme un caméléon - échappant au regard attristé de son homme encore sous le choc, elle tentait de faire le moins de bruit possible. Arrivée à hauteur de l'encadrement de la porte-fenêtre avec agilité, elle se mit à jeter un oeil au jeune Thomas qui n'avait même pas remarqué les pas de cette dernière ; et encore mal à l'aise face à l'attitude qu'il adoptait vis à vis de son renoncement au mariage elle disparut à l'intérieur de l'appartement. Devant son canapé de nuit, elle eut un profond soupir en se remémorant alors les paroles de son homme ; effectivement, elle emprunterait le divan du salon pour la soirée - il n'avait pas eu tort. Assise sur le matelas, elle scrutait l'ouverture de la terasse en espérant peut être le voir apparaître ; mais rien à faire, elle déchaussait alors ses chaussures à talons dans le silence en se maudissant. Une à une qu'elle déposait sur une ligne droite imaginaire au pied du canapé, elle se préoccupa ensuite de sa robe fraîchement mouillée qui lui collait à la peau ; tirant sur les bretelles et la fermeture sur le côté, elle la laissa glisser le long de son corps en se retrouvant ainsi en sous vêtements. Un léger frisson de froid l'avait éprise et se frottant doucement la peau ; elle détacha en un coup de maître son soutien gorge, le jetant sur le fauteuil d'en face - elle fit de même avec sa culotte et se glissa à travers la couverture du salon. Les mains suspendues au dessus du crâne ; elle s'imaginait déjà entrain de perdre Duncan au cours d'une soirée arrosée : trop déçue de la réponse négative, elle flippait à l'idée de le retrouver dans un bar en plein flirt avec une inconnue. Fermant alors les yeux, elle s'imaginait toute une histoire - les yeux plissés et les sourcils froncés ; malgré sa confiance aveugle envers son petit ami, elle n'était pas stupide et connaissait son pouvoir de séduction.

Flashback


    « - Je ne suis pas tellement dans mon assiette, un whisky. »
    « - Je ne vais pas très bien non plus de toute manière. »
    « - Ma petite amie a répondu un non sincère à ma demande. »
    « - Elle ne doit pas savoir ce qu'elle loupe en disant 'non'. »
    « - Et si je te demandai de m'épouser, que dirais tu ? »
    « - Je dirai que je suis la plus chanceuse des femmes. »


Flashback Ended


Larguant un profond soupir tout en restant dans la même position, elle avait peut être des remords de lui avoir dit sa réponse - aussi sincère et claire ; elle n'avait pas espéré le voir dans un état pareil. Un regard projeté par dessus la baie vitrée où elle le voyait entrain de flotter dans la piscine ; elle se mit à dégager ses bras de sa tête et les glissant sous la couverture, elle sombrait peu à peu dans le sommeil - les yeux rivés sur le plafond à réfléchir. Vieux couple de deux têtus. La jeune mère piquait du nez ; pensant alors à son fils certainement entrain de dormir, elle se sentait responsable des hauts et des bas existants dans son couple : il n'y en avait pas tellement, mais les principaux étaient causés par ses propres soins, songeait elle.

Ne trouvant pas tout de suite le sommeil malgré la fatigue, elle se retourna à plusieurs reprises dans le canapé ; manquant de peu de tomber à la renverse sur le parquet, elle remontait avec facilité et fermait les yeux en s'enroulant dans la couette. La belle brune n'aurait jamais imaginé finir sa soirée ainsi - elle qui était prête, et toujours prête à sauter sur son petit ami, se retrouvait sur le divant à tenter de sombrer dans sa nuit ; tandis que son homme chagrinait tout seul dans un jacuzzi. Panamee eut de lourds soupirs mêlés à sa respiration saccadée, puis peut être trop fatiguée par sa journée et ses surprises - elle finit par avoir les yeux clos et à s'endormir dans ses songes. Dormant à poings fermés, elle ne se sentit même pas voler ou porter par les bras de son petit ami ; restant accroché à ce corps humide comme un embryon : totalement nue et tiède elle était dans un sommeil profond. Elle eut bien l'intention de se réveiller mais la fatigue trop grandissante l'en empêchait, alors agrippée à l'épaule de Duncan ; elle ronflait par petits coups et meuglait quelques mots inaudibles que personne ne pouvait comprendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2010 - 22:13

Duncan n'aurait jamais pensé que sa soirée allait se passé comme ça, il voulait l'aimer toute la soirée et voulait l'aimer toute sa vie, il voulait la rendre heureuse, il voulait que tout ce passe bien, c'était dingue comme l'amour vous donnait des ailes, mais voilà qu'il voyait sa vie tourner au noir, elle avait dis "non" sa soirée ne se passait plus comme il l'imaginait, et c'était surement le cas pour elle aussi. ils auraient pû passer une très bonne soirée, une soirée en amoureux et tout ça pour une simple demande, Duncan aurait mieux fais de se taire de rester le petit connard dont la belle ne voyait que les beaux côtés!

Il était alors dans le jaccuzi à se perdre dans l'eau et fumer tout ce qu'il pouvait, il avait besoin de prendre l'air, de réfléchir de se retrouver seul, c'est ainsi que quelques heures passèrent alors sans qu'il ne se retourne ou bouge pour rejoindre sa belle, était elle encore là ? Etait elle partie ? Il n'en savait rien et au fond il voulait la retrouver, il ne voulait pas la perdre trop amoureux d'elle, elle était sa vie, mais elle ne voulait pas en faire partie à ce point là, il était raide de cette femme, il voulait qu'elle et c'était une façon pour lui de le prouver, de lui montrer qu'il ne fallait pas qu'elle doute qu'il ne fallait pas qu'elle est peur, qu'il ne fallait pas qu'elle se pose des questions, même si au fond il était un con d'avoir mis enceinte son ex, mais voilà c'était pour lui le passé, un passé à oublier, dont il ne fallait pas qu'elle apprenne.

Il finit par se relever jetant alors sa cigarette avec les autres dans la coupe de Champagne que Panamee n'avait point fini, la sienne était vide au contraire de Panamee lui buvait, il avait fini la bouteille de Champagne, il avait les yeux rouges et était si triste; elle venait de lui briser le coeur, mais il était toujours au fond amoureux d'elle et le serait encore pour un long moment. Il prit une serviette posé sur la table à côté du jaccuzi et se la passa autour de la taille, il entra alors dans la suite et vit sa belle allongé sur le canapé, il pleura à nouveau sans pouvoir se contrôler, il pleurait comme un idiot, et regarda sa belle, il avait une folle envie de l'embrasser de la prendre dans ses bras de l'aimer de lui dire encore, même si cela ne changerait rien, mais pour lui ce mot allait devoir rester encore plus encrée qu'auparavant, ce mot l'avait détruit...
Il se pencha alors sur sa petite amie -_-' et la porta alors jusqu'au lit, où il tira délicatement la couette pour la mettre à l'intérieur, elle devait avoir froid ainsi, O_o nue sous le drap qui lui servait de seul vêtement. Il regarda discrètement son corps, il était si beau et il était si dingue de ce corps qu'il ne comprenait pas ce qu'il pouvait se passer entre eux pour qu'ils en arrivent là. Il jeta alors sa serviette au sol et s'allongea à ses côtés, la prenant alors dans les bras et lui caressant le visage doucement, il pleurait toujours mais essayait de ne pas la réveiller, il déposait même de tendres baisers au coin de ses lèvres... Il stoppa alors enfin de pleurer et la regarda, lui touchant le visage, elle bougeait, il devait sûrement la chatouiller et il sourit alors du coin des lèvres.


_Bébé, tu dors ?

Il n'arrivait pas à trouver le sommeil et se demandait si réellement elle dormait ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyLun 1 Mar 2010 - 22:38

Finalement, après quelques longues minutes d'attentes ; cette jeune mère s'était endormie à poings fermés - les yeux totalement clos à rêver d'un monde meilleur, elle s'enroulait dans la couverture cachant sa nudité bien que tiède par la fenêtre entrouverte. Elle souriait malgré tout : à quoi bon pensait elle ? Personne ne voudrait véritablement le savoir, ni même Panamee. Remontant doucement le fin drap qui lui servait de réchauffement ; elle sentit bientôt les bras de son petit ami venir à son encontre, mais trop endormie pour s'en rendre compte - elle n'avait bougé d'un pouce. Se laissant glisser contre ses pectoraux, la tête contre l'un d'entre eux ; elle soufflait son air chaud contre la peau humide de Duncan tout en dormant de son sommeil profond. Son visage vers la poitrine de son homme qui s'avançait en direction du lit, elle avait rentré ses deux mains à l'intérieur de la couette comme pour se réchauffer ; continuant d'être transportée tel un cadeau jusqu'au matelas. Elle n'avait même pas ressenti le soulèvement du jeune Thomas qui avait dû pousser sur ses muscles pour la porter, trop plongée dans son sommeil pour reconnaître les mains habiles de son amant qui prenait soin d'elle. Elle voulut cependant se retourner durant le trajet, mais bloquée par la silhouette de Duncan ; elle était restée contre les pectoraux de ce dernier à souffler sa respiration lente et douce - sans se soucier de ce qu'il se tramait.

Arrivée vers le lit où elle fut déposée délicatement, elle eut tout de suite plus chaud au contact de la couette de lit ; mais ne se réveillant pas pour autant, elle gardait ses yeux clos et ses mains derrière sa tête qui était déjà engourdie. Aussi nue que auparavant, elle émit un soupir de contentement - s'enfonçant un peu plus dans sa nuit où elle se mit à marmonner ses quelques phrases inaudibles. Elle se vit alors rapprocher par la bête d'homme qu'était Duncan : ressentant immédiatement ce battement de coeur contre sa poitrine ; elle eut un petit sourire sur la commissure de ses lèvres qui se dissipa lorsqu'elle gagna une nouvelle fois le sommeil. Pour un court instant. De longs à de furtifs baisers sur le coin de sa bouche - elle se réveillait petit à petit à chaque embrassade, pas tellement endormie qu'elle ne le paraissait, elle bougeait même l'une de ses mains. Essayant cependant de retrouver sa nuit, elle eut un faible sourire au toucher des doigts de son compagnon ; se baladant le long de son visage, elle ne pouvait plus faire semblant de dormir. Elle se mit à bouger une nouvelle fois son bras ; sans ouvrir les yeux - et sentant toujours cette main jusqu'à l'entendre se retirer, elle eut un petit sourire à la parole de son homme.

    « - Bébé, tu dors ? »


Il semblait plutôt apaiser ou alors il faisait semblant de l'être : en guise de réponse, elle entrouvrit l'un de ses deux yeux qui croisa intensivement le bleu de Duncan ; un petit sourire sur la bouche - elle referma immédiatement ses pupilles et eut un petit rire enfantin. Ses prunelles closes, elle faisait à présent semblant de dormir sous le regard suspect de son homme qui souriait - lâchant un petit soupir pour se réveiller toujours un peu plus, elle entrouvrit une nouvelle fois son oeil. Gamine la peite Panamee qui s'amusait à jeter des regards furtifs à son petit ami, elle finit par le clore une dernière fois pour ouvrir les deux pupilles vers le jeune Thomas et d'écarter ses bras pour les étirer. Longeant ses bras jusqu'à rencontrer ceux de son copain - elle s'était approchée du garçonnet sans un mot et avait émis un autre sourire ; le tout dans leur histoire, était qu'il ne s'en voulait même pas.

    « - Tu me fais des guillis. » avait elle ronronné en un autre petit ricanement alors qu'elle se frottait ses joues engourdies ; toujours aussi calme et sage - elle se contentait de le contempler sans brusquer l'intimité de l'homme qui était aussi nu qu'elle sous la couette. Elle aurait bien voulu perdre son regard dans la vision de son homme dénudé ; mais à peine éveillée et par soupçon de pudeur elle ne le faisait pas pour le moment. Attrapant cependant l'une des mains de Duncan qu'elle entrelaçait par ses doigts ; elle déposait son front contre le sien dans un souffle qui voulait tout dire : arrêtons de nous disputer signifiait ses deux petits yeux noirs qui enviait le jeune garçon. Fixant alors les pupilles de son homme qui semblait du même avis que cette dernière, elle déposa un prompt baiser sur les lèvres de son homme avant de se redresser du lit ; de soulever légérement la couette et de lancer un oeil taquin en direction de son copain. « Et si nous fêtions notre relation volcanique doudou ? », elle eut ce sourire ravissant sur les lèvres - et sans lui laisser le choix, elle se hissa sur son petit copain en chipant sa bouche avec fougue ; soupirant même d'un désir profond qui l'envahissait alors qu'elle se munissait des lèvres de Duncan. Se détachant qu'après un long moment, elle planta son regard dans le bleu azur de ses iris et avec un air malicieux ; elle le tira du lit pour l'ammener vers elle et l'obliger à se redresser et à la suivre. « J'espère que tu n'as pas bu toute l'eau du jacuzzi ; ça serait bête que l'on finisse notre soirée dans une douche une personne. » murmurait la demoiselle alors qu'elle le traînait dans la chambre avant de lâcher sa main ; d'attraper avec envie la bouche de son homme tout en le tenant par les hanches - marchant à reculons dans le salon et totalement nue (tout deux), elle l'incitait à s'approcher de son corps par de doux baisers provocants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 21:54

Duncan avait beau essayer de changer, il restait une vraie tête de con lorsqu'il le voulait, et c'était ce qu'il faisait ce soir là, il faisait son sale gosse... Mais c'est ainsi que petit à petit son tempéramment de couillon partit, et lui sortit de l'eau, partant alors voir si la belle était encore là, ou si elle l'avait quitté comme lui avait pû faire lorsqu'elle lui avait avoué ses sentiments, elle aurait pû c'était peut être même légitime de sa part de faire cela, mais voilà, elle était donc sage et tendre, elle était là dans le canapé endormie, et il la souleva alors l'amenant là où ils auraient dû finir, et même se réveiller totalement amoureux l'un de l'autre, et dans son rêve à lui, elle n'aurait pas dormi regardant alors la bague sans cesse un sourire en coin, mais ça était bien loin pour lui déjà.

Il pensait alors s'endormir à ses côtés, ne rien faire de la nuit, mais il s'était peut être un peu trop emporté et ne voulait pas s'endormir c'est ainsi qu'il se retrouva à regarder la jeune femme qu'il avait pris dans ses bras, la cajoler, l'embrasser tendrement sur le visage... C'est ainsi qu'il put voir qu'en réalité il la chatouillait... Il sourit légèrement en la voyant frémir le museau comme pour chasser ce qui la chatouillait alors qu'elle dormait paisiblement.


« - Tu me fais des guillis. »

Il sourit alors un peu plus et lui déposa un baiser au coin des lèvres.

_Ce n'était pas le but.

Il ne voulait pas la chatouiller effectivement, mais il avait juste envie de voir si elle l'aimait malgré tout, malgré sa proposition, malgré le fait qu'il est jeté la bague à travers le balcon, malgré tout ce qu'il pouvait être, il n'aurait pas pensé il y a quelques heures se retrouver face à elle, avec ces mains sur elle, à la caliner alors qu'il n'avait eu qu'une envie partir, le coeur brissé, mais voilà. Il avait eu le temps de noyer sa peine dans le jaccuzi les bulles avaient peut être mis à jour ses idées.

Elle posa son front contre celui de Dunck et il sentit alors son souffle, elle devait sûrement en avoir marre qu'entre eux, cela soit tendu, peut être voulait telle que tout rentre dans l'ordre avec lui car peut être qu'au fond elle tenait à lui et l'aimait malgré tout... Il ne savait pas et n'allait pas y réfléchir, il ferma alors les yeux, respirant son parfum, il était dingue d'elle pour elle il pourrait tout faire, il pourrait mourir pour elle, et même tuer. C'était dingue les sentiments qui pouvaient se chambouler dans son corps, c'était étrange, c'était la première fois et c'était vraiment pour lui une nouvelle chose dans sa vie.


« Et si nous fêtions notre relation volcanique doudou ? »

Il ne put que lacher un rire, elle n'était pas croyable cette femme encore pire que lui, ne semblait penser qu'à cela, et Duncan ne pouvait alors que sourire, il ne l'avait pas réveillé pour faire cela, il l'avait réveillé pour croiser son regard, car il avait peur de dormir sur une dispute, de dormir en étant en froid car il savait que le réveil dans ce cas serait alors difficile. Il ne put répondre que la jeune femme lui sauta dessus, se retrouvant alors sur son corps à lui dérober violamment les lèvres, il ne put que sourire un peu plus mais répondre immédiatement après, posant alors ses mains sur le dos de la jeune femme, nue comme un asticot sur lui... Elle était si belle et douce. Il entendit un soupir venant de sa part, et cela lui plut immédiatement, elle était si envoutante cette femme. C'est ainsi qu'il se fit alors tirer hors du lit en perdant même la serviette, il sourit et se colla alors à elle, posant ses mains sur ses hanches.

J'espère que tu n'as pas bu toute l'eau du jacuzzi ; ça serait bête que l'on finisse notre soirée dans une douche une personne. »

_Ca peut être pas mal tu sais, on serait collé l'un à l'autre... Mais vient il en reste... Mais... Fais attention cette fois.

Il ne voulait pas voir la même chose se reproduire qu'auparavant, il ne pouvait la perdre dans un jaccuzi, il ne voulait plus qu'elle tombe à la renverse, il ne voulait pas la perdre, ni même la blesser alors il ne s'imaginait pas revivre la même chose. Il la suivait alors elle le guidait alors par baiser comme si elle jouait au poucet du bisou, ils arrivèrent alors vers le jaccuzi et Duncan descendit ses mains vers le fessier de la belle, la soulevant alors pour la faire s'aggriper tel un koala, l'embrassa follement, il leva une jambe vers le jaccuzi puis la deuxième se trouvant alors à l'intérieur tout les deux, on pouvait voir le cendrier de champagne qu'il avait fais avec ces mégots, mais il restait tout de même une coupe vide, mais la bouteille de champagne avait tout de même encore de la boisson au cas où... Il gardait Panamee dans ses bras comme de peur qu'elle retombe à nouveau, peur de la lacher et qu'elle manque de peu de se noyer à nouveau, il l'embrassait alors fougueusement, avec amour, collant bien ses mains dans le dos de la belle pour ne pas qu'elle s'éloigne, il avait déjà tendance à être protecteur mais maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 EmptyVen 12 Mar 2010 - 22:20

    « - Ce n'était pas le but. » l'entendait elle à travers son traversin de lit. Le voyant alors sourire et s'approcher de ses lèvres pour venir en prendre possession ; elle comprenait que la pression s'adoucissait petit à petit, malgré leur différent d'auparavant.


    « - Ca peut être pas mal tu sais, on serait collé l'un à l'autre... Mais vient il en reste... Mais... Fais attention cette fois. »


U.C Pause.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Vide
Message(#) Sujet: Re: All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

All You Need is Love... Love... #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-