AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez | 
 

 N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptyDim 7 Fév 2010 - 19:13

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Sanstitre2ax
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Mai3d1
«Mais on avance l'un envers l'autre;
devant l'inconnu;
bien-sûr tremblait de faire une faute;
un geste imprévu. »


► 10. Fevrier 2011. 10H02. Baptist Hospital, Miami, Floride, USA.


Scott était la devant la porte, comme souvent, pourtant encore une fois je n'avait pas daigné le regardé tout de suite, la colère ayant prit le pas sur mes paroles, j'avais évité de lui adressé un seul mot tant que je ne me serait pas calmé.
J'avais honte, cette état de faiblesse, j'étais bien trop orgueilleux pour accepter que Scott y assiste, et pourtant je n'avais rien à dire.
Je faisait ma dernière rééducation en tant que patient de l'hôpital, j'avais demandé à sortir d'ici, s'était bien trop déprimant et puis le psychologue avait confirmé qu'il fallait mieux pour moi que je retourne chez moi, pour retrouvé mes repères.
Une aide soignante m'aidait à me levé de mon lit,pour m'assoir dans se maudit fauteuil roulant quand Scott était arrivé pour me ramené à la maison.
Il m'avait poussé jusqu'à la voiture, ou une aide soignant l'avait aidé à m'installer, je serrait les dents pour ne pas explosé, j'avais l'impression d'être un pantin, une charge, un moins rien.
Nous n'avions pas vraiment parlé avec Scott, il était sortit de l'hôpital alors que je ne m'était pas encore réveiller puis lorsqu'il venait me voir, nous ne parlions jamais vraiment beaucoup,du moins il entretenait la conversation mais s'était à la limite du monologue.

Une fois dans la voiture, j'observais Scott du coin de l'œil, on aurait dit qu'il faisait attention à la moindre bosse, au moindre troue, pour ne pas que j'ai mal, pourtant sa ne changeait rien, bien-sûr que j'avais mal, malgré les anti-douleurs, mais j'avais préféré quitté l'hôpital même avec les mises en gardes des médecins.

► 10. Fevrier 2011. 11H08.Apple Road, N°1818 , Miami, Floride, USA.

Lorsque la voiture s'arrêtât enfin au bord du jardin, je poussât un léger soupire de soulagement, puis tournât le regard vers Scott en ouvrant la bouche, mais le jeune garçon avait déjà disparut dans le coffre pour prendre mon fauteuil roulant, ce qui, il fallait bien l'avoué m'agaçait beaucoup moins que cela ne m'attendrissait, le voir s'agite comme sa, faire en sorte que je soit le moins "mal" possible, un léger rictus s'affichât pour la première fois depuis mon réveille sur mes lèvres, je réagissait enfin après cette longue période de vide ou je ne m'adressai au gens que par strict nécessité, avec le regard vide et la voie monocorde.
C'était comme si je me réveillait enfin, pour la première fois je regardait Scott devant moi, dans les yeux sans fuir sont regard.
Il semblât étonné, presque bouche bée, puis se ressaisissant il commençât à me soulevé légèrement pour m'installer dans le fauteuil, de ma main, j'attrapais sont col de chemise et l'attira vers moi, j'embrassai d'abords sa joue, puis ne le voyant pas reculé ni même me repoussé, déposât mes lèvres sur les sienne, vivement,puis sur sont cou avant de lui dire:

-Laisse Scott, je me débrouille très bien tout seul tu sais.

je m'adressait de nouveau directement à lui pour la première fois, c'était une manière pour moi de le déchargé de cette obligation qu'il devait avoir de s'occuper de moi, après tout, même si s'était en partit a cause de lui que j'avais tiré, il n'était pas obligé d'en payer les conséquence, cela ne regardait que moi, et même si j'étais pale, fatigué, et les muscle atrophié de ne plus bougé,et amaigrit de ne plus vraiment me nourrir comme il aurait fallut,il n'avait pas à s'occuper de moi, c'est pourquoi je n'avais jamais supporté de le voir à coté de moi à l'hôpital.

Je savais qu'il se pausait des question je le voyait à son regard pausé sur moi, mais je n'était pas vraiment disposé à lui en fournir pour l'instant, mais je voyait qu'il respectait se que je venait de lui dire, il se reculât pour me laissé faire mais je voyait bien qu'il restait la, au cas ou.
D'une main je me souleva de mon siège pour posé un fesse sur le fauteuil,je poussait un lèger gémissement de douleurs tellement je me sentait tiraillé de l'intérieur, Scott fit un pas en avant.

-Ça va c'est bon...

J'avais prit mes jambes dans mes mains pour les guider et les pausé devant moi sur le siège, pour l'instant je n'avais encore par retrouvé cette motricité,mais les médecins était confiant,il fallait juste du temps...
Scott marchait derrière moi,puis souleva le fauteuil pour passé les marche du péron,Je passait la porte de la maison et alors qu'il se retournât pour fermé celle si, je l'observait, envieux de tout ce qu'il était...
Ma mains se glissât dans la sienne et je l'attira sur mes genoux.

-Tu es beau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptyDim 7 Fév 2010 - 20:56

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 21oplcj
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 24lvfq1
« Un baiser légal
ne vaut jamais
un baiser volé. »

Guy de Maupassant

► Février 2011. 11H08. Maison de Etealion Hudsen & Scott Matthews, Apple Road, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.

Scott avait conduit jusqu'à chez lui avec Etealion à ses côtés. Il avait été le cehrcher à l'hopital car ce dernier voulait sortir et rentrer chez lui. D'une certaine manière, l'ancien comateux était heureux de cette nouvelle. Il pourrait ainsi s'occupait de lui et comprendre pourquoi tout ceci était arrivé. Après tout, il était au chômage, Scotty pouvait donc prendre pleinement soin de son meilleur ami même s'il paraissait réticent. Cependant, le jeune Matthews n'abandonnerait pas de si tôt.

Les deux hommes arrivèrent donc au 1818 d'Apple Road, leur maison. A peine arrêté, et Scotty était déjà en dehors du véhicule et avait ouvert le coffre pour sortir le fauteuil roulant de l'inspecteur. Il lui apporta avant de le soulever. Etealion le fixait comme il ne l'avait pas fait depuis trop longtemps déjà pour le cuisinier. Il lui souria et fut surpris lorsque son meilleur ami et amant l'attrapa par le col pour l'embrasser premièrement sur la joue sur ses lèvres puis sur son cou. Scott était heureux de le retrouver. Il souria une nouvelle fois alors qu'il n'avait pas encore mis le jeune Hudsen dans son fauteuil.

- Laisse Scott, je me débrouille très bien tout seul tu sais.

      ►► FLASHBACK. Février 2011. 10H34. Trajet entre le Baptist Hospital et Apple Road, Miami, Floride, USA.

      Cela faisait maintenant une demi-heure environ que Scott avait été récupéré son meilleur ami au Baptist Hospital. Le connaissant très bien, cette sortie bien avant l'heure ne le surprenait pas. C'était du Etealion tout craché et le jeune Matthews en rigolait. Cependant, le long silence qui régnait dans sa voiture n'était pas prévu. Le cuisinier n'aimait pas ce sentiment de solitude alors qu'il avait quelqu'un à côté de lui, surtout avec Etealion. C'est pourquoi, il rompit cet immense silence en ouvrant enfin la bouche.

      - Je suis content que tu rentres à la maison. Sans toi c'est pas pareil, tu sais. Aucun réponse. Apparement Etealion avait décidé de ne plus parler à son meilleur ami. Scotty se concentra donc sur la route évitant tous les trous et passant tranquillement sur les bosses dès qu'il y en avait une. Il voulait lui montrer qu'il serait là pour lui à partir de maintenant. ll continua donc son monologue.Ca fait plus d'un an et demi en plus que l'on ne s'est pas retrouvé tous les deux à la maison. Ca me manquait. Tu me manquais.
      - Hum ... Le jeune Hudsen prenait enfin la parole, Scott le regargda quelques secondes avant de rediriger son regard sur la route. Tu pourrais mettre la musique ?
      - Biensur. Scotty resta silencieux par la suite. Etealion ne voulait vraiment pas lui parler. Cela l'attristait et le pire c'est qu'il ne voytait pas comment faire pour changer cette situation qu'il trouvait dérangeante. Par conséquent, il se tut jusqu'à la fin du trajet.

      Retour au présent ...


- Ça va c'est bon... Lui dit-il alors qu'il s'était installé tout seul sur son fauteuil sous le regard attentionné de son meilleur ami qui le suivait de près au cas où un problème survenait. Sur son bras, il avait le sac du policier.

Scotty laissa donc son amant faire ce qu'il avait faire pour pouvoir rentrer chez lui. Il le suivait jusqu'à l'entrée de la maison ou plutot le péron qui empêchait donc tout accès à Etealion. Le jeune Matthews l'aida et finit par ouvrir la porte pour que l'inpecteur Hudsen puisse enfin rentrer chez lui en toute sérénité. Le laissant rouler à l'intérieur, il referma la porte derrière lui et déposa le sac qu'il portait. Il sentit alors une main dans la sienne. Scott porta son regard bleuté vers Etealion et fut surpris de constater qu'il se retrouvait désormais sur ces genoux dans son fauteuil.

- Tu es beau...
- Pas autant que toi. Lui répondit-il en déposant sa main sur sa joue et en le fixant avec ces magnifiques yeux bleus. Il aurait pu rester ainsi infiniment. Il était bien ici avec lui et sur lui. Il l'embrassa et resta un long moment à quelques centimètres de son visage, scrutant chaque parcelle de sa peau douce. Tu m'as vraiment manqué, Etealion ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptyDim 7 Fév 2010 - 22:13

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Sanstitre2ax
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Mai3d1
«Mais on avance l'un envers l'autre;
devant l'inconnu;
bien-sûr tremblant de faire une faute;
un geste imprévu. »


► Février 2011. 11H08. Maison de Etealion Hudsen & Scott Matthews, Apple Road, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.


- Pas autant que toi.

Mes lèvres ce perdirent au contact de celle de Scott, je savais que j'allais très certainement en souffrir plus tard mais à cette instant je ne voulais que ça, les sentir, encore plus proche, plus douce.
Puis il resta quelque instant à fixer mon visage, sans bougé,proche du mien alors que mes pupille bleu roi se perdirent dans l'azure des sienne.
S'il devait exister un dieux dans se bas monde, alors il m'avait offert sont plus bel ange à cette instant et ma main vient se posé sur la joue frêle et douce de Scott.

Tu m'as vraiment manqué, Etealion ...

Je continuait de le regardé, et d'une main je dégageait une mèche de ces cheveux qui était venu se loger sur sont front, puis glissât ma main sur sa nuque avant de venir y déposé mes lèvres sur sa nuque, je sentit sont frisson incontrôlé sous mes lèvres quand celle si frôlât le dessous de sont oreille.
Mes mains encore maladroite se glissèrent sous sont tee shirt, je caressât un instant sont torse, sentant le moindre de ces muscles sous mes doigt,avant d'attrapé le bas de sont tee shirt et le lui retiré doucement.
Mes lèvres glissèrent d'abords sur sont épaule puis trouvèrent leurs place sous les clavicule alors que mes mains frôlait à peine son dos.
J'embrassais sont torse avec plus de ferveur lorsqu'un léger gémissement se fit entendre, puis ces mains doucement repoussèrent ma tête.
Mon cœur fit un bond dans ma poitrine, alors comme ca, il ne voulait définitivement plus de moi...

-Je sais que tu l'aime...mais ...


Non je ne pouvais pas lui révélé qu'a l'instant il aurait juste voulu lui suffire.
Pourtant je sentit les lèvres de Scott venir frôler ma peau, juste sous l'oreille, la où, il le savait j'étais le plus sensible, je basculât ma tête légèrement en arrière pour lui laissé plus libre accès, sa douceur me laissait comprendre qu'il ne voulait pas aller trop vite, qu'il ne voulait pas que j'ai mal, puis son souffle chaud s'approchât de mon oreille.

-Tait toi idiot...


►► FLASHBACK. Février 2011. 01h54. Baptist Hospital , Miami, Floride, USA.

La nuit était tombé depuis longtemps sur la ville, l'hôpital dormait dans un silence le plus complet.
Pourtant j'avais ouvert les yeux, en sentant une main froide serrer la mienne, et un murmure juste à coté de moi.

- Réveilles-toi ....Réveilles-toi!

Ma gorge était sèche, mon corps tout entier m'aurait fait hurlé de douleurs si j'avais pu seulement parler, mais le tube dans ma gorge m'en avait empêcher, et puis lui...il était la, juste au bout de mon bras, comme une part indissociable de ma vie, mon autre, il serrait ma main, dans sont propre sommeille, cette proximité me semblait vil et malsaine, si l'un tombait alors comment l'autre de nous deux pourrait il se relevé.
La culpabilité prit place tout au fond de mon petit cœur, j'avais été lâche et égoïste et voila que lui,était toujours la, face à moi.
Il devait très certainement m'en vouloir à mort et pourtant je le voyais ici à veillez sur mon, de ma main je caressait ces cheveux,puis finit par m'endormir.
Le lendemain,Scott avait pu se réveiller sa main serré dans la mienne cette fois ci,et ma tête pausé contre la sienne sur le lit.
Et au fin font de ma couette, une jolie surprise prouvant à quel point je n'était pas insensible à sa proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptyLun 8 Fév 2010 - 12:34

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 21oplcj
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 24lvfq1
« Un baiser légal
ne vaut jamais
un baiser volé. »

Guy de Maupassant

- Tu m'as vraiment manqué, Etealion ... Lui avoua Scott en le fixant de ces magnifiques yeux bleus.

Il sentit alors une main replaçait une de ses mèches puis il comprit qu'Etealion l'avait par la suite poser sur sa nuque. Cette sensation lui avait beaucoup manqué. Etealion lui avait beaucoup manqué. C'est pourquoi, il se laissa faire gentillement tel un enfant. Les lèvres du jeune Hudsen se déposèrent alors au même endroit et remonta délicatement vers son oreille. Un frisson parcourut le corps entier de Scotty. Il aimait tellement cela et l'inspecteur savait très bien y faire avec ces baisers volés, surtout qu'il savait pertinement que la nuque de Scott était l'une de ses zones érogènes. Il passa ensuite à une vitesse supérieur, glissant sa main son le tee-shirt du cuisinier qui lui serrait les biceps. Ces carresses étaient tout aussi agréables. Scott se laisssa porter par cet élan de douceur de la part de son meilleur ami et surement amant en cet instant. Son vêtement ne resta pas plus longtemps en place, Etealion le lui retira doucement avant de venir déposer un nouveau baiser au niveau de son épaule pour descendre ensuite vers son torse. Le jeune Matthews ne put se retenir et sortit un léger gémissement de plaisir, insitant probablement l'inspecteur à continuer son action. Cependant, Scotty, de ses deux mains, repoussa la tête de son amant.

- Je sais que tu l'aime... Mais ... L'ancien comateux, avec un sourire aux lèvres, s'avança vers l'oreille d'Etealion, ses lèvres frolant de très près cette partie du corps de son meilleur ami. L'inpecteur connaissait très bien Scott et Scott connaissait très bien l'inspecteur en retour. Ils savaient donc tous les deux où se situait les zones de plaisir de l'autre.
- Tais-toi idiot... Lui dit-il alors que ces lèvres ne se détachaient plus du cou d'Etealion.

Scott le désirait. Il voulait sentir à nouveau son corps contre le sien comme auparavant avant qu'il ne parte pour New-York, la laissant seul à Miami dans la période la plus sombre, triste et désespérante de sa vie depuis son retour en Floride. Mais aujourd'hui, Etealion était de nouveau avec lui et rien ne pouvait le rendre plus heureux. Il se leva alors du fauteuil roulant et poussa son amant jusqu'à l'escalier. Il prenait l'initiative de l'emmener dans sa chambre pour pouvoir continuer pleinement ce qu'il avait commencé au rez-de-chaussée. Il prit alors le jeune Hudsen dans ses bras musclés et le porta jusqu'à l'étage. Ses yeux ne fixait que les siens, tout en faisant attention où il marchait. Une chute serait vraiment tue-l'amour et les empêcherait de continuer leurs ébats. Arrivé en haut, Scott continua sa marche pour finalement entrer dans la chambre d'Etealion et de le déposer sur son lit. Il s'approcha alors de lui et l'embrassa passionnement, lui retirant à son tour le tee-shirt qu'il portait pour pouvoir caresser et retrouver le torse légèrement poilu et magnifiquement musclé de son amant. Il se postionna à califourchon sur lui, effleurant de ces doigts fins ce torse qu'il n'avait pas revu depuis longtemps. Un pansement était présent. Il représentait l'endroit où la balle avait pénétré. Scott en fit abstraction mains n'oublia pas le fait que tout mouvement brusque pouvait faire mal à Etealion. Il serait donc tendre et doux avec lui comme jamais il ne l'avait été jusqu'à présent. Le cuisinier se pencha alors sur le jeune Hudsen déposant des baisers partant de son nombril et remontant par ses pectoraux, passant par ses tétons et continuant son avancé pour finir sur ses douces lèvres. Etealion entreouvrit lentement ses lèvres au contact de celles de Scott et la langue de l'ancien comateux vint jouer avec la sienne pour un plaisir encore plus intense. En même temps, la main baladeuse du jeune Matthews se posa délicatement sur l'entre-jambe de son amant. Il arrêta son baiser et souria.

- Apparement, tu es en pleine forme à ce niveau. Dit-il avec un once d'humour et un sourire des plus magnifiques et séducteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptyMar 9 Fév 2010 - 22:13

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Sanstitre2ax
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Mai3d1
«Mais on avance l'un envers l'autre;
devant l'inconnu;
bien-sûr tremblant de faire une faute;
un geste imprévu. »


► Février 2011. 11H08. Maison de Etealion Hudsen & Scott Matthews, Apple Road, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.

- Apparemment, tu es en pleine forme à ce niveau.

Scoot m'avait monté dans ma propre chambre, je n'y avait pas mit les pied depuis un an et demi.
Ma main frôlât le tissu de mon lit lorsqu'il m'y déposat avec une tendresse infinit, alors qu'il commença à m'embrasser tendrement, j'entrouvris doucement les lèvres et tira doucement sa lèvre inférieur tout en me redressant sur les coudes pour pouvoir encore l'embrasser.
Je ne voulais détaché mes lèvres des siennes.
Ce lèvres glissèrent alors sur mon nombril déclenchant en moi une vague de chaleurs intense pourtant tout mon corps en tremblât.
Scott passât ces doigts brulant sur mon corps engourdies,tout mes sens s'éveillaient sous ces caresses, je le désirait comme jamais auparavant.
Mon envie était de taille, et plus ses doigts frôlait mon corps plus cette chaleur dans ma bas ventre ce faisait assaillante.
Ma main frôlât son torse jusqu'à ces pectoraux, je caressait un cours instant cette zone si musclé de mon amant, et également si sensible, avant d'aller glissé ma main sur le tissu de sont pantalon le long de sa cuisse puis doucement, mon doigt roulât sur le bouton de son pantalon pour que celui ci lâche, mon doigt glissât le long de la braguette ,qui glissât tout doucement, pendant que sont doigt frôlait doucement cette zone très irrigué.

Doucement je poussais Scott pour que ce soit lui qui se retrouve sur le dos, j'émie un léger gémissement de douleur, mais cela ne m'empêcha pas de me retrouvé à califourchon sur lui.
Doucement, j'embrassai son torse, puis sa tête disparut vers le bas ventre de sont amant .
Puis Doucement je passait mes mais sous les reins de Scott afin qu'il se redresse vers moi.
J'entrepris délicatement de prendre possession de ses lèvres caressant sa lèvre de sa langue.
Mon corps tremblait, j'avais fait une drôle de grimace, scott le regardât alors l'aire inquiète.

-Ca va Scott...ne t'en fait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " EmptySam 13 Fév 2010 - 19:29

N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 21oplcj
N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " 24lvfq1
« Un baiser légal
ne vaut jamais
un baiser volé. »

Guy de Maupassant

Alors que la main de Scott caressait délicatement l'entre-jambe de son amant, Etealion frôla le corps de Scott et plus précisément son torse et ses pectoraux. Il aimait cela. Le sentir ici avec lui et contre lui était ce qu'il désirait plus en cet instant. Le jeune Hudsen continua ses effleurements avant de prendre des initiatives et de venir déposer ses doigts sur l'ouverture de son jean. Il le laissa faire se sentant déjà à l'étroit dans ce vêtement. Un bouton fut enlevé et le reste s'ouvrit naturellement avec les gestes tendres de l'inspecteur.

Scotty se sentit alors partir. Mais tout ceci était fait exprès car quelques secondes plus tard, Etealion se retrouva à califourchon sur le cuisinier et autant dire que le jeune Matthews appréciait énormément ce retournement de situation : de un parce qu'il avait une vue imprénable sur le torse musclé et sexy de son partenaire, deuxièment parce qu'il était de nouveau libre de ses mains et pour finir parce que, sans le vouloir, la chaine-hifi de l'inspecteur s'alluma. Scott venait de s'allonger sur la télécommande qui la commandait. Une musique apparut et elle était parfaite pour les évènements du moment.


Le cuisinier avait très bien entendu les gémissements de douleur de son amant. Il le regardait, l'air inquiet mais ne dit rien. Son regard montrait déjà tout ce qu'il pensait. Cependant, Etealion s'y prenait tellement bien dans ses baisers que Scotty en oublia tout le reste surtout lorsqu'il s'attarda sur le bas-ventre de ce dernier. Il émit un léger gémissement de plaisir alors que son meilleur ami reprenait déjà possession de ses lèvres en l'attirant à lui. L'inspecteur tremblait de tout son être et grimaça à la suite. Une nouvelle fois, Scott le fixa avec toujours le même air inquiet.

- Ca va Scott...ne t'en fait pas...
- D'accord ... Ajouta-t-il alors que ses deux mains se dirigeaient déjà vers l'intimité de son amant, prêtes à lui défaire le dernier vêtement ou plutot l'avant dernier en comptant le sous-vêtement qu'il devait surement porté. Il déboutonna le premier bouton. Puis le deuxième, le troisième, le quatrième. Et pour finir le cinquième avant de glisser le jean d'Etealion sur ses cuisses puisqu'il ne pouvait le descendre plus bas, sachant qu'il était assis à califourchon sur lui. Scotty regarda alors le fruit de son excitation et souria bêtement en voyant le désir que son meilleur ami ressentait en ce moment même. Une chose était sûr, jamais il n'aurait pu cacher ce qu'il avait sous la ceinture tellement il semblait exciter. Le jeune Matthews ressentait également la même chose. Derechef, il embrassa l'inspecteur ... Son inspecteur et l'allongea à ses côtés avant de lui retirer entièrement son pantalon. Il lui souria encore une fois avant de se remettre dans la même position. Certes, Scott aimait dominé. Mais il adorait également être dominé. Et ce soir Etealion serait son mâle dominant. Il le fixa alors dans les yeux, leurs deux regards bleutés se croisant et ne pouvant se séparer avant qu'un baiser viennent les déranger. Ce qui arriva alors que le cuisinier caressait les cuisses de son amant qu'il avait à porter de main passant sous son caleçon lorsqu'il s'approchait de son intimité.

Il attira alors le jeune Hudsen contre lui, l'allongeant sur lui. Scotty lui embrassa le cou, remontant vers ses oreilles, endroit qui excitait pleinement Etealion comme il le savait très bien. Pendant ce temps, ces mains, toujours aussi baladeuses, s'enfoncèrent sous le caleçon qu’il portait, s’arrêtant sur son postérieur qu'il avait eu le temps d’apprécier quelques années plus tôt. Justement, il voulait encore pouvoir apprécier le fessier musclé de son amant et si la soirée continuait ainsi, rien ne pourrait les empêcher d'aller plus loin. Scotty était excitait et n'avait qu'une seule chose et envie en tête ...

- J'ai envie de toi ... Murmura-t-il dans le creux de l'oreille d'Etealion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Vide
Message(#) Sujet: Re: N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " N°1818  " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre " Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1818 " on se retrouve un jour où l'autre sur le chemin de quelqu'un d'autre "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-